Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Drôme Magazine -N°126

976 vues

Publié le

Entretien avec Marie-Pierre Mouton, Présidente du Conseil Général de la Drôme, Les stations de la Drôme, Aides aux aidants, Dossier agriculture sous le signe de l'excellence

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Drôme Magazine -N°126

  1. 1. DRÔME#126 JANVIER/MARS 2018 ladrome.fr MAgazine du Conseil DÉpartemental MAgazine ENTRETIEN avec Marie-Pierre Mouton SOUS LE SIGNE DE L’EXCELLENCE DOSSIER AGRICULTURE
  2. 2. HOMMAGE Mémorial des Cinq étoiles – Commémoration du 15e anniversaire de l’accident du 29 novembre 2002 Hommage à Didier BOURGEAT, Laurent BROQUET, Patrick DUC, Eric DUVEAU et José GARRIDO « Ce jour là, la mort a assassiné des héros. Ils avaient choisi de donner de leur temps pour servir et protéger la population dans les moments les plus difficiles et souvent les plus dangereux. Je leur adresse, ainsi qu’à tous leurs collègues sapeurs-pompiers morts en intervention, le respect et la reconnaissance du Département de la Drôme ». Marie-Pierre Mouton, présidente du Département de la Drôme – Loriol, 29 novembre 2017 3 Entretien avec Marie-Pierre Mouton La Drôme territoire d’ambition et de bien-être 6 EN BREF 8 DOSSIER AGRICULTURE Sous le signe de l’excellence Label et appellation, gages de qualité L’agriculture bio en héritage L’élevage dans la Drôme Cultiver l’agritourisme 16 AIDE AUX AIDANTS Ne pas affronter seul les difficultés 17 LES STATIONS DE LA DRÔME Cet hiver, c’est tout schuss ! 18 LA VIE DES CANTONS Canton de Tain l’Hermitage Canton de Valence 1 20 BRÈVES DE CANTONS 22 EXPRESSIONS POLITIQUES 23 PLEIN CADRE Journées européennes des métiers d’art PASSION PATRIMOINE 24 LA DRÔME, ON EN PARLE 25 RENDEZ-VOUS 34e fête du livre de jeunesse de Saint-Paul-Trois-Châteaux 26 AGENDA Sport & loisirs 30 HISTOIRE 14-18, les Drômoises sur le « front de l’arrière » 31 CROC’ LA DRÔME La truffe, produit d’excellence aEDITÉ PAR LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA DRÔME Direction de la communication 04 75 79 26 23 Directeur de publication Marie-Pierre Mouton Rédaction en chef Corinne Martinez Rédaction Chrystel Bresson, Isabelle Carra Photo de couverture Jean Delmarty Photos Claire Matras, Francis Rey, Cyril Crespeau, Jean Delmarty, Patrick Gardin, Lionel Pascale, AdobeStock Conception graphique Christel Cros Impression IMAYE Distribution La Poste/Médiaposte Tirage 248 580 exemplaires Dépôt légal à parution ISSN : 2552-1489 Annonce manifestations ladrome.fr Produit imprimé sur papier 100 % recyclé. 2 JANVIER/MARS 2018 SOMMAIRE
  3. 3. Entretien avec Marie-Pierre Mouton, présidente du Département de la Drôme La Drôme territoire d’ambition et de bien-vivre Depuis six mois à la tête du Conseil départemental, et avant le vote du budget 2018, Marie-Pierre Mouton précise sa feuille de route pour la Drôme de demain. Une Drôme innovante, solidaire et rayonnante. sur pièce des orientations choisies et du travail accompli. Et oui, elle avoue sans détour avoir de l’ambition… pour la Drôme du 21e siècle. L’ambition de la proximité «Cen’estunsecretpourpersonne: je suis viscéralement attachée à la Drôme, à ses habitants, à ses territoires. Pour moi, être élue c’est être au contact du terrain, de celles et ceux qui font vivre notre département. Depuis mon arrivée à la présidence du Conseil départemental, en juin 2017, j’effectue régulièrement des visites cantonales. Lors de ces Première femme à occuper la présidence du Département de la Drôme, Marie-Pierre Mouton veut incarner une nouvelle façon de concevoir l’implication de la collectivité. Une collectivité proche et à l’écoute des élus locaux et des citoyens, pour plus d’efficacité et de réactivité. Quand on lui demande ce qui la définit le mieux, la réponse vient du cœur : « l’envie d’agir, de construire, de travailler ensemble pour les Drômois des villes et des campagnes ». Pragmatique, exigeante, la Prési- dente ne concède aucune entorse à la probité et à l’exemplarité. Elle entend que les Drômois jugent JANVIER/MARS 2018 3JANVIER/MARS 2018 3 JeanDELMARTY Inauguration des travaux d’accessibilité de la mairie de Tain-l’Hermitage
  4. 4. 4 JANVIER/MARS 2018 médicale. Nous soutenons la construction de maisons de santé et le plan départemental lancé à l’automne commence à porter ses fruits, puisqu’une vingtaine de médecins généralistes drômois va prochainement entreprendre la formation pour devenir maître de stage. Autre exemple de solidarité : l’aide aux communes. En octobre dernier, au congrès annuel des maires de la Drôme, j’ai entenu la forte inquiétude des élus locaux, face à un Gouvernement qui leur demande de faire plus avec moins. Je les ai assurés du soutien du Département pour mener à bien leurs projets malgré des contraintes financières de plus en plus fortes qui pénalisent notre propre budget. L’ambition du numérique Autre illustration de solidarité départementale:ledéveloppement du numérique. Collèges connectés à la fibre optique, collégiens équipés de tablettes, ouverture d’espaces publics numériques, médiathèques départementales en ligne, e-services publics… Le numérique s’installe dans notre quotidien (1). Une révolution, comparable à l’arrivée de l’élec- tricité au siècle dernier. Une mutation profonde et vitale, que nous avons l’obligation de réussir pour la Drôme et les Drômois. Le chantier de déploiement de la fibre optique actuellement mené par la Drôme et l’Ardèche est désormais le 1er projet d’ini- tiative publique de France. Les travaux conduits par le syndicat ADN (Ardèche Drôme Numérique) déplacements, je rencontre les élus locaux, mais aussi des chefs d’entreprises, des exploi- tants agricoles, des responsables d’associations, de structures tou- ristiques et de santé ainsi que des citoyens porteurs de projets. Mon objectif:prendreletempsdedécou- vrir, d’écouter, de comprendre, de réfléchir ensemble et d’expliquer. Parce que pour être efficace et pertinente, l’action départementale doit avoir du sens et créer du lien. La proximité avec les Drômois et les territoires, c’est fondamental. L’ambition de la solidarité La solidarité départementale constitue le cœur de nos politiques. Elle concerne tous les Drômois et se traduit dans de nombreux domaines. Outre la protection et le soutien aux plus fragiles, l’accès aux soins de santé est primordial. Nous mettons tout en œuvre pour lutter contre la désertification Sa devise La Département partout, pour tous, chaque jour. a a a a a a a a EHPAD de Montéléger Etablissements Norham à Saint-Donat-sur-l’Herbasse Exploitation Berne à Saint-Michel-sur-Savasse
  5. 5. JANVIER/MARS 2018 5 fiscalité, je pars du principe que l’argent public doit retourner au public : petite enfance, personnes âgées, personnes handicapées, routes, collèges, secours, équipe- ments numériques, agriculture, culture, sport, tourisme, envi- ronnement. Sans oublier que les investissements réalisés profitent à l’économie locale et à l’emploi. Etre efficace, c’est aussi réfléchir, avec les Drômois, à des solutions adaptées aux spécificités des territoires. L’ambition d’une Drôme n°1 Quoi de plus légitime de vouloir que la Drôme réussisse et de le faire savoir ? En novembre, nous avons accompagné une quinzaine d’entreprises drômoises au salon du Made in France à Paris. Dans quelques semaines nous serons au Salon de l’agriculture. Une vitrine exceptionnelle pour les produc- tions de qualité de l’agriculture drômoise et pour l’agrotourisme. Mon objectif pour 2018 et les années suivantes est d’amplifier l’attractivité de la Drôme. Nous avons tous les atouts nécessaires, dont un patrimoine naturel et his- torique exceptionnel, pour devenir la première destination française d’un tourisme familial et authen- tique. Mais je veux aller encore plus loin, et faire connaître, et re- connaître, nos autres domaines d’excellence parmi lesquels les savoir-faire d’excellence, les en- treprises innovantes et un ensei- gnement supérieur de pointe. Je veux que les Drômois soient fiers de leur département. Je veux que, demain, la Drôme soit le cœur battant d’Auvergne-Rhône-Alpes ». vont permettre à chaque Drômois d’avoir accès au Très haut débit. Le Département y consacre un budget de 25 M€ sur 8 ans. A la maison, au travail, à l’école, pour la santé, les loisirs… cela va pro- fondément bouleverser nos vies, mais nous serons prêts. Je pense que