Zekeniam YISCHRaELSherut haRitztzuy(le ministère de la réconciliation)par qui nous avons maintenant reçu la(Expiation)Réco...
puissant]. et mon nom, YaHuWaH, ne était pas connue (célèbre) poureux.est son nom.Le ministère de la réconciliationMessage...
(YaHuWSCHuA) est son filsALuaHiYM[Heem-u-Al - ALHYM] signifie « Puissants » ou « Power »Qadoshmoyens ensemble-apart, Pure....
doivent pas avoir un diplôme détudes supérieures dans nimporte quelsujet, pas besoin ont mémorisé lécriture du début à la ...
La lampe du corps est le œil. Donc quand votre œil est bon, tout votrecorps est aussi plein de lumière ; mais quand cest m...
Sauf quils être envoyéAu début de chaque acte de foi, il y a souvent unegraine de la peur.Immédiatement YaHuWSHuWaH fait l...
La foi est un voyage.Croyants doivent être fidèles à la finYaHuWaH confiancetout aussi fermement que lorsque nous avons da...
pas sinstaller et construire des maisons ! Cest seulement pour une nuit.Ils devaient être prêts à break camp quand il dit....
bord de la mer. Ysraal a vu le grand travail que YaHuWaH effectué à laMitsrites, et les gens craignaient YaHuWaH; et ils o...
Ruwach et exciter le Ruwach dagir agréablement à la nature etlimportance de ces.Ivrim 11:2Pour quelle laîné a obtenu un bo...
La sanction de lesprit à la vérité dune proposition formulée par un autre; croyance, ou des preuves probables daucune sort...
désormais justifiés par son sang, serons-nous sauvés de la colère àtravers lui. Car si, lorsque nous étions ennemis, nous ...
2 Korínthios 5Car nous savons que si notre maison terrestre de [cette] mishkan furentdissous, nous avons un bâtiment de AL...
HaMaSHiYaCH, réconciliant le monde avec lui-même, en nimputant nepas leurs offenses à eux ; et a commis nous la Dvar HaRit...
Car avec le cœur, lhomme croit à la tsedaka (justice) ; etconfessant avec la bouche on parvient au Salut.Car lécriture dit...
dans toutes les déclarations de sa parole ; ou une confiance pleine etaffectueux dans la certitude de ces choses qui YaHuW...
(judaïsme), comment quau-delà de mesurer jai persécuté leAssemblée de ALuaHiYM (‫אלהים‬)et perdu il : et a profité delYahu...
Faites-le pour toi-même avant YAHUWAH.Rhomaios 14Lui qui est faible dans la foi reçoivent ye, [mais] les controverses pas ...
après les choses qui font pour la paix et les choses avec quoi on peutédifier une autre. Pour la viande ne détruisent pas ...
[alors] YaHuWaH ()‫יהוה‬) seul lui permet et [il était] pas Dieu étrangeravec lui. Il lui a fait rouler sur les hauts lieu...
amère de grappes [sont]: leur vin [est] le poison de dragons et le venincruel de laspic. [Est] ce pas désarmé en magasin a...
devant [toi] ; mais tu niras pas là jusquau pays que je donne benaiYIsraal.Tehillim 95Oh allez, chantons YaHuWaH.Nous allo...
Béni soit, en son nomNêtre ne pas aveugle à la véritéEt hinnei, deux aveugles, assis en passant côté, lorsquils ont entend...
Son serviteur et le vôtreshalowm en justicepar la grâce de YaHuWaHkeiYAHnätzräyaSe souvenir de moi et de prier pour moi qu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Un Annonciateur

358 vues

Publié le

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
358
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Un Annonciateur

  1. 1. Zekeniam YISCHRaELSherut haRitztzuy(le ministère de la réconciliation)par qui nous avons maintenant reçu la(Expiation)Réconciliation de lHaRitztzuy de DvarQue ce jour soit un jour de réconciliation et de régénération["EHYEH ASHER EHYEH"](HaYaH (il était), Howeh (il est) et Yihyeh (il sera).JE SUISMon Mémorial de génération en génération".Shemot 03:13-16Cest mon nom pour toujours,YaHuWaH, les de la ALuaHiYM de votre père Abraham, Yitzchak [Isaac],et Yaaqob [Jacob], ma envoyé vers vous. Cest mon nom pour toujours,et cest mon Mémorial de génération togeneration."et je me suisprésenté à Abraham, à Yitzchak, et Yaaqob comme hashadday [tout-
  2. 2. puissant]. et mon nom, YaHuWaH, ne était pas connue (célèbre) poureux.est son nom.Le ministère de la réconciliationMessage de réconciliationTorah shBichtav(Torah écrite)Qui a des oreilles pour entendre, quilentende« Sola Scriptura »(lEcriture seule fait autorité pour la foi)(en son nom)YaHuWaH[Yah - hoo-Wah]est le nom du créateur.YaHuWSCHuA
  3. 3. (YaHuWSCHuA) est son filsALuaHiYM[Heem-u-Al - ALHYM] signifie « Puissants » ou « Power »Qadoshmoyens ensemble-apart, Pure.Kodesh(Qodesh) signifie aussi « Set-apart »Ruwach (esprit) est le nom de Serge (hébreu) pour sa « présence »,décrit comme le conseiller, dassistance et avocat, celui qui « procède dupère »Teh 27: 5Pour le jour de détresse il gardera me secrètement dans sa cabine. Dansla couverture de sa tente il cachera moi Sur un rocher il me soulève versle hautCest pour vous aussi !Lécriture parle dun lieu secret où nous pouvons simplement aller, êtreseul, être protégés, prier et entendre parler de Yahuahshua. Sachantquil y a un tel endroit est une question de foi. Revenir maintes etmaintes fois, cest une question de construire une relation. Vous ne
  4. 4. doivent pas avoir un diplôme détudes supérieures dans nimporte quelsujet, pas besoin ont mémorisé lécriture du début à la fin, mais aucontraire Sachez la a une place pourchaque Juifs et les Gentils qui ouvriront leurs esprits et les cœurs lui.Mt 6:5-8Quand vous priez, vous ne serez pas comme les faussaires-rôle, car ilsaiment à se lever et prier dans les synagogues et aux coins des rues,quils peuvent être perçus par les hommes. Très certainement, je vous ledis, ils ont reçu leur récompense. Mais vous, quand vous priez, entrezdans votre chambre intérieure et après avoir fermé votre porte, prierpour votre père qui êtes dans le secret, et votre père qui voit dans lesecret, vous rendra. En priant, ne pas utiliser de vaines répétitions,comme les païens ; car ils pensent quils sont entendues pour beaucoupleur parler. Donc ne soyez pas comme eux, vous ne voyez pas que votrepère sait ce que les choses dont vous avez besoin avant que vous luidemandent.La vérité en réalité est visitée en ce lieu secret et doit être partagée parceux qui vivront, sinon... ils périront... dans lobscurité.Il est écritLu 11:33"Nul, quand il a allumé un feu, le met dans une cave ou dans un panier,mais sur un stand, que ceux qui viennent en peuvent voir la lumière.Teh. 119: 105Ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière (aur) pour monchemin.
