Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

File0009 Comtex Les Affaires

Consultez-les par la suite

1 sur 4
1 sur 4

Plus De Contenu Connexe

File0009 Comtex Les Affaires

  1. 1. Le retour j Lesrdseaux troc commencent 6cloreun peu partout au Qu6bec. de i i Enplus de tisserdes r6seaux sociaux, permettentde consommer ils 'de fagonresponsable d'6conomiser. et I par lean-FrangolsGazallle anon Gigudre n'a pas de voiture. Elle que cr6dite i chacun de ses adh6rents des unit6s, ou des ned6pendpourtantpas du taxi quand heures, en dchangedes servicesdispensds gracieusement elle doit se rendre i I'autre bout de i lun de sesquelque2OOmembres. A I'inverse, lbrganisme la ville: un simple coup de fiI, et un d€bite les unit6s lorsqu'un membre obtient un service. membre de son < r6seau> la conduira La comptabilisation est rudimentaire et repose sur la oi elle le veut. En 6change,elle doit i son tour rendre bonne foi de chacun,puisqu'il incombe aux dispensateurs service i un autre membre. << Avant, j'aidais les gens i de services de communiquer - par t6lephone ou par cour- refaire leur d€coration int6rieure et i peindre. Mainte- riel - avec le < tr6sorier > du r6seau, qui enregistrera la nant, je donne surtout un coup de main avecI'informati- transaction et la portera au cr6dit du membre. <<Notre rd- que >, dit cette graphiste de Longueuil. gle, c'est que le temps de chacun s€quivaut. IJne heure Son r6seau,c'estla BECS, la Banque d€changecommu- de d6neigement vaut une heure de cours de piano ou de nautaire de services de Montr6al. Ce nom dit tout : la ban- rddaction r', dit Manon Gigudre, sdduite par le fait que le P1g5 o lUlN 2OO8 47 AFFAIRES
  2. 2. & Claudine Tremblay, animatrice de L'Accorderie rr Le problime auec le b6n6uolat, c'est que |es gens finissent toujours par s'6puisen On roule quand m6me pris de 40 heures par semaine. rr cesdernidrcsann6es, sem- Trernblay, animatrice de LAccor- ellc ble connaitre un nouvel essor. dcrie. Depuis le d6but de sesactivi Plusieurs fiddlcsde I'imission t6s, l'organismea cnregistri plus de 90 w'tinutes bonkewr, diff* d,e 7 000 transactions. s6c i TQS, ont r6pondu l'a* M6rne popularit6 pour Troc-tes- tomne dernicr i l'appcl dc trucs, Llne associationmontr6alaisc I'animatriccChantal Lacroix fond6esur l€changc biens.hnagin6 de c n m e t t a n ts u r p i c d u r r eq u i n - c n 2 0 0 5 p a r d c sd t t r d i a n t e d e I ' E c o - s zainc de Systdmcs d'6cl-range lc d6t6 de l'Institut du Nouvcatr local (SEL) dans autant dc Monde, ce projct cle sensibilisation r6gions.Un aLltre r6seau, LAc- i la consommationresponsable re- cordcric, a rccrutd 600 r.ncrn- prer-rdscr-rsiblcment m0n-rcprin- le brcs dcpttis 2004 dans la cipc cluccclui dcs SEL: chaqucob- grandc r6gion de Qu6bcc. let sc v<lit attribucr une valeur Cct orqanismc a rdcemmcnt arbitrairc,convcnucpar lcs partici- riscau rcfusc d'accordcrqrlclquc va- ouvcrt Lurcsuccursale Trois-Itivitrcs, p a n t s ( t r n p a r r t a l o n a t r t t r r r p o i n t , :i v lcur ajout6cquc cc soit aux clipl6r.r.rcsqui conrptcd6ji 200 mcrnbrcs. LAc- un CD en vaut cinq) ; lcs clonatcrlrs ct aux formationssp6cialisics. corrlcric aura bicntirt piglron sur r u t i l i s c l l c r r s u i t cl c u r s p o i n t s p o r r r t Au total, lc Qudbcc con.rptcplus ruc i Montr6al. Un mcnrbrc