tous les départements ne peuvent pas en dire autant. (1) voir le dossier du magazine La Drôme 125 (octobre/décembre 2017) L’ambition de l’efficacité et de la sincérité C’est le fil rouge du budget 2018 qui sera présenté en séance publique le 5 février. Pour mes collègues élu(e)s de la Majorité, comme pour moi-même, effi- cacité et sincérité riment avec sérieux. Ce qui signifie que nous allons continuer à maîtriser les dépenses de fonctionnement et à évaluer nos politiques et que les projets continueront à être sou- tenus par des subventions. Nous devons donner satisfaction aux citoyens mais comme toutes les collectivités départementales, nous devons faire avec des contraintes financières et la hausse des dépenses de solidarités sociales. D’où une obligation de choix et de bonne gestion. Dire « non » n’est pas agréable, j’en conviens. Mais c’est la marque des gens respon- sables. Et quand il s’agit d’équi- libre budgétaire conditionné par la volonté de ne pas augmenter la Son coup de cœur Les sapeurs-pompiers drômois qui ont participé, l’été dernier, à la lutte contre les incendies de forêt dans le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône et en Corse. « Ils disent qu’ils n’ont fait que leur devoir, moi je dis que ce sont des femmes et des hommes d’exception ». Son coup de gueule Mineurs non accompagnés : l’Etat va-t-il tenir ses engagements ? En octobre dernier, j’ai adressé un courrier au Président de la République, afin de l’alerter au sujet d’une arrivée massive de mineurs non accompagnés sur le territoire drômois. Ces mineurs étrangers (- 18 ans) qui arrivent en France sans leurs parents sont, de par la loi, confiés au service de la protection de l’enfance des Départements. La montée en puissance de ce phénomène soulève, aujourd’hui, la question des conditions d’accueil et du coût de la prise en charge. Sans occulter une incidence certaine sur l’accueil et le suivi d’enfants drômois en danger. Une refonte complète des dispositifs d’accueil est aussi nécessaire qu’urgente pour laquelle les Départements ont assurément leur mot à dire. a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a Avec la ministre Laura Flessel et la secrétaire d’État Marlène Schiappa Mémorial de Mirmande JeanDELMARTY
  6. 6. 6 JANVIER/MARS 2018 EN BREF Les collèges au défi Prochains défis nature hiver, organisés par le Département de la Drôme, le 31 janvier à Chaud-Clapier et le 7 mars à Herbouilly. Au total plus de 1200 participants d’une quarantaine de collèges de la Drôme lancés sur les pistes des stations de la Drôme pour des épreuves de ski de fond, raquette et biathlon. L’objectif de ces défis autour du sport-nature éco-responsables ? Valoriser tout au long de l’année, la pratique du sport de plein air et la découverte du territoire drômois à travers quatre sites Le collège sport nature de la Chapelle-en-Vercors s’est d’ail- leurs vu largement récompensé lors de la remise des trophées de la 16e édition des Défis nature, le 27 septembre dernier. ladrome.fr Fabrication française La Drôme était présente avec 13 entre- prises locales au salon Made in France du 10 au 12 novembre à Paris, rendez-vous incontournable des produits fabriqués en France. Un véritable coup de pouce pour Archer, Milémil, Insoft, le Tiroir au chocolat, Aouro, la cave Noisel, Naklis, Les P’tites Cousines, Odyz, Alina Tissage, les cartonnages de Vaucanson, Fayol et Venexan qui ont fait le choix d’une fabrication locale, et qui ont bénéficié d’une belle vitrine nationale. 5 FÉVRIER 2018 SÉANCE PUBLIQUE : VOTE DU BUDGET 2018 CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA DRÔME LA PRATIQUE DU VTT, PARTOUT DANS LA DRÔME Transport scolaire A compter du 1er janvier pour les transports scolaires et interurbains, un seul numéro 04 26 73 33 00 Pour les transports des élèves en situation de handicap, tous les renseignements au 04 75 79 81 96 Deux nouvelles bases VTT labellisées par la Fédération française de cyclotou- risme. Celle du Pays de Grignan-Enclave des Papes regroupe 12 itinéraires de 9 à 43,5 km pour tous les niveaux et celle du Tricastin qui compte 14 itinéraires au départ de Saint-Paul-Trois-Châteaux.Répertoriés dans les « Bons plans » du Département de la Drôme, retrouvez d’ores et déjà les parcours de la base du Pays de Grignan à l’office de tourisme de Grignan et en téléchargement gratuit sur sportsnature.ladrome.fr ADT26StéphaneFOULONNEAU C O L L E G E
  7. 7. JANVIER/MARS 2018 7 CDJ26 #SAISON2 C’EST PARTI ! Les 44 nouveaux conseillers départe- mentaux jeunes ont fait connaissance lors d’un week-end d’intégration les 21 et 22 octobre à Divajeu. Pour la séance consacrée au débat budgétaire, le 18 décembre, ils ont été accueillis par Marie-Pierre Mouton, présidente du Conseil départemental de la Drôme et par l’Assemblée départementale. L’occasion pour les jeunes élus de 22 collèges drômois de découvrir l’Hôtel du Département et d’appréhender les nouvelles missions qu’ils auront à remplir durant cette année scolaire 2017/2018 autour des thématiques, « Bien dans mon collège », « Nature et environnement » et « Bien dans mon corps et dans ma tête ». Habitat intergénérationnel Se loger autrement D’un côté une personne met une chambre à disposition. De l’autre, une personne propose en échange d’un temps de présence, du partage d’un repas…. En constante augmentation, ce moyen de se loger à moindre coût et de rompre la so- litude remporte un vif succès. Partant pour la cohabitation intergénérationnelle ? Rejoignez le réseau Solidarité Habitats. 06 31 74 48 88 solidarite.habitats@gmail.com 8 MARS JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES >se munir d’accessoires complémentaires (bombe de dégivrage, gants, raclette…), > s’équiper de pneus d’hiver, > s’informer avant de partir. Rendez-vous sur inforoutes.ladrome.fr ou au N°vert dédié 0 800 16 26 26 DÉPLACEMENTS SÉCURISÉS ET FACILITÉS AVEC INFOROUTES Nouveau e-service mis en place par le Département pour préparer vos déplace- ments et trouver rapidement des informa- tions concernant l’état du réseau routier départemental. Ce nouveau service internet offre des informations actualisées quotidien- nement et toute l’année sur les chantiers en cours ainsi que sur les conditions de conduite en période hivernale entre la mi-novembre et la mi-mars. VIABILITÉ HIVERNALE, QUELQUES CONSEILS AdobeStock 26 ET 27 JANVIER FORUM POST BAC Valence Pôle universitaire Briffaut Salon de l’étudiant dédié à l’orientation post-Bac. Gratuit et ouvert à tous ! 04 75 78 10 26 etudierendromeardeche.fr
  8. 8. Surnommée « la petite France » en raison de sa grande diversité agricole, la Drôme bénéficie de nombreux atouts. Une géographie contrastée, un climat varié, des savoir-faire de tradition alliés à des productions agricoles de qualité. Le Département mise sur la valorisation de ces ressources pour amplifier l’attractivité du territoire. 8 JANVIER/MARS 2018 DOSSIER AGRICULTURE SOUS LE SIGNE de l’excellence JeanDELMARTY JeanDELMARTY JeanDELMARTY 6 395 EXPLOITATIONS 7 338 EXPLOITANTS
  9. 9. JANVIER/MARS 2018 9 L’agriculture drômoise est une filière vivante, bien décidée à relever les défis et les évolutions du 21e siècle. Etre agriculteur aujourd’hui, c’est avoir une vision et des projets de chef d’entre- prise, soucieux de la qualité des produits, conscient des respon- sabilités envers l’environnement et les consommateurs, attentifs aux évolutions de la filière. Le Département poursuit son soutien au secteur, via un budget de 3 M€ annuel tenant compte des territoires et des si- tuations spécifiques. A quelques semaines du Salon de l’agricul- ture 2018 (Paris, du 24 février au 4 mars), durant lequel le Département présente et va- lorise des produits du terroir, André Gilles, vice-président du Conseil départemental, délégué à l’agriculture, revient sur les grandes lignes de la politique agricole en soulignant que les agriculteurs doivent pouvoir vivre dignement de leur travail. « Toutes les filières et tous les métiers, de la production à la transformation, sont représentés en Drôme. Le territoire est riche en cultures, ar- boricultures et élevages, marqué par une agriculture biologique pré- pondérante. Et pour répondre aux enjeux économiques et environne- mentaux, le Département multiplie les initiatives innovantes comme la création du site agrilocal26.fr qui facilite l’approvisionnement local pour la restauration collective, la labelli- sation « En cuisine » (Ecocert) des restau- rants scolaires, la plate- forme des Techniques alternatives et biolo- giques (TAB) à Etoile- sur-Rhône. L’industrie de l’agroalimentaire a aussi une place de choix dans la Drôme. Pour maintenir notre leadership dans ce domaine, le Département déploie un important dispositif de soutien aux industries agroalimentaires (SIAA) attribué au financement de projets de développe- ment du secteur agroalimentaire. L’installation de jeunes exploitants et la modernisation des sites, souvent vétustes et hors normes, sont des enjeux prioritaires pour le maintien de productions de qualité ». 21,8 % DE LA SURFACE AGRICOLE UTILE EN BIO 272 ENTREPRISES AGROALIMENTAIRE (5 500 EMPLOIS) Toutes les filières et tous les métiers, de la production à la transformation, sont représentés en Drôme. André Gilles
