SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  7
Cours de gestion financière 2ème ESSEC
Mr TALEB Lotfi
La synthèse de l’état de résultat1
:
les soldes intermédiaires de gestion (SIG)
Le résultat net comptable n’a qu’une signification relative pour celui qui désire analyser
l’activité de l’entreprise. En effet un résultat net positif peut être du à des profits
exceptionnels (profit sur cession d’immobilisation d’élément d’actif).De même un
résultat net négatif peut être du à un paiement exagéré des frais financiers. Une méthode
pour mieux appréhender le résultat de l’exercice est de connaître les différents niveaux
de la formation du résultat net c’est à dire de connaître les soldes intermédiaires de
gestions 2(SIG)
I) Présentation de l’état de résultat : (voir annexe)
Conformément aux directives du nouveau système comptable : « L’état de résultat fournit
les renseignement sur la performance de l’entreprise. L’information sur la performance est utile pour
évaluer la rentabilité de l’entreprise et sa capacité à générer des flux de trésorerie à partir des ressources
qu’elle contrôle. Elle est aussi utile pour évaluer l’efficacité avec laquelle l’entreprise a utilisé ces
ressources et sa capacité à employer des ressources supplémentaires » Norme générale §41
Pour que l’état de résultat puisse remplir les objectifs qui lui sont assignés, il doit faire
ressortir distinctement :
 Le résultat d’exploitation
 Les produits et les charges à caractères financiers
 Les autres éléments ordinaires et le résultat des activités ordinaires avant impôt
 L’impôt sur les bénéfices
 Les éléments non récurrents ou extraordinaires
 Le résultat net de l’exercice
Il est à noter que l’état de résultat peut être présenté soit selon le modèle de référence
soit selon le modèle autorisé (voir annexe).Mais ces deux modèles ne diffèrent qu’au
niveau de la première partie, c'est-à-dire la partie relative à la détermination du résultat
d’exploitation
II) Les Soldes Intermédiaires de Gestion : SIG
Le nouveau système comptable présente un modèle de schéma des SIG (voir tableau) qui
s’applique à la fois aux entreprises commerciales et les entreprises industrielles. Le tableau
des SIG représente un ensemble de marge qui constitue des paliers permettant la
formation du résultat net de l’exercice.
1) La marge commerciale :
Cette marge concerne uniquement les entreprises commerciales ou uniquement la
partie purement commerciale des entreprises ayant une activité industrielle. Elle est
égale à la différence entre le montant des ventes des marchandises te leur coût d’achat.
1 Le nouveau système comptable prévoit deux modèles de présentation d’un état de résultat. Une méthode de
référence où les produits et les charges sont classées selon leur destination et une méthode autorisée où les
produits et les charges sont classés par nature.
2 Le cadre conceptuel exige la publication par les entreprises des SIG au niveau des notes aux états financiers, cette
publication donne la possibilité aux utilisateurs de faire des comparaisons avec des données sectorielles ou nationales.
Marge commerciale = Vente de marchandises (HT) – Coût d’achat des marchandises vendues ( CAMV)
CHAP II
Cours de gestion financière 2ème ESSEC
Mr TALEB Lotfi
Avec :
CAMV = Prix d’achat (HT) + Frais sur achat ±Variation du stock (SI – SF)
2) La production :
La production de l’exercice qui ne concerne que les entreprises industrielles, elle
comprend la production vendue3, la variation de la production stockée4 (produits
intermédiaires, en-cours, produits finis) et la production immobilisée (la production
conservée par l’entreprise pour son usage interne)
La production de l’exercice est un indicateur qui n’est pas homogène puisque la
production vendue est estimée au prix de vente (HT) alors que la production stockée et
la production immobilisée est évaluée au coût de production. Cependant il s’agit d’une
notion plus exhaustive que le chiffre d’affaire dans la traduction de l’activité réelle.
3) La marge sur coût matière :
Elle est égale à la différence entre la production vendue, stockée et immobilisée d’une
part, et les achats consommés de matières premières et d’approvisionnement d’autre part.
Cette marge mesure la contribution de l’activité industrielle aux résultats de l’entreprise.
4) La valeur ajoutée brute ( VAB) :
Il s’agit d’une notion empruntée de la comptabilité nationale, La VAB mesure l’activité
propre de l’entreprise, elle exprime la création de valeur que l’entreprise apporte aux biens
et services en provenance des tiers dans l’exercice de ses activités professionnelles.
Elle est égale à la somme de la marge commerciale, de la marge sur coût matière et des subventions
d’exploitations diminué des autres charges externes.
5) L’excédent brut d’exploitation (EBE) :
C’est ce qui reste de la valeur ajoutée après règlement des impôts et taxes et versements
assimilés et les charges de personnel ou encore ce qui reste à l’entreprise pour rémunérer
les capitaux propres et les emprunts et maintenir ou accroître sa capacité de production.
Cet indicateur traduit la stricte performance industrielle et commerciale de l’entreprise, il
représente le revenu disponible pour les capitaux investis (internes et externes) après
rémunération du facteur travail.
5
L’EBE est un solde particulièrement important. Il permet à l’entreprise de renouveler ses
immobilisations (amortissement) de faire face aux risques (provisions), d’assurer la
couverture des charges financières. Il s’agit également d’un résultat économique
3 Evaluée au prix de vente en hors taxe
4 Evaluée au coût de production en hors taxe
5 Impôts et taxes et versement assimilés ( 66) : (TFP, Foprolos, TCL, Droit de timbre , taxes survéhiculeetc..)
EBE = VAB – impôts et taxes (sauf impôts sur les sociétés) – charges de personnels
Cours de gestion financière 2ème ESSEC
Mr TALEB Lotfi
indépendant de la politique de l’entreprise en matière d’investissement, de financement,
d’amortissement et de distribution des dividendes. De ce fait, il fournit une information
particulièrement significative sur les performances industrielles et commerciales et se
prête bien aux comparaisons interentreprises à l’intérieur d’un même secteur.
6) Le résultat des activités ordinaires : (RAO)
C’est un résultat après impôts qui tient compte de tout produit et toutes charges y
compris les charges et les produits ordinaires et les charges et les produits financiers à
l’exception des éléments extraordinaires et des modifications comptables
6
7) Le résultat net après modification comptable :
C’est le résultat des activités ordinaires après impôts plus ou moins les éléments
extraordinaires et les effets des modifications comptables nets d’impôts.
7
III) La capacité d’autofinancement : CAF
a) définition :
La Capacité d'Autofinancement (CAF) d'une entreprise, appelée aussi Cash Flow
ou marge brute d'autofinancement, représente l'ensemble des ressources dégagées
par une entreprise au cours d'un exercice du fait de ses opérations de gestion. En ce
sens, elle donne à l'entreprise une marge de manœuvre financière lui permettant de
faire face à ses besoins de financement.
Une entreprise, au cours d'un exercice voit sa trésorerie affectée par des mouvements
entrants et sortants correspondant au différents flux occasionnés par son activité :
d'une part, elle doit financer des charges qui se traduisent par des décaissements
