SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  2
Télécharger pour lire hors ligne
‘‘Donner du sang pour sauver des vies’’Thème :
Journal & Emission : Santé d’AbordJournal & Emission : Santé d’AbordJournal & Emission : Santé d’Abord
1er NUM. / 27-AOÛT- 017
Télévision TogolaiseTélévision TogolaiseTélévision Togolaise
orsque les patients sont souffrants, ils
La c h è t e n t e n p h a r m a c i e s o u s
prescription médicale des produits, des
médicaments. Il arrive que dans certaines
situations de maladies, le médecin en dehors
des produits qu'il prescrit, ajoute la
transfusionsanguined'où la nécessitepourle
maladedesefairetransfuser.Danslecasdela
prescription du sang, le parent du patient est
confrontéàunecourseàlamontre.
Il court au Centre National de Transfusion
Sanguineet il arrivesouventqu'il y ait pénurie
de sang, un problème très sérieux.
L'émission a permis d'explorer toutes les
questions avec Dr MAGNA Essowoè,
médecin hématologue et chef service IEC et
collecte au Centre National de Transfusion
Sanguine.
Problématique de la
prescription du sang
'émissionaétépréparéeencollaboration
LavecMmeOliveSEWONOU,assistante.
Un reportage illustrant le débat a été suivi par
lestéléspectateursetapermisàl'invitédujour,
defairesonentréedansl'émission.
Durant 1h, trois (03) sous thématiquesliées à
la présentation du Centre National de
Transfusion Sanguine, sa situation
géographique et son personnel, le deuxième
sur le processus de traitement de sang qui est
livré à nos populations et le dernier sur le
problèmedepénuriedesangetcequelecentre
faitpourpalieràcemanque ontétédébattues.
Préambule ....
Il n'existe pas de produit susceptible
d'être substitué au sang humain. Le don du
sang est indispensable pour sauver une vie.
Donner son sang est un acte généreux,
solidaire et responsable qui permet chaque
annéedesoigner500000malades.
Donner du sang pour sauver la vie est le
thème abordé ce mardi 22 Août 2017 dans
Santéd'abord.
Santé d'abord, une émission initiée par
KUESSAN Yovodevi , directeur de la
Télévision Togolaise pour informer
sensibiliser et éduquer la population sur les
mesurespréventives etcurativesàprendre
pour être en bonne santé et s'assurer de la
bonne santé des enfants, de la mère et de
toutelafamille.
Ce journal reste la vitrine d'éducation à la
santédelachainemère,laTVT,votretélé.
04 01
nal de Transfusion Sanguine de Sokodé. Il y a
aussi la possibilité de donner du sang lorsque
l'équipe de collecte se déplace dans les
églises, mosquées, universités, lycées et
servicespublicsouprivés.
Un donneur familial peut-il donner sang
rapidementencasd'urgencedanssafamille
C'est déconseillé pour deux règles
fondamentales
La transfusion sanguine obéit à des règles
appelées principes du don de sang. Le
donneurdesangetlereceveurnedoiventpas
se connaitre ; c'est le principe d'anonymat
dans la transfusion sanguine. En connaissant
la personne qui m'a donné du sang j'aurai un
sentiment de redevabilité envers cette
personne. C'est vise versa c'est-à-dire si par
malheur j'ai été contaminé par le sang d'un
donneur que je connais, j'aurai des tendances
à incriminer ce dernier en l'accusant de
m'avoircontaminéparsonmauvaissang.
En matière de transfusion sanguine on fait
toujours les analyses car on ne sait jamais à
quel moment le donneur aurait été infecté.
En prétendant que quelqu'un est connu et
qu'on peut prélever rapidement son sang
pour une personne en urgence, on risque de
transmettre au receveur des maladies. Quel
que soit le nombre de fois que vous donnez
du sang on réalisera toujours des analyses
réglementaires sur votre don pour protéger
le receveur mais également le personnel
soignant.
C'est pour ces deux raisons qu'on déconseille
de prélever du sang en urgence et de le
transfuser
Le problème majeur que le centre a est le
manque de ressources humaines donc nous
adressons ce plaidoyer au ministère de la
santé. Nous savons très bien que chaque
année l'ENAM forme des auxiliaires
médicaux qu'il pourrait faire affecter au
centredetransfusionsanguine.
Pourriez-vous partagez avec nous l'expérience
les bonnes pratiques de la disponibilité
permanente du sang dans les structures des
autres pays de la sous-région ? Ils vous arrivent
de faire des rencontres avec vos collègues de la
sous-régionoud'ailleurs?
Effectivement nous avons de temps en temps
d e s r e n c o n t r e s d a n s l e s c o n g r è s
internationaux avec nos collègues de
transfusion des autres pays où nous
partageonsdesexpériences
Ailleurs le sang est gratuit et comment ils
sont arrivés là ? Ils nous l'ont expliqué.
Aujourd'hui je pense que si on pouvait
prélever 1 ou 2 francs sur chaque impulsion
de communication que nous faisons cela
suffirait largement pour avoir assez d'argent
afin de financer le secteur transfusionnel et
de rendre finalement gratuits les produits
sanguins. Si cela était bien expliqué aux
Togolais,ilscomprendraient.
Aujourd'hui on n'a pas des moyens pour
produire en quantité. Nous avons abandonné
des sites de collecte non pas par volonté mais
plutôt par insuffisance de moyens. Il faudra
avoir des ressources humaines pour y aller,
avoir les moyens pour assurer la qualification
biologique du sang collecté. Voilà le gros
problèmequenousavons
Un téléspectateur dit qu'on lui a pris 31500
avantdeluivendredusang
C'est regrettable qu'on arrive à cela. Les prix
de session du sang sont fixes et le produit
dont le prix est plus élevé est la poche adulte
duconcentrédeglobulesrougequiestcédéà
6000 F CFA l'unité. Normalement, on ne vend
pas le sang mais on parle de « céder le sang ».
Le coût de production d'une poche de
concentré de globules rouge est évalué 30
000FCFAdoncsiondevaitlevendre ceserait
un peu plus élevé afin de pouvoir faire des
bénéfices.
L'Etat a demandé qu'on cède le produit
contre une contribution de 6 000 francs donc
l'état met 24 000 francs comme contribution
pour sauver la personne en détresse. S'il
s'avère que vous alliez dans une structure
p r i v é e q u i v e u t f a i r e l ' a c t i v i t é
transfusionnelle, étant donné que cela coute
cher, la structure est obligée de vous calculer
le coût de la poche vide, des analyses bref le
prix de tout ce que nous faisons pour nous
assurer de la qualité du produit. C'est ce qui
fait que vous allez retrouver dans ces
structures des produits sanguins à des coûts
élevés ; C'est aussi désolant de voir que ce ne
soit pas des produits de qualité car ce sont
souvent des tests rapides qui sont utilisés
pourqualifiercesproduitssanguins.Lestests
rapides dont je parle sont peu sensibles et ne
sont pas recommandés en transfusion
sanguine.
Sic'estdansunhôpitalpublicqu'onluiacédé
le produit à 31500 F CFA, il a le droit de se
plaindreetlapersonneseraitsanctionnée.
LegroupageO-est-ilautoriseàdonnerdusang
Quand on dit O- les gens pensent à la
sérologie rétrovirale, or le groupe sanguin O-
n'arienencommunaveclasérologie;c'estun
groupe sanguin tout comme les autres, c'est
aussi un groupe sanguin qui est recherché. En
matière de transfusion des globules rouges,
lapocheOrhésusnégatif peutêtretransfusé
à tout le monde même si on n'ignore le
groupe sanguin du receveur c'est ce qu'on
appelleledonneuruniversel.C'estuneerreur
de penser que les groupes sanguins O- ne
peuventpasdonnerdusang
Qu'enest-ildesautresgroupessanguins?
Tous les groupes peuvent donner du sang. Le
dondesangestuneaffairedetous.
Parancombiendefoispeut-ondonnerdusang?
Au Togo, l'homme peut donner du sang 4 fois
par an et 3 fois pour la femme ce qui équivaut
à chaque trois mois pour l'homme et 4 mois
pourlafemme.Cesfréquences ontétéfixées
sur la base des paramètres physiologiques (la
menstruation, l'allaitement) et aussi sur la
base des études opérationnelles que nous