  5. 5. La lampe du corps est le œil. Donc quand votre œil est bon, tout votrecorps est aussi plein de lumière ; mais quand cest mal, votre corps estaussi rempli de ténèbres. Donc voir si la lumière qui est en vous nestpas lobscurité. Si donc votre corps tout entier est plein de lumière,nayant aucune partie sombre, il doit être entièrement plein de lumière,comme quand la lampe avec sa lumière brillante vous donne la lumière.»Dans cet esprit, la force et lâme de cœur nous faire étudier ensembledans la RuwachEt maintenant les frères et sœursSortez de la demeure secrète portant la lumière !qui voit de loin. Le Secret Place, ici, brille un peu de lumière afin quebeaucoup peuvent voir de loin. Les sujets que nous avons choisi sontadressent aux Juifs et les Gentils ensemble. Nous faisons cela parce quecest ce que la Bible. Cela ouvre la fenêtre pour donner un sens plus ceque nous dit lécriture !Dans le lieu secret est un langage simple, quelque chose de simple à lire.Il sagit dun simple point de départ pour examen plus profond.Comment sentendre sans un annonciateurEt comment ils doivent proclamer :
  6. 6. Sauf quils être envoyéAu début de chaque acte de foi, il y a souvent unegraine de la peur.Immédiatement YaHuWSHuWaH fait le talmidim entrer dans le bateauet pour aller devant lui de lautre côté, même si il envoyé les multitudes.Après que quil avait envoyé les multitudes de suite, il monta sur lamontagne par lui-même à prier. Lorsque le soir venu, il était là seul. Maisle bateau était maintenant au milieu de la mer, affligé par les vagues,car le vent était contraire. Dans la quatrième veille de la nuit,YaHuWSHuWaH vint à eux, marchant sur la mer. Quand le talmidim vitmarchant sur la mer, ils furent troublés, disant: « Cest un fantôme! » etils crièrent de peur. Mais immédiatement YaHuWSHuWaH parle poureux, en disant « Cheer up ! Je suis(I Exist) nayez pas peur. » Philippelui répondit et dit: « Mon maître, si cest vous, mordonner de venir àvous sur les eaux. » Il a dit: « Viens! » Philippe a démissionné le bateauet marcha sur les eaux de venir à YaHuWSHuWaH. Mais quand il a vuque le vent était fort, quil avait peur, et commence à couler, il sécria,disant: « Mon maître, sauve-moi! » Immédiatement YaHuWSHuWaHtendit la main, semparent de lui et lui dit, « Vous de peu de confiance,pourquoi vous ne doutez? » Quand ils se leva dans la barque, le ventcessa. Ceux qui étaient dans le bateau est venu et a fait sincliner devantlui, disant :« Tu es vraiment le Ben de YaHuWaH! »Ivrim 11:1Maintenant emouna (foi) est la substance des choses quon espère, lapreuve des choses ne pas vu.Nos espoirs reposent sur notre foiIbriy 03:14Car si nous sommes hold fast pour la fin, YaHuWaH confiance toutaussi fermement que lorsque nous avons cru tout dabord, nous allonspartager à tous qui appartient à HaMaSHiYaCH.
  7. 7. La foi est un voyage.Croyants doivent être fidèles à la finYaHuWaH confiancetout aussi fermement que lorsque nous avons dabord cru.Ibriy 03:15Mais ne jamais oublier lavertissement :"Aujourdhui, quil faut écouter sa voix. Nendurcissez le cœur contre luicomme Ysraal la fait quand ils se sont rebellés. », Il a été dit au roi de Mitsrayim que les gens avaient fui ; et le cœur deParoh et de ses serviteurs a été changé envers le peuple, et ils ont dit, «Quest-ce nous avons fait, que nous avons laissé Ysraal aller de nousservir? » Il prépara son char et prit son armée avec lui ; et il prit sixcents chars choisis et tous les chars de Mitsrayim et les capitaines detous les. YaHuWaH renforcé le courage du roi Paroh de Mitsrayim, etil poursuivit les enfants dYsraal ; pour les enfants de Ysraal sont sortiavec une main forte. Le Mitsrites poursuivi après eux : tous les chevauxet les chariots de Paroh, ses cavaliers et son armée ; et a dépassé lesencamping par la mer, à côté de Pi-haHiroth, devant Baal-Tzfon.Lorsque Paroh sapprocha, les enfants de Ysraal leva les yeux et voici,les Mitsrites étaient en marche après eux ; et ils avaient très peur. Lesenfants de Ysraal pleuré dehors à YaHuWaH. Ils ont dit à Moshah, «parce quil ny a pas de sépulture dans Mitsrayim, vous nous avezconduits mourir dans le désert ? Pourquoi ont nous traités de cettefaçon, à nous faire sortir hors de Mitsrayim ? Nest-ce pas le mot quenous vous en Mitsrayim, en disant: « Nous laisser seuls, que nouspuissions servir la Mitsrites? » Car cétait mieux pour nous de servir leMitsrites, que, que nous devons mourir dans le désert." Moshah a dit aupeuple, « nayez pas peur. Stand still et Voir le Yashuat de Aleph-Taw (deliverance) de YaHuWaH Aleph-Taw, qui il va travailler pourvous aujourdhui : pour le Mitsrites que vous avez vu aujourdhui, tu neverras jamais encore eux. YaHuWaH se battront pour vous, et tuseras encore. " YaHuWaH dit à Moshah, « pourquoi pleures-tu pour moi? Parler aux enfants des Ysraal quils aller de lavant. Pourquoi pleures-tu pour moi ? Araméen, « jai accepté votre prière. » Mais pourquoi «limmobilisme » (placez vous-mêmes dans lexpectative dans les soinsde YaHuWaH) était supposant tout ce quils pouvaient faire, il sagissaitderreur de Moshah. Il intervient de sa propre compréhension au milieudune prophétie autrement triomphante. Si YaHuWaH avait dit quilsaillent, ils devraient arrêter maintenant ? Par « encamp », il ne signifie
