SlideShare une entreprise Scribd logo
Le 6 mars 2013/GB
1993 avril




Dès 1993
un constat
s’impose:
CDN est l’épicentre
multiculturel
de Montréal
1993 avril




Dès 1993
le rapprochement
interculturel
est une
nécessité
1994 septembre
                 Déjà à la recherche de volontaires
1995 avril




Le médium
c’est le massage
interculturel
1995




Musa voyait déjà
la situation
dans son ensemble
Une vision très exacte et très précise
1995       du rapprochement interculturel;
       le métissage des valeurs et des attitudes
1995 juin               à 1995 ( premiers 6 ans)

                                                     Ressources=
                                                     4 puis 8
                                                     bénévoles

                                                    Réorientation:
                                                    1 . Faire feu
On a privilégié d’abord                             de tous bois
activités inter-communautés                         avec approche
                                                    plus
                                                    individualisée




Rythme trop exigeant pour                           2. La clef du
les ressources disponibles                          succès c’est
                                                    les bénévoles
1995 juin




Faire feu de tous bois:
i.e.
1. Développer
un sentiment
d’appartenance
communautaire
2. Utiliser le loisir
comme levier
multiplicateur pour
accroître l’autonomie
et l’auto-prise en charge
des nouveaux arrivants
1996 décembre



On investi
auprès des familles
et des enfants




On développe
la formule des
loisirs
inter-communautés
1997 octobre




               1.




                    2.
                         En 1997 on vise successivement 2 cibles

                            Éveiller l’intérêt des communautés
                         1. et du Conseil d’Administration


                         2.   Accroître le confort des communautés
                              et la connaissance du Québec
1997 octobre




Exemple d’activité visant à accroître
la connaissance du Québec en 1997
1997 novembre   1997; exemple d’activité de communication visant à éveiller
                l’intérêt des communautés et du Conseil d’Administration
Côte des Neiges aux 110 langues
1998 octobre     voir le dossier papier ci joint
Janvier 1999




On se consolide
davantage
administrativement
parlant
et à l’intérieur de
l’arrondissement
on privilégie
les tables de
concertation
et d’échanges entre
organismes
1999 Des prix sont décernés
Dans le domaine
du rapprochement interculturel
1999 mai




Francisation : la concertation
demande
beaucoup d’énergies
2000 Mai



   Dans le grand Montréal
      on observe en 2000
  2 visions communautaires
       qui se distancient
        l’une de l’autre

   1. Sociale basée sur une
    recherche de liens et dvlpt
     de racines dans la société
             d’adoption
(option retenue par le CCLCDN)
                vs
   2. Politique basée sur des
 revendications à la recherche
de reconnaissances et de droits
2000 Mars



En 2000 on vise toujours
les 2 mêmes cibles
qu’en 1997 tout
en consolidant les réseaux
de soutien
• interne (Internet)
• et externes (Tables de
    concertation)
2000 octobre




Par contre les actions
sont désormais
consolidées à l’intérieur
de programmes formels
distincts et
complémentaires
2000 octobre




         En 2000 on constate aussi deux choses:
         1. le travail des bénévoles est toujours aussi riche et valorisant
         2. le caractère très interculturel du quartier saute toujours aux yeux
L’Atelier démultiplicateur (bénévoles x participants x pays d’origine x thémes
  38 bénévoles x 177 participants x 55 pays x 30 thèmes = 11 097 000 apprentissages

2001 novembre
Janvier 2002
Avril 2002
2002 septembre
Février 2003
Été 2003




           On peut désormais investir dans la réflexion
               stratégique et dans la planification
2003 Mars




Qui pense stratégie,
agit à long terme,
qui agit à long terme
doit transmettre son
acquis et son savoir,
puis permettre
l’apprentissage
de l’esprit et l’adoption
d’attitudes fécondes
2003 octobre 1/2
2003 octobre 2/2
2003 printemps
Décembre 2003