(achat de matières premières, paiement des salaires...) alors que dans le même temps,
elle encaisse entre autre le produit de ses ventes. La différence entre ces
décaissements et ces encaissements fait apparaître un solde que l'on appelle Capacité
d'Autofinancement.
6
Autres Produits ordinaires :( produit net /cession imm 736+quote part sub.inv. Inscrite à l’étatde résultat739)
Produits financiers : produits de placements 75 (produits de participation, des autres créances,revenus des valeurs mobilières,
escomptes obtenus.)
Charges financières : charges d’intérêts, intérêts des emprunts,dettes,comptes courant,intérêts des opérations bancaires (escomptes), intérêts
sur escomptes effets …)
7 67 et 77 Résultats extraordinaires : pertes dues aux catastrophes naturelles ou à la destruction totale de l’outil de
production ou remboursement assurance suite à une catastrophe naturelle…
RAO ( + ou -) = EBE + (autres produits ordinaires+ produits financiers + transfert et reprise sur
charge) - ( autres charges ordinaires+charges financière + dotations aux
amortissements et aux provisions + impôt sur le résultat ordinaire)
Rt
net après modification comptable = RAO ± Résultats extraordinaires± effets des modifications
comptables – impôt sur élémentsextraordinaires et modifications
comptables
Cours de gestion financière 2ème ESSEC
Mr TALEB Lotfi
La Capacité d'Autofinancement représente donc l'ensemble des ressources,
dégagées au cours de l'exercice, grâce aux opérations de gestion de
l'entreprise. Elle définit donc le montant global des ressources que l'entreprise
pourrait consacrer à l'Autofinancement. D’une manière générale la CAF se calcul de
la manière suivante :
La CAF diffère donc du Résultat net de l'entreprise du fait qu'elle ne tient pas
compte des produits et des charges calculées mais ne comptabilise que les flux
financiers réels ayant affectés la Trésorerie de l'entreprise. Il faut de ce fait corriger
le Résultat de l'exercice en y ajoutant le total des charges calculées (charges non
décaissables) qui ont été prises en compte et en le diminuant du total des produits
calculés (produits non encaissables) qui ont été rajoutés.
 Les charges non décaissables : (les charges calculées)
Elles correspondent d'une part aux dotations aux amortissements qui
constatent une dépréciation des éléments de l'actif mais qui n'a pas entraînée de
dépense de la part de l'entreprise, et d'autre part aux dotations aux provisions
car la dépense dans ce cas là n'est pas encore intervenue.
 Les produits non encaissables :( les produits calculés)
Ils correspondent d'une part aux reprises sur amortissements et provisions qui
ne constituent pas une recette réelle pour l'entreprise mais annulent simplement
un amortissement ou une provision antérieure (788)
 Neutralité de la politique d’investissement :
De plus, le Calcul de la CAF suppose que l'on ne doit pas tenir compte des
opérations qui ont pu avoir une incidence sur la Trésorerie de l'entreprise
mais qui ne sont pas liées à des opérations de gestion courante. Il s'agit alors
des opérations liées à la politique d'investissement de la firme, qu'il s'agisse
de la quote-part des subventions d'investissement virées au compte de
Résultat (compte 7399) ou des éventuels profits ou pertes réalisés lors de la
cession d'un élément de l'actif.(73610 ou 636 )
b) Méthodes de calcul de la CAF :
La CAF peut se calculer de deux manières :
Une méthode dite additive (à partir du résultat net de l’exercice)
8 78 - Reprise suramortissement et provision
9 739- Quotes-parts des subventions d’investissement inscrites au résultat de l’exercice.
CAF = Produits encaissables – Charges décaissables
Cours de gestion financière 2ème ESSEC
Mr TALEB Lotfi
Une méthode dite soustractive (à partir de l’EBE)
i) Méthode additive :
ii) Méthode soustractive :
La CAF est un indicateur très important qui permet de mieux juger de l'équilibre
financier d'une entreprise. Plus cette CAF est importante, et plus l'entreprise est en
mesure de faire face à ses besoins de financement. Il est judicieux de déterminer, à
partir du calcul du montant de cette CAF, un certain nombre de ratios qui permettront
de ce faire une idée plus précise de la capacité d'une entreprise de faire face, grâce aux
ressources dégagées lors de ses opérations de gestion, à ses divers besoins de
financement.
Si la CAF ne suffit pas à couvrir l'ensemble des besoins de financement de l'entreprise, alors celle-ci
devra faire appel à d'autres modalités de financement.
CAF = Résultat net de l’exercice
+ Charges calculées (amortissement et provisions)
- Reprises sur charges calculées (amortissement et provisions)
- Produits nets sur cessiond’éléments d’actifs
+ Charges nettes sur cession d’éléments d’actifs
- - Quote part des subventions d’investissement inscrite à l’état de résultat
CAF = EBE
+ Autres produits ordinaires (sauf produits nets /cession immobilisation, QP des
subventions d’investissements, reprise/provision)
- Autres charges ordinaires (sauf charges nettes/ cessionimmobilisation)
- Charges financières
+ Produits financiers (sauf reprises sur provisions financières)
+ Gains extraordinaires
- Pertes extraordinaires
- Impôts sur les bénéfices
Cours de gestion financière 2ème ESSEC
Mr TALEB Lotfi
VI) L’autofinancement :
L’autofinancement correspond aux ressources dégagées par l’exploitation et
conservé par l’entreprise après distribution des bénéfices sous la forme de
dividendes.
L’autofinancement est un enrichissement de l’entreprise. Il s’agit d’un moyen de
financement interne qui vient renforcer la structure financière de l’entreprise.
L’alternative rétention/distribution est une décision de politique générale de
l’entreprise qui dépend de son plan d’investissement et de financement et également
des motivations des actionnaires.
Autofinancement = CAF – Bénéfices distribués sous forme de dividendes
Cours de gestion financière 2ème ESSEC
Mr TALEB Lotfi
Tableau des Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)
Produits (colonne1) Charges (colonnes 2) Soldes (colonne1-colonne2)
(1) Ventes de marchandises et autres
produits d’exploitations
Coût d’achat des
marchandises vendues
 Marges Commerciales
(2) Revenus et autres produits
d’exploitations
Production stockée
Production immobilisée
Total ………
Ou (Déstockage de
production)
Total……….  Production
 Production Achats consommés  Marge sur coût matières
(1) Marges commerciales
(2) Marges sur coût matières
Subvention d’exploitation (*)
Total …..
(1) et (2) Autres charges
externes.
Total……  Valeur ajoutée brute (1) et
(2)
 Valeur ajoutée brute Impôts et taxes
Charges de personnel
 Excédent brut (ou
insuffisance) d’exploitions
 Excédent brut d’exploitation
 Autres produits ordinaires
 Produits financiers
 Transferts et reprises de
charges
Total……
Ou insuffisance d’exploitation
Autres charges ordinaires
Charges financières
Dotations aux amortissements
et aux provisions
Impôts sur le résultat
ordinaire
Total ……
 Résultat des activités
ordinaires (positif ou
négatif)
 Résultat des activités
ordinaires
 Gains extraordinaires
 Effets positif des modifications
comptables
Total …….
 Résultat négatif des
activités ordinaires
 Pertes extraordinaires
 Effets négatifs des
modifications comptables
 Impôts sur éléments
extraordinaires et
modification comptables
Total……  Résultat net après
modifications comptables
(1) Activité de négoce (2) Activité de production
(*) Ayant le caractère de complément de prix

