Schéma décennal 
Schéma de développement 
décennal 
du de développement 
réseau 
du Édition réseau 
2014 
Édition SYNTHÈSE...
Synthèse 
2 
RTE 
publie son 4ème Schéma décennal 
de développement du réseau 
Conformément aux missions 
qui lui sont con...
Synthèse 
3 
CARTE DES PRINCIPAUX PROJETS 
Schéma décennal de développement du réseau de transport d’électricité – Édition...
Synthèse 
4 
DES RÉGIONS SOLIDAIRES 
AVEC LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 
> Un « mix1 » énergétique appelé à évoluer d’ici 2020...
Synthèse 
5 
LES CAPACITÉS D’INTERCONNEXION DOIVENT ÊTRE 
ACCRUES AVEC L’ENSEMBLE DES PAYS VOISINS 
> Le développement des...
Synthèse 
6 
RTE IDENTIFIE DES BESOINS D’INVESTISSEMENT 
D’EN MOYENNE 1,5 MILLIARD D’EUROS CHAQUE ANNÉE 
POUR ADAPTER LE R...
Synthèse 
7 
165 PROJETS DU VOLET À TROIS ANS DU SDDR 
SERONT MENÉS À LEUR TERME ENTRE 2015 ET 2017 
> Sur les 196 projets...
Synthèse 
8 
LE SCHÉMA DÉCENNAL EST ÉLABORÉ 
APRÈS CONSULTATION PAR RTE DES PARTIES 
INTÉRESSÉES ET MIS À JOUR CHAQUE ANNÉ...
1, terrasse Bellini TSA 41000 
92919 La Défense Cedex 
www.rte-france.com 
RTE Réseau de transport d’électricité Société a...
 le nouveau schéma décennal de développement de RET d'ici à 2014
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

le nouveau schéma décennal de développement de RET d'ici à 2014

2 189 vues

Publié le

RTE a estimé à 1,5 milliard d'euros par an entre 2015 et 2024 les investissements nécessaires pour moderniser le réseau électrique français à haute tension. Priorité sera donnée aux interconnexions avec les pays voisins.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 189
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
845
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

