L'eau en Tunisie : ressources et gouvernance

2 921 vues

Publié le

"L'eau en Tunisie : ressources et gouvernance "
avec l'ancienne directrice d'Eau de Paris Odile de Korner

Dans le cadre du Forum Al Mawkif du 26/02.2013

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 921
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
140
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Qui suis-je ?.... De l’expérience donc puisque j’ai initié le réseau européen ……et de la disponibilité…puisque privilège de l’age : je suis retraitée
  • Quelques réflexions sur l’eau
  • Quelques réflexions sur l’eau
  • Voici le plan de mon exposé L’eau est un bien public ; ce n’est pas une arme politique comme en Cisjordanie. Approche mondiale de la gestion de l’eau difficile, car pas d’organisation mondiale de l’eau comme santé ou travail pour faire respecter les droits Forum mondial = financé majoritairement par entreprise privé comme le dernier à Marseille ONU : Eau traitée via le pb de la faim, mais BM, FMI, etc. aux mains des banques, spéculateurs, .. Contribution des pays diminue pour sauver banques et camps de refugiés sans moyens.: Plan exposé Prôner la gestion publique= valeur commune des membres du réseau Examinons le réseau européen et ce que pourrait faire le réseau méditerranéen
  • Voici le plan de mon exposé L’eau est un bien public ; ce n’est pas une arme politique comme en Cisjordanie. Approche mondiale de la gestion de l’eau difficile, car pas d’organisation mondiale de l’eau comme santé ou travail pour faire respecter les droits Forum mondial = financé majoritairement par entreprise privé comme le dernier à Marseille ONU : Eau traitée via le pb de la faim, mais BM, FMI, etc. aux mains des banques, spéculateurs, .. Contribution des pays diminue pour sauver banques et camps de refugiés sans moyens.: Plan exposé Prôner la gestion publique= valeur commune des membres du réseau Examinons le réseau européen et ce que pourrait faire le réseau méditerranéen
  • Exemple : La ville de Qalqylia (Cisjordanie) est complètement encerclée par le mur construit par Israël. Il n'y a qu'une seule entrée pour 85.000 habitants. La pauvreté suite à la construction de ce mur est de 70%. Sur les colonies prises dans la région de Qalqylia, 15 puits ont été confisqués par les israéliens. Il ne reste que 7 puits..et une seule conduite d’évacuation des eaux usées
  • L’eau n’est pas une marchandise source de profits pour quelques uns ou quelques actionnaires….
  • Voici le plan de mon exposé L’eau est un bien public ; ce n’est pas une arme politique comme en Cisjordanie. Approche mondiale de la gestion de l’eau difficile, car pas d’organisation mondiale de l’eau comme santé ou travail pour faire respecter les droits Forum mondial = financé majoritairement par entreprise privé comme le dernier à Marseille ONU : Eau traitée via le pb de la faim, mais BM, FMI, etc. aux mains des banques, spéculateurs, .. Contribution des pays diminue pour sauver banques et camps de refugiés sans moyens.: Plan exposé Prôner la gestion publique= valeur commune des membres du réseau Examinons le réseau européen et ce que pourrait faire le réseau méditerranéen
  • Voici le plan de mon exposé L’eau est un bien public ; ce n’est pas une arme politique comme en Cisjordanie. Approche mondiale de la gestion de l’eau difficile, car pas d’organisation mondiale de l’eau comme santé ou travail pour faire respecter les droits Forum mondial = financé majoritairement par entreprise privé comme le dernier à Marseille ONU : Eau traitée via le pb de la faim, mais BM, FMI, etc. aux mains des banques, spéculateurs, .. Contribution des pays diminue pour sauver banques et camps de refugiés sans moyens.: Plan exposé Prôner la gestion publique= valeur commune des membres du réseau Examinons le réseau européen et ce que pourrait faire le réseau méditerranéen
