Les Français
et la fiscalité
12 juillet 2017
Interrogation
Fiche technique
2
Constitution de l’échantillon
Mode de recueil et dates de terrain
La représentativité de l...
Note sur les marges d’erreur
3
Pour un échantillon de 1000 personnes, les marges d’erreur sont les suivantes avec un nivea...
Principaux enseignements
4
12/07/2017
Les Français et la fiscalité
Deux Français sur trois ne croient pas à la baisse de 1...
Principaux enseignements
5
12/07/2017
Les Français et la fiscalité
Baisse des dépenses publiques et baisse des impôts : de...
Deux Français sur trois ne croient pas à la baisse de 13 milliards d’euros des
prélèvements obligatoires en 2018
Question ...
7
Détail des résultats
Par catégories sociodémographiques et professionnelles
* Résultats à interpréter avec prudence comp...
8
Détail des résultats
Selon la préférence partisane et le vote à la présidentielle
* Résultats à interpréter avec prudenc...
Impôt sur la fortune : 49% des Français souhaitent que le gouvernement
maintienne le système actuel
Question : Le gouverne...
10
Détail des résultats
Par catégories sociodémographiques et professionnelles
En %
Maintenir le système actuel de
l’impôt...
11
Détail des résultats
Selon la préférence partisane et le vote à la présidentielle
* Résultats à interpréter avec pruden...
Baisse des dépenses publiques et baisse des impôts : deux priorités de même
niveau pour un Français sur deux
Question : Se...
13
Détail des résultats
Par catégories sociodémographiques et professionnelles
En % La baisse des dépenses publiques La ba...
14
Détail des résultats
Selon la préférence partisane et le vote à la présidentielle
* Résultats à interpréter avec pruden...
14 place Marie-Jeanne Bassot
92300 Levallois / Fr
Tél. +33 (0)1 45 19 09 09
@elabe_fr
www.elabe.fr
Yves-Marie CANN – Direc...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Sondage Elabe Les Echos Les Français et la fiscalité

5 444 vues

Publié le

Sondage Elabe Les Echos Les Français et la fiscalité

Publié dans : Économie & finance
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Sondage Elabe Les Echos Les Français et la fiscalité

  1. 1. Les Français et la fiscalité 12 juillet 2017
  2. 2. Interrogation Fiche technique 2 Constitution de l’échantillon Mode de recueil et dates de terrain La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Echantillon de 995 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Interrogation par Internet les 11 et 12 juillet 2017. 12/07/2017 Les Français et la fiscalité Etude ELABE réalisée pour Les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne.
  3. 3. Note sur les marges d’erreur 3 Pour un échantillon de 1000 personnes, les marges d’erreur sont les suivantes avec un niveau de confiance de 95% : Exemple de lecture : Pour un résultat observé de 25%, il y a 95% de chances pour que le résultat réel soit compris entre 22,3% et 27,7%. Pour un pourcentage de : La marge d’erreur est de : Le résultat réel se situe dans une fourchette entre : 5 +/- 1.4 3.6 et 6.4 10 +/- 1.9 8.1 et 11.9 15 +/- 2.2 12.8 et 17.2 20 +/- 2.5 17.5 et 22.5 25 +/- 2.7 22.3 et 27.7 30 +/- 2.8 27.2 et 32.8 35 +/- 3 32 et 38 40 +/- 3 37 et 43 45 +/- 3.1 41.9 et 48.1 50 +/- 3.1 46.9 et 53.1 55 +/- 3.1 51.9 et 58.1 60 +/- 3 57 et 63 65 +/- 3 62 et 68 70 +/- 2.8 67.2 et 72.8 75 +/- 2.7 72.3 et 77.7 80 +/- 2.5 77.5 et 82.5 85 +/- 2.2 82.8 et 87.2 90 +/- 1.9 88.1 et 91.9 95 +/- 1.4 93.6 et 96.4 12/07/2017 Les Français et la fiscalité
  4. 4. Principaux enseignements 4 12/07/2017 Les Français et la fiscalité Deux Français sur trois ne croient pas à la baisse de 13 milliards d’euros des prélèvements obligatoires en 2018 En effet, 66% des Français jugent que cette annonce faite par le gouvernement n’est pas crédible (dont 17% « pas du tout crédible »). A l’inverse, 34% estiment qu’elle l’est, dont seulement 6% la jugent « tout à fait crédible ». Ce sentiment est majoritairement partagé auprès de l’ensemble des catégories de population, quel que soit l’âge, le sexe ou la profession. En revanche, la lecture politique de ces résultats fait apparaître des divergences nettes. Plus de deux électeurs sur trois de 1er tour d’Emmanuel Macron jugent cette annonce crédible (68%), mais sans forte conviction (seulement 12% l’estiment « tout à fait crédible »). A l’inverse, la baisse de 13 milliards d’euros des prélèvements obligatoires en 2018 n’apparaît pas crédible pour une majorité des autres principaux électorats de 1er tour à l’élection présidentielle : 80% des électeurs de Marine Le Pen, 73% de ceux de François Fillon, 65% de ceux de Benoît Hamon et 64% de ceux de Jean-Luc Mélenchon. Si les électeurs de François Fillon se montrent à l’accoutumée relativement confiant à l’égard du couple exécutif* et du nouveau gouvernement**, la fiscalité semble à l’heure actuelle être un point d’achoppement avec cette partie de l’électorat (tendance déjà observée dans le sondage Elabe pour BFMTV « Les Français et l’orientation politique de l’exécutif » du 5 juillet 2017 : 64% estiment que l'orientation de l’exécutif concernant l’évolution de la fiscalité va dans le mauvaise direction). Impôt sur la fortune : 49% des Français souhaitent que le gouvernement maintienne le système actuel. Alors que le gouvernement envisage de transformer l’ISF en excluant de son assiette les placements financiers, l’épargne et les autres valeurs mobilières avec l’objectif d’inciter l’investissement du patrimoine financier plutôt que son épargne, une majorité de Français se prononcent en faveur d’un statu quo (assiette constituée du patrimoine immobilier et financier). En revanche, 33% sont en faveur de la réforme prévue par le gouvernement, et 17% souhaitent sa suppression. D’un point de vue politique, trois lignes distinctes semblent se dessiner : - l’électorat de Jean-Luc Mélenchon, celui de Benoît Hamon, et dans une moindre mesure de Marine Le Pen se prononcent assez largement en faveur d’un maintien du système actuel (respectivement 72%, 68% et 54%). - l’électorat d’Emmanuel Macron soutient avant tout la réforme annoncée par le gouvernement, mais d’une majorité relative (49%). En effet, 37% souhaitent le maintien de système actuel. - L’électorat de François Fillon partagés entre réforme visant à réduire l’assiette en excluant le patrimoine financier (35%), maintien du système actuel (34%) et suppression de l’ISF (31%). A noter que c’est auprès de cet électorat que la suppression de l’ISF est la plus plébiscitée, de façon significative. Si l’ensemble des catégories sociodémographiques se prononcent majoritairement (majorité relative) pour un maintien du système actuel, certains écarts apparaissent : le maintien est souhaité par 63% des professions intermédiaires (catégorie regroupant les personnes qui occupe une position intermédiaire entre les cadres et les agents d'exécution, ouvriers ou employés), alors que les cadres sont beaucoup plus partagés et ne sont « que » 44% à partager cette opinion contre 39% qui se prononce en faveur de la réforme annoncée par le gouvernement. *(cf. « Observatoire Politique » Elabe pour Les Echos / Radio Classique) **(cf. sondage Elabe pour BFMTV « Les Français et le nouveau gouvernement » du 22 juin 2017)
  5. 5. Principaux enseignements 5 12/07/2017 Les Français et la fiscalité Baisse des dépenses publiques et baisse des impôts : deux priorités de même niveau pour un Français sur deux En effet, 49% estiment que la baisse des dépenses publiques et la baisse des impôts doivent toutes deux être considérées comme une priorité par le gouvernement. A l’inverse, plus d’un tiers jugent (34%) que la priorité du gouvernement doit avant tout être la baisse des dépenses publiques, et seulement 17% que la priorité soit mise sur la baisse des impôts. La double priorité (baisse des dépenses publiques et des impôts) est choisie par une majorité auprès de chaque électorat de 1er tour (sauf celui de François Fillon), mais les électeurs de Jean-Luc Mélenchon optent ensuite pour une baisse des impôts (28%) avant une baisse des dépenses publiques (21%), alors que la tendance est inverse auprès des autres segments politiques. Cette position est encore plus prégnante parmi les électeurs de François Fillon qui font de la baisse des dépenses publiques leur premier choix (46%, suivi de l’item « autant l’une que l’autre » à 45%). Même si la double priorité est majoritaire auprès de l’ensemble des catégories sociodémographiques, les cadres et les retraités sont significativement davantage que les autres catégories de population à prioriser la baisse des dépenses publiques (43%, contre 34% pour l’ensemble des Français). La tendance est inverse auprès des employés et ouvriers qui se portent moins sur la priorité à la baisse des dépenses publiques uniquement et se prononcent plus nettement pour la double priorité (baisse des dépenses publiques et des impôts). Enfin, les 18-24 ans se distinguent en penchant davantage que la moyenne pour une baisse des impôts (34%, contre 17%).