  8. 8. pas sinstaller et construire des maisons ! Cest seulement pour une nuit.Ils devaient être prêts à break camp quand il dit. Mais ils étaient matéestakes, pensant que les dangers de cette impasse particulière devaientêtre un problème permanent pour eux. Ce qui nous empêche de briser lecamp et dêtre prêt à passer lorsque nuage YaHuWaHse déplace ?Loyauté et possessions qui sont les nôtres, au lieu deSoulever votre verge et étends ta main sur la mer,Divisez-le : et les enfants de Ysraal doivent aller au milieu de la mer, surun sol sec. Jai, voici, jai renforcera le courage de le Mitsrites et ils seniront après eux : et je me vais estime, sur Paroh et sur toutes sesarmées, au cours de ses chars et sur ses cavaliers. Le Mitsrites saurontjai AM YaHuWaH, quand jai moi-même été estime Paroh, au coursde ses chars et ses cavaliers. » Et Malak Aluahiym, qui allait devant lecamp de Ysraal, déplacé et est allé derrière eux ; et la colonne de nuéeest passée devant eux et se tint derrière eux. Il est venu entre le campde Mitsrayim et le camp de Ysraal ; et il y avait la nuée et lobscurité, luiencore léger par nuit : et celui nest pas venu près de lautre toute la nuitMoshah étendit sa main sur la mer, YaHuWaH causé la mer revenir, parun fort vent dest, toute la nuit et fait de la terre sèche de mer et leseaux étaient divisés. Les enfants de Ysraal sont allés au milieu de la mersur le sol sec, et les eaux étaient un mur à eux sur leur main droite etsur leur gauche.Le Mitsrites poursuivis et est allé après eux au milieu de la mer : tous leschevaux de Paroh, ses chars et ses cavaliers. Il sest passé dans lamontre du matin, cette YaHuWaH regardé dehors sur larmée deMitsrite à travers le pilier de feu et de nuée et confus de larmée deMitsrite. Il enleva leurs roues de char, et ils chassent fortement ; afinque le Mitsrites a dit, "nous allons fuir le visage de Ysraal, pourYaHuWaH se bat pour eux contre le Mitsrites!" YaHuWaH dit àMoshah, « Étends ta main sur la mer qui les eaux peuvent revenir sur leMitsrites, sur leurs chars et sur leurs cavaliers. » Moshah étendit sa mainsur la mer et la mer revient à sa force quand le matin est apparu ; et leMitsrites fui contre elle.YaHuWaH a renversé la Mitsrites au milieu de lamer. Les eaux retourné et couvraient les chars et les cavaliers, armée demême tous les Paroh qui sont allés après eux dans la mer. Il ne restaitpas tant que lun deux. Mais les enfants de Ysraal marchaient sur laterre ferme au milieu de la mer et les eaux étaient un mur à eux sur leurmain droite et sur leur gauche. YaHuWaH sauva ainsi Ysraal en cejour-là de la main de le Mitsrites ; et Ysraal jai vu le Mitsrites mort sur le
  9. 9. bord de la mer. Ysraal a vu le grand travail que YaHuWaH effectué à laMitsrites, et les gens craignaient YaHuWaH; et ils ont fait fermementconfiance avec certitude dans YaHuWaH et son serviteur Moshah.(les justes de ceux qui par leur certitude de moi vivra.)Romains 3:21-28 ; Croyants de Yahrushalom, actes 12:1-17Ivrim11:6Mais sans emouna (foi) [il est] impossible de plaire à [lui]: pour celui quivient à ALuaHiYM doit croire quil est, et [que] il est le rémunérateur deceux qui le cherchent avec diligenceUne définition ou une description de la grâce de la foi en deux parties.Plénitude de YaHuWaHCest la substance des choses quon espère. Foi et espoir vont de pair ;et les choses mêmes qui font lobjet de notre espérance sont lobjet denotre foi. Cest une ferme persuasion et lattente qui YaHuWaH seproduira tout ce quil a promis de nous en YaHuWShuWaH; et cettepersuasion est si forte quelle donne le Ruwach une sorte de possessionet de réalisation actuelle de ces choses, leur donne une subsistance dansle Ruwach, par les premiers-fruits et foretastes deux : pour que lescroyants dans lexercice de la foi sont remplis de joie indicible et pleinede gloire. YaHuWShuWaH habite en le Ruwach par la foi et le Ruwachest rempli de la plénitude de la YaHuWaH, que sa mesure admettra ; iléprouve une réalité substantielle dans les objets de la foi.Le mot Quesprit provient du mot Ruwach qui signifie aussi lamourbienveillant Cest la preuve des choses ne pas vu. Foi montre, à le œil delesprit, la réalité de ces choses qui ne peuvent pas être distinguées à leœil du corps. Foi est la sanction ferme de la Ruwach à la révélationdivine et toute partie de celui-ci et affecte à son sceau qui YaHuWaH ala valeur true. Cest une approbation complète de tout ce queYaHuWaH a révélé comme sacrée, juste et bon ; il aide le Ruwach defaire application de lensemble à lui avec affection appropriée et efforts ;et il est conçu pour servir le croyant au lieu de spectacle et dêtre à leRuwach tout ce que les sens sont au corps. Que la foi est mais lopinionou de fantaisie qui ne pas se rendre compte des choses invisibles pour le
  10. 10. Ruwach et exciter le Ruwach dagir agréablement à la nature etlimportance de ces.Ivrim 11:2Pour quelle laîné a obtenu un bon rapport.Le motΕΜΑΡΤΥΡΗΘΗΣΑΝ,qui nous traduire a obtenu un bon rapport, signifie littéralement, ont ététémoins de ; et ainsi nous amène naturellement à YaHuWaH , qui, parsa parole, que les parties suivantes du spectacle chapitre, portenttémoignage de la foi et le caractère sacré de ses serviteurs. Le Talmidimne mentionne pas un des dont un compte nest pas donné dans le Pactede vieux (OT). Cest donc, YaHuWaH de témoin ou des témoignagesqui les concernent.La foi est dans le père.Foi dit :"Je te fais confiance,YaHuWShuWaH ,en quoi que vous choisissiez de faire dans cette situation."Foifaire confiance ; Gr. de persuader, dattirer vers quelque chose, à laconciliation ; croire, obéir. Dans le Lexique grec de Hederic quil est dit,la signification primitive du verbe consiste à lier et à dessiner ou àconduire, que signifie une corde ou un câble. Mais cette remarque est unpeu inexacte. Le sens du verbe, dont celle de la corde et la liaison estdérivé, est de souche, dessiner et donc de lier ou faire rapide.Une corde ou un câble est que qui fait vite.« Il est plus facile pour une corde entrer dans le chas dune aiguille quepour un homme riche dentrer dans le règne de ALuaHiYM. »Croyance ;La sanction de lesprit à la vérité de ce qui est déclarée par un autre,reposant sur son autorité et de la véracité, sans autres éléments depreuve ; le jugement que ce que lautre affirme ou témoigne est lavérité. Jai une foi solide ou aucune foi à la déposition dun témoin, oudans ce que raconte un historien.Vérité
