18
Le plus grand « château » en
bauge d’Europe
Dingle Dell attire l’attention du monde entier : constructeurs et grand
pub...
www.libnam.eu 2
Le but de Kevin McCabe est de
construire une maison familiale en
explorant les limites du matériau
«  terr...
Collectif franco-britannique Libnam3
et des urbanistes. Finalement, les
dimensions grandioses et les courbes
somptueuses d...
www.libnam.eu 4
fournissant par la même occasion le
matériau nécessaire à la préparation
de la bauge.
Les tranchées réalis...
Collectif franco-britannique Libnam5
afin de garantir une base isolante
étanche sur laquelle sera plantée la
couverture vé...
www.libnam.eu 6
été établies sur un sol stable puis
comblées d’une base de béton, sur
lequel un soubassement en pierre
nat...
La construction de Dingle Dell a
connu de nombreux aléas. Le travail a
été ralenti à cause du mauvais temps.
En 2012, le D...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dingle dell-fr

169 vues

Publié le

Dingle dell-fr

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
169
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dingle dell-fr

  1. 1. 18 Le plus grand « château » en bauge d’Europe Dingle Dell attire l’attention du monde entier : constructeurs et grand public suivent avec curiosité ce chantier, réputé pour être la construction en bauge la plus importante d’Europe. A l’origine, Dingle Dell est le rêve d’un homme originaire du Devon : Kevin McCabe. A la fois maître d’ouvrage et constructeur, il est désormais célèbre à l’échelle mondiale pour son savoir-faire dans la construction en terre. Désireux d’expérimenter ce matériau sur des projets toujours plus ambitieux, il a décidé de s’engager dans ce projet hors du commun, sous l’œil attentif des médias. Présentation Truro Exeter Ottery St Mary Dingle Dell Chronologie : Permis de construire obtenu en mars 2010. Début des travaux en 2011. Fin prévue des travaux en 2015. Extérieur - Photo © Servane Guihaire - Constructys Bretagne
  2. 2. www.libnam.eu 2 Le but de Kevin McCabe est de construire une maison familiale en explorant les limites du matériau «  terre  » et en mettant en pratique les principes de conception passive. Le projet veut répondre au degré n°6 du Code anglais de la construction durable (Code for sustainable homes), c’est-à-dire son plus haut niveau d’exigence. Kevin a voulu mettre à profit son expérience de plus de 30 ans dans la construction en terre afin de faire de ce projet une vitrine de l’architecture britannique. A cette fin, il a d’ailleurs pu bénéficier d’une disposition législative, en matière de politique d’aménagement, qui autorise des dérogations vis-à-vis Contexte des règles d’urbanisme courantes lorsque le projet de construction concourt au développement durable en milieu rural. Il lui a donc fallu respecter plusieurs principes, pour l’obtention du permis de construire. La conception se devait d’être remarquable dans sa dimension architecturale et particulièrement innovante concernant le choix des matériaux ou les techniques mises en œuvre. C’est pourquoi Kevin a collaboré avec des architectes, des ingénieurs structure, des techniciens experts en énergies renouvelables, des experts du drainage, un écologue Plan © Kevin McCabe
  3. 3. Collectif franco-britannique Libnam3 et des urbanistes. Finalement, les dimensions grandioses et les courbes somptueuses de la bauge, combinées au verre, mêlant des matériaux traditionnels avec une conception moderne, se sont montrées à la hauteur de la dérogation. Depuis 3 années, Kevin McCabe consacre 70h par semaine à son chantier. Il a dû prendre en compte les conditions climatiques, y compris lors de l’hiver 2013-2014, particulièrement pluvieux. Dingle Dell couvrira une surface de  929 m². Le bâtiment comprendra deux parties circulaires en bauge. La plus grande, sur trois étages, constituera l’espace de vie principal de la famille, elle disposera d’une salle de musique et d’une salle de jeux en sous-sol. La plus petite fournira un espace autonome pour recevoir les amis, et le sous-sol hébergera un espace de rangement ainsi qu’un pressoir à cidre. Les deux maisons sont reliées par une passerelle en verre incorporant une serre. La construction de Dingle Dell a débuté au printemps 2011 par l’excavation de 5000 tonnes de terre pour la préparation des fondations, Système constructif Extérieur - Photo © Servane Guihaire - Constructys Bretagne
