SlideShare une entreprise Scribd logo

Wall of Art - Mur connecté pour le développement des pratiques artistiques dans l’espace public

Les Interconnectés
Les Interconnectés
Les InterconnectésLes Interconnectés

Le Wall Art Organic est un nouveau support artistique connecté répondant aux exigences majeures des pratiques contemporaines, qu'il s’agisse du Street Art, ou bien des Arts plastiques, de la Fresque murale, etc... Il propose un cadre légal et valorisant aux artistes de rue, et de la sorte, rétablit dans la sérénité le dialogue avec les pouvoirs publics. Il complète l'offre existante des arts de la rue et s'inscrit dans l'esprit de la culture pour tous. Cette innovation doit être perçue comme un élément de modernité urbaine. Il a été conçu en partenariat avec le département du Génie civil et informatique de l'IUT de La Rochelle Sabrina Laconi - Présidente sabrina.laconi17@gmail.com - 07 82 31 75 37

Wall of Art - Mur connecté pour le développement des pratiques artistiques dans l’espace public

1  sur  27
Télécharger pour lire hors ligne
CRÉATION
ET
MISE EN PRODUCTION D’UN NOUVEAU SUPPORT ARTISTIQUE
Le dossier suivant est une étude réalisée à partir d’une friche
industrielle située sur le port de la ville de La Rochelle.
Pour autant, le caractère universel du nouveau support
artistique permet d’envisager la localisation du projet dans
n’importe quelle autre ville d’accueil de notoriété, française ou
non, dont l’intérêt pour la culture, et notamment celle des jeunes,
est incontestable, et dont les caractéristiques humanistes sont
unanimement reconnues.
Le chef de projet,
Madame Sabrina Laconi
Préambule
Réflexion partagée sur le devenir du site de la pointe
du Gabut à La Rochelle
e
n
t
a
c
t
u
a
li
s
é
Page 2
U
n
e
s
it
u
Un caractère unique.Un caractère unique.
Page 6
Considérant que le site de par ses caractéristiques rares,
mérite une attention particulière, et sans doute :
une réflexion intellectuelle plus philosophique que marchande.
-
Page 7
Un des plus beaux sites de la cité millénaire.
Au pied des deux tours, symbole s’il en est un, d’une puissance urbaine
historique , volontariste et audacieuse.
Seule l’expression artistique a su convertir au fil des ans, une sensation
de malaise , en l’intérêt de s’attarder.
Une localisation qui a un impact pour la ville
Publicité

Recommandé

La lutte pour la reconnaissance
La lutte pour la reconnaissanceLa lutte pour la reconnaissance
La lutte pour la reconnaissanceKC Schmitz
 
Projet pp magasine pdf
Projet pp magasine pdfProjet pp magasine pdf
Projet pp magasine pdfEmma Jacquet
 
Fresquemoderne interview Iskias
Fresquemoderne interview IskiasFresquemoderne interview Iskias
Fresquemoderne interview IskiasFresque un art
 
Mémoire Street art et médias numériques : opportunité de notoriété ou menace ...
Mémoire Street art et médias numériques : opportunité de notoriété ou menace ...Mémoire Street art et médias numériques : opportunité de notoriété ou menace ...
Mémoire Street art et médias numériques : opportunité de notoriété ou menace ...Hélène Faure
 
Dossier de presse growing home
Dossier de presse growing homeDossier de presse growing home
Dossier de presse growing homeAnne Haguenauer
 
Fondation Cartier 30 ans 2014
Fondation Cartier 30 ans 2014Fondation Cartier 30 ans 2014
Fondation Cartier 30 ans 2014Bâle Région Mag
 

Contenu connexe

Similaire à Wall of Art - Mur connecté pour le développement des pratiques artistiques dans l’espace public

les aperos du jeudi : la chaine de TV des creatifs culturels sur le web
les aperos du jeudi : la chaine de TV des creatifs culturels sur le webles aperos du jeudi : la chaine de TV des creatifs culturels sur le web
les aperos du jeudi : la chaine de TV des creatifs culturels sur le webjeremy dumont
 
