Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 1
I. Les enjeux de
l’entreprise et les
enjeux technologiques
II. Les structur...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 2
II.4. La structure des dépenses
informatiques: La loi de Moore
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 3
La loi de Moore:
2300 transistors
820 millions de transistors
La loi de Moo...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 4
Ce tableau résume quelques statistiques concernant la situation de
l’inform...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 5
38%
41% 21%
Logiciel
Services
Matériel
La structure des dépenses TIC global...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 6
54%
23% 23%
Tunisie
Logiciel
Services
Matériel
50%
25% 25%
Maroc
Logiciel
S...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 7
Alors que les sources de revenus sont:
Source: Wikibon (2012) et http://wik...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 8
Worldwide IT Spending Forecast by Sector (Billions of U.S. Dollars)
2013 IT...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 9
Le magazine CIO Magazine publie annuellement les
résultats d’une enquête an...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 10
GeekonWheels (2015). How much should a company spend on IT? http://www.gee...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 11
Il est notable que la taille de l’entreprise a une large influence sur
la ...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 12
1. Ceci date du 25 avril 2013, voir http://www.bloomberg.com/bw/articles/2...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 13
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Le paradoxe du logiciel
Sel...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 14
Microsoft était, et de loin, la firme la plus en vue, servant de
représent...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 15
O’Grady, S. (2015). The Software Paradox - The Rise and Fall of the Commer...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 16
Le changement est désormais apparent: il symbolise la transition
actuelle ...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 17
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Le paradoxe du logiciel
En ...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 18
En 2013, les divisions Windows et Office de Microsoft (Business)
avaient g...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 19
Au premier trimestre de 1987, une année après être devenue
publique, Micro...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 20
O’Grady, S. (2015). The Software Paradox - The Rise and Fall of the Commer...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 21
Considérons le marché du système d’exploitation des PC:
Au mois de mars 20...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 22
McKinsey estime que dans 15 des 17 secteurs de l’économie
américaine, des ...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 23
Coûts indirects
Coûts directs Matériel / Logiciel
Administration
des systè...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 24
II.4. La structure de dépenses
informatiques
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 25
1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994
0
10
20
30
40
50
20
25
28
30
38 40...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 26
Le TCO d’un PC est tel que:
24% dus aux pannes matérielles
17% à la format...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 27
II.4. La structure des dépenses
informatiques
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 28
AGENT
AGENT
AGENT
Base de
données
produits
Base de
données
clients
Base de...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 29
PC Monitor sert à superviser les ordinateurs
connectés à un réseau ainsi q...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 30
II.4. La structure des dépenses
informatiques: PC Monitor
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 31
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Les systèmes d’exploitation
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 32
Il existe plusieurs types de systèmes d’exploitation,
dont, par exemple:
•...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 33
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Les systèmes d’exploitation...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 34
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Les systèmes d’exploitation...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 35
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Les systèmes d’exploitation...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 36
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Les systèmes d’exploitation...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 37
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Les systèmes d’exploitation
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 38
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Les systèmes d’exploitation
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 39
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Les systèmes d’exploitation
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 40
Home
Premium
Family
Pack
Home
Premium
Professional Ultimate
$149.95 $79.95...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 41
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Les systèmes d’exploitation...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 42
232 = 22 x 210 x 210 x 210 bytes
kilobytes
232 = 22 x 210 x 210 x 210 byte...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 43
Source: Microsoft (2012). Memory Limits for Windows Releases (Windows),
ht...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 44
Plan général
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 45
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Les systèmes d’exploitation
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 46
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Les systèmes d’exploitation
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 47
Plan général
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 48
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Le Futzware
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 49
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Le Futzware
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 50
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Le Futzware
Outre le temps ...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 51
Le futzware se présente aussi sous la forme de tentatives
d’optimisation d...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 52
Le futzware se présente aussi sous la forme de tentatives
d’optimisation d...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 53
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Le Futzware
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 54
Ceux qui s’adonnent au futzware passent davantage de temps sur
la manière ...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 55
Ceux qui s’adonnent au futzware passent davantage de temps sur
la manière ...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 56
Conseils:
Utiliser des canevas et des modèles (ex.: .dotx pour les
documen...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 57
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Le Futzware
http://www.boss...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 58
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Le Futzware
http://www.boss...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 59
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Le Futzware
http://www.boss...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 60
Conseils:
Utiliser des canevas et des modèles (ex.: .dotx pour les
documen...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 61
Etape 1: Pour ce faire exécuter l’utilitaire gpedit.msc
gpedit.msc
Source:...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 62
Cet utilitaire offre plusieurs paramétrages. Attention à ne rien faire
don...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 63
Etape 2: Aller à l’option Configuration utilisateur |
Modèles d’administra...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 64
Etape 2: Aller à l’option Configuration utilisateur |
Modèles d’administra...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 65
Etape 3: Sélectionner l’option Exécuter uniquement les
applications Window...