Contenu connexe

Tendances

Choix des investissements en avenir incertain
Choix des investissements en avenir incertainChoix des investissements en avenir incertain
Choix des investissements en avenir incertainLotfi TALEB, ESSECT
 
Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain
Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain
Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain Lotfi TALEB, ESSECT
 
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGADecisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGAISMAIEL KUN
 
Exercices d analyse financière
Exercices d analyse financièreExercices d analyse financière
Exercices d analyse financièreAbde LLatif
 
série d'exercices décisions financières et choix d'investissement
série d'exercices décisions financières et choix d'investissementsérie d'exercices décisions financières et choix d'investissement
série d'exercices décisions financières et choix d'investissementLotfi TALEB, ESSECT
 
choix des investissements en avenir certain.
 choix des investissements en avenir certain. choix des investissements en avenir certain.
choix des investissements en avenir certain.Lotfi TALEB, ESSECT
 
série d'exercices structure financière et coût de capital
série d'exercices structure financière et coût de capitalsérie d'exercices structure financière et coût de capital
série d'exercices structure financière et coût de capitalLotfi TALEB, ESSECT
 
Analyse financière
Analyse financièreAnalyse financière
Analyse financièreAbdo attar
 
Cours+ gestion-budgétaire
Cours+ gestion-budgétaireCours+ gestion-budgétaire
Cours+ gestion-budgétaireghita ghaytouta
 
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.comComptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.comcours fsjes
 
Cours complet math financière
Cours complet math financièreCours complet math financière
Cours complet math financièreMarouane Chidali
 
audit-de-tresorerie.pptx
audit-de-tresorerie.pptxaudit-de-tresorerie.pptx
audit-de-tresorerie.pptxMhammedKhassil2
 
Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4Fatima EzzahRa
 

Tendances (20)

Choix des investissements en avenir incertain
Choix des investissements en avenir incertainChoix des investissements en avenir incertain
Choix des investissements en avenir incertain
 
Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain
Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain
Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain
 
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGADecisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
 
Exercices d analyse financière
Exercices d analyse financièreExercices d analyse financière
Exercices d analyse financière
 
série d'exercices décisions financières et choix d'investissement
série d'exercices décisions financières et choix d'investissementsérie d'exercices décisions financières et choix d'investissement
série d'exercices décisions financières et choix d'investissement
 
choix des investissements en avenir certain.
 choix des investissements en avenir certain. choix des investissements en avenir certain.
choix des investissements en avenir certain.
 
série d'exercices structure financière et coût de capital
série d'exercices structure financière et coût de capitalsérie d'exercices structure financière et coût de capital
série d'exercices structure financière et coût de capital
 
