SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  28
Par Maxime St-Onge M.Sc NutritionPhD Activité physique Évolution et dépense énergétique Pourquoi sommes-nous obèses ?
Qu’est-ceque la dépenseénergétique ? Théorie Représente l’ensemble des processus énergétiques de l’organisme Encore aujourd’hui, il demeure difficile de précisément mesurer la dépense énergétique Compartiments On divise la dépense énergétique en 3 compartiments: Métabolisme de repos Thermogenèse alimentaire Activité physique Dépenseénergétique 2
Métabolisme de repos Qu’est-ce ? Représente l’activité métabolique minimale de l’organisme Est principalement déterminé par le gabarit (taille des organes) Est influencé par plusieurs facteurs mais demeure relativement constant Ça représente quoi ? Environ 65-75% de la dépense énergétique totale Généralement entre 1000 et 2000 kcal/d Peut varier d’environ 5-8% d’une journée à l’autre selon les conditions Composantes du métabolisme de repos 3
H. Sapiens H. Erectus A. Robustus H. Habilis A. Boisei A. Afarensis A. Africanus 4 Le métabolisme de repos et son évolution
Mythes sur le métabolisme de repos Le métabolisme de repos ralentit de façon prolongée suite à des diètes répétées L’entraînement augmente le métabolisme de repos 5 Mythes
Métabolisme lent ? Métabolisme lent ou bas ? Métabolisme bas = faible dépense énergétique totale (kcal*d-1) Métabolisme lent = faible dépense énergétique par kg de poids ou de masse maigre (kcal*kg-1*d-1) Impact des diètes hypocaloriques Ralentissement aigue du métabolisme (temporaire)- 0-5% à 10-15% jeun complet Perte de masse grasse - 4.5 kcal*kg-1*d-1 Perte de masse musculaire - 13 kcal*kg-1*d-1 6 Rythmemétabolique
Métabolisme et composition corporelle Compartiments de la composition corporelle et métabolisme de repos 7
Impact de l’entraînement Impact Élévation = récupération Entraînement aérobie coût énergétique: 600kcal/h Intensité: 70%VO²max Durée: 60min Entraînement en musculation coût énergétique: 200kcal/h Intensité: 70% 1RM Volume: 2-3 séries/groupe musculaire Densité: 1.0  (60s effort/60sec repos) Concrêtement Élévation proportionnelle à la sollicitation Aérobie post: 180 à 720  kcal Approx 5-15% pour 2-24h Musculation post: 110 à 336 kcal Approx 7% pour 2 à 24h 8 Entraînement et métabolisme
Thermogenèsealimentaire Qu’est-ce ? Représente le coût énergétique de la mastication, digestion, assimilation et entreposage des nutriments Est principalement déterminée par la nature des aliments ingérés Est peu variable au sein d’une alimentation Nord-américaine Ça représente quoi ? Environ 10% de l’énergie ingérée: ,[object Object]
Coût des lipides:  	 4%
Coût des protéines:   25%9 Digestion et énergie
A. Boisei H. Habilis A. Robustus A. Africanus A. Afarensis H. Erectus H. Sapiens 10 Thermogenèsealimentaire et évolution
Brièvement: ce que nous mangions/ons 11 Évolution de notre alimentation
Mythe sur la thermogenèse alimentaire Les diètes protéinées  permettent la perte de poids sans  la perte de masse musculaire Mythes 12
Protéines et perte de poids Déficit énergétique Le déficit énergétique est le facteur le plus puissant qui influence la composition corporelle Stimulation mécanique La stimulation mécanique est essentielle pour maintenir/augmenter la masse musculaire Le déficit énergétique influence la capacité à générer une tension mécanique 13 Mythes
Diète seulementMasse grasse: -4 kgMasse maigre: -0.9kg  Diète et exerciceMasse grasse: -6.7 kgMasse maigre: -0.3kg  14 Impact des protéinessur la perte de masse maigre
Activité physique Qu’est-ce ? Est caractérisée par l’activité musculaire Toute action musculaire nécessitant de l’énergie est considérée comme de l’activité physique Ça représente quoi ? Environ 25-30% de la dépense énergétique totale Généralement entre  300 et 1500 kcal/d Peut varier d’environ de 50 à 200% d’une journée à l’autre selon les conditions Composantes du métabolisme de repos 15
H. Sapiens H. Erectus Contemporain A. Robustus A. Africanus A. Afarensis A. Boisei H. Habilis 16 L’activité physique et son évolution
Mythes sur l’activité physique Il est facile de bouger plus L’entraînement est la plus grande dépense énergétique 17 Mythes
Bouger plus ? Perspective 24h Bouger plus n’est pas tâche facile Il faut considérer les 1440 min de la journée Il faut considérer les contraintes géocentriques et égocentriques 18 ProjetCalori-faire: Bouger plus, est-ce possible ?