clc sc proclrrcr cl'autrcsbicns (voir le " d'unc trcntainc dc r6scauxclc troc Qudbcc pourra donc, s'il lc d6sirc, rcportage* Consommczvcrt r, dans dc scrviccs conlmunalrtaircs.Liclic fairc affairc avcc Lln fournisscur r-r<ltrc iclitirln clc nrai). n'cst pas nollvcllc (v<lir o l)cs cxp6- de' services clc Montr6al ou clc Contraircmcnt aux SEL et alrtrcs >) ricr-rccs troc dans lc r-r-unclc rrais Trois-ltividrcs expliqtrc Claudinc banclucs cl'6changc clc scrviccs dc ", Des exp6riences de troc dans Ie monde LeQu6bec commence d peined rrmonnaies fondantesr, c'est- Grande-Bretagne. a atteint produits services Letroc et achet6s s'yinitier, lesr6seaux troc A-dire sp6culatives, mais de non sous unsommet popularit62002 enhoursauprdsquelque de en des modernes faitleur ont apparition pr6texte qu'elles ill6gales. enArgentine, que pays, 350 sont alors le en marchands participants dans ann6es pendant les 1930, la ll faudra attendre demi- un pleine comptait000clubs d'lthaca. crise, 5 Certainsemploisy sont grande ddpression.villes Les de sidcle que avant l'id6e reprenne ne d'6change servant millions entidrement local 2,5 r6mun6r6sfours en et Schwanenkirchen, enAllemagne, vie. cette enColombie- fois depersonnes, 7 o/o la soit de onpeut m€me utiliser devise cette et deWiirgl, Tyrol, au relancent Britannique, Lepremier Local population.troc cependant pour Le a acquitter premidres ses alorsleurs 6conomies resoectivesExchange Trade and System * perdu son de attrait raison en de mensualit6s hypoth6caires. Sans enmettant circulation en un Systdme d'6change (SEL) local la reprise 6conomique, surtout compter r6seau nTime- le des instrument d'6change local, - voit enfrangais lejour d6but lorsque usagers d6couvert banks lesa banques temps au les ont >, de ), comme pr6conise le d l'6poque des un ann6es d Comox, 1980 sur quedes creditos,la monnaie actifdans lesftatsdu tous pays. th6oricien mon6taireallemand, l'iledeVancouver. lebutdans d'6change,avaient falsifi6s AuCanada 6t6 de anglais, centaines des SilvioGesell.Puisoue outils ces deredynamiser communaut6 une fagon 169ulidre. demarchands deCalgary, locaux d'6changed6pr6cient se chaque durement par frapp6e lechOmage. AuxEtats-Unis, Hours,les ces KingstonToronto sont et se mois 1 %.ses de utilisateurs ont Ler6seau dure cinq ne que ans, instruments d'6change en local associEs, une depuis dizaine int6r€t lesr6injecter d rapidementmais l'exp6riences'6bruite, sibien vigueurdepuis d lthaca, 1991 d'ann6es, groupes troc ) des de dans march6. relance le La que trouve l'on aujourd'huides dans I'Etat New de York, fait ont utilisant monnaie une locale. 6conomiquespectaculaire, variantes SEL est des oartout le des dans 6mules quatre du aux coins Certainesgrandes chaines que telles mais gouvernements les centraux monde. encompte de 0n plus pays. estimedeux 0n i millions Zellers Second acceptent et Cup par finissent interdire ces 300enFranceautant et en dedollarsam6ricains lavaleurdes mOme nToronto les r Dollars! 4a A F F A I R E SP L U S . l U l N 2 0 0 8