On essaie de nouvelles
formules d’intelligence
collective
Fév 2004




  On essaie de nouvelles
  formules d’intelligence
  collective; les résultats
  de la formule sondage
  (formule plutôt passive
   et impersonnelle)
  sont peu probants….
2004 avril




Mais les résultats de la
formule inter-active
entre personnes
sont riches et probants
Août 2004 : Réflexion Mission




                                On a enfin
                                une vision
                                claire et précise
                                de l’objectif
                                que le programme
                                cherche
                                à atteindre
2005 novembre




Une nouvelle formule
est donc mise à l’essai…
Les Lundis Québécois
Avril 2006 : La vie au centre




                                Mais les formules d’antan
                                sont encore d’actualité
                                et importantes
Décembre 2006




   On commence à avoir
    beaucoup de vécu
Janvier 2007




                On a une mission
               mais elle est difficile
               à formuler même si
               on continue à avoir
                beaucoup de vécu
Avril 2007




             On élargit
             les horizons
             intellectuels
             et on reconnaît
             l’apport
             formidable
             des bénévoles
2007 mai




           Les lundis Québécois
           investissent
           le plan culturel
2008 octobre




Les lundis Québécois
investissent ;
la poésie,
le social,
l’histoire,
la langue française,
les apports culturels
2008 octobre




Marie Claude
ce programme de jumelage
a-t-il survécu jusqu’à nos jours ??
Avril 2009
             Les leçons à en tirer sont ?
Avril 2009




  Une formule gagnante
Décembre 2009




La reconnaissance
   par les Pairs
Voici un des textes      2009 mai
les plus importants
CDN
•   Village urbain
   mosaïque           Le Centre
•   Épicentre         Communautaire
    interculturel     est perçu comme
    de Montréal       un oasis
•   Défi pour
                      accueillant et
    les Québécois
    de souche         sécurisant
                      en plein désert
                      équipé d’un
 L’identité           réseau avec
 Québécoise           un moteur de
 moderne              recherche
 n’est plus           convivial,
 seulement            Québécois et
 locale et            planétaire
 pure laine.
 Elle s’enracine
 désormais
 dans les
 structures et        L’intégration
 réseaux du           est le résultat
 quotidien et         final recherché du
 du village           rapprochement
 global.              interculturel :
                      un défi perpétuel
                      complexe.
2009 mars




L’expérience des lundis Québécois
est une activité de rapprochement
féconde, les bénévoles en
retirent eux aussi des bénéfices
tangibles
Fév 2012




Les ateliers de
Conservation française
avec leurs thèmes
multiples
contribuent
fortement
au rapprochement:
Ils sont populaires.
Depuis 2009 le message est désormais clair et cohérent, mais il est multiple…
   Il faudrait un énoncé plus simple, plus accessible et percutant !
Questions/réponses sur 25 ans d’activités de rapprochement interculturel :
Depuis quand ?
• Le centre communautaire est enraciné dans le quartier depuis 1976
• Le programme de rapprochement interculturel qui s’y est développé par paliers dans la
   pratique et par la réflexion s’insère maintenant au sein d’une vision globale, équilibrée et
   cohérente; une mission exigeante, complexe et très bien construite.
• Son résultat c’est l’intégration sociale moderne.
• Des activités multiples centrées sur les personnes et leurs apprentissages

Pourquoi ?
• Une démarche qui s’impose dès le début en raison du caractère interculturel prédominant à
   Côte des Neiges véritable épicentre multiculturel de Montréal ,80 cultures y parlent 110
   langues.

Par qui et pour qui ?
• Plus de 700 bénévoles et 25 700 personnes touchées par le programme de rapprochement
    interculturel

Comment ? au moyen de plusieurs leviers efficaces et populaires
• L’utilisation de l’accueil , du loisir et des programmes formels
• L’apprentissage personnalisé et gratuit du français au moyen de thématiques variées
• L’apprentissage du Québec, de sa dynamique, de ses valeurs et de ses richesses (97e lundi
  Québécois le 25 mars 2013, le 100ième en 2013)
• La formation à l’animation et à la lutte contre le racisme
• Un réseautage au sein des ateliers/comités communautaires de l’arrondissement
25 ans de rapprochement interculturel décodés au travers de ses archives (2)
25 ans de rapprochement interculturel décodés au travers de ses archives (2)
25 ans de rapprochement interculturel décodés au travers de ses archives (2)

