Changement climatique 
3ème Assises Sud Rhône-Alpes de la filière Bois-Forêt 
Eurre 
le 6 décembre 2013 
Béatrice Charpiot...
2 
Le Plan 
Montélimar, 90 ans d’observation 
Perspectives à moyen et long terme
3 
Températures à Montélimar 
Un réchauffement net 
Normale 1981-2010 : 13.8 C 
1956 la plus froide : 11.7°C 
2011 la plus...
4 
Précipitations à Montélimar 
Grande variabilité 
interannuelle 
pas de signal 
Normale : 905mm 
1921 plus sèche : 443mm...
5 
http://www.drias-climat.fr
6 
Moyenne saisonnières des températures –scénario intermédiaire 
Réf 1970 2055 2085 Printemps 
Eté
7 
Moyenne saisonnières des températures –scénario intermédiaire 
Réf 1970 2055 2085 Automne 
Hiver
8 
Vagues de chaleur en France
9 
Précipitations saisonnières –scénario intermédiaire 
Printemps 
été 
2055 2085
10 
Précipitations saisonnières –scénario intermédiaire 
Automne 
Hiver 
2055 2085
11 
En conclusion en France 
Températures : 
 pour la fin du siècle une augmentation de 
-de 2 à 2,5 °C pour un scénario o...
12 
En conclusion en France 
 Indépendamment du scénario: 
Il est très probable qu’en été les vagues de chaleur seront à l...
Forêts et changement 
climatique 
Jean-Luc Dupouey 
LAMARK de, CANDOLLE A.P. de 1805 - Flore française 
« De toutes les ci...
Réponse « naturelle » des arbres et des forêts 
au changement climatique 
. Accommodation 
. Changements de physiologie, p...
Changements observés
Expérimentation FACE, Duke (Caroline du Nord, USA) 
Synthèse de 4 expérimentations FACE sur des arbres (jeunes) : 
En cham...
Réseau international des 
Jardins phénologiques 
NDVI 
AVHRR 
La durée de la saison de végétation a augmenté de 3- 
4 jour...
Augmentation de productivité : 
forte variabilité entre espèces des tendances de croissance (récentes) 
Année (1975 à 2005...
En montagne, remontée apparente en altitude des 
espèces du sous-bois 
1971 
(11.3°C) 
1993 
(11.7°C) 
+ 60m : le mouvemen...
Champagne 
1972 
1992 
1996 
2004 
20 km 
ORLÉANS 
PARIS 
Mézières 
FONTAINEBLEAU 
Champmotteux 
Lorris 
Nemours 
Rougeau ...
22000033 :: ééttéé « mmooyyeenn » àà « ffrraaiiss » eenn 22110000 sseelloonn lleess ssccéénnaarriiooss 
photo L.M. Nagelei...
Multiplication par 4 des surfaces incendiées en région méditerranéenne 
en 2003 par rapport à la moyenne 1996-2001 
Augmen...
Différenciation génétique rapide des arbres forestiers : 
cas du chêne rouge introduit en France 
Indice de débourrement 
...
Résultats des modèles 
pour le XXIe siècle
Propagation des incertitudes 
société/ 
économie 
émissions teneurs 
atmosphère 
forçage 
radiatif 
climat impacts
Données climatiques, un résumé 
. Augmentation des températures 
. Augmentation des pluies hivernales / diminution estival...
Evolution des aires climatiques potentielles 
Badeau et al., 2004, 2010 ; Wallerich et al., 2006 
Chêne vert 
70 espèces 
...
Variabilité selon les scénarios 
ssccéénnaarriioo BB22 ((++22°°CC)) ssccéénnaarriioo AA22 ((++44°°CC)) 
Badeau et al., 201...
Incertitudes liées aux 
modèles d’’impacts 
Hêtre : comparaison des aires de répartition 
potentielle en 2055 selon 6 modè...
Incertitudes liées aux modèles d’’impacts 
ANR QDiv (Cheaib et al., Ecol. Letters) 
actuel
Adaptation
Les pistes de l’adaptation de la sylviculture 
- Surveillance 
- Adaptation des essences aux stations 
- Peuplements mélan...
Les pistes de l’adaptation de la sylviculture 
- Surveillance 
- Adaptation des essences aux stations 
- Peuplements mélan...
Corine Land Cover 
télédétection 
réseaux 
généralistes 
Teruti 
réseaux spécialisés 
suivi intensif 
Vigie-nature 
opérat...
