SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  86
SYNDROME METABOLIQUE
ET REIN
22 AVRIL 2008
Service de médecine interne
De l’hôpital Habib Thameur
Le syndrome métabolique et
l’insuffisance rénale chronique

2 problèmes majeurs de santé
publique
Terminologies
 Obésité androïde ou cushingoïde (J.
Vague 1950).
 Syndrome X (G. Reaven 1988).
 « Deadly quartet »
 Syndrome plurimétabolique.
 Syndrome d’insulinorésistance.
 Syndrome métabolique
Diabète vs pré-diabète
Glycémie à
jeun (g/l)
Glycémie PP
(2heures) (g/l)
Normal < 1 < 1,40
Intolérance au
glucose
1-1,25 1,40-1,99
Diabète  1,26  2
Alberti KGMM, Diabet Med 2006; 23: 469-480
Définitions….
NCEP-ATP III; circulation 2002; 106: 3134-3421
SM version 2005 selon
l’«Intenational Diabetes Federation »
1. Critère obligatoire: Élévation du tour de taille : Europe:
Homme  94 cm, Femme  80 cm
2. Deux autres critères parmi les suivants:
i. Élévation des triglycérides  1,5 g/l (1,7 mmol/l)
ii. Diminution du choléstérol HDL:
- Homme  0,4 g/l (1 mmol/l) et femme  0,5 g/l (1,3
mmol/l)
iii. Elévation de la pression artérielle  130/85 mm Hg
iv. Elévation de la glycémie à jeun  1 g/l (5,6 mmol/l)
Alberti KGMM, Diabet Med 2006; 23: 469-480
Critère d’obésité centrale: Selon
l’origine ethnique ?
Population sud-
asiatique et
chinoise
H  90 F  80
Population
japonaise
H  85 F  90
Afrique
subsaharienne et
pays
méditerranéens
H  94 F  80
Alberti KGMM, Diabet Med 2006; 23: 469-480
Prévalence du SM
ATP III
USA
France
IDF
Homme 33,7 % 10 % 39 %
Femme 35,4 % 7 % 39,9 %
Enfant 7-11: 4,8 %
12-17: 3 %
Alberti KGMM, Diabet Med 2006; 23: 469-480
Prévalence du SM aux USA chez les
adolescents et les adultes (1988-1994)
Pourcentage
Age
Prévalence du SM par sexe et
ethnie (1988-1994)
Pourcentage
Hommes Femmes
Associations …..
 Maladies cardiaques
 Diabète de type 2
 Syndrome ovaires polykystiques
 Cancer
 Stéatose hépatique non alcoolique
 Maladie d’Alzheimer
 Lithiase urinaire
 Atteinte rénale ?
SM et lithiases urinaires
Prévalence de la microalbuminurie et de
l’IRC selon les facteurs de risque du SM
dans la population générale (NHANES)
Prévalence de l’IRC aux USA
4,4
36,3
0
20
40
Insuffisance rénale modérée à sévère
Insuffisance rénale chronique minime
National Kidney Fundation, AJKD 2002
IRC et maladies cardiovasculaires
Déclin de la fonction rénale ?
Facteur de risque Déclin anticipé du DFG
Age > 40 ans 0,5-1 ml/min/an
HTA 4-12 ml/min/an
Diabète non insulinoDP 6-12 ml/min/an
Diabète insulinoDP 8-12 ml/min/an
Dyslipidémie 1,9 ml/min/an
Tabac Non prouvé
Race Non prouvé
Hovind et al. 2002, Yokoyama 1997, Fied 2001
Complications de l’IRC
Stade DFG Complications
3 30-59 Métabolisme minéral atteint (Ca++, Ph,  PTH)
Anémie
Hypertension, HVG
Malnutrition possible
4 15-29 Triglycérides
Hyperphosphatémie, hyperkaliémie.
Acidose métabolique.
Hypertension
5 < 15 ou
dialyse
Signes de l’urémie
Insuffisance cardiaque
Hypertension
Prévalence des complications
métaboliques
Concomitance des complications
métaboliques
RR d’IRC selon le BMI
Ajusté selon âge, sexe, race, éducation,
tabac, protéinurie, hématurie, créatinine, choléstérol
Impact du SM sur le greffon rénal
(1)
Impact du SM sur le greffon rénal
(2)
L’obésité est caractérisée par
l’hyperfiltration
Comment expliquer l’impact
de l’obésité sur le rein ?
L’obésité cause de maladies
rénales (adultes-enfants*)
 Glomérulomégalie (100 % des cas)
 Hyalinose segmentaire et focale (80 %
des cas).
 Hypercellularité et prolifération de la
matrice mésangiale et/ou épaississement
de la MBG.
*: Chez les enfants de plus de 3 ans
L’obésité cause de maladies
rénales
(glomérulomégalie)
Sclérose segmentaire et type
diabétique
Survie de la maladie
Temps (mois)
Survierénale
Patients Contrôle p=
Sexe (F) 59 (62.1%) 17 (42.5%) NS
Age (ans) 41.8±10.1 42.0±12.9 NSc
Poids 149.4±25.7 67.4±9.3 < 0,001
BMI (kgm2) 52 (46.9–58.3) 24.6 (22.1–26.0) < 0,001
BMI (kgm2) HSF 58.7 (50.6–63) 24.6 (22.1–26.0) < 0,001
TAs 138 (130–150) 130 (120–137) < 0,001
TAd 81 (70–90) 80 (70–85) NS
Gly à jeun 5.2 (4.9–6.5) 5.1 (4.7–5.5) 0,017
Cholestérol 4.9±1.0 4.6±1.1 NS
TG 1.3 (1.2–1.7) 1.2 (0.9–1.6) NS
Protides 69±5.6 67±7.0 NS
Créatinine 78.3±11.4 79.2±16.7 NS
Pr 24h 0.14 (0.10–0.34) 0.10 (0.10–0.12) 0,012
A. Serra Kidney Int 2008
A. Serra Kidney Int 2008
Nb de glomérules
No. of patients
with mesangial
cell proliferation
19 (20%) focal in
11; diffuse in 8 0
(0 %) 0.005d
No. of patients
with podocyte
hypertrophy 38
(40%) focal 0 (0
%) o0.001d
No. of patients
with any type of
glomerular lesione
73 (77%) 2 (5%)
34±32 (7–201) 75±37 (10–100) < 0,001
A. Serra Kidney Int 2008
A. Serra Kidney Int 2008
Mécanismes de l’hyperfiltration glomérulaire
ETABLIS SUPPOSES
Activation du SRAA
Malgré la suppression ou
une normalité du SRAA au cours
du diabète
Glomérulo et
tubulomégalie
Augmentation de la réabsorption
des solutés au niveau du TCP
Diminution de la sécrétion distale
de Na+et/ou Cl-, vasodilatation
due au feedback TG
Hyperglycémie Hormone de croissance
IGF1
Régime hyperprotidique Glucagon
Prostaglandines
Oxyde d’azote
Maladies rénales liées à l’obésité
Test de tolérance hémodynamique et
Glucose oral
Contrôle Obèse p=
BMI (kg/m2) 22,20,6 48.02,4 <0,0001
DFG (ml/min) 905 14514 0,001
DPR (ml/min) 61041 80349 <0,005
FF 0,150,01 0,180,01 <0,05
TAs (mmHg) 1202 1436 0,001
TAd (mmHg) 703 803 <0,05
Gly à jeun
(mmol/l)
5,060,22 6,210,27 <0,005