  • Voici le plan de mon exposé L’eau est un bien public ; ce n’est pas une arme politique comme en Cisjordanie. Approche mondiale de la gestion de l’eau difficile, car pas d’organisation mondiale de l’eau comme santé ou travail pour faire respecter les droits Forum mondial = financé majoritairement par entreprise privé comme le dernier à Marseille ONU : Eau traitée via le pb de la faim, mais BM, FMI, etc. aux mains des banques, spéculateurs, .. Contribution des pays diminue pour sauver banques et camps de refugiés sans moyens.: Plan exposé Prôner la gestion publique= valeur commune des membres du réseau Examinons le réseau européen et ce que pourrait faire le réseau méditerranéen
  • Voici le plan de mon exposé L’eau est un bien public ; ce n’est pas une arme politique comme en Cisjordanie. Approche mondiale de la gestion de l’eau difficile, car pas d’organisation mondiale de l’eau comme santé ou travail pour faire respecter les droits Forum mondial = financé majoritairement par entreprise privé comme le dernier à Marseille ONU : Eau traitée via le pb de la faim, mais BM, FMI, etc. aux mains des banques, spéculateurs, .. Contribution des pays diminue pour sauver banques et camps de refugiés sans moyens.: Plan exposé Prôner la gestion publique= valeur commune des membres du réseau Examinons le réseau européen et ce que pourrait faire le réseau méditerranéen
  • Voici le plan de mon exposé L’eau est un bien public ; ce n’est pas une arme politique comme en Cisjordanie. Approche mondiale de la gestion de l’eau difficile, car pas d’organisation mondiale de l’eau comme santé ou travail pour faire respecter les droits Forum mondial = financé majoritairement par entreprise privé comme le dernier à Marseille ONU : Eau traitée via le pb de la faim, mais BM, FMI, etc. aux mains des banques, spéculateurs, .. Contribution des pays diminue pour sauver banques et camps de refugiés sans moyens.: Plan exposé Prôner la gestion publique= valeur commune des membres du réseau Examinons le réseau européen et ce que pourrait faire le réseau méditerranéen
  • l’ Empereur romain Hadrien étaient destinées à conduire l’eau depuis la ville de Zaghouan jusqu’à Carthage pour alimenter les citernes de la Malga
  • Voici le plan de mon exposé L’eau est un bien public ; ce n’est pas une arme politique comme en Cisjordanie. Approche mondiale de la gestion de l’eau difficile, car pas d’organisation mondiale de l’eau comme santé ou travail pour faire respecter les droits Forum mondial = financé majoritairement par entreprise privé comme le dernier à Marseille ONU : Eau traitée via le pb de la faim, mais BM, FMI, etc. aux mains des banques, spéculateurs, .. Contribution des pays diminue pour sauver banques et camps de refugiés sans moyens.: Plan exposé Prôner la gestion publique= valeur commune des membres du réseau Examinons le réseau européen et ce que pourrait faire le réseau méditerranéen
  • Voici le plan de mon exposé L’eau est un bien public ; ce n’est pas une arme politique comme en Cisjordanie. Approche mondiale de la gestion de l’eau difficile, car pas d’organisation mondiale de l’eau comme santé ou travail pour faire respecter les droits Forum mondial = financé majoritairement par entreprise privé comme le dernier à Marseille ONU : Eau traitée via le pb de la faim, mais BM, FMI, etc. aux mains des banques, spéculateurs, .. Contribution des pays diminue pour sauver banques et camps de refugiés sans moyens.: Plan exposé Prôner la gestion publique= valeur commune des membres du réseau Examinons le réseau européen et ce que pourrait faire le réseau méditerranéen
  • Voici le plan de mon exposé L’eau est un bien public ; ce n’est pas une arme politique comme en Cisjordanie. Approche mondiale de la gestion de l’eau difficile, car pas d’organisation mondiale de l’eau comme santé ou travail pour faire respecter les droits Forum mondial = financé majoritairement par entreprise privé comme le dernier à Marseille ONU : Eau traitée via le pb de la faim, mais BM, FMI, etc. aux mains des banques, spéculateurs, .. Contribution des pays diminue pour sauver banques et camps de refugiés sans moyens.: Plan exposé Prôner la gestion publique= valeur commune des membres du réseau Examinons le réseau européen et ce que pourrait faire le réseau méditerranéen
  • Quelques réflexions sur l’eau
  • Quelques réflexions sur l’eau
  • Quelques réflexions sur l’eau
  • L'eau en Tunisie : ressources et gouvernance

