SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  54
Télécharger pour lire hors ligne
Chapitre 2 :
Modèle de référence OSI
Module 8 : Protocoles et réseaux
Année universitaire 2014-2015
*
M. LAHBY
Université Hassan II CASABLANCA
ENS CASABLANCA
Master Mathématiques, Cryptologie et Sécurité Informatique (MMCSI)
Plan
Problématique
La normalisation des réseaux
Le modèle OSI
Le modèle TCP/IP
TCP/IP Versus OSI
2
Problématique
3
3
Nombreux constructeurs des ordinateurs
IBM (PC WINDOWS ou LINUX)
Apple (MAC OS)
DELL
etc
Chaque constructeur propose son propre architecture réseau afin
de relier ses équipements informatique
Problématique
4
4
Problème: Comment réaliser Interconnexion et interopérabilité de ces différents
constructeurs ?
Solution : La normalisation des réseaux
 Une norme est un référentiel publié par un organisme de normalisation
comme par AFNOR, CEN,ISO ,CEI
 L'ISO (International Organization for Standardization) et la CEI
(Commission d’Electrotechnique Internationale) donnent la définition
suivante :
Document établi par consensus et approuvé par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages communs
et répétés, des règles des lignes directrices ou des caractéristiques, pour des activités ou leurs résultats
garantissant un niveau d'ordre optimal dans un contexte donné.
5
La normalisation
 La normalisation est l'activité permettant la rédaction et la publication
des normes.
 Distinction norme / standard
 La norme est établie par un organisme dont c'est officiellement le rôle
 Le standard est comparable mais rédigé par une entité non reconnue et
avec des engagements de pérennité plus limités
 Rôle des organismes de normalisation
 Définir un cadre de développement et d'évolution des technologies,
souvent nommé modèle
 Garantir la complétude et l'intégrité des spécifications
6
Les organismes de normalisation
 Les quatre organismes internationaux les plus connus:
 ISO: International Organization for Standardization C'est une organisation
internationale non gouvernementale dont le rôle est d'unifier et de coordonner les
domaines techniques du traitement de l'information.
 CEI : Commission Electrotechnique Internationale. Cet organisme s'occupe plus
particulièrement des parties Electricité et Electronique permettant la transmission
de l'information.
 ITU: International Telecommunication Union, (anciennement CCITT). Cet
organisme traite tout ce qui touche les télécommunications.
 IEEE: Institute of Electronic and Electricity Engineers. L'IEEE s'est efforcé de
normaliser depuis 1979 les réseaux locaux en se basant sur les couches 1 et 2 du
modèle OSI.
Le modèle OSI
7
 1977 : ISO démarre une réflexion sur une architecture de réseau
en couches
Une double objectif pour permettre à l'utilisateur de modifier dans le temps son
infrastructure en remplaçant qu'une partie des modules (matériels ou logiciels) nécessaires
 De se procurer les modules constitutifs de son architecture chez différents fournisseurs
 1983 : Définition du modèle OSI :
 Open : systèmes ouverts à la communication aves d'autres systèmes
 Systems: ensemble des moyens informatiques (matériel et logiciel) contribuant au
traitement et au transfert de l'information
 Interconnection:la liaison entre les différents équipements de chaque système.
L’architecture OSI
8
 Le modèle OSI n’est pas une architecture de réseau,
 C’est un modèle d’architecture
 Pas de détail sur le contenu de chaque couche (seulement description globale)
 Les couches paires doivent fournir les mêmes fonctions même si elles ne les
réalisent pas de la même façon
Constructeurs d'équipement réseaux
9
Cisco n'a pas été la première société à créer et vendre des
routeurs mais Cisco créa le premier routeur multi-protocoles
permettant d'interconnecter des réseaux utilisant des protocoles
de communication différents.
3Com est un fabriquant d'équipements réseau, la société a été
créée en 1979. Ce sigle signifie “Computers, Communication
et Compatibility”.
Fondée en 1996, Juniper Networks est une société
américaine spécialisée en équipements de télécommunication.
Elle produits des solutions de réseau et de sécurité.
Nortel est une société canadienne spécialisée dans la conception
et la fabrication d'infrastructures de réseaux de télécommunications.
Ses produits concernent à la fois l'optique, le sans fil, les réseaux
locaux et les réseaux étendus.
Alcatel est un ancien équipementier en télécommunications
qui a fusionné avec Lucent Technologies pour devenir Alcatel-Lucent.
Modèle OSI
10
 Quelques principes qui ont guidé la réflexion :
 suffisamment de couches pour ne pas mélanger des fonctions
différentes dans la même couche
 pas trop de couches pour ne pas surcharger le système
 créer une couche lorsqu’un niveau d’abstraction est nécessaire
 tenir compte de l’expérience des architectures de réseaux existantes
 permettre la modification complète d’une couche pour prendre en
compte les progrès en termes de matériel et logiciel sans que cela
ait une influence sur les autres couches
Modèle OSI
11
 Why a Layered Model?
Réduit la complexité ;
Uniformise les interfaces ;
Facilite la conception modulaire ;
Assure l’interopérabilité de la technologie ;
Accélère l’évolution ;
Simplifie l’enseignement et l'apprentissage
Le modèle OSI
12
Modèle OSI
13
 Le concept d’architecture en couches consiste à attribuer trois objets
à chaque couche.
 Pour une couche de niveau N, ces objets sont les suivants :
• Service N: il désigne le service qui doit être rendu par la couche N de l’architecture à la couche
supérieure (N + 1). Ce service correspond à un ensemble d’actions devant être effectuées par cette couche,
incluant événements et primitives, pour rendre ce service au niveau supérieur.
• Protocole N: il désigne l’ensemble des règles nécessaires à la réalisation du service N.
Ces règles définissent les mécanismes permettant de transporter les informations
d’un même service N d’une couche N à une autre couche N. En particulier, le protocole N propose les
règles de contrôle de l’envoi des données.
• Points d’accès au service N, ou N-SAP (Service Access Point): les points
d’accès à un service N sont situés à la frontière entre les couches N + 1 et N.
Les services N sont fournis par une entité N à une entité N + 1 par le biais de ces points d’accès.
Les différents paramètres nécessaires à la réalisation du service N s’échangent sur cette frontière.
Un N-SAP (Service Access Point) permet donc d’identifier une entité de la
couche N + 1, et chaque N-SAP peut être mis en correspondance avec une adresse.
 Service, Protocole, Point d'accès au service (SAP)
Le modèle OSI
14
 Service, Protocole, Point d'accès au service (SAP)
Le modèle OSI
15
Couche Physique
 La couche physique gère la
transmission des bits de façon
brute sur un lien physique
 Transmet un flot de bits sans en
connaître la signification ou la
structure
 Un bit envoyé à 1 par la source
doit être reçu comme un bit à 1par
la destination
Le modèle OSI
16
Couche Physique
 Problème d'ordre:
 Mécanique : nombre de broches du connecteur réseau
 Electrique : le type de signal utiliser pour représenter un bit,
caractéristiques de la ligne (bande passante, rapport
signal/bruit, ...)
 Fonctionnel :le mode de fonctionnement, initialisation et
relâchement de la connexion, transmission simultanée dans
les 2 sens
 Équipements :
Supports de transmission : câble en paire torsadée, fibre ;
Equipements d’interconnexion :
 Répéteurs ;
 Amplificateurs ;
 Modems ;
 Concentrateurs ;
Le modèle OSI
17
Couche Liaison de données
 Rôle :
 Définir des règles pour l’émission et la
réception de données à travers la
connexion physique de deux systèmes ;
 Transmettre les données sans erreurs ;
 Déterminer la méthode d’accès au
support ;
 Mots-clés :
carte réseau,
Ethernet,
Token Ring, FDDI,
commutateur,
adresse MAC ;
Le modèle OSI
1
 Couche Liaison de données
La couche liaison utilise des protocoles d’accès au
support qui peuvent être déterministes (Token Ring) ou
probabilistes (CSMA/CD) dans le cas d’Ethernet ;
L’unité de données est la trame ;
Métode Token Ring :
 Réseau en anneau fermé où les systèmes présents
s'échangent un ou des jetons (token) ;
 Le jeton leur donne la parole, c’est à dire le droit
d'envoyer des données sur le réseau ;
 Le débit est de l'ordre de quelques Mbit/s ;
Le modèle OSI
19
 Couche Liaison de données
Méthode: CSMA/CD (Carrier Sense Multiple Acces with
Collision Detection)
Transmission partagée de données utilisant une
méthode d'accès aléatoire coupant la transmission lors de
la détection d'une collision, et la reprenant ensuite après
une temporisation aléatoire ;
 Avant de transmettre une donnée, le réseau est testé :
 Si la voie est libre, la transmission commence ;
 Sinon, si une autre information arrive (collision), la
transmission s'interrompt et recommence plus tard ;
 Équipement:
 Le pont qui permet à la trame de passer d’une liaison physique à
une autre ;
Le modèle OSI
20
Couche Réseau
Elle gère l’acheminement des données
à travers le réseau en assurant le
routage des paquets de données entre
les nœuds du réseau ;
Si un nœud est surchargé ou hors-
service, les données seront alors
déroutées vers un autre nœud ;
Mots-clés : IP, IPX, Routeur ;
Le modèle OSI
21
Couche Réseau
Elle assure :
 L'adressage ;
 Le routage en choisissant le chemin le moins «coûteux»;
 Assure aussi le contrôle des flux au niveau des nœuds ;
 L’unité de données est le paquet (packet) ;
 Équipements:
 Routeurs ;
 Brouteurs = routeurs+ pont ;
Le modèle OSI
22
Couche Transport
 Responsable du contrôle du transport
de bout en bout, au travers du réseau ;
 Elle assure les fonctions de découpage
et de réassemblage des informations et
de cohérences des données ;
 L'expression "qualité de service" est
souvent utilisée pour décrire l'utilité de
la couche de transport ;
 Mots-clés : TCP, UDP … ;
Le modèle OSI
23
Couche Transport
Le principal rôle :
 Transporter et de contrôler le flux d'informations de la source à la
destination et ce, de manière fiable et précise ;
Au niveau de l’émetteur, elle segmente les messages de
données en paquets ;
A la réception, elle reconstitue les messages en replaçant
les paquets dans le bon ordre ;
Permet également de multiplexer plusieurs flux
d’informations sur le même support (pour rentabiliser le
support) et inversement (pour augmenter la rapidité d'un
transfert) ;
Le modèle OSI
24
Couche Session
Permet l’ouverture et la fermeture d’une
session de travail entre deux systèmes
distants connectés ;
Elle a pour rôle la mise en place et le
contrôle de dialogue entre les tâches
distantes :
Connexion ;
Gestion (interventions en cas d'incident..), ;
Synchronisation du dialogue … ;
Le modèle OSI
25
Couche Session
Mots-clés :
SQL ;
ASP ;
NFS (Network File System) ;
NFS: protocole permettant l’accès à des fichiers présents sur les
ordinateurs d’un réseau exactement comme s’ils étaient sur le disque
dur local ;
RPC (Remote Procedure Call) : protocole permettant de faire des
appels de procédures sur un ordinateur distant à l'aide d'un serveur
d'application ;
Le modèle OSI
26
Couche Présentation
La couche présentation, assure trois fonctions
principales :
Le formatage des données (présentation) ;
Le cryptage des données (DES, RSA,...) ;
La compression des données ;
Elle permet de formater les données dans un
format compréhensible par les deux systèmes
connectés ;
Le modèle OSI
27
Couche Présentation
Mots-clés :
JPG,
TIFF,
MIDI,
MPEG,
QUICKTIME,
ASCII ;
Le modèle OSI
28
Couche Application
La couche application crée une interface
directe avec le reste du modèle OSI par le
biais d'applications réseau :
Navigateur Web ;
Messagerie électronique ;
Transfert de fichier FTP ;
Connexion à distance Telnet
…, etc ;
Le modèle OSI
29
 Couche Application
Elle permet aussi une interface indirecte, par le biais
d'applications autonomes :
Traitements de texte ;
Logiciels de présentation ;
Tableurs ;
… etc ;
Mots-clés :
Telnet,
FTP,
DNS,
HTTP,
Navigateur Web ;
Modèle OSI
30
 Principe de l'encapsulation
Les données transitent de haut en bas au niveau de l’extrémité locale
Les informations de contrôle de protocole (en-tête/en queue) sont utilisées comme
enveloppe sur chaque couche : encapsulation
Les données transitent de bas en haut au niveau de l’extémité distante
Modèle OSI
31
31
 Principe de l'encapsulation
Modèle OSI
32
32
 Principe de l'encapsulation
Modèle TCP/IP
33
33
 Historique
Dans les années 1970, le département de la
Défense américain, ou DOD (Department Of
Defense), décide, devant le foisonnement de
machines utilisant des protocoles de communication
différents et incompatibles, de définir sa propre
architecture.
 ARPANET se fut donc crée ;
Ensuite, ce réseau s’est étendu pour connecter la
communauté scientifique et universitaire ;
En 1978, ARPANET passe du stade expérimental
au stade opérationnel. La responsabilité de la
gestion du réseau est alors confiée à l'agence de
communication du ministère de la défense (DCA) ;
Modèle TCP/IP
34
34
 Historique
En 1983, la DCA décide d'ouvrir le réseau,
grandissant, au domaine civil et le diviser en deux
sous-réseaux :
Milnet : réseau militaire, sous la tutelle d'une
autorité militaire ;
Arpanet : réseau destiné aux chercheurs et
scientifiques placé sous une autorité universitaire ;
En 1990 : Arpanet cesse d'exister. Le nom d'Internet
commence à s'imposer peu à peu ;
A partir de 1995, Internet devient le réseau mondial
que nous connaissons aujourd'hui ;
Modèle TCP/IP
35
35
 Cette architecture, dite TCP/IP, est à la source du réseau Internet.
 Elle est aussi adoptée par de nombreux réseaux privés, appelés
intranets.
 Les deux principaux protocoles définis dans cette architecture
sont les suivants :
 IP (Internet Protocol), de niveau réseau, qui assure un
service sans connexion.
TCP (Transmission Control Protocol), de niveau transport, qui
fournit un service fiable avec connexion.
 TCP/IP définit une architecture en couches qui inclut également,
sans qu’elle soit définie explicitement, une interface d’accès au
réseau.
 En effet, de nombreux sous-réseaux distincts peuvent être pris en