  6. 6. Deux Français sur trois ne croient pas à la baisse de 13 milliards d’euros des prélèvements obligatoires en 2018 Question : Le gouvernement envisage une baisse de 13 milliards d’euros des prélèvements obligatoires pour les ménages et les entreprises en 2018. Cette annonce vous parait-elle … ? En % 6 12/07/2017 Les Français et la fiscalité 6 28 49 17 Tout à fait crédible Plutôt crédible Pas vraiment crédible Pas crédible du tout Sans opinion Sous-total « PAS CRÉDIBLE » 66% Sous-total « CRÉDIBLE » 34%
  7. 7. 7 Détail des résultats Par catégories sociodémographiques et professionnelles * Résultats à interpréter avec prudence compte-tenu des effectifs de répondants 12/07/2017 Les Français et la fiscalité Total Tout à fait crédible Plutôt crédible Pas vraiment crédible Pas crédible du tout Sans opinion TOTAL CRÉDIBLE TOTAL PAS CRÉDIBLE Ensemble 100 6 28 49 17 <1 34 66 SEXE DU REPONDANT Homme 100 7 31 43 19 0 38 62 Femme 100 6 25 54 14 1 31 68 AGE DU REPONDANT 18-24 ans 100 9 27 51 12 1 36 63 25-34 ans 100 11 31 49 9 0 42 58 35-49 ans 100 8 27 46 18 1 35 64 50-64 ans 100 4 23 51 22 0 27 73 65 ans et plus 100 3 32 49 16 0 35 65 PROFESSION DU REPONDANT Actifs 100 7 27 49 16 1 34 65 Artisan, commerçant (*) 100 13 40 31 16 0 53 47 CSP+ 100 8 30 46 15 1 38 61 Cadre, profession intellectuelle supérieure 100 12 31 44 13 0 43 57 Profession intermédiaire 100 6 29 46 17 2 35 63 CSP- 100 6 24 53 17 0 30 70 Employé 100 5 21 60 14 0 26 74 Ouvrier 100 8 27 44 21 0 35 65 Inactifs 100 5 28 50 17 0 33 67 Retraité 100 3 30 50 17 0 33 67 Autre Inactif 100 10 24 48 18 0 34 66 CATEGORIE D'AGGLOMERATION Communes rurales 100 3 25 52 19 1 28 71 Communes urbaines de province 100 7 30 48 15 0 37 63 De 2.000 à moins de 20.000 hab. 100 9 32 45 14 0 41 59 De 20.000 à moins de 100.000 hab. 100 5 30 46 19 0 35 65 100.000 hab. et plus 100 8 30 48 14 0 38 62 Agglomération parisienne 100 8 22 51 19 0 30 70 REGION DE RESIDENCE (UDA5) Région parisienne 100 8 22 52 18 0 30 70 Province 100 6 29 49 16 0 35 65 Nord-est 100 5 25 51 18 1 30 69 Nord-ouest 100 9 31 47 13 0 40 60 Sud-ouest 100 1 24 56 19 0 25 75 Sud-est 100 6 33 45 16 0 39 61
  8. 8. 8 Détail des résultats Selon la préférence partisane et le vote à la présidentielle * Résultats à interpréter avec prudence compte-tenu des effectifs de répondants 12/07/2017 Les Français et la fiscalité Total Tout à fait crédible Plutôt crédible Pas vraiment crédible Pas crédible du tout Sans opinion TOTAL CRÉDIBLE TOTAL PAS CRÉDIBLE Ensemble 100 6 28 49 17 <1 34 66 PREFERENCE PARTISANE TOTAL GAUCHE 100 9 27 51 12 1 36 63 Gauche non socialiste 100 9 23 50 17 1 32 67 Parti Socialiste / PRG 100 10 36 51 3 0 46 54 TOTAL EN MARCHE / MODEM 100 15 56 25 4 0 71 29 La République en Marche ! 100 17 58 23 2 0 75 25 MoDem (*) 100 7 43 35 15 0 50 50 TOTAL DROITE 100 4 23 53 19 1 27 72 Les Républicains 100 4 24 54 18 0 28 72 Front National 100 2 18 57 23 0 20 80 Sans préférence partisane 100 2 22 55 21 0 24 76 VOTE PRESIDENTIELLE 2017 (1ER TOUR) Jean-Luc MELENCHON 100 12 23 46 18 1 35 64 Benoît HAMON 100 7 28 53 12 0 35 65 Emmanuel MACRON 100 12 56 30 2 0 68 32 François FILLON 100 3 24 52 21 0 27 73 Marine LE PEN 100 2 18 58 22 0 20 80 Abstention, vote blanc ou nul 100 3 17 59 20 1 20 79 VOTE PRESIDENTIELLE 2017 (2ND TOUR) Emmanuel MACRON 100 9 43 41 7 0 52 48 Marine LE PEN 100 4 16 56 24 0 20 80 Abstention, vote blanc ou nul 100 4 14 57 24 1 18 81