  11. 11. La sanction de lesprit à la vérité dune proposition formulée par un autre; croyance, ou des preuves probables daucune sorte.CompréhensionDans la théologie, la sanction de lesprit ou la compréhension de la véritéde ce qui YaHuWaH a révélé. Simple croyance des écritures, de lêtre etles perfections de YaHuWaH de lexistence, les caractères et lesdoctrines de YaHuWShuWaH, fondé sur les témoignages des écrivainssacrés, sappelle foi historique ou spéculative ; une foi se distingue peude la croyance de lexistence et les réalisations dAlexandre ou de Cesar.Foi salvatrice,est la sanction de lesprit à la vérité de la révélation divine, aveclautorisation du YaHuWaH les de témoignage, accompagnée dunesanction cordiale de la volonté ou lapprobation du coeur ; une confianceentière ou confiance dans YaHuWaH de caractère et déclarations etdans le caractère et les doctrines des YaHuWShuWaH , avec unabandon sans réserve de la volonté de son orientation et de dépendre deses mérites pour le salut. En dautres termes, qui ferme conviction deYaHuWaH de témoignage et de la vérité de lÉvangile, qui influe sur lavolonté et conduit à une dépendance entière YaHuWShuWaH pour lesalut.Être justifiés par la foi.Rhomaios 5Par conséquent, être justifiés par la foi, nous avons shalom avecALuaHiYM ()‫אלהים‬) par Aluheinu YaHuWShuWaH HaMaSHiYaCH :Par qui nous ont également accès par emouna (foi) dans cette faveurimméritée (Grace), dans lequel nous reposer et me réjouis dans tikvah(estime de soi) de la gloire de ALuaHiYM ()‫אלהים‬). Et pas seulement[donc], mais nous la gloire aussi dans tzorot (affliction, troubles):sachant que tzarah (trouble) qui opère de patience ; Et de la patience,lexpérience ; et lexpérience, tikvah (estime de soi): et tikvah ne fait pashonte ; parce que le lamour de ALuaHiYM ()‫אלהים‬) est répandu dansnos cœurs par la Ruwach HaQodesh qui nous est donné. Pour quandnous étions encore sans force, en bonne heure HaMaSHiYaCH est mortpour les méchants. Pour tout juste pour un tzadik (justes) sera un dé :pourtant, dans lespoir pour un homme de bien certains auraient osemême mourir. Mais ALuaHiYM ()‫אלהים‬) prouve son amour enversnous, en ce que, alors que nous étions encore pécheurs,HaMaSHiYaCH est mort pour nous. Beaucoup plus puis, étant
  12. 12. désormais justifiés par son sang, serons-nous sauvés de la colère àtravers lui. Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons étéréconciliés à ALuaHiYM ()‫אלהים‬) par la mort de son fils, beaucoupplus, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. Et pas seulement[cela], mais nous aussi se réjouiront en ALuaHiYM ()‫אלהים‬) parAluheinu YaHuWShuWaH HaMaSHiYaCH, par qui nous avonsmaintenant reçu la réconciliation (expiation). Cest pourquoi, comme parun seul homme le péché est entré dans le monde et la mort par le péché; et si la mort a passé sur tous les hommes, pour que tous ont péché :(Pour jusquà ce que le péché de la Torah était dans lolam hazeh(monde): mais le péché nest pas imputé quand il ny a aucun Torah.Néanmoins la mort a régné de Adamah à Moché, même sur ceux quinavaient pas péché après la similitude de la transgression de Adamah,qui est la figure de celui qui devait venir. Mais pas comme loffense, doncaussi [est] la libre Don. Car si par lintermédiaire de linfraction dun bienêtremorts, beaucoup plus imméritées faveur des ALuaHiYM ()‫אלהים‬)et le don par la faveur imméritée, [qui est] par un seul homme,YaHuWShuWaH HaMaSHiYaCH , a abondé à beaucoup. Et noncomme [cétait] par celui qui a péché, [est] le cadeau : pour le mishpat[était] par une condamnation, mais le don gratuit [est] de nombreusesinfractions à la justification.Car si par une infraction mort a régné par un ; ceux quireçoivent labondance de la faveur imméritée et du don deTzedek (droiture) régnera beaucoup plus dans la vie dun,YaHuWShuWaH HaMaSHiYaCH.Cest pourquoi comme par linfraction dun [jugement est venu] sur tousles hommes à la condamnation ; même si par la Tzedek (justice) de lun[le don gratuit est venu] sur tous les hommes à la justification de vie.Pour comme par la désobéissance dun seul homme que beaucoup ontété faites des pécheurs, donc par lobéissance dun seul beaucoup seronttzadik.(Justes) De plus, la Torah entra, que linfraction puisse abonder.Mais où le péché abondé, la faveur imméritée a fait beaucoup plusabondent : que comme le péché a régné jusquà la mort, malgré celapuisse faveur imméritée régner par Tzedek (justice) pour la vie éternellepar laYaHuWShuWaH HaMaSHiYaCH Aluheinu.Car nous marchons par la foi,