compte dans l’architecture TCP/IP, de type aussi bien local
qu’étendu.
Modèle TCP/IP
36
36
 3 facteurs principaux expliquent la montée en puissance
de TCP/IP depuis 1990 :
 l’interopérabilité : un protocole commun sur des produits
provenant de différents constructeurs
 l’intérêt commercial : l’Internet est basé sur les protocoles et
services TCP/IP
 l’augmentation du nombre d’outils de gestion de réseau (SNMP -
Simple Network Management Protocol notamment).
Modèle TCP/IP
3
37
Les protocoles TCP/IP, comme ceux du modèle OSI, étant organisés en
couches, on emploie aussi le terme de pile TCP/IP.
Modèle TCP/IP
38
38
Modèle TCP/IP
39
39
Modèle TCP/IP
40
40
 Deux groupes guident les évolutions de l’Internet :
 un groupe de recherche, l’IRTF (Internet Research Task
Force)
 un groupe de développement, l’IETF (Internet Engineering
Task Force) ; travaille sur les protocoles.
 Les RFC (Request For Comments ou « appels à commentaires
») sont des documents de travail ; ils consistent en définitions de
standards de l’Internet,
 propositions pour de nouveaux protocoles,
 stratégies d’implémentations,
 etc.
 Les organismes de normalisation
Modèle TCP/IP
41
41
 IP (Internet Protocol) est décrit dans la RFC 791.
 IP peut fonctionner au-dessus de plusieurs architectures
matérielles :
 Ethernet (RFC 894)
 Token Ring (réseau à jeton d’IBM)
 Liaison série de 9600 b/s à 2 Mb/s :
 SLIP (Serial Line IP) décrit dans la RFC 1055
 PPP (Point to Point Protocol) : RFC 1353, X25 (RFC 877)
 FDDI (RFC 1188)
 Ethernet 100 Mbps
 ATM (RFC 1483, RFC 1477)
 Quelques RFC
Modèle TCP/IP
42
42
 Architecture Internet
Couche Accès Réseau
 Fournit les moyens nécessaires permettant de
transmettre des données vers d'autres machines
connectées sur le réseau
 La couche accès réseau intègre les fonctions des
deux couches inférieures du modèle de référence
OSI (liaison de données, physique) ;
Les utilisateurs ignorent souvent la couche accès
réseau, la conception de TCP/IP cache les fonctions
des couches inférieures ;
Modèle TCP/IP
43
43
 Architecture Internet
 Couche Accès Réseau
 Les fonctions de ce niveau comprennent:
 L'encapsulation des paquets dans les trames transmises sur
le réseau ;
 La mise en correspondance des adresses IP avec les
adresses physiques qu'utilise le réseau ;
 L'une des grandes forces de TCP/IP réside dans son plan
d'adressage qui permet d'identifier précisément chaque
machine-hôte connectée à Internet ;
Modèle TCP/IP
44
44
 Architecture Internet
Couche Internet
Elle est considérée comme l'élément fondamental du
réseau Internet.
Ses fonctions incluent :
La définition du paquet (l'unité de base Internet) ;
La définition du plan d'adressage Internet ;
La circulation de données entre la couche Accès
Réseau et la couche Transport ;
L'acheminement des paquets vers les ordinateurs à
distance ;
La fragmentation et le réassemblage des paquets ;
Modèle TCP/IP
45
45
Architecture Internet
Couche internet
 Acheminement des paquets
 Il existe 2 types de machines périphériques de réseau :
 Les passerelles qui transmettent les paquets entre réseaux
 Les machines-hôtes ;
•Internet
•Acces réseau
•Application
•Transport
•Internet
•Acces réseau
•Application
•Transport
•Internet
•Acces réseau
•Internet
•Acces réseau
•Hote A1
•Passerelle G1 •Passerelle G2
•Hôte C1
•Réseau A •Réseau B •Réseau c
Modèle TCP/IP
46
46
Architecture Internet
Couche Transport
Les deux protocoles les plus importants sont :
Le protocole de contrôle de la transmission (TCP) ;
Le protocole de datagramme utilisateur (UDP) ;
TCP assure un service de transmission de données
fiable avec une détection et une correction d'erreurs
de bout en bout ;
UDP offre un service de transmission de
datagrammes sans connexion ;
Modèle TCP/IP
47
47
Architecture Internet
Couche Transport- UDP (User Datagram Protocol)
UDP est un protocole de datagrammes sans
connexion, peu fiable ;
UDP permet d'accéder directement à un service de
transmission de datagrammes, tel que le service de
transmission qu'offre IP ;
Sur un ordinateur classique, UDP transmet
correctement les données ;
Modèle TCP/IP
48
48
Architecture Internet
Couche Transport- TCP (Transmission Control Protocol)
TCP vérifie si les données sont correctement
transmises et si elles sont dans l'ordre approprié ;
Utilisé par les applications qui requièrent une
transmission fiable des données ;
C'est un protocole orienté connexion ;
Il utilise un mécanisme appelé « accusé de réception
positif avec la retransmission » , connu du «
Acknowlegment with Retransmission ». Ceci lui
permet de garantir des transmissions fiables ;
Modèle TCP/IP
49
49
Architecture Internet
Couche Application
 La couche application constitue le sommet de
l'architecture TCP/IP ;
 Cette couche inclut tous les processus qui utilisent
les protocoles de la couche transport pour
transmettre des données ;
 Il existe de nombreux protocoles d'application, la
plupart assurent les services utilisateur ;
 Les nouveaux services sont toujours ajoutés au
niveau de cette couche ;
Modèle TCP/IP
50
50
Architecture Internet
Couche Application
 Les protocoles d'applications les plus répandus :
 TELNET, le protocole de terminal de réseau (Network Terminal
Protocol), qui permet l'ouverture d'une session à distance sur un
réseau ;
 FTP, le protocole de transfert de fichiers (File Transfert
Protocole), utilisé pour le transfert interactif de fichiers ;
 SMTP, le protocole de transfert de courrier (Simple Mail
Transfert Protocole), utilisé pour le courrier électronique ;
 Le service DNS (Domain Name Service) également appelé «
Name service ». Il établit la correspondance entre les adresses
IP et les noms attribués aux machines;
Modèle TCP/IP
51
51
 Principe de l'encapsulation
Donnèes
En-tête En-tête DonnèesEn-tête
•Envoi •Réception
Couche Application
Couhe Transport
Couche Internet
Couche Accès
DonnèesEn-tête
En-tête DonnèesEn-tête
Modèles OSI & TCP/IP
52
52
Similarities of the OSI and TCP/IP Models
53
53
 Both have layers.
 Both have application layers, though they include
very different services.
 Both have comparable transport and network
layers.
 Packet-switched, not circuit-switched, technology
is assumed.
 Networking professionals need to know both
models.
Differences of the OSI and TCP/IP Models
54
54
 TCP/IP combines the presentation and session layer into its
application layer.
 TCP/IP combines the OSI data link and physical layers into one
layer.
 TCP/IP appears simpler because it has fewer layers.
 TCP/IP transport layer using UDP does not always guarantee
reliable delivery of packets as the transport layer in the OSI model
does.
 Dans le modèle OSI, l’expression PDU (Protocol Data Unit) est
employée pour décrire les données d’une couche.
 Dans le modèle TCP/IP, les termes message et flot (stream) sont
utilisés au niveau de la couche application ; les termes segment et
paquet, au niveau de la couche hôte à hôte ; le terme datagramme,
au niveau de la couche Internet ; et le terme trame, au niveau de la
couche accés réseau.