AUCglu 18910 34324 <0,0001
Insuline jeun
(UI/ml)
141 4010 <0,02
AUCins 0,410,04 0,760,06 <0,0005
DFG et débit rénal plasmatique chez les
obèses avant et après perte de poids
Moyenne de perte de poids : 48 kg entre 12 et
17 mois Changements du DFG corrélés avec
les changements de l’AUC glu
Les DFG/DSR augmentés sont corrigés par les
doses d’insuline intensives dans le diabète de
type 2
L’obésité est liée à une stimulation
du SRAA
 Augmentation des taux circulants
d’angiotensinogène, de rénine, d’ACE,
d’aldostérone chez les obèses et chez la femme
en post-ménopause.
 Une perte de poids modérée (BMI de 33 à 31
kg/m2) sur 16 semaines normalise les niveaux
des composants du SRAA.
 Le tissu adipeux exprime plus d’ARNm de
angiotensinogène chez les femmes obèses par
rapport aux maigres.
 Source probable de l’augmentation des taux
circulants.
 Corrigée aussi par la perte de poids
Engeli, Hypertension 2005
Le tissu adipeux comme source de
médiateurs inflammatoires
Augmentation des
proinflammatoires
Diminution des
antiinflammatoires
Leptine Adiponectine
TNF
IL1,6
CRP
Effets putatifs de l’inflammation
dans le SM
Vasculaires Métaboliques
Activation et lésions des
cellules endothéliales
Microalbuminurie
Résistance à l’insuline
Affaiblissement de la
signalisation de l’insuline
Diminution du FFA
Diminution de
l’adiponectine
Interaction entre le TNF et du signal de
l’insuline au niveau du tissu adipeux
La sévérité du SM est associée à une
diminution de l’adiponectine et à une
majoration de l’inflammation
Expression anormale de l’ARNm au niveau
du glomérule dans la glomérulopathie liée à
l’obésité
Effets systémiques de la leptine
dans l’obésité
Système nerveux
central
Périphérie
Résistance au niveau de ce
site
Sensibilité au niveau de ce
site
Appétit non inhibé Pro-inflammatoires
Les hormones et les récepteurs
ressemblent à ceux liés aux
cytokines (IL2)
Thermogénèse non
augmentée
Activation du système
nerveux sympathique
Activation su SRAA
Hyperinsulinémie
21ème siècle: abondance des
aliments dans les pays développés
 Abondants et peu
coûteux.
 Bien manger: encrassé
dans les habitudes
 Un plaisir socialement
accepté.
Suralimentation et rein ?
 Est-ce que les nutriments directement aux
lésions rénales?
Processus de fabrication des advanced
glycation end products (AGE)
Induction des lésions cellulaires…
AGE au Microscope confocal au
niveau des cellules mésangiales
Normal Acides aminés Glucose élevé AA/Glc élevé
Tuttle KR et al. Kidney Int 2005
AGE au niveau des cellules mésangiales
(Effets de l’aminoguanidine et de la vit E)
Amino-
guanidine
Pas de
traitement
Vitamine E
Contrôle AA HG AA/HG
Tuttle KR et al. Kidney Int 2005
Inhibition des AGE prévient la
fibrose cellulaire mésangiale
Tuttle KR et al. Kidney Int 2005
Les inhibiteurs des PKC préviennent
l’accumulation des AGE au niveau des cellules
mésangiales exposées à un taux élevé de glc et
d’AA
Tuttle KR et al. Kidney Int 2005AA HG AA/HG
AGE et la néphrotoxicité d’un
régime hyperprotidique
Uribarri J et Tuttle KR CJASN 2006
Prise de protéines et Urine CML chez les
diabétiques et les non diabétiques
Prise de protéines
Urine
CML
(U/j)
Tuttle KR et al. JASN 2006
Modèle animal de SM
Rats obèses type Zucker
 Polyphagie: mutation au niveau du récepteur de
la leptine au niveau du cerveau.
 Obésité
 Facteurs de risque du SM: hyperglycémie,
hyperinsulinémie, résistance à l’insuline,
hyperlipémie, hypertension.
 Maladies rénales:
 Albuminurie, protéinurie, insuffisance rénale.
 Hypertrophie rénale, glomérulomégalie, HSF,
Expansion mésangiale.
Rats obèses type Zucker
Le contrôle de la prise alimentaire est un
véritable traitement
 Un régime amaigrissant prévient:
 L’obésité.
 L’hypertrophie glomérulaire.
 Les lésions histologiques.
 La microalbuminurie/la protéinurie de 24h.
 Perte de la fonction rénale
Stratégies potentielles pour
prévenir les lésions rénales en
cas de syndrome métabolique ?
Question posée ?
Est-ce que le fait de corriger une ou
plusieurs anomalies du SM prévient
effectivement l’IRC ?
Design de l’étude
• Etude Steno-2 : randomisation de 160 patients
diabétiques de type 2 ayant
une microalbuminurie.
• 2 bras divisés en:
•Traitement intensif:
• Hb glyquée < 6,5 %.
• CL total < 4,5 mmol/l.
• TG < 1,7 mmol/l
• TA < 130/80
• IEC/AAG II pour la microalbuminurie.
•Dose faible d’aspirine.
•Traitement conventionnel
 Période de traitement de 7,8 ans puis
suivi de 5,5 ans (suivi total jusqu’à 13,3
ans) jusqu’au 31 décembre 2006.
 Le 1er end point est le moment du décès
de n’importe quelle cause.
Background
 Etude multicentrique en double aveugle
randomisée Bergamo Nephrologic Diabetes
Complications Trial (BENEDICT)
 Objectif : effiacité IEC et IC non
dihydropyridiniques seuls ou en combinaison
sont efficaces sur la prévention de la
microalbuminrie chez les sujets hypertendus et
diabétiques de type 2 ayant une excrétion
normale de l’albumine.
Méthode
 1204 patients: randomisés pour recevoir
pendant 3 ans à base de trandolapril (2
mg/j) plus verapamil (180 mg/j) ou
trandolapril (2 mg/j) ou verapamil (240
mg/j) ou placebo.
 La TA cible: 120/80 mm Hg.
 Critère principal: développement d’une
microalbuminurie persistante ≥20 µg/min
à 2 visites consécutives.
Un régime diminué en protéines prévient
l’IRCT et le décès en cas de Néphropathie
diabétique (diabète de type 1)
Metabolic syndrome and kidney
Metabolic syndrome and kidney