avons réalisées. Je tiens à souligner qu'en
transfusion la principale règle est de ne pas
nuire au donneur ni au receveur. Ces
intervalles entre les dons permettent de
protéger le donneur et de disposer des
produitsdequalitépourlesreceveurs.
Est-ce seulement le centre de Lomé qui donne
desattestationsauxdonneurs?
Oui, c'est la politique de reconnaissance qu'a
mis en place le centre de Lomé. Certainement
quelecentredeSokodéaussiàlasienne
Célébrez-vous la journée de don de sang ? Et
quelleestsadate?
Oui nous célébrons la journée mondiale du
don de sang tous les 14 juin. C'est une
célébration internationale. Notons que ce
n'est pas une journée de fête mais plutôt de
rencontre d'échanges et de réflexion avec les
donneursdesang.
Pouvez nous faire part de certaine
préoccupationsdesdonneurs
Les donneurs se préoccupent des vaccins et
c'est d'eux que viennent l'idée des
attestations. Ils ont trouvé bien de
reconnaitre en eux des personnes qui ont le
sens de l'altruisme, de sauver la vie par
exemple.
Mot de fin
Je dis merci aux donneurs qui s'engagent à
sauver des concitoyens et je remercie notre
hiérarchie qui ne cesse de nous aider. Je lance
un cri vers les autorités de notre pays à
s'investir davantage pour améliorer le
secteurdelatransfusionpourqu'iln'yaitplus
de perte de vie humaine faute de pénurie de
produitssanguins.
IMPORTANCE DU SANG DANS LA
PRATIQUE SANITAIRE
La transfusion sanguine est au cœur de
la prise en charge et au cœur de toutes
les disciplines médicales selon Dr
MAGNANGessowe
Le reportage sur le centre de transfusion
sanguine a permis de voir les infirmiers
d'Etat du CNTS en activité au centre et de
voir que le centre dispose d'un personnel
qualifié.Cetterubriqueestsuiviedelaplace
de la transfusion sanguine dans le système
desantédansnotrepays.
Faisant suite à ce reportage, l'invité, Dr
M A G N A N G E s s o w o è , m é d e c i n
hématologue et chef service IEC et collecte
au Centre National de Transfusion
Sanguine a fait observer que la transfusion
sanguine et au cœur de toutes les
disciplines médicales. Que ce soit en
chirurgie en gynécologie, en pédiatrie ou
en hématologie, le praticien en médecine
moderne aura besoin des produits
sanguins pour sauver les patients en un
moment donné. Le sang est un produit
essentiel et quand il, arrive qu'il manque
chez un patient et qu'on en trouve pas,
celui-ci risque de perdre son patient quel
que soit sa compétence, quel que soit les
moyens dont il dispose. La transfusion
sanguine est au cœur de la prise en charge
et au cœur de toutes les disciplines
médicales.
MISSION DU CENTRE DE
TRANSFUSION SANGUINE
Rendre disponible le sang à transfuser
en quantité et en qualité aux
demandeurs.
La mission assignée à ce service, le titre le
révèle "Centre National de Transfusion
Sanguine" (CNTS) est de rendre disponible
le sang en quantité et en qualité aux
demandeurs. Nous ne sommes pas sans
savoir qu'aujourd'hui, pour rapprocher les
servicesdesantédespopulationsl'EtataDocteur MAGNANG Essowe médecin
hématologue au CNTS à Lomé, Invité du
jour.
Marcel TOYI,
Présentateur
créé des structures déconcentrées dans
toutes les régions, dans toutes les
préfectures et même dans les villages. On
peut citer les CHR, les districts sanitaires, les
CMS,lesdispensairesetc.
PROBLÉMATIQUE DE LA
TRANSFUSION SANGUINE
En matière de transfusion, on ne
transfusepasn'importeoù.
En matière de transfusion sanguine,
patients et médecins sont obligés de se
référer aux centres traitement de sang
crées l'Etat. Ces centres ont pour mission
régalienne de couvrir les besoins à l'échelle
nationale. C'est pourquoi quelle que soit la
localisation de l'hôpital, du centre de santé,
le centre de transfusion sanguine a le devoir
del'approvisionnerenproduitsanguin.
Cependant, il faut retenir qu'en matière de
transfusion, on ne transfuse pas n'importe
où. La politique nationale de transfusion
sanguine recommande à ce que la
transfusion soit pratiquée au minimum au
niveau de l'hôpital de district ou hôpital
préfectoral. Du coup, quand on est CMS,
dispensaire on ne devrait pas transfuser et
quand une situation demandant la
transfusion se pose dans ces formations
sanitaires, le patient devrait être référé
dans un hôpital qui peut et qui a les
capacitésrequisespourfairelatransfusion.
L'APPROVISIONNEMENT DES
FORMATIONS SANITAIRES AU
NIVEAU RÉGIONAL ET AU NIVEAU
PRÉFECTORAL
Il y a deux pôles de qualification
notamment le CNTS de Lomé et le CNTS
deSokodé.
Ilvadesoique desformationssanitaires au
niveau régional et au niveau préfectoral
soient approvisionnées en produits
sanguins. En matière de transfusion
sanguine, il y a selon Dr MAGNA Essowoè,
médecin hématologue et chef service IEC et
collecte au Centre National de Transfusion
Sanguine, deux pôles de qualification. Le
sang est collecté sur toute l'étendue du
territoire mais il y a deux pôles de
qualification notamment le CNTS de Lomé
et le CNTS de Sokodé qui s'occupent des
besoins dans la partie septentrionale du
Togo
Au niveau de Sokodé, il devait y avoir une
équipe technique et du matériel pour faire
presque le même travail que le centre de
Lomé,cequiestlecas.Effectivement"nous
avons les mêmes compétences et les
mêmes matériels puisque nous avons le
devoir d'assurer la même qualité du produit
sanguin qui sort de Lomé comme à Sokodé"
aconfirméledocteurMAGNANGEssowe.
GESTION DE L'OFFRE
le gros problème c'est les ressources
humaines qui se posent au CNTS de Lomé
celui de Sokodé. Si nous devons faire la
collecte mobile, il faut fermer le centre.
C'est vraiment un problème que le service
n'apaslescapacitésderésoudre.
Au niveau du centre national de transfusion
sanguine, il peut se poser le problème de la
gestion des donneurs quand il arrive que les
donneurssoienttellementnombreux.Cette
question est délicate, c'est vrai aujourd'hui
les compétences et les ressources
matériels pour couvrir les besoins en terme
de don au cas où les donateurs viennent
pour leurs dons ; le gros problème c'est les
ressources humaines qui se posent au CNTS
de Lomé celui de Sokodé. A titre d'exemple,
le CNTS traverse une période où il y a des
groupes organisés qui nous contactent
pour une collecte de don de sang mais nous
ne pouvons pas faire la collecte parce que
nous sommes en manque du personnel
actuellement. Compte tenu de l'offre, si
nous devons faire la collecte mobile il faut
fermer le centre. C'est vraiment un
problème que le service n'a pas les
capacitésderésoudre.
Q U E S T I O N S R E L AT I V E S A U X
PATHOLOGIES DANS LES PLAQUETTES
DE SANG
une opération chirurgicale dont il est révélé
une l'hémorragie massive. Le patient perd
beaucoup de sang et est obligé d'être
transfusé. Les plaquettes ont pour rôle
d'intervenir efficacement dans l'arrêt du
saignement.
Pour la question relative aux situations
pathologiques cliniques qui nécessitent la
transfusion du sang par exemple
l'hémorragie, l'accouchement, l'anémie,
laquelle est réellement une situation
pathologique qui nécessite une transfusion
sanguineetqueltypedesangfaut-il?
Selon que le patient soit un enfant, une
femme enceinte, quelqu'un qui a reçu une
balleblanche.Queltypedesangfaut-il?Est-
ce le même sang pour toutes ces
pathologies?
En matière de transfusion sanguine il y a
selon Dr MAGNA Essowoè, médecin
hématologue et chef service IEC et collecte
auCentreNationalde TransfusionSanguine
trois situations qui appellent à l'urgence de
l'action:
Ÿ L'hémorragie massive : la personne
saignée a eu un accident, ou une femme
qui va accoucher, qu'on appelle
communément une hémorragie de la
délivrance ; ça peut être également due
à une opération chirurgicale dont il est
révélé une l'hémorragie massive. Le
patientperdbeaucoupdesangetest
Ÿ obligé d'être transfusé. Dans cette