    1. 1. 1
    2. 2. 2
    3. 3. Quelle gestion pour l’eau ?•• Odile de KORNER odiledekorner@gmail.com• Consultante en développement durable,• Ancienne directrice générale d’EAU DE PARIS / service public eau à Paris depuis 2010 /• association Aqua Publica Europea, services publics d’eau en Europe 3
    4. 4. L’eau : bien indispensable à la vie 3 jours ? 3 semaines ? 4
    5. 5. L’eau :Droit à l’eau reconnu en 2010 par l’ONU commedroit humain fondamental« droit pour les individus à avoir une eau potable,accessible, dans des conditions acceptables et d’uncoût abordable »La gestion de l’eau doit privilégier l’intérêt général,l’eau n’est donc pas une marchandise, source deprofit. En matière d’eau, l’Etat ne doit pas être l’acteur auservice de la performance commerciale desentreprises, mais le garant d’un bien commun 5
    6. 6. Eau : bien commun ou produit commercial ?Selon Riccardo Petrella :• LEtat nest plus lexpression politique de lintérêt public collectif; il devient un acteur parmi dautres, chargé de créer les conditions favorables à la compétitivité des entreprises. 6
    7. 7. Eau : bien commun ou produit commercial ?Selon Riccardo Petrella :• « Lintérêt général est en passe de se résumer à celui des firmes géantes se disputant les marchés mondiaux. Et leau devient une marchandise comme une autre »…. 7
    8. 8. eau et assainissement Etat des lieux en France en matière de gestion de l’eau et de l’assainissementFrance = deux solutions : délégation à un acteur privé ou gestion publiqueFrance = pays de la délégation au privéDSP : Majorité pour l’eau potableMinorité pour assainissement……. Mais évolution forte 8
    9. 9. gestion publique de l’eau : mode d’emploi politique des services• L’argent de l’eau reste à l’eau• Politique patrimoniale durable• Expertise et savoir faire technique publics• Rôle des usagers• Gestion commune eau et assainissement• Gestion publique performante 9
    10. 10. gestion publique : conclusions• Donner une grande place à l’usager et rendre l’accès à l’eau pour tous• Gérer durablement le patrimoine public• Gérer techniquement, socialement au juste prix et dans la transparence ELUS ET USAGERS = PILOTES DIRECTS DES SERVICES 10
    11. 11. Qui fait quoi ?• L’état français contrôle, autorise (préfet)• L’Europe fait la loi (directive) et réglemente les achats• Le maire seul ou en groupement est l’autorité organisatrice ; responsable de la distribution, du prix de l’eau• Le citoyen ne gaspille, ni ne pollue (évier) : la qualité des rejets est la qualité de notre eau demain. • Il s’informe !!! 11
    12. 12. Qui fait quoi ? Le citoyen/usager Le citoyen ne gaspille, ni ne pollue (évier) : la qualité des rejets est la qualité de notre eau demain Il s’informe !!! Rapport qualité eau et prix Eau du robinet (versus eau embouteillée) Pour connaitre le résultat des analyses de contrôles sur votre eau : consulter le site : http://www.sante.gouv.fr/resultats-du-controle- sanitaire-de-la-qualite-de-l-eau-potable.html 12
    13. 13. Importance de la gestion publiquede l’eau en Europe et dans le monde■ Plus de 90 % des services d’eau et d’assainissement dans le monde sont en gestion publique. Les entreprises privées de l’eau assurent moins de 10%. - Association of Metropolitan Water Agencies - AMWA (USA) : 127 millions de consommateurs desservis - Veolia, numéro 1 mondial dessert 67 millions de consommateurs - Suez environnement, numéro 2 mondial : 68 millions de consommateurs■ 120 000 opérateurs au sein des 27 Etats de l’UE, dont une très grande majorité (> 80%) en gestion publique avec des situations hétérogènes: - Royaume-Uni : tout privé avec un régulateur tout puissant, - Pays-Bas : la gestion publique de leau inscrite dans la loi, - Belgique : flamands et wallons d’accord ! - Suisse : inscrit dans constitution - France : berceau des majors de leau, et pays de la délégation de service public. 13
    14. 14. 1 - « l’eau est un bien commun » mise en commun des biens de lhumanité et de la planète présents et à venir, afin que leur gestion soit assumée dans une démarche participative et collaborative par les personnes et les communautés concernées et à léchelle de lhumanité dans la perspective dun monde soutenable. 14
    15. 15. « l’eau est un bien commun »ce n’est ni une arme politique,ni une marchandise…Deux exemples parmi d’autres 15
    16. 16. Mur de Qalqylia (Cisjordanie) 16
    17. 17. Mur de Qalqylia (Cisjordanie) 17
    18. 18. Ben S’mim / Maroc• Un véritable « château d’eau » dans un pays en état de pénurie chronique. Une richesse naturelle de plus en plus convoitée et menacée, qui se transforme en malédiction pour la population locale. 18