Mémoire de recherche : "Comment l'art devient le levier de communication pré...
Mémoire de recherche : "Comment l'art devient le levier de communication pré...Mémoire de recherche : "Comment l'art devient le levier de communication pré...
Mémoire de recherche : "Comment l'art devient le levier de communication pré...Joy MELKI
 
Memoire Ouverture du Departement des arts de l'Islam au louvre
Memoire Ouverture du Departement des arts de l'Islam au louvreMemoire Ouverture du Departement des arts de l'Islam au louvre
Memoire Ouverture du Departement des arts de l'Islam au louvreViolette Henquet
 
Une redéfinition de l’espace culturel à Paris, l’exemple du Centquatre
Une redéfinition de l’espace culturel à Paris, l’exemple du CentquatreUne redéfinition de l’espace culturel à Paris, l’exemple du Centquatre
Une redéfinition de l’espace culturel à Paris, l’exemple du CentquatreViolette Henquet
 
Présentation Festival Vis à Vis #01
Présentation Festival Vis à Vis #01Présentation Festival Vis à Vis #01
Présentation Festival Vis à Vis #01Roberto Lopez
 
Comment parler d'art contemporain en milieu scolaire
Comment parler d'art contemporain en milieu scolaireComment parler d'art contemporain en milieu scolaire
Comment parler d'art contemporain en milieu scolaireMarcela Spezzapria
 
Culture et recherche : les publics in-situ et en ligne
Culture et recherche : les publics in-situ et en ligneCulture et recherche : les publics in-situ et en ligne
Culture et recherche : les publics in-situ et en ligneLa French Team
 
Projet culture trajectoires nantaises
Projet culture trajectoires nantaisesProjet culture trajectoires nantaises
Projet culture trajectoires nantaisesChloé LE BAIL
 
Du tag au street art, quand l’art urbain devient un outil de requalification ...
Du tag au street art, quand l’art urbain devient un outil de requalification ...Du tag au street art, quand l’art urbain devient un outil de requalification ...
Du tag au street art, quand l’art urbain devient un outil de requalification ...Estelle Bottani
 
Atelier 1 / Collège Delarbre (Vernoux-en-Vivarais)
Atelier 1 / Collège Delarbre (Vernoux-en-Vivarais)Atelier 1 / Collège Delarbre (Vernoux-en-Vivarais)
Atelier 1 / Collège Delarbre (Vernoux-en-Vivarais)Virginie Pringuet
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourismeLUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourismeLUXEMBOURG CREATIVE
 
Centre Culturel Recherche Thématique 03.PPT
Centre Culturel Recherche Thématique 03.PPTCentre Culturel Recherche Thématique 03.PPT
Centre Culturel Recherche Thématique 03.PPTAMINFERNANE
 
Namur Confluent Culture
Namur Confluent CultureNamur Confluent Culture
Namur Confluent CultureTanguy Auspert
 

Similaire à Wall of Art - Mur connecté pour le développement des pratiques artistiques dans l’espace public (20)

ARTIPS
ARTIPS ARTIPS
ARTIPS
 
Pitch Cesâmes
Pitch CesâmesPitch Cesâmes
Pitch Cesâmes
 
La Ville commence ici...
La Ville commence ici...La Ville commence ici...
La Ville commence ici...
 
les aperos du jeudi : la chaine de TV des creatifs culturels sur le web
les aperos du jeudi : la chaine de TV des creatifs culturels sur le webles aperos du jeudi : la chaine de TV des creatifs culturels sur le web
les aperos du jeudi : la chaine de TV des creatifs culturels sur le web
 
Mémoire de recherche : "Comment l'art devient le levier de communication pré...
Mémoire de recherche : "Comment l'art devient le levier de communication pré...Mémoire de recherche : "Comment l'art devient le levier de communication pré...
Mémoire de recherche : "Comment l'art devient le levier de communication pré...
 
