SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  12
Télécharger pour lire hors ligne
La longueur de cet article est
comprise entre 75 et 125 mots.
Le titre de l'article est un élé-
ment important de votre bulle-
tin et doit être choisi avec soin.
Il doit résumer le contenu en
quelques mots et introduire le
lecteur au coeur de l'article.
Déterminez le titre avant
d'écrire l'article. Il vous aidera à
rester dans le sujet.
Voici quelques exemples : « Le
produit X, élu produit de l'an-
née », « Un nouveau produit qui
peut vous faire gagner du
temps ! », « La nouvelle cam-
pagne d'adhésion a pulvérisé
tous les records », ou « Une
nouvelle agence près de chez
vous ».
CULTURE: AFRO-COIFFURE/SWAG-MODE
Voix du LycéenÇA ÉCOUTE, ÇA PARLE ET ÇA ÉCRITLe Mensuel des « LFLiens »
Novembre 2015, N° 0003
DANS CE
NUMÉRO :
ÉDITO 2
EXAM-ASTUCES 2
CULTURE:
Tendance SWAG-
MODE
3
RÉFLEXION:
La Vie Humaine a-t-elle
réellement de la valeur?
5
ENVIRONNEMENT:
la COP21
6
DOSSIER:
Vie Scolaire
7
Quand l’Afro-
mode com-
mence par
envahir le
monde!!
Exam-Astuces
Sert-elle juste à nous
coller? À quoi sert-elle
exactement?
Guerres, attentats, kamikazes, morts, blessés, familles
endeuillées, villes endeuillées, nations endeuillées…
QUELLE VALEUR L’HOMME ACCORDE-T-IL À LA VIE HUMAINE?
La COP 21: De quoi
s’agit-il au fait?
Pouvons-nous y
écrire notre
histoire?
Comment me préparer pour mieux ré-
ussir mon exam? Comment m’organiser
pour optimiser mon énergie en vue
d’un meilleur résultat? Comment …?
Comment…?
La Voix du Lycéen vous répond!
EXAM-ASTUCES
P A G E 2
« Pour attirer l'attention de vos lecteurs,
insérez ici une phrase ou une citation
intéressante tirée de l'article. »
EDITORIAL: AU-DELA DE TOUT, LA VIE
EXAM-ASTUCES: LES PRINCIPES DIRECTEURS POUR MIEUX SE PRÉPARER AUX EXAMENS
Tout d’abord, recevez les salu-
tations « lfliennes » de votre
magazine, « Voix du Lycéen » .
Comme un dicton le
dit : « Vaut mieux tard que ja-
mais! » Nous vous souhaitons
une bonne rentrée scolaire et
que cette année soit couron-
née de succès pour chacune et
chacun de nous.
La « Cop 21 », conférence cli-
matique qui se tiendra ce mois
de novembre à Paris: la finali-
té, c’est la Vie de notre Terre
Patrie. Les drames survenus au
cours de ce mois de No-
vembre, au Nigeria, à Paris,
Niger, Mali, Cameroun, en Tu-
nisie…; nous avons perdu des
VIES.
Tout en ce monde se résume
à la Vie. Ainsi, l’objectif de
cette parution nous amener à
méditer sur le concept de
« Vie ». Au-delà des tragédies
de ce mois de de Novembre ,
nous devons rendre vivants
nos morts et célébrer nos
vies, au travers de la création
humaine et des initiatives
pour préserver.
Laissez-vous emporter dans
un univers poétique spéciale-
ment conçu pour vous faire
méditer sur le concept du
carpe diem.
Puis place à un focus sur la
Vie Scolaire où vous vous
plongerez dans son intimité:
son fonctionnement, ses
membres, mais surtout le rôle
de ce département qui ne sert
pas qu’à " Coller". Découvrez
l’Afro-coiffure et le SWAG
(Something We African Got)
dans notre rubrique
« Culture ». Les différents ar-
ticles proposés (la mode, les
high-tech, les recettes de cui-
sine, la poésie, les tests
d’intelligence…), ont pour ob-
jectif de nous plonger dans la
vie, de la méditer et de la cé-
lébrer la Vie.
Prenons soins de nous. Et
comme le dit un légendaire
journaliste de RFI, « chaque
jour est une vie », profitons
en!
Laurent DAMETOUGLE, Tle ES
4– L’Aération: Il est indispensable d’ouvrir réguliè-
rement la fenêtre afin de renouveler l’oxygène et
d’éviter la surchauffe.
Rendez-vous au prochain numéro, pour les autres
principes!!!