  13. 13. 2 Korínthios 5Car nous savons que si notre maison terrestre de [cette] mishkan furentdissous, nous avons un bâtiment de ALuaHiYM ()‫אלהים‬), la maison nefaite pas avec les mains, éternelle dans les cieux, car en cela, nousgémissons, désirant sincèrement être habillé sur avec notre bayit quiprovient shamayim : Si donc être quétant habillé nous nallons pastrouvés nus. Pour nous qui se trouvent dans [cette] mishkan gémir,étant accablé : pas pour cela nous serait dévêtus, mais habillés, que lamortalité pourrait être engloutie de la vie. Maintenant celui qui nous aforgé pour la même chose [est] ALuaHiYM ()‫אלהים‬), qui aussi madonné pour nous le gage de la Ruwach. Cest pourquoi [nous sommes]toujours confiant, sachant que, tout en étant à la maison dans le corps,nous sommes absents de ALuaHiYM: pour nous halak (à pied) paremouna, (foi) non par la vue : nous sommes confiants, [je dis] et prêteplutôt à sabsenter du corps et dêtre présent avec ALuaHiYM. Cestpourquoi nous travail, qui, quils soient présents ou absents, nouspouvons être acceptés par lui. Pour nous tous doivent apparaître devantle Tribunal de HaMaSHiYaCH; que chacun reçoive les choses [faits] en[son] corps, selon quil a fait, si [lon] bon ou mauvais. Connaissant doncla terreur de ALuaHiYM, nous persuader les hommes ; mais noussommes manifestés ALuaHiYM ()‫אלהים‬); et jespère aussi sont rendumanifeste dans vos consciences. Pour nous pas nous-mêmes encore teféliciter, mais donner vous loccasion de gloire en notre nom que vous unpeu y [répondre] ayez laquelle gloire en apparence et non dans le cœur.Pour savoir si nous être à côté de nous, [il est] à ALuaHiYM ()‫אלהים‬):ou si nous être sobre, [il est] pour votre cause. Pour lamour de HaMaSHiYaCH contraint de nous ;parce que nous jugeons donc, que si lun est mort pour tous, puis étaienttous morts : et [que] il est mort pour tous, que ceux qui vivent nedoivent pas vivre dorénavant en soi, mais à celui qui est mort pour euxet a de nouveau augmenté. Cest pourquoi dorénavant nous ne connaisaucun homme selon la chair : Oui, si nous avons su HaMaSHiYaCHselon la chair, encore maintenant désormais ne savoir nous [lui] aucunsplus.Donc si tout homme [être] dans HaMaSHiYaCH, [il est] unenouvelle créature : choses anciennes sont passées, voici, toutes chosessont devenues nouvelles. Et toutes les choses [sont] de ALuaHiYM()‫אלהים‬), qui nous a réconciliés à lui-même par YaHuWShuWaH()‫ישוע‬) HaMaSHiYaCH et nous a donné la haRitztzuy sherut (leministère de la réconciliation) ; Lesprit, qui ALuaHiYM ()‫אלהים‬) était en
  14. 14. HaMaSHiYaCH, réconciliant le monde avec lui-même, en nimputant nepas leurs offenses à eux ; et a commis nous la Dvar HaRitztzuy (Messagede la réconciliation). Maintenant, nous sommes des ambassadeurs pourHaMaSHiYaCH comme si ALuaHiYM ()‫אלהים‬) a fait [vous] supplionsde nous : nous prions [vous] HaMaSHiYaCH est lendroit, yeréconciliez-vous avec ALuaHiYM ()‫אלהים‬). Car il a faite de lui [doitêtre] péché pour nous, qui ne connaissait aucun péché ; que nouspourrions faire la justice de ALuaHiYM ()‫אלהים‬) en lui.Avec le cœur, lhomme croit à la justice.Rhomaios 10Frères, le désir de mon coeur et tefillah (prière) à ALuaHiYM()‫אלהים‬) pour Yisrael est, quils pourraient être sauvés. Car je leur rendstémoignage quils ont un zèle de ALuaHiYM ()‫אלהים‬), mais pas selonles connaissances.Pour quils seignorants de ALuaHiYM (‫אלהים‬)s tsedaka (droiture) ,et procéder à établir leur propres tsedaka (justice), nont pas soumiseux-mêmes à la tsedaka dALuaHiYM ()‫אלהים‬ ).!!!! IMPORTANT!!!Pour lobjectif au cours de laquelle les objectifs de la Torah est vers leHaMaSHiYaCH qui propose la tsedaka pour tout le monde qui croit.Que lhomme qui fait ces choses vivra par elles. Mais la tsedaka, qui estde foi parle sur cette sage, dis pas en ton cœur, qui doit monter au ciel ?(Quest, dapporter des HaMaSHiYaCH vers le bas [ci-dessus]:) Ou, quidescendra dans labîme ? (autrement dit, pour faire apparaître laHaMaSHiYaCH encore des morts.)Mais ce quil dit ?Le mot est proche de toi, [même] dans ta bouche et dans ton coeur :cest la parole de foi, que nous proclamons ; Que si tu confesses de tabouche Aluah YaHuWShuWaH et tu crois dans ton coeur ALuaHiYM(‫אלהים‬) la ressuscité dentre les morts, tu seras sauvé.
  15. 15. Car avec le cœur, lhomme croit à la tsedaka (justice) ; etconfessant avec la bouche on parvient au Salut.Car lécriture dit :Quiconque croit en lui ne doit pas avoir honte. Car il ny a pas dedifférence entre le Yehuda et le grec : pour le même maître surlensemble est riche à tous qui linvoquent. Pour quiconque invoquera lenom YaHuWaH sera sauvé Comment donc invoqueront-ils celui en quiils nont pas cru ? et comment croiront-ils en celui dont ils nont pasentendu parler ? et comment ils entendront sans un annonciateur ?Et comment sont ils proclament, sauf ils envoyés ?Comme il est écrit : quils sont beaux les pieds deux que proclament labonne nouvelle de la paix et apportent la bonne nouvelle de bonneschoses, mais ils nont pas mishmaat (obéissance) à la bonne nouvelle.Car YashaYahuw dit : maître, qui a cru à notre prédication ? Alors foi[vient] par audience et laudition de la mot de ALuaHiYM ()‫אלהים‬).Mais je le dis, si ils nont pas entendu ? Oui en vérité, leur son entradans tous ha eretz et leurs paroles jusquaux extrémités du monde. Maisje dis, pas YIsraal Saviez-vous ? Première Mosheh dit : Oui, je vousprovoquera à jalousie [ils sont] pas les gens, [et] par une nation stupideje sera la colère vous. Mais YashaYahuw est très audacieux et dit : Oui,que jai trouvé dentre eux qui me cherche pas ; Jai manifesté eux quine demande pas après moi. Mais à Yisrael, il dit, tout au long de lajournée jai étendit mes mains vers un peuple désobéissant etcontredisant la.La foi de lÉvangile, cest que lémotion de lesprit, qui sappelle laconfiance, exercé vers le caractère moral de YaHuWaH et en particulierdu Sauveur.La foi est une affectueuse confiance pratique dans le témoignage deYaHuWaH.La foi est une affectueuse confiance pratique dans le témoignage deYaHuWaH.La foi est une croyance ferme et chaleureuse, dans le véracité deYaHuWaH,
