Plongeur Niveau 4 - Barotraumatismes

3 448 vues

Publié le

Cours sur les barotraumatismest destiné aux plongeurs préparant le diplôme de Guide de Palanquée FFESSM (N4)

Publié dans : Sports
0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 448
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
131
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Plongeur Niveau 4 - Barotraumatismes

  1. 1. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes Barotraumatismes Philippe Jourdren philippe.jourdren@laposte.net
  2. 2. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes Plan du cours • Introduction • Rappels succincts de physique • Le Placage de masque • Le barotraumatisme des dents • Le barotraumatisme des sinus • La colique du plongeur • Le barotraumatisme des oreilles • La Surpression pulmonaire • Conclusion
  3. 3. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes Introduction Pourquoi encore un cours sur les barotraumatismes? • Effectuer un rappel général sur les barotraumatismes • Connaître les conditions d’apparition de ceux-ci et éviter ainsi d’y exposer sa palanquée • Connaître les moyens de prévention pour chacun des barotraumatismes et donc pouvoir conseiller sa palanquée • Connaître la conduite à tenir en cas survenue d’un barotraumatisme pour effectuer les bons gestes Être conscient que vous devez prendre soin des plongeurs de votre palanquée et éviter qu’ils ne subissent un quelconque barotraumatisme
  4. 4. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes Rappels succincts de physique • La compressibilité des gaz a été mise en évidence – Au Royaume-Uni, par Robert Boyle en 1662 – En France, par l’abbé Edme Mariotte en 1676 • Enoncé de la Loi de compressibilité des gaz (dite Loi de Boyle-Mariotte) « A température constante, le volume d’un gaz est inversement proportionnel à la pression qu’il subit » P.V = constante P1.V1 = P2.V2
  5. 5. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes Compressibilité des gaz Profondeur (mètres) Pabs (bar) Volume occupé (litres) P x V Surface 1 35 35 10 2 17,5 35 20 3 11,7 35 30 4 8,75 35 40 5 7 35 50 6 5,8 35 60 7 5 35 • Applications à la plongée – Les variations de volumes sont d’autant plus importantes que le plongeur est proche de la surface. – Cette loi est à l’origine de tous les barotraumatismes ! (oreilles, surpression pulmonaire, …) x 2 x 1,5 x 1,33 x 1,25 x 1,2 x 1,16
  6. 6. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes Rappels : Les Barotraumatismes • Il y a 6 barotraumatismes auxquels le plongeur s’expose • Ils ne touchent que les cavités qui contiennent du gaz • Il ne peuvent survenir que lorsque la pression varie – A la descente – A la remontée Sinus Masque Oreilles Pas de risque barotraumatique particulier Sinus Oreilles Dents Estomac et Intestins Surpression pulmonaire
  7. 7. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes Le Placage de masque • Causes – Effet ventouse sur le visage • Symptômes – Yeux injectés de sang – Yeux au beurre noir, paupières gonflées – Sensation que les yeux sortent des orbites – Saignements de nez • Prévention – Souffler dans le masque de façon régulière à la descente • Conduite à tenir – Consulter un médecin ophtalmologiste – Consulter un médecin généraliste en cas de saignements – Le GP doit systématiquement rappeler à sa palanquée (surtout avec des débutants) le geste de prévention
  8. 8. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes Le Barotraumatisme des dents • Causes – Bulle d’air coincée dans une cavité dentaire (carie, plombage défectueux, bridge, couronne mal collée • Symptômes – Rage de dents – Décollement d’une couronne ou d’un plombage – Pulvérisation de la dent dans les cas les plus graves • Prévention – Bonne hygiène dentaire – Visite chez le dentiste 2 fois par an – Signaler sa condition de plongeur et de GP – Pas de plongée au cours de soins dentaires • Conduite à tenir – Arrêt de la plongée – Remonter doucement – Consultation chez le dentiste même en cas de symptômes bénins
  9. 9. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes Le Barotraumatisme des sinus • Causes – Sinus obstrués (rhumes, sinusites, polypes) – Déformation des cloisons nasales • Symptômes – Douleur violente sur le visage – Saignements de nez – Sensation de rage de dents • Prévention – Ne pas plonger en cas d’infection O.R.L. – Rinçage des sinus avant la plongée • Conduite à tenir – Remonter lentement – Consulter un médecin O.R.L.
  10. 10. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes La colique du plongeur • Causes – Aérophagie – Fermentation de gaz dans l’estomac pendant la plongée • Symptômes – Douleurs à l’abdomen – Besoin d’émettre des flatulences (anales ou buccales) sans pouvoir y parvenir • Prévention – Pas de boisson gazeuse avant la plongée – Eviter les aliments générateurs de gaz – Ne pas déglutir en immersion • Conduite à tenir – Remonter doucement – Rester au palier à l’horizontale en faisant des mouvements de palmage ou de brasse et tenter d’évacuer les gaz par voie naturelle – Consulter un médecin si les douleurs restent présentes en surface
  11. 11. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes Le barotraumatisme des oreilles • Il y a 2 barotraumatismes de l’oreille – Le plus connu est celui qui affecte le tympan • Il est dû à une différence de pression excessive entre l’oreille externe et l’oreille moyenne – Le moins connu est celui qui affecte l’oreille interne • Il est dû à un équilibrage tardif des oreilles (coup de piston de l’étrier dans la fenêtre ovale) • Symptômes – Douleurs intenses, – Vertiges, problèmes d’équilibre – Saignements de l’oreille – Rupture du tympan