  3. 3. Gare au fisc I communautaires ouverts tous les tenir i un systemede pointage.Nous Qu'ilssoient membres rdseau non, d'un ou jours, Troc-tes-trucstient son grand souhaitons prolonger la durde de vie lesprofessionnels entreprises et les qui march€tous les deux mois. Quelque utile des biens de consommation>>, s'adonnenttroc sont au ne cependant pas 300 individus et m6nagesont adh6r6 explique-t'elle. dispens6sleurs de obligationsfiscales : ils au r6seau: < IJne centainede familles En fait, le seul genre de troc que sonttenus d'inscrire leurs dans d6clarations participent i chacune des activit6sr, lbn peut 6valuer en espdces sonnan- dersvenusvaleur biens services la des et dit Maude L€onard, coordonnatrice tes et trdbuchantes est celui auouel troqu6s, parexemple garagiste Si un de Troc-tes-trucs.Et personne ne re- shdonnentles r6seaux commeBaiter consentr6parer voiture dentiste ir la d'un met en question la valeur accord€e Network. Ici, on n'est plus dans en6change examen d'un dentaire, aux biens qu'ils consententi donner l'entraide communautaire ni dans tousdeux devront d6clarer fisc au la en dchangede quelquespoints, pr6- la responsabilisation sociale. Les valeurmarchande deces r6elle services. < cise-t-elle. Nous avons ddji eu une 2 500 membres de Barter Network Parailleurs, entreprisetout toute 0u super machine i espressoitalienne sont des entreprises canadiennes professionnel participant r6seau Aun de en parfait 6tat. Le propridtaire ajou6 qui 6changententre elles - moyen- troc percevoir espCces et la doit en laTPS le jeu et a acceptdsans broncher les nant une commission vers€eau ges- TVQ calcul6es lavaleur biens sur des et 15 points qu'on lui offrait. >,La coor- tionnaire du r6seau - des services des services contre ( 6chang6s des uni- donnatricene peut toutefois chiffrer de tout ordre: restauration, h6tel- t6sr, Ainsi, garagiste Aunr6seau un inscrit la valeur des transactionsdu r6seau. lerie, location de voitures, compta- detroc offrant vidanges et des d'huile * A l'instar des groupes d6changes bilit6, soins dentaires, rdparation €n6change unit6sd'une dk r valeur de de services,nous voulions nous en dbrdinateurs, etc. La cidrerie Do- 50dollars devra calculerTPS laTVQ la et surCe montant. rr Un de nos anciens membres, un h6telier, avantageuxcle fairc clu troc direct a 6t6 poursuiui par le fisc parce qu'il auait omis avecnos fournisseurs habituels et de mentionner ses reuenus de troc pendant de donner,par exemplc,dix billcts des ann6es. II a fait faillite. > en dchanged'un rabais sllr un pro- duit explique le directeur g6n6ral, ", maine Pinnacle,i Frelighsburg, Chuck Childs. dchangeainsi ses produits con- Ce type de troc doit 6tre rapport6 tre les servicesd'agences publi- dans la d6clarationde revenus,puis- citaires membres du 16seau que cesservicesont unc valeur mar- Comtex, la filiale qu6b6coise de chande6tablie. Un dc nos arrcicns " Barter Network. < Pour des en- membres, un hdtelier, a 6t6 pour- treprises qui ont des surplus suivi par le fisc parce qu'il avait omis d'inventaire, c'estpratique >, dit de mentionner ses revenus de troc Linda Bridre,directricedes op6- pendant desanndes, Linda Bridrc. dit rations de Comtex. Il a fait faillite. " Lan dernier,la valeur des ser- Qu'il soit pratiqu6 par un r6seatr vices 6chang6si l'int6rieur du d'individus ou par un regroupe- r6seau a atteint 60 millions de ment d'entreprises,le troc a cepen- dollars. A lEchelleplan6taire,le dant le m6me avantageimm6diat : il troc interentreprises d6passe- augmentele pouvoir d'achaten lib6- rait neuf milliards de dollars, rant les liquidit6s pour