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 66
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Le Futzware
Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 67
II.4. La structure des dépenses
informatiques: Le Futzware
Etape 4: Rensei...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Performance informatique 2016 147 213

50 vues

Publié le

Performance informatique 2016 147 213

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
50
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Performance informatique 2016 147 213

  1. 1. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 1 I. Les enjeux de l’entreprise et les enjeux technologiques II. Les structures de la fonction informatique et planification des SI III. La planification stratégique et l’urbanisation des SI II. Les structures de la fonction informatique et planification des SI Plan général II.1. L’évolution de l’informatisation des entreprises II.2. La planification stratégique des SI II.4. Les options d’informatisation II.3. Les structures de dépenses informatiques
  2. 2. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 2 II.4. La structure des dépenses informatiques: La loi de Moore
  3. 3. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 3 La loi de Moore: 2300 transistors 820 millions de transistors La loi de Moore:
  4. 4. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 4 Ce tableau résume quelques statistiques concernant la situation de l’informatique dans 52 pays IDC (2009). Aid to Recovery: The Economic Impact of IT, Software, and the Microsoft Ecosystem on the Global Economy, October 2009, White paper, Sponsored by Microsoft, http://www.intertic.org/Policy%20Papers/IDC.pdf, consulté le 14 septembre 2012. II.4. La structure des dépenses informatiques
  5. 5. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 5 38% 41% 21% Logiciel Services Matériel La structure des dépenses TIC globales dans ces 52 pays (2009): Source: Centre du Commerce International II.4. La structure des dépenses informatiques: La loi de Moore
  6. 6. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 6 54% 23% 23% Tunisie Logiciel Services Matériel 50% 25% 25% Maroc Logiciel Services Matériel Source: Centre du Commerce International La structure des dépenses TIC globales en Tunisie 46% 35% 19% France Logiciel Services Matériel La structure des dépenses TIC globales en Tunisie et au Maroc tend vers celle de la France: II.4. La structure des dépenses informatiques: La loi de Moore
  7. 7. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 7 Alors que les sources de revenus sont: Source: Wikibon (2012) et http://wikibon.org/wiki/v/Big_Data_Market_Size_and_Vendor_Revenues II.4. La structure des dépenses informatiques: La loi de Moore
  8. 8. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 8 Worldwide IT Spending Forecast by Sector (Billions of U.S. Dollars) 2013 IT spending 2013 growth % 2014 IT spending 2014 growth % 2015 IT spending 2015 growth % Devices 660 -1.4 693 2.4 654 -5.7 Datacenter systems 140 -0.2 142 1.8 136 -3.8 Enterprise software 299 4.9 314 5.7 310 -1.2 IT services 922 1.8 955 1.9 914 -4.3 Telecoms services 1633 -0.5 1607 0.2 1492 -7.2 Totals 3654 -0.4 3711 1.6 3507 -5.5 Ranger, S. (2014). What do companies really spend their IT budgets on? The answer may surprise you, TechRepublic, http://www.techrepublic.com/blog/european-technology/what-do-companies-really-spend-their-it-budgets-on-the-answer-may- surprise-you/, consulté le 1er août 2015, mis à jour à partir de (2015). Gartner Says Worldwide IT Spending to Decline 5.5 Percent in 2015, http://www.gartner.com/newsroom/id/3084817, consulté le 1er aqoût 2015. Les chiffres en eux-mêmes sont trop importants pour ne rien signifier; ils démontrent où les entreprises orientent leurs investissements TIC. II.4. La structure des dépenses informatiques