le nouveau schéma décennal de développement de RET d'ici à 2014

  1. 1. Schéma décennal Schéma de développement décennal du de développement réseau du Édition réseau 2014 Édition SYNTHÈSE 2014
  2. 2. Synthèse 2 RTE publie son 4ème Schéma décennal de développement du réseau Conformément aux missions qui lui sont confiées par le législateur, RTE élabore tous les ans et rend public un schéma décennal de développement du réseau de transport d’électricité en France. Ce Schéma décennal répertorie les projets de développement du réseau que RTE propose de réaliser et de mettre en service dans les trois ans, et présente les principales infrastructures de transport d’électricité à envisager dans les dix ans à venir ; au-delà, il esquisse les possibles besoins d’adaptation du réseau selon différents scénarios de transition énergétique. AU TOTAL, PLUS DE 2000 KM D’OUVRAGES TRÈS HAUTE TENSION CRÉÉS OU RENFORCÉS DANS LA DÉCENNIE Dans la décennie à venir, RTE prévoit : • 1000 km de nouveaux ouvrages souterrains et sous-marins en courant continu et les stations de conversion associées ; • Et environ 700 km de renforcements du réseau électrique existant ou de nouveaux circuits en courant alternatif aérien 400 kV en substitution d’ouvrages existants. • Dans le même temps doivent être construits près de 400 km de liaisons souterraines et un peu plus de 100 km de liaisons aériennes en courant alternatif 225 kV. > Tous niveaux de tension confondus, ce sont 365 projets qui sont listés dans ce Schéma décennal : • 58 opérations sur les liaisons aériennes incluant plusieurs projets de dépose ; • 102 constructions de liaisons souterraines ; • 205 aménagements de postes électriques. Au total, près de 80% du réseau est développé en souterrain ou sous-marin. DES INVESTISSEMENTS CLÉS POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE Les investissements réseau permettent dans les 10 ans de : > répondre aux ambitions des Schémas Régionaux Climat Air Énergie (SRCAE), > créer 4 GW de capacité d’accueil de production éolienne offshore supplémentaire et 10 GW de capacité d’interconnexion additionnelle, > sécuriser l’alimentation des territoires à la démographie dynamique. La carte qui suit présente les principaux projets à 10 ans présentés dans le SDDR. Schéma décennal de développement du réseau de transport d’électricité – Édition 2014
  3. 3. Synthèse 3 CARTE DES PRINCIPAUX PROJETS Schéma décennal de développement du réseau de transport d’électricité – Édition 2014
  4. 4. Synthèse 4 DES RÉGIONS SOLIDAIRES AVEC LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE > Un « mix1 » énergétique appelé à évoluer d’ici 2020. La fermeture, d’ici 2016, des plus anciennes centrales au charbon ou au fioul est programmée en vertu des directives européennes réglementant les rejets polluants. La centrale nucléaire de Fessenheim doit également cesser sa production en 2017 alors que l’EPR de Flamanville sera mis en service. Conformément au cadre politique et législatif, RTE prévoit également un développement soutenu des énergies solaire et éolienne. Les premières éoliennes off-shore doivent ainsi produire leurs premiers kWh en 2018. > Cette transformation du mix énergétique entraîne une modification des flux d’électricité. Ils seront de plus en plus volatils et amples du nord au sud de la France (et aussi de l’Europe, comme expliqué par ENTSO-E2 dans son propre plan à dix ans). > Le réseau 400 kV, qui assure les échanges d’électricité et la solidarité entre les régions, sera ainsi de plus en plus sollicité. RTE s’attache donc à renforcer la capacité du réseau là où risquent d’apparaître des goulots d’étranglement, pour à la fois permettre à chaque instant la fluidité des échanges entre territoires excédentaires et déficitaires en électricité et sécuriser l’approvisionnement des régions traversées. C’est le rôle des projets Lille-Arras, Charleville-Reims, Cergy-Persan dans le Val d’Oise, de restructuration du réseau alsacien au nord du pays ou encore des projets Lyon-Montélimar et, au sud, Midi-Provence. > RTE réalise aussi de nombreux investissements dans les postes ou sur les liaisons existants : capacités de transformation supplémentaires, nouveaux disjoncteurs, etc. Il s’agit de ménager de nouvelles possibilités de raccordement pour ses clients (entre autres, dans le cadre des Schémas régionaux de raccordement au réseau des énergies renouvelables), et de maintenir les capacités de contrôle de la tension et des flux sur le réseau. RTE entend ainsi pérenniser le haut niveau de sûreté du système électrique français au service de ses clients, grands industriels et distributeurs au premier chef. 1 Le mix énergétique définit l’ensemble des sources d’énergies différentes utilisées pour produire l’électricité (énergies renouvelables, thermique…) 2 ENTSO-E : l’association des gestionnaires de réseau de transport d’électricité européens. > À plus long terme, le réseau devra évoluer pour mettre en oeuvre la transition énergétique décidée par les pouvoirs publics. Les ouvrages d’ores et déjà en travaux ou planifiés dans la décennie à venir apparaissent nécessaires quels que soient