  10. 10. 10 JANVIER/MARS 2018 DOSSIER AGRICULTURE Label et appellation, GAGES DE QUALITÉ Identification territoriale, gage de qualité et du lien au terroir…. les produits drômois estampillés signe de qualité permettent aux productions locales de rayonner par-delà notre département et concourent à ancrer les filières sur le territoire. Une Drôme qui compted’ailleursprèsde90entre- prises agroalimentaires et 2 045 exploitations agricoles (sur les 6395exploitationsimplantées)qui produisent sous un signe officiel de qualité. On dénombre ainsi 19 Appellations d’Origine Protégée (AOP) et Appellations d’Origine Contrôlée (AOC), 14 Identifications Géographiques Protégées (IGP) et plusieurs projets de demande de reconnaissance en cours pour le nougat de Montélimar ou l’abri- cot des Baronnies. Une aubaine pour un département résolument tourné vers l’agritoursime et l’œnotourisme. La variété et la qualité du terroir drômois sont de véritables atouts pour le Département avec des savoir-faire et des productions drômoises reconnus au niveau national et même au-delà. Olives noires de Nyons, picodon, raviole du Dauphiné, pintadeau de la Drôme, noix de Grenoble, clairette de Die sont autant de produits d’excellence identifiables par leur signe de qualité. Signes officiels de qualité AOP Appelation d’origine protégée Production, transformation et élaboration des produits réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une même zone géographique. AOC Appelation d’origine controlée Etape préliminaire vers l’AOP, elle permet la protection de la dénomination du produit sur le territoire français. Dénomination d’usage pour les produits viticoles. IGP Indication géographique protégée Caractéristiques du produit liées à l’espace géographique de sa production ou de sa transformation. Protection du nom du produit dans toute l’union européenne. Label rouge Désigne des produits qui, par leurs conditions de production ou de fabrication, ont un niveau de qualité supérieure par rapport à des produits similaires. +D’INFO inao.gouv.fr a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a JeanDELMARTY LionelPASCALE LionelPASCA LE JeanDELMARTY
  11. 11. JANVIER/MARS 2018 11 Entre Provence et Vercors se succèdent les vignes des vins du Diois et de la Clairette de Die sur plus de 1 600 hectares. Reconnu Appellation d’Origine Contrôlée, ce vignoble prend son envol, mené de main de maître par Fabien Lombard président du syndicat de la Clairette de Die et des vins du Diois. Son cheval de bataille ? Faire en sorte que la Clairette de Die acquiert ses lettres de noblesse. « Avant même un positionnement plus haut de gamme. Sur les chemins de la Clairette (8 boucles qui mènent de caves en caves à travers les sentiers) ont été imaginés pour découvrir le terroir autrement. L’aménagement sur la route de la Clairette, débuté en novembre, contribue aussi à cette nouvelle énergie : guider les touristes dans la rencontre avec des hommes fiers de leur patrimoine et de leur culture ». clairette-de-die.com d’être à la présidence du syndicat je participais aux commissions tech- niques. Nous avons travaillé en 2005 à la création d’un conservatoire génétique où sont préservés des pieds de Muscats des années 20 à 30-40. Les actions menées par le syndicat sont pensées pour profiter aux 300 adhérents. Aujourd’hui, la Clairette de Die, malgré son AOP, n’a pas encore la notoriété qu’elle devrait avoir. L’élaboration de la Clairette rosée devrait contribuer à « A la fromagerie des 3 Becs nous misons sur l’AOP picodon. Nous produisons un lait de qualité, cru, comme cela est imposé par le cahier des charges du signe de qualité et nous le transformons en fromage de caractère. Surtout, nous maîtrisons l’ensemble de la chaîne de production ». Et c’est précisémentparcequ’ilsavaientlacraintedeneplus pouvoir défendre une production locale et la typicité gastronomique d’un terroir, que Thierry et Nathalie Crouzet ont créé en 2015 avec 4 associés, leur propre fromagerie à Saillans, au cœur de la zone AOP picodon. Un positionnement audacieux et affirmé, récompensé par une Médaille d’or au salon international de l’agriculture 2017. THIERRY CROUZET FROMAGERIE DES 3 BECS Saillans Le saviez-vous ? Il faut environ 120 chèvres pour produire 100 000 litres de lait/an et 300 000 litres de lait de chèvre cru pour fabriquer environ 500 000 picodons. FABIEN LOMBARD SYNDICAT DE LA CLAIRETTE DE DIE ET DES VINS DU DIOIS Die JeanDELM AR TY Fabien LOM B ARD
  12. 12. JeanDELMARTY 12 JANVIER/MARS 2018 DOSSIER AGRICULTURE L’agriculture bio EN HÉRITAGE Avant-gardistes, les néoruraux installés dans le Diois et les Baronnies dès les années 1970, nous ont légué un patrimoine im- portant en agriculture biologique. Avec 43 047 hectares de terres cultivées en bio et 1 107 exploita- tions certifiées bio, la Drôme se positionne 1er département bio de France en nombre d’agriculteurs et de diversité de productions. Le Conseil départemental montre un véritable engagement pour le développement de cette filière d’excellence. Un secteur qui dispose d’un tissu économique riche et diversifié avec 21,8 % de surface agricole utile en bio, largement devant la moyenne nationale de 5,7 %. 1er département pour les plantes à parfum aromatiques et médicinales (PPAM) avec 25 % (1 364 hectares) des surfaces cultivées en bio dont 90 % du tilleul bio français produit dans les Baronnies. 1er département pour le lait de chèvre bio (2 553 têtes certifiées) 1er département pour les ovins viande bio (8 963 têtes certifiées). Le cheptel bio drômois représente 50 % du cheptel rhônalpin en brebis viande. Encourager la production locale et bio tout en favorisant les circuits courts Partage d’expérience, organisation de la filière, accroissement de la demande de produits bio sont autant de services mis en place par le Département en faveur de la filière, le tout complété par des aides et le soutien à de nombreux projets de recherche et d’expérimentation. Différentes actions au profit des circuits courts ont largement contribué au développement du « Manger mieux, manger bio » dans les restaurants scolaires des collèges et des hôpitaux drômois avec agrilocal26.fr LES CHIFFRES CLÉ DU BIO (SOURCE AGENCE BIO 2015) 219 TRANSFORMATEURS BIO 43 000 HECTARES CERTIFIÉS BIO OU EN CONVERSION + DE 1000 PRODUCTEURS BIO 21,8 % DE LA SURFACE AGRICOLE UTILE EN BIO (CONTRE 5,7 % AU NATIONAL)