Contenu connexe

Tendances

Presentation de Karine Clement
Presentation de Karine ClementPresentation de Karine Clement
Presentation de Karine Clementtsoret1
 
STEATOSE ET STEATOHEPATITE NON ALCOOLIQUES (NAFLD, NASH)
STEATOSE ET STEATOHEPATITE NON ALCOOLIQUES (NAFLD, NASH)STEATOSE ET STEATOHEPATITE NON ALCOOLIQUES (NAFLD, NASH)
STEATOSE ET STEATOHEPATITE NON ALCOOLIQUES (NAFLD, NASH)Claude EUGENE
 
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUESTEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUEClaude EUGENE
 
Presentation de Mireille Evrin
Presentation de Mireille EvrinPresentation de Mireille Evrin
Presentation de Mireille Evrintsoret1
 
Adiponectine marqueur dénutrition
Adiponectine marqueur dénutritionAdiponectine marqueur dénutrition
Adiponectine marqueur dénutritionfatma chebbi
 
presentation de Olivier Ziegler(2)
presentation de Olivier Ziegler(2)presentation de Olivier Ziegler(2)
presentation de Olivier Ziegler(2)tsoret1
 
Cours nutr artificielle
Cours nutr artificielleCours nutr artificielle
Cours nutr artificiellelyesfateh
 
Insulinotherapie en 2013
Insulinotherapie en 2013Insulinotherapie en 2013
Insulinotherapie en 2013djamel bouema
 
Congrès SMMV Marrakech 2017
Congrès SMMV Marrakech 2017 Congrès SMMV Marrakech 2017
Congrès SMMV Marrakech 2017 020359
 
Dg et évaluation de la nutrition l de mestier
Dg et évaluation de la nutrition l de mestierDg et évaluation de la nutrition l de mestier
Dg et évaluation de la nutrition l de mestiervdimartino
 
Gemma Calzada. La nutrition inadéquate et les toxiques comme origine des mala...
Gemma Calzada. La nutrition inadéquate et les toxiques comme origine des mala...Gemma Calzada. La nutrition inadéquate et les toxiques comme origine des mala...
Gemma Calzada. La nutrition inadéquate et les toxiques comme origine des mala...catalansasuissa
 