Analyse financière
Analyse financièreAnalyse financière
Analyse financière
 
Cours+ gestion-budgétaire
Cours+ gestion-budgétaireCours+ gestion-budgétaire
Cours+ gestion-budgétaire
 
Partie 4 analyse comptable
Partie 4 analyse comptablePartie 4 analyse comptable
Partie 4 analyse comptable
 
Tab de red 2
Tab de red 2Tab de red 2
Tab de red 2
 
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.comComptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
 
Cours résumé-de-fiscalite
Cours résumé-de-fiscaliteCours résumé-de-fiscalite
Cours résumé-de-fiscalite
 
Marchés des changes
Marchés des changesMarchés des changes
Marchés des changes
 
Cours complet math financière
Cours complet math financièreCours complet math financière
Cours complet math financière
 
audit-de-tresorerie.pptx
audit-de-tresorerie.pptxaudit-de-tresorerie.pptx
audit-de-tresorerie.pptx
 
Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4
 
L'analyse financière
L'analyse financière  L'analyse financière
L'analyse financière
 
Cours finance
Cours financeCours finance
Cours finance
 
Gestion de tresorerie
Gestion de tresorerieGestion de tresorerie
Gestion de tresorerie
 

Similaire à Chapitre 2 : La synthèse de l'état de résultat

Questions entretient master de gestion www.learneconomie.blogspot.com
Questions entretient master de gestion www.learneconomie.blogspot.comQuestions entretient master de gestion www.learneconomie.blogspot.com
Questions entretient master de gestion www.learneconomie.blogspot.comjamal yasser
 
Solde inter de gestion
Solde inter de gestionSolde inter de gestion
Solde inter de gestionHafid Elgraa
 
Analyse financiere 3
Analyse financiere 3Analyse financiere 3
Analyse financiere 3Mounir Mesbah
 
Anaresultat
AnaresultatAnaresultat
AnaresultatMa Ac
 
Liste des principaux indicateurs analyse financiere
Liste des principaux indicateurs analyse financiereListe des principaux indicateurs analyse financiere
Liste des principaux indicateurs analyse financiereOULAAJEB YOUSSEF
 
Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?Solvay Entrepreneurs
 
Na9la Mathematiques Financieres
Na9la Mathematiques FinancieresNa9la Mathematiques Financieres
Na9la Mathematiques Financieresna9la-free
 
Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)
Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)
Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)Jamal Yasser
 
Comptabilitegenerale 121227114742-phpapp01
Comptabilitegenerale 121227114742-phpapp01Comptabilitegenerale 121227114742-phpapp01
Comptabilitegenerale 121227114742-phpapp01youssef loco
 
Séance 2.2 Business Finance
Séance 2.2 Business FinanceSéance 2.2 Business Finance
Séance 2.2 Business Financesciafrique
 
Analyse du bilan comptable
Analyse du bilan comptableAnalyse du bilan comptable
Analyse du bilan comptableMeryemAIDA
 
Analyse du bilan comptable 2
Analyse du bilan comptable 2Analyse du bilan comptable 2
Analyse du bilan comptable 2Souad Kadmiri
 
Analyse fondamentale
Analyse fondamentaleAnalyse fondamentale
Analyse fondamentaleAyman Settar
 
Cours pour entreprise -analyse financiere
Cours pour entreprise   -analyse financiereCours pour entreprise   -analyse financiere
Cours pour entreprise -analyse financieremumu97139
 
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exerciceCours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exerciceAllaeddine Makhlouk
 

Similaire à Chapitre 2 : La synthèse de l'état de résultat (20)

Questions entretient master de gestion www.learneconomie.blogspot.com
Questions entretient master de gestion www.learneconomie.blogspot.comQuestions entretient master de gestion www.learneconomie.blogspot.com
Questions entretient master de gestion www.learneconomie.blogspot.com
 
Solde inter de gestion
Solde inter de gestionSolde inter de gestion
Solde inter de gestion
 
Analyse financiere 3
Analyse financiere 3Analyse financiere 3
Analyse financiere 3
 
Anaresultat
AnaresultatAnaresultat
Anaresultat
 
Liste des principaux indicateurs analyse financiere
Liste des principaux indicateurs analyse financiereListe des principaux indicateurs analyse financiere
Liste des principaux indicateurs analyse financiere
 
Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?
 
Na9la Mathematiques Financieres
Na9la Mathematiques FinancieresNa9la Mathematiques Financieres
Na9la Mathematiques Financieres
 
Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)
Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)
Cours etat des soldes de gestion (s4 analyse financière)
 
Comptabilitegenerale 121227114742-phpapp01
Comptabilitegenerale 121227114742-phpapp01Comptabilitegenerale 121227114742-phpapp01
Comptabilitegenerale 121227114742-phpapp01
 
Séance 2.2 Business Finance
Séance 2.2 Business FinanceSéance 2.2 Business Finance
Séance 2.2 Business Finance
 
Analyse du bilan comptable
Analyse du bilan comptableAnalyse du bilan comptable
Analyse du bilan comptable
 
Analyse du bilan comptable 2
Analyse du bilan comptable 2Analyse du bilan comptable 2
Analyse du bilan comptable 2
 
Analyse fondamentale
Analyse fondamentaleAnalyse fondamentale
Analyse fondamentale
 
Lexique comptable
Lexique comptable Lexique comptable
Lexique comptable
 
Comptabilité cours complet
Comptabilité cours complet Comptabilité cours complet
Comptabilité cours complet
 
Cgtc1
Cgtc1Cgtc1
Cgtc1
 
Cours pour entreprise -analyse financiere
Cours pour entreprise   -analyse financiereCours pour entreprise   -analyse financiere
Cours pour entreprise -analyse financiere
 