DP_Agora_2014
DP_Agora_2014DP_Agora_2014
DP_Agora_2014
 
Collège delarbre-atelier1
Collège delarbre-atelier1Collège delarbre-atelier1
Collège delarbre-atelier1
 
Memoire Ouverture du Departement des arts de l'Islam au louvre
Memoire Ouverture du Departement des arts de l'Islam au louvreMemoire Ouverture du Departement des arts de l'Islam au louvre
Memoire Ouverture du Departement des arts de l'Islam au louvre
 
Une redéfinition de l’espace culturel à Paris, l’exemple du Centquatre
Une redéfinition de l’espace culturel à Paris, l’exemple du CentquatreUne redéfinition de l’espace culturel à Paris, l’exemple du Centquatre
Une redéfinition de l’espace culturel à Paris, l’exemple du Centquatre
 
Présentation Festival Vis à Vis #01
Présentation Festival Vis à Vis #01Présentation Festival Vis à Vis #01
Présentation Festival Vis à Vis #01
 
L' art urbain atelier 1
L' art urbain atelier 1L' art urbain atelier 1
L' art urbain atelier 1
 
Comment parler d'art contemporain en milieu scolaire
Comment parler d'art contemporain en milieu scolaireComment parler d'art contemporain en milieu scolaire
Comment parler d'art contemporain en milieu scolaire
 
Culture et recherche : les publics in-situ et en ligne
Culture et recherche : les publics in-situ et en ligneCulture et recherche : les publics in-situ et en ligne
Culture et recherche : les publics in-situ et en ligne
 
Projet culture trajectoires nantaises
Projet culture trajectoires nantaisesProjet culture trajectoires nantaises
Projet culture trajectoires nantaises
 
Du tag au street art, quand l’art urbain devient un outil de requalification ...
Du tag au street art, quand l’art urbain devient un outil de requalification ...Du tag au street art, quand l’art urbain devient un outil de requalification ...
Du tag au street art, quand l’art urbain devient un outil de requalification ...
 
Atelier 1 / Collège Delarbre (Vernoux-en-Vivarais)
Atelier 1 / Collège Delarbre (Vernoux-en-Vivarais)Atelier 1 / Collège Delarbre (Vernoux-en-Vivarais)
Atelier 1 / Collège Delarbre (Vernoux-en-Vivarais)
 
SféEric Territorial3
SféEric Territorial3SféEric Territorial3
SféEric Territorial3
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourismeLUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourisme
 
Centre Culturel Recherche Thématique 03.PPT
Centre Culturel Recherche Thématique 03.PPTCentre Culturel Recherche Thématique 03.PPT
Centre Culturel Recherche Thématique 03.PPT
 
Namur Confluent Culture
Namur Confluent CultureNamur Confluent Culture
Namur Confluent Culture
 

Plus de Les Interconnectés (20)

Vision Originale Sublimée du Territoire
Vision Originale Sublimée du TerritoireVision Originale Sublimée du Territoire
Vision Originale Sublimée du Territoire
 
CityZenMap
CityZenMapCityZenMap
CityZenMap
 
Dat'Access
Dat'AccessDat'Access
Dat'Access
 
Smart saint-sulpice
Smart saint-sulpiceSmart saint-sulpice
Smart saint-sulpice
 
Autoconsommation
AutoconsommationAutoconsommation
Autoconsommation
 
Budget Participatif
Budget ParticipatifBudget Participatif
Budget Participatif
 
Carto debat
Carto debatCarto debat
Carto debat
 
Compte mobilité
Compte mobilitéCompte mobilité
Compte mobilité
 
La Filature 2.0
La Filature 2.0La Filature 2.0
La Filature 2.0
 
Projet de médiation numérique
Projet de médiation numériqueProjet de médiation numérique
Projet de médiation numérique
 
Viatic
ViaticViatic
Viatic
 
Plateforme de gestion de la relation citoyenne
Plateforme de gestion de la relation citoyennePlateforme de gestion de la relation citoyenne
Plateforme de gestion de la relation citoyenne
 