  16. 16. dans toutes les déclarations de sa parole ; ou une confiance pleine etaffectueux dans la certitude de ces choses qui YaHuWaH a déclaré, etparce quil a déclaré à eux.Lobjet de la croyance ; une doctrine ou un système de doctrines cru ;un système de vérités révélées reçus par YaHuWaHils ont entendu seulement, que celui qui nous a persécuté dans le passé,maintenant prêche la foi qui une fois quil détruit.1 Gal.Paulos,un chlouhim,(pas dhommes, ni par lhomme,Mais par le main de YaHuWShuWaH HaMaSHiYaCH, et ALuaHiYM(‫אלהים‬) ha Avi ,qui la ressuscité dentre les morts;)Et tous lachim qui sont avec moi, aux assemblées de la Galatie : ChenvChesed (Felix) [être] vous et shalom de ALuaHiYM (‫אלהים‬) ha Aviet [de] Aluheinu YaHuWShuWaH HaMaSHiYaCH , Qui sest donnélui-même pour nos péchés, quil peut nous délivrer de ce présent mondemauvais, selon la ratson (désir) ALuaHiYM (‫אלהים‬) et Avinou(père): à qui [se] kavod le olam va dir (louange pour toujours et àjamais) Amein.Je mémerveille que la vitesse à laquelle vous sont transformés de laHaMaSHiYaCH qui vous a appelés par sa grâce, à une autre bonnenouvelle, qui nest pas un autre ; mais là sont quelques-uns qui sonttroublantes et le désir de pervertir le bon nouvelles de HaMaSHiYaCH. Mais si nous, ou un messager du ciel, proclame toute autre bonnenouvelle te que celle que nous avons proclamé te, quil soit anathème.Comme nous avons déjà dit, dire oui, jai maintenant encore une fois, sitout [homme] proclame une autre bonne nouvelle te que celle que vousavez reçu, quil soit anathème. Pour faire jai maintenant persuader leshommes, ou ALuaHiYM (‫אלהים‬)? ou je cherche à plaire aux hommes?car si jai encore le plaisir hommes, je ne serais pas lè deHaMaSHiYaCH. Mais je vous certifier, Achim, (frère) qui nest pas labonne nouvelle qui a été proclamée de moi après lhomme. Car je lai nireçu de lhomme, ne ma jai enseigné [elle], mais par le Hazon(révélation) de YaHuWShuWaH HaMaSHiYaCH. Car vous avezentendu de ma conversation en temps passé dans le Yahadut
  17. 17. (judaïsme), comment quau-delà de mesurer jai persécuté leAssemblée de ALuaHiYM (‫אלהים‬)et perdu il : et a profité delYahuwdim religion au-dessus de beaucoup mes égaux dans le mienpropre nation, étant plus excessivement zélée des traditions de mespères.Avant toute choseFrères et sœurs dans YaHuWaHTenez compte de votre appelMais quand il a plu à ALuaHiYM (‫אלהים‬), qui me séparée duventre de ma mère et appelée [moi] par son Chen vChesed(favoriser / grace), de révéler son fils en moi, que je devrais luiproclame parmi le Goyim ;Immédiatement jai conféré non pas avec la chair et de sang : ni je suisallé jusquà Yahrushalom à eux qui étaient Shluchim (émissaires) devantmoi ; mais je suis allé en Arabie et revint de nouveau à Demeskus. Puisaprès shalosh Danielle (trois ans) jai monta à Yahrushalom voir Kefa etdemeure avec lui quinze jours. Mais de lautre de la Shluchim jai vuaucun, enregistrez Yaakov achi ALuaHiYM. Maintenant, les chosesque je vous écris, voici, avant ALuaHiYM (‫אלהים‬), je ne mens pas.Par la suite je suis entré dans les régions de Syrie et de Kilikia ; et étaitinconnu de visage aux assemblées des YaHuWdaH qui étaient enHaMaSHiYaCH: mais quils avaient entendu seulement, que celui quinous a persécuté dans le passé proclaimeth maintenant lemouna quiune fois quil détruit. Et ils glorifié ALuaHiYM ()‫אלהים‬) en meLe promet de YAHUWAH , ou sa vérité et fidélité.Met leur incrédulité la foi de YAHUWAH sans effet?ROM 3.Une profession ouverte de la vérité de lÉvangile.Votre foi est parlé dans le monde entier. ROM 1.Une persuasion ou une conviction de la légalité des choses indifférentes.Tu as la foi ?
  18. 18. Faites-le pour toi-même avant YAHUWAH.Rhomaios 14Lui qui est faible dans la foi reçoivent ye, [mais] les controverses pas àdoutes. Car on croit quil peut manger toutes les choses : une autre, quiest faible, mange des herbes. Ne pas laisser celui qui mange méprisercelui qui ne mange pas ; et ne que pas celui qui ne mange pas juge luiqui mange : pour ALuaHiYM a reçu de lui. Qui es-tu qui condamnesserviteur dautrui ? à son propre maître, il se tient ou Septentrion. Oui, ildoit être holden vers le haut : pour ALuaHiYM est en mesure de luifaire se tenir. Un homme esteemeth un jour au-dessus de lautre : unautre esteemeth tous les jours [comme]. Que chaque homme à êtrepleinement convaincu dans son propre esprit. Celui qui peut rien agréerde la journée, peut rien agréer [il] à YaHuWaH; et celui qui peut rienagréer de pas le jour, à YaHuWaH il considère pas [il]. Celui qui mange,mange à YaHuWaH car il donne ALuaHiYM Merci ; et il qui ne mangepas, à YaHuWaH il mange pas et donne ALuaHiYM Merci. Pour aucundentre nous vit à lui-même et aucun homme meurt à lui-même. Poursavoir si nous vivons, nous vivons pour YaHuWaH; et si nousmourons, nous mourons à YaHuWaH: si nous vivons donc, ou mourir,nous sommes de YaHuWaH.Pour cette fin HaMaSHiYaCH tous deux est mort et a augmentéet relancé, quil pourrait être le maître, aussi bien de la mort etla vie.Mais pourquoi thou juger ton frère? ou pourquoi thou mis à néant tonfrère? pour nous tous tient avant larrêt du siège de haHaMaSHiYaCH . Car il est écrit :[As] Je vis, dit YaHuWaH tout genou fléchira à moi, et toute langueconfessera à ALuaHiYM . Alors chacun dentre nous doit rendre comptede lui-même à ALuaHiYM (. Laissez-nous donc pas juger un autre plus :mais cela jugez plutôt, quaucun homme ne mettre un stumblingblock ouune occasion de chute au moyen de [son] frère. Je sais et suis convaincupar YaHuWShuWaH, [il est] rien nest impur en soi : mais lui que riendimpur, lui une [cest] impur. Mais si ton frère affligé avec [ta] viande,maintenant tu niras pas charitablement. Pas lui avec ta viande, détruirepour qui ha HaMaSHiYaCH est mort. Laissez ne pas puis votre bienêtre mal parlé de : pour la Royaume de ALuaHiYM nest pas mangeret boire ; mais la tsedaka (justice) et la paix, et joie en RuwachHaQodesh. Car celui qui, dans ces choses sert HaMaSHiYaCH [est]acceptable pour ALuaHiYM et approuvé des hommes. Suivons donc