Diagnostic fin
Diagnostic finDiagnostic fin
Diagnostic fin
 
Analyse financiere
Analyse financiereAnalyse financiere
Analyse financiere
 
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exerciceCours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
 

Plus de Lotfi TALEB, ESSECT

Couverture Manuel de Finance Lotfi TALEB EUE.pdf
Couverture Manuel de Finance Lotfi TALEB EUE.pdfCouverture Manuel de Finance Lotfi TALEB EUE.pdf
Couverture Manuel de Finance Lotfi TALEB EUE.pdfLotfi TALEB, ESSECT
 
Covid-19; Enseignement à distance (EAD) en Tunisie
Covid-19;  Enseignement à distance (EAD) en Tunisie Covid-19;  Enseignement à distance (EAD) en Tunisie
Covid-19; Enseignement à distance (EAD) en Tunisie Lotfi TALEB, ESSECT
 
options réelles et choix d'investissement
options réelles et choix d'investissement options réelles et choix d'investissement
options réelles et choix d'investissement Lotfi TALEB, ESSECT
 
Crise des Subprimes, Réglementation Prudentielle : Z-score ou Rating ? Une Et...
Crise des Subprimes, Réglementation Prudentielle : Z-score ou Rating ? Une Et...Crise des Subprimes, Réglementation Prudentielle : Z-score ou Rating ? Une Et...
Crise des Subprimes, Réglementation Prudentielle : Z-score ou Rating ? Une Et...Lotfi TALEB, ESSECT
 
1ST TUNISIA INTERNATIONAL CONFERENCE ON ISLAMIC ECONOMICS AND FINANCE |TICIEF...
1ST TUNISIA INTERNATIONAL CONFERENCE ON ISLAMIC ECONOMICS AND FINANCE |TICIEF...1ST TUNISIA INTERNATIONAL CONFERENCE ON ISLAMIC ECONOMICS AND FINANCE |TICIEF...
1ST TUNISIA INTERNATIONAL CONFERENCE ON ISLAMIC ECONOMICS AND FINANCE |TICIEF...Lotfi TALEB, ESSECT
 
Politique de dividende-Relations d'agence
Politique de dividende-Relations d'agence Politique de dividende-Relations d'agence
Politique de dividende-Relations d'agence Lotfi TALEB, ESSECT
 
"Real Option Analysis versus DCF Valuation - An Application to a Tunisian Oil...
"Real Option Analysis versus DCF Valuation - An Application to a Tunisian Oil..."Real Option Analysis versus DCF Valuation - An Application to a Tunisian Oil...
"Real Option Analysis versus DCF Valuation - An Application to a Tunisian Oil...Lotfi TALEB, ESSECT
 
Politique de dividende dans le cadre d’un marché parfait: Une revue de la lit...
Politique de dividende dans le cadre d’un marché parfait: Une revue de la lit...Politique de dividende dans le cadre d’un marché parfait: Une revue de la lit...
Politique de dividende dans le cadre d’un marché parfait: Une revue de la lit...Lotfi TALEB, ESSECT
 
Politique de dividende , théorie de signalisation : Une revue de la littérature
Politique de dividende , théorie de signalisation : Une revue de la littératurePolitique de dividende , théorie de signalisation : Une revue de la littérature
Politique de dividende , théorie de signalisation : Une revue de la littératureLotfi TALEB, ESSECT
 
Master CCA : Cas de synthèse n 1
Master CCA : Cas de synthèse n 1Master CCA : Cas de synthèse n 1
Master CCA : Cas de synthèse n 1Lotfi TALEB, ESSECT
 
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie FinancièreChapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie FinancièreLotfi TALEB, ESSECT
 
Les contrats à terme sur devise
Les contrats à terme sur deviseLes contrats à terme sur devise
Les contrats à terme sur deviseLotfi TALEB, ESSECT
 
La couverture du risque de change par les options
La couverture du risque de change par les options La couverture du risque de change par les options
La couverture du risque de change par les options Lotfi TALEB, ESSECT
 
Les techniques de couvertures internes contre le risque de change
Les techniques de couvertures internes contre le risque de changeLes techniques de couvertures internes contre le risque de change
Les techniques de couvertures internes contre le risque de changeLotfi TALEB, ESSECT
 
Chap i couvertue sur le marché à terme
Chap i couvertue sur le marché à termeChap i couvertue sur le marché à terme
Chap i couvertue sur le marché à termeLotfi TALEB, ESSECT
 

Plus de Lotfi TALEB, ESSECT (20)

Couverture Manuel de Finance Lotfi TALEB EUE.pdf
Couverture Manuel de Finance Lotfi TALEB EUE.pdfCouverture Manuel de Finance Lotfi TALEB EUE.pdf
Couverture Manuel de Finance Lotfi TALEB EUE.pdf
 
Covid-19; Enseignement à distance (EAD) en Tunisie
Covid-19;  Enseignement à distance (EAD) en Tunisie Covid-19;  Enseignement à distance (EAD) en Tunisie
Covid-19; Enseignement à distance (EAD) en Tunisie
 
options réelles et choix d'investissement
options réelles et choix d'investissement options réelles et choix d'investissement
options réelles et choix d'investissement
 
Crise des Subprimes, Réglementation Prudentielle : Z-score ou Rating ? Une Et...
Crise des Subprimes, Réglementation Prudentielle : Z-score ou Rating ? Une Et...Crise des Subprimes, Réglementation Prudentielle : Z-score ou Rating ? Une Et...
Crise des Subprimes, Réglementation Prudentielle : Z-score ou Rating ? Une Et...
 