  9. 9. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 9 Le magazine CIO Magazine publie annuellement les résultats d’une enquête annuelle révélant le montant des dépenses annuelles moyennes en TIC. En 2013, le budget annuel moyen en pourcentage du chiffre d’affaires était de 5,2%. GeekonWheels (2015). How much should a company spend on IT? http://www.geekonwheels.com/news/2015/1/25/how-much- should-a-company-spend-on-it, consulté le 6 août 2015. Soit une légère augmentation par rapport à 2012, qui était de 4,7%. Globalement, les entreprises semblent consacrer entre 4 et 6% de leur CA aux TIC. II.4. La structure des dépenses informatiques
  10. 10. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 10 GeekonWheels (2015). How much should a company spend on IT? http://www.geekonwheels.com/news/2015/1/25/how-much- should-a-company-spend-on-it, consulté le 6 août 2015. II.4. La structure des dépenses informatiques Il est notable que la taille de l’entreprise a une large influence sur la taille du budget TIC. La petite entreprise (moins de 50 millions de dollars de CA) consacre 6,9% de son CA aux TIC Il est notable que la taille de l’entreprise a une large influence sur la taille du budget TIC. La petite entreprise (moins de 50 millions de dollars de CA) consacre 6,9% de son CA aux TIC, L’entreprise moyenne (entre 50 millions de dollars et 2 milliards de dollars) y consacre 4,1% Il est notable que la taille de l’entreprise a une large influence sur la taille du budget TIC. La petite entreprise (moins de 50 millions de dollars de CA) consacre 6,9% de son CA aux TIC, L’entreprise moyenne (entre 50 millions de dollars et 2 milliards de dollars) y consacre 4,1%, et Les plus grandes (plus que 2 milliards de dollars) y consacrent un maigre 3,2%. Il est notable que la taille de l’entreprise a une large influence sur la taille du budget TIC. La petite entreprise (moins de 50 millions de dollars de CA) consacre 6,9% de son CA aux TIC, L’entreprise moyenne (entre 50 millions de dollars et 2 milliards de dollars) y consacre 4,1%, et Les plus grandes (plus que 2 milliards de dollars) y consacrent un maigre 3,2%. De plus, les entreprises qui investissent le plus dans les TIC ne sont pas nécessairement les plus performantes.
  11. 11. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 11 Il est notable que la taille de l’entreprise a une large influence sur la taille du budget TIC. La petite entreprise (moins de 50 millions de dollars de CA) consacre 6,9% de son CA aux TIC, L’entreprise moyenne (entre 50 millions de dollars et 2 milliards de dollars) y consacre 4,1%, et Les plus grandes (plus que 2 milliards de dollars) y consacrent un maigre 3,2%. De plus, les entreprises qui investissent le plus dans les TIC ne sont pas nécessairement les plus performantes. Il est notable que la taille de l’entreprise a une large influence sur la taille du budget TIC. La petite entreprise (moins de 50 millions de dollars de CA) consacre 6,9% de son CA aux TIC, L’entreprise moyenne (entre 50 millions de dollars et 2 milliards de dollars) y consacre 4,1%, et Les plus grandes (plus que 2 milliards de dollars) y consacrent un maigre 3,2%. De plus, les entreprises qui investissent le plus dans les TIC ne sont pas nécessairement les plus performantes. Il est notable que la taille de l’entreprise a une large influence sur la taille du budget TIC. La petite entreprise (moins de 50 millions de dollars de CA) consacre 6,9% de son CA aux TIC, L’entreprise moyenne (entre 50 millions de dollars et 2 milliards de dollars) y consacre 4,1%, et Les plus grandes (plus que 2 milliards de dollars) y consacrent un maigre 3,2%. De plus, les entreprises qui investissent le plus dans les TIC ne sont pas nécessairement les plus performantes.
