Lire avec le Numérique

598 vues

Publié le

Quels outils numériques faire entrer dans la classe et hors la classe pour développer les compétences de lecteurs des élèves ?
Quel impact sur la posture de l'enseignant ?
Quel impact sur l'autonomie des élèves ?
Quelles possibilités en matière de différenciation pédagogique ?

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
598
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Contexte didactique :
    • une classe de 5ème de 22 élèves au début, puis 21 élèves. 3 élèves ont des dyslexies
    diverses.
    • la séquence débute en septembre et est finalisée pour le Festival "Lire aux Aix'clats"
    (festival de littérature jeunesse d'Aix-les-Bains) des 12 et 13 avril 2013
    • pré-requis du programme : les caractéristiques du roman d'aventures (tant dans le récit que dans le dialogue ou la description) et les fonctions des dialogues dans les fabliaux.
    - les fonctions du dialogue : il révèle le caractère des personnages, informe les
    personnages et le lecteur, exprime des émotions : les élèves doivent décider quel
    effet ils souhaitent créer chez le spectateur (joie, peur, émerveillement...)
    - la description : posture du corps, du visage... en relation avec l'état d'esprit du
    personnage / les décors (l'atmosphère)
    • pré-requis dans l'organisation : avoir lu au moins deux romans chacun ; informer les
    familles du projet en mettant en valeur son aspect pédagogique, le travail littéraire et
    l'éducation aux médias
    Contraintes matérielles :
    • avoir accès à la salle informatique
    • acquérir un logiciel de montage cinématographique permettant l’incrustation d’images
    d’arrière-plan, après avoir filmé sur fond vert (Magic Video Deluxe)
    • utiliser un logiciel de retouche d'image
    • utiliser les téléphones mobiles privés des élèves
    • avoir un mur peint en vert dans une salle libre d'accès
  • Progression des séances :
    Dès le mois de septembre, les élèves sont informés du projet. Une présentation des récits
    proposés est organisée au CDI par la professeur-documentaliste et le professeur de Lettres. A
    l'issu de l'heure, chaque élève est tenu d'emprunter un livre.
    Parmi ceux-ci, les différents niveaux de lecture ont été pris en compte : les propositions vont de
    l'album à des romans de longueur et de difficultés variées.
    Il leur a été précisé :
    1. qu'ils avaient la possibilité de changer de roman si leur choix s'avérait trop difficile ou
    ennuyeux
    2. qu'aucune autre lecture ne leur serait demandée d'ici le mois de décembre
    3. qu'ils étaient tenus de lire au moins deux ouvrages, choisis totalement librement dans la
    liste.
    A chaque début d'heure à partir du 26/09/2012, une présentation de lecture est faite. Aucun
    volontaire ne se présentant, les meilleurs lecteurs furent interrogés, ce qui a créé un élan par la
    suite. Si leur présentation était guidée au début par quelques questions, aucune évaluation ni
    aucun jugement n'a eu lieu : l'objectif étant de libérer la parole et de provoquer une réflexion
    personnelle.
  • séance 1 :
    présentation plus précise du projet vidéo pour relancer les lectures
    séance 2 : passage au CDI pour emprunts de livres avant les vacances de Toussaint
    séance 3 : le projet est présenté plus précisément, tant dans le travail attendu alors, que dans
    celui qui viendrait, ce qui a permis de préciser les besoins de prises de notes durant la lecture,
    en faisant le lien avec la rédaction d'un résumé utile à la réalisation d'une bande annonce du
    roman. Ensuite, un travail sur le droit à l'image en salle informatique a eu lieu :
    • échange sur leurs représentations du sujet : la conclusion évidente étant que la
    classe connaissait les points importants du droit à l'image
    • le jeu interactif proposé par la CNIL est présenté et ils sont invités à y jouer en
    groupes pour tester leurs propres réactions face aux propositions du jeu :
    http://www.2025exmachina.net/ (même ainsi, le chargement du jeu était très long
    et n'a pu aboutir : les élèves accédèrent au jeu par leurs propres moyens)
  • séance 4 : annonce des groupes de travail, élaborés en fonction des lectures respectives de
    chacun. La difficulté rencontrée repose dans les choix : certains élèves n'ont aucune lecture en
    commun avec leurs camarades. Étant de bons lecteurs, il leur est proposé de lire un nouveau
    roman pour les associer à d’autres.
    séance 5 : échange sur les traces laissées sur Internet à partir du jeu de la CNIL1 (qu'ils ont dû
    tester en dehors du cours) : grâce aux réflexions orales d'une partie de la classe, une charte
    cadrant le travail durant l'atelier vidéo est élaborée. Ils prennent conscience qu'ils seront sûrement
    filmés, et expriment un besoin de sécurité : les termes du contrat sont énoncés et répondent à
    leurs attentes. Les films ne seront utilisés que lors du Festival du livre jeunesse, puis mis à
    disposition des lecteurs au C.D.I.
    séance 6 : réflexions sur les informations nécessaires à la création d'un synopsis : faire un
    résumé, en pensant aux décors autant qu'aux actions jugées importantes.