situation, le prescripteur est obligé
d'ordonner en même temps ce qu'on
appelle le concentré de globules rouges
et le plasma frais congelé. Ces deux
produits contiennent une substance qui
est différente des concentrés de globule
rouge ou en plasma qui vont assurer le
transportdesgazdusangetleplasmaet
va favoriser la coagulation et les
éléments qui permettront d'arrêter le
saignement.
Ÿ La deuxième situation est celle où il y a
une destruction massive de cellules en
périphéries de l'organisme dans le sang
qui circule dans les veines. C'est dû au
paludisme, une maladie entrainant un
éclatement de globules rouges en
quantité. Ça peut être également dû à ce
que l'on appelle hématie qui entraine la
destruction des cellules sanguines au
niveau périphérique, une destruction
massive de plaquette. Les plaquettes
ont pour rôle d'intervenir efficacement
dansl'arrêtdusaignement.
Ÿ La troisième situation est celle où
l'organisme ne produit plus de sang. Elle
se voit souvent dans la leucémie, cancer
de sang qui entraine un étouffement de
l'endroit où notre organisation produit
du sang. L'organisme ne peut plus
normalement produire du sang et la
personneseraenmanqueetonetoblige
deletransfuser.
LES CIBLES DE LA TRANSFUSION
En matière de transfusion sanguine toutes
les couches sont concernées. Chez les
enfants également il y a le paludisme .ils
peuvent être exposés à des risques qui
peuvent les amener à avoir recours à la
transfusion.
En matière de transfusion sanguine toutes
les couches sont concernées. On est exposé
à tout moment à des accidents de la voie
publique, on peut être frappé par les
maladies et l'organisme peut être en
manque de sang, les femmes qui
accouchent peuvent être amenées à être
transfusées.Brefdanstouteslessituations.
Chez les enfants également il y a le
paludisme .ils peuvent être exposés à des
risques qui peuvent les amener à avoir
recours à la transfusion. Chaque fois que le
sang est prélevé, des analyses sont
systématiquement faites et c'est au terme
de ces analyses que le sang peut être
déclaré de bonne qualité et peut être au
profitdumalade.
Une poche qui n'est pas bonne est toujours
incinérée.
LES RÉSULTATS SUITE À UN
PRÉLÈVEMENT DE SANG
Les citoyens ne veulent pas donner par peur
de connaitre leur statut sérologique. A
chaque don, le sang est soumis au même
processus d'analyse car à chaque moment
une personne est susceptible d'être
infectée.
C'est possible de venir chercher son résultat
au cas contraire le centre ne force pas. Une
étude sociologique a indiqué que les
citoyens ne veulent pas donner par peur de
connaitre leur statut sérologique. Mais, un
donneur qui revient la deuxième fois est
forcément obligé de connaitre son statut
sérologique. A chaque don, le sang est
soumis au même processus d'analyse car à
chaque moment une personne est
susceptibled'êtreinfectée.
POURQUOI UNE ATTESTATION AU
DONNEUR ET À QUOI LUI SERT-ELLE ?
L'attestation est une marque de
reconnaissance. Lorsque cette personne
arrive quelque part, elle est reconnue
comme une personne de bonne volonté
animéedegénérosité.
Avant d'autoriser un donateur, son état de
santé est évalué en vue de s'assurer que le
prélèvement ne va pas nuire à sa santé et
que le sang prélevé sera de bonne qualité
pour le receveur. Lorsque la balance est
équilibrée,ilestautoriséàdonnerlesang.
PARTENARIAT
La poche de sang est subventionnée par le
gouvernementTogolais
Vu la cherté de La transfusion sanguine
(30.000frcs la poche de sang mais
subventionnée par l'ETAT, il revient à 6.000
frcs pour le demandeur), c'est l'Etat seul qui
a le monopole de cette pratique au Togo
commeenFrance.
PÉNURIE : LA DEMANDE EST PLUS
FORTE QUE L'OFFRE
Plus de 2/3 des donneurs sont en majorité
des élèves et des étudiants. Vu que la
demande est plus forte que l'offre, la
pénurie se fait sentir au cours de la période
Avril-septembre due aux examens et aux
vacances.
LES DÉFIS
Ÿ Le défi pour le gouvernement
aujourd'hui est d'arriver à couvrir le
besoin en transfusion à 100%. La
population peut être confrontée à la
transfusion illicite, un risque potentiel
pour lequel des campagnes de
sensibilisation sont menées pour y
remédier.
Ÿ Le centre ne dispose pas aujourd'hui
d'un numéro vert, mais en cas de besoin,
le standard du centre peut être contacté
; les numéros des techniciens de
transfusion sanguine peuvent être
également contactés en cas de besoin.
Lenumérodustandardestle22216430
Ÿ
Ÿ Sensibiliser les donateurs à sérologie
négative pour faire des dons en vue de
pourvoiràlademande.
Ÿ Faire un plaidoyer auprès du ministère
de la santé pour augmenter le personnel
desCNTSenressourceshumaines.
CONCLUSION
Les reportages, les clarifications du
docteur ainsi que les réponses
données aux préoccupations des
téléspectateurs ont permis de maitriser la
problématique du sang. Aujourd'hui, la
demande est plus forte que l'offre. Il devrait
normalement avoir un donateur dans
chaquefamille.
Les dons de sang peuvent permettre aux
donateurs révélés souffrants sont orientés
vers des spécialistes pour se consulter. Les
drépanocytaires asymptomatiques (AS et
AC) peuvent donner du sang mais les SS et
SC (symptomatiques) ne le peuvent pas vu
qu'ils en manquent eux-mêmes. Le don de
sang est un acte social, un geste bénévole
que peut faire tout citoyen âgé de 18 à
60ans.
L ' é m i s s i o n a é g a l e m e n t p e r m i s
d'encourager les citoyens en bonne santé
desauverdesviesendonnantdusang.
02 03
QUESTIONS/ TELESPECTATEURS
Une des questions d'un
téléspectateur est qu'il est un
donneur connu et qu'il trouve
q u ' o n d e v a i t l u i d o n n e r
gratuitement s'il a besoin de
produitssanguins.Est-ilpossible?
Un donneur connu, quand il est
dans le besoin d'un produit
s a n g u i n , o n l e l u i c è d e
gratuitement. Mais quand c'est
un membre de sa cellule
familialequiestdanslebesoin,il
bénéficie d'une réduction de
50%surleprixdecession
Quel est le numéro standard du
CNTS?
Le numéro standard est le 22 21
6430
Vu les reportages réalisés un sujet
aimerait connaitre la date de
péremption d'une poche de sang
nonutilisé
La date de péremption varie
selon la solution utilise pour
conserver le sang. Il existe des
solutions qui permettent de
conserver le sang pendant 35
jours et d'autres qui permettent
de conserver le sang pendant 42
jours. La date de péremption est
comptée à partir du jour du
prélèvement.Eneffet,quandles
cellules sanguines sortent de
l'organisme et se retrouvent
dans une poche c'est-à-dire in
vitro leur condition de vie est
moins bonne que lorsqu'elles
étaient in-vivo c'est-à-dire dans
l'organisme.
Devrait-on forcement faire partir
du domaine de santé avant
d'aider le CNTS à faire la
sensibilisation afin que les gens
comprennent le bien fondé de la
question pour qu'ils viennent
donnerdusang?
Aider le centre ne relève pas
uniquement du domaine
médical ; actuellement nous
avons des personnes qui nous
aident à faire la sensibilisation
quand bien même qu'elles ne
soientpasforcémentdesagents
du CNTS ou bien du domaine
médical. Il y a des bonnes
volontés qui ont compris le
bienfondé de la transfusion
sanguineetquinousaidentdans
lapromotiondudondesang.
Un sujet à Dapaong aimerait
donnerdusang.Quefaut-ilfaire?
Il existe un centre à Dapaong
nommé poste de collecte qui se
trouve dans l'enceinte du CHR
de Dapaong ; donc il peut s'y
rendreetfaireledon
Ces postes sont construits un
peu partout sur le territoire
national : Atakpamé, Kpalimé ,
Afagnan, au CHU Sylvanus
Olympio pour le compte de la
partie méridionale de notre
pays. Outre le poste de collecte
de Dapaong, il existe un poste à
Kara et ces deux postes sont
sous le contrôle du Centre
Régional de Transfusion
Sanguine de Sokodé. Il y a aussi
Kara et ces deux postes sont
souslecontrôleduCentreRégio