Facteurs Géocentriques Localisation Horaire Environnement Autres Égocentriques Capacité aérobie Force musculaire Motivation Autres 19 Facteursd’influence de l’activité physique
+ 263 kcal/d + 38 min/d 20 Résultats du projet Calorie-Faire
Poids (kg):      58.4 (5) Dépense énergétique (kcal/d):  2507 (206) Dépense énergétique relative (kcal*kg-0.79*d-1):   100  (6) Activité physique (kcal/d):                    922 (156) A. Robustus A. Africanus H. Sapiens A. Afarensis H. Habilis H. Erectus Poids (kg):             			           85.8 (31) Dépense énergétique (kcal/d):                         2580 (632) Dépense énergétique relative (kcal*kg-0.79*d-1):  77.3  (8) Activité physique (kcal/d):                                   555 (225)  21 L’évolution de notredépenseénergétique
Entraînement et dépense énergétique Entraînement = +kcal  ? L’entraînement n’est pas forcément un plus pour augmenter la dépense énergétique Il est difficile de quantifier la dépense énergétique Exemples Entraînement peut causer  de la fatigue ou de la  « complaisance » Attention aux outils que vous utilisez 22 Mesures, mauvaises conceptions et activité physique
Qui sera l’homosapiende demain ? 23 Dépenseénergétique, d’hier à aujourd’hui…
Visitez le blogue du Dr Kin… www.drkin.com Synemorphose 2010 © Tousdroitsréservés
Références 1.	Swinburn, B.A., et al., Estimating the changes in energy flux thatcharacterize the rise in obesityprevalence. Am J Clin Nutr, 2009. 89(6): p. 1723-8. 2.	Schoeller, D.A., The energy balance equation: looking back and lookingforward are twoverydifferentviews.NutrRev, 2009. 67(5): p. 249-54. 3.	Eaton, S.B., L. Cordain, and P.B. Sparling, Evolution, body composition, insulinreceptorcompetition, and insulinresistance.Prev Med, 2009. 49(4): p. 283-5. 4.	Crompton, R.H., E.E. Vereecke, and S.K. Thorpe, Locomotion and posture from the commonhominoidancestor to fully modern hominins, withspecialreference to the last commonpanin/homininancestor. J Anat, 2008. 212(4): p. 501-43. 5.	Chow, C.C. and K.D. Hall, The dynamics of human body weight change.PLoS Comput Biol, 2008. 4(3): p. e1000045. 6.	Yun, A.J., J.D. Doux, and S.M. Daniel, Brewingcontroversies: Darwinian perspective on the adaptive and maladaptiveeffects of caffeine and ethanol as dietaryautonomicmodulators. Med Hypotheses, 2007. 68(1): p. 31-6. 7.	St-Onge, M., et al., Evaluation of a portable device to measuredailyenergyexpenditure in free-living adults. Am J Clin Nutr, 2007. 85(3): p. 742-9. 8.	Leonard, W.R., J.J. Snodgrass, and M.L. Robertson, Effects of brainevolution on human nutrition and metabolism.AnnuRevNutr, 2007. 27: p. 311-27. 9.	Goldberg, J.H. and A.C. King, Physicalactivity and weight management across the lifespan.AnnuRev Public Health, 2007. 28: p. 145-70. 10.	Wells, J.C., The evolution of humanfatness and susceptibility to obesity: an ethologicalapproach.BiolRevCamb Philos Soc, 2006. 81(2): p. 183-205. Synemorphose 2010 © Tousdroitsréservés
Références 11.	Swinburn, B.A., et al., Estimating the effects of energyimbalance on changes in body weight in children. Am J Clin Nutr, 2006. 83(4): p. 859-63. 12.	Steudel-Numbers, K.L., Energetics in Homo erectus and otherearlyhominins: the consequences of increasedlower-limblength. J Hum Evol, 2006. 51(5): p. 445-53. 13.	Phelan, S., et al., Are the eating and exercise habits of successfulweight losers changing?Obesity (SilverSpring), 2006. 14(4): p. 710-6. 14.	Ekkekakis, P., E.E. Hall, and S.J. Petruzzello, Variation and homogeneity in affective responses to physicalactivity of varyingintensities: an alternative perspective on dose-responsebased on evolutionaryconsiderations. J Sports Sci, 2005. 23(5): p. 477-500. 15.	Eikelis, N. and M. Esler, The neurobiology of humanobesity.ExpPhysiol, 2005. 90(5): p. 673-82. 16.	Cordain, L., et al., Origins and evolution of the Western diet: health implications for the 21st century. Am J Clin Nutr, 2005. 81(2): p. 341-54. 17.	Vogels, N., et al., Estimating changes in dailyphysicalactivitylevels over time: implication for health interventions from a novelapproach. Int J Sports Med, 2004. 25(8): p. 607-10. 18.	Plummer, T., Flaked stones and oldbones: biological and cultural evolutionat the dawn of technology. Am J PhysAnthropol, 2004. Suppl 39: p. 118-64. 19.	Macias, A.E., Experimentaldemonstration of humanweighthomeostasis: implications for understandingobesity.Br J Nutr, 2004. 91(3): p. 479-84. 20.	Leonard, W.R., et al., Metaboliccorrelates of hominidbrainevolution.CompBiochemPhysiol A Mol IntegrPhysiol, 2003. 136(1): p. 5-15. Synemorphose 2010 © Tousdroitsréservés