  12. 12. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 12 1. Ceci date du 25 avril 2013, voir http://www.bloomberg.com/bw/articles/2013-04-25/u-dot-s-dot-companies-are-back-on-top Selon Bloomberg Businessweek1, depuis 2000, une firme informatique figurait parmi les cinq plus grandes entreprises au monde, à l’exception de 2007 et 2008. II.4. La structure des dépenses informatiques: Le paradoxe du logiciel
  13. 13. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 13 II.4. La structure des dépenses informatiques: Le paradoxe du logiciel Selon Bloomberg Businessweek1, depuis 2000, une firme informatique figurait parmi les cinq plus grandes entreprises au monde, à l’exception de 2007 et 2008. Voir davantage sur : http://www.bloomberg.com/bw/articles/2013-04-25/u-dot-s-dot-companies-are-back-on-top
  14. 14. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 14 Microsoft était, et de loin, la firme la plus en vue, servant de représentant de l’industrie informatique pendant 8 ans depuis 2001. Mais elle a disparu de la liste à partir de 2010. Cependant, l’année 2013 incluait Apple et Google. O’Grady, S. (2015). The Software Paradox - The Rise and Fall of the Commercial Software Market, O'Reilly. II.4. La structure des dépenses informatiques: Le paradoxe du logiciel
  15. 15. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 15 O’Grady, S. (2015). The Software Paradox - The Rise and Fall of the Commercial Software Market, O'Reilly. Voir aussi : http://www.bestglobalbrands.com/previous-years/2000 Bloomberg Businessweek fournit aussi un graphique de l’évolution des meilleures marques: II.4. La structure des dépenses informatiques: Le paradoxe du logiciel
  16. 16. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 16 Le changement est désormais apparent: il symbolise la transition actuelle du logiciel en tant que source de revenu au revenu grâce au logiciel. Ceci constitue un paradoxe: la valeur économique du logiciel est en train de décroitre alors que sa valeur stratégique est en train d’augmenter.. Le logiciel qui naguère générait des milliards de revenus, est désormais en train d’être cédé gratuitement. O’Grady, S. (2015). The Software Paradox - The Rise and Fall of the Commercial Software Market, O'Reilly. Voir aussi : http://www.bestglobalbrands.com/previous-years/2000 Le changement est désormais apparent: il symbolise la transition actuelle du logiciel en tant que source de revenu au revenu grâce au logiciel. II.4. La structure des dépenses informatiques: Le paradoxe du logiciel
  17. 17. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 17 II.4. La structure des dépenses informatiques: Le paradoxe du logiciel En 2013, les divisions Windows et Office de Microsoft (Business) avaient généré un total de 44 milliards de dollars de chiffre d’affaires, 4% de plus qu’en 2012. O’Grady, S. (2015). The Software Paradox - The Rise and Fall of the Commercial Software Market, O'Reilly. Voir aussi : http://www.bestglobalbrands.com/previous-years/2000 En 2013, les divisions Windows et Office de Microsoft (Business) avaient généré un total de 44 milliards de dollars de chiffre d’affaires, 4% de plus qu’en 2012. En une année donc, Microsoft avait généré avec deux produits plus ce que valaient VMware, Yahoo!, Salesforce, Adobe, Twitter, Nokia, Netflix, ou Intuit en tant que compagnies.
  18. 18. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 18 En 2013, les divisions Windows et Office de Microsoft (Business) avaient généré un total de 44 milliards de dollars de chiffre d’affaires, 4% de plus qu’en 2012. En une année donc, Microsoft avait généré avec deux produits plus ce que valaient VMware, Yahoo!, Salesforce, Adobe, Twitter, Nokia, Netflix, ou Intuit en tant que compagnies. Quoique la capacité de Microsoft de générer des revenus demeure inégalée, son habileté d’en tirer du profit devient de plus en plus limitée. II.4. La structure des dépenses informatiques: Le paradoxe du logiciel
  19. 19. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 19 Au premier trimestre de 1987, une année après être devenue publique, Microsoft affichait une marge de profit trimestrielle moyenne de 79%. O’Grady, S. (2015). The Software Paradox - The Rise and Fall of the Commercial Software Market, O'Reilly. Voir aussi : http://www.bestglobalbrands.com/previous-years/2000 II.4. La structure des dépenses informatiques: Le paradoxe du logiciel Au premier trimestre de 1987, une année après être devenue publique, Microsoft affichait une marge de profit trimestrielle moyenne de 79%. Au plus haut de sa gloire, en 1999, la marge de profit moyenne de Microsoft avait atteint 93%. Au premier trimestre de 1987, une année après être devenue publique, Microsoft affichait une marge de profit trimestrielle moyenne de 79%. Au plus haut de sa gloire, en 1999, la marge de profit moyenne de Microsoft avait atteint 93%. Depuis le premier trimestre de 2000, Microsoft n’a plus jamais dépassé le niveau de 90%. Au premier trimestre de 1987, une année après être devenue publique, Microsoft affichait une marge de profit trimestrielle moyenne de 79%. Au plus haut de sa gloire, en 1999, la marge de profit moyenne de Microsoft avait atteint 93%. Depuis le premier trimestre de 2000, Microsoft n’a plus jamais dépassé le niveau de 90%. Au dernier trimestre de 2013, sa marge avait plongé à 66%.