Les pistes de l’adaptation de la sylviculture 
- Surveillance 
- Meilleure adaptation des essences aux stations 
- Peuplem...
Les pistes de l’adaptation de la sylviculture 
- Surveillance 
- Meilleure adaptation des essences aux stations 
- Peuplem...
Réduction de la consommation en eau en contrôlant l’indice 
foliaire par éclaircie 
1998 3-3.5 
#S 
#S 
#S 
#S 
#S 
#S 
#S...
Les pistes de l’adaptation de la sylviculture 
- Surveillance 
- Meilleure adaptation des essences aux stations 
- Peuplem...
Durée de révolution 
Les arbres âgés ont moins de capacité de résistance et de récupération 
0 0 
2 3 4 
23 
32 
35 
30 
2...
Les pistes de l’adaptation de la sylviculture 
- Surveillance 
- Meilleure adaptation des essences aux stations 
- Peuplem...
Gestion des sols L’amendement 
Sur sol acide, possibilité de restaurer la 
fertilité du sol perdue par drainage et/ou 
exp...
Les amendements augmentent le nombre 
Renaud et al. 2001 
50 
40 
30 
20 
10 
0 
Témoin Amendé Témoin Amendé 
Vosges Arden...
Les pistes de l’adaptation de la sylviculture 
- Surveillance 
- Meilleure adaptation des essences aux stations 
- Peuplem...
VViitteessssee ddee ddééppllaacceemmeenntt nnéécceessssaaiirree 
ppoouurr uunn ssccéénnaarriioo AA11BB ((++33° eenn 221100...
Les essences introduites : une progression 
régulière 
Surface d’essences introduites (en % de la forêt de production) 
?
Les essences introduites : des 
« expériences » sur la biodiversité 
Test de l’hypothèse «Enemy release » 
Mitchell  Power...
2003 du point de vvuuee ddeess aarrbbrreess ddee ll’’AArrbboorreettuumm dd’’AAmmaannccee 
Inventaire sanitaire pour le gen...
DDééppéérissement rissement ddeess ccèèddrreess 
àà AAmmaannccee eett aauuxx BBaarrrreess :: 
ssccoollyytteess oouu sséécc...
LLeess eessppèècceess ddee ffoorrêêttss aanncciieennnneess :: 
iinnccaappaabblleess ddee ssee ddééppllaacceerr eett nnoonn...
Conclusions 
. Nombreux changements observés mais qui ne peuvent 
être que rarement attribués de façon certaine au 
seul c...
Se préparer à des situations de crise ?
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Plénière 1 - 3e Assise Sud Rhône Alpes de la filière fôret-bois - "Changement climatique"

1 363 vues

Publié le

Les 3èmes Assises Sud Rhône Alpes de la filière forêt-bois, intitulées « Changement climatique : préparer la forêt pour construire demain», se sont tenues le 6 décembre 2013 sur l’Ecosite d’Eurre.

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 363
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
310
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Plénière 1 - 3e Assise Sud Rhône Alpes de la filière fôret-bois - "Changement climatique"

  1. 1. Changement climatique 3ème Assises Sud Rhône-Alpes de la filière Bois-Forêt Eurre le 6 décembre 2013 Béatrice Charpiot Chef du Centre Météorologique de Montélimar
  2. 2. 2 Le Plan Montélimar, 90 ans d’observation Perspectives à moyen et long terme
  3. 3. 3 Températures à Montélimar Un réchauffement net Normale 1981-2010 : 13.8 C 1956 la plus froide : 11.7°C 2011 la plus chaude : 14.9°C
  4. 4. 4 Précipitations à Montélimar Grande variabilité interannuelle pas de signal Normale : 905mm 1921 plus sèche : 443mm 2008 plus pluvieuse : 1583mm
  5. 5. 5 http://www.drias-climat.fr
  6. 6. 6 Moyenne saisonnières des températures –scénario intermédiaire Réf 1970 2055 2085 Printemps Eté
  7. 7. 7 Moyenne saisonnières des températures –scénario intermédiaire Réf 1970 2055 2085 Automne Hiver
  8. 8. 8 Vagues de chaleur en France
  9. 9. 9 Précipitations saisonnières –scénario intermédiaire Printemps été 2055 2085
  10. 10. 10 Précipitations saisonnières –scénario intermédiaire Automne Hiver 2055 2085
  11. 11. 11 En conclusion en France Températures : pour la fin du siècle une augmentation de -de 2 à 2,5 °C pour un scénario optimiste -de 2 à 4 °C pour un scénario intermédiaire -de 4 à 4,5 °C pour un scénario pessimiste. Le réchauffement n'est pas également réparti tout au long de l'année il est moindre en hiver et plus important en été Précipitations : pour la fin du siècle : les changements de précipitations moyennes sont incertains en hiver (entre –20 et +40%) masquant des disparités régionales, mais les précipitations diminueraient en été de 10 à 40% pour le scénario optimiste et de 30 à 60% pour le scénario pessimiste
  12. 12. 12 En conclusion en France Indépendamment du scénario: Il est très probable qu’en été les vagues de chaleur seront à la fois plus fréquentes, plus longues et plus intenses, tandis que les périodes de sécheresse seront plus longues. Il est très probable qu’en hiver le nombre de jours de gel diminuera et que les vagues de froid seront moins fréquentes. Il est probable que la proportion des précipitations totales tombant sous forme de fortes précipitations augmentera. En ce qui concerne les épisodes de pluies diluviennes dans le sud-est, en l’état des connaissances actuelles, ni la fréquence, ni l’intensité maximale de ces événements ne devraient varier beaucoup.