d'autrcs ty- mais tous ne font pas forc6ment pes de transactions. C'cst chouette " de bonnes affaires.La direction de savoir qu'on peut s'offrir le salon des Chalets Chanteclair,i Val- de coiffure sans sortir sessous et de David, dans les Laurentides, a pouvoir ensuite aller s'acheter un quitt6 le rdseauparce qu'elle n'y CD >, r6sume Claudine Tremblay, trouvait pas de < services int6- de LAccorderie. ressants>. Pour des soci6t6s Il n'empdche que les r6seaux = sans but lucratif comme le d'6change communautaire sont 3 Th€Atre Centaur de Montr6al, fragiles. Ils survivent rarement au 6 la commission i acquitter sur d6part de leurs crdateurs, admet chaque transaction annule les Michel Gaudreault, pr6sident et bienfaits du troc. Il est plus fondateur de la BECS, i Montr6al. F " 50 A F F A I R E SP I - U S. l U l N 2 0 0 8
  4. 4. Vous uoulez troquer ? " Il faut un nrinir.nurn cl'appui fi- Voici comment eh savoir r r a n c i c rl ) o u r l l r a i n t c r r i rt o t r t g . r c r r vie dit-il. Lcs cleux fclr.rdatriccs de plus sur le sujet : ", MonJeu, r6seau qu6b6cois :wwwmonieu,net Tr()c-tes-tmcs, Mauclc Ldonarcl et Banque d'6changes communautaires deservices, Montr6alwwwselbecs.org : V6roniclucCastrlrrguay, toutes clcux NDGBa Networkww$f,reseaudechangendg.org rter : clclct<lrantcs philosophie, com- cn Echang'heures, Saint-Basile-le-Grand : selechangheures.runatserver.com mcnccnt clles anssi .i s'cssoufflcr. . Nous cspdrons obtcnir unc sub- [Accorderie, Qu6becwww.accorderie.ca : SelIEntraide, Saguenay : wwwselentraide.macommunaute.net vention pour paycr lc salairc cl'ur"r Comtex, 6change commercial, toutle Qu6becwww.comtextrade.com dans : ou clcuxcmplovis pcrntancnts>,clit Marrclc Lionarcl. LAccorclcrica la chanccclcprofitcr s6puiser, clit Chudinc Trcnrblay. C)n s c u l s i r c c o n n a i t r c l e t r a v a i l q r l i clu souticn dc la Clissc cl'6con<lmic roulc quancl nrenrc prcsclc,10 hcurcs s c F a i t c l a n s c c s o r g a n i s m c s c t i soliclaircct clc la F<lnclatior.r Saint- oar sctt-rrinc. , valoriscr la c<lnrpitcnccclcs ir.rdi- lLoch, cc (ltli cxplicprcsa soliditi ct L ' E t a t c t l c s c n t r c p r i s c s p r i v c < c s vicltrsclui s'y adonrrcnt.> Et ils fa- I'cx1-xrnsion son r['scau.Scs partc- a u r a i c n t t o u t i n t i r O t i s o u t c n i r dc voriscut I'cneagcnrcnt incliviclucl naircs olrt pcnnis ii l'<lrgrnisnrc dc cl'ttnc fag<ln <nr d'unc ;tutl"c lcs 16- p a r l ' c r . r t r l i d cn r u t t r c l l ca u l i c u d c s'offrir trn local, ur.rsitc Wcb ct cltra- s c ; t t r x c l ' i ' c h a n q ed c s c r v i e e s , ; r v ; r r r - fairc la chariti, notc Wcncly Lloycl- trc cnrployis pcmr:ulcntscltriaclrtri- cc Jc:'rn-Marc F<tntan, ltrofcsscur S n r i t h , t r : r v a i l l c u s cs o c i a l c c t r c s - nistrcnt cluoticlicnncnrcnt flux clcs c l c s o c i o k r g i c i I ' U Q A M c t a u t c r l r p r l n s a b l c c N I ) G l l l r t c r N c t w o r k , lc d tratlsilctionsct rFri Font i:r nrisc r cl'unc 6ttrclc strr L'Accrlrclcric. < Lc u n S E L c l t r i< r u v r cd a n s l c q t l a r t i c r jour clc lirffrc ct clc la clcnranclc clc troc clc scrviccs cst r-sscnticl atr N < l t r c - l ) a n r c - r l c - ( l r i c c , i i M o n t - scrviccs lc btrbiIIlrd6lcctr<luicltrc.b o n F < n c t i o n u c l u c n t c l c l a s < l c i 6 t i ; 1 6 a l: * N < l t t sc < l t l l t l t l t r sc s c s p a c c s sur l " Lc problinrc avcclc b6n6volat, c'cst i l c o n t r i b u c i c n h t r i l c r l c s r < l u a q c s , c l u cI ' i c < l n o n r i t r l c l i t i o r r n c l l t n ' o c - c tltte lt's qetrs finisscnt t()ui()r.u's 1)ilr d i t - i l . C c s r 6 s c l u x s o n t s < l t r v c n tl c s c u P cp a s > . A P Affaires PLUS FACTURATION DE ETAVIS RENOUVETLEMENT TXPIRATION DEVOTRE ABONNEMENT Notrs traitons lcs l:rcturcs ct avis l)otrr slvoir tlttand votrc P O UN O UJ O I N D : E R S R t l e r e r r o r r v c l l c n r c n tn ( ' s ( ' n r , l i r r e u :tlrortncrrrcntprcnil fin, il strflit :N':rntrlc lcs lx)stcr. (i>nrPtc' tcnlr t l e v r i r i l i l ' r I ' i ' t i t l t r t ' t t tt'l i ' r r r r r i . Scrvicc dcs abonncrncnts Affiircs Plus, d c s t l ( ' l a i st l c l i v r . r i s o n ,i l c s t C.P. llolfi, Succ. Anjotr tkrnc possiblc rltrc votrc chccprc NOTREPOLITIQUEPROTECTION DE [a Financrere Life heureuse Sun est Anjou (Qui.btc) HIK 5Hu (ou colt'rrttlntlt'dc rcnotrvcllcnrcnt) DE CONFIDENTIALITE LA d accueilL Grandchamp, r Luc Courricl : ct notrc avis sc cr0iscnt cn routc. Il nous irrrivc tlc conrnrnnirltrcr directeurrdtional,ddv€loppement affaircsplus@postclinc.c<xlr Si vrtrs rcccvr'z- :rvis strpcrfltr, un tros listt's d'lbonni's :i dcs desaffaires,Estdu Canada. Appclcz dc 9h : l7h, n'lrfsitcz pas i norrscn aviscr ('r'll.r'('l)rics lronrrt' r'q)utilti()r'r tle Lucnous aidera constituer a a et dtr h.rnrliau vcnctrctli. in)1il('(li:rtcnrcrlt. N'h6sitez.Pas :) tkrtrt lcs plrtlrtits ou sr'nicrs maiftenir affaires auxRegines nos liees ( l , r t t r p o s e Tc I t t t t t t . ; t rs , t l t sl l ' . t i s l , conrnrttniclrtcrrvcc llotls ; r.lous s c r l i c n t s u s c c p t i b l c st l c v o t r s collectifs retraite, de notamment les 1 rJ77il15-3335 s()lllnrcsl;i porrr r<ltrs :iidcr I irtt6rcsscr. Tixrtcfois, si volrs atfaires conseillersregimes des en p r i ' f i r - c z( p l ( ' n o r . l s r ( '( ( ) n r n r r l I l i - I pour collectifs la region l'Est de du POUR MIEUX SERVIR... CHANGEMENT VOUS D'ADRESSE tlttiot.tsp;rs v()trr' nonr ct :rclrcssc y compris Canada. Ottawa. Quobec le En t:rnt r1u'rlrorrn((c) i Afli.tir"cs I'hts, Faitcs-nousp;irvcnir l'itiqucttc (postale ct/ou courricl), f:ritcs-lc provinces lAtlant ct Les de que. v o t r si t t ' s ( ' n ( l r ' ( ) i( l.c i q ( ' r ' t r rs e r v i t . ' t ) cl'cnvoi clc votrc nraglzinc (()rl l<)tl-c s . t v o i r P , t r a ' c r i ti l l ( ) t r c s ( ' r ' v i ( ( ' Lucpossede solide une expertise dans i la clicntilc hors pair: Ir,tnous vous ;trrcicrrncatlrcssc),lcconrp;rqn6c rlc d'lbonncnrcr]t cr.rOignant urtc j Ledoma des ne services financters en prolncttons cluc cL'st cxictcl'ncnt votrc ttouvcllc ldrcssc ct rlc votrc ititlrrt'ttr' d'r'rrvoidc rrrtrc rrr;rg;tzirtc. cequitolchelesproduits retrarte, de cc (luc v()us obticnclrcz chaclucfiris d;rtc clc cl6nrfnagcnrL'nt. Vcuillcz. Vrus 1:rotn'cz consnltcr notrc politi- d eparSnedeplacement. et cpc vous aur-czbcsoin tliriclc ii prcivoir nn cl6l:iitlc Cr:i tl scrlaincs cl,rcclc cor.rfi clcntialit(' conrplctcsur prrlpos tlc votrc lbor.rrtcnrct.tt. llotrr-k' ch:rnqcnrcnt. wy4ry. affairgpplus.cqrnr Financidre Sun Life 52 A F F A I R E SP L U S . l U l N 2 0 0 8

×