  4. 4. www.libnam.eu 4 fournissant par la même occasion le matériau nécessaire à la préparation de la bauge. Les tranchées réalisées pour les fondations s’étendent sur une longueur de 400 m et ont été comblées par un béton écologique, dont la teneur en ciment est réduite grâce à l’utilisation de scories, résidus de combustion des centrales thermiques au charbon. La bauge a ensuite été posée sur le solin par levées successives, jusqu’à former des murs immenses et très larges (environ 90 cm), que ce soit pour les parois extérieures ou intérieures de l’habitation. Les murs en terre, naturellement efficaces pour gérer la température interne du bâti, ont reçu une isolation complémentaire en polystyrène, côté extérieur, recouverte de chaux. Ce choix isolant a été effectué afin d’atteindre de façon officielle la performance énergétique attendue par le code de la construction durable anglais. La résistance structurelle est assurée, en toiture, par des poutres en lamellé- collé. Le toit principal est soutenu par 12 poutres de 9 m de longueur, coupées en une variété de formes convexes, concaves et droites, afin de donner un aspect naturel et ondulant au bâtiment. Celui-ci s’intègre ainsi aisément dans le paysage vallonné qui l’entoure. Le toit sera couvert de polystyrène, Extérieur - Photo © Servane Guihaire - Constructys Bretagne
  5. 5. Collectif franco-britannique Libnam5 afin de garantir une base isolante étanche sur laquelle sera plantée la couverture végétale. La maison est chauffée par un système de récupération de chaleur comprenant approximativement 700 m² de plancher chauffant. 200 m² de plancher complémentaire ne nécessitent pas de chauffage car ils utilisent les calories stockées par la bauge. L’énergie électrique est fournie par un groupe photovoltaïque de 10 kW, installé sur le toit de la grange. Kevin McCabe a repoussé les limites des principes constructifs en terre à l’extrême, que ce soit en matière d’architecture, d’utilisation de la terre ou de méthodes de travail. Il est allé jusqu’à bâtir des piliers porteurs en bauge, pour la grange et la passerelle de la maison. Ces piliers porteurs ont un diamètre de 550 mm et le plus grand fait 5  m de hauteur. Les fondations ont Focus technique : Des piliers porteurs en bauge Extérieur - Photo © Servane Guihaire - Constructys Bretagne
  6. 6. www.libnam.eu 6 été établies sur un sol stable puis comblées d’une base de béton, sur lequel un soubassement en pierre naturelle a été monté. La bauge a été préparée en mélangeant de la terre argileuse avec de la paille et du sable. De l’eau a été ajoutée comme liant. Le mélange a ensuite été posé par levées successives, de la même façon que pour les murs. Un moule a été appliqué pour maintenir la forme du pilier, puis les finitions ont été réalisées manuellement. Chaque pilier en bauge soutient plusieurstonnes.Ilssonttrèsrésistants à la compression. Des mesures de contrôle ont été effectuées au préalable par des ingénieurs qui ont constaté une résistance à une force mécanique de 1,6 Newton (environ 140 grammes) par millimètre carré. Extérieur - Photo © Servane Guihaire - Constructys Bretagne Coupe © Kevin McCabe
  7. 7. La construction de Dingle Dell a connu de nombreux aléas. Le travail a été ralenti à cause du mauvais temps. En 2012, le Devon a connu l’été le plus pluvieux des cent précédentes Freins et leviers Intervenants Maîtres d’ouvrage : Rose and Kevin McCabe Constructeur : Kevin McCabe www. buildsomethingbeautiful.com Architectes : Bedford & Jobson www. architecturedevon.co.uk Coûts Kevin estime le coût final du chantier autour de 630 500 €, mais ce chiffre ne tient pas compte de son propre travail, ni de la bauge récupérée sur le site. En incluant ces postes de dépenses théoriques, le chiffre atteindrait plus d’un million d’euros, dont 38 000 € qui ont été réglés aux architectes, 38 000 € aux ingénieurs, et 63 000 € pour la maquette, afin de pouvoir obtenir le permis de construire. La construction d’un château en bauge relève uniquement du domaine expérimental et constitue une entreprise coûteuse. Kevin McCabe a concrétisé un célèbre dicton de Grande-Bretagne qui veut que chaque anglais considère sa maison tel un château. 7 années. Dans la mesure où la durée des travaux s’est prolongée, des contraintes financières sont apparues. Cela a obligé Kevin McCabe à reprendre des commandes clients pour financer la poursuite du projet. Intérieur - Photo © Servane Guihaire - Constructys Bretagne Contact Petroc www.petroc.ac.uk

×