Organeo
OrganeoOrganeo
Organeo
 
Boulevard des startups
Boulevard des startupsBoulevard des startups
Boulevard des startups
 
Tours reseau wifi_witm
Tours reseau wifi_witmTours reseau wifi_witm
Tours reseau wifi_witm
 
Smartcity st amand montrond
Smartcity st amand montrondSmartcity st amand montrond
Smartcity st amand montrond
 
Refonte site internet_territoire_legiennois.fr
Refonte site internet_territoire_legiennois.frRefonte site internet_territoire_legiennois.fr
Refonte site internet_territoire_legiennois.fr
 
Pres 3 zaintech_mai_2017v1
Pres 3 zaintech_mai_2017v1Pres 3 zaintech_mai_2017v1
Pres 3 zaintech_mai_2017v1
 
Plateforme mise en_relation_hubtech
Plateforme mise en_relation_hubtechPlateforme mise en_relation_hubtech
Plateforme mise en_relation_hubtech
 
Grify stimulateur d'echanges_territoriaux
Grify stimulateur d'echanges_territoriauxGrify stimulateur d'echanges_territoriaux
Grify stimulateur d'echanges_territoriaux
 

Wall of Art - Mur connecté pour le développement des pratiques artistiques dans l’espace public

  • 1. CRÉATION ET MISE EN PRODUCTION D’UN NOUVEAU SUPPORT ARTISTIQUE
  • 2. Le dossier suivant est une étude réalisée à partir d’une friche industrielle située sur le port de la ville de La Rochelle. Pour autant, le caractère universel du nouveau support artistique permet d’envisager la localisation du projet dans n’importe quelle autre ville d’accueil de notoriété, française ou non, dont l’intérêt pour la culture, et notamment celle des jeunes, est incontestable, et dont les caractéristiques humanistes sont unanimement reconnues. Le chef de projet, Madame Sabrina Laconi Préambule
  • 3. Réflexion partagée sur le devenir du site de la pointe du Gabut à La Rochelle e n t a c t u a li s é
  • 4. Page 2 U n e s it u Un caractère unique.Un caractère unique.
  • 5. Page 6 Considérant que le site de par ses caractéristiques rares, mérite une attention particulière, et sans doute : une réflexion intellectuelle plus philosophique que marchande. -
  • 6. Page 7 Un des plus beaux sites de la cité millénaire. Au pied des deux tours, symbole s’il en est un, d’une puissance urbaine historique , volontariste et audacieuse. Seule l’expression artistique a su convertir au fil des ans, une sensation de malaise , en l’intérêt de s’attarder. Une localisation qui a un impact pour la ville
  • 7. Page 8 Une pratique du Graffiti qui depuis plus de vingt ans s’est perfectionnée. Les visiteurs du site de plus en plus nombreux. Les graffs ont désormais leur public à tel point qu’on les retrouve sur différents supports de large diffusion et notamment sur la toile. Mais fait plus particulier encore, et certainement pas analysé sous la forme de la représentation mentale, les autorités locales passent commande ! ! Le Centre ‘’shadow’’ des graffiti est déjà existant. Il joue pleinement son rôle d’animateur culturel. « Le patrimoine c’est aimer et désirer ce que l’on possède déjà » Diderot Le patrimoine c'est aussi le mélange des cultures. Des Vidéo sur You Tube, des centaines de clichés sur Facebook, Twitter, et un premier ouvrage de photographies édité et disponible à la vente. La reconnaissance sociale est déjà là
  • 8. Page 9 1-5 La patrimonialisation du site peut-elle être acceptée au travers de sa légitimité sociale actuelle? Oui sans hésitation car j’estime, et j’espère que vous allez partager cette idée avec moi, que cette réalisation représenterait le meilleur support d’un projet républicain pour la ville de La Rochelle. En fait, il s’agit avant tout de donner corps aux valeurs que nous tous défendons : tolérance, partage, respect des libertés, égalité civile tentant d’accroître l’égalité sociale, refus de toutes les discriminations, enfin : Respect de la diversité culturelle et de la créativité humaine.