  9. 9. Impôt sur la fortune : 49% des Français souhaitent que le gouvernement maintienne le système actuel Question : Le gouvernement souhaite transformer l’impôt sur la fortune (ISF) en excluant de l’assiette de l’ISF les placements financiers, l'épargne et les autres valeurs mobilières pour ne conserver que les biens immobiliers. L’objectif annoncé est alors d’inciter l’investissement du patrimoine financier plutôt que son épargne. Selon vous, le gouvernement doit… ? En % 9 12/07/2017 Les Français et la fiscalité 49 33 17 1 Maintenir le système actuel de l’impôt sur la fortune (taxation du patrimoine immobilier et financier) Réformer l’impôt sur la fortune pour inciter à l’investissement (taxation du patrimoine immobilier uniquement) Supprimer l’impôt sur la fortune Sans opinion
  10. 10. 10 Détail des résultats Par catégories sociodémographiques et professionnelles En % Maintenir le système actuel de l’impôt sur la fortune (taxation du patrimoine immobilier et financier) Réformer l’impôt sur la fortune pour inciter à l’investissement (taxation du patrimoine immobilier uniquement) Supprimer l’impôt sur la fortune Sans opinion Ensemble 49 33 17 1 SEXE DU REPONDANT Homme 47 33 19 1 Femme 50 33 16 1 AGE DU REPONDANT 18-24 ans 41 35 24 0 25-34 ans 49 29 21 1 35-49 ans 51 34 13 2 50-64 ans 54 33 13 0 65 ans et plus 45 33 21 1 PROFESSION DU REPONDANT Actifs 51 33 15 1 Artisan, commerçant (*) 40 42 18 0 CSP+ 56 30 14 0 Cadre, profession intellectuelle sup. 44 39 17 0 Profession intermédiaire 63 25 12 0 CSP- 50 34 14 2 Employé 48 33 18 1 Ouvrier 53 36 9 2 Inactifs 45 32 22 1 Retraité 48 31 21 0 Autre Inactif 42 33 24 1 CATEGORIE D'AGGLOMERATION Communes rurales 61 29 9 1 Communes urbaines de province 45 35 19 1 De 2.000 à moins de 20.000 hab. 50 33 16 1 De 20.000 à moins de 100.000 hab. 38 39 22 1 100.000 hab. et plus 46 34 19 1 Agglomération parisienne 47 29 24 0 REGION DE RESIDENCE (UDA5) Région parisienne 47 29 24 0 Province 50 33 16 1 Nord-est 53 30 15 2 Nord-ouest 50 40 9 1 Sud-ouest 53 25 21 1 Sud-est 44 34 22 0 12/07/2017 Les Français et la fiscalité * Résultats à interpréter avec prudence compte-tenu des effectifs de répondants
  11. 11. 11 Détail des résultats Selon la préférence partisane et le vote à la présidentielle * Résultats à interpréter avec prudence compte-tenu des effectifs de répondants 12/07/2017 Les Français et la fiscalité En % Maintenir le système actuel de l’impôt sur la fortune (taxation du patrimoine immobilier et financier) Réformer l’impôt sur la fortune pour inciter à l’investissement (taxation du patrimoine immobilier uniquement) Supprimer l’impôt sur la fortune Sans opinion Ensemble 49 33 17 1 PREFERENCE PARTISANE TOTAL GAUCHE 67 27 6 0 Gauche non socialiste 75 22 3 0 Parti Socialiste / PRG 53 36 10 1 TOTAL EN MARCHE / MODEM 38 46 16 0 La République en Marche ! 37 43 19 1 MoDem (*) 43 55 2 0 TOTAL DROITE 35 32 32 1 Les Républicains 32 35 32 1 Front National 52 27 20 1 Sans préférence partisane 49 33 17 1 VOTE PRESIDENTIELLE 2017 (1ER TOUR) Jean-Luc MELENCHON 72 21 7 0 Benoît HAMON 68 22 9 1 Emmanuel MACRON 37 49 14 0 François FILLON 34 35 31 0 Marine LE PEN 54 27 18 1 Abstention, vote blanc ou nul 50 32 17 1 VOTE PRESIDENTIELLE 2017 (2ND TOUR) Emmanuel MACRON 47 39 14 0 Marine LE PEN 52 26 21 1 Abstention, vote blanc ou nul 54 28 17 1