Contenu connexe

Tendances

Chapitre 6 - Protocoles TCP/IP, UDP/IP
Chapitre 6  - Protocoles TCP/IP, UDP/IPChapitre 6  - Protocoles TCP/IP, UDP/IP
Chapitre 6 - Protocoles TCP/IP, UDP/IPTarik Zakaria Benmerar
 
Methodes d'accès dans les réseaux locaux
Methodes d'accès dans les réseaux locauxMethodes d'accès dans les réseaux locaux
Methodes d'accès dans les réseaux locauxInes Kechiche
 
Introduction aux réseaux locaux
 Introduction aux réseaux locaux Introduction aux réseaux locaux
Introduction aux réseaux locauxInes Kechiche
 
Réseaux et protocoles - Cours + exercices
Réseaux et protocoles - Cours + exercices Réseaux et protocoles - Cours + exercices
Réseaux et protocoles - Cours + exercices sarah Benmerzouk
 
Connexion point à point (ppp, hdlc)
Connexion point à point (ppp, hdlc)Connexion point à point (ppp, hdlc)
Connexion point à point (ppp, hdlc)EL AMRI El Hassan
 
Cours réseaux informatiques iia2
Cours réseaux informatiques  iia2Cours réseaux informatiques  iia2
Cours réseaux informatiques iia2Amel Morchdi
 
Réseaux locaux sans fil wlan
Réseaux locaux sans fil  wlanRéseaux locaux sans fil  wlan
Réseaux locaux sans fil wlanEL AMRI El Hassan
 
C5 Réseaux : vlsm-classe-nat
C5 Réseaux : vlsm-classe-natC5 Réseaux : vlsm-classe-nat
C5 Réseaux : vlsm-classe-natPRONETIS
 
Technologies d'accès à Internet
Technologies d'accès à InternetTechnologies d'accès à Internet
Technologies d'accès à InternetRetis be
 
cours le routage statique (ipv4 et ipv6)
cours le routage statique (ipv4 et ipv6)cours le routage statique (ipv4 et ipv6)
cours le routage statique (ipv4 et ipv6)EL AMRI El Hassan
 
Cours r _seaux_chap1et2
Cours r _seaux_chap1et2Cours r _seaux_chap1et2
Cours r _seaux_chap1et2Amel Morchdi
 
Chap3 liaison de données
Chap3 liaison de donnéesChap3 liaison de données
Chap3 liaison de donnéesEns Kouba
 

Tendances (20)

Le modèle OSI
Le modèle OSILe modèle OSI
Le modèle OSI
 
QCM Sécurité Informatique
QCM Sécurité InformatiqueQCM Sécurité Informatique
QCM Sécurité Informatique
 
Ethernet
EthernetEthernet
Ethernet
 
Chapitre 2 - Réseaux locaux
Chapitre 2 - Réseaux locauxChapitre 2 - Réseaux locaux
Chapitre 2 - Réseaux locaux
 
Chapitre 6 - Protocoles TCP/IP, UDP/IP
Chapitre 6  - Protocoles TCP/IP, UDP/IPChapitre 6  - Protocoles TCP/IP, UDP/IP
Chapitre 6 - Protocoles TCP/IP, UDP/IP
 
Methodes d'accès dans les réseaux locaux
Methodes d'accès dans les réseaux locauxMethodes d'accès dans les réseaux locaux
Methodes d'accès dans les réseaux locaux
 
Introduction aux réseaux locaux
 Introduction aux réseaux locaux Introduction aux réseaux locaux
Introduction aux réseaux locaux
 
Réseaux et protocoles - Cours + exercices
Réseaux et protocoles - Cours + exercices Réseaux et protocoles - Cours + exercices
Réseaux et protocoles - Cours + exercices
 
Couche physique réseau
Couche physique réseauCouche physique réseau
Couche physique réseau
 
Connexion point à point (ppp, hdlc)
Connexion point à point (ppp, hdlc)Connexion point à point (ppp, hdlc)
Connexion point à point (ppp, hdlc)
 
Cours réseaux informatiques iia2
Cours réseaux informatiques  iia2Cours réseaux informatiques  iia2
Cours réseaux informatiques iia2
 
Réseaux locaux sans fil wlan
Réseaux locaux sans fil  wlanRéseaux locaux sans fil  wlan
Réseaux locaux sans fil wlan
 
C5 Réseaux : vlsm-classe-nat
C5 Réseaux : vlsm-classe-natC5 Réseaux : vlsm-classe-nat
C5 Réseaux : vlsm-classe-nat
 
Technologies d'accès à Internet
Technologies d'accès à InternetTechnologies d'accès à Internet
Technologies d'accès à Internet
 
Les réseaux informatiques 2
Les réseaux informatiques 2Les réseaux informatiques 2
Les réseaux informatiques 2
 
Normes IEEE
Normes IEEENormes IEEE
Normes IEEE
 
cours le routage statique (ipv4 et ipv6)
cours le routage statique (ipv4 et ipv6)cours le routage statique (ipv4 et ipv6)
cours le routage statique (ipv4 et ipv6)
 
Cours r _seaux_chap1et2
Cours r _seaux_chap1et2Cours r _seaux_chap1et2
Cours r _seaux_chap1et2
 
cours DHCP IPv4 et IPv6
cours DHCP IPv4 et IPv6cours DHCP IPv4 et IPv6
cours DHCP IPv4 et IPv6
 
Chap3 liaison de données
Chap3 liaison de donnéesChap3 liaison de données
Chap3 liaison de données
 

En vedette

Les listes simplement chaînées en langage C
Les listes simplement chaînées en langage CLes listes simplement chaînées en langage C
Les listes simplement chaînées en langage CMohamed Lahby
 
Chapitre 3 Les algorithmes de recherche et de tris
Chapitre 3 Les algorithmes de recherche et de trisChapitre 3 Les algorithmes de recherche et de tris
Chapitre 3 Les algorithmes de recherche et de trisMohamed Lahby
 
Chapitre 4: Architecture simplifiée d’un ordinateur
Chapitre 4: Architecture simplifiée d’un ordinateur Chapitre 4: Architecture simplifiée d’un ordinateur
Chapitre 4: Architecture simplifiée d’un ordinateur Mohamed Lahby
 
Chapitre 8: Les arbres
Chapitre 8: Les  arbresChapitre 8: Les  arbres
Chapitre 8: Les arbresMohamed Lahby
 
Chap1 introduction à l'algoritmique
Chap1 introduction à l'algoritmiqueChap1 introduction à l'algoritmique
Chap1 introduction à l'algoritmiqueMohamed Lahby
 
On the Dynamics and Synchronization of a Class of Nonlinear High Frequency Ch...
On the Dynamics and Synchronization of a Class of Nonlinear High Frequency Ch...On the Dynamics and Synchronization of a Class of Nonlinear High Frequency Ch...
On the Dynamics and Synchronization of a Class of Nonlinear High Frequency Ch...Université de Dschang
 
Ondes de choc radiales et focales mécanismes, indications, facteurs pronosti...
Ondes de choc radiales et focales  mécanismes, indications, facteurs pronosti...Ondes de choc radiales et focales  mécanismes, indications, facteurs pronosti...
Ondes de choc radiales et focales mécanismes, indications, facteurs pronosti...IRMSHN276
 
Quelques conseils pour réussir vos présentations powerpoint
Quelques conseils pour réussir vos présentations powerpointQuelques conseils pour réussir vos présentations powerpoint
Quelques conseils pour réussir vos présentations powerpointPascal KUFEL
 
C1 Réseaux : introduction et concepts
C1 Réseaux : introduction et conceptsC1 Réseaux : introduction et concepts
C1 Réseaux : introduction et conceptsPRONETIS
 
Nome dos materiais
Nome dos materiaisNome dos materiais
Nome dos materiaiscromia
 
Projeto Mostra de Nautimodelismo - Vivo
Projeto Mostra de Nautimodelismo - VivoProjeto Mostra de Nautimodelismo - Vivo
Projeto Mostra de Nautimodelismo - Vivomizeravao
 
Portfolio de Publicações
Portfolio de PublicaçõesPortfolio de Publicações
Portfolio de Publicaçõesagenciacadaris
 