  • 9. Page 10 On relève beaucoup de tentatives, de bonnes intentions en France et à l’étranger pour pouvoir intégrer le graffiti à la ville, à titre d’exemple l’expérience de Paris 20 e., Chartres, Aubagne etc. … Le 20ème arrondissement aime le graffiti La mairie du 20ème arrondissement souhaite mieux faire connaître et valoriser cette pratique artistique qu'est le graffiti. Après l'opération au centre-bus de la rue des Pyrénées, un parcours touristique de graff dans l'Est parisien est en cours d'élaboration. http://www.dailymotion.com/video/xe9jjm_le-20e-aime-le-graff_news Mieux faire connaître Valoriser cette pratique artistique = Démolition!! ?
  • 10. Page 11 Pour rajeunir son image, la ville de Chartres encourage des jeunes artistes à graffer en plein centre ville. Mais pas n’importe où : sur des bâches blanches prévues à cet effet. L'opération qui a commencé début décembre continue et pourrait accueillir de nouveaux artistes. Les 18 panneaux peints par Adrien, Lapin, Vlad, Max... resteront en place jusqu’au printemps. A l’occasion de la semaine des cultures urbaines d’Aubagne, une idée pour mobiliser les jeunes. Lorsque l’on arpente la ville, de nombreux murs ont été recouverts de graff. Afin de canaliser l’expression artistique, des ateliers ont été consacrés à cet art urbain. Objectif pour les animateurs, réaliser des graffs sur des espaces dédiés à ce mode d’expression coloré. Un moyen, selon eux, de développer la "culture" graff et de faire découvrir cet art au plus grand nombre. Bâches, murs à démolir, toiles ??? Quelle est la bonne solution ?
  • 11. Page 12 L'artiste Niko Bushman nous parle de son expérience rochelaise , et aborde la question du support : « Nous nous sommes engagés à favoriser la pratique et la transmission du graffiti tout en respectant les lieux et en évitant les débordements. La mairie nous a fait confiance et aujourd’hui le Gabut est devenu un lieu d’expression unique en France, qui a fait beaucoup au niveau de la reconnaissance des graffeurs rochelais ». « Dois-je transposer ce qui se fait dans la rue sur toile ? « Je suis aujourd’hui convaincu que le graffiti doit rester dans la rue, il n’a rien à faire sur la toile ».
  • 12. Page 13 Un espace d’épanouissement , de sociabilité quelque soit l’âge et la condition sociale car le graffiti s’offre généreusement à tous il est : Mais également, une fabrique du ‘’questionnement contemporain’’ car le graffiti n’est pas défini comme étant un mouvement de protestation mais d’identification individuelle et collective. Comparable au mouvement artistique que l'on a appelé "pop-art" qui a permis de montrer la "vérité" de la société de consommation, de manière complémentaire à la philosophie. Par exemple, c'est bien la signification du geste de Warhol, qui a reproduit en plusieurs exemplaires des boîtes Brillo : il a voulu nous "faire voir" la société de consommation, nous faire réfléchir sur elle. ART URBAIN / STREET ART
  • 14. Page 17 2- La réhabilitation des espaces extérieurs Se donner comme objectif de créer des espaces qui puissent être modelés selon l’intuition des artistes, ce qui signifie que rien ne devrait être figé. C’est à partir d’une réflexion qui intègre la notion d’espace-temps que selon moi devrait s’orienter cet aménagement considérant que l'espace et le temps sont des formes a priori de la sensibilité . « Le monde est ma représentation. — Cette proposition est une vérité pour tout être vivant et pensant, bien que, chez l'homme seul, elle arrive à se transformer en connaissance abstraite et réfléchie. Dès qu'il est capable de l'amener à cet état, on peut dire que l'esprit philosophique est né en lui. » Schopenhauer Être en harmonie avec la philosophie des lieux et du projet d’ensemble