  12. 12. Baisse des dépenses publiques et baisse des impôts : deux priorités de même niveau pour un Français sur deux Question : Selon vous, la priorité du gouvernement aujourd’hui doit-elle être avant tout … ? En % 12 12/07/2017 Les Français et la fiscalité 34 17 49 La baisse des dépenses publiques La baisse des impôts Autant l’une que l’autre
  13. 13. 13 Détail des résultats Par catégories sociodémographiques et professionnelles En % La baisse des dépenses publiques La baisse des impôts Autant l’une que l’autre Sans opinion Ensemble 34 17 49 <1 SEXE DU REPONDANT Homme 32 18 50 0 Femme 36 15 48 1 AGE DU REPONDANT 18-24 ans 24 34 42 0 25-34 ans 35 29 35 1 35-49 ans 30 16 53 1 50-64 ans 33 11 55 1 65 ans et plus 45 7 48 0 PROFESSION DU REPONDANT Actifs 32 20 47 1 Artisan, commerçant (*) 36 19 45 0 CSP+ 37 20 42 1 Cadre, profession intellectuelle sup. 43 18 39 0 Profession intermédiaire 32 21 46 1 CSP- 28 20 51 1 Employé 28 21 50 1 Ouvrier 27 18 54 1 Inactifs 38 12 50 0 Retraité 43 8 49 0 Autre Inactif 26 22 51 1 CATEGORIE D'AGGLOMERATION Communes rurales 38 16 46 0 Communes urbaines de province 32 16 51 1 De 2.000 à moins de 20.000 hab. 29 19 51 1 De 20.000 à moins de 100.000 hab. 28 15 57 0 100.000 hab. et plus 35 15 49 1 Agglomération parisienne 39 19 42 0 REGION DE RESIDENCE (UDA5) Région parisienne 39 19 42 0 Province 34 16 49 1 Nord-est 35 16 49 0 Nord-ouest 32 13 55 0 Sud-ouest 26 20 54 0 Sud-est 36 18 45 1 12/07/2017 Les Français et la fiscalité * Résultats à interpréter avec prudence compte-tenu des effectifs de répondants
  14. 14. 14 Détail des résultats Selon la préférence partisane et le vote à la présidentielle * Résultats à interpréter avec prudence compte-tenu des effectifs de répondants 12/07/2017 Les Français et la fiscalité En % La baisse des dépenses publiques La baisse des impôts Autant l’une que l’autre Sans opinion Ensemble 34 17 49 <1 PREFERENCE PARTISANE TOTAL GAUCHE 24 23 53 0 Gauche non socialiste 24 27 48 1 Parti Socialiste / PRG 24 17 59 0 TOTAL EN MARCHE / MODEM 42 15 43 0 La République en Marche ! 39 18 43 0 MoDem (*) 53 4 43 0 TOTAL DROITE 48 13 39 0 Les Républicains 48 12 40 0 Front National 29 18 53 0 Sans préférence partisane 35 14 50 1 VOTE PRESIDENTIELLE 2017 (1ER TOUR) Jean-Luc MELENCHON 21 28 50 1 Benoît HAMON 28 15 57 0 Emmanuel MACRON 36 16 48 0 François FILLON 46 8 45 1 Marine LE PEN 32 19 49 0 Abstention, vote blanc ou nul 38 15 47 0 VOTE PRESIDENTIELLE 2017 (2ND TOUR) Emmanuel MACRON 38 15 46 1 Marine LE PEN 33 20 47 0 Abstention, vote blanc ou nul 32 16 52 0
  15. 15. 14 place Marie-Jeanne Bassot 92300 Levallois / Fr Tél. +33 (0)1 45 19 09 09 @elabe_fr www.elabe.fr Yves-Marie CANN – Directeur des études politiques yves-marie.cann@elabe.fr / @yvesmariecann CONTACT

×