René François Ghislain Magritte
1898 – 1967
AMENTALISTE
L’ART DE LA CONVERSATION
1950
« …Dans un paysage de commencent du monde ou
de gigantomachie, deux personnages minuscules
sont en train de parler : disco...
50x60 - 1950
Ces deux hommes, si
petits, si insignifiants
par rapport à cette
grandeur, ce
gigantisme, cet
énorme monument
de pierres,
...
• Les œuvre sont tous animées par le mystère
parmi la technique du « dépaysement »:
• Les peintures-mots, combinaison de m...
• Je n’ai rien à exprimer. Je recherche
simplement des images et j’invente, j’invente.
• Ma peinture consiste en des image...
Les pierres nous révèlent la perfection de leur existence.
C’est un arrêt du temps, l’indifférence des pierres est sans
do...
La recherche du peintre consiste donc à
faire coexister sur une toile ce qui ne
coexiste pas hors d’elle. Au bout du
proce...
Faire en sorte que coexiste
dans les toiles ce qui n’existe
pas à l’état naturel , est
l’objet de sa recherche.
Il soulign...
Magritte détaille ainsi les différents procédés de cette technique du
dépaysement : « La création d’objets nouveaux ; la t...
LE REGNE DE PIERRE
Memoire de voyage, 1955
Memoire de voyage, 1950
MEMOIRE DE VOYAGE, 1951
LE SON DE LA VIOLETTE, 1951
SOUVENIR DE VOYAGE, 1955
SOUVENIR DE VOYAGE, 1952
LA LEGENDE DES SIECLES, 1950
La parole donnée, 1950
LE PHILTRE, 1951
L'art de la conversation  René Magritte- Amentaliste
L'art de la conversation  René Magritte- Amentaliste
L'art de la conversation  René Magritte- Amentaliste
L'art de la conversation  René Magritte- Amentaliste
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'art de la conversation René Magritte- Amentaliste

1 968 vues

Publié le

Sur la toile coexiste ce que ne coexiste pas hors d'elle. Au bout du processus de sa recherche, le mystère.

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 968
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • En psychologie, le mentalisme (du latin mens, « esprit ») est une approche qui vise à comprendre le fonctionnement de l'esprit humain et plus particulièrement de la conscience en utilisant largement l'introspection. C'est en réaction à cette tradition que naîtront aussi bien le béhaviorisme que le courant psychanalytique.
    Le mentalisme est un art du spectacle qui consiste à créer l'illusion de facultés paranormales ou d'une spécialisation dans la maîtrise des capacités mentales humaines (télépathie, la psychokinésie, l'hypermnésie, clairvoyance, etc.), dans l'objectif de divertir un public.
  • S’il peut par conséquent constituer des dispositifs image/texte mystérieux, c’est que le monde lui-même est mystérieux. Il n’invente pas les problèmes, il se contente de montrer qu’ils existent
  • L'art de la conversation René Magritte- Amentaliste

    1. 1. René François Ghislain Magritte 1898 – 1967 AMENTALISTE L’ART DE LA CONVERSATION 1950
    2. 2. « …Dans un paysage de commencent du monde ou de gigantomachie, deux personnages minuscules sont en train de parler : discours inaudible, murmure qui est aussitôt repris dans le silence des pierres, dans le silence de ce mur qui surplombe de ses blocs énormes les deux bavards muets…» Michel Foucault in Ceci n’est pas une pipe, Paris, 1983.
    3. 3. 50x60 - 1950
    4. 4. Ces deux hommes, si petits, si insignifiants par rapport à cette grandeur, ce gigantisme, cet énorme monument de pierres, continuent à bavarder sans se rendre compte du mot apparu en défiant leur indifférence Après le 1948, le thème de cette période est la métamorphose avec des images de «liquéfaction» et «pétrification». Ce dernier processus implique tout, et veut saisir les choses en leur donnant une vie qui peut contenir au cours des siècles. C’ est aussi la période des lettres géantes et « grands objets de tous les jours »
    5. 5. • Les œuvre sont tous animées par le mystère parmi la technique du « dépaysement »: • Les peintures-mots, combinaison de mots et d’images • La transformation de un objet en un autre • La pétrification • Les titres des œuvres Sur la toile coexiste ce qui ne coexiste pas hors d’elle Tout est délibéré, calculé, tracé avec attention 50x65 - 1950
    6. 6. • Je n’ai rien à exprimer. Je recherche simplement des images et j’invente, j’invente. • Ma peinture consiste en des images inconnues de ce qui est connu. Elle décrit une pensée faite des apparences que le monde nous offre et qui sont unies dans un ordre qui évoque le mystère de la réalité. • Une image peinte ne représente pas des idées ou des sentiments, mais des sentiments ou des idées peuvent représenter une image peinte. Mes tableaux ont été conçus comme des signes matériels de la liberté de la pensée. 65x81 - 1950
    7. 7. Les pierres nous révèlent la perfection de leur existence. C’est un arrêt du temps, l’indifférence des pierres est sans doute la même que celle du néant. Pour Magritte la pierre ne pense pas, au contraire des objets. Ces deux hommes, si petits, si insignifiants par rapport à cette grandeur, ce gigantisme, cet énorme monument de pierres, continuent à bavarder sans se rendre compte du mot apparu
    8. 8. La recherche du peintre consiste donc à faire coexister sur une toile ce qui ne coexiste pas hors d’elle. Au bout du processus, le mystère : « Les objets ne se présentent pas comme mystérieux, c’est leur rencontre qui produit du mystère » Enfin les titres. « les titres sont choisis de telle façon qu’ils empêchent aussi de situer mes tableaux dans une région rassurante que le déroulement automatique de la pensée lui trouverait afin de sous-estimer leur portée »
    9. 9. Faire en sorte que coexiste dans les toiles ce qui n’existe pas à l’état naturel , est l’objet de sa recherche. Il souligne toujours l’aspect problématique du banal « Je ne puis douter que le monde soit une énigme » « Les titres doivent être une protection supplémentaire qui découragera toute tentative de réduire la poésie véritable à un jeu sans conséquence »
    10. 10. Magritte détaille ainsi les différents procédés de cette technique du dépaysement : « La création d’objets nouveaux ; la transformation d’objets connus ; le changement de matière pour certains objets ; un ciel de bois, par exemple ; l’emploi de mots associés aux images ; la fausse dénomination d’un objet ; la mise en œuvre d’idées données par des amis ; la représentation de certaines visions du demi- sommeil ; furent en gros les moyens d’obliger les objets à devenir enfin sensationnels et à établir un contact profond entre la conscience et le monde extérieur », Écrits complets, p. 120.
    11. 11. LE REGNE DE PIERRE Memoire de voyage, 1955
    12. 12. Memoire de voyage, 1950
    13. 13. MEMOIRE DE VOYAGE, 1951
    14. 14. LE SON DE LA VIOLETTE, 1951
    15. 15. SOUVENIR DE VOYAGE, 1955
    16. 16. SOUVENIR DE VOYAGE, 1952
    17. 17. LA LEGENDE DES SIECLES, 1950
    18. 18. La parole donnée, 1950
    19. 19. LE PHILTRE, 1951

    ×