Colloque ticief2019
Colloque ticief2019Colloque ticief2019
Colloque ticief2019
 
1ST TUNISIA INTERNATIONAL CONFERENCE ON ISLAMIC ECONOMICS AND FINANCE |TICIEF...
1ST TUNISIA INTERNATIONAL CONFERENCE ON ISLAMIC ECONOMICS AND FINANCE |TICIEF...1ST TUNISIA INTERNATIONAL CONFERENCE ON ISLAMIC ECONOMICS AND FINANCE |TICIEF...
1ST TUNISIA INTERNATIONAL CONFERENCE ON ISLAMIC ECONOMICS AND FINANCE |TICIEF...
 
Politique de dividende-Relations d'agence
Politique de dividende-Relations d'agence Politique de dividende-Relations d'agence
Politique de dividende-Relations d'agence
 
"Real Option Analysis versus DCF Valuation - An Application to a Tunisian Oil...
"Real Option Analysis versus DCF Valuation - An Application to a Tunisian Oil..."Real Option Analysis versus DCF Valuation - An Application to a Tunisian Oil...
"Real Option Analysis versus DCF Valuation - An Application to a Tunisian Oil...
 
Politique de dividende dans le cadre d’un marché parfait: Une revue de la lit...
Politique de dividende dans le cadre d’un marché parfait: Une revue de la lit...Politique de dividende dans le cadre d’un marché parfait: Une revue de la lit...
Politique de dividende dans le cadre d’un marché parfait: Une revue de la lit...
 
Politique de dividende , théorie de signalisation : Une revue de la littérature
Politique de dividende , théorie de signalisation : Une revue de la littératurePolitique de dividende , théorie de signalisation : Une revue de la littérature
Politique de dividende , théorie de signalisation : Une revue de la littérature
 
Les Etats-unis quitte l'OMC!
Les Etats-unis quitte l'OMC!Les Etats-unis quitte l'OMC!
Les Etats-unis quitte l'OMC!
 
Lotfi TALEB
Lotfi TALEB Lotfi TALEB
Lotfi TALEB
 
Taleb lotfi
Taleb lotfi Taleb lotfi
Taleb lotfi
 
Master CCA : Cas de synthèse n 1
Master CCA : Cas de synthèse n 1Master CCA : Cas de synthèse n 1
Master CCA : Cas de synthèse n 1
 
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie FinancièreChapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
 
Les contrats à terme sur devise
Les contrats à terme sur deviseLes contrats à terme sur devise
Les contrats à terme sur devise
 
La couverture du risque de change par les options
La couverture du risque de change par les options La couverture du risque de change par les options
La couverture du risque de change par les options
 
Les techniques de couvertures internes contre le risque de change
Les techniques de couvertures internes contre le risque de changeLes techniques de couvertures internes contre le risque de change
Les techniques de couvertures internes contre le risque de change
 
Chap ii : Le Risque de change
Chap ii :  Le Risque de changeChap ii :  Le Risque de change
Chap ii : Le Risque de change
 
Chap i couvertue sur le marché à terme
Chap i couvertue sur le marché à termeChap i couvertue sur le marché à terme
Chap i couvertue sur le marché à terme
 