En vedette (20)

Les listes simplement chaînées en langage C
Les listes simplement chaînées en langage CLes listes simplement chaînées en langage C
Les listes simplement chaînées en langage C
 
Langage c partie_2
Langage c partie_2Langage c partie_2
Langage c partie_2
 
Programmation Java
Programmation JavaProgrammation Java
Programmation Java
 
Chapitre 3 Les algorithmes de recherche et de tris
Chapitre 3 Les algorithmes de recherche et de trisChapitre 3 Les algorithmes de recherche et de tris
Chapitre 3 Les algorithmes de recherche et de tris
 
Chapitre 4: Architecture simplifiée d’un ordinateur
Chapitre 4: Architecture simplifiée d’un ordinateur Chapitre 4: Architecture simplifiée d’un ordinateur
Chapitre 4: Architecture simplifiée d’un ordinateur
 
Chapitre 8: Les arbres
Chapitre 8: Les  arbresChapitre 8: Les  arbres
Chapitre 8: Les arbres
 
Gsm protl
Gsm protlGsm protl
Gsm protl
 
Chap1 introduction à l'algoritmique
Chap1 introduction à l'algoritmiqueChap1 introduction à l'algoritmique
Chap1 introduction à l'algoritmique
 
On the Dynamics and Synchronization of a Class of Nonlinear High Frequency Ch...
On the Dynamics and Synchronization of a Class of Nonlinear High Frequency Ch...On the Dynamics and Synchronization of a Class of Nonlinear High Frequency Ch...
On the Dynamics and Synchronization of a Class of Nonlinear High Frequency Ch...
 
Ondes de choc radiales et focales mécanismes, indications, facteurs pronosti...
Ondes de choc radiales et focales  mécanismes, indications, facteurs pronosti...Ondes de choc radiales et focales  mécanismes, indications, facteurs pronosti...
Ondes de choc radiales et focales mécanismes, indications, facteurs pronosti...
 
Quelques conseils pour réussir vos présentations powerpoint
Quelques conseils pour réussir vos présentations powerpointQuelques conseils pour réussir vos présentations powerpoint
Quelques conseils pour réussir vos présentations powerpoint
 
Apresentação Revista Prisma
Apresentação Revista PrismaApresentação Revista Prisma
Apresentação Revista Prisma
 
C1 Réseaux : introduction et concepts
C1 Réseaux : introduction et conceptsC1 Réseaux : introduction et concepts
C1 Réseaux : introduction et concepts
 
Tb card dez12
Tb card dez12Tb card dez12
Tb card dez12
 
Nome dos materiais
Nome dos materiaisNome dos materiais
Nome dos materiais
 
Projeto Mostra de Nautimodelismo - Vivo
Projeto Mostra de Nautimodelismo - VivoProjeto Mostra de Nautimodelismo - Vivo
Projeto Mostra de Nautimodelismo - Vivo
 
Cartões de visita
Cartões de visitaCartões de visita
Cartões de visita
 
Portfolio de Publicações
Portfolio de PublicaçõesPortfolio de Publicações
Portfolio de Publicações
 
Feel great
Feel greatFeel great
Feel great
 
Rapportanalyseeau.docx
Rapportanalyseeau.docxRapportanalyseeau.docx
Rapportanalyseeau.docx
 

Similaire à Chapitre 2: Modèle de référence OSI

Diaporamas-Réseaux Informatiques.pdf
Diaporamas-Réseaux Informatiques.pdfDiaporamas-Réseaux Informatiques.pdf
Diaporamas-Réseaux Informatiques.pdfEST-UMI de Meknès
 
Cha1 introduction
Cha1 introductionCha1 introduction
Cha1 introductionEns Kouba
 
416769859360_chap2fondementdesreseaux2023.pdf
416769859360_chap2fondementdesreseaux2023.pdf416769859360_chap2fondementdesreseaux2023.pdf
416769859360_chap2fondementdesreseaux2023.pdfRihabBENLAMINE
 
Introduction_Reseau.pdf
Introduction_Reseau.pdfIntroduction_Reseau.pdf
Introduction_Reseau.pdfMohamedElbrak2
 
Fonctionnement du réseau
Fonctionnement du réseauFonctionnement du réseau
Fonctionnement du réseaumelaniegenovese
 
Les-reseaux-HF (2).pptx
Les-reseaux-HF (2).pptxLes-reseaux-HF (2).pptx
Les-reseaux-HF (2).pptxAzizAziz183529
 
LES RESEAUX INFORMATIQUES.pdf
LES RESEAUX INFORMATIQUES.pdfLES RESEAUX INFORMATIQUES.pdf
LES RESEAUX INFORMATIQUES.pdfssuser18776b
 
ADMINISTRATION SYST ME ET R SEAUX
ADMINISTRATION SYST ME ET R SEAUXADMINISTRATION SYST ME ET R SEAUX
ADMINISTRATION SYST ME ET R SEAUXMonica Waters
 
administration des systemes et des reseaux.pptx
administration des systemes et des reseaux.pptxadministration des systemes et des reseaux.pptx
administration des systemes et des reseaux.pptxEyaSarhani
 
Réseaux 2016.pptx
Réseaux 2016.pptxRéseaux 2016.pptx
Réseaux 2016.pptxrdsngqbjgdhf
 
administration réseaux.pdf
administration réseaux.pdfadministration réseaux.pdf
administration réseaux.pdfharizi riadh
 
Coursrseaux 111019081618-phpapp01
Coursrseaux 111019081618-phpapp01Coursrseaux 111019081618-phpapp01
Coursrseaux 111019081618-phpapp01Fabrice Enock
 
1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf
1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf
1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdfKanySidibe
 
Poly reseau transparents_ppt
Poly reseau transparents_pptPoly reseau transparents_ppt
Poly reseau transparents_pptLily Babou
 

Similaire à Chapitre 2: Modèle de référence OSI (20)

Cours s5 réseau FSO
Cours s5 réseau FSOCours s5 réseau FSO
Cours s5 réseau FSO
 
Diaporamas-Réseaux Informatiques.pdf
Diaporamas-Réseaux Informatiques.pdfDiaporamas-Réseaux Informatiques.pdf
Diaporamas-Réseaux Informatiques.pdf
 
Smi5 cours partie1
Smi5 cours partie1Smi5 cours partie1
Smi5 cours partie1
 
Cha1 introduction
Cha1 introductionCha1 introduction
Cha1 introduction
 
416769859360_chap2fondementdesreseaux2023.pdf
416769859360_chap2fondementdesreseaux2023.pdf416769859360_chap2fondementdesreseaux2023.pdf
416769859360_chap2fondementdesreseaux2023.pdf
 
Introduction_Reseau.pdf
Introduction_Reseau.pdfIntroduction_Reseau.pdf
Introduction_Reseau.pdf
 
Fonctionnement du réseau
Fonctionnement du réseauFonctionnement du réseau
Fonctionnement du réseau
 
si3.pdf
si3.pdfsi3.pdf
si3.pdf
 
Les-reseaux-HF (2).pptx
Les-reseaux-HF (2).pptxLes-reseaux-HF (2).pptx
Les-reseaux-HF (2).pptx
 
LES RESEAUX INFORMATIQUES.pdf
LES RESEAUX INFORMATIQUES.pdfLES RESEAUX INFORMATIQUES.pdf
LES RESEAUX INFORMATIQUES.pdf
 
ADMINISTRATION SYST ME ET R SEAUX
ADMINISTRATION SYST ME ET R SEAUXADMINISTRATION SYST ME ET R SEAUX
ADMINISTRATION SYST ME ET R SEAUX
 
administration des systemes et des reseaux.pptx
administration des systemes et des reseaux.pptxadministration des systemes et des reseaux.pptx
administration des systemes et des reseaux.pptx
 