Contenu connexe

Similaire à 25 ans de rapprochement interculturel décodés au travers de ses archives (2)

Interculturel et représentations des langues fini
Interculturel et représentations des langues finiInterculturel et représentations des langues fini
Interculturel et représentations des langues fininanamexicana
 
Du CDI au 3C
Du CDI au 3CDu CDI au 3C
Du CDI au 3C
Barbara Loup
 
Transfert des connaissances
Transfert des connaissancesTransfert des connaissances
Transfert des connaissances
swmp
 
PRELA symposium: Lyon 2019
PRELA symposium: Lyon 2019PRELA symposium: Lyon 2019
PRELA symposium: Lyon 2019
Shona Whyte
 
Interculturel et représentations des langues fini
Interculturel et représentations des langues finiInterculturel et représentations des langues fini
Interculturel et représentations des langues fininanamexicana
 
les communautés d'apprentissage
les communautés d'apprentissageles communautés d'apprentissage
les communautés d'apprentissage
Rémi Poupinet
 
Congrès ABF 2014 - Compétences et formation : Et moi tout seul, je fais quoi ...
Congrès ABF 2014 - Compétences et formation : Et moi tout seul, je fais quoi ...Congrès ABF 2014 - Compétences et formation : Et moi tout seul, je fais quoi ...
Congrès ABF 2014 - Compétences et formation : Et moi tout seul, je fais quoi ...
Association des Bibliothécaires de France
 
Habtier Zero
Habtier ZeroHabtier Zero
Habtier Zero
GalienMortolla
 
Presentation Atelier Ville2.0 2.05.07 V2
Presentation Atelier Ville2.0 2.05.07 V2Presentation Atelier Ville2.0 2.05.07 V2
Presentation Atelier Ville2.0 2.05.07 V2Thierry Marcou
 
SAEM : la médialabre
SAEM : la médialabreSAEM : la médialabre
SAEM : la médialabre
Alain Ducass
 
COMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVE
COMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVECOMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVE
COMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVE
jornadaslinguas
 
Kenitra2013 springer,languespecialiseestechnolectes
Kenitra2013 springer,languespecialiseestechnolectesKenitra2013 springer,languespecialiseestechnolectes
Kenitra2013 springer,languespecialiseestechnolectes
Claudespringer
 
Programme Cap'Com 2004
Programme Cap'Com 2004Programme Cap'Com 2004
Programme Cap'Com 2004
Cap'Com
 
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
alainlaurent
 
Maison de l'amitié 2006
Maison de l'amitié 2006Maison de l'amitié 2006
Maison de l'amitié 2006moimeme
 
Initiatives&Changement France - Présentation
Initiatives&Changement France - PrésentationInitiatives&Changement France - Présentation
Initiatives&Changement France - Présentation
initiatives_changement
 
Participation en bibliothèque : dialogue avec la BM Louise Michel, Paris
Participation en bibliothèque : dialogue avec la BM Louise Michel, ParisParticipation en bibliothèque : dialogue avec la BM Louise Michel, Paris
Participation en bibliothèque : dialogue avec la BM Louise Michel, Paris
Knitandb b
 

Similaire à 25 ans de rapprochement interculturel décodés au travers de ses archives (2) (20)

Interculturel et représentations des langues fini
Interculturel et représentations des langues finiInterculturel et représentations des langues fini
Interculturel et représentations des langues fini
 
Bulletin me m novembre 2012
Bulletin me m novembre 2012 Bulletin me m novembre 2012
Bulletin me m novembre 2012
 
02 corsensefronteres
02 corsensefronteres02 corsensefronteres
02 corsensefronteres
 
Du CDI au 3C
Du CDI au 3CDu CDI au 3C
Du CDI au 3C
 
Transfert des connaissances
Transfert des connaissancesTransfert des connaissances
Transfert des connaissances
 