Contenu connexe

Tendances

Formation en perte de poids
Formation en perte de poidsFormation en perte de poids
Formation en perte de poids
Maxime St-Onge
 
Sport Et PréVention Cardio Vasculaire
Sport Et PréVention Cardio VasculaireSport Et PréVention Cardio Vasculaire
Sport Et PréVention Cardio Vasculaire
sfa_angeiologie
 
Approche de la préparation physique
Approche de la préparation physiqueApproche de la préparation physique
Approche de la préparation physique
achatenet
 
Grands principes de la musculation
Grands principes de la musculationGrands principes de la musculation
Grands principes de la musculation
cenlaser
 
Approche de la musculation
Approche de la musculationApproche de la musculation
Approche de la musculation
achatenet
 

Tendances (20)

Bioénergétique et composition corporelle v2
Bioénergétique et composition corporelle v2Bioénergétique et composition corporelle v2
Bioénergétique et composition corporelle v2
 
Formation en perte de poids
Formation en perte de poidsFormation en perte de poids
Formation en perte de poids
 
La perte de poids revue et corrigée à l'ancienne
La perte de poids revue et corrigée à l'ancienneLa perte de poids revue et corrigée à l'ancienne
La perte de poids revue et corrigée à l'ancienne
 
Analyse de la composition corporelle
Analyse de la composition corporelleAnalyse de la composition corporelle
Analyse de la composition corporelle
 
Hypertrophie et perte de poids
Hypertrophie et perte de poidsHypertrophie et perte de poids
Hypertrophie et perte de poids
 
Mythes sur la perte de poids
Mythes sur la perte de poidsMythes sur la perte de poids
Mythes sur la perte de poids
 