    19. 19. Ben S’mim MAROCL’usine d’eau en bouteilles doit produire, selon son promoteur, 100 millionsde bouteilles par an : que resterait-il aux habitants de Ben S’mim ?Le contrat a été signé en 2001 pour 30 ans entre l’Etat et l’Euro-africainedes et prévoit un prélèvement de 3 l/sec sur la source.La mobilisation des habitants n’a pu stopper les travaux. 19
    20. 20. Et en Tunisie : quelle situation ?•Rôle de la Sonede•Etat de la ressource•Le futur de l’eau•Des axes d’amélioration 20
    21. 21. La SONEDE• Établissement public créé en 1968 et devenue entreprise publique en 2007. tutelle du Ministère de l’Agriculture.• Mission• Production et distribution de leau potable sur tout le territoire tunisien.• Conseil d’Administration = 11• Président du Conseil• Hédi BELHAJ : Président Directeur Général de la SONEDE• Les membres• Ministère de l’Intérieur, des Finances, de l’industrie et de Technologie, Ministère d’Agriculture (2), Union Tunisienne dAgriculture et de la Pêche, Office National de lAssainissement, Tourisme, Santé Publique, Développement et de Coopération Internationale, Union Générale Tunisienne du Travail 21
    22. 22. La SONEDEDes atouts :Une société publiqueDes compétences techniques réellesUn bilan honorable : taux de desserte et permanence de alimentation 22
    23. 23. La SONEDE• Établissement public créé en 1968 et devenue entreprise publique en 2007. tutelle du Ministère de l’Agriculture.• Proposition d’amélioration de la gouvernance :pas de représentation géographique…or eau = gestion localeOrganisation avec expression possible des usagers dans les régions, via élus ? 23
    24. 24. Chiffres clés 1968 - 2011 1968 1990 2000 2010 2011IndicateursNombredabonnés 103 000 937 676 1 548 085 2 304 242 2 386 318Volumedeauproduit(e 90,0 276,8 345,5 524,0 540,5n Mm³)Volumedeaudistribué 82,0 256,1 331,5 478,8 494,7(en Mm³)Volumedeauconsommé et 63,0 194,5 285,1 387,6 389,7facturé(en Mm³)
    25. 25. 25
    26. 26. 26
    27. 27. BILAN• INFRASTRUCTURE HYDRAULIQUE : développée• APPROVISIONNEMENT EN EP de la quasi-totalité de la population : urbain + rural• Mise en place d’importantes ZONES D’IRRIGATION 27
    28. 28. BILAN• INFRASTRUCTURE HYDRAULIQUE : développée• APPROVISIONNEMENT EN EP de la quasi-totalité de la population : urbain + rural• Mise en place d’importantes ZONES D’IRRIGATION 28
    29. 29. NORD CENTRE SUD TOTALEAU SURFACE 2 190 320 190 2710NAPPE 395 216 108 719PHREATIQUENAPPES 269 386 822 1 477PROFONDESTOTAL 2854 922 1120 4 896POURCENTAGE 59% 18% 23%
    30. 30. • Région extrême Nord : Ressources stratégiques importantes• Région Nord, Nord Ouest, Cap Bon : ressources satisfaisantes• Tunisie centrale + Sahel + littoral = zones sensibles• Tunisie Sud : nappes exploitées en commun avec Lybie et Algérie 32
    31. 31. Et en Tunisie : quelle situation ?• Surexploitation des nappes phréatiques : 120% et eau saumâtre….• Amélioration qualité= défi important ….pour limiter l’achat eau embouteillée• Atouts : réflexion et projets (cf. site Sonede) / gestion eau très ancienne 35
    32. 32. Zaghouan 36
    33. 33. Zaghouan 37
    34. 34. Lac Ichkeul 38
    35. 35. Lac Ichkeul, bains traditionnels 39
    36. 36. Demain : quelle situation ?• Début phase critique : limite exploitation et développement des ressources naturelles en 2025 ?• Or demande croissante : augmentation population et niveau de vie +agriculture et industrie• Infrastructure hydraulique = OK• Mais la demande et la ressource ne coïncident pas…. 40
    37. 37. 41
    38. 38. 42
    39. 39. 43
    40. 40. Les moyens mobilisésrecharge artificielle des nappesRéaménagement et consolidation desanciens barragesDévasement des barrages (transport •sédiments)Interconnexions •Dessalement des eaux salées et eauxde mer (30g/l)Recyclage des eaux traitées / eaux grisesEconomie eau en particulier dansl’industrie 44
    41. 41. Les moyens mobilisés Mais aussi :Code des eaux et législation :gaspillage, pollution et piratage •Gestion de l’érosion : fuite particulesfines et envasement des barragesProtection contre pollution •agricoles (pesticides, engrais, etc.) etindustrielles (métaux lourds, etc.) 46
    42. 42. Transfert nord
    43. 43. Transfert sud
    44. 44. conclusion des atouts, un savoir faire Une gouvernance à réorganiser pour laisser plus de place aux usagers et aux régions pour les impliquer plus Un plan d’actions qui mobilise des ressources plus difficiles à atteindre, des moyens nouveaux : eaux grises, des nouvelles technologies : dessalement….avec une augmentation probable du prix de l’eau… La nécessité de raisonner à une plus grande échelle pour bénéficier de synergies autour de la Méditerranée 49
    45. 45. Merci pour votre attention : des questions ??

    ×