  19. 19. après les choses qui font pour la paix et les choses avec quoi on peutédifier une autre. Pour la viande ne détruisent pas le travail deALuaHiYM. Toutes choses en effet [sont] pures ; mais [il est] mal pourcet homme qui mange avec linfraction. [Il est] bon à manger de la chair,ni de boire du vin, ni [rien] par lequel ton frère bronche, est blessé ouest fait faible. Tu as la foi ? [il] dois toi-même avant ALuaHiYM.Happy [est] celui qui ne condamne pas lui-même dans ce quil alloweth.Et celui qui doubteth est damné si il mange, parce que [il mange] pas defoi : pour que ce soit [nest] pas de la foi est péché.Fidélité ; fidélité ; un strict respect pour les droits et laccomplissementdes promesses.Son échec, alors que sa foi me reste, je serait cacher.Enfants qui nest pas la foi.Devarim 32Ha azi (donner oreille) nu ha Shamayim (cieux) et je vais dezeure(parler) ; et Shema, ha eretz, (entendre O terre) les paroles de mabouche. Mon enseignement doit tomber comme la pluie, monintervention doit distiller comme la rosée, la petite pluie sur lherbetendre, ainsi que les douches à lherbe :Parce que Je proclamerai le nom de YaHuWaH ()‫יהוה‬ ):vous attribuer la grandeur à Aluheinu . [Il est] ha tzur (‫צּור‬), (Rock) sontravail [est] parfait : pour tous ses mishpat façons [sont] (juste posé):Une emouna EL (fidélité) et sans iniquité, juste et droit [est] il. Ils ontcorrompu eux-mêmes, leur place [est] pas [la place] de ses enfants: [ilssont] un dor ikesh u petaltol (une génération perverse et tordue). Vousremboursez donc YaHuWaH ()‫יהוה‬), Ô peuple insensé et imprudent ?[nest] pas he avicha [qui] a acheté toi ? a il pas fait toi et toi établi ?Zarrouk lolam yemot (temps anciens), tenir compte des années denombreuses générations : demandez avicha (père), et il te montrerai ; tazekenim (anciens) et ils te diront. Lorsque ha Elyon (très-haut) diviséaux nations leur héritage, quand il sépara le benai Adam, he ensembleles limites de la population selon le nombre de benai YIsraal. PourYaHuWaH ()‫יהוה‬)S partie [est] son peuple ; Yaakov [est] le lot de sonhéritage. Il le trouva dans une terre déserte et dans le désert hurlant desdéchets ; il la amené sur, il lui a demandé, il la gardé comme la prunellede ses yeux. Comme un aigle excite son nid, fluttereth sur ses petits, quià létranger de ses ailes, leur prend, elles reverdiront sur ses ailes:
  20. 20. [alors] YaHuWaH ()‫יהוה‬) seul lui permet et [il était] pas Dieu étrangeravec lui. Il lui a fait rouler sur les hauts lieux de ha eretz, quil pourraitmanger à laugmentation des champs ; et il lui fait sucer le miel hors laTzur (‫צּור‬), (rock) et lhuile hors de la Tzur corné (‫צּור‬); (rock) beurre dekine et le lait de brebis, avec graisse des agneaux et les béliers de larace de Basan et les chèvres, avec la graisse des reins du chittah (blé) ;et tu boire le sang pur du raisin. Mais Yeshurun ciré gras et coups depied : Tu es gras cire, tu es cultivé épais, tu es recouvert [gras] ; puis ilabandonna Aloha (‫אלוה‬) [qui] fait de lui et légèrement apprécié ha TzurYeshuah (‫יׁשּועה‬). Ils lui provoqué à la jalousie avec étrange [dieux],avec leurs abominations provoqué ils lui à la colère. Ils ont sacrifié auxdémons, pas de Aloha ()‫אלוה‬); pour les dieux dont ils ne savaient pas,de nouveaux [dieux qui] est venu récemment, que vos pères ne craintpas. De la Tzur (‫צּור‬) [que] a engendré, toi tu es inattentif et tu as oubliéEL qui te formé. Et quand YaHuWaH ()‫יהוה‬) [il], vu quil abhorre [eux],en raison de la provocation de son banim,(sons) et de son Bôy. ()filles)et il a dit, je ne vous cacherai ma face, je vais voir ce que leur fin[doivent être]: parce quils [sont] une génération très avancée, lesenfants chez qui [est] pas la foi. Ils ont ma ému à la jalousie avec [cequi est] pas EL; ils ont provoqué Me à la colère avec leurs vanités : et jaieux passeront au jalousie avec [ceux qui ne sont] pas un peuple ; Jaieux provoquera à la colère avec une nation stupide. Pour un feu estallumé dans ma colère, doit brûler à lenfer le plus bas et doitconsommer ha eretz avec son augmentation et incendiées lesfondements des montagnes. Je me suis sera tas maux sur eux ; Je vaispasser mes flèches sur eux. [Être] brûlé avec la faim et dévoré avecchaleur de combustion et destruction amer : Jenverrai aussi les dentsdes bêtes sur eux, par le poison de serpents de la poussière. Lépée sanset la terreur au sein, détruira le jeune homme et la Vierge, le nourrisson[aussi] avec lhomme de poils gris. Je lai dit, je voudrais les disperserdans les coins, je ferais le souvenir deux cesser parmi les hommes : cenétait pas que jai craint la colère de lennemi, de peur que leursadversaires doivent se comporter étrangement, [et] peur quils devraientdire, notre main [est] élevé, et YaHuWaH ()‫יהוה‬) ne le na pas fait toutcela. Parce quils [sont] une nation void des avocats, ni [y a-t-il tout]comprendre en eux. O quils étaient sages, [que] ils ont compris cela,[que] ils envisageraient leur fin dernière ! Comment on doit chasser milleet deux en mettraient-ils dix mille en fuite, sauf leur Tzur (‫צּור‬) (rock) lesavait vendus, et YaHuWaH ()‫יהוה‬) avaient eux taire ? Pour leur Tzur(‫צּור‬) [nest] pas comme nos Tzur (‫צּור‬), même nos ennemis eux-mêmes[étant] juges. Pour leur vigne [est] de la vigne de Sedom (‫סדם‬) et deschamps de Amorah (‫עמרה‬): leurs raisins de cépages [sont] de gall, leur