Perte de poids
Perte de poidsPerte de poids
Perte de poids
 
Portero Pierre jfk2011
Portero Pierre jfk2011Portero Pierre jfk2011
Portero Pierre jfk2011
 
Stratégies de récupération en trail & ultra-trail [YLM 2015]
Stratégies de récupération en trail & ultra-trail [YLM 2015]Stratégies de récupération en trail & ultra-trail [YLM 2015]
Stratégies de récupération en trail & ultra-trail [YLM 2015]
 
Les stratégies de récupération en football (Recovery strategies in Soccer)
Les stratégies de récupération en football (Recovery strategies in Soccer)Les stratégies de récupération en football (Recovery strategies in Soccer)
Les stratégies de récupération en football (Recovery strategies in Soccer)
 
Le renforcement musculaire chez l'enfant
Le renforcement musculaire chez l'enfantLe renforcement musculaire chez l'enfant
Le renforcement musculaire chez l'enfant
 
Prevention de l'obesité activité physique sur ordonnance
Prevention de l'obesité   activité physique sur ordonnancePrevention de l'obesité   activité physique sur ordonnance
Prevention de l'obesité activité physique sur ordonnance
 
Sport Et PréVention Cardio Vasculaire
Sport Et PréVention Cardio VasculaireSport Et PréVention Cardio Vasculaire
Sport Et PréVention Cardio Vasculaire
 
Diabète et sport
Diabète et sportDiabète et sport
Diabète et sport
 
Securitaire
Securitaire Securitaire
Securitaire
 
Approche de la préparation physique
Approche de la préparation physiqueApproche de la préparation physique
Approche de la préparation physique
 
Entraînement combiné force_endurance
Entraînement combiné force_enduranceEntraînement combiné force_endurance
Entraînement combiné force_endurance
 
Grands principes de la musculation
Grands principes de la musculationGrands principes de la musculation
Grands principes de la musculation
 
Approche de la musculation
Approche de la musculationApproche de la musculation
Approche de la musculation
 
Entraînement polarisé
Entraînement polariséEntraînement polarisé
Entraînement polarisé
 

Similaire à Évolution et obésité

Sport et supplement de proteins (1)
Sport et supplement de proteins (1)Sport et supplement de proteins (1)
Sport et supplement de proteins (1)
Vouli Kane
 
Presentation de Dominique Boute
Presentation de Dominique BoutePresentation de Dominique Boute
Presentation de Dominique Boute
tsoret1
 
Prise en charge globale du patient vasculaire
Prise en charge globale du patient vasculaire Prise en charge globale du patient vasculaire
Prise en charge globale du patient vasculaire
Pelouze Guy-André
 
Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1
Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1
Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1
Centre Circuit
 
Principes d’entrainement chap 6
Principes d’entrainement chap 6Principes d’entrainement chap 6
Principes d’entrainement chap 6
sebgiguere
 
Prise en charge de la dénutrition n chapelle
Prise en charge de la dénutrition n chapellePrise en charge de la dénutrition n chapelle
Prise en charge de la dénutrition n chapelle
vdimartino
 
Presentation de Karine Clement
Presentation de Karine ClementPresentation de Karine Clement
Presentation de Karine Clement
tsoret1
 
Les bases d’une alimentation équilibrée
Les bases d’une alimentation équilibréeLes bases d’une alimentation équilibrée
Les bases d’une alimentation équilibrée
mel_guillaume
 
Les bases d’une alimentation équilibrée
Les bases d’une alimentation équilibréeLes bases d’une alimentation équilibrée
Les bases d’une alimentation équilibrée
mel_guillaume
 

Similaire à Évolution et obésité (20)

Sciences des aliments.pdf
Sciences des aliments.pdfSciences des aliments.pdf
Sciences des aliments.pdf
 
Sport et supplement de proteins (1)
Sport et supplement de proteins (1)Sport et supplement de proteins (1)
Sport et supplement de proteins (1)
 
Presentation de Dominique Boute
Presentation de Dominique BoutePresentation de Dominique Boute
Presentation de Dominique Boute
 