  13. 13. Forêts et changement climatique Jean-Luc Dupouey LAMARK de, CANDOLLE A.P. de 1805 - Flore française « De toutes les circonstances qui influent sur l’habitation des plantes, la température est sans contredit la plus essentielle »
  14. 14. Réponse « naturelle » des arbres et des forêts au changement climatique . Accommodation . Changements de physiologie, phénologie, croissance… . Adaptation (stricto sensu) génétique . Migration . Nombreuses d’observations plus ou moins ambiguës . Mortalité . Des tests en vrai grandeur lors de sécheresses passées
  15. 15. Changements observés
  16. 16. Expérimentation FACE, Duke (Caroline du Nord, USA) Synthèse de 4 expérimentations FACE sur des arbres (jeunes) : En chambre/serre : 350 à 700 ppm de CO2 - ~ +30% de production de biomasse En FACE : 375 à 575 ppm de CO2 - ~ +30% Si stress hydrique ou minéral : réduction ou annulation de l’augmentation Ainsworth Long, 2005 Impact de l’augmentation du CO2 : . Augmentation de la photosynthèse . Diminution de la conductance stomatique . Augmentation de l’efficience d’utilisation de l’eau
  17. 17. Réseau international des Jardins phénologiques NDVI AVHRR La durée de la saison de végétation a augmenté de 3- 4 jours/décennie de 1970 à 2000 AVHRR - NDVI 376 374 372 370 368 366 364 362 Jan. Jul. Jan. Jul. Jan. Jul. Jan. Jul. Jan. Jul. atmospheric CO2 (ppm) Mauna Loa
  18. 18. Augmentation de productivité : forte variabilité entre espèces des tendances de croissance (récentes) Année (1975 à 2005) Charru, 2012, accroissement en surface terrière, données IFN, France entière
  19. 19. En montagne, remontée apparente en altitude des espèces du sous-bois 1971 (11.3°C) 1993 (11.7°C) + 60m : le mouvement global est une remonté en altitude 50 40 30 20 10 0 -1000 -800 -600 -400 -200 0 200 400 600 800 1000 0 500 1000 1500 2000 2500 Altitude moyenne 1971 2500 2000 1500 1000 500 0 Altitude moyenne 1993 pas d’effet observé en plaine 211 espèces Lenoir et al. 2008
  20. 20. Champagne 1972 1992 1996 2004 20 km ORLÉANS PARIS Mézières FONTAINEBLEAU Champmotteux Lorris Nemours Rougeau Sénart 48°30’ 48°15’ 48°00’ 47°45’ 47°30’ CHARTRES Montargis 48°45’ Marnes La Vallée (Roques et al. 2006) - progression vers le Nord et en altitude - De 1980 à 2005 : 60 km vers le Nord depuis Orléans Expansion ddee llaa cchheenniillllee pprroocceessssiioonnnnaaiirree dduu ppiinn
  21. 21. 22000033 :: ééttéé « mmooyyeenn » àà « ffrraaiiss » eenn 22110000 sseelloonn lleess ssccéénnaarriiooss photo L.M. Nageleisen Département de la Santé des Forêts, 2006 10800 arbres, 540 placettes Taux de % mortalité des arbres 9
  22. 22. Multiplication par 4 des surfaces incendiées en région méditerranéenne en 2003 par rapport à la moyenne 1996-2001 Augmentation des surfaces incendiées : de 14600 ha à 61500 ha source : Prométhée 28
  23. 23. Différenciation génétique rapide des arbres forestiers : cas du chêne rouge introduit en France Indice de débourrement à 4 ans Indice de coloration automnale des feuilles à 1 an population introduite population américaine Daubree et Kremer, 1993
  24. 24. Résultats des modèles pour le XXIe siècle
  25. 25. Propagation des incertitudes société/ économie émissions teneurs atmosphère forçage radiatif climat impacts
  26. 26. Données climatiques, un résumé . Augmentation des températures . Augmentation des pluies hivernales / diminution estivale - augmentation de la durée et de l’intensité des périodes de stress hydrique - du risque incendie . Augmentation de la fréquence des événements extrêmes . Modèles de plus en plus fins au niveau spatial - variabilité géographique significative 50 km 8 km