PRELA symposium: Lyon 2019
PRELA symposium: Lyon 2019PRELA symposium: Lyon 2019
PRELA symposium: Lyon 2019
 
Interculturel et représentations des langues fini
Interculturel et représentations des langues finiInterculturel et représentations des langues fini
Interculturel et représentations des langues fini
 
Méthodo et cadre marketing nouvelle image
Méthodo et cadre marketing nouvelle imageMéthodo et cadre marketing nouvelle image
Méthodo et cadre marketing nouvelle image
 
les communautés d'apprentissage
les communautés d'apprentissageles communautés d'apprentissage
les communautés d'apprentissage
 
Congrès ABF 2014 - Compétences et formation : Et moi tout seul, je fais quoi ...
Congrès ABF 2014 - Compétences et formation : Et moi tout seul, je fais quoi ...Congrès ABF 2014 - Compétences et formation : Et moi tout seul, je fais quoi ...
Congrès ABF 2014 - Compétences et formation : Et moi tout seul, je fais quoi ...
 
Habtier Zero
Habtier ZeroHabtier Zero
Habtier Zero
 
Presentation Atelier Ville2.0 2.05.07 V2
Presentation Atelier Ville2.0 2.05.07 V2Presentation Atelier Ville2.0 2.05.07 V2
Presentation Atelier Ville2.0 2.05.07 V2
 
SAEM : la médialabre
SAEM : la médialabreSAEM : la médialabre
SAEM : la médialabre
 
COMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVE
COMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVECOMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVE
COMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVE
 
Kenitra2013 springer,languespecialiseestechnolectes
Kenitra2013 springer,languespecialiseestechnolectesKenitra2013 springer,languespecialiseestechnolectes
Kenitra2013 springer,languespecialiseestechnolectes
 
Programme Cap'Com 2004
Programme Cap'Com 2004Programme Cap'Com 2004
Programme Cap'Com 2004
 
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
 
Maison de l'amitié 2006
Maison de l'amitié 2006Maison de l'amitié 2006
Maison de l'amitié 2006
 
Initiatives&Changement France - Présentation
Initiatives&Changement France - PrésentationInitiatives&Changement France - Présentation
Initiatives&Changement France - Présentation
 
Participation en bibliothèque : dialogue avec la BM Louise Michel, Paris
Participation en bibliothèque : dialogue avec la BM Louise Michel, ParisParticipation en bibliothèque : dialogue avec la BM Louise Michel, Paris
Participation en bibliothèque : dialogue avec la BM Louise Michel, Paris
 

Plus de Les Lundis Québécois - CCLCDN (15)

Discours LQ1
Discours LQ1Discours LQ1
Discours LQ1
 
Quartiers disparus communautaire
Quartiers disparus communautaire Quartiers disparus communautaire
Quartiers disparus communautaire
 
Montréal et ses quartiers (1)
Montréal  et ses quartiers (1)Montréal  et ses quartiers (1)
Montréal et ses quartiers (1)
 
Armony francisation 2013
Armony francisation 2013Armony francisation 2013
Armony francisation 2013
 
Armony côte des neiges 2013 texte
Armony côte des neiges 2013 texteArmony côte des neiges 2013 texte
Armony côte des neiges 2013 texte
 
Discours conclusion
Discours conclusionDiscours conclusion
Discours conclusion
 
Discours serge meyer
Discours serge meyerDiscours serge meyer
Discours serge meyer
 
Portraits des Femmes Noires du Québec
Portraits des Femmes Noires du QuébecPortraits des Femmes Noires du Québec
Portraits des Femmes Noires du Québec
 
En savoir plus
En savoir plusEn savoir plus
En savoir plus
 
Lq7 en savoir plus
Lq7 en savoir plusLq7 en savoir plus
Lq7 en savoir plus
 
Femmes noires au qc (2)
Femmes noires au qc (2)Femmes noires au qc (2)
Femmes noires au qc (2)
 