Prise en charge globale du patient vasculaire
Prise en charge globale du patient vasculaire Prise en charge globale du patient vasculaire
Prise en charge globale du patient vasculaire
 
Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1
Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1
Colloque CIRCUIT ME Mathieu Phd v1.1
 
Nutrition et musculation grandeur de l esprit, force du corps
Nutrition et musculation   grandeur de l esprit, force du corpsNutrition et musculation   grandeur de l esprit, force du corps
Nutrition et musculation grandeur de l esprit, force du corps
 
L´alimentation
L´alimentationL´alimentation
L´alimentation
 
Principes d’entrainement chap 6
Principes d’entrainement chap 6Principes d’entrainement chap 6
Principes d’entrainement chap 6
 
Prise en charge de la dénutrition n chapelle
Prise en charge de la dénutrition n chapellePrise en charge de la dénutrition n chapelle
Prise en charge de la dénutrition n chapelle
 
Metayer.JRA2015.pdf
Metayer.JRA2015.pdfMetayer.JRA2015.pdf
Metayer.JRA2015.pdf
 
Bénéfices des activités physiques adaptées dans la prise en charge de sujets ...
Bénéfices des activités physiques adaptées dans la prise en charge de sujets ...Bénéfices des activités physiques adaptées dans la prise en charge de sujets ...
Bénéfices des activités physiques adaptées dans la prise en charge de sujets ...
 
MORPHOLOGIES ET REGIME ALIMENTAIRE Dr OUATTARA.pptx
MORPHOLOGIES ET REGIME ALIMENTAIRE Dr OUATTARA.pptxMORPHOLOGIES ET REGIME ALIMENTAIRE Dr OUATTARA.pptx
MORPHOLOGIES ET REGIME ALIMENTAIRE Dr OUATTARA.pptx
 
Les bases de la nutrition: kit enseignant
Les bases de la nutrition: kit enseignantLes bases de la nutrition: kit enseignant
Les bases de la nutrition: kit enseignant
 
Nutrition
Nutrition Nutrition
Nutrition
 
Poly nutrition1
 Poly nutrition1 Poly nutrition1
Poly nutrition1
 
National call nutrition without harm march 11 2015_french
National call nutrition without harm march 11 2015_frenchNational call nutrition without harm march 11 2015_french
National call nutrition without harm march 11 2015_french
 
Presentation de Karine Clement
Presentation de Karine ClementPresentation de Karine Clement
Presentation de Karine Clement
 
Les bases d’une alimentation équilibrée
Les bases d’une alimentation équilibréeLes bases d’une alimentation équilibrée
Les bases d’une alimentation équilibrée
 
Les bases d’une alimentation équilibrée
Les bases d’une alimentation équilibréeLes bases d’une alimentation équilibrée
Les bases d’une alimentation équilibrée
 
Malnutrition and calorie - nutrition enteral
Malnutrition and calorie - nutrition enteralMalnutrition and calorie - nutrition enteral
Malnutrition and calorie - nutrition enteral
 