  12. 12. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes Le barotraumatisme des oreilles • Prévention – A la descente • Équilibrer régulièrement par Valsalva, Frentzel ou B.T.V. • Stopper la descente pour équilibrer la pression ou remonter légèrement pour favoriser l’équilibrage de la pression – A la remontée • Arrêter la remontée, redescendre légèrement pour ré–équilibrer la pression puis remonter le plus doucement possible • Conduite à tenir – Consulter un médecin O.R.L. – Arrêt temporaire voire définitif de la plongée en fonction de l’avis du spécialiste • Jamais de Valsalva à la remontée !!! • Ne jamais plonger en cas d ’infection O.R.L. • Pas d’usage déviant de médicaments (fluidifiants, anti- inflammatoires) • Connaître plusieurs méthodes d’équilibrage
  13. 13. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes Le barotraumatisme des oreilles • Il y a une vraie difficulté à diagnostiquer le barotraumatisme de l’oreille interne • Les signes à détecter sont : – Une mauvaise audition, voire une surdité – Des vertiges nauséeux qui perdurent après la plongée, des vomissements • Conduite à tenir – On est face à une urgence médicale – Evacuation au caisson (on peut le confondre avec un ADD) – Examen ORL par un spécialiste – Prescription de médicaments vaso-dilatateurs
  14. 14. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes La surpression pulmonaire • C’est bien entendu l’accident le plus grave de tous les accidents de plongée car l’urgence vitale est en jeu • Elle est dûe à un blocage des voies respiratoires ou à une expiration insuffisante à la remontée – Soit volontaire • Par exemple, manœuvre de Valsalva à la remontée • Remontée sans embout avec expiration mal maîtrisée – Soit involontaire • Par exemple, remontée panique suite à un essoufflement en profondeur • Elle est d’autant plus grave si elle survient dans la zone des 10 mètres !
  15. 15. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes La surpression pulmonaire • Quand l’accident survient, il survient en 2 phases – Phase mécanique • Distension des alvéoles, voire rupture des alvéoles • Pneumothorax (compression des poumons par l’air emprisonné par la plèvre) pouvant amener au déchirement de la plèvre • Emphysème médiastinal (compression du cœur par l’air emprisonné) • Emphysème sous-cutané (passage d’air sous la peau du cou) • Embolie gazeuse (passage d’air dans le sang) • Œdème pulmonaire (passage de sang dans les alvéoles) – Phase neurologique • Les veines pulmonaires ramènent l’air vers le cœur • Le cœur renvoie l’air vers la crosse aortique puis les carotides • Les bulles vont se « coincer » dans la circulation cérébrale • Nécrose des zones nerveuses cérébrales Progression
  16. 16. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes La surpression pulmonaire • Les symptômes – Phase mécanique • Douleur intense à la poitrine, toux et crachat de sang • Difficultés respiratoires, arrêt respiratoire éventuel • Emphysème sous-cutané – Phase neurologique • Perte de sensibilité, Perte de motricité (hémiplégie) • Perte de connaissance • Arrêt ventilatoire, arrêt cardiaque • La détresse respiratoire peut apparaître très vite – L’accidenté est très pâle, angoissé, et cyanosé • Des signes d’ADD peuvent apparaître
  17. 17. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes La surpression pulmonaire • Conduite à tenir – Mettre l’accidenté en position demi-assise pour faciliter sa respiration – Proposer de l’eau et de l’aspirine (en une prise) si l’accidenté est conscient – Oxygénothérapie avec le masque à haute concentration – Réconforter et réchauffer l’accidenté • Bien être conscient que les traitements prodigués sur le bateau sont dérisoires compte tenu de la gravité de cet accident. • Solliciter les secours spécialisés dans TOUS les cas – Urgence vitale  VHF Canal 16
  18. 18. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes La surpression pulmonaire • Moyens de prévention – Forcer sur l’expiration à la remontée – Pas d’apnée en plongée – Pas de Valsalva à la remontée (blocage respiratoire) – Surveiller sa consommation d’air pour éviter la panne et donc un risque de remontée panique – Éviter tout facteur favorisant l’essoufflement. • Eviter de plonger si essoufflement en surface – Regarder vers la surface à la remontée • Cependant, on note une baisse dans l’apparition des cet accident depuis quelques années
  19. 19. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes Conclusion • Sur chacun des barotraumatismes évoqués, le Guide de Palanquée doit s’efforcer d’adapter son briefing de façon à sensibiliser sa palanquée – À la prévention des barotraumatismes – Au signalement par les plongeurs de tout problème qui survient à l’aide de signes adéquats • De même, vous devez être très attentifs à votre palanquée pour prévenir et éviter les barotraumatismes à la descente, ainsi qu’à la remontée – Attention renforcée avec des plongeurs « débutants » – Attention soutenue avec des plongeurs « stressés » – Attention éveillée avec des plongeurs « aguerris » – Adoption quasi immédiate de la conduite à tenir adaptée • Bonnes plongées !
  20. 20. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes Questions / Réponses
  21. 21. Formation Niveau 4 – Saison 2015/2016 Barotraumatismes Merci pour votre attention Certains schémas de cette présentation sont extraits de Illustra-Pack 3 de Alain Foret Retrouvez-moi sur http://www.philjourdren.fr http://fr.slideshare.net/lizard2802 Twitter : @PhilJourdren

×