les scénarios d’évolution du mix énergétique. Des décisions d’investissement complémentaires pourront être requises si une transition énergétique plus ambitieuse est engagée. En particulier, si une réduction de la puissance nucléaire installée est décidée, le sud du pays sera probablement le plus concerné, compte tenu de la grande capacité de production nucléaire installée dans les vallées du Rhône et de la Loire. A contrario, l’essentiel des nouvelles capacités de production est attendu plutôt au nord du pays : éolien terrestre et offshore, hydroliennes… À noter que de par son faible facteur de charge (rapport entre l’électricité réellement produite et la capacité théorique), ce n’est que de façon très marginale que le photovoltaïque devrait y contribuer, en dehors des journées d’été. L’INSEE prévoit également que la population augmentera relativement plus dans les régions littorales de la Méditerranée et de l’Atlantique que dans celles du nord et de l’est. De ces différentes tendances résulterait une dépen-dance croissante des régions du sud du pays vis-à-vis des régions excédentaires du nord et de l’est, rendant nécessaire le renforcement du réseau au nord du Massif central, entre la Normandie et le grand sud parisien, dans le quart nord-est, voire dans le centre ouest. Schéma décennal de développement du réseau de transport d’électricité – Édition 2014
  5. 5. Synthèse 5 LES CAPACITÉS D’INTERCONNEXION DOIVENT ÊTRE ACCRUES AVEC L’ENSEMBLE DES PAYS VOISINS > Le développement des énergies renouvelables entraîne une plus grande variabilité de la production et des flux d’électricité en Europe. Le renforcement des interconnexions est ainsi essentiel à la solidarité européenne. Il sécurise l’approvisionnement de la France comme de ses voisins. Tous les pays peuvent accéder à une électricité au moindre coût en profitant de la complémentarité de leurs mix de production. La France fournit ainsi de l’électricité aux pays limi-trophes la plupart du temps quand ses productions nucléaire et renouvelable sont abondantes ; à l’inverse, elle importe de l’électricité lors des pointes de consommation en hiver. > Au carrefour des échanges européens à l’ouest du continent, la France doit s’interconnecter de plus en plus avec l’ensemble de ses voisins. Outre le renforcement de l’interconnexion avec l’Esp-agne à l’est des Pyrénées en 2015, RTE va commencer les travaux d’un nouvel ouvrage avec l’Italie. D’autres liaisons à courant continu sont à l’étude : avec l’Espagne par le golfe de Gascogne, avec l’Irlande et la Grande-Bretagne. Des reconstructions d’ouvrages d’interconnexion avec la Belgique, l’Allemagne et la Suisse doivent permettre d’augmenter les capacités d’échange avec ces pays. > Toutes frontières confondues, près de 10 GW d’accroissement des capacités d’interconnexions sont à l’étude ou en projet pour une mise en service dans la décennie. Schéma décennal de développement du réseau de transport d’électricité – Édition 2014
  6. 6. Synthèse 6 RTE IDENTIFIE DES BESOINS D’INVESTISSEMENT D’EN MOYENNE 1,5 MILLIARD D’EUROS CHAQUE ANNÉE POUR ADAPTER LE RÉSEAU DE TRANSPORT FRANÇAIS AUX MUTATIONS DU MIX ÉNERGÉTIQUE > Les investissements de développement du réseau sont estimés, aux conditions économiques actuelles, à environ un milliard d’euros par année de la décennie à venir, en fonction de la conjoncture. Une part de ces investissements répondra aux besoins de raccordements des clients. Financée en grande partie par les demandeurs, cette part est appelée à croître, notamment avec les raccordements éoliens offshore. > S’y ajouteront environ 400 millions d’euros par an pour renouveler les équipements arrivant en fin de vie sur l’ensemble du territoire. Ces très nombreux investissements rendent possible la pérennisation du service rendu par les ouvrages concernés. Ne faisant l’objet d’aucune évolution foncti-onnelle ou de consistance, ceux-ci ne sont pas détaillés dans le présent schéma décennal. > Au-delà de ces investissements sur le réseau haute tension, plus de100 millions d’euros permettront chaque année de couvrir : • les besoins de systèmes d’information : contrôle à distance du réseau, plates-formes d’échanges d’informations avec les clients de RTE et les acteurs du marché ; • les besoins de télécommunications, de logistique et d’immobilier. Cruciaux pour prévoir, surveiller en temps réel et réagir efficacement, les systèmes d’information et de télécommunications participent directement à « l’intelli-gence » du système et de la performance. Leur déploiement est, en ce sens indissociable de celui des infrastructures à haute tension. Tout en tenant compte de l’évolution de la conjoncture économique, RTE maintient ainsi un effort soutenu d’investissement sur l’ensemble du territoire français pour assurer la sécurité d’approvisionnement du pays et permettre les évolutions du mix énergétique. Schéma décennal de développement du réseau de transport d’électricité – Édition 2014