Évolution et obésité

  • 1. Par Maxime St-Onge M.Sc NutritionPhD Activité physique Évolution et dépense énergétique Pourquoi sommes-nous obèses ?
  • 2. Qu’est-ceque la dépenseénergétique ? Théorie Représente l’ensemble des processus énergétiques de l’organisme Encore aujourd’hui, il demeure difficile de précisément mesurer la dépense énergétique Compartiments On divise la dépense énergétique en 3 compartiments: Métabolisme de repos Thermogenèse alimentaire Activité physique Dépenseénergétique 2
  • 3. Métabolisme de repos Qu’est-ce ? Représente l’activité métabolique minimale de l’organisme Est principalement déterminé par le gabarit (taille des organes) Est influencé par plusieurs facteurs mais demeure relativement constant Ça représente quoi ? Environ 65-75% de la dépense énergétique totale Généralement entre 1000 et 2000 kcal/d Peut varier d’environ 5-8% d’une journée à l’autre selon les conditions Composantes du métabolisme de repos 3
  • 4. H. Sapiens H. Erectus A. Robustus H. Habilis A. Boisei A. Afarensis A. Africanus 4 Le métabolisme de repos et son évolution
  • 5. Mythes sur le métabolisme de repos Le métabolisme de repos ralentit de façon prolongée suite à des diètes répétées L’entraînement augmente le métabolisme de repos 5 Mythes
  • 6. Métabolisme lent ? Métabolisme lent ou bas ? Métabolisme bas = faible dépense énergétique totale (kcal*d-1) Métabolisme lent = faible dépense énergétique par kg de poids ou de masse maigre (kcal*kg-1*d-1) Impact des diètes hypocaloriques Ralentissement aigue du métabolisme (temporaire)- 0-5% à 10-15% jeun complet Perte de masse grasse - 4.5 kcal*kg-1*d-1 Perte de masse musculaire - 13 kcal*kg-1*d-1 6 Rythmemétabolique
  • 7. Métabolisme et composition corporelle Compartiments de la composition corporelle et métabolisme de repos 7
  • 8. Impact de l’entraînement Impact Élévation = récupération Entraînement aérobie coût énergétique: 600kcal/h Intensité: 70%VO²max Durée: 60min Entraînement en musculation coût énergétique: 200kcal/h Intensité: 70% 1RM Volume: 2-3 séries/groupe musculaire Densité: 1.0 (60s effort/60sec repos) Concrêtement Élévation proportionnelle à la sollicitation Aérobie post: 180 à 720 kcal Approx 5-15% pour 2-24h Musculation post: 110 à 336 kcal Approx 7% pour 2 à 24h 8 Entraînement et métabolisme
  • 9.
  • 11. Coût des protéines: 25%9 Digestion et énergie
  • 12. A. Boisei H. Habilis A. Robustus A. Africanus A. Afarensis H. Erectus H. Sapiens 10 Thermogenèsealimentaire et évolution
  • 13. Brièvement: ce que nous mangions/ons 11 Évolution de notre alimentation
  • 14. Mythe sur la thermogenèse alimentaire Les diètes protéinées permettent la perte de poids sans la perte de masse musculaire Mythes 12
  • 15. Protéines et perte de poids Déficit énergétique Le déficit énergétique est le facteur le plus puissant qui influence la composition corporelle Stimulation mécanique La stimulation mécanique est essentielle pour maintenir/augmenter la masse musculaire Le déficit énergétique influence la capacité à générer une tension mécanique 13 Mythes
  • 16. Diète seulementMasse grasse: -4 kgMasse maigre: -0.9kg Diète et exerciceMasse grasse: -6.7 kgMasse maigre: -0.3kg 14 Impact des protéinessur la perte de masse maigre
  • 17. Activité physique Qu’est-ce ? Est caractérisée par l’activité musculaire Toute action musculaire nécessitant de l’énergie est considérée comme de l’activité physique Ça représente quoi ? Environ 25-30% de la dépense énergétique totale Généralement entre 300 et 1500 kcal/d Peut varier d’environ de 50 à 200% d’une journée à l’autre selon les conditions Composantes du métabolisme de repos 15