Réseaux 2016.pptx
Réseaux 2016.pptxRéseaux 2016.pptx
Réseaux 2016.pptx
 
assiter AR.pdf
assiter AR.pdfassiter AR.pdf
assiter AR.pdf
 
administration réseaux.pdf
administration réseaux.pdfadministration réseaux.pdf
administration réseaux.pdf
 
Coursrseaux 111019081618-phpapp01
Coursrseaux 111019081618-phpapp01Coursrseaux 111019081618-phpapp01
Coursrseaux 111019081618-phpapp01
 
Cours réseaux
Cours réseauxCours réseaux
Cours réseaux
 
1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf
1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf
1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf
 
Lecours
LecoursLecours
Lecours
 
Poly reseau transparents_ppt
Poly reseau transparents_pptPoly reseau transparents_ppt
Poly reseau transparents_ppt
 

Dernier

L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...Unidad de Espiritualidad Eudista
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Majida Antonios, M.Ed.
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Atelier Canopé 37 - Tours
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 

Dernier (13)

L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 

Chapitre 2: Modèle de référence OSI

  • 1. Chapitre 2 : Modèle de référence OSI Module 8 : Protocoles et réseaux Année universitaire 2014-2015 * M. LAHBY Université Hassan II CASABLANCA ENS CASABLANCA Master Mathématiques, Cryptologie et Sécurité Informatique (MMCSI)
  • 2. Plan Problématique La normalisation des réseaux Le modèle OSI Le modèle TCP/IP TCP/IP Versus OSI 2
  • 3. Problématique 3 3 Nombreux constructeurs des ordinateurs IBM (PC WINDOWS ou LINUX) Apple (MAC OS) DELL etc Chaque constructeur propose son propre architecture réseau afin de relier ses équipements informatique
  • 4. Problématique 4 4 Problème: Comment réaliser Interconnexion et interopérabilité de ces différents constructeurs ? Solution : La normalisation des réseaux
  • 5.  Une norme est un référentiel publié par un organisme de normalisation comme par AFNOR, CEN,ISO ,CEI  L'ISO (International Organization for Standardization) et la CEI (Commission d’Electrotechnique Internationale) donnent la définition suivante : Document établi par consensus et approuvé par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages communs et répétés, des règles des lignes directrices ou des caractéristiques, pour des activités ou leurs résultats garantissant un niveau d'ordre optimal dans un contexte donné. 5 La normalisation  La normalisation est l'activité permettant la rédaction et la publication des normes.  Distinction norme / standard  La norme est établie par un organisme dont c'est officiellement le rôle  Le standard est comparable mais rédigé par une entité non reconnue et avec des engagements de pérennité plus limités
  • 6.  Rôle des organismes de normalisation  Définir un cadre de développement et d'évolution des technologies, souvent nommé modèle  Garantir la complétude et l'intégrité des spécifications 6 Les organismes de normalisation  Les quatre organismes internationaux les plus connus:  ISO: International Organization for Standardization C'est une organisation internationale non gouvernementale dont le rôle est d'unifier et de coordonner les domaines techniques du traitement de l'information.  CEI : Commission Electrotechnique Internationale. Cet organisme s'occupe plus particulièrement des parties Electricité et Electronique permettant la transmission de l'information.  ITU: International Telecommunication Union, (anciennement CCITT). Cet organisme traite tout ce qui touche les télécommunications.  IEEE: Institute of Electronic and Electricity Engineers. L'IEEE s'est efforcé de normaliser depuis 1979 les réseaux locaux en se basant sur les couches 1 et 2 du modèle OSI.
  • 7. Le modèle OSI 7  1977 : ISO démarre une réflexion sur une architecture de réseau en couches Une double objectif pour permettre à l'utilisateur de modifier dans le temps son infrastructure en remplaçant qu'une partie des modules (matériels ou logiciels) nécessaires  De se procurer les modules constitutifs de son architecture chez différents fournisseurs  1983 : Définition du modèle OSI :  Open : systèmes ouverts à la communication aves d'autres systèmes  Systems: ensemble des moyens informatiques (matériel et logiciel) contribuant au traitement et au transfert de l'information  Interconnection:la liaison entre les différents équipements de chaque système.
  • 8. L’architecture OSI 8  Le modèle OSI n’est pas une architecture de réseau,  C’est un modèle d’architecture  Pas de détail sur le contenu de chaque couche (seulement description globale)  Les couches paires doivent fournir les mêmes fonctions même si elles ne les réalisent pas de la même façon
  • 9. Constructeurs d'équipement réseaux 9 Cisco n'a pas été la première société à créer et vendre des routeurs mais Cisco créa le premier routeur multi-protocoles permettant d'interconnecter des réseaux utilisant des protocoles de communication différents. 3Com est un fabriquant d'équipements réseau, la société a été créée en 1979. Ce sigle signifie “Computers, Communication et Compatibility”. Fondée en 1996, Juniper Networks est une société américaine spécialisée en équipements de télécommunication. Elle produits des solutions de réseau et de sécurité. Nortel est une société canadienne spécialisée dans la conception et la fabrication d'infrastructures de réseaux de télécommunications. Ses produits concernent à la fois l'optique, le sans fil, les réseaux locaux et les réseaux étendus. Alcatel est un ancien équipementier en télécommunications qui a fusionné avec Lucent Technologies pour devenir Alcatel-Lucent.
  • 10. Modèle OSI 10  Quelques principes qui ont guidé la réflexion :  suffisamment de couches pour ne pas mélanger des fonctions différentes dans la même couche  pas trop de couches pour ne pas surcharger le système  créer une couche lorsqu’un niveau d’abstraction est nécessaire  tenir compte de l’expérience des architectures de réseaux existantes  permettre la modification complète d’une couche pour prendre en compte les progrès en termes de matériel et logiciel sans que cela ait une influence sur les autres couches
  • 11. Modèle OSI 11  Why a Layered Model? Réduit la complexité ; Uniformise les interfaces ; Facilite la conception modulaire ; Assure l’interopérabilité de la technologie ; Accélère l’évolution ; Simplifie l’enseignement et l'apprentissage
  • 13. Modèle OSI 13  Le concept d’architecture en couches consiste à attribuer trois objets à chaque couche.  Pour une couche de niveau N, ces objets sont les suivants : • Service N: il désigne le service qui doit être rendu par la couche N de l’architecture à la couche supérieure (N + 1). Ce service correspond à un ensemble d’actions devant être effectuées par cette couche, incluant événements et primitives, pour rendre ce service au niveau supérieur. • Protocole N: il désigne l’ensemble des règles nécessaires à la réalisation du service N. Ces règles définissent les mécanismes permettant de transporter les informations d’un même service N d’une couche N à une autre couche N. En particulier, le protocole N propose les règles de contrôle de l’envoi des données. • Points d’accès au service N, ou N-SAP (Service Access Point): les points d’accès à un service N sont situés à la frontière entre les couches N + 1 et N. Les services N sont fournis par une entité N à une entité N + 1 par le biais de ces points d’accès. Les différents paramètres nécessaires à la réalisation du service N s’échangent sur cette frontière. Un N-SAP (Service Access Point) permet donc d’identifier une entité de la couche N + 1, et chaque N-SAP peut être mis en correspondance avec une adresse.  Service, Protocole, Point d'accès au service (SAP)