    1
    http://www.2025exmachina.net/
  • Le socle commun de compétences :
    1. la maîtrise de la langue française
    a. LIRE : dégager, par écrit ou oralement, l'essentiel d'un texte lu = si la compétence
    est globalement acquise, les élèves dyslexiques ont profité du travail en groupe pour
    progresser
    b. ECRIRE : écrire lisiblement un texte, spontanément ou sous la dictée, en respectant
    l'orthographe et la grammaire = la compétence a été validée pour tous les élèves,
    sauf un
    2. la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication
    a. S'APPROPRIER UN ENVIRONNEMENT INFORMATIQUE DE TRAVAIL : utiliser,
    gérer des espaces de stockage à disposition / utiliser les logiciels et les services à
    disposition = la compétence est en cours d'acquisition pour la majorité des élèves,
    qui ont encore du mal à renommer leur document ou le joindre à un courriel
    b. CRÉER, PRODUIRE, TRAITER DES DONNÉES : traiter une image, un son ou une
    vidéo = cette compétence peut être validée pour la classe, grâce à l'élève en refus
    scolaire qui a fait preuve de sa maîtrise et a guidé ses camarades durant le
    processus
    3. l’autonomie et l'initiative
    a. ÊTRE CAPABLE DE MOBILISER SES RESSOURCES INTELLECTUELLES ET
    PHYSIQUES DANS DIVERSES SITUATIONS : être autonome dans son travail :
    savoir l'organiser, le planifier, l'anticiper, rechercher et sélectionner des informations
    utiles = la compétence est validée pour certains, qui se sont pris en charge et ont su
    montré leur implication dans le projet, quand d'autres ont ralenti le travail de leur
    groupe par leur passivité
    b. FAIRE PREUVE D'INITIATIVE : s'intégrer et coopérer dans un projet collectif = bien
    que les groupes ne soient pas des choix volontaires de la part des élèves, ils se sont
    montrés solidaires.
  • séance 4 : annonce des groupes de travail, élaborés en fonction des lectures respectives de
    chacun. La difficulté rencontrée repose dans les choix : certains élèves n'ont aucune lecture en
    commun avec leurs camarades. Étant de bons lecteurs, il leur est proposé de lire un nouveau
    roman pour les associer à d’autres.
    séance 5 : échange sur les traces laissées sur Internet à partir du jeu de la CNIL1 (qu'ils ont dû
    tester en dehors du cours) : grâce aux réflexions orales d'une partie de la classe, une charte
    cadrant le travail durant l'atelier vidéo est élaborée. Ils prennent conscience qu'ils seront sûrement
    filmés, et expriment un besoin de sécurité : les termes du contrat sont énoncés et répondent à
    leurs attentes. Les films ne seront utilisés que lors du Festival du livre jeunesse, puis mis à
    disposition des lecteurs au C.D.I.
    séance 6 : réflexions sur les informations nécessaires à la création d'un synopsis : faire un
    résumé, en pensant aux décors autant qu'aux actions jugées importantes.
    1
    http://
  • Toutes les heures de cours (5 semaines à partir de la rentrée de mars, du mardi 12/03 au
    mardi 9/04, soit 15 heures) ont été employées pour finaliser le projet, selon les deux axes de notre
    travail : l'art plastique et le français. Par ailleurs, le professeur d'Arts Plastiques a également mis à
    profit certaines heures d'étude des élèves pour leur permettre d'avancer davantage.
    Ainsi, les élèves ont créé les fonds nécessaires à chacune de leur scène, les dynamisant par la
    suite grâce à un logiciel de retouche photo.
    Chaque scène a été filmée à plusieurs reprises pour obtenir le résultat voulu. De nombreux
    essais ont été nécessaires car les premiers dialogues n'étaient pas détaillés ou contenaient des
    échanges ne correspondant à aucune des fonctions étudiées en cours, ce qui handicapait les
    acteurs. Par la suite, les élèves ont remanié leurs textes grâce à leurs expérimentations :
    4
    certaines répliques inutiles disparurent, les états d'esprit des personnages furent précisés, tout
    comme leur attitude, leur comportement ou leur intonation. Des éléments de décor, rédigés,
    amenèrent les groupes à améliorer leurs photographies, d'autant que les proportions n'étaient pas
    toujours prises en compte (situer les personnages dans l'espace de la photographie, par rapport
    aux éléments de décor : montagne, immeuble ou cochon cuisant sur un feu ...). Par ailleurs, l'effet
    donné par l'atmosphère du fond (saison, climat, moment de la journée) fut associé à la volonté de
    créer une réaction chez le spectateur (peur, émerveillement...).
    et de les valoriser. Par la suite, le travail sur l'image et donc le film a suscité de l'intérêt : les élèves
    en difficulté ont alors lu le livre en très peu de temps et apporté une véritable aide à leurs
    camarades, dans leur groupe et en dehors. Certains de ces élèves en difficulté ont en effet des
    facilités avec l'informatique et ont pu aider les autres à dynamiser leurs images.