  13. 13. Pierre-Etienne Longeret se posi- tionne clairement avec sa propre marque : « Nous avons tous les atouts pour fabriquer 100 % drômois. Notre ligne de conduite ? Un posi- tionnement éthique, montrer qu’on peut faire équitable au sein même de ce territoire, défendre les produc- tions locales qui nous approvisionne et les valoriser. L’entrée de notre marque en 2012 dans les magasins La Vie Claire et plus récemment chez Biocoop en dit long sur les valeurs que nous transmettons ». Quand il rejoint l’entreprise fa- miliale en 1993, Pierre-Etienne Longeret pense déjà profiter des balbutiements du bio. La voie semble toute tracée quand on est implanté à Buis-les-Baronnies, capitale de la production de plantes médicinales ! Avec le marché du bio et du bien-être, l’engouement pour la tisane est grandissant et si l’activité de la société est orientée sur le conditionnement en infusette pour des marques emblématiques, NICOLAS CHAUVET PRODUCTEUR DE TILLEUL Buis-les-Baronnies En 2004 Nicolas Chauvet reprend la ferme familiale située à Buis-les-Baronnies, poursuit la production de tilleul et se diversifie avec la fabrication de sirop. « Nous sommes sur un tout petit marché et il est important que nous nous démarquions par rapport aux pays de l’Est. Nous misons donc sur la qualité. D’ailleurs notre production est labellisée bio : la reconnaissance d’un travail qui garantit un tilleul de qualité, cueilli à maturité et qui permet d’être dans une logique économique de développement 100 % local. D’autant plus que nous avons sur notre zone géographique toute la chaîne de production à disposition. La société de conditionnement Le Dauphin installée ici depuis plusieurs générations achète le tilleul uniquement en local…la boucle est bouclée ». PIERRE-ETIENNE LONGERET LE DAUPHIN Buis-les-Baronnies JANVIER/MARS 2018 13 Et demain, quoi de neuf dans nos assiettes ? Lieu de recherche agricole intégrant les grandes cultures, l’arboriculture et les plantes aromatiques, la plateforme des techniques alternatives et biologiques (plateforme TAB) expérimente sur un site de 20 hectares, propriété du Département, et sous l’impulsion de la Chambre d’agriculture de la Drôme, ce que sera l’agriculture biologique de demain. rhone-alpes.synagri.com/portail/parlons-plate-forme-tab JeanDELM ARTY JeanDELMARTY Jean DELMARTY
  14. 14. 14 JANVIER/MARS 2018 DOSSIER AGRICULTURE L’élevage DANS LA DRÔME Le département de la Drôme possède une grande diversité dans ses filières d’élevage qui participent à la sauvegarde des zones rurales et à la diversité du territoire : bovins, ovins, caprins, volailles et porcs, mais aussi équins, lapins, pisciculture, es- cargots et même autruches. Conscient des difficultés rencon- trées par la profession, le Conseil départemental reste attentif aux besoins de la filière. Subventions, prévention et lutte contre les maladies animales, aide au déve- loppement du pastoralisme et de l’élevage en agriculture biologique, valorisation des produits d’excel- lence sont autant de marque de soutiens apportés. Steeve Marce est resté sur les terres qui l’ont vu grandir. Par conviction. « Je veux montrer que l’on peut vivre du métier d’éleveur, que l’on peut produire et être maître de la chaîne de production ». Et depuis son installation en juillet 2015, Steeve Marce remplit les objectifs fixés : ses bêtes sont élevées en plein air à Die, découpées à l’abattoir situé sur la même commune (dans lequel il travaille un jour par semaine) et transformées dans un atelier à Bourdeaux, en attendant son agrément pour installer son propre laboratoire à domicile. Un pari en passe de réussir pour celui qui tient à une production 100 % drômoise. STEEVE MARCE ELEVEUR DE PORCS Die Dans le Diois, la gestion de l’abattoir, longtemps administrée par la commune de Die, illustre la volonté de maintenir la production locale et de la maîtriser pour ne pas être aux prises de grands groupes. En 2004, suite à la reprise des installations par la Communauté de communes du Diois, quatre éleveurs et trois bouchers créent la SARL Abattoir du Diois et en reprennent la gestion sous la forme d’une délégation de service public. Pour aller plus loin dans le processus et s’adapter à la saison- nalité, ce sont les éleveurs qui participent aux opérations d’abattage. Une façon de revendiquer une agriculture paysanne et de la préserver. Dans le nord-Drôme, trois vétérinaires travaillent aujourd’hui au sein de l’AVER, l’association de vétérinaires des éleveurs de la Raye. 10 ans d’engagement pour cette structure constituée de 86 éleveurs de bovins, ovins et caprins qui a vu le jour pour permettre le maintien d’un service de santé animale au pied du Vercors. ABATTOIR DE DIE Vétérinaires ruraux LA DRÔME AU SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE DU 24 FÉVRIER AU 4 MARS 2018 A SUIVRE SUR ET...... Jean DELMARTY JeanDELM A RTY
  15. 15. A l’assaut des campagnes drômoises 28 > 29 AVRIL DE FERME EN FERME defermeenferme.com On explore le Diois sur LES ROUTES DE LA CLAIRETTE une escapade pédestre à la découverte des caves et domaines clairette-de-die.com/fr ou on préfère les SITES REMARQUABLES DU GOÛT de la poire de la Valloire et de l’olive de Nyons sitesremarquablesdugout.com Attaques du loup Soutien aux éleveurs Le 16 octobre 2017, l’Assemblée a adopté, à l’unanimité, un vœu en soutien aux éleveurs drômois dont les troupeaux sont victimes d’attaques répétées du loup. Les élus ont entendu la colère et le désarroi de ces éleveurs dont l‘activité est en péril. Parmi les mesures demandées par le Département : le déclassement du loup « d’espèce totalement protégée » à « espèce protégée ». Un appel relayé par Marie-Pierre Mouton, présidente du Département, avec l’envoi d’un courrier adressé au ministre de la transition écologique et solidaire, et au ministre de l’agriculture. Cultiver L’AGRITOURISME Précurseur, le CIVAM de la Drôme avec sa manifestation De ferme en ferme, lancée en 1993 ? « En matière d’agritourisme, cet événement d’un nouveau genre à l’époque, a ouvert la voie au tourisme rural. Preuve en est que le monde agricole est très créatif pour assurer sa survie et maintenir la pérennité des zones rurales », explique Laurent Lanfray, vice- président délégué au tourisme, à l’économie et à l’emploi au Conseil départemental de la Drôme, pré- sident de l’Agence de développe- ment touristique (ADT 26). « Suite aux différentes crises de confiance des consommateurs, de nombreuses actions sont imaginées pour créer du lien avec les consom’acteurs, les touristes, les populations locales, faire découvrir des savoir-faire et s’assurer des compléments de revenus ». Depuis 2016, la Drôme a soutenu, à hauteur de 96 000 €, de nombreux projets agritouris- tiques. « Le 26 septembre 2016, le Département a voté son plan de développement touristique 2016- 2021, pour un « tourisme doux » valorisant notre patrimoine cultu- rel, gastronomique, architectural et paysager. Un positionnement qui nécessite des investissements aux retombées positives sur l’emploi et l’économie ». Bienvenue à la ferme Vente de produits, restauration, hébergement au cœur des exploitations agricoles, proposer des produits et des services de qualité est la garantie du label Bienvenue à la ferme, premier réseau national de vente directe auquel adhérent 90 exploitants agricoles drômois. bienvenue-a-la-ferme.com Accueil Paysan En Drôme, 52 fermes, proposent une palette de produits agroalimentaires de qualité à travers des circuits courts, la découverte d’un pays à travers son histoire et ses habitants. Siglées Accueil Paysan, elles rentrent dans une démarche d’agriculture paysanne respectueuse et innovante. accueil-paysan.com/fr JANVIER/MARS 2018 15 Primé au salon Tech-Ovin 2017, Eric Breynat, éleveur de brebis à Combovin, fait figure de chef de file en matière d’innovation. Son idée ? Localiser en temps réel son troupeau depuis son téléphone portable au moyen de balises GPS et d’une carte satellite. Une façon efficace de gérer sa production et les ressources en ayant moins de risques de perdre une bête et en identifiant les zones de pâturage préférées des brebis. L’élevage entre dans l’ère du 2.0 JeanDELMARTY POUR CROQUER LOCAL ET MALIN, TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLICATION DRÔME SAVEURS. DÉCOUVREZ PLUS DE 200 PRODUCTEURS DRÔMOIS