  • 15. Page 18 Ne pas non plus en faire un lieu exclusif mais prévoir dés sa création, des espaces dédiés à nos jeunes artistes locaux, des WAO en libre expression. Cet aspect là ne doit en aucun cas être négligé, car il s’agit également de prouver qu’un regard de compréhension sur notre jeunesse et ses comportements permet un tout autre dialogue citoyen. Aujourd’hui des sommes énormes sont dépensées à l’effacement des taggs sauvages. Inutile de penser que l’on parviendra un jour à faire disparaître ces pratiques, sauf si l’on peut leur donner des lieux d’expression. Entamer un dialogue positif avec nos jeunes car « Le meilleur moyen de faire passer un contenu philosophique est l’art ». Nietzsche La jeunesse est une force. Elle reste la richesse d’une nation.
  • 16. Page 19 3 – La mise au point d’un nouveau support : le Wall Art Organic Considérant que la difficulté majeure rencontrée au cours des différentes expériences de mise en valeur des Graffiti opérées par les diverses collectivités réside dans la propriété statique du support, ne pouvant être déplacé , ni vendu, ni même dans la plupart des cas conservé en l’état. Considérant qu’il s’agit d’une expression artistique portée par les jeunes, très contemporaine, au plus proche des préoccupations du développement durable et des enjeux qui en sont liés. Considérant que ce nouveau support artistique connecté s'adresse non seulement à l'expression du Graffiti mais également aux Écoles d'Arts Plastiques, aux aménageurs urbains, aux architectes, aux collectivités locales, etc..
  • 17. PAGE 22 En partenariat avec le département Génie civil de l'Iut de La Rochelle nous avons réalisé trois premiers prototypes / Non scellé au sol , de dimension variable selon les exigences des artistes, afin de pouvoir en faire des modules transportables . 100 % recyclable Ainsi : - 1 Le support devient objet - 2 Il est cessible De la sorte, on répond à un marché sous- jacent, non révélé et qui peut être internationalisé aisément. Commande publique ou privée, œuvre monumentale ou de dimension moindre , le Graffiti et les Arts Plastiques trouvent là un
  • 18. 1 Selon l’analyse de l’ouvrage « La fin des Musées » de Madame Catherine Grenier il paraît plus intéressant aujourd’hui de s’orienter vers un Centre International Polymorphe de l’Art Urbain/ Street Art La nouvelle implantation du Centre National des Arts de la Rue à La Rochelle ouvre également des perspectives de coopération et de rapprochement,
  • 19. Compte rendu de l’entretien du 4 juillet 2013 avec madame Catherine Grenier, vice directrice du Centre Pompidou à Paris. • L’ensemble du projet a positivement retenu l’attention de Madame Catherine Grenier. • Selon elle, les aspects très innovants du dossier sont des atouts considérables à la réussite de l’entreprise. L’invention du support, le Wall Art Organic permettrait effectivement de travailler à faire évoluer le graffiti jusqu'à l’art contemporain, et ainsi conquérir un segment du marché de l’art. Elle se dit prête à attendre la structuration de l’entreprise pour ensuite présenter le dossier au comité directeur du Centre Pompidou. • Toujours selon elle, le Centre pourrait très bien prendre en charge toute l’ingénierie culturelle du premier Centre International Polymorphe des Arts de la rue.
  • 20. Page 27 Des réussites locales qui s’exportent joliment : les vélos en libre service, la première zone piétonne de France, les Francofolies, l’humanisation des quartiers populaires, la nature en ville etc. … Le Centre Chorégraphique National dirigé par Kader Attou qui consacre l’entrée du HIP HOP dans le réseau national de création et de diffusion chorégraphique. - Une localisation prestigieuse Si l’on garde le principe d’investisseurs privés, et conjointement la recherche d’une notoriété considérable , il est alors nécessaire de mettre en exergue la localisation de l’action à venir dans un cadre exceptionnel. L’exemple du siège de la Fondation Pinault dans le Palazzo Grassi à Venise en est un. Le pied des Tours de La Rochelle est admirable, incomparable. Il fallait oser