Forêts
ForêtsForêts
Forêts
 
Hydro québec
Hydro québecHydro québec
Hydro québec
 
Institutions fondatrices du québec
Institutions fondatrices du québecInstitutions fondatrices du québec
Institutions fondatrices du québec
 
L'histoire des luttes sociales des jeunes au québec
L'histoire des luttes sociales des jeunes au québecL'histoire des luttes sociales des jeunes au québec
L'histoire des luttes sociales des jeunes au québec
 

25 ans de rapprochement interculturel décodés au travers de ses archives (2)

  • 1. Le 6 mars 2013/GB
  • 2. 1993 avril Dès 1993 un constat s’impose: CDN est l’épicentre multiculturel de Montréal
  • 3. 1993 avril Dès 1993 le rapprochement interculturel est une nécessité
  • 4. 1994 septembre Déjà à la recherche de volontaires
  • 5. 1995 avril Le médium c’est le massage interculturel
  • 6. 1995 Musa voyait déjà la situation dans son ensemble
  • 7. Une vision très exacte et très précise 1995 du rapprochement interculturel; le métissage des valeurs et des attitudes
  • 8. 1995 juin à 1995 ( premiers 6 ans) Ressources= 4 puis 8 bénévoles Réorientation: 1 . Faire feu On a privilégié d’abord de tous bois activités inter-communautés avec approche plus individualisée Rythme trop exigeant pour 2. La clef du les ressources disponibles succès c’est les bénévoles
  • 9. 1995 juin Faire feu de tous bois: i.e. 1. Développer un sentiment d’appartenance communautaire 2. Utiliser le loisir comme levier multiplicateur pour accroître l’autonomie et l’auto-prise en charge des nouveaux arrivants
  • 10. 1996 décembre On investi auprès des familles et des enfants On développe la formule des loisirs inter-communautés
  • 11. 1997 octobre 1. 2. En 1997 on vise successivement 2 cibles Éveiller l’intérêt des communautés 1. et du Conseil d’Administration 2. Accroître le confort des communautés et la connaissance du Québec
  • 12. 1997 octobre Exemple d’activité visant à accroître la connaissance du Québec en 1997
  • 13. 1997 novembre 1997; exemple d’activité de communication visant à éveiller l’intérêt des communautés et du Conseil d’Administration
  • 14. Côte des Neiges aux 110 langues 1998 octobre voir le dossier papier ci joint
  • 15. Janvier 1999 On se consolide davantage administrativement parlant et à l’intérieur de l’arrondissement on privilégie les tables de concertation et d’échanges entre organismes
  • 16. 1999 Des prix sont décernés Dans le domaine du rapprochement interculturel
  • 17. 1999 mai Francisation : la concertation demande beaucoup d’énergies
  • 18. 2000 Mai Dans le grand Montréal on observe en 2000 2 visions communautaires qui se distancient l’une de l’autre 1. Sociale basée sur une recherche de liens et dvlpt de racines dans la société d’adoption (option retenue par le CCLCDN) vs 2. Politique basée sur des revendications à la recherche de reconnaissances et de droits
  • 19. 2000 Mars En 2000 on vise toujours les 2 mêmes cibles qu’en 1997 tout en consolidant les réseaux de soutien • interne (Internet) • et externes (Tables de concertation)
  • 20. 2000 octobre Par contre les actions sont désormais consolidées à l’intérieur de programmes formels distincts et complémentaires
  • 21. 2000 octobre En 2000 on constate aussi deux choses: 1. le travail des bénévoles est toujours aussi riche et valorisant 2. le caractère très interculturel du quartier saute toujours aux yeux
  • 22. L’Atelier démultiplicateur (bénévoles x participants x pays d’origine x thémes 38 bénévoles x 177 participants x 55 pays x 30 thèmes = 11 097 000 apprentissages 2001 novembre
  • 27. Été 2003 On peut désormais investir dans la réflexion stratégique et dans la planification
  • 28. 2003 Mars Qui pense stratégie, agit à long terme, qui agit à long terme doit transmettre son acquis et son savoir, puis permettre l’apprentissage de l’esprit et l’adoption d’attitudes fécondes