Contenu connexe

Similaire à Num 01 sante d'abord

Journal L'hépant N°48 Juillet 2010
Journal L'hépant N°48 Juillet 2010Journal L'hépant N°48 Juillet 2010
Journal L'hépant N°48 Juillet 2010soshepatites
 
Guide du don d'organes 2015 de l'Agence de Biomédecine
Guide du don d'organes 2015 de l'Agence de BiomédecineGuide du don d'organes 2015 de l'Agence de Biomédecine
Guide du don d'organes 2015 de l'Agence de BiomédecineAssociation Maladies Foie
 
2009 strasbourg-actes forum sos hepatites
2009 strasbourg-actes forum sos hepatites2009 strasbourg-actes forum sos hepatites
2009 strasbourg-actes forum sos hepatitessoshepatites
 
2009 strasbourg-actes forum sos hepatites
2009 strasbourg-actes forum sos hepatites2009 strasbourg-actes forum sos hepatites
2009 strasbourg-actes forum sos hepatitessoshepatites
 
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017SEL
 
Bulletin d'informations N°37 décembre 2006
Bulletin d'informations N°37 décembre 2006Bulletin d'informations N°37 décembre 2006
Bulletin d'informations N°37 décembre 2006soshepatites
 
Lettre d'information N°25, octobre 2015
Lettre d'information N°25, octobre 2015Lettre d'information N°25, octobre 2015
Lettre d'information N°25, octobre 2015Laurette Fugain
 
La France à du coeur n°1
La France à du coeur n°1La France à du coeur n°1
La France à du coeur n°1Asso Asah
 
Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...
Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...
Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...Association Maladies Foie
 
Plaquette amfe 2014 Association Maladies Foie Enfants
Plaquette amfe 2014 Association Maladies Foie EnfantsPlaquette amfe 2014 Association Maladies Foie Enfants
Plaquette amfe 2014 Association Maladies Foie EnfantsAssociation Maladies Foie
 
Kccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_web
Kccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_webKccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_web
Kccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_webPatou Conrath
 
Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011
Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011
Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011soshepatites
 

Similaire à Num 01 sante d'abord (20)

Blood donation 03.03.12 hd
Blood donation 03.03.12 hdBlood donation 03.03.12 hd
Blood donation 03.03.12 hd
 
Journal L'hépant N°48 Juillet 2010
Journal L'hépant N°48 Juillet 2010Journal L'hépant N°48 Juillet 2010
Journal L'hépant N°48 Juillet 2010
 
Il était un foie, le Mag de l'AMFE 2019
Il était un foie, le Mag de l'AMFE 2019Il était un foie, le Mag de l'AMFE 2019
Il était un foie, le Mag de l'AMFE 2019
 
Guide du don d'organes 2015 de l'Agence de Biomédecine
Guide du don d'organes 2015 de l'Agence de BiomédecineGuide du don d'organes 2015 de l'Agence de Biomédecine
Guide du don d'organes 2015 de l'Agence de Biomédecine
 
2009 strasbourg-actes forum sos hepatites
2009 strasbourg-actes forum sos hepatites2009 strasbourg-actes forum sos hepatites
2009 strasbourg-actes forum sos hepatites
 
2009 strasbourg-actes forum sos hepatites
2009 strasbourg-actes forum sos hepatites2009 strasbourg-actes forum sos hepatites
2009 strasbourg-actes forum sos hepatites
 
Hepatant55 w
Hepatant55 wHepatant55 w
Hepatant55 w
 
la Newsletter AMFE 2017
la Newsletter AMFE 2017la Newsletter AMFE 2017
la Newsletter AMFE 2017
 
ESI TU DONNAIS
ESI TU DONNAISESI TU DONNAIS
ESI TU DONNAIS
 
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
 
Bulletin d'informations N°37 décembre 2006
Bulletin d'informations N°37 décembre 2006Bulletin d'informations N°37 décembre 2006
Bulletin d'informations N°37 décembre 2006
 
Lettre d'information N°25, octobre 2015
Lettre d'information N°25, octobre 2015Lettre d'information N°25, octobre 2015
Lettre d'information N°25, octobre 2015
 
Carenews Journal, #lafranceaducoeur
Carenews Journal, #lafranceaducoeurCarenews Journal, #lafranceaducoeur
Carenews Journal, #lafranceaducoeur
 
La France à du coeur n°1
La France à du coeur n°1La France à du coeur n°1
La France à du coeur n°1
 
Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...
Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...
Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...
 
Plaquette amfe 2014 Association Maladies Foie Enfants
Plaquette amfe 2014 Association Maladies Foie EnfantsPlaquette amfe 2014 Association Maladies Foie Enfants
Plaquette amfe 2014 Association Maladies Foie Enfants
 
Kccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_web
Kccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_webKccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_web
Kccanada pnt4862 ps81_mpn_booklet_2017_fr_v4_web
 
Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011
Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011
Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011
 
2014 appel cotis
2014 appel cotis2014 appel cotis
2014 appel cotis
 
Newsletter de l'AMFE - novembre 2015
Newsletter de l'AMFE - novembre 2015Newsletter de l'AMFE - novembre 2015
Newsletter de l'AMFE - novembre 2015
 