  16. 16. 16 JANVIER/MARS 2018 AIDE AUX AIDANTS FAMILIAUX Le nombre de personnes qui aide au quotidien un proche en perte d’autonomie est en augmentation constante partout dans la Drôme. Face à ce phénomène, le Département se mobilise pour accompagner les aidants. n’a rien d’anodin. L’impact de cet investissement sur la santé phy- sique et le moral des aidants n’est pas à négliger : carrière, vie fami- liale, santé sont souvent remis en cause et difficile à gérer », explique Annie Guibert, vice-présidente au social. Pour répondre aux besoins des aidants, le Conseil départe- mental apporte des réponses en partenariat avec les collectifs et associations du territoire (France Alzheimer, le centre hospitalier de Valence, Vitamine & Servéa, le Carsat Rhône-Alpes, Eovi Services et Soins, PEP SRA, bulle d’air, APF…) pour des espaces privilégiés d’écoute, de conseils et d’informations. Se retrouver autour d’un café, assister à un groupe de paroles, à des conférences, se rendre dans des haltes-relais, se former, parti- ciper à des ateliers de sophrologie, apprendre à gérer son stress, comprendre les aides existantes (juridique, financière)…. la prise en compte des besoins des aidants familiaux leur permet de sortir de l’isolement et de s’accorder quelques heures de répit. Un axe majeur de la politique sociale du Département de la Drôme. « Accompagner et soutenir les per- sonnes qui s’occupent d’un proche en perte d’autonomie est devenu néces- saire. Prendre en charge quotidien- nement une personne dépendante Retrouvez les actions de prévention, et d’aide aux aidants familiaux ou sur ladrome.fr a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a 1er FÉVRIER Drôme provençale - Salle polyvalente à Châteauneuf-du-Rhône 2 FÉVRIER Grand Valentinois - Centre Jean Giono à Montélier 8 FÉVRIER Drôme des Collines Royans Vercors - Espace Eden à Mercurol 9 FÉVRIER Vallée de la Drôme - Centre Le Marmoutet à Die AU PROGRAMME Conférence animée par le sociologue Michel Billé, stands et ateliers sur l’habitat,l’aideauxaidants,lacohabitationintergénérationnelle,lesnouvelles technologies et la prévention. + D’INFOS sur ladrome.fr Organisées par le Conseil départemental de la Drôme et ses partenaires Vous êtes aidant d’une personne en situation de handicap, âgée, dépendante ? Vous voulez vous prémunir de votre avancée en âge ? Vous souhaitez aménager votre logement pour plus de confort, de sécurité, d’autonomie ? LES JOURNÉES DE L’AUTONOMIE ET DE L’HABITAT ENTRÉE LIBRE OUVERT À TOUS RENDEZ-VOUS DE 13H30 À 19H Ne pas affronter seul les difficultés AdobeStock
  17. 17. JANVIER/MARS 2018 17 LES STATIONS DE LA DRÔME Faire le plein d’émotions et atteindre les sommets avec des activités de sport de pleine nature imaginées pour tous dans un domaine de moyenne mon- tagne aux paysages variés est le défi tenu par le Département de la Drôme qui gère et entretient seul l’ensemble de ses stations. Références nationale et euro- péenne en matière de ski nor- dique (300 km de pistes, 50 km pour les chiens de traîneau, 17 sentiers raquettes), les stations de la Drôme disposent d’une offre de loisir été comme hiver. Laurent Lanfray, vice-président délégué au tourisme explique «qu’àtravers le plan Vercors, le Conseil départe- mental veut faire des stations de la Drôme une destination pour tous tout au long de l’année. Pour cela, le Département consacre plus de 2 M€ à la gestion des stations. Progressivement, les activités des montagnes du Vercors s’amplifient avec de nombreux projets qui ont vu le jour et d’autres à venir : mise en service de la luge 4 saisons au col de Rousset qui fait de nombreux adeptes, déploiement de l’ennei- gement artificiel sur les stations de Font d’Urle et du col de Rousset pour les skieurs débutants, nou- veaux télésièges, aménagement de parkings… des investissements por- teurs d’avenir favorisant la complé- mentarité entre toutes les stations présentes sur le territoire ». A fond le sport dans les stations de la Drôme ! Cet hiver, c’est tout schuss ! LA NAVETTE DES NEIGES SIMPLIFIEZ VOS TRAJETS, PARTEZ EN TOUTE TRANQUILLITÉ ! DEUX DÉPARTS POUR DEUX DESTINATIONS de Die au Col de Rousset de Valence à Font d’Urle Tous les jours pendant les vacances de la zone A. Tous les week-end durant toute la saison hivernale Renseignements ladromemontagne.fr +pratique +écologique +économique +d’infos ladromemontagne.fr a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a Du col de Rousset en passant par Lus-la-Jarjatte, Herbouilly, Chaud Clappier, Le Grand Echaillon pour arriver à Font d’Urle, les six stations de la Drôme sortent le grand jeu pour un hiver fort en sport : ski alpin, ski nordique, biathlon, chiens de traîneau, raquettes, fatbike, luge 4 saisons. Ski alpin Col de Rousset, Font d’Urle et Lus-la-Jarjatte Des kilomètres de pistes de ski alpin dans un environnement préservé et adapté aux familles. Ski nordique Font d’Urle, Grand Echaillon et Herbouilly Immergez-vous en pleine nature dans l’un des plus grands et plus beaux domaines nordiques d’Europe. Le Nordic Parc à Font d’Urle et le Sentier Oscar à Herbouilly pour s’amuser en famille, skis aux pieds ! Biathlon Stade Raphaël Poirée Le biathlon allie deux disciplines : ski nordique et tir à la carabine. Une discipline exigeante qui peut se prati- quer facilement. Chiens de traîneau Le Vercors drômois est LE plus grand spot européen de pratique des traîneaux à chiens avec plus de 50 km de pistes. Raquettes Prenez le temps de vous balader autre- ment dans une nature préservée. Luge 4 saisons Col de Rousset Seul ou en duo dévalez les pentes avec ou sans neige. Sensations garanties ! Fatbike Des pneus surdimensionnés pour ces vélos vraiment tout terrain. Vitesse optimale sur la neige. CyrilCRESPEAU
  18. 18. 18 JANVIER/MARS 2018 LA VIE DES CANTONS TAIN L’HERMITAGE 27 893 HABITANTS 14 COMMUNES Hervé CHABOUD Annie GUIBERT « Tournés vers l’avenir, nos investissements en faveur des plus jeunes sont à la hauteur de nos objectifs » En cours, la construction de la cantine du groupe scolaire de Granges-les- Beaumont : 194 209 € ont été attribués par le Département pour ce programme ambitieux au coût total de 554 884 € HT. Tenant compte de l’évolution de la commune, cet espace permettra d’accueillir plus d’une centaine d’élèves en un seul service et de stocker les repas destinés à la livraison pour les personnes âgées. Elaboré en concertation avec les élus et les employés communaux de la cantine, ce projet architectural audacieux a été mené en collaboration avec le CAUE* de la Drôme et l’ADIL information énergie de la Drôme. Un chantier qui fait appel aux normes de l’éco-construction en privilégiant l’utilisation du bois (charpente, bardage, menuiseries intérieures…), d’une chaudière gaz à condensation, d’une sonde d’ensoleillement et de brise-soleil pour une performance énergétique accrue et un confort thermique optimal été comme hiver. * Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement de la Drôme Favoriser le « manger bien » avec une nouvelle restauration scolaire 301 514 € est le montant attribué par le Département sur un budget total de 753 785 € pour la restructuration et l’extension de la salle des fêtes de Serves-sur-Rhône. 23 > 26 FÉVRIER SALON DES VINS DES CÔTES DU RHÔNE SEPTENTRIONALES Tain-l’Hermitage Espace Rochegude Sur place, près d’une centaine de vignerons exposants, un espace gastronomique et des séances d’initiation à la dégustation. salondesvinsdetain.fr Occupé par les services municipaux depuis les années 70, le bâtiment de l’Hôtel de ville de Tain-l’Hermitage, inauguré le 21 octobre 2017 par Marie-Pierre Mouton, présidente du Conseil départemental a fait l’objet d’importants travaux de rénovation. Avec un budget total de 797 990 € HT, dont 159 598 € subventionnés par le Département, outre les travaux de performances énergétiques, le bâtiment a bénéficié d’une mise aux normes de sécurité et d’accessibilité avec l’installation d’un ascenseur. Il s’est également doté d’une salle du Conseil municipal et des mariages plus moderne et plus spacieuse. Rénovation des bâtiments de l’Hôtel de ville JulienTRAPEAU-A.MAXIT/M.MATHIOT JeanDELMARTY
  19. 19. JANVIER/MARS 2018 19 VALENCE 1 31 433 HABITANTS 3 COMMUNES Béatrice TEYSSOT Aurélien ESPRIT « Les lieux de lecture publique s’ouvrent aux nouvelles technologies pour rendre le numérique accessible à tous » Bourg-lès-Valence repense son aménagement urbain 16 ET 23 MARS HISTOIRE DE L’URBANISME Bourg-lès-Valence MJC Jean Moulin 04 75 56 81 79 upaval.com Le quartier Chony à Bourg-lès-Valence fait peau neuve : 395 446 € HT, dont 79 089 € d’aides du Département de la Drôme investis pour l’aménagement d’une zone de rencontre, un espace public entièrement repensé laissant place à un cheminement piéton et à une chaussée à sens unique favorisant le renouveau urbain. Dans le même temps, le centre communal d’action sociale de l’Allet se transforme en Maison communale avec d’importants travaux de réhabilitation et la création de nouveaux espaces répondant aux attentes des usagers et des associations. Une subven- tion du Conseil départemental de 79 055 € a été apportée au montant des travaux de 395 273 € HT. Accessibilité des bâtiments communaux En 2017, le Département a attribué une subvention de : 84 239 € sur un montant total de 421 195 € HT à la commune de Bourg-lès-Valence, 45 334 € pour un coût global de 226 672 € HT à la commune de Saint-Marcel-lès-Valence. Pour faire face à l’évolution des pra- tiques et usages en bibliothèque et à l’accroissement de la population de la commune de Saint-Marcel- lès-Valence, un important projet de médiathèque va voir le jour pour un montant global de 1 139 524 € HT. Cet équipement d’envergure, qui pourrait bénéficier d’une aide du Conseil dé- partemental à hauteur de 200 000 €, se veut ouvert au plus grand nombre, permettant à chacun de lire, travailler, découvrir, apprendre et se divertir. Une médiathèque à la pointe de l’innovation sur une surface totale de 500 m2 comprenant des espaces dédiés (tout-petits, jeunesse, adultes, espace numérique) facilement identifiables et pourvus d’un mobilier modulable afin d’en faciliter l’accès et l’utilisation. Outre la poursuite et la diversification du programme d’animations et l’acces- sibilité aux personnes handicapées, ce nouvel espace met l’accent sur les enjeux liés aux nouvelles technologies : mise à disposition de ressources dé- matérialisées avec accessibilité à dis- tance 24h/24 et création d’un espace numérique avec postes informatiques et tablettes numériques. Médiathèque nouvelle génération à Saint-Marcel-lès-Valence
