Leaders’	
  IdeAs	
  -­‐	
  	
  Entreprise	
  &	
  Réflexion	
  en	
  date	
  du	
  21	
  ...
Etre	
  entrepreneur,	
  consiste	
  à	
  relever	
  les	
  défis	
  au	
  quotidien	
  :	
  repousser	
  ses	
  limites,	...
Nous	
  sommes	
  dans	
  des	
  sociétés	
  du	
  troisième	
  âge.	
  On	
  ne	
  veut	
  pas	
  d’audace	
  ni	
  de	
 ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Newsletter juin 2014 - Compte Rendu du Dernier Leaders'Ideas - Entreprise & Réflexion

181 vues

Publié le

Leaders’ IdeAs - Entreprise & Réflexion en date du 21 mai 2014, table ronde en présence de Messieurs Sean Luzi et Joël Luzi.

Problématique abordée : Comment un DG peut-il mobiliser ses ressources émotionnelles pour faire réussir son comité de Direction

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
181
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Newsletter juin 2014 - Compte Rendu du Dernier Leaders'Ideas - Entreprise & Réflexion

  1. 1.               Leaders’  IdeAs  -­‐    Entreprise  &  Réflexion  en  date  du  21  mai  2014,  table  ronde  en  présence  de  Messieurs  Sean  Luzi   et  Joël  Luzi.     La  thématique  est  la  suivante  :   «  Comment  un  DG  peut-­‐il  mobiliser  ses  ressources  émotionnelles  pour  faire  réussir  son  comité  de  Direction  ?  ».               -­‐  Les  organisateurs:   • Louis-­‐Simon  FAURE,  Dirigeant  et  fondateur  de  LeaderIA-­‐>  louis-­‐simon.faure@leaderia.com   • Justine  RAOULT,  Chargée  Marketing  –       -­‐  Les  conférenciers   • Sean  LUZI,  sean@emosapiens.com   • Joël  LUZI,  j.luzi@intelligence-­‐emotionnelle.fr       Sean   Luzi   est   conférencier   sur   le   thème   de   l’esprit   entrepreneurial   et   auteur   de   l’ouvrage   «   Mobilisez   vos   ressources  émotionnelles  »  paru  le  15  Janvier  aux  éditions  Dunod.  Il  est  également  vice-­‐président  du  Cercle  des   jeunes  entreprises  (LeCJE.fr).  Il  est  intervenant  pour  l'association  100000  Entrepreneurs.  Il  est  en  outre  le  créateur   du  magazine  digital  emosapiens.com.   Suivez-­‐le  sur  Twitter  :  https://twitter.com/Sean_Luzi   Sur  Linkedin  :  fr.linkedin.com/in/seanluzi/   Découvrez  son  interview  vidéo  sur  Widoobiz  :  «  Vous  vouliez  entreprendre,  mais  où  est  passée  votre  audace  !   Joël   Luzi   est   conférencier   sur   le   thème   de   l’esprit   entrepreneurial   et   auteur   de   l’ouvrage   «   Mobilisez   vos   ressources   émotionnelles   »   paru   le   15   Janvier   aux   éditions   Dunod.   Egalement   entrepreneur   dans   l'industrie   aéronautique,   Sophrologue,   Karatéka,   parapentiste,   musicien,   comédien   et   fondateur   du   blog   intelligence-­‐ emotionnelle.fr   Suivez-­‐le  sur  Twitter  :  https://twitter.com/Joel_Luzi   Sur  Facebook  :  Joël  Luzi  -­‐  Intelligence  émotionnelle   Découvrez  son  interview  sur  le  salon  des  micro-­‐entreprises  :  http://www.youtube.com/watch?v=_W-­‐ASw3HrNw   http://intelligence-­‐emotionnelle.fr/   http://emosapiens.com/  
  2. 2. Etre  entrepreneur,  consiste  à  relever  les  défis  au  quotidien  :  repousser  ses  limites,  appréhender  des  situations   nouvelles,  créer  des  opportunités  tout  en  faisant    face  au  doute,  aux  contretemps  et  aux  grandes  responsabilités.   Or   cette   capacité   à   répondre   aux   exigences   dépend   de   vos   ressources   émotionnelles.   Ce   sont   elles   qui   conditionnent  vos  succès  ou  vos  échecs.   LES  IDEES  APPORTEES  SONT  LES  SUIVANTES  :   Les  français  cherchent  dans  un  premier  temps  à  masquer  leurs  émotions,  ils  ont  besoin  de  passer  par  une  phase   d’observation  avant  de  prendre  une  décision.     De  nos  jours,  les  jeunes  sont  des  adeptes  de  la  conflictualité  dans  le  travail.  Ils  sont  technophiles,  indépendants,   en  quête  de  sens,  mondialisés  et  impatients.  C'est  une  génération  indépendante  qui  a  besoin  de  comprendre   pourquoi  elle  fait  les  choses.  De  plus,  les  jeunes  se  dévoilent  peu  ;  pourtant,  il  est  fondamental  d’apprendre  à   connaître  ses  coéquipiers.  Le  manager  doit  faire  en  sorte  de  connaître  au  plus  vite  leurs  facteurs  de  motivations.     