Dr Hitache DT2 ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2  ET NEPHROPATHIE DIABETIQUEDr Hitache DT2  ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2 ET NEPHROPATHIE DIABETIQUEBENAOUDA67
 
DR HITACHE : HTA et diabete de type 2
DR HITACHE : HTA et diabete de type 2DR HITACHE : HTA et diabete de type 2
DR HITACHE : HTA et diabete de type 2BENAOUDA67
 
Serfaty l hcv obdiabinsulin 2014
Serfaty l  hcv obdiabinsulin  2014Serfaty l  hcv obdiabinsulin  2014
Serfaty l hcv obdiabinsulin 2014odeckmyn
 
Serfaty du 2012
Serfaty du  2012Serfaty du  2012
Serfaty du 2012odeckmyn
 
Sport Et PréVention Cardio Vasculaire
Sport Et PréVention Cardio VasculaireSport Et PréVention Cardio Vasculaire
Sport Et PréVention Cardio Vasculairesfa_angeiologie
 

Tendances (20)

Presentation de Karine Clement
Presentation de Karine ClementPresentation de Karine Clement
Presentation de Karine Clement
 
STEATOSE ET STEATOHEPATITE NON ALCOOLIQUES (NAFLD, NASH)
STEATOSE ET STEATOHEPATITE NON ALCOOLIQUES (NAFLD, NASH)STEATOSE ET STEATOHEPATITE NON ALCOOLIQUES (NAFLD, NASH)
STEATOSE ET STEATOHEPATITE NON ALCOOLIQUES (NAFLD, NASH)
 
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUESTEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
 
Presentation de Mireille Evrin
Presentation de Mireille EvrinPresentation de Mireille Evrin
Presentation de Mireille Evrin
 
25 Portero
25 Portero25 Portero
25 Portero
 
Adiponectine marqueur dénutrition
Adiponectine marqueur dénutritionAdiponectine marqueur dénutrition
Adiponectine marqueur dénutrition
 
presentation de Olivier Ziegler(2)
presentation de Olivier Ziegler(2)presentation de Olivier Ziegler(2)
presentation de Olivier Ziegler(2)
 
Cours nutr artificielle
Cours nutr artificielleCours nutr artificielle
Cours nutr artificielle
 
Jifa 2009
Jifa 2009Jifa 2009
Jifa 2009
 
Jifa 2009
Jifa 2009Jifa 2009
Jifa 2009
 
Fer et syndrome métabolique : faut-il s’en préoccuper, a-t-elle un impact, qu...
Fer et syndrome métabolique : faut-il s’en préoccuper, a-t-elle un impact, qu...Fer et syndrome métabolique : faut-il s’en préoccuper, a-t-elle un impact, qu...
Fer et syndrome métabolique : faut-il s’en préoccuper, a-t-elle un impact, qu...
 
Insulinotherapie en 2013
Insulinotherapie en 2013Insulinotherapie en 2013
Insulinotherapie en 2013
 
Congrès SMMV Marrakech 2017
Congrès SMMV Marrakech 2017 Congrès SMMV Marrakech 2017
Congrès SMMV Marrakech 2017
 
Dg et évaluation de la nutrition l de mestier
Dg et évaluation de la nutrition l de mestierDg et évaluation de la nutrition l de mestier
Dg et évaluation de la nutrition l de mestier
 
Gemma Calzada. La nutrition inadéquate et les toxiques comme origine des mala...
Gemma Calzada. La nutrition inadéquate et les toxiques comme origine des mala...Gemma Calzada. La nutrition inadéquate et les toxiques comme origine des mala...
Gemma Calzada. La nutrition inadéquate et les toxiques comme origine des mala...
 
Dr Hitache DT2 ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2  ET NEPHROPATHIE DIABETIQUEDr Hitache DT2  ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2 ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
 
DR HITACHE : HTA et diabete de type 2
DR HITACHE : HTA et diabete de type 2DR HITACHE : HTA et diabete de type 2
DR HITACHE : HTA et diabete de type 2
 
Serfaty l hcv obdiabinsulin 2014
Serfaty l  hcv obdiabinsulin  2014Serfaty l  hcv obdiabinsulin  2014
Serfaty l hcv obdiabinsulin 2014
 
Serfaty du 2012
Serfaty du  2012Serfaty du  2012
Serfaty du 2012
 
Sport Et PréVention Cardio Vasculaire
Sport Et PréVention Cardio VasculaireSport Et PréVention Cardio Vasculaire
Sport Et PréVention Cardio Vasculaire
 

Similaire à Metabolic syndrome and kidney

Serfati hcv obésité
Serfati   hcv obésitéSerfati   hcv obésité
Serfati hcv obésitéodeckmyn
 
La sensibilité au gluten non cœliaque et maladie cœliaque 2017.
La sensibilité au gluten non cœliaque et maladie cœliaque 2017.  La sensibilité au gluten non cœliaque et maladie cœliaque 2017.
La sensibilité au gluten non cœliaque et maladie cœliaque 2017. Nawal Kanouni
 
cardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptx
cardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptxcardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptx
cardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptxSaraSarouaa
 
Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Insuffisance cardiaque et Comorbidités Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Insuffisance cardiaque et Comorbidités Pierre Troisfontaines
 