  20. 20. 20 JANVIER/MARS 2018 BRÈVES DE CANTONS CREST Un nouveau contrat pour la protection de la rivière Drôme Dans le prolongement des contrats de rivière et schémas d’aménagement des eaux (SAGE) menés depuis plus de 15 ans, le Syndicat mixte de la rivière Drôme (SMRD) s’engage sur les trois prochaines années avec ses parte- naires (la Compagnie nationale du Rhône, l’Office national des forêts, les communes de Crest, Die, Châtillon-en-Diois, Luc-en-Diois…) à réaliser 22 actions de préservation. La signature de ce nouveau contrat avec l’Agence de l’Eau et le Département de la Drôme va permettre d’améliorer la morphologie des cours d’eau (continuité écologique, pré- servation et valorisation des zones humides prioritaires) pour un montant global de 6,379M€ dont 354 000€ portés par le Département sur 3 ans. Signature du contrat de rivière le 13 septembre 2017 à Allex en présence de Patricia Brunel-Maillet, vice-présidente du Conseil départemental de la Drôme, déléguée à l’environnement et à la santé, Gérard Crozier, président du Syndicat mixte de la rivière Drôme, maire d’Allex, Yannick Prebay, délégué régional de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée Corse. Convention signée le 27 septembre 2017 par Marie-Pierre Mouton, présidente du Conseil départemental en présence d’Eric Spitz, préfet de la Drôme et de Christian Rey, président de l’association Festival Est-Ouest/Théâtre de Die. DIOIS Le théâtre de Die, nouvelle scène conventionnée C’était une reconnaissance attendue ! La labellisation nationale du théâtre de Die « Art en territoire » vient cou- ronner l’aboutissement d’un travail de plusieurs années porté par l’association Est-Ouest, ses administrateurs et son directeur pour développer ce lieu de création et de production. Une convention qui consacre cet espace comme un outil de développement structurant pour le territoire en mesure de proposer une offre culturelle de qualité, la mise en place de partenariats, l’accompagnement des pratiques artistiques professionnelles et amateures ainsi que des actions décentralisées et itinérantes. Par son soutien, d’un montant de 40 000 €, le Conseil départemental donne la priorité aux territoires ruraux et aux équipements culturels structurants. SMRD ThéâtredeDie
  21. 21. JANVIER/MARS 2018 21 MONTÉLIMAR 2 Agrandissement du groupe scolaire 12 mois de travaux pour la réalisation du nouveau groupe scolaire élémentaire de Châteauneuf-sur-Rhône qui a bénéficié d’une subvention Départementale d’un montant de 516 333 € pour un coût global de l’opération de 2 678 166 € HT. Les nouveaux bâtiments, qui comptent 8 classes, répondent aux normes d’accessibilité et de basse consommation. a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a LORIOL-SUR-DRÔME Au cœur de la Confluence Lancement des travaux du nouveau parc d’activités Confluence sur la commune de Livron-sur-Drôme dans le prolongement de celui de la Fauchetière. Une zone dédiée aux entreprises artisanales, PME/PMI, petites productions et services aux entreprises, sur 15 hectares, pour un investissement de plus de 8M€ qui bénéficie d’une aide du Conseil départemental de 200 000 €. NYONS ET BARONNIES Nouveaux locaux pour La Communauté de communes des Baronnies en Drôme provençale : un bâtiment de 300 m2 qui vient compléter ceux existants en vue d’un réaménagement global de l’espace, pour montant total de 1 000 000 € HT bénéficiant d’une subvention Départementale de 250 000 €. TRICASTIN Les nouveaux locaux municipaux (atelier et garage) de la commune de Clansayes ont reçu une aide de 100 000 € du Département de la Drôme pour un budget total de 339 621€ HT. DRÔME DES COLLINES Lors de sa visite sur le canton de la Drôme des Collines, le 26 octobre 2017, Marie- Pierre Mouton, présidente du Conseil du département de la Drôme a parcouru les travaux du nouvel aménagement de la traverse du Grand-Serre soutenu par le Département à hauteur de 177 113 € sur un montant total de 835 904 M€ HT. Une opération qui a pour vocation de revitaliser l’espace public, d’en sécuriser les espaces piétions et d’assurer l’accessibilité de la voirie. JeanDELMARTY ECCVDP
  22. 22. 22 JANVIER/MARS 2018 LA DRÔME EN MOUVEMENT Remettre les solidarités humaines au cœur de la politique départementale Le groupe de la Majorité départementale : Marie-Pierre MOUTON André GILLES Corinne MOULIN Emmanuelle ANTHOINE Aimé CHALÉON Françoise CHAZAL Jacques LADEGAILLERIE Catherine AUTAJON Karim OUMEDDOUR Patricia BRUNEL-MAILLET Laurent LANFRAY Hervé CHABOUD Annie GUIBERT Fabien LIMONTA Aurélien ESPRIT Béatrice TEYSSOT Geneviève GIRARD Franck SOULIGNAC Patrick LABAUNE Véronique PUGEAT Nathalie HELMER Christian MORIN Pierre JOUVET, Pascale ROCHAS, coprésidents du groupe « La Drôme en Mouvement » Patricia BOIDIN Bernard BUIS Luc CHAMBONNET Martine CHARMET Gérard CHAUMONTET Pierre COMBES Karine GUILLEMINOT Zabida NAKIB-COLOMB Muriel PARET Renée PAYAN Pascal PERTUSA Pierre PIENIEK Anna PLACE Jean SERRET Contact : 04 75 79 82 40 - ladromeenmouvement@ladrome.fr www.ladromeenmouvement.fr - https://www.facebook.com/ladromeenmouvement Entre 2014 et 2017, l’Etat a imposé une baisse drastique de ses dotations aux collectivités, afin de contribuer au re- dressement des finances publiques. Pour le Département de la Drôme, cela s’est traduit par une diminution de recettes de l’ordre de 28 millions d’euros. Aujourd’hui, le nouveau Gouvernement poursuit le même objectif de réduction du déficit public, mais modifie les règles du jeu. Présenté comme un contrat visant 13 milliards d’économies sur 5 ans à la charge des collectivités, le « pacte de confiance » se révèle être un cadre très contraignant. En effet, dès cette année, les collectivités seront soumises à une forte contrainte budgétaire, dépenses et endettement, assortie d’un renforcement du contrôle étatique, totalement incompatible avec le principe constitutionnel de libre admi- nistration des collectivités territoriales. Le constat est patent : impuissant à réduire son déficit de manière Nous vous présentons tous nos vœux de bonheur pour 2018. En ce début d’année, nous tirons la sonnette d’alarme sur la situation des solida- rités, premier budget de la collec- tivité. Depuis plus de deux ans, la majorité de droite a mis de côté les solidarités. Réduction des aides pour la prévention spécialisée, suppres- sion de celles pour les missions locales, fusion de CMS, malgré les oppositions sur le terrain dans cer- tains cas, projet de Maison des enfants à l’arrêt, externalisation des aides au logement et à l’habitat qui remet en cause l’accompagnement global des citoyens… Et aussi, le significative, l’Etat demande à ses partenaires de suppléer son incapaci- té et de mettre en œuvre ses propres objectifs ; nous imposant de fait de nouvelles dépenses qui s’ajoutent à des charges de dépenses sociales obligatoires toujours plus lourdes et toujours non compensées. Face à cette injonction paradoxale, le Département pourrait décider d’augmenter les taux de la fiscalité, de revoir à la baisse son programme d’investissements, de réduire encore plus ses dépenses de fonctionnement, déjà strictement contenues à 1% d’augmentation maxi- male annuelle. La Majorité départementale refuse catégoriquement ces trois options. Comme nous nous y sommes engagés : nous n’augmenterons pas les taux de la fiscalité qui viendraient peser sur le budget des ménages