Num 01 sante d'abord

  • 1. ‘‘Donner du sang pour sauver des vies’’Thème : Journal & Emission : Santé d’AbordJournal & Emission : Santé d’AbordJournal & Emission : Santé d’Abord 1er NUM. / 27-AOÛT- 017 Télévision TogolaiseTélévision TogolaiseTélévision Togolaise orsque les patients sont souffrants, ils La c h è t e n t e n p h a r m a c i e s o u s prescription médicale des produits, des médicaments. Il arrive que dans certaines situations de maladies, le médecin en dehors des produits qu'il prescrit, ajoute la transfusionsanguined'où la nécessitepourle maladedesefairetransfuser.Danslecasdela prescription du sang, le parent du patient est confrontéàunecourseàlamontre. Il court au Centre National de Transfusion Sanguineet il arrivesouventqu'il y ait pénurie de sang, un problème très sérieux. L'émission a permis d'explorer toutes les questions avec Dr MAGNA Essowoè, médecin hématologue et chef service IEC et collecte au Centre National de Transfusion Sanguine. Problématique de la prescription du sang 'émissionaétépréparéeencollaboration LavecMmeOliveSEWONOU,assistante. Un reportage illustrant le débat a été suivi par lestéléspectateursetapermisàl'invitédujour, defairesonentréedansl'émission. Durant 1h, trois (03) sous thématiquesliées à la présentation du Centre National de Transfusion Sanguine, sa situation géographique et son personnel, le deuxième sur le processus de traitement de sang qui est livré à nos populations et le dernier sur le problèmedepénuriedesangetcequelecentre faitpourpalieràcemanque ontétédébattues. Préambule .... Il n'existe pas de produit susceptible d'être substitué au sang humain. Le don du sang est indispensable pour sauver une vie. Donner son sang est un acte généreux, solidaire et responsable qui permet chaque annéedesoigner500000malades. Donner du sang pour sauver la vie est le thème abordé ce mardi 22 Août 2017 dans Santéd'abord. Santé d'abord, une émission initiée par KUESSAN Yovodevi , directeur de la Télévision Togolaise pour informer sensibiliser et éduquer la population sur les mesurespréventives etcurativesàprendre pour être en bonne santé et s'assurer de la bonne santé des enfants, de la mère et de toutelafamille. Ce journal reste la vitrine d'éducation à la santédelachainemère,laTVT,votretélé. 04 01 nal de Transfusion Sanguine de Sokodé. Il y a aussi la possibilité de donner du sang lorsque l'équipe de collecte se déplace dans les églises, mosquées, universités, lycées et servicespublicsouprivés. Un donneur familial peut-il donner sang rapidementencasd'urgencedanssafamille C'est déconseillé pour deux règles fondamentales La transfusion sanguine obéit à des règles appelées principes du don de sang. Le donneurdesangetlereceveurnedoiventpas se connaitre ; c'est le principe d'anonymat dans la transfusion sanguine. En connaissant la personne qui m'a donné du sang j'aurai un sentiment de redevabilité envers cette personne. C'est vise versa c'est-à-dire si par malheur j'ai été contaminé par le sang d'un donneur que je connais, j'aurai des tendances à incriminer ce dernier en l'accusant de m'avoircontaminéparsonmauvaissang. En matière de transfusion sanguine on fait toujours les analyses car on ne sait jamais à quel moment le donneur aurait été infecté. En prétendant que quelqu'un est connu et qu'on peut prélever rapidement son sang pour une personne en urgence, on risque de transmettre au receveur des maladies. Quel que soit le nombre de fois que vous donnez du sang on réalisera toujours des analyses réglementaires sur votre don pour protéger le receveur mais également le personnel soignant. C'est pour ces deux raisons qu'on déconseille de prélever du sang en urgence et de le transfuser Le problème majeur que le centre a est le manque de ressources humaines donc nous adressons ce plaidoyer au ministère de la santé. Nous savons très bien que chaque année l'ENAM forme des auxiliaires médicaux qu'il pourrait faire affecter au centredetransfusionsanguine. Pourriez-vous partagez avec nous l'expérience les bonnes pratiques de la disponibilité permanente du sang dans les structures des autres pays de la sous-région ? Ils vous arrivent de faire des rencontres avec vos collègues de la sous-régionoud'ailleurs? Effectivement nous avons de temps en temps d e s r e n c o n t r e s d a n s l e s c o n g r è s internationaux avec nos collègues de transfusion des autres pays où nous partageonsdesexpériences Ailleurs le sang est gratuit et comment ils sont arrivés là ? Ils nous l'ont expliqué. Aujourd'hui je pense que si on pouvait prélever 1 ou 2 francs sur chaque impulsion de communication que nous faisons cela suffirait largement pour avoir assez d'argent afin de financer le secteur transfusionnel et de rendre finalement gratuits les produits sanguins. Si cela était bien expliqué aux Togolais,ilscomprendraient. Aujourd'hui on n'a pas des moyens pour produire en quantité. Nous avons abandonné des sites de collecte non pas par volonté mais plutôt par insuffisance de moyens. Il faudra avoir des ressources humaines pour y aller, avoir les moyens pour assurer la qualification biologique du sang collecté. Voilà le gros problèmequenousavons Un téléspectateur dit qu'on lui a pris 31500 avantdeluivendredusang C'est regrettable qu'on arrive à cela. Les prix de session du sang sont fixes et le produit dont le prix est plus élevé est la poche adulte duconcentrédeglobulesrougequiestcédéà 6000 F CFA l'unité. Normalement, on ne vend pas le sang mais on parle de « céder le sang ». Le coût de production d'une poche de concentré de globules rouge est évalué 30 000FCFAdoncsiondevaitlevendre ceserait un peu plus élevé afin de pouvoir faire des bénéfices. L'Etat a demandé qu'on cède le produit contre une contribution de 6 000 francs donc l'état met 24 000 francs comme contribution pour sauver la personne en détresse. S'il s'avère que vous alliez dans une structure p r i v é e q u i v e u t f a i r e l ' a c t i v i t é transfusionnelle, étant donné que cela coute cher, la structure est obligée de vous calculer le coût de la poche vide, des analyses bref le prix de tout ce que nous faisons pour nous assurer de la qualité du produit. C'est ce qui fait que vous allez retrouver dans ces structures des produits sanguins à des coûts élevés ; C'est aussi désolant de voir que ce ne soit pas des produits de qualité car ce sont souvent des tests rapides qui sont utilisés pourqualifiercesproduitssanguins.Lestests rapides dont je parle sont peu sensibles et ne sont pas recommandés en transfusion sanguine. Sic'estdansunhôpitalpublicqu'onluiacédé le produit à 31500 F CFA, il a le droit de se plaindreetlapersonneseraitsanctionnée. LegroupageO-est-ilautoriseàdonnerdusang Quand on dit O- les gens pensent à la sérologie rétrovirale, or le groupe sanguin O- n'arienencommunaveclasérologie;c'estun groupe sanguin tout comme les autres, c'est aussi un groupe sanguin qui est recherché. En matière de transfusion des globules rouges, lapocheOrhésusnégatif peutêtretransfusé à tout le monde même si on n'ignore le groupe sanguin du receveur c'est ce qu'on appelleledonneuruniversel.C'estuneerreur de penser que les groupes sanguins O- ne peuventpasdonnerdusang Qu'enest-ildesautresgroupessanguins? Tous les groupes peuvent donner du sang. Le dondesangestuneaffairedetous. Parancombiendefoispeut-ondonnerdusang? Au Togo, l'homme peut donner du sang 4 fois par an et 3 fois pour la femme ce qui équivaut à chaque trois mois pour l'homme et 4 mois pourlafemme.Cesfréquences ontétéfixées sur la base des paramètres physiologiques (la menstruation, l'allaitement) et aussi sur la base des études opérationnelles que nous avons réalisées. Je tiens à souligner qu'en transfusion