Cette  nouvelle  vision  de  l’entreprise  est  due  à  l’accélération  et  au  changement  des  sociétés,  les  jeunes  n’ont  plus   de  repères,  ils  ont  un  sentiment  d’insécurité  permanente  :  «  on  veut  avant  tout  se  mettre  à  l’abri  du  stress  et  de   la  peur  »   75%  de  nos  actions  sont  le  fruit  de  notre  système  émotionnel,  il  s’agit  de  l’inconscient.  Dans  ce  contexte,  il  est   important  de    permettre  aux  gens  d’accepter  leurs  émotions.  Or  l’être  humain  est  complexe  :  avant  d’apprendre  à   connaître  l’autre  on  doit  avant  tout  se  connaître  soi  même.  Si  on  arrive  à  franchir  cette  étape,  alors  le  sentiment   d’insécurité  diminue,  et  on  favorise  sa  bonne  intégration  dans  l’entreprise.  L’intuition  est  un  facteur  clé  de  succès   quand  il  s’agit  de  l’aide  à  la  décision  inconsciente.   Si  on  veut  que  son  projet  soit  réussi,  on    doit  commencer  par  donner  du  sens  à  celui-­‐ci.  Pour  se  faire,  il  faut  avoir   comme  compétences  de  l’audace,  de  l’optimisme,  de  la  confiance  en  soi  et  en  ses  collaborateurs.  Les  ressources   émotionnelles  baissent  si  on  ne  connaît  pas  les  visions  de  chacun.   Pour  établir  une  relation  durable  avec  ses  collaborateurs,  nous  devons  apprendre  à  donner  de  soi  pour  en  retour   recevoir  des  autres  tout  en  gardant  une  certaine  distance  relationnelle  avec  ses  collaborateurs.  Si  l’on  se  dévoue  à   l’autre,  on  permet  à  un  de  ses  collaborateurs  de  se  dévoiler.  Mais  pour  cela,  il  faut  d’abord  aller  au  delà  du  cadre   général  de  l’entreprise  et  tisser  une  relation  de  confiance  avec  ces  personnes,  ceci  pour  donner  un  sentiment  de   sécurité.  Les  dirigeants  de  l’entreprise  peuvent  créer  une  expérience  partagée  par  les  collaborateurs,  ce  qu’on   appelle  Enveloppe  Minimale  Culturelle.  Enfin,  il  faut  savoir  que  le  quotient  émotionnel  passe  par  l’empathie,  c’est   la  capacité  à  identifier,  décrypter  une  personne   Le  manager  est  là  pour  veiller  aux  bonnes  relations  au  sein  de  son  entreprise  et  aider  ses  collaborateurs  à  sortir   du   cadre.   Le   manager   c’est   quelqu’un   qui   doit   être   extrêmement   polyvalent   et   qui   doit   posséder   un   certain   nombre  de  capacités  obligatoire  en  dessous  desquels  c’est  très  difficile  d’exercer  sa  fonction  Il  doit  pour  cela  avoir     une  bonne    connaissance  de  soi,  la  capacité  à  identifier  le  sens  de  son  projet,  ses  propres  valeurs,  une  capacité   d’adaptation,  de  la  créativité.  De  l’audace  et  de  la  persuasion  sont  aussi  nécessaires.     On  a  deux  obligations  pour  que  l’espèce  continue  à  vivre  et  à  survivre.  Et  pour  que  les  sociétés  existent  :  il  faut   qu’une  majorité  de  gens  qui  soit  fédérée  et  fonctionne  d’une  façon  commune  ainsi  qu’une  minorité  qui  fasse   bouger  les  lignes.  Quelque  fois,  l’image  de  cette  minorité  n’est  pas  positive  (marginaux,  artistes..).  Ce  sentiment   d’insécurité  peut  être  une  des  raisons  car  la  plus  part  des  gens  ne  veulent  pas  que  ça  change.  Cependant,  on   devrait  avoir  une  volonté  absolue  de  faire  bouger  ces  limites.     On  se  crée  donc  une  zone  de  confort,    c’est  à  dire  qu’on  n’a  pas  d’obligation,  on  ne  se  met  pas  en  danger  et  on  ne   se  remet  jamais  en  question.  98%  des  gens  veulent  rester  dans  cette  zone  de  confort,  personne  ne  veut  pas  sortir.   On  se  demande  alors  comment  on  faire  prendre  conscience  à  ces  gens  réticents  qu’il  faut  sortir  de  cette  zone  de   confort  ?  
  3. 3. Nous  sommes  dans  des  sociétés  du  troisième  âge.  On  ne  veut  pas  d’audace  ni  de  risque  mais  on  cherche  plutôt  la   sécurité.  Plus  le  groupe  est  important,  plus  la  société  se  protège.  Alors  qu’on  devrait  être  audacieux  en  osant   prendre  des  risques  tout  en  les  mesurant.       LeaderIA est spécialisée pour l'AGROALIMENTAIRE, les PRODUITS DE CONSOMMATION, les SCIENCES DU VIVANT ainsi que pour les INDUSTRIES et a l'expérience et l'expertise dans ces secteurs pour Identifier des Analogies. Au-delà du recrutement par Approche Directe , LeaderIA a également développé une offre de conseil pour répondre aux besoins des dirigeants et des directions des Ressources Humaines pendant les périodes de mutation des entreprises. LeaderIA 6 rue de la Pépinière - 75008 PARIS +33 1 40 20 07 07      

×