Fonction cognitive, démence et diabète
Fonction cognitive, démence et diabèteFonction cognitive, démence et diabète
Fonction cognitive, démence et diabèteall-in-web
 
78517_633524719761562500
78517_63352471976156250078517_633524719761562500
78517_633524719761562500Jerry Ch
 
Avancees de la connaissance des maladies metaboliques du
Avancees de la connaissance des maladies metaboliques duAvancees de la connaissance des maladies metaboliques du
Avancees de la connaissance des maladies metaboliques duvdimartino
 
Avancees de la conaissance des maladies metaboliques du
Avancees de la conaissance des maladies metaboliques duAvancees de la conaissance des maladies metaboliques du
Avancees de la conaissance des maladies metaboliques duVincent Di Martino
 
MALADIES DU FOIE ET LIPIDES
MALADIES DU FOIE ET LIPIDESMALADIES DU FOIE ET LIPIDES
MALADIES DU FOIE ET LIPIDESClaude EUGENE
 
Actualités diabète et insulinothérapie (01 06-13)
Actualités diabète et insulinothérapie (01 06-13)Actualités diabète et insulinothérapie (01 06-13)
Actualités diabète et insulinothérapie (01 06-13)bendjelloul62
 

Similaire à Metabolic syndrome and kidney (20)

Fibrose kystique (mucoviscidose) et diabète
Fibrose kystique (mucoviscidose) et diabèteFibrose kystique (mucoviscidose) et diabète
Fibrose kystique (mucoviscidose) et diabète
 
HTA et diabete (B.Dupas)
HTA et diabete (B.Dupas)HTA et diabete (B.Dupas)
HTA et diabete (B.Dupas)
 
Hugo.Cazenave
Hugo.CazenaveHugo.Cazenave
Hugo.Cazenave
 
Serfati hcv obésité
Serfati   hcv obésitéSerfati   hcv obésité
Serfati hcv obésité
 
La sensibilité au gluten non cœliaque et maladie cœliaque 2017.
La sensibilité au gluten non cœliaque et maladie cœliaque 2017.  La sensibilité au gluten non cœliaque et maladie cœliaque 2017.
La sensibilité au gluten non cœliaque et maladie cœliaque 2017.
 
Diabetes and kidney: what new messages ?
Diabetes and kidney: what new messages ?Diabetes and kidney: what new messages ?
Diabetes and kidney: what new messages ?
 
NAFLD COEUR.pdf
NAFLD COEUR.pdfNAFLD COEUR.pdf
NAFLD COEUR.pdf
 
cardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptx
cardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptxcardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptx
cardio4an-atherosclerose2020rhouati (1).pptx
 
Corinne.Isnard Bagnis
Corinne.Isnard BagnisCorinne.Isnard Bagnis
Corinne.Isnard Bagnis
 
Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Insuffisance cardiaque et Comorbidités Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Insuffisance cardiaque et Comorbidités
 
Fonction cognitive, démence et diabète
Fonction cognitive, démence et diabèteFonction cognitive, démence et diabète
Fonction cognitive, démence et diabète
 
78517_633524719761562500
78517_63352471976156250078517_633524719761562500
78517_633524719761562500
 
Avancees de la connaissance des maladies metaboliques du
Avancees de la connaissance des maladies metaboliques duAvancees de la connaissance des maladies metaboliques du
Avancees de la connaissance des maladies metaboliques du
 
Le diabète néonatal
Le diabète néonatalLe diabète néonatal
Le diabète néonatal
 
Johanne silvain
Johanne silvainJohanne silvain
Johanne silvain
 
Avancees de la conaissance des maladies metaboliques du
Avancees de la conaissance des maladies metaboliques duAvancees de la conaissance des maladies metaboliques du
Avancees de la conaissance des maladies metaboliques du
 
Zabsonre Jifa Sm Vih
Zabsonre Jifa Sm VihZabsonre Jifa Sm Vih
Zabsonre Jifa Sm Vih
 
MALADIES DU FOIE ET LIPIDES
MALADIES DU FOIE ET LIPIDESMALADIES DU FOIE ET LIPIDES
MALADIES DU FOIE ET LIPIDES
 
Actualités diabète et insulinothérapie (01 06-13)
Actualités diabète et insulinothérapie (01 06-13)Actualités diabète et insulinothérapie (01 06-13)
Actualités diabète et insulinothérapie (01 06-13)
 
Chimio oc 13 06 17
Chimio oc 13 06 17Chimio oc 13 06 17
Chimio oc 13 06 17
 

Plus de International clinic Hannibal Tunis Tunisia

Plus de International clinic Hannibal Tunis Tunisia (14)

Diuretic resistance in heart failure
Diuretic resistance in heart failureDiuretic resistance in heart failure
Diuretic resistance in heart failure
 
ANTIHYPERTENSIVE TREATMENT AND CHRONIC KIDNEY DISEASE
ANTIHYPERTENSIVE TREATMENT AND CHRONIC KIDNEY DISEASEANTIHYPERTENSIVE TREATMENT AND CHRONIC KIDNEY DISEASE
ANTIHYPERTENSIVE TREATMENT AND CHRONIC KIDNEY DISEASE
 
Epidemiology of cancers in advanced chronic kidney disease.
Epidemiology of cancers in advanced chronic kidney disease.Epidemiology of cancers in advanced chronic kidney disease.
Epidemiology of cancers in advanced chronic kidney disease.
 