la principale règle est de ne pas nuire au donneur ni au receveur. Ces intervalles entre les dons permettent de protéger le donneur et de disposer des produitsdequalitépourlesreceveurs. Est-ce seulement le centre de Lomé qui donne desattestationsauxdonneurs? Oui, c'est la politique de reconnaissance qu'a mis en place le centre de Lomé. Certainement quelecentredeSokodéaussiàlasienne Célébrez-vous la journée de don de sang ? Et quelleestsadate? Oui nous célébrons la journée mondiale du don de sang tous les 14 juin. C'est une célébration internationale. Notons que ce n'est pas une journée de fête mais plutôt de rencontre d'échanges et de réflexion avec les donneursdesang. Pouvez nous faire part de certaine préoccupationsdesdonneurs Les donneurs se préoccupent des vaccins et c'est d'eux que viennent l'idée des attestations. Ils ont trouvé bien de reconnaitre en eux des personnes qui ont le sens de l'altruisme, de sauver la vie par exemple. Mot de fin Je dis merci aux donneurs qui s'engagent à sauver des concitoyens et je remercie notre hiérarchie qui ne cesse de nous aider. Je lance un cri vers les autorités de notre pays à s'investir davantage pour améliorer le secteurdelatransfusionpourqu'iln'yaitplus de perte de vie humaine faute de pénurie de produitssanguins. IMPORTANCE DU SANG DANS LA PRATIQUE SANITAIRE La transfusion sanguine est au cœur de la prise en charge et au cœur de toutes les disciplines médicales selon Dr MAGNANGessowe Le reportage sur le centre de transfusion sanguine a permis de voir les infirmiers d'Etat du CNTS en activité au centre et de voir que le centre dispose d'un personnel qualifié.Cetterubriqueestsuiviedelaplace de la transfusion sanguine dans le système desantédansnotrepays. Faisant suite à ce reportage, l'invité, Dr M A G N A N G E s s o w o è , m é d e c i n hématologue et chef service IEC et collecte au Centre National de Transfusion Sanguine a fait observer que la transfusion sanguine et au cœur de toutes les disciplines médicales. Que ce soit en chirurgie en gynécologie, en pédiatrie ou en hématologie, le praticien en médecine moderne aura besoin des produits sanguins pour sauver les patients en un moment donné. Le sang est un produit essentiel et quand il, arrive qu'il manque chez un patient et qu'on en trouve pas, celui-ci risque de perdre son patient quel que soit sa compétence, quel que soit les moyens dont il dispose. La transfusion sanguine est au cœur de la prise en charge et au cœur de toutes les disciplines médicales. MISSION DU CENTRE DE TRANSFUSION SANGUINE Rendre disponible le sang à transfuser en quantité et en qualité aux demandeurs. La mission assignée à ce service, le titre le révèle "Centre National de Transfusion Sanguine" (CNTS) est de rendre disponible le sang en quantité et en qualité aux demandeurs. Nous ne sommes pas sans savoir qu'aujourd'hui, pour rapprocher les servicesdesantédespopulationsl'EtataDocteur MAGNANG Essowe médecin hématologue au CNTS à Lomé, Invité du jour. Marcel TOYI, Présentateur
  • 2. créé des structures déconcentrées dans toutes les régions, dans toutes les préfectures et même dans les villages. On peut citer les CHR, les districts sanitaires, les CMS,lesdispensairesetc. PROBLÉMATIQUE DE LA TRANSFUSION SANGUINE En matière de transfusion, on ne transfusepasn'importeoù. En matière de transfusion sanguine, patients et médecins sont obligés de se référer aux centres traitement de sang crées l'Etat. Ces centres ont pour mission régalienne de couvrir les besoins à l'échelle nationale. C'est pourquoi quelle que soit la localisation de l'hôpital, du centre de santé, le centre de transfusion sanguine a le devoir del'approvisionnerenproduitsanguin. Cependant, il faut retenir qu'en matière de transfusion, on ne transfuse pas n'importe où. La politique nationale de transfusion sanguine recommande à ce que la transfusion soit pratiquée au minimum au niveau de l'hôpital de district ou hôpital préfectoral. Du coup, quand on est CMS, dispensaire on ne devrait pas transfuser et quand une situation demandant la transfusion se pose dans ces formations sanitaires, le patient devrait être référé dans un hôpital qui peut et qui a les capacitésrequisespourfairelatransfusion. L'APPROVISIONNEMENT DES FORMATIONS SANITAIRES AU NIVEAU RÉGIONAL ET AU NIVEAU PRÉFECTORAL Il y a deux pôles de qualification notamment le CNTS de Lomé et le CNTS deSokodé. Ilvadesoique desformationssanitaires au niveau régional et au niveau préfectoral soient approvisionnées en produits sanguins. En matière de transfusion sanguine, il y a selon Dr MAGNA Essowoè, médecin hématologue et chef service IEC et collecte au Centre National de Transfusion Sanguine, deux pôles de qualification. Le sang est collecté sur toute l'étendue du territoire mais il y a deux pôles de qualification notamment le CNTS de Lomé et le CNTS de Sokodé qui s'occupent des besoins dans la partie septentrionale du Togo Au niveau de Sokodé, il devait y avoir une équipe technique et du matériel pour faire presque le même travail que le centre de Lomé,cequiestlecas.Effectivement"nous avons les mêmes compétences et les mêmes matériels puisque nous avons le devoir d'assurer la même qualité du produit sanguin qui sort de Lomé comme à Sokodé" aconfirméledocteurMAGNANGEssowe. GESTION DE L'OFFRE le gros problème c'est les ressources humaines qui se posent au CNTS de Lomé celui de Sokodé. Si nous devons faire la collecte mobile, il faut fermer le centre. C'est vraiment un problème que le service n'apaslescapacitésderésoudre. Au niveau du centre national de transfusion sanguine, il peut se poser le problème de la gestion des donneurs quand il arrive que les donneurssoienttellementnombreux.Cette question est délicate, c'est vrai aujourd'hui les compétences et les ressources matériels pour couvrir les besoins en terme de don au cas où les donateurs viennent pour leurs dons ; le gros problème c'est les ressources humaines qui se posent au CNTS de Lomé celui de Sokodé. A titre d'exemple, le CNTS traverse une période où il y a des groupes organisés qui nous contactent pour une collecte de don de sang mais nous ne pouvons pas faire la collecte parce que nous sommes en manque du personnel actuellement. Compte tenu de l'offre, si nous devons faire la collecte mobile il faut fermer le centre. C'est vraiment un problème que le service n'a pas les capacitésderésoudre. Q U E S T I O N S R E L AT I V E S A U X PATHOLOGIES DANS LES PLAQUETTES DE SANG une opération chirurgicale dont il est révélé une l'hémorragie massive. Le patient perd beaucoup de sang et est obligé d'être transfusé. Les plaquettes ont pour rôle d'intervenir efficacement dans l'arrêt du saignement. Pour la question relative aux situations pathologiques cliniques qui nécessitent la transfusion du sang par exemple l'hémorragie, l'accouchement, l'anémie, laquelle est réellement une situation pathologique qui nécessite une transfusion sanguineetqueltypedesangfaut-il? Selon que le patient soit un enfant, une femme enceinte, quelqu'un qui a reçu une balleblanche.Queltypedesangfaut-il?Est- ce le même sang pour toutes ces pathologies? En matière de transfusion sanguine il y a selon Dr MAGNA Essowoè, médecin hématologue et chef service IEC et collecte auCentreNationalde TransfusionSanguine trois situations qui appellent à l'urgence de l'action: Ÿ L'hémorragie massive : la personne saignée a eu un accident, ou une femme qui va accoucher, qu'on appelle communément une hémorragie de la délivrance ; ça peut être également due à une opération chirurgicale dont il est révélé une l'hémorragie massive. Le patientperdbeaucoupdesangetest Ÿ obligé d'être transfusé. Dans cette situation, le prescripteur est