    Sur l'ensemble de la classe, les connaissances sur le droit à l'image existaient déjà.
    L'élaboration de la charte a mis en avant les articles de loi et les sanctions pénales encourues.
    Les élèves ont été rassurés de savoir que les films auraient une utilisation limitée au Festival et au
    C.D.I., ce qui permet un climat de confiance primordial lors des prises de vue.
    Pour ce qui est de l'écriture, une réelle évolution est à noter. En effet, si les premiers dialogues
    ne présentaient
  • Conclusion :
    L'objectif de pousser à la lecture est majoritairement atteint : un seul élève n'a pu être intégré
    au projet. Le reste de la classe a lu deux récits, certains étant allés jusqu'à cinq. Si un petit
    nombre d’élèves étaient en échec au début de projet, le travail sur l’image a permis de les intégrer
  • Lire avec le Numérique

    1. 1. Savoir identifier, relier, classer, questionner, coopérer, collaborer, expérimenter, créer, inventer... Pour LIRE Stage 2014-2015 Le Numérique en Lettres Académie de Grenoble Hélène Savin et Laïla Methnani, Formatrices Lettres
    2. 2. Créer des bandes annonces de récits d'aventures grâce à un téléphone mobile Un projet réalisé par Pascale Grégoire, professeur de Lettres et Laurène MICHAUD, professeur d'Arts Plastiques Collège Marlioz, Aix-les-Bains Les CR sont disponibles sur les EDU' Bases Lettres et sur la Page des Lettres de l'Académie de Grenoble. A consulter librement !
    3. 3. Objectifs ● Lire au moins deux des récits d'aventures présentés au CDI, et savoir rendre compte de sa lecture. ● Savoir créer des synopsis (arts plastiques) ● Connaître le droit à l'image ● rédiger les dialogues en insérant la description du jeu des acteurs, en ayant pour but de ● provoquer une réaction chez le spectateur
    4. 4. De Septembre à Décembre Les élèves lisent 2 livres parmi une sélection proposée au CDI par les professeures de Lettres et de Documentation. S'ensuit une présentation De chaque livre sur le principe d'une parole libre, non guidée, sans jugement. Objectif : libérer la parole et provoquer une réflexion personnelle.
    5. 5. Les Séances Séance 1 : Présentation plus précise du projet vidéo pour relancer les lectures Séance 2 : passage au CDI pour emprunts de livres avant les vacances de Toussaint Séance 4 : annonce des groupes de travail, élaborés en fonction des lectures respectives de chacun. La difficulté rencontrée repose dans les choix : certains élèves n'ont aucune lecture en commun avec leurs camarades. Étant de bons lecteurs, il leur est proposé de lire un nouveau roman pour les associer à d’autres.
    6. 6. Séance 1 : Présentation plus précise du projet vidéo pour relancer les lectures Séance 10 : découverte de la salle au mur vert et explications sur l'insertion de fonds grâce au logiciel de montage vidéo Séance 7,8 et 9 : Travail sur les synopsis à partir de vidéos existantes, des résumés des élèves, vocabulaire de l'image, les cadrages. Séance 5: Échange sur les traces laissées sur Internet à partir du jeu de la CNIL1 (qu'ils ont dû tester en dehors du cours) : grâce aux réflexions orales d'une partie de la classe, une charte cadrant le travail durant l'atelier vidéo est élaborée. Ils prennent conscience qu'ils seront sûrement filmés, et expriment un besoin de sécurité : les termes du contrat sont énoncés et répondent à leurs attentes. Les films ne seront utilisés que lors du Festival du livre jeunesse, puis mis à disposition des lecteurs au C.D.I. Séance 6 : Réflexion sur les informations nécessaires à la création d'un synopsis : faire un résumé, en pensant aux décors autant qu'aux actions jugées importantes.