Selection of cadaveric donors in renal transplantation
Selection of cadaveric donors in renal transplantationSelection of cadaveric donors in renal transplantation
Selection of cadaveric donors in renal transplantation
 
Viral infections after renal transplantation
Viral infections after renal transplantationViral infections after renal transplantation
Viral infections after renal transplantation
 
Thrombotic microangiopathy post renal transplantation
Thrombotic microangiopathy post renal transplantationThrombotic microangiopathy post renal transplantation
Thrombotic microangiopathy post renal transplantation
 
Cardiorenal syndrome
Cardiorenal syndromeCardiorenal syndrome
Cardiorenal syndrome
 
Renal vasculitis
Renal vasculitisRenal vasculitis
Renal vasculitis
 
Treatment of Renovascular hypertension
Treatment of Renovascular hypertensionTreatment of Renovascular hypertension
Treatment of Renovascular hypertension
 
Immunosuppression in pediatric transplantation
Immunosuppression in pediatric transplantationImmunosuppression in pediatric transplantation
Immunosuppression in pediatric transplantation
 
Syndrome hepatorenal
Syndrome hepatorenalSyndrome hepatorenal
Syndrome hepatorenal
 
Hepatitis B and C in renal transplantation
Hepatitis B and C in renal transplantationHepatitis B and C in renal transplantation
Hepatitis B and C in renal transplantation
 
Management of interstitial fibrosis and tubular atrophy
Management of interstitial fibrosis and tubular atrophyManagement of interstitial fibrosis and tubular atrophy
Management of interstitial fibrosis and tubular atrophy
 
Focal segmental glomerulosclerosis and transplantation
Focal segmental glomerulosclerosis and transplantationFocal segmental glomerulosclerosis and transplantation
Focal segmental glomerulosclerosis and transplantation
 