  • 18. H. Sapiens H. Erectus Contemporain A. Robustus A. Africanus A. Afarensis A. Boisei H. Habilis 16 L’activité physique et son évolution
  • 19. Mythes sur l’activité physique Il est facile de bouger plus L’entraînement est la plus grande dépense énergétique 17 Mythes
  • 20. Bouger plus ? Perspective 24h Bouger plus n’est pas tâche facile Il faut considérer les 1440 min de la journée Il faut considérer les contraintes géocentriques et égocentriques 18 ProjetCalori-faire: Bouger plus, est-ce possible ?
  • 21. Facteurs Géocentriques Localisation Horaire Environnement Autres Égocentriques Capacité aérobie Force musculaire Motivation Autres 19 Facteursd’influence de l’activité physique
  • 22. + 263 kcal/d + 38 min/d 20 Résultats du projet Calorie-Faire
  • 23. Poids (kg): 58.4 (5) Dépense énergétique (kcal/d): 2507 (206) Dépense énergétique relative (kcal*kg-0.79*d-1): 100 (6) Activité physique (kcal/d): 922 (156) A. Robustus A. Africanus H. Sapiens A. Afarensis H. Habilis H. Erectus Poids (kg): 85.8 (31) Dépense énergétique (kcal/d): 2580 (632) Dépense énergétique relative (kcal*kg-0.79*d-1): 77.3 (8) Activité physique (kcal/d): 555 (225) 21 L’évolution de notredépenseénergétique
  • 24. Entraînement et dépense énergétique Entraînement = +kcal ? L’entraînement n’est pas forcément un plus pour augmenter la dépense énergétique Il est difficile de quantifier la dépense énergétique Exemples Entraînement peut causer de la fatigue ou de la « complaisance » Attention aux outils que vous utilisez 22 Mesures, mauvaises conceptions et activité physique
  • 25. Qui sera l’homosapiende demain ? 23 Dépenseénergétique, d’hier à aujourd’hui…
  • 26. Visitez le blogue du Dr Kin… www.drkin.com Synemorphose 2010 © Tousdroitsréservés
  • 27. Références 1. Swinburn, B.A., et al., Estimating the changes in energy flux thatcharacterize the rise in obesityprevalence. Am J Clin Nutr, 2009. 89(6): p. 1723-8. 2. Schoeller, D.A., The energy balance equation: looking back and lookingforward are twoverydifferentviews.NutrRev, 2009. 67(5): p. 249-54. 3. Eaton, S.B., L. Cordain, and P.B. Sparling, Evolution, body composition, insulinreceptorcompetition, and insulinresistance.Prev Med, 2009. 49(4): p. 283-5. 4. Crompton, R.H., E.E. Vereecke, and S.K. Thorpe, Locomotion and posture from the commonhominoidancestor to fully modern hominins, withspecialreference to the last commonpanin/homininancestor. J Anat, 2008. 212(4): p. 501-43. 5. Chow, C.C. and K.D. Hall, The dynamics of human body weight change.PLoS Comput Biol, 2008. 4(3): p. e1000045. 6. Yun, A.J., J.D. Doux, and S.M. Daniel, Brewingcontroversies: Darwinian perspective on the adaptive and maladaptiveeffects of caffeine and ethanol as dietaryautonomicmodulators. Med Hypotheses, 2007. 68(1): p. 31-6. 7. St-Onge, M., et al., Evaluation of a portable device to measuredailyenergyexpenditure in free-living adults. Am J Clin Nutr, 2007. 85(3): p. 742-9. 8. Leonard, W.R., J.J. Snodgrass, and M.L. Robertson, Effects of brainevolution on human nutrition and metabolism.AnnuRevNutr, 2007. 27: p. 311-27. 9. Goldberg, J.H. and A.C. King, Physicalactivity and weight management across the lifespan.AnnuRev Public Health, 2007. 28: p. 145-70. 10. Wells, J.C., The evolution of humanfatness and susceptibility to obesity: an ethologicalapproach.BiolRevCamb Philos Soc, 2006. 81(2): p. 183-205. Synemorphose 2010 © Tousdroitsréservés