  20. 20. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 20 O’Grady, S. (2015). The Software Paradox - The Rise and Fall of the Commercial Software Market, O'Reilly. Voir aussi : http://www.bestglobalbrands.com/previous-years/2000 Ce graphique montre l’évolution de la marge de profit de Microsoft entre 1990 et 2015 (avec intervalle de confiance): II.4. La structure des dépenses informatiques: Le paradoxe du logiciel
  21. 21. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 21 Considérons le marché du système d’exploitation des PC: Au mois de mars 2001, Apple avait lancé OS X 10.0, la première version importante de son système d’exploitation micro. O’Grady, S. (2015). The Software Paradox - The Rise and Fall of the Commercial Software Market, O'Reilly. Voir aussi : http://www.bestglobalbrands.com/previous-years/2000 II.4. La structure des dépenses informatiques: Le paradoxe du logiciel Considérons le marché du système d’exploitation des PC: Au mois de mars 2001, Apple avait lancé OS X 10.0, la première version importante de son système d’exploitation micro. Le prix au détail unitaire à cette époque là était de 129 dollars (équivalents 173 dollars en dollars de 2014). Considérons le marché du système d’exploitation des PC: Au mois de mars 2001, Apple avait lancé OS X 10.0, la première version importante de son système d’exploitation micro. Le prix au détail unitaire à cette époque là était de 129 dollars (équivalents 173 dollars en dollars de 2014). Une décennie plus tard, en 2011, la version 10.7, dont le nom de code était « Lion », fut cédée à 29,99 dollars. Considérons le marché du système d’exploitation des PC: Au mois de mars 2001, Apple avait lancé OS X 10.0, la première version importante de son système d’exploitation micro. Le prix au détail unitaire à cette époque là était de 129 dollars (équivalents 173 dollars en dollars de 2014). Une décennie plus tard, en 2011, la version 10.7, dont le nom de code était « Lion », fut cédée à 29,99 dollars. Deux ans plus tard, la version 10.9, dont le nom de code était « Mavericks », devint gratuite!.
  22. 22. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 22 McKinsey estime que dans 15 des 17 secteurs de l’économie américaine, des entreprises de plus de 1.000 employés stockent, en moyenne, plus de 235 téraoctets de données - davantage que ce que contient toute la Bibliothèque du Congrès. La logique derrière plusieurs investissements dans les outils TIC et les initiatives dites de « Big Data », est que donner aux décideurs davantage d’informations et plus rapidement, améliorera la qualité de leur prise de décision. Marchand, D.A. et Peppard, J. (2013). Why IT Fumbles Analytics, Harvard Business Review, Vol. 91, No. 1, pp. 104-112, https://hbr.org/2013/01/why-it-fumbles-analytics, consulté le 6 juillet 2015. La logique derrière plusieurs investissements dans les outils TIC et les initiatives dites de « Big Data », est que donner aux décideurs davantage d’informations et plus rapidement, améliorera la qualité de leur prise de décision. Ceci ignore le fait que les décideurs peuvent passer outre une information quelque soit sa valeur, qu’ils ont de sérieux biais psychologiques, et qu’ils peuvent ne pas avoir les habiletés cognitives nécessaires pour utiliser l’information efficacement. II.4. La structure des dépenses informatiques: Le paradoxe du logiciel
  23. 23. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 23 Coûts indirects Coûts directs Matériel / Logiciel Administration des systèmes Support Développement Communication Utilisateurs finaux Pannes • Coûts du matériel • Amortissements du matériel • Extensions mémoires internes • Extensions mémoires externes • Renouvellements (upgrade) des périphériques • Mises à jour (upgrade) des réseaux • Autres coûts de logiciels • Systèmes d’exploitation • Logiciels d’application • Logiciels utilitaires • Logiciels de communication • Coûts annuels du capital et de location • Frais de locations annuels • Coûts des consommables Matériel / Logiciel Administration des systèmes Support Développement Communication II.4. La structure des dépenses informatiques
  24. 24. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 24 II.4. La structure de dépenses informatiques