drômois, nous maintiendrons, grâce à une sentiment pour les agents dépar- tementaux de ne pas être pris en considération. Le budget du département sera débattu en février. Nous demanderons à la ma- jorité de réfléchir aux conséquences de ces coupes sombres et de rendre à la solidarité la priorité qu’elle mérite. Les solidarités humaines doivent être au cœur des préoccupations du Département. C’est encourager le vivre-ensemble, permettre aux plus défavorisés, à ceux qui rencontrent des difficultés, de bénéficier d’un soutien indispensable, de rester dignes malgré le handicap, la perte d’autonomie ou le chômage… Dans gestion avisée, un haut niveau d’inves- tissement et réaliserons les travaux (bâtiments, routes, équipements numé- riques) indispensables au développe- ment de nos territoires, à l’économie locale et à l’emploi, nous préserverons nos actions de proximité et de solidarité auprès des plus fragiles, des plus démunis, et continuerons à soutenir les TPE/PME et le monde agricole. Le Département entend demeurer un acteur majeur de l’innovation, du déve- loppement local et de l’accompagne- ment solidaire. Pour cela, l’Etat doit considérer les collectivités locales comme de vrais partenaires, comme des acteurs essentiels de la solidarité territoriale et garantir les moyens de nos actions de proximité, sans affaiblir nos compétences. Ce n’est qu’à ces conditions que nous pourrons alors construire, ensemble, un vrai pacte de confiance. une société de plus en plus dure, dans un contexte économique qui ne fait pas de cadeaux, c’est le rôle du Département de ne laisser personne au bord du chemin. Nous dénonçons aussi depuis des mois la baisse des investissements. La Drôme est à l’arrêt malgré le new deal annoncé en 2016. L’investissement est le signe du dynamisme de l’écono- mie locale ; nous demandons un plan d’investissement ambitieux, avec des projets fédérateurs et novateurs pour la Drôme, mais également un soutien sans faille aux communes et inter- communalités, qui se battent pour faire avancer leur territoire. a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE « ENSEMBLE POUR LA DRÔME » Pour un vrai pacte de confiance EXPRESSIONS POLITIQUES
  23. 23. JANVIER/MARS 2018 23 PLEIN CADRE MÉTIERS ET SAVOIR-FAIRE Héritiers de savoir-faire précieusement élaborés au fil des siècles, les artisans d’art de la Drôme ressuscitent les édifices et objets emblématiques du patrimoine du département. Quand la passion rejoint la maîtrise et la beauté du geste. DU 23 MARS AU 25 MAI 2018 A découvrir sur les grilles du Conseil départemental de la Drôme - Valence Conservation départementale du patrimoine de la Drôme © Patrick Gardin EXPOSITION passion patrimoine JOURNÉES EUROPÉENNES DES MÉTIERS D’ART 3 AU 8 AVRIL 2018
  24. 24. 24 JANVIER/MARS 2018 LA DRÔME, ON EN PARLE « J’essaie de l’interpréter comme un homme qui a les pieds dans la terre et la tête dans les étoiles » Jacques Gamblin, comédien, à propos de son rôle du facteur Ferdinand Cheval dans le film réalisé par Nils Tavernier. Le tournage s’est déroulé en septembre au Palais idéal, à Hauterives et Mirmande. [21 septembre 2017] Ector, le sneaker tricoté révolutionnaire Pour la 4e fois, Soft’In (Châteauneuf- sur-Isère) a participé au salon Made in France. Patrick Mainguené est enthousiaste en présentant le fruit de trois années d’études : Ector, le sneaker recyclable. L’élaboration du fil et son tricotage sont effectués à Saint-Etienne. Les chaussures sont ensuite piquées et assemblées dans la Drôme. [14 novembre 2017] A Tain l’Hermitage, la Cité Valrhona propose un voyage enivrant autour du cacao De la provenance du cacao, à l’ouverture d’une cabosse, jusqu’au nappage de bonbons ou la visite de l’usine en réalité virtuelle, le lieu invite à un voyage immersif qui flatte les cinq sens (…) L’utopique Chocolaterie de Roald Dahl devient réalité. [27 octobre 2017] CHEMINS DE TRAVERSE : LE PALAIS SURRÉALISTE C’est une œuvre énigmatique et extravagante. Sortie tout droit de l’imagination d’un homme, mi-architecte, mi-sculpteur. Un palais inhabitable peuplé d’animaux et de personnages mythologiques. Evocation aussi de contrées lointaines, en Orient. Un univers décalé qui ressemble à celui de Dali. [5 novembre 2017] SÉJOUR BUCOLIQUE À GRIGNAN Les propriétaires du Clair de la Plume ont racheté la Ferme Chapouton. Vous y retrouverez une cuisine du cœur, assurément la marque de fabrique de Julien Allano. Récemment classé Bib Gourmand, vous y dégusterez des mets authentiques mettant en valeur les produits de la région. [12 octobre 2017] 1083 LOUE DES JEANS POUR ENFANTS Au micro de Maxime Switek, et à l’occasion du MIF (salon du Made in France, Paris), Thomas Huriez (jeans 1083, Romans) propose de récupérer et de recycler de vieux jeans, pour fabriquer des nouveaux jeans pour enfants. Des pantalons proposés à la location, pour suivre les (rapides) évolutions de taille, sans se ruiner. [10 novembre 2017] LES CIMETIÈRES FAMILIAUX, TÉMOINS SILENCIEUX DU PASSÉ PROTESTANT DE LA DRÔME Ils reposent loin des regards et des cimetières communaux. Les cimetières familiaux sont reconnaissables par leur isolement, leur simplicité et l’inscription biblique sur les pierres tombales. Ces tombes, qui datent de l’époque où les protestants étaient persécutés par Louis XIV, seraient plus d’un millier dans le département. [27 octobre 2017] a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a CE PAPIER NOUS EMBALLE ! Dans un petit village de la Drôme, les Papeteries de Montségur fabriquent un papier de soie haut de gamme. Portée par son succès dans le secteur du luxe, la manufacture créée en 1840 vend ses produits d’exception dans le monde entier. [24 novembre2017]
  25. 25. RENDEZ-VOUS 31 JANVIER 4 FÉVRIER 2018 SAINT-PAUL-TROIS CHÂTEAUX JANVIER/MARS 2018 25 AGENDA HISTOIRE CROC’LADRÔME
  26. 26. 11JANVIER Valence / IUT RU Barthélémy de Laffemas [Centre du patrimoine Arménien] CONFÉRENCE AVEC ABRKRAM BELKAÏD + INFOS 04 75 80 13 00 patrimoinearmenien.org 14JANVIER Bésayes FÊTE DES LABOUREURS + INFOS besayes.fr 19JANVIER 4FÉVRIER Valence / Espace Jeanne De FLANDREYSY 4ÈME RENCONTRE DES PEINTRES MONTAGNARDS EN DAUPHINÉ +INFOSpeintresmontagnards.com/ la-rencontre-2018 20 21JANVIER Montélimar TOURNOI ESCRIME INTERLIGUES + INFOS mdfmontelimar.com 26JANVIER 4FÉVRIER Die 16E RENCONTRES DE DIE « Mieux vivre ensemble ... osons la fraternité » + INFOS ecologieauquotidien.fr 26JANVIER 14FÉVRIER Drôme / Comédie itinérante DIGITAL NATIVE + INFOS comediedevalence.com JUSQU’AU 25 FÉVRIER 10 16 JANVIER 27JANVIER18 JANVIER 24 30JANVIER17 JANVIER 26 JANVIER/MARS 2018 AGENDA QUOI DE NEUF AU MOYEN-ÂGE ? Etoile-sur-Rhône Les Clévos Un Moyen- Âge inédit à travers une exposition interactive. + INFOS 04 75 60 27 33 lesclevos.com FESTIVAL EST-OUEST Die Voyage au cœur du Maroc à travers la littérature, le cinéma, des expositions... + INFOS 04 75 22 12 52 est-ouest.com PIANO FURIOSO Pierrelatte Salle des fêtes Un moment musical et théâtral inclassable, conseillé aux âmes sensibles. + INFOS 04 75 04 07 98 office-tourisme-pierrelatte.com GOULAG Crest Cinéma-théâtre Eden Théâtre musical + INFOS 04 75 76 61 10 ville-crest.fr VIVA PATRIMOINE Valence Lux scène nationale Ciné concerts et projections en pré- sence, entre autres, de Cédric Klapisch et Serge Bromberg pour ce festival de films restaurés. + INFOS 04 75 82 44 15 lux-valence.com SOUVENIRS, SOUVENIRS Bourg-lès-Valence Théâtre le Rhône Découvrez ou redécouvrez le meilleur des années 60 à 80 dans une comédie musicale détonante. + INFOS 04 75 43 38 88 theatre-le-rhone.com a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a DUOBOUVLIER HeleneLECARME