obligé d'ordonner en même temps ce qu'on appelle le concentré de globules rouges et le plasma frais congelé. Ces deux produits contiennent une substance qui est différente des concentrés de globule rouge ou en plasma qui vont assurer le transportdesgazdusangetleplasmaet va favoriser la coagulation et les éléments qui permettront d'arrêter le saignement. Ÿ La deuxième situation est celle où il y a une destruction massive de cellules en périphéries de l'organisme dans le sang qui circule dans les veines. C'est dû au paludisme, une maladie entrainant un éclatement de globules rouges en quantité. Ça peut être également dû à ce que l'on appelle hématie qui entraine la destruction des cellules sanguines au niveau périphérique, une destruction massive de plaquette. Les plaquettes ont pour rôle d'intervenir efficacement dansl'arrêtdusaignement. Ÿ La troisième situation est celle où l'organisme ne produit plus de sang. Elle se voit souvent dans la leucémie, cancer de sang qui entraine un étouffement de l'endroit où notre organisation produit du sang. L'organisme ne peut plus normalement produire du sang et la personneseraenmanqueetonetoblige deletransfuser. LES CIBLES DE LA TRANSFUSION En matière de transfusion sanguine toutes les couches sont concernées. Chez les enfants également il y a le paludisme .ils peuvent être exposés à des risques qui peuvent les amener à avoir recours à la transfusion. En matière de transfusion sanguine toutes les couches sont concernées. On est exposé à tout moment à des accidents de la voie publique, on peut être frappé par les maladies et l'organisme peut être en manque de sang, les femmes qui accouchent peuvent être amenées à être transfusées.Brefdanstouteslessituations. Chez les enfants également il y a le paludisme .ils peuvent être exposés à des risques qui peuvent les amener à avoir recours à la transfusion. Chaque fois que le sang est prélevé, des analyses sont systématiquement faites et c'est au terme de ces analyses que le sang peut être déclaré de bonne qualité et peut être au profitdumalade. Une poche qui n'est pas bonne est toujours incinérée. LES RÉSULTATS SUITE À UN PRÉLÈVEMENT DE SANG Les citoyens ne veulent pas donner par peur de connaitre leur statut sérologique. A chaque don, le sang est soumis au même processus d'analyse car à chaque moment une personne est susceptible d'être infectée. C'est possible de venir chercher son résultat au cas contraire le centre ne force pas. Une étude sociologique a indiqué que les citoyens ne veulent pas donner par peur de connaitre leur statut sérologique. Mais, un donneur qui revient la deuxième fois est forcément obligé de connaitre son statut sérologique. A chaque don, le sang est soumis au même processus d'analyse car à chaque moment une personne est susceptibled'êtreinfectée. POURQUOI UNE ATTESTATION AU DONNEUR ET À QUOI LUI SERT-ELLE ? L'attestation est une marque de reconnaissance. Lorsque cette personne arrive quelque part, elle est reconnue comme une personne de bonne volonté animéedegénérosité. Avant d'autoriser un donateur, son état de santé est évalué en vue de s'assurer que le prélèvement ne va pas nuire à sa santé et que le sang prélevé sera de bonne qualité pour le receveur. Lorsque la balance est équilibrée,ilestautoriséàdonnerlesang. PARTENARIAT La poche de sang est subventionnée par le gouvernementTogolais Vu la cherté de La transfusion sanguine (30.000frcs la poche de sang mais subventionnée par l'ETAT, il revient à 6.000 frcs pour le demandeur), c'est l'Etat seul qui a le monopole de cette pratique au Togo commeenFrance. PÉNURIE : LA DEMANDE EST PLUS FORTE QUE L'OFFRE Plus de 2/3 des donneurs sont en majorité des élèves et des étudiants. Vu que la demande est plus forte que l'offre, la pénurie se fait sentir au cours de la période Avril-septembre due aux examens et aux vacances. LES DÉFIS Ÿ Le défi pour le gouvernement aujourd'hui est d'arriver à couvrir le besoin en transfusion à 100%. La population peut être confrontée à la transfusion illicite, un risque potentiel pour lequel des campagnes de sensibilisation sont menées pour y remédier. Ÿ Le centre ne dispose pas aujourd'hui d'un numéro vert, mais en cas de besoin, le standard du centre peut être contacté ; les numéros des techniciens de transfusion sanguine peuvent être également contactés en cas de besoin. Lenumérodustandardestle22216430 Ÿ Ÿ Sensibiliser les donateurs à sérologie négative pour faire des dons en vue de pourvoiràlademande. Ÿ Faire un plaidoyer auprès du ministère de la santé pour augmenter le personnel desCNTSenressourceshumaines. CONCLUSION Les reportages, les clarifications du docteur ainsi que les réponses données aux préoccupations des téléspectateurs ont permis de maitriser la problématique du sang. Aujourd'hui, la demande est plus forte que l'offre. Il devrait normalement avoir un donateur dans chaquefamille. Les dons de sang peuvent permettre aux donateurs révélés souffrants sont orientés vers des spécialistes pour se consulter. Les drépanocytaires asymptomatiques (AS et AC) peuvent donner du sang mais les SS et SC (symptomatiques) ne le peuvent pas vu qu'ils en manquent eux-mêmes. Le don de sang est un acte social, un geste bénévole que peut faire tout citoyen âgé de 18 à 60ans. L ' é m i s s i o n a é g a l e m e n t p e r m i s d'encourager les citoyens en bonne santé desauverdesviesendonnantdusang. 02 03 QUESTIONS/ TELESPECTATEURS Une des questions d'un téléspectateur est qu'il est un donneur connu et qu'il trouve q u ' o n d e v a i t l u i d o n n e r gratuitement s'il a besoin de produitssanguins.Est-ilpossible? Un donneur connu, quand il est dans le besoin d'un produit s a n g u i n , o n l e l u i c è d e gratuitement. Mais quand c'est un membre de sa cellule familialequiestdanslebesoin,il bénéficie d'une réduction de 50%surleprixdecession Quel est le numéro standard du CNTS? Le numéro standard est le 22 21 6430 Vu les reportages réalisés un sujet aimerait connaitre la date de péremption d'une poche de sang nonutilisé La date de péremption varie selon la solution utilise pour conserver le sang. Il existe des solutions qui permettent de conserver le sang pendant 35 jours et d'autres qui permettent de conserver le sang pendant 42 jours. La date de péremption est comptée à partir du jour du prélèvement.Eneffet,quandles cellules sanguines sortent de l'organisme et se retrouvent dans une poche c'est-à-dire in vitro leur condition de vie est moins bonne que lorsqu'elles étaient in-vivo c'est-à-dire dans l'organisme. Devrait-on forcement faire partir du domaine de santé avant d'aider le CNTS à faire la sensibilisation afin que les gens comprennent le bien fondé de la question pour qu'ils viennent donnerdusang? Aider le centre ne relève pas uniquement du domaine médical ; actuellement nous avons des personnes qui nous aident à faire la sensibilisation quand bien même qu'elles ne soientpasforcémentdesagents du CNTS ou bien du domaine médical. Il y a des bonnes volontés qui ont compris le bienfondé de la transfusion sanguineetquinousaidentdans lapromotiondudondesang. Un sujet à Dapaong aimerait donnerdusang.Quefaut-ilfaire? Il existe un centre à Dapaong nommé poste de collecte qui se trouve dans l'enceinte du CHR de Dapaong ; donc il peut s'y rendreetfaireledon Ces postes sont construits un peu partout sur le territoire national : Atakpamé, Kpalimé , Afagnan, au CHU Sylvanus Olympio pour le compte de la partie méridionale de notre pays. Outre le poste de collecte de Dapaong, il existe un poste à Kara et ces deux postes sont sous le contrôle du Centre Régional de Transfusion Sanguine de Sokodé. Il y a aussi Kara et ces deux postes sont souslecontrôleduCentreRégio