Metabolic syndrome and kidney

  • 1. SYNDROME METABOLIQUE ET REIN 22 AVRIL 2008 Service de médecine interne De l’hôpital Habib Thameur
  • 2. Le syndrome métabolique et l’insuffisance rénale chronique  2 problèmes majeurs de santé publique
  • 3. Terminologies  Obésité androïde ou cushingoïde (J. Vague 1950).  Syndrome X (G. Reaven 1988).  « Deadly quartet »  Syndrome plurimétabolique.  Syndrome d’insulinorésistance.  Syndrome métabolique
  • 4. Diabète vs pré-diabète Glycémie à jeun (g/l) Glycémie PP (2heures) (g/l) Normal < 1 < 1,40 Intolérance au glucose 1-1,25 1,40-1,99 Diabète  1,26  2 Alberti KGMM, Diabet Med 2006; 23: 469-480
  • 6. SM version 2005 selon l’«Intenational Diabetes Federation » 1. Critère obligatoire: Élévation du tour de taille : Europe: Homme  94 cm, Femme  80 cm 2. Deux autres critères parmi les suivants: i. Élévation des triglycérides  1,5 g/l (1,7 mmol/l) ii. Diminution du choléstérol HDL: - Homme  0,4 g/l (1 mmol/l) et femme  0,5 g/l (1,3 mmol/l) iii. Elévation de la pression artérielle  130/85 mm Hg iv. Elévation de la glycémie à jeun  1 g/l (5,6 mmol/l) Alberti KGMM, Diabet Med 2006; 23: 469-480
  • 7. Critère d’obésité centrale: Selon l’origine ethnique ? Population sud- asiatique et chinoise H  90 F  80 Population japonaise H  85 F  90 Afrique subsaharienne et pays méditerranéens H  94 F  80 Alberti KGMM, Diabet Med 2006; 23: 469-480
  • 8. Prévalence du SM ATP III USA France IDF Homme 33,7 % 10 % 39 % Femme 35,4 % 7 % 39,9 % Enfant 7-11: 4,8 % 12-17: 3 % Alberti KGMM, Diabet Med 2006; 23: 469-480
  • 9. Prévalence du SM aux USA chez les adolescents et les adultes (1988-1994) Pourcentage Age
  • 10. Prévalence du SM par sexe et ethnie (1988-1994) Pourcentage Hommes Femmes
  • 11. Associations …..  Maladies cardiaques  Diabète de type 2  Syndrome ovaires polykystiques  Cancer  Stéatose hépatique non alcoolique  Maladie d’Alzheimer  Lithiase urinaire  Atteinte rénale ?
  • 12. SM et lithiases urinaires
  • 13. Prévalence de la microalbuminurie et de l’IRC selon les facteurs de risque du SM dans la population générale (NHANES)
  • 14. Prévalence de l’IRC aux USA 4,4 36,3 0 20 40 Insuffisance rénale modérée à sévère Insuffisance rénale chronique minime National Kidney Fundation, AJKD 2002
  • 15. IRC et maladies cardiovasculaires
  • 16. Déclin de la fonction rénale ? Facteur de risque Déclin anticipé du DFG Age > 40 ans 0,5-1 ml/min/an HTA 4-12 ml/min/an Diabète non insulinoDP 6-12 ml/min/an Diabète insulinoDP 8-12 ml/min/an Dyslipidémie 1,9 ml/min/an Tabac Non prouvé Race Non prouvé Hovind et al. 2002, Yokoyama 1997, Fied 2001
  • 17. Complications de l’IRC Stade DFG Complications 3 30-59 Métabolisme minéral atteint (Ca++, Ph,  PTH) Anémie Hypertension, HVG Malnutrition possible 4 15-29 Triglycérides Hyperphosphatémie, hyperkaliémie. Acidose métabolique. Hypertension 5 < 15 ou dialyse Signes de l’urémie Insuffisance cardiaque Hypertension
  • 20. RR d’IRC selon le BMI Ajusté selon âge, sexe, race, éducation, tabac, protéinurie, hématurie, créatinine, choléstérol
  • 21. Impact du SM sur le greffon rénal (1)
  • 22. Impact du SM sur le greffon rénal (2)
  • 23. L’obésité est caractérisée par l’hyperfiltration
  • 24. Comment expliquer l’impact de l’obésité sur le rein ?
  • 25. L’obésité cause de maladies rénales (adultes-enfants*)  Glomérulomégalie (100 % des cas)  Hyalinose segmentaire et focale (80 % des cas).  Hypercellularité et prolifération de la matrice mésangiale et/ou épaississement de la MBG. *: Chez les enfants de plus de 3 ans
  • 26. L’obésité cause de maladies rénales (glomérulomégalie)
  • 27. Sclérose segmentaire et type diabétique
  • 28. Survie de la maladie Temps (mois) Survierénale
  • 29. Patients Contrôle p= Sexe (F) 59 (62.1%) 17 (42.5%) NS Age (ans) 41.8±10.1 42.0±12.9 NSc Poids 149.4±25.7 67.4±9.3 < 0,001 BMI (kgm2) 52 (46.9–58.3) 24.6 (22.1–26.0) < 0,001 BMI (kgm2) HSF 58.7 (50.6–63) 24.6 (22.1–26.0) < 0,001 TAs 138 (130–150) 130 (120–137) < 0,001 TAd 81 (70–90) 80 (70–85) NS Gly à jeun 5.2 (4.9–6.5) 5.1 (4.7–5.5) 0,017 Cholestérol 4.9±1.0 4.6±1.1 NS TG 1.3 (1.2–1.7) 1.2 (0.9–1.6) NS Protides 69±5.6 67±7.0 NS Créatinine 78.3±11.4 79.2±16.7 NS Pr 24h 0.14 (0.10–0.34) 0.10 (0.10–0.12) 0,012 A. Serra Kidney Int 2008
  • 30. A. Serra Kidney Int 2008
  • 31. Nb de glomérules No. of patients with mesangial cell proliferation 19 (20%) focal in 11; diffuse in 8 0 (0 %) 0.005d No. of patients with podocyte hypertrophy 38 (40%) focal 0 (0 %) o0.001d No. of patients with any type of glomerular lesione 73 (77%) 2 (5%) 34±32 (7–201) 75±37 (10–100) < 0,001
  • 32. A. Serra Kidney Int 2008
  • 33. A. Serra Kidney Int 2008
  • 34.
  • 35.
  • 36.
  • 37. Mécanismes de l’hyperfiltration glomérulaire ETABLIS SUPPOSES Activation du SRAA Malgré la suppression ou une normalité du SRAA au cours du diabète Glomérulo et tubulomégalie Augmentation de la réabsorption des solutés au niveau du TCP Diminution de la sécrétion distale de Na+et/ou Cl-, vasodilatation due au feedback TG Hyperglycémie Hormone de croissance IGF1 Régime hyperprotidique Glucagon Prostaglandines Oxyde d’azote
  • 38. Maladies rénales liées à l’obésité Test de tolérance hémodynamique et Glucose oral Contrôle Obèse p= BMI (kg/m2) 22,20,6 48.02,4 <0,0001 DFG (ml/min) 905 14514 0,001 DPR (ml/min) 61041 80349 <0,005 FF 0,150,01 0,180,01 <0,05 TAs (mmHg) 1202 1436 0,001 TAd (mmHg) 703 803 <0,05 Gly à jeun (mmol/l) 5,060,22 6,210,27 <0,005 AUCglu 18910 34324 <0,0001 Insuline jeun (UI/ml) 141 4010 <0,02 AUCins 0,410,04 0,760,06 <0,0005