  • 28. Références 11. Swinburn, B.A., et al., Estimating the effects of energyimbalance on changes in body weight in children. Am J Clin Nutr, 2006. 83(4): p. 859-63. 12. Steudel-Numbers, K.L., Energetics in Homo erectus and otherearlyhominins: the consequences of increasedlower-limblength. J Hum Evol, 2006. 51(5): p. 445-53. 13. Phelan, S., et al., Are the eating and exercise habits of successfulweight losers changing?Obesity (SilverSpring), 2006. 14(4): p. 710-6. 14. Ekkekakis, P., E.E. Hall, and S.J. Petruzzello, Variation and homogeneity in affective responses to physicalactivity of varyingintensities: an alternative perspective on dose-responsebased on evolutionaryconsiderations. J Sports Sci, 2005. 23(5): p. 477-500. 15. Eikelis, N. and M. Esler, The neurobiology of humanobesity.ExpPhysiol, 2005. 90(5): p. 673-82. 16. Cordain, L., et al., Origins and evolution of the Western diet: health implications for the 21st century. Am J Clin Nutr, 2005. 81(2): p. 341-54. 17. Vogels, N., et al., Estimating changes in dailyphysicalactivitylevels over time: implication for health interventions from a novelapproach. Int J Sports Med, 2004. 25(8): p. 607-10. 18. Plummer, T., Flaked stones and oldbones: biological and cultural evolutionat the dawn of technology. Am J PhysAnthropol, 2004. Suppl 39: p. 118-64. 19. Macias, A.E., Experimentaldemonstration of humanweighthomeostasis: implications for understandingobesity.Br J Nutr, 2004. 91(3): p. 479-84. 20. Leonard, W.R., et al., Metaboliccorrelates of hominidbrainevolution.CompBiochemPhysiol A Mol IntegrPhysiol, 2003. 136(1): p. 5-15. Synemorphose 2010 © Tousdroitsréservés
  • 29. Références 21. Eaton, S.B., An evolutionary perspective on humanphysicalactivity: implications for health.CompBiochemPhysiol A Mol IntegrPhysiol, 2003. 136(1): p. 153-9. 22. Pickford, M., Palaeoenvironments and hominoidevolution. Z MorpholAnthropol, 2002. 83(2-3): p. 337-48. 23. Panter-Brick, C., Sexual division of labor: energetic and evolutionary scenarios. Am J Hum Biol, 2002. 14(5): p. 627-40. 24. Leonard, W.R. and S.J. Ulijaszek, Energetics and evolution: an emergingresearchdomain. Am J Hum Biol, 2002. 14(5): p. 547-50. 25. Cordain, L., et al., The paradoxical nature of hunter-gathererdiets: meat-based, yet non-atherogenic.Eur J Clin Nutr, 2002. 56 Suppl 1: p. S42-52. 26. Lev-Ran, A., Humanobesity: an evolutionaryapproach to understandingourbulgingwaistline.DiabetesMetabResRev, 2001. 17(5): p. 347-62. 27. Harcourt, A.H. and M.W. Schwartz, Primate evolution: a biology of holocene extinction and survival on the southeastAsianSundaShelfislands. Am J PhysAnthropol, 2001. 114(1): p. 4-17. 28. Egger, G.J., N. Vogels, and K.R. Westerterp, Estimatinghistorical changes in physicalactivitylevels. Med J Aust, 2001. 175(11-12): p. 635-6. 29. Bulik, C.M. and D.B. Allison, The geneticepidemiology of thinness.ObesRev, 2001. 2(2): p. 107-15. 30. Kramer, P.A., Modelling the locomotorenergetics of extincthominids. J ExpBiol, 1999. 202(Pt 20): p. 2807-18. Synemorphose 2010 © Tousdroitsréservés
  • 30. Références 31. Cordain, L., et al., Physicalactivity, energyexpenditure and fitness: an evolutionary perspective. Int J Sports Med, 1998. 19(5): p. 328-35. 32. Leonard, W.R. and M.L. Robertson, Comparative primate energetics and hominidevolution. Am J PhysAnthropol, 1997. 102(2): p. 265-81. 33. Kinney, J.M., Influence of altered body weight on energyexpenditure.NutrRev, 1995. 53(9): p. 265-8. 34. Foley, R.A. and P.C. Lee, Ecology and energetics of encephalization in hominidevolution. Philos Trans R Soc Lond B BiolSci, 1991. 334(1270): p. 223-31; discussion 232. 35. Andrews, P. and L. Martin, Hominoiddietaryevolution. Philos Trans R Soc Lond B BiolSci, 1991. 334(1270): p. 199-209, discussion 209. Synemorphose 2010 © Tousdroitsréservés