    7. 7. Séance 11 A partir d'un court-métrage de lycéens, travail de réflexion sur l'incrustation de fonds,afin que les élèves précisent, pour chaque plan du synopsis, le type de fond choisi (vidéo, photographie, dessin...) Séance 12 Planification du travail à faire à la rentrée : chaque élève doit venir avec au moins une photographie créée chez soi, et apporter les objets du quotidien utilisés. Les élèves vont agencer des objets principalement du quotidien qu’ils auront collectés en fonction de leur histoire et réaliser une prise de vue réfléchie. Cette séquence permet à l’élève d’apporter sa propre réponse à la problématique suivante : comment l’artiste, en agençant des objets réels photographiés peut-il construire une image fictionnelle ? L’élève va ainsi se questionner sur ce qu’il veut avoir comme image derrière lui, il va ensuite se demander quels objets choisir, comment les disposer et les prendre en photos pour créer de la profondeur, une atmosphère et un effet de surprise qui rendront son image originale. Ce travail permettra à l’élève d’aborder les notions de cadrage, de profondeur de champ, d’agencement, de symbolique de l’objet ; elles seront réactivées durant la période de tournage du plan séquence. C’est au cours du montage que l’élève, en choisissant des effets, accentuera l’idée de voyage entre rêve et réalité.
    8. 8. Et le numérique ?Et le numérique ? Contraintes matérielles : • avoir accès à la salle informatique • acquérir un logiciel de montage cinématographique permettant l’incrustation d’images d’arrière-plan, après avoir filmé sur fond vert (Magic Video Deluxe) • utiliser un logiciel de retouche d'image • utiliser les téléphones mobiles privés des élèves • avoir un mur peint en vert dans une salle libre d'accès Un outil disponible et gratuit en ligne : Creaza Movie Editor
    9. 9. Les compétences évaluées : 1. La maîtrise de la langue française LIRE - ECRIRE : écrire lisiblement un texte, spontanément ou sous la dictée, en respectant l'orthographe et la grammaire 2. Culture Numérique S'APPROPRIER UN ENVIRONNEMENT INFORMATIQUE DE TRAVAIL : utiliser, gérer des espaces de stockage à disposition / utiliser les logiciels et les services à disposition CRÉER, PRODUIRE, TRAITER DES DONNÉES : traiter une image, un son ou une vidéo 3. l’autonomie et l'initiative ÊTRE CAPABLE DE MOBILISER SES RESSOURCES INTELLECTUELLES ET PHYSIQUES DANS DIVERSES SITUATIONS : être autonome dans son travail , savoir l'organiser, le planifier, l'anticiper, rechercher et sélectionner des informations utiles FAIRE PREUVE D'INITIATIVE : s'intégrer et coopérer dans un projet collectif = bien que les groupes ne soient pas des choix volontaires de la part des élèves, ils se sont montrés solidaires.
    10. 10. Conclusion L'objectif de pousser à la lecture est atteint : un seul élève n'a pu être intégré au projet. Le reste de la classe a lu deux récits, certains sont allés jusqu'à cinq. Si un petit nombre d’élèves étaient en échec au début de projet, le travail sur l’image a permis de les intégrer.
    11. 11. @miclik Adonautes Vince et Lou EscouadeB Vous croyez réseauter en toute sécurité. En êtes-vous sûr ?Les (z)héros sociaux, c’est une nouvelle web-série créée par la MAIF qui présente 3 films courts d’animation (voir ci-dessous) avec un ton drôle et décalé sur des situations possiblement rencontrées sur Internet. Source: http://www.netpublic.fr/2014/09/les-zheros-sociaux-3-videos-d-animation-pour-refl Éducation aux médias et Sérious Game
    12. 12. D'autres pistes pour rendre compte d'une lecture et développer les compétences à l'oral des élèves : Création de cartes heuristiques : -freemind(logiciel libre de droit à télécharger) -mindmeister(application avec création de compte donc nécessité d'un courriel scolaire pour l'élève). Présentation à l'aide d'un diaporama : - open office recommandé car libre de droit - suite Microsoft (ppt) payante Réaliser une promotion pour la radio / podcast : Utiliser Audacity comme logiciel de prise de son et montage puis poster le son sur (itunes / podemus / juice) ou sur un blog, un site. LIRE
    13. 13. Quand lire devient écouter
    14. 14. Quand lire devient écouter ● Audio enregistré http://www.cndp.fr/savoirscdi/centre-de-ressources/fonds-documentaire-acquisition-traitement/mise-en-oeuvre-selectionner-des-documents-pour-les-eleves/des-livres/le-programme-de-francais-au-college-en-livres-audio-gratuits.html ● Audio à enregistrer => Audacity / dictaphone / smartphone ● Synthèse vocale => Balabolka / accessibilité
    15. 15. Lire peut aussi devenir regarder http://ecolechataigniers.cattenieres.pagesperso-orange.fr/poesies/vhugo/HugoBD.htm https://www.youtube.com/watch?v=plfFJwOdTjs&list=PLEJ2bAg6CpJkaORIaR8Ad5Okdu1stC8Rl&index=6
    16. 16. Le projet en images - Film

    ×