Chapitre 2 : La synthèse de l'état de résultat

  • 1. Cours de gestion financière 2ème ESSEC Mr TALEB Lotfi La synthèse de l’état de résultat1 : les soldes intermédiaires de gestion (SIG) Le résultat net comptable n’a qu’une signification relative pour celui qui désire analyser l’activité de l’entreprise. En effet un résultat net positif peut être du à des profits exceptionnels (profit sur cession d’immobilisation d’élément d’actif).De même un résultat net négatif peut être du à un paiement exagéré des frais financiers. Une méthode pour mieux appréhender le résultat de l’exercice est de connaître les différents niveaux de la formation du résultat net c’est à dire de connaître les soldes intermédiaires de gestions 2(SIG) I) Présentation de l’état de résultat : (voir annexe) Conformément aux directives du nouveau système comptable : « L’état de résultat fournit les renseignement sur la performance de l’entreprise. L’information sur la performance est utile pour évaluer la rentabilité de l’entreprise et sa capacité à générer des flux de trésorerie à partir des ressources qu’elle contrôle. Elle est aussi utile pour évaluer l’efficacité avec laquelle l’entreprise a utilisé ces ressources et sa capacité à employer des ressources supplémentaires » Norme générale §41 Pour que l’état de résultat puisse remplir les objectifs qui lui sont assignés, il doit faire ressortir distinctement :  Le résultat d’exploitation  Les produits et les charges à caractères financiers  Les autres éléments ordinaires et le résultat des activités ordinaires avant impôt  L’impôt sur les bénéfices  Les éléments non récurrents ou extraordinaires  Le résultat net de l’exercice Il est à noter que l’état de résultat peut être présenté soit selon le modèle de référence soit selon le modèle autorisé (voir annexe).Mais ces deux modèles ne diffèrent qu’au niveau de la première partie, c'est-à-dire la partie relative à la détermination du résultat d’exploitation II) Les Soldes Intermédiaires de Gestion : SIG Le nouveau système comptable présente un modèle de schéma des SIG (voir tableau) qui s’applique à la fois aux entreprises commerciales et les entreprises industrielles. Le tableau des SIG représente un ensemble de marge qui constitue des paliers permettant la formation du résultat net de l’exercice. 1) La marge commerciale : Cette marge concerne uniquement les entreprises commerciales ou uniquement la partie purement commerciale des entreprises ayant une activité industrielle. Elle est égale à la différence entre le montant des ventes des marchandises te leur coût d’achat. 1 Le nouveau système comptable prévoit deux modèles de présentation d’un état de résultat. Une méthode de référence où les produits et les charges sont classées selon leur destination et une méthode autorisée où les produits et les charges sont classés par nature. 2 Le cadre conceptuel exige la publication par les entreprises des SIG au niveau des notes aux états financiers, cette publication donne la possibilité aux utilisateurs de faire des comparaisons avec des données sectorielles ou nationales. Marge commerciale = Vente de marchandises (HT) – Coût d’achat des marchandises vendues ( CAMV) CHAP II
  • 2. Cours de gestion financière 2ème ESSEC Mr TALEB Lotfi Avec : CAMV = Prix d’achat (HT) + Frais sur achat ±Variation du stock (SI – SF) 2) La production : La production de l’exercice qui ne concerne que les entreprises industrielles, elle comprend la production vendue3, la variation de la production stockée4 (produits intermédiaires, en-cours, produits finis) et la production immobilisée (la production conservée par l’entreprise pour son usage interne) La production de l’exercice est un indicateur qui n’est pas homogène puisque la production vendue est estimée au prix de vente (HT) alors que la production stockée et la production immobilisée est évaluée au coût de production. Cependant il s’agit d’une notion plus exhaustive que le chiffre d’affaire dans la traduction de l’activité réelle. 3) La marge sur coût matière : Elle est égale à la différence entre la production vendue, stockée et immobilisée d’une part, et les achats consommés de matières premières et d’approvisionnement d’autre part. Cette marge mesure la contribution de l’activité industrielle aux résultats de l’entreprise. 4) La valeur ajoutée brute ( VAB) : Il s’agit d’une notion empruntée de la comptabilité nationale, La VAB mesure l’activité propre de l’entreprise, elle exprime la création de valeur que l’entreprise apporte aux biens et services en provenance des tiers dans l’exercice de ses activités professionnelles. Elle est égale à la somme de la marge commerciale, de la marge sur coût matière et des subventions d’exploitations diminué des autres charges externes. 5) L’excédent brut d’exploitation (EBE) : C’est ce qui reste de la valeur ajoutée après règlement des impôts et taxes et versements assimilés et les charges de personnel ou encore ce qui reste à l’entreprise pour rémunérer les capitaux propres et les emprunts et maintenir ou accroître sa capacité de production. Cet indicateur traduit la stricte performance industrielle et commerciale de l’entreprise, il représente le revenu disponible pour les capitaux investis (internes et externes) après rémunération du facteur travail. 5 L’EBE est un solde particulièrement important. Il permet à l’entreprise de renouveler ses immobilisations (amortissement) de faire face aux risques (provisions), d’assurer la couverture des charges financières. Il s’agit également d’un résultat économique 3 Evaluée au prix de vente en hors taxe 4 Evaluée au coût de production en hors taxe 5 Impôts et taxes et versement assimilés ( 66) : (TFP, Foprolos, TCL, Droit de timbre , taxes survéhiculeetc..) EBE = VAB – impôts et taxes (sauf impôts sur les sociétés) – charges de personnels
  • 3. Cours de gestion financière 2ème ESSEC Mr TALEB Lotfi indépendant de la politique de l’entreprise en matière d’investissement, de financement, d’amortissement et de distribution des dividendes. De ce fait, il fournit une information particulièrement significative sur les performances industrielles et commerciales et se prête bien aux comparaisons interentreprises à l’intérieur d’un même secteur. 6) Le résultat des activités ordinaires : (RAO) C’est un résultat après impôts qui tient compte de tout produit et toutes charges y compris les charges et les produits ordinaires et les charges et les produits financiers à l’exception des éléments extraordinaires et des modifications comptables 6 7) Le résultat net après modification comptable : C’est le résultat des activités ordinaires après impôts plus ou moins les éléments extraordinaires et les effets des modifications comptables nets d’impôts. 7 III) La capacité d’autofinancement : CAF a) définition : La Capacité d'Autofinancement (CAF) d'une entreprise, appelée aussi Cash Flow ou marge brute d'autofinancement, représente l'ensemble des ressources dégagées par une entreprise au cours d'un exercice du fait de ses opérations de gestion. En ce sens, elle donne à l'entreprise une marge de manœuvre financière lui permettant de faire face à ses besoins de financement. Une entreprise, au cours d'un exercice voit sa trésorerie affectée par des mouvements entrants et sortants correspondant au différents flux occasionnés par son activité : d'une part, elle doit financer des charges qui se traduisent par des décaissements (achat de matières premières, paiement des salaires...) alors que dans le même temps, elle encaisse entre autre le produit de ses ventes. La différence entre ces décaissements et ces encaissements fait apparaître un solde que l'on appelle Capacité d'Autofinancement. 