  21. 21. amère de grappes [sont]: leur vin [est] le poison de dragons et le venincruel de laspic. [Est] ce pas désarmé en magasin avec moi, [et] scellédans mes trésors ? Pour moi [appartient] vengeance et la récompense ;leurs pieds doivent glisser [venu] temps : pour le jour de leur calamité[est] à portée de main et les choses qui seront abattront sur eux, sehâter. Pour YaHuWaH ()‫יהוה‬) doit juger son peuple et se repentir pourson avadim, quand il voit que [leur] pouvoir a disparu et [il est] aucuntais-toi, ou à gauche. Et il dira, où [sont] leurs dieux, [leur] Tzur (‫צּור‬)dans lesquels ils ont fait confiance, qui mangeaient la graisse de leursvictimes, [et] buvaient le vin de leurs libations ? Laissez-les se lever etde vous aider, [et] être votre protection. Voir maintenant que jai, jai[même], [moi] et [il est] pas Dieu avec moi : Jai tuer, et je fais encoreen vie ; Jai enroulé, et je guéris : ni [y a-t-il tout] qui peut livrer de mamain. Car je lève ma main à shamayim et dire, je vivre pour toujours. Sije vous mettre mon épée étincelante, et ma main se tenir sur mishpat ;Je ne rendra vengeance pour les ennemis de la mine et récompenseraceux qui me haïssent. Je vais faire mine flèches ivre de sang, et monépée dévorera la chair ; [et que] avec le sang des tués et des captifs,depuis le début des vengeances sur lennemi. Réjouis-toi, Ô nations,[avec] son peuple : car il vengera le sang de son avadim et rendra lavengeance à ses adversaires et sera miséricordieux dans son pays, [et] àson peuple. Et Mosheh (‫מׁשה‬) est venu et a parlé toutes les paroles decette chanson dans les oreilles du peuple, lui et Hoshea ben Nun. EtMosheh (‫מׁשה‬) eut fini de parler de tous ces mots à tous Yisrael : et illeur dit, mis votre cœur toutes les paroles que je témoigne, parmi vous,cette journée qui vous commandera votre enfant dobserver, du pourfaire, tous les mots de cette Torah (‫ּתורה‬). Pour il [est] pas une chosevaine pour vous ; parce quil [est] votre vie : et par le biais de cettechose, ye doivent prolonger [votre] jours dans le pays, où vous allez surle Jourdain.Et YaHuWaH (‫יהוה‬) parla Mosheh (‫מׁשה‬) ce jour-là même, disant: toi se lever dans cette montagne dAbarim, [à] Mont Nébo,dont [elle] leretz Moav, que [est] vis-à-vis Yericho ; et voicileretz Kenaan, que jai donne benai YIsraal pour unepossession :Et mourir dans la montagne où tu vas entrer vers le haut et rassemblépour ton peuple ; comme Aharon ton frère est mort au Mont Hor et a étérecueilli à son peuple : car tu péché contre moi parmi benai YIsraal auxeaux de Meriba-Kadès, dans le désert de Zin ; parce que vous mesanctifiés pas au milieu de benai Israel. Pourtant, tu verras la terre
  22. 22. devant [toi] ; mais tu niras pas là jusquau pays que je donne benaiYIsraal.Tehillim 95Oh allez, chantons YaHuWaH.Nous allons crier à haute voix à la roche de notre délivrance !Venons-en avant sa présence avec actions de grâces.Nous allons lui vanter avec des chansons !YaHuWaH est une grande Aluahiym,un grand souverain avant tout puissants.Dans sa main sont les profondeurs de la terre.Les hauteurs des montagnes sont également son.La mer est le sien, et il la fait.Ses mains a formé la terre sèche.Oh venez, nous allons adorer et sincliner.Nous allons sagenouiller devant YaHuWaH, notre fabricant,pourIl est notre Aluahiym.Nous sommes le peuple de son pâturage,et les moutons sous sa garde.Aujourdhui, oh que vous nauriez entendu sa voix !Nendurcissez votre cœur, comme à Meriba,comme au jour de Massa dans le désert,Quand vos pères ma tenté,Testé moi et jai vu de mon travail.Quarante longues années jai été peiné avec cette génération,et lui dit : "cest un peuple qui se trompe dans leur cœur.Ils nont pas connu mes voies. »Cest pourquoi jai juré dans ma colère,« Ils ne sera pas entrer dans mon repos. »
  23. 23. Béni soit, en son nomNêtre ne pas aveugle à la véritéEt hinnei, deux aveugles, assis en passant côté, lorsquils ont entenduque YaHuWSCHuA passé, sécria, disant, aie pitié de nous, O YaHuWaH,[tu] Ben David. Un YaHuWSCHuA sarrêta, et appelé à eux et dit, ce quiva vous que je vais te fassent ils lui disent, YaHuWaH, que nos yeuxpeuvent être ouvertes. Ainsi fut ému de compassion [sur les]YaHuWSCHuA et toucha leurs yeux : et immédiatement leurs yeux areçu la vue, et ils le suivirent.
  24. 24. Son serviteur et le vôtreshalowm en justicepar la grâce de YaHuWaHkeiYAHnätzräyaSe souvenir de moi et de prier pour moi queYaHuWaHsera gracieux àmoi et être miséricordieux envers mes péchés que jai péché contre lui.Que la paix soit à eux que lire et quentendre ces choses et à leursserviteurs :Fabien et FabienLibrement vous avez reçu, gratuitement, donnez gratuitementUne règle nécessaire et de grande ampleur. Un serviteur dans levignoble de lÉvangile, bien quedigne de son soutien confortable dans le travail. Devrait jamais prêcherpour la location, ou faire un trafic séculaire de la Ruwach (travailspirituel): quel scandale est-il pour un homme de faire le trafic avec lescadeaux dont il fait semblant, au moins, avoir reçu de la RuwachHaQodesh, dont il nest pas le maître, mais le distributeur. Celui quiprêche pour obtenir une vie, ou de faire fortune, est coupable de la plusinfâme sacrilège

×