  27. 27. 10 11FÉVRIER Crest / Espace Soubeyrand FÊTE DE LA LAINE + INFOS latoisondart.weebly.com 22FÉVRIER Etoile-sur-Rhône / Les Clévos Spécial enfant LES ATELIERS DU PATRIMOINE : LA PETITE FABRIQUE DE VITRAUX + INFOS valenceromansagglo.fr 3 4MARS Bourg de Péage TOURNOI INTERNATIONAL DE BADMINTON + INFOS bcbp26.com 31MARS 1AVRIL Valence / Epervière PHASE FINALE NATIONALE DE TENNIS DES 15 ET 16 ANS + INFOS comite.fft.fr/drome-ardeche 19 24 MARS 20 24 MARS5 6 FÉVRIER 9 31 MARS 17 18 MARS 23 31 MARS PLUS DE SPECTACLES, PLUS DE RENDEZ-VOUS, PLUS DE SORTIES ladrome.fr drometourisme.com Annoncez vos événements sur ladrome.fr/annoncez-un-evenement JANVIER/MARS 2018 27 FESTIVAL D’UN JOUR 24E ÉDITION Valence Production internationale du cinéma d’animation + INFOS lequipee.com RALLYE MONTE CARLO HISTORIQUE Drôme + INFOS acm.mc/ RENCONTRES CULTURELLES ITINÉRANCE(S) Montélimar agglomération Hors les murs Concerts, ateliers, projections, exposi- tions, balades contées…à la rencontre des villages de l’agglo. + INFOS 04 75 54 35 73 montelimar-agglo.fr AAH ! LES DÉFERLANTES ! Portes-lès-Valence Le Train-Théâtre Le rendez-vous de la chanson franco- phone internationale, en Drôme ! + INFOS 04 75 57 14 55 train-theatre.fr LE FESTIVAL DU QUAI Bourg-lès-Valence L’Appart Café, Centre Musical, Théatre le Rhône Musique et humour avec des talents locaux ou nationaux en phase d’épa- nouissement ou confirmé ! + INFOS appartcafe.fr CORIMA DRÔME PROVENÇALE Montélimar Cyclosportive et randonnées cyclistes + INFOS corimadromeprovencale.com a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a Jean-LouisDUZERT
  28. 28. AGENDA 31 MARS ABRACADABRUNCH COMÉDIE MAGIQUE Pierrelatte Salle des fêtes Une emmerdeuse, un misogyne ! Elle a une mission, pour lui l’enfer va commencer... par Alil Vardar, l’auteur du cultissime « Clan des divorcées ». + INFOS 04 75 04 07 98 ville-pierrelatte.fr 24 MARS ARTHUR H Romans-sur-Isère Les Cordeliers Transe, joie, énergie et poésie… c’est le voyage dans lequel nous plonge Arthur H + INFOS 04 75 45 89 80 ville-romans.fr 21JANVIER MARATHON Font d’Urle marathon-skidefond.com 1er 4FÉVRIER VERCORS QUEST Font d’Urle vercorsquest.fr 11FÉVRIER LA GRANDE TRACE Lus-la-Jarjatte lagrandetrace.fr 24FÉVRIER LA ROYALE Herbouilly vercorsskidefond.fr 25FÉVRIER CHALLENGE RÉGIONAL DE BIATHLON Saint-Agnan-en-Vercors (Stade Raphaël Poirée) vercorsskidefond.fr 1er 4MARS TRANSVERCORS NORDIC Col de Rousset et Herbouilly transvercors-nordic.com 10 21FÉVRIER NOCTURNES DE SKI DE FOND Herbouilly, Font d’Urle, Saint-Agnan-en-Vercors (Stade Raphaël Poirée) ladromemontagne.fr 17FÉVRIER X SPEED SKI TOUR Lus-la-Jarjatte Initiation ski de vitesse ladromemontagne.fr LE PLEIN DE SPORT DANS LES STATIONS DE LA DRÔME 28 JANVIER/MARS 2018 TREMPLIN DÉCOUVERTE CHANSON FRANÇAISE Théâtre de Die Eh ! bien, chantez maintenant ! Date limite de réception des dossiers de candidature : 28 février 2018 Règlement complet disponible sur demande, contact@est-ouest.com Candidatures à adresser, par courrier exclusivement, à 13e Tremplin Découverte Chanson, Théâtre de Die, Place de l’Evêché, 26150 Die + INFOS theatre-de-die.com LéonoreMERCIER LaurentDASTREVIGNE CyrilCRESPEAU
  29. 29. RENDEZ-VOUS DU DÉPARTEMENT LES CHATEAUX DE LA DRÔME 11 FÉVRIER Concert de l’ensemble Uccellini Délices et tourments de l’amour 25FÉVRIER Concert d’Astrig Siranossian au violoncelle et Julien Gernay au piano + INFOS 04 75 91 83 65 chateaux-ladrome.fr CHÂTEAU DE GRIGNAN 14 JANVIER 25 FÉVRIER 17h Concerts classiques CHÂTEAU DE SUZE-LA-ROUSSE LE COIN DES ENFANTS VACANCES AU CHÂTEAU ET VISITE À LA CARTE à partir de 6 ans 14 FÉVRIER 15 ET 22 FÉVRIER 16 ET 23 FÉVRIER + INFOS 04 75 04 81 44 chateaux-ladrome.fr CHÂTEAU DES ADHÉMAR MONTÉLIMAR 27 JANVIER 18FÉVRIER Le Roubion / Exposition collective Rencontres, collectes, création avec les habitants des villages longeant le Roubion. + D‘INFOS 04 75 91 83 50 chateaux-ladrome.fr 14 JANVIER Récital de Mélanie Moussay / Cécile Steffanus, piano CLIN D’OEIL Retrouvez la chanteuse lyrique soprano Mélanie Moussay, cet été dans la pièce des Fêtes nocturnes 2018, Noces de sang de Federico Garcia Lorca, mise en scène par Vincent Goethals. AUTRES ÉVÈNEMENTS 19 JANVIER 27JANVIER Rencontres hivernales du documentaire (3e édition) rencontre-documentaire-grignan.com 3 5FÉVRIER Week-end du livre de la truffe et du vin tourisme-paysdegrignan.com et chateaux-ladrome.fr 3FÉVRIER Bernard Pivot Au secours, les mots m’ont mangé ! Le récit de la vie périlleuse, burlesque et navrante d’un homme mangé par les mots + INFOS ET RÉSERVATION 04 75 91 83 65 JANVIER/MARS 2018 29 20JANVIER Crest / Médiathèque Vallée de la Drôme Nuit de la lecture + INFOS 04 75 25 60 50 nuitdelalecture.culturecommunication.gouv.fr 31JANVIER Nyons / Médiathèque Drôme provençale Music-Hall, cabaret poétique de David Dumortier. A partir de 8 ans + INFOS 04 75 26 48 26 24JANVIER 28FÉVRIER 21MARS Quoi de neuf sur l’histoire de la Drôme ? Cycle de conférences Valence - Hôtel du département Salle Maurice Pic / 18h30 + INFOS archives.ladrome.fr 9 JANVIER 10FÉVRIER Saint-Vallier / Médiathèque Drôme des collines Le musée itinérant de Germaine / Exposition 3FÉVRIER Rencontre théâtralisée. Portraits de femmes aux vies (presque) ordinaires + INFOS 04 75 23 32 02 MÉDIATHÈQUE DÉPARTEMENTALE ARCHIVES DÉPARTEMENTALES IanieMOUSSAY NIKOLAJ PhlippeYVONNET
  30. 30. Avec la Grande Guerre, c’est tout un pan du secteur de l’emploi et plus largement de la société qui s’est vu modifié, contraignant les femmes à prendre la place dévolue jusqu’alors aux hommes, mobilisés. Les Drômoises n’échappent pas à l’effort de guerre et pendant quatre ans, leur implication sans faille sur le «front de l’arrière» – celui de l’économie de guerre – a été décisive pour la tenue du «front de l’avant», celui des combattants. Beaucoup de femmes de tous les milieux sociaux travaillent comme infirmières dans les hôpitaux militaires et s’investissent dans les œuvres de bienfaisance ou comme marraines de guerre. Dans les campagnes, les agricultrices exploitent seules des fermes qui doivent répondre aux réquisitions militaires et nourrir la population civile. Dans l’industrie de la Défense nationale, les ouvrières occupent des postes de travail auparavant attribués aux hommes. En 1917, la cartoucherie de Bourg-lès-Valence emploie 2 500 femmes sur un total de 4 000 ouvriers. Elles acceptent des conditions de travail difficiles et des salaires moins élevés que ceux des hommes, au nom de l’effort de guerre. Mais face aux privations et à la durée du conflit, des grèves éclatent. À l’été 1918, les tisseuses de soie de Saint-Jean-en-Royans réclament des augmentations pour compenser la cherté de la vie. Le retour des hommes mobilisés, à la fin de 1918, marque le licenciement de beaucoup d’ouvrières. Page réalisée avec les Archives départementales de la Drôme Atelier d’empaquetage d’amorces à l’usine Albert, de Bourg-lès-Valence (1916). LES DRÔMOISES SUR LE «FRONT DE L’ARRIÈRE» + D’INFOS archives.ladrome.fr 30 JANVIER/MARS 2018 HISTOIRE ArchivesdépartementalesdelaDrôme
  31. 31. 1er département producteur de truffes noires avec près de 20 tonnes pour 4 000 ha de plantation, la truffe enivre les papilles : moelleuse et croquante, épicée avec un léger goût de radis noir et une saveur de noisette pour terminer sur une touche d’humus boisé. Dégustez… La truffe, produit d’exception LES RENDEZ-VOUS LA RECETTE* LA RECETTE*TROIS ZONES DE PRODUCTION (PAR AN) Tricastin-Pays de Grignan et Enclave des Papes avec 10 à 12 tonnes. 1er bassin de production trufficole d’Europe et de France avec 70 % de la production nationale de truffe noire. Drôme des collines avec 6 à 7 tonnes Val de Drôme avec 1 tonne Le saviez-vous ? Le cavage consiste à extraire délicatement la truffe du sol et des racines des arbres truffiers. Opération délicate, elle se pratique à l’aide du cavadou, instrument à manche court ou avec un chien spécifiquement dressé pour la recherche de truffes. 9 11 FÉVRIER 2018 Saint-Paul-Trois-Châteaux OMELETTE AUX TRUFFES Maison de la truffe JUSQU’EN FÉVRIER Romans MARCHÉ DE ROMANS Tous les dimanches matins JUSQU’À FIN MARS Saint-Paul-Trois-Châteaux MARCHÉ AUX TRUFFES DU TRICASTIN Tous les dimanches matins CROC’LADRÔME JANVIER/MARS 2018 31 Purée à l’ancienne à l’huile d’olive et aux truffes Ingrédients pour 6 personnes 1 kg de pommes de terre 25 cl d’huile d’olive 60 cl de crème fraîche liquide 12 g de truffes Sel, poivre Faire cuire les pommes de terre épluchées recouvertes d’eau dans une grande casserole Une fois cuites, les passer au moulin à légumes Incorporer progressivement l’huile d’olive et la crème fraîche Terminer de mélanger à l’aide d’un fouet pour une préparation homogène Saler, poivrer puis incorporer délicatement les truffes hachées Déguster. *Source : saveurs de la Drôme en 21 recettes / chefs cuisiniers des collèges
  32. 32. Lundi 15 janvier - 18h30 Saint-Donat-sur-l’Herbasse Espace des collines Avenue du Général de Gaulle Mercredi 24 janvier - 18h30 Die Théâtre Rue Kateb Yacine Lundi 29 janvier - 18h30 Saint-Paul-Trois-Châteaux Espace de la gare - Salle Fontaine Place du 14 juillet

×