  25. 25. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 25 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 0 10 20 30 40 50 20 25 28 30 38 40 42 45 20 25 28 30 38 40 42 45 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 0 10 20 30 40 50 Le coût quinquennal d’exploitation d’un PC ne cesse d’augmenter même si son prix d’achat ne cesse de diminuer Le TCO annuel d’un PC a été estimé à 8.170 dollars II.4. La structure des dépenses informatiques
  26. 26. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 26 Le TCO d’un PC est tel que: 24% dus aux pannes matérielles 17% à la formation 12% aux erreurs et incompatibilités de logiciels 47% dus à la gestion même du PC II.4. La structure des dépenses informatiques 24% dus aux pannes matérielles 17% à la formation 12% aux erreurs et incompatibilités de logiciels 47% dus à la gestion même du PC: 35% perte de productivité de l’utilisateur en cas de panne 34% pour les utilitaires 14% pour les demandes d’aide aux collègues 17% actions préventives et curatives
  27. 27. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 27 II.4. La structure des dépenses informatiques
  28. 28. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 28 AGENT AGENT AGENT Base de données produits Base de données clients Base de données ventes II.4. La structure des dépenses informatiques
  29. 29. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 29 PC Monitor sert à superviser les ordinateurs connectés à un réseau ainsi que l’usage qui en est fait. Il incorpore des fonctions de blocage des statistiques d’usage, etc. http://www.lanaudit.net/down/pcmonitor.zip II.4. La structure des dépenses informatiques: PC Monitor
  30. 30. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 30 II.4. La structure des dépenses informatiques: PC Monitor
  31. 31. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 31 II.4. La structure des dépenses informatiques: Les systèmes d’exploitation
  32. 32. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 32 Il existe plusieurs types de systèmes d’exploitation, dont, par exemple: • Linux • MacOS • Solaris • Unix • etc. II.4. La structure des dépenses informatiques: Les systèmes d’exploitation
  33. 33. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 33 II.4. La structure des dépenses informatiques: Les systèmes d’exploitation Chronologie des différentes versions du système d’exploitation de Microsoft depuis les années 1990. Soulami, T. (2012). Inside Windows Debugging - Practical Debugging and Tracing Strategies, O'Reilly Media, Inc. p. 4.
  34. 34. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 34 II.4. La structure des dépenses informatiques: Les systèmes d’exploitation Windows NT 3.5 Windows NT 4.0 Windows NT 5.0 Windows 3.2 Windows 1.0 Windows 3.0 Windows 3.1 Windows 2000 Pro Windows for Workgroups Windows 95 Windows 98 Millenium Server 2003
  35. 35. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 35 II.4. La structure des dépenses informatiques: Les systèmes d’exploitation Windows NT 3.5 Windows NT 4.0 Windows NT 5.0 Windows 3.2 Windows 1.0 Windows 3.0 Windows 3.1 Windows 2000 Pro Windows for Workgroups Windows 95 Windows 98 Millenium Server 2003
  36. 36. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 36 II.4. La structure des dépenses informatiques: Les systèmes d’exploitation Windows NT 3.5 Windows NT 4.0 Windows NT 5.0 Windows 3.2 Windows 1.0 Windows 3.0 Windows 3.1 Windows 2000 Pro Windows for Workgroups Windows 95 Windows 98 Millenium Server 2003
  37. 37. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 37 II.4. La structure des dépenses informatiques: Les systèmes d’exploitation
  38. 38. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 38 II.4. La structure des dépenses informatiques: Les systèmes d’exploitation
  39. 39. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 39 II.4. La structure des dépenses informatiques: Les systèmes d’exploitation
  40. 40. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 40 Home Premium Family Pack Home Premium Professional Ultimate $149.95 $79.95 $89.95 $99.95 Enterprise 32 bits Home Premium Family Pack (32 bits) Home Premium (32 bits) Professional (32 bits) Ultimate (32 bits) Enterprise (32 bits) $149.95 $79.95 $89.95 $99.95 Home Premium Family Pack (64 bits) Home Premium (64 bits) Professional (64 bits) Ultimate (64 bits) 64 bits II.4. La structure des dépenses informatiques: Les systèmes d’exploitation
  41. 41. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 41 II.4. La structure des dépenses informatiques: Les systèmes d’exploitation 20 21 22 23 231 ………………………………………....