  • 32. Décembre 2003 On essaie de nouvelles formules d’intelligence collective
  • 33. Fév 2004 On essaie de nouvelles formules d’intelligence collective; les résultats de la formule sondage (formule plutôt passive et impersonnelle) sont peu probants….
  • 34. 2004 avril Mais les résultats de la formule inter-active entre personnes sont riches et probants
  • 35. Août 2004 : Réflexion Mission On a enfin une vision claire et précise de l’objectif que le programme cherche à atteindre
  • 36. 2005 novembre Une nouvelle formule est donc mise à l’essai… Les Lundis Québécois
  • 37. Avril 2006 : La vie au centre Mais les formules d’antan sont encore d’actualité et importantes
  • 38. Décembre 2006 On commence à avoir beaucoup de vécu
  • 39. Janvier 2007 On a une mission mais elle est difficile à formuler même si on continue à avoir beaucoup de vécu
  • 40. Avril 2007 On élargit les horizons intellectuels et on reconnaît l’apport formidable des bénévoles
  • 41. 2007 mai Les lundis Québécois investissent le plan culturel
  • 42. 2008 octobre Les lundis Québécois investissent ; la poésie, le social, l’histoire, la langue française, les apports culturels
  • 43. 2008 octobre Marie Claude ce programme de jumelage a-t-il survécu jusqu’à nos jours ??
  • 44. Avril 2009 Les leçons à en tirer sont ?
  • 45. Avril 2009 Une formule gagnante
  • 47. Voici un des textes 2009 mai les plus importants CDN • Village urbain mosaïque Le Centre • Épicentre Communautaire interculturel est perçu comme de Montréal un oasis • Défi pour accueillant et les Québécois de souche sécurisant en plein désert équipé d’un L’identité réseau avec Québécoise un moteur de moderne recherche n’est plus convivial, seulement Québécois et locale et planétaire pure laine. Elle s’enracine désormais dans les structures et L’intégration réseaux du est le résultat quotidien et final recherché du du village rapprochement global. interculturel : un défi perpétuel complexe.
  • 48. 2009 mars L’expérience des lundis Québécois est une activité de rapprochement féconde, les bénévoles en retirent eux aussi des bénéfices tangibles
  • 49. Fév 2012 Les ateliers de Conservation française avec leurs thèmes multiples contribuent fortement au rapprochement: Ils sont populaires.
  • 50. Depuis 2009 le message est désormais clair et cohérent, mais il est multiple… Il faudrait un énoncé plus simple, plus accessible et percutant !
  • 51.
  • 52.
  • 53.
  • 54.
  • 55. Questions/réponses sur 25 ans d’activités de rapprochement interculturel : Depuis quand ? • Le centre communautaire est enraciné dans le quartier depuis 1976 • Le programme de rapprochement interculturel qui s’y est développé par paliers dans la pratique et par la réflexion s’insère maintenant au sein d’une vision globale, équilibrée et cohérente; une mission exigeante, complexe et très bien construite. • Son résultat c’est l’intégration sociale moderne. • Des activités multiples centrées sur les personnes et leurs apprentissages Pourquoi ? • Une démarche qui s’impose dès le début en raison du caractère interculturel prédominant à Côte des Neiges véritable épicentre multiculturel de Montréal ,80 cultures y parlent 110 langues. Par qui et pour qui ? • Plus de 700 bénévoles et 25 700 personnes touchées par le programme de rapprochement interculturel Comment ? au moyen de plusieurs leviers efficaces et populaires • L’utilisation de l’accueil , du loisir et des programmes formels • L’apprentissage personnalisé et gratuit du français au moyen de thématiques variées • L’apprentissage du Québec, de sa dynamique, de ses valeurs et de ses richesses (97e lundi Québécois le 25 mars 2013, le 100ième en 2013) • La formation à l’animation et à la lutte contre le racisme • Un réseautage au sein des ateliers/comités communautaires de l’arrondissement