  • 39. DFG et débit rénal plasmatique chez les obèses avant et après perte de poids Moyenne de perte de poids : 48 kg entre 12 et 17 mois Changements du DFG corrélés avec les changements de l’AUC glu
  • 40. Les DFG/DSR augmentés sont corrigés par les doses d’insuline intensives dans le diabète de type 2
  • 41. L’obésité est liée à une stimulation du SRAA  Augmentation des taux circulants d’angiotensinogène, de rénine, d’ACE, d’aldostérone chez les obèses et chez la femme en post-ménopause.  Une perte de poids modérée (BMI de 33 à 31 kg/m2) sur 16 semaines normalise les niveaux des composants du SRAA.  Le tissu adipeux exprime plus d’ARNm de angiotensinogène chez les femmes obèses par rapport aux maigres.  Source probable de l’augmentation des taux circulants.  Corrigée aussi par la perte de poids Engeli, Hypertension 2005
  • 42.
  • 43. Le tissu adipeux comme source de médiateurs inflammatoires Augmentation des proinflammatoires Diminution des antiinflammatoires Leptine Adiponectine TNF IL1,6 CRP
  • 44. Effets putatifs de l’inflammation dans le SM Vasculaires Métaboliques Activation et lésions des cellules endothéliales Microalbuminurie Résistance à l’insuline Affaiblissement de la signalisation de l’insuline Diminution du FFA Diminution de l’adiponectine
  • 45. Interaction entre le TNF et du signal de l’insuline au niveau du tissu adipeux
  • 46. La sévérité du SM est associée à une diminution de l’adiponectine et à une majoration de l’inflammation
  • 47. Expression anormale de l’ARNm au niveau du glomérule dans la glomérulopathie liée à l’obésité
  • 48. Effets systémiques de la leptine dans l’obésité Système nerveux central Périphérie Résistance au niveau de ce site Sensibilité au niveau de ce site Appétit non inhibé Pro-inflammatoires Les hormones et les récepteurs ressemblent à ceux liés aux cytokines (IL2) Thermogénèse non augmentée Activation du système nerveux sympathique Activation su SRAA Hyperinsulinémie
  • 49. 21ème siècle: abondance des aliments dans les pays développés  Abondants et peu coûteux.  Bien manger: encrassé dans les habitudes  Un plaisir socialement accepté.
  • 50. Suralimentation et rein ?  Est-ce que les nutriments directement aux lésions rénales?
  • 51. Processus de fabrication des advanced glycation end products (AGE)
  • 52. Induction des lésions cellulaires…
  • 53. AGE au Microscope confocal au niveau des cellules mésangiales Normal Acides aminés Glucose élevé AA/Glc élevé Tuttle KR et al. Kidney Int 2005
  • 54. AGE au niveau des cellules mésangiales (Effets de l’aminoguanidine et de la vit E) Amino- guanidine Pas de traitement Vitamine E Contrôle AA HG AA/HG Tuttle KR et al. Kidney Int 2005
  • 55. Inhibition des AGE prévient la fibrose cellulaire mésangiale Tuttle KR et al. Kidney Int 2005
  • 56. Les inhibiteurs des PKC préviennent l’accumulation des AGE au niveau des cellules mésangiales exposées à un taux élevé de glc et d’AA Tuttle KR et al. Kidney Int 2005AA HG AA/HG
  • 57. AGE et la néphrotoxicité d’un régime hyperprotidique Uribarri J et Tuttle KR CJASN 2006
  • 58. Prise de protéines et Urine CML chez les diabétiques et les non diabétiques Prise de protéines Urine CML (U/j) Tuttle KR et al. JASN 2006
  • 59. Modèle animal de SM Rats obèses type Zucker  Polyphagie: mutation au niveau du récepteur de la leptine au niveau du cerveau.  Obésité  Facteurs de risque du SM: hyperglycémie, hyperinsulinémie, résistance à l’insuline, hyperlipémie, hypertension.  Maladies rénales:  Albuminurie, protéinurie, insuffisance rénale.  Hypertrophie rénale, glomérulomégalie, HSF, Expansion mésangiale.
  • 60. Rats obèses type Zucker Le contrôle de la prise alimentaire est un véritable traitement  Un régime amaigrissant prévient:  L’obésité.  L’hypertrophie glomérulaire.  Les lésions histologiques.  La microalbuminurie/la protéinurie de 24h.  Perte de la fonction rénale
  • 61. Stratégies potentielles pour prévenir les lésions rénales en cas de syndrome métabolique ?
  • 62. Question posée ? Est-ce que le fait de corriger une ou plusieurs anomalies du SM prévient effectivement l’IRC ?
  • 63.
  • 64. Design de l’étude • Etude Steno-2 : randomisation de 160 patients diabétiques de type 2 ayant une microalbuminurie. • 2 bras divisés en: •Traitement intensif: • Hb glyquée < 6,5 %. • CL total < 4,5 mmol/l. • TG < 1,7 mmol/l • TA < 130/80 • IEC/AAG II pour la microalbuminurie. •Dose faible d’aspirine. •Traitement conventionnel
  • 65.  Période de traitement de 7,8 ans puis suivi de 5,5 ans (suivi total jusqu’à 13,3 ans) jusqu’au 31 décembre 2006.  Le 1er end point est le moment du décès de n’importe quelle cause.
  • 66.
  • 67.
  • 68.
  • 69.
  • 70.
  • 71.
  • 72.
  • 73.
  • 74.
  • 75.
  • 76.
  • 77. Background  Etude multicentrique en double aveugle randomisée Bergamo Nephrologic Diabetes Complications Trial (BENEDICT)  Objectif : effiacité IEC et IC non dihydropyridiniques seuls ou en combinaison sont efficaces sur la prévention de la microalbuminrie chez les sujets hypertendus et diabétiques de type 2 ayant une excrétion normale de l’albumine.
  • 78. Méthode  1204 patients: randomisés pour recevoir pendant 3 ans à base de trandolapril (2 mg/j) plus verapamil (180 mg/j) ou trandolapril (2 mg/j) ou verapamil (240 mg/j) ou placebo.  La TA cible: 120/80 mm Hg.  Critère principal: développement d’une microalbuminurie persistante ≥20 µg/min à 2 visites consécutives.
  • 79.
  • 80.
  • 81.
  • 82.
  • 83.
  • 84. Un régime diminué en protéines prévient l’IRCT et le décès en cas de Néphropathie diabétique (diabète de type 1)