  42. 42. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 42 232 = 22 x 210 x 210 x 210 bytes kilobytes 232 = 22 x 210 x 210 x 210 bytes = 22 x 210 x 210 kilobytes 232 = 22 x 210 x 210 x 210 bytes = 22 x 210 x 210 kilobytes = 22 x 210 megabytes 232 = 22 x 210 x 210 x 210 bytes = 22 x 210 x 210 kilobytes = 22 x 210 megabytes 232 = 22 x 210 x 210 x 210 bytes = 22 x 210 x 210 kilobytes = 22 x 210 megabytes = 22 gigabytes 232 = 22 x 210 x 210 x 210 bytes = 22 x 210 x 210 kilobytes = 22 x 210 megabytes = 22 gigabytes = 4 gigabytes II.4. La structure des dépenses informatiques: Les systèmes d’exploitation
  43. 43. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 43 Source: Microsoft (2012). Memory Limits for Windows Releases (Windows), http://msdn.microsoft.com/en-us/library/windows/desktop/aa366778(v=vs.85).aspx#physical_memory_limits_windows_7 II.4. La structure des dépenses informatiques: Les systèmes d’exploitation
  44. 44. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 44 Plan général
  45. 45. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 45 II.4. La structure des dépenses informatiques: Les systèmes d’exploitation
  46. 46. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 46 II.4. La structure des dépenses informatiques: Les systèmes d’exploitation
  47. 47. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 47 Plan général
  48. 48. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 48 II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware
  49. 49. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 49 II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware
  50. 50. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 50 II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware Outre le temps passé à jouer à Solitaire et à Démineur, il existe d’autres moyens d’être improductif grâce à l’informatique, dont le futzware. Outre le temps passé à jouer à Solitaire et à Démineur, il existe d’autres moyens d’être improductif grâce à l’informatique, dont le futzware. Le futzware, ou la gadgétisation de l’informatique, consiste à vouloir pousser le perfectionnement et l’amélioration de la présentation d’un travail au-delà des limites tolérées par les critères «normaux» de la productivité.
  51. 51. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 51 Le futzware se présente aussi sous la forme de tentatives d’optimisation du système en utilisant des programmes gratuits téléchargés de l’Internet: Optimiseurs d’écran De nouvelles polices etc. II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware
  52. 52. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 52 Le futzware se présente aussi sous la forme de tentatives d’optimisation du système en utilisant des programmes gratuits téléchargés de l’Internet: Optimiseurs d’écran De nouvelles polices etc. II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware
  53. 53. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 53 II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware
  54. 54. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 54 Ceux qui s’adonnent au futzware passent davantage de temps sur la manière de faire et de présenter les choses que sur les choses elles-mêmes. II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware
  55. 55. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 55 Ceux qui s’adonnent au futzware passent davantage de temps sur la manière de faire et de présenter les choses que sur les choses elles-mêmes. II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware
  56. 56. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 56 Conseils: Utiliser des canevas et des modèles (ex.: .dotx pour les documents Word Sensibiliser Superviser l’activité des postes etc. II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware
  57. 57. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 57 II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware http://www.bosseveryware.com/download.html
  58. 58. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 58 II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware http://www.bosseveryware.com/download.html
  59. 59. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 59 II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware http://www.bosseveryware.com/download.html
  60. 60. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 60 Conseils: Utiliser des canevas et des modèles (ex.: .dotx pour les documents Word Sensibiliser Superviser l’activité des postes etc. II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware Il y a également moyen de limiter les programmes que les utilisateurs peuvent utiliser (à partir de Windows 7).
  61. 61. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 61 Etape 1: Pour ce faire exécuter l’utilitaire gpedit.msc gpedit.msc Source: Wallen, J. (2010). Allow Windows 7 Users to Run Only Specific Applications? Version 1.0, 20 juillet, TechRepublic, http://www.techrepublic.com/blog/window-on-windows/how-do-i-allow-windows-7-users-to-run-only-specific-applications/2795 , consulté le 21 octobre 2011. II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware
  62. 62. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 62 Cet utilitaire offre plusieurs paramétrages. Attention à ne rien faire dont vous ignorez la signification. II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware
  63. 63. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 63 Etape 2: Aller à l’option Configuration utilisateur | Modèles d’administration | Système II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware
  64. 64. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 64 Etape 2: Aller à l’option Configuration utilisateur | Modèles d’administration | Système II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware
  65. 65. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 65 Etape 3: Sélectionner l’option Exécuter uniquement les applications Windows spécifiées II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware
  66. 66. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 66 II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware
  67. 67. Mohamed Louadi, PhD Tunis mlouadi@louadi.com 67 II.4. La structure des dépenses informatiques: Le Futzware Etape 4: Renseigner le nom de l’application (ou des applications) permises

×