  7. 7. Synthèse 7 165 PROJETS DU VOLET À TROIS ANS DU SDDR SERONT MENÉS À LEUR TERME ENTRE 2015 ET 2017 > Sur les 196 projets du volet à trois ans de l’édition 2013, 44 ont été mis en service comme prévu en 2014. 148 projets se déroulent comme prévu. En particulier la réalisation des ouvrages des « filets de sécurité » PACA et Bretagne est en phase avec les prévisions. Quatre projets sont reportés à une date ultérieure. > Sur les 46 projets en écart par rapport au calendrier annoncé l’an passé, la moitié a été reprogrammée afin de s’adapter à l’avancement des projets des clients. Seuls quatre le sont pour cause d’aléas de chantier. En particulier, le projet de ligne souterraine à courant continu entre la France et l’Espagne à l’est des Pyrénées, bien qu’entièrement réalisé à l’été 2014 ne sera mis en service qu’à l’été 2015 au terme de la campagne d’essais rigoureuse de l’ouvrage. > D’ici dix ans, d’importants projets structurants viendront sécuriser l’approvisionnement en électricité et participeront à la solidarité électrique entre les territoires. Outre les filets de sécurité PACA et Bretagne, RTE prévoit d’ici 2020 la mise en service d’ouvrages-clés 225 kV pour sécuriser l’alimentation électrique du sud des Pays de Loire et de la Vendée, des départements de la Haute Loire et de la Loire, de la Haute-Durance ainsi que de nombreuses métropoles régionales, notamment le long des littoraux méditerranéen et atlantique à la démographie très dynamique. À l’exception des littoraux et de quelques territoires connaissant un fort développement démographique, la consommation devrait peu évoluer d’ici 2030. Pour autant, le réseau doit s’adapter en profondeur pour intégrer les énergies renouvelables en fort développe-ment, en France et en Europe. > 30 projets intègrent le périmètre du volet à 3 ans. Schéma décennal de développement du réseau de transport d’électricité – Édition 2014
  8. 8. Synthèse 8 LE SCHÉMA DÉCENNAL EST ÉLABORÉ APRÈS CONSULTATION PAR RTE DES PARTIES INTÉRESSÉES ET MIS À JOUR CHAQUE ANNÉE Il est également soumis tous les ans à la Commission de régulation de l’énergie (CRE). > La présente édition du Schéma décennal actualise et enrichit le document publié en 2013. Elle s’appuie notamment sur les dernières mises à jour du TYNDP d’ENTSO-E (niveau européen) et du Bilan prévisionnel de RTE (niveau français) publiés à l’été 2014. De plus, elle intègre les suggestions du public formulées dans le cadre de la consultation ouverte pour l’édition précédente de novembre à décembre 2013, et par des membres du Comité des Clients Utilisateurs de RTE (CURTE) au travers des travaux de sa commission « Perspectives du réseau ». Elle prend également en compte les recommandations formulées par la CRE dans sa délibération du 26 juin 2014. En particulier, le schéma décennal 2014 est enrichi de cartes détaillant les hypothèses structurantes de production et de consommation à l’horizon 10 ans pour chaque région ; il donne une perspective quant aux besoins éventuels d’adaptation du réseau au-delà de 2025 ; et les bénéfices des projets – contribution à la réduction des émissions de CO2, des pertes sur le réseau, etc. – sont désormais explicitement quantifiés. > Enfin le Schéma décennal 2014 fait l’objet d’une évaluation environnementale dans un document dédié. L’évaluation environnementale du Schéma décennal publié par RTE est réalisée par le cabinet spécialisé BRLi. Cet exercice rigoureux analyse l’ensemble des impacts (climat, biodiversité , population, paysage et patrimoine culturel, etc.), positifs ou négatifs, des projets portés dans le Schéma décennal afin d’éclairer concertations et décisions des pouvoirs publics. Le public est invité à faire part de ses remarques sur cette édition du Schéma décennal jusqu’au 19 déc-embre 2014 : consultationSDDR@rte-france.com LE SCHÉMA DÉCENNAL S’APPUIE SUR DES ANALYSES À MOYEN ET LONG TERMES Le schéma décennal s’appuie sur les analyses à moyen et long terme d’évolution de la consommation et du mix énergétique en France et en Europe lesquelles sont rassemblées dans le Bilan prévisionnel de l’équilibre offre-demande de l’électricité en France publié par RTE. Il intègre, pour toutes les régions les ayant approuvés, les objectifs des Schémas régionaux climat air énergie et les conclusions des Schémas régionaux de raccorde-ment au réseau des énergies renouvelables qui en découlent. Il constitue le complément, au niveau national, du plan décennal européen (Ten-year network development plan – TYNDP) et des plans régionaux européens publiés par ENTSO-E, l’association des ges-tionnaires de réseau de transport européens3. Ces derniers présentent, tous les deux ans, une vision actualisée des principaux projets de développement du réseau communautaire de transport d’électricité nécessaires à l’échelle européenne dans les dix ans. 3 European Network of Transmission System Operators for Electricity Schéma décennal de développement du réseau de transport d’électricité – Édition 2014
  9. 9. 1, terrasse Bellini TSA 41000 92919 La Défense Cedex www.rte-france.com RTE Réseau de transport d’électricité Société anonyme à Directoire et Conseil de surveillance au capital de 2 132 285 690 €–RCS Nanterre 444 619 258 Conception & Réalisation : Parker Wayne Philips–PWP. www.parkerwaynephilips.com

×