  • 14. Le modèle OSI 14  Service, Protocole, Point d'accès au service (SAP)
  • 15. Le modèle OSI 15 Couche Physique  La couche physique gère la transmission des bits de façon brute sur un lien physique  Transmet un flot de bits sans en connaître la signification ou la structure  Un bit envoyé à 1 par la source doit être reçu comme un bit à 1par la destination
  • 16. Le modèle OSI 16 Couche Physique  Problème d'ordre:  Mécanique : nombre de broches du connecteur réseau  Electrique : le type de signal utiliser pour représenter un bit, caractéristiques de la ligne (bande passante, rapport signal/bruit, ...)  Fonctionnel :le mode de fonctionnement, initialisation et relâchement de la connexion, transmission simultanée dans les 2 sens  Équipements : Supports de transmission : câble en paire torsadée, fibre ; Equipements d’interconnexion :  Répéteurs ;  Amplificateurs ;  Modems ;  Concentrateurs ;
  • 17. Le modèle OSI 17 Couche Liaison de données  Rôle :  Définir des règles pour l’émission et la réception de données à travers la connexion physique de deux systèmes ;  Transmettre les données sans erreurs ;  Déterminer la méthode d’accès au support ;  Mots-clés : carte réseau, Ethernet, Token Ring, FDDI, commutateur, adresse MAC ;
  • 18. Le modèle OSI 1  Couche Liaison de données La couche liaison utilise des protocoles d’accès au support qui peuvent être déterministes (Token Ring) ou probabilistes (CSMA/CD) dans le cas d’Ethernet ; L’unité de données est la trame ; Métode Token Ring :  Réseau en anneau fermé où les systèmes présents s'échangent un ou des jetons (token) ;  Le jeton leur donne la parole, c’est à dire le droit d'envoyer des données sur le réseau ;  Le débit est de l'ordre de quelques Mbit/s ;
  • 19. Le modèle OSI 19  Couche Liaison de données Méthode: CSMA/CD (Carrier Sense Multiple Acces with Collision Detection) Transmission partagée de données utilisant une méthode d'accès aléatoire coupant la transmission lors de la détection d'une collision, et la reprenant ensuite après une temporisation aléatoire ;  Avant de transmettre une donnée, le réseau est testé :  Si la voie est libre, la transmission commence ;  Sinon, si une autre information arrive (collision), la transmission s'interrompt et recommence plus tard ;  Équipement:  Le pont qui permet à la trame de passer d’une liaison physique à une autre ;
  • 20. Le modèle OSI 20 Couche Réseau Elle gère l’acheminement des données à travers le réseau en assurant le routage des paquets de données entre les nœuds du réseau ; Si un nœud est surchargé ou hors- service, les données seront alors déroutées vers un autre nœud ; Mots-clés : IP, IPX, Routeur ;
  • 21. Le modèle OSI 21 Couche Réseau Elle assure :  L'adressage ;  Le routage en choisissant le chemin le moins «coûteux»;  Assure aussi le contrôle des flux au niveau des nœuds ;  L’unité de données est le paquet (packet) ;  Équipements:  Routeurs ;  Brouteurs = routeurs+ pont ;
  • 22. Le modèle OSI 22 Couche Transport  Responsable du contrôle du transport de bout en bout, au travers du réseau ;  Elle assure les fonctions de découpage et de réassemblage des informations et de cohérences des données ;  L'expression "qualité de service" est souvent utilisée pour décrire l'utilité de la couche de transport ;  Mots-clés : TCP, UDP … ;
  • 23. Le modèle OSI 23 Couche Transport Le principal rôle :  Transporter et de contrôler le flux d'informations de la source à la destination et ce, de manière fiable et précise ; Au niveau de l’émetteur, elle segmente les messages de données en paquets ; A la réception, elle reconstitue les messages en replaçant les paquets dans le bon ordre ; Permet également de multiplexer plusieurs flux d’informations sur le même support (pour rentabiliser le support) et inversement (pour augmenter la rapidité d'un transfert) ;
  • 24. Le modèle OSI 24 Couche Session Permet l’ouverture et la fermeture d’une session de travail entre deux systèmes distants connectés ; Elle a pour rôle la mise en place et le contrôle de dialogue entre les tâches distantes : Connexion ; Gestion (interventions en cas d'incident..), ; Synchronisation du dialogue … ;
  • 25. Le modèle OSI 25 Couche Session Mots-clés : SQL ; ASP ; NFS (Network File System) ; NFS: protocole permettant l’accès à des fichiers présents sur les ordinateurs d’un réseau exactement comme s’ils étaient sur le disque dur local ; RPC (Remote Procedure Call) : protocole permettant de faire des appels de procédures sur un ordinateur distant à l'aide d'un serveur d'application ;
  • 26. Le modèle OSI 26 Couche Présentation La couche présentation, assure trois fonctions principales : Le formatage des données (présentation) ; Le cryptage des données (DES, RSA,...) ; La compression des données ; Elle permet de formater les données dans un format compréhensible par les deux systèmes connectés ;
  • 27. Le modèle OSI 27 Couche Présentation Mots-clés : JPG, TIFF, MIDI, MPEG, QUICKTIME, ASCII ;
  • 28. Le modèle OSI 28 Couche Application La couche application crée une interface directe avec le reste du modèle OSI par le biais d'applications réseau : Navigateur Web ; Messagerie électronique ; Transfert de fichier FTP ; Connexion à distance Telnet …, etc ;
  • 29. Le modèle OSI 29  Couche Application Elle permet aussi une interface indirecte, par le biais d'applications autonomes : Traitements de texte ; Logiciels de présentation ; Tableurs ; … etc ; Mots-clés : Telnet, FTP, DNS, HTTP, Navigateur Web ;
  • 30. Modèle OSI 30  Principe de l'encapsulation Les données transitent de haut en bas au niveau de l’extrémité locale Les informations de contrôle de protocole (en-tête/en queue) sont utilisées comme enveloppe sur chaque couche : encapsulation Les données transitent de bas en haut au niveau de l’extémité distante
  • 31. Modèle OSI 31 31  Principe de l'encapsulation
  • 32. Modèle OSI 32 32  Principe de l'encapsulation
  • 33. Modèle TCP/IP 33 33  Historique Dans les années 1970, le département de la Défense américain, ou DOD (Department Of Defense), décide, devant le foisonnement de machines utilisant des protocoles de communication différents et incompatibles, de définir sa propre architecture.  ARPANET se fut donc crée ; Ensuite, ce réseau s’est étendu pour connecter la communauté scientifique et universitaire ; En 1978, ARPANET passe du stade expérimental au stade opérationnel. La responsabilité de la gestion du réseau est alors confiée à l'agence de communication du ministère de la défense (DCA) ;
  • 34. Modèle TCP/IP 34 34  Historique En 1983, la DCA décide d'ouvrir le réseau, grandissant, au domaine civil et le diviser en deux sous-réseaux : Milnet : réseau militaire, sous la tutelle d'une autorité militaire ; Arpanet : réseau destiné aux chercheurs et scientifiques placé sous une autorité universitaire ; En 1990 : Arpanet cesse d'exister. Le nom d'Internet commence à s'imposer peu à peu ; A partir de 1995, Internet devient le réseau mondial que nous connaissons aujourd'hui ;