  • 21. Page 28 - Une dynamique marketing internationale du fait de la pratique. « éclatée » du Graffiti. Non seulement chaque continent est aujourd’hui concerné, mais également les gouvernements locaux ou nationaux au travers de leurs différentes politiques culturelles, ou politiques urbaines, accompagnent ponctuellement un événementiel du Graffiti. La tâche pour l’équipe qui en aurait la charge, n’est donc pas de faire connaître ou reconnaître l’expression artistique des graffeurs, mais bien de les conduire à pouvoir rivaliser au même titre que ses homologues sculpteurs ou peintres sur les marchés de l’art. Une illustre mission L’action culturelle est l’affaire de tous, elle est sans frontière.
  • 22. Page 29 3- La création annuelle d’un événement du Graffiti sur site, avec l’organisation d’un concours et de la remise d’un prix, d’une vente aux enchères dont une partie des bénéfices seraient versés au profit du Centre. Organisation de workshops, d’une boutique….. Rappelons-nous que le Centre doit-être également atelier, résidence d’artistes et école. Des retombées économiques induites pour la Ville de La Rochelle. Le support d’un tourisme culturel soutenu. Une attractivité nouvelle et dynamique pour les investisseurs, notamment dans le domaine de l’hôtellerie ce qui est quelque part un paradoxe si l’on se réfère à l’historique du lieu. (Exemple de la ville de Lens aujourd’hui). De devenir une place du marché des Graffiti et de participer à l’installation probable de galeries d’art.
  • 23. Objectifs économiques à courts et longs termes du projet d’ensemble. Les différents process innovants du projet doivent pouvoir ouvrir un espace d’intérêts spécifiques pour le territoire. Par exemple, en ce qui concerne l’informatique pour la géo-localisation et les référentiels des œuvres d’art. Dans ce secteur, il y a beaucoup à faire. Dans leur ensemble, les musées sont quotidiennement confrontés à la complexité de sécurisation des œuvres et à leur coût. En lien avec l’université, les pépinières d’entreprises liées au TIC présentes sur le territoire et une grande entreprise de l’informatique, nous devrions être capables de réussir l’ouverture de ce marché. Le mur artistique n’est qu’un support, pour autant son marché touche des secteurs d’activité très divers. Par exemple : le domaine du design toujours en très nette expansion (grands halls d’Hôtels, Gares, Aéroports etc..) aménagement urbain (Parvis, Places publiques, Quais, Palais des Congrès, etc...) aménagement de berges de fleuves , Sécurisation d’accès ( fermeture de voies publiques, contrôle des flux, etc...) Et parallèlement, c’est aussi une manière de toucher l’industrie du luxe avec les ventes aux enchères d’œuvres et l’intéressement des galeries d'art.
  • 24. Objectifs politiques à courts et longs termes du projet d’ensemble. Le caractère très innovant de cette entreprise, et par ailleurs de grande utilité pour les élus qui ont, chacun le sait, le souci d’entamer un dialogue constructif intergénérationnel, doit permettre une diffusion rapide et nationale des Art Parks. Puisqu’il s’agit du domaine culturel, l’impact devrait être très important. Renouer en quelque sorte avec l’histoire très particulière de ce territoire. L’élu en charge des affaires économiques peut en tirer un réel profit, surtout par l’association du projet culturel au projet industriel. Il s’agit d’un risque mesuré, car dans cette entreprise la partie la plus difficile à mettre en place est le Centre artistique. Le mur artistique peut très bien se diffuser sans. Pour autant, les retombées d’un tel institut ne doivent pas être minimisées, elles ouvrent des perspectives de développement économiques diversifiées. C’est pourquoi il est indispensable de soutenir le projet dans son ensemble jusqu’au terme de la démonstration de sa faisabilité ou non à La Rochelle.