  27. 27. Evolution des aires climatiques potentielles Badeau et al., 2004, 2010 ; Wallerich et al., 2006 Chêne vert 70 espèces ligneuses 1200 espèces végétales forestières 2100 – B2 Actuel
  28. 28. Variabilité selon les scénarios ssccéénnaarriioo BB22 ((++22°°CC)) ssccéénnaarriioo AA22 ((++44°°CC)) Badeau et al., 2010 Actuel 2100
  29. 29. Incertitudes liées aux modèles d’’impacts Hêtre : comparaison des aires de répartition potentielle en 2055 selon 6 modèles 3 modèles de niche 3 modèles mécanistes
  30. 30. Incertitudes liées aux modèles d’’impacts ANR QDiv (Cheaib et al., Ecol. Letters) actuel
  31. 31. Adaptation
  32. 32. Les pistes de l’adaptation de la sylviculture - Surveillance - Adaptation des essences aux stations - Peuplements mélangés - Sylviculture « dynamique » - Raccourcissement des révolutions - Préservation et amélioration des sols - Changements d’essences/provenances - Risques globaux sur la biodiversité (appauvrissement des réseaux biotiques, invasion d’espèces) et la qualité des sols (tassement, acidification)
  33. 33. Les pistes de l’adaptation de la sylviculture - Surveillance - Adaptation des essences aux stations - Peuplements mélangés - Sylviculture « dynamique » - Raccourcissement des révolutions - Préservation et amélioration des sols - Changements d’essences/provenances
  34. 34. Corine Land Cover télédétection réseaux généralistes Teruti réseaux spécialisés suivi intensif Vigie-nature opérations de recherche DSF Arboretums ORE IFN Renecofor réseaux de placettes « temporaires » Surveiller… généralisation spatialisation confirmation référentiels questions méthodes qualité
  35. 35. Les pistes de l’adaptation de la sylviculture - Surveillance - Meilleure adaptation des essences aux stations - Peuplements mélangés - Sylviculture « dynamique » - Raccourcissement des révolutions - Préservation et amélioration des sols - Changements d’essences/provenances
  36. 36. Les pistes de l’adaptation de la sylviculture - Surveillance - Meilleure adaptation des essences aux stations - Peuplements mélangés - Sylviculture plus « dynamique » (diminution des volumes de bois sur pied) - Raccourcissement des révolutions - Préservation et amélioration des sols - Changements d’essences/provenances
  37. 37. Réduction de la consommation en eau en contrôlant l’indice foliaire par éclaircie 1998 3-3.5 #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S CARBOEUROFLUX #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S #S 1999 P217 éclaircie Indice foliaire 3.5-4 4-4.5 4.5-5 5-5.5 5.5-6 6-6.5 6.5-7 7-7.5 7.5-8 8-8.5 8.5-9 9-9.5 Consommation en eau (mm) 150-165 165-175 175-185 185-195 195-200 200-210 210-220 220-230 230-240 240-250 N. Bréda, 2000, (transpiration calculée par Biljou©) Parcelle éclaircie hiver 1998-1999
  38. 38. Les pistes de l’adaptation de la sylviculture - Surveillance - Meilleure adaptation des essences aux stations - Peuplements mélangés - Sylviculture « dynamique » - Raccourcissement des révolutions - gestion de la fertilité minérale en sol acide - Préservation et amélioration des sols - Changements d’essences/provenances
  39. 39. Durée de révolution Les arbres âgés ont moins de capacité de résistance et de récupération 0 0 2 3 4 23 32 35 30 25 20 15 10 5 0 fréquence (% cas) PEUPLEMENTS DEPERISSANTS DU NORD-EST de 1989 à 1995 essense chênes (source Base technique DSF) répartition par classe d'âge Révolution longue Perte de vigueur et plus grande probabilité d’être confronté à un aléa Révolution courte mobilisation plus forte des ressources du sol risque de déséquilibre nutritionnel sur sol pauvre Réduire les risques