  • 35. Modèle TCP/IP 35 35  Cette architecture, dite TCP/IP, est à la source du réseau Internet.  Elle est aussi adoptée par de nombreux réseaux privés, appelés intranets.  Les deux principaux protocoles définis dans cette architecture sont les suivants :  IP (Internet Protocol), de niveau réseau, qui assure un service sans connexion. TCP (Transmission Control Protocol), de niveau transport, qui fournit un service fiable avec connexion.  TCP/IP définit une architecture en couches qui inclut également, sans qu’elle soit définie explicitement, une interface d’accès au réseau.  En effet, de nombreux sous-réseaux distincts peuvent être pris en compte dans l’architecture TCP/IP, de type aussi bien local qu’étendu.
  • 36. Modèle TCP/IP 36 36  3 facteurs principaux expliquent la montée en puissance de TCP/IP depuis 1990 :  l’interopérabilité : un protocole commun sur des produits provenant de différents constructeurs  l’intérêt commercial : l’Internet est basé sur les protocoles et services TCP/IP  l’augmentation du nombre d’outils de gestion de réseau (SNMP - Simple Network Management Protocol notamment).
  • 37. Modèle TCP/IP 3 37 Les protocoles TCP/IP, comme ceux du modèle OSI, étant organisés en couches, on emploie aussi le terme de pile TCP/IP.
  • 40. Modèle TCP/IP 40 40  Deux groupes guident les évolutions de l’Internet :  un groupe de recherche, l’IRTF (Internet Research Task Force)  un groupe de développement, l’IETF (Internet Engineering Task Force) ; travaille sur les protocoles.  Les RFC (Request For Comments ou « appels à commentaires ») sont des documents de travail ; ils consistent en définitions de standards de l’Internet,  propositions pour de nouveaux protocoles,  stratégies d’implémentations,  etc.  Les organismes de normalisation
  • 41. Modèle TCP/IP 41 41  IP (Internet Protocol) est décrit dans la RFC 791.  IP peut fonctionner au-dessus de plusieurs architectures matérielles :  Ethernet (RFC 894)  Token Ring (réseau à jeton d’IBM)  Liaison série de 9600 b/s à 2 Mb/s :  SLIP (Serial Line IP) décrit dans la RFC 1055  PPP (Point to Point Protocol) : RFC 1353, X25 (RFC 877)  FDDI (RFC 1188)  Ethernet 100 Mbps  ATM (RFC 1483, RFC 1477)  Quelques RFC
  • 42. Modèle TCP/IP 42 42  Architecture Internet Couche Accès Réseau  Fournit les moyens nécessaires permettant de transmettre des données vers d'autres machines connectées sur le réseau  La couche accès réseau intègre les fonctions des deux couches inférieures du modèle de référence OSI (liaison de données, physique) ; Les utilisateurs ignorent souvent la couche accès réseau, la conception de TCP/IP cache les fonctions des couches inférieures ;
  • 43. Modèle TCP/IP 43 43  Architecture Internet  Couche Accès Réseau  Les fonctions de ce niveau comprennent:  L'encapsulation des paquets dans les trames transmises sur le réseau ;  La mise en correspondance des adresses IP avec les adresses physiques qu'utilise le réseau ;  L'une des grandes forces de TCP/IP réside dans son plan d'adressage qui permet d'identifier précisément chaque machine-hôte connectée à Internet ;
  • 44. Modèle TCP/IP 44 44  Architecture Internet Couche Internet Elle est considérée comme l'élément fondamental du réseau Internet. Ses fonctions incluent : La définition du paquet (l'unité de base Internet) ; La définition du plan d'adressage Internet ; La circulation de données entre la couche Accès Réseau et la couche Transport ; L'acheminement des paquets vers les ordinateurs à distance ; La fragmentation et le réassemblage des paquets ;
  • 45. Modèle TCP/IP 45 45 Architecture Internet Couche internet  Acheminement des paquets  Il existe 2 types de machines périphériques de réseau :  Les passerelles qui transmettent les paquets entre réseaux  Les machines-hôtes ; •Internet •Acces réseau •Application •Transport •Internet •Acces réseau •Application •Transport •Internet •Acces réseau •Internet •Acces réseau •Hote A1 •Passerelle G1 •Passerelle G2 •Hôte C1 •Réseau A •Réseau B •Réseau c
  • 46. Modèle TCP/IP 46 46 Architecture Internet Couche Transport Les deux protocoles les plus importants sont : Le protocole de contrôle de la transmission (TCP) ; Le protocole de datagramme utilisateur (UDP) ; TCP assure un service de transmission de données fiable avec une détection et une correction d'erreurs de bout en bout ; UDP offre un service de transmission de datagrammes sans connexion ;
  • 47. Modèle TCP/IP 47 47 Architecture Internet Couche Transport- UDP (User Datagram Protocol) UDP est un protocole de datagrammes sans connexion, peu fiable ; UDP permet d'accéder directement à un service de transmission de datagrammes, tel que le service de transmission qu'offre IP ; Sur un ordinateur classique, UDP transmet correctement les données ;
  • 48. Modèle TCP/IP 48 48 Architecture Internet Couche Transport- TCP (Transmission Control Protocol) TCP vérifie si les données sont correctement transmises et si elles sont dans l'ordre approprié ; Utilisé par les applications qui requièrent une transmission fiable des données ; C'est un protocole orienté connexion ; Il utilise un mécanisme appelé « accusé de réception positif avec la retransmission » , connu du « Acknowlegment with Retransmission ». Ceci lui permet de garantir des transmissions fiables ;
  • 49. Modèle TCP/IP 49 49 Architecture Internet Couche Application  La couche application constitue le sommet de l'architecture TCP/IP ;  Cette couche inclut tous les processus qui utilisent les protocoles de la couche transport pour transmettre des données ;  Il existe de nombreux protocoles d'application, la plupart assurent les services utilisateur ;  Les nouveaux services sont toujours ajoutés au niveau de cette couche ;
  • 50. Modèle TCP/IP 50 50 Architecture Internet Couche Application  Les protocoles d'applications les plus répandus :  TELNET, le protocole de terminal de réseau (Network Terminal Protocol), qui permet l'ouverture d'une session à distance sur un réseau ;  FTP, le protocole de transfert de fichiers (File Transfert Protocole), utilisé pour le transfert interactif de fichiers ;  SMTP, le protocole de transfert de courrier (Simple Mail Transfert Protocole), utilisé pour le courrier électronique ;  Le service DNS (Domain Name Service) également appelé « Name service ». Il établit la correspondance entre les adresses IP et les noms attribués aux machines;
  • 51. Modèle TCP/IP 51 51  Principe de l'encapsulation Donnèes En-tête En-tête DonnèesEn-tête •Envoi •Réception Couche Application Couhe Transport Couche Internet Couche Accès DonnèesEn-tête En-tête DonnèesEn-tête
  • 52. Modèles OSI & TCP/IP 52 52
  • 53. Similarities of the OSI and TCP/IP Models 53 53  Both have layers.  Both have application layers, though they include very different services.  Both have comparable transport and network layers.  Packet-switched, not circuit-switched, technology is assumed.  Networking professionals need to know both models.
  • 54. Differences of the OSI and TCP/IP Models 54 54  TCP/IP combines the presentation and session layer into its application layer.  TCP/IP combines the OSI data link and physical layers into one layer.  TCP/IP appears simpler because it has fewer layers.  TCP/IP transport layer using UDP does not always guarantee reliable delivery of packets as the transport layer in the OSI model does.  Dans le modèle OSI, l’expression PDU (Protocol Data Unit) est employée pour décrire les données d’une couche.  Dans le modèle TCP/IP, les termes message et flot (stream) sont utilisés au niveau de la couche application ; les termes segment et paquet, au niveau de la couche hôte à hôte ; le terme datagramme, au niveau de la couche Internet ; et le terme trame, au niveau de la couche accés réseau.