6 Autres Produits ordinaires :( produit net /cession imm 736+quote part sub.inv. Inscrite à l’étatde résultat739) Produits financiers : produits de placements 75 (produits de participation, des autres créances,revenus des valeurs mobilières, escomptes obtenus.) Charges financières : charges d’intérêts, intérêts des emprunts,dettes,comptes courant,intérêts des opérations bancaires (escomptes), intérêts sur escomptes effets …) 7 67 et 77 Résultats extraordinaires : pertes dues aux catastrophes naturelles ou à la destruction totale de l’outil de production ou remboursement assurance suite à une catastrophe naturelle… RAO ( + ou -) = EBE + (autres produits ordinaires+ produits financiers + transfert et reprise sur charge) - ( autres charges ordinaires+charges financière + dotations aux amortissements et aux provisions + impôt sur le résultat ordinaire) Rt net après modification comptable = RAO ± Résultats extraordinaires± effets des modifications comptables – impôt sur élémentsextraordinaires et modifications comptables
  • 4. Cours de gestion financière 2ème ESSEC Mr TALEB Lotfi La Capacité d'Autofinancement représente donc l'ensemble des ressources, dégagées au cours de l'exercice, grâce aux opérations de gestion de l'entreprise. Elle définit donc le montant global des ressources que l'entreprise pourrait consacrer à l'Autofinancement. D’une manière générale la CAF se calcul de la manière suivante : La CAF diffère donc du Résultat net de l'entreprise du fait qu'elle ne tient pas compte des produits et des charges calculées mais ne comptabilise que les flux financiers réels ayant affectés la Trésorerie de l'entreprise. Il faut de ce fait corriger le Résultat de l'exercice en y ajoutant le total des charges calculées (charges non décaissables) qui ont été prises en compte et en le diminuant du total des produits calculés (produits non encaissables) qui ont été rajoutés.  Les charges non décaissables : (les charges calculées) Elles correspondent d'une part aux dotations aux amortissements qui constatent une dépréciation des éléments de l'actif mais qui n'a pas entraînée de dépense de la part de l'entreprise, et d'autre part aux dotations aux provisions car la dépense dans ce cas là n'est pas encore intervenue.  Les produits non encaissables :( les produits calculés) Ils correspondent d'une part aux reprises sur amortissements et provisions qui ne constituent pas une recette réelle pour l'entreprise mais annulent simplement un amortissement ou une provision antérieure (788)  Neutralité de la politique d’investissement : De plus, le Calcul de la CAF suppose que l'on ne doit pas tenir compte des opérations qui ont pu avoir une incidence sur la Trésorerie de l'entreprise mais qui ne sont pas liées à des opérations de gestion courante. Il s'agit alors des opérations liées à la politique d'investissement de la firme, qu'il s'agisse de la quote-part des subventions d'investissement virées au compte de Résultat (compte 7399) ou des éventuels profits ou pertes réalisés lors de la cession d'un élément de l'actif.(73610 ou 636 ) b) Méthodes de calcul de la CAF : La CAF peut se calculer de deux manières : Une méthode dite additive (à partir du résultat net de l’exercice) 8 78 - Reprise suramortissement et provision 9 739- Quotes-parts des subventions d’investissement inscrites au résultat de l’exercice. CAF = Produits encaissables – Charges décaissables
  • 5. Cours de gestion financière 2ème ESSEC Mr TALEB Lotfi Une méthode dite soustractive (à partir de l’EBE) i) Méthode additive : ii) Méthode soustractive : La CAF est un indicateur très important qui permet de mieux juger de l'équilibre financier d'une entreprise. Plus cette CAF est importante, et plus l'entreprise est en mesure de faire face à ses besoins de financement. Il est judicieux de déterminer, à partir du calcul du montant de cette CAF, un certain nombre de ratios qui permettront de ce faire une idée plus précise de la capacité d'une entreprise de faire face, grâce aux ressources dégagées lors de ses opérations de gestion, à ses divers besoins de financement. Si la CAF ne suffit pas à couvrir l'ensemble des besoins de financement de l'entreprise, alors celle-ci devra faire appel à d'autres modalités de financement. CAF = Résultat net de l’exercice + Charges calculées (amortissement et provisions) - Reprises sur charges calculées (amortissement et provisions) - Produits nets sur cessiond’éléments d’actifs + Charges nettes sur cession d’éléments d’actifs - - Quote part des subventions d’investissement inscrite à l’état de résultat CAF = EBE + Autres produits ordinaires (sauf produits nets /cession immobilisation, QP des subventions d’investissements, reprise/provision) - Autres charges ordinaires (sauf charges nettes/ cessionimmobilisation) - Charges financières + Produits financiers (sauf reprises sur provisions financières) + Gains extraordinaires - Pertes extraordinaires - Impôts sur les bénéfices
  • 6. Cours de gestion financière 2ème ESSEC Mr TALEB Lotfi VI) L’autofinancement : L’autofinancement correspond aux ressources dégagées par l’exploitation et conservé par l’entreprise après distribution des bénéfices sous la forme de dividendes. L’autofinancement est un enrichissement de l’entreprise. Il s’agit d’un moyen de financement interne qui vient renforcer la structure financière de l’entreprise. L’alternative rétention/distribution est une décision de politique générale de l’entreprise qui dépend de son plan d’investissement et de financement et également des motivations des actionnaires. Autofinancement = CAF – Bénéfices distribués sous forme de dividendes
  • 7. Cours de gestion financière 2ème ESSEC Mr TALEB Lotfi Tableau des Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) Produits (colonne1) Charges (colonnes 2) Soldes (colonne1-colonne2) (1) Ventes de marchandises et autres produits d’exploitations Coût d’achat des marchandises vendues  Marges Commerciales (2) Revenus et autres produits d’exploitations Production stockée Production immobilisée Total ……… Ou (Déstockage de production) Total……….  Production  Production Achats consommés  Marge sur coût matières (1) Marges commerciales (2) Marges sur coût matières Subvention d’exploitation (*) Total ….. (1) et (2) Autres charges externes. Total……  Valeur ajoutée brute (1) et (2)  Valeur ajoutée brute Impôts et taxes Charges de personnel  Excédent brut (ou insuffisance) d’exploitions  Excédent brut d’exploitation  Autres produits ordinaires  Produits financiers  Transferts et reprises de charges Total…… Ou insuffisance d’exploitation Autres charges ordinaires Charges financières Dotations aux amortissements et aux provisions Impôts sur le résultat ordinaire Total ……  Résultat des activités ordinaires (positif ou négatif)  Résultat des activités ordinaires  Gains extraordinaires  Effets positif des modifications comptables Total …….  Résultat négatif des activités ordinaires  Pertes extraordinaires  Effets négatifs des modifications comptables  Impôts sur éléments extraordinaires et modification comptables Total……  Résultat net après modifications comptables (1) Activité de négoce (2) Activité de production (*) Ayant le caractère de complément de prix