  40. 40. Les pistes de l’adaptation de la sylviculture - Surveillance - Meilleure adaptation des essences aux stations - Peuplements mélangés - Sylviculture « dynamique » - Raccourcissement des révolutions - Limiter les effets des facteurs prédisposants: préservation et amélioration des sols - Changements d’essences/provenances
  41. 41. Gestion des sols L’amendement Sur sol acide, possibilité de restaurer la fertilité du sol perdue par drainage et/ou exportation par un apport adéquat d’éléments minéraux FORET COMMUNALE DE VAGNEY Épandage calcomagnésien de 1991 1986 1998 1989 1998 Épandage de 2,5 tonnes par hectare de calcaire et de dolomie broyés soit 250 grammes par mètre carré
  42. 42. Les amendements augmentent le nombre Renaud et al. 2001 50 40 30 20 10 0 Témoin Amendé Témoin Amendé Vosges Ardennes Nombre d’espèces 30 39 19 37 Nitrophiles Non-nitrophiles d’espèces… nitrophiles 22 sites expérimentaux
  43. 43. Les pistes de l’adaptation de la sylviculture - Surveillance - Meilleure adaptation des essences aux stations - Peuplements mélangés - Sylviculture « dynamique » - Raccourcissement des révolutions - Préservation et amélioration des sols - Déplacement des génomes : . choix des provenances . introduction d’essences exotiques - plantations
  44. 44. VViitteessssee ddee ddééppllaacceemmeenntt nnéécceessssaaiirree ppoouurr uunn ssccéénnaarriioo AA11BB ((++33° eenn 22110000)) 10 km/an 500 m/an 15 - 20 m/an
  45. 45. Les essences introduites : une progression régulière Surface d’essences introduites (en % de la forêt de production) ?
  46. 46. Les essences introduites : des « expériences » sur la biodiversité Test de l’hypothèse «Enemy release » Mitchell Power (Nature 2003) expliquant un avantage (temporaire) des plantations exotiques … … et des plantes invasives Nocivité Nb d’espèces % d’espèces manquantes pathogènes
  47. 47. 2003 du point de vvuuee ddeess aarrbbrreess ddee ll’’AArrbboorreettuumm dd’’AAmmaannccee Inventaire sanitaire pour le genre Abies Arboretum d’Amance (Wallerich, 2004) n≥5 arbres n5 arbres Houppier Branches
  48. 48. DDééppéérissement rissement ddeess ccèèddrreess àà AAmmaannccee eett aauuxx BBaarrrreess :: ssccoollyytteess oouu sséécchheerreessssee ?? Domaine des Barres Les cèdres de ces deux arboretums sembleraient moins résistants que ceux plantés dans le sud de la France. Niederlender Badeau, 2009
  49. 49. LLeess eessppèècceess ddee ffoorrêêttss aanncciieennnneess :: iinnccaappaabblleess ddee ssee ddééppllaacceerr eett nnoonn ggéérrééeess 55 espèces, 5 sites européens, synthèse J.L. Dupouey 35 30 25 20 15 10 5 0 0-20 20-40 40-60 60-80 80-120 Vitesse de colonisation (m/siècle) Nombre d'observations moyenne maximum
  50. 50. Conclusions . Nombreux changements observés mais qui ne peuvent être que rarement attribués de façon certaine au seul changement climatique . Rôle faible de l’adaptation génétique à court terme ? . Limites de l’accommodation rapidement atteintes (ex. 2003) . Peu de marge de manoeuvre sylvicole (nombreux dilemmes) = pertes de productivité = augmentation de la fréquence des dépérissements . Se préparer à des situations de crise . Atténuation : comment passer de la séquestration à la substitution ? (« dette » de la substitution) . Opportunité/nécessité pour des réorientations de la sylviculture en forêt privée ? (crises + besoin énergie)
  51. 51. Se préparer à des situations de crise ?

×