En attendant portez-vous bien!
Maryam GARBA-LOMPO, Tle ES
Pour aller plus loin cf : l’anti-stress chez l’étudiant,
Jean-Claude Dortu, Editions d’organisation.
Nous devons apprendre nos leçons, et parfois le cadre de
travail est inapproprié pour une bonne assimilation des
leçons. Pour cela, il nous faut créer un environnement
propice. Pour créer cet environnement, il suffit juste
d’appliquer quelques principes simples et peu coûteux:
1– Les murs: veiller à ce qu’ils soient clairs en vue d’assurer
une luminosité maximale, et régulièrement repeints.
2– Table de travail: Elle doit être orientée vers la source de
lumière naturelle, à laquelle nous ne tournerons pas le dos. Si
possible, que la table soit en plan inclinée pour soulager la
nuque et de favoriser la position droite. Si les moyens le per-
mettent, nous pourrons nous procurer un siège ergonomique
pour éviter les douleurs dorsales dues à la station assise pro-
longée.
3– L’Éclairage: la lampe de travail doit être d’une puissance
de 60Watts; bien entendu, la lampe de bureau est indispen-
sable.
V O I X D U L Y C É E N
PRINCIPE 1: Aménagement du cadre de travail
Rédacteur en Chef
CULTURE: TENDANCE SWAG-MODE
P A G E 3N O V E M B R E 2 0 1 5 , N ° 0 0 0 3
Je suis persuadée, que vous avez déjà trouvé se titre
quelque part. Eh bien!! Il s’agit bien des Toofan ! Nous
nous sommes inspirés de leur "Daty the wood" . On va
voir ce qui se passe quand on mélange le pagne et le
SWAG (Something We African Got) . Cet article est un
panorama de la nouvelle tendance.
Alors savourez-le avec appétit.
On a différents types de tresses
comme vous le voyez.
Pour cela, nous disposons de
différentes couleurs de mèches
pour faire notre look!
ON A RELEVE LE NIVEAU !!! ON MELANGE LE PAGNE AVEC
1. COIFFURE
Que ce soit dans les clips musicaux, le monde de la mode, du show business ou encore dans
la vie de tous les jours, on ne peut que constater l’émergence de ce nouveau style de coiffure
qu’est la coiffure noire ou coiffure africaine.
Gloria L’HOTE , 3ème
2. LE PAGNE
le pagne aussi est un phénomène de
mode , qui est utilisé presque partout
dans toutes les cultures.
Ainsi donc nous faisons un mélange de
pagne et de swag.
Le mélange du swag avec le pagne
On a aussi différents types de
pagnes de grande marque
notamment le « wood ».
P A G E 4
V O I X D U L Y C É E N
L’ART DU STYLISME
ÉVOLUE. UN METISSAGE
DE L’ART AFRICAIN ET DE
L’ART EUROPÉEN, DONNE
PLUS DE BEAUTÉ!
Des Angeli-
nas qui sont
maintenant
à la mode.
Quelques modèles
La vraie mode de robes en pagne
CULTURE: TENDANCE SWAG-MODE
Plein d'accessoires magnifiques en pagne: Chaussures, sacs...
Les enfants aussi
l’adorent.
Merci pour ce voyage afro-mode fait avec moi .
P A G E 5N O V E M B R E 2 0 1 5 , N ° 0 0 0 3
REFLEXION: LA VIE HUMAINE A-T-ELLE REELLEMENT DE LA VALEUR?
Guerres, attentats, kamikazes, morts, blessés, familles endeuillées,
villes endeuillées, nations endeuillées…
QUELLE VALEUR L’HOMME ACCORDE-T-IL À LA VIE HUMAINE?
Sans aucun doute, la ques-
tion posée évoque le sou-
venir récent des attentats
ayant frappé la France et
Paris en plein cœur. Inutile
de vous décrire le déroule-
ment de ces attentats que
chacun connaît déjà par
cœur.
Des attaques contre des ci-
vils innocents, des attaques
ayant provoqué la mort de
plus de 130 personnes et
des centaines de blessés.
Des attaques ayant mis fin
aux vies de victimes de tous âges,
de toutes les religions, de toutes
couleurs de peau, de tous hori-
zons… La France frappée dans sa
diversité et dans sa pluralité. Un
bien triste événement qui a suscité
une vague d’émotion générale et
une condamnation de ces actes
terroristes. Un événement d’autant
plus douloureux que des jeunes y
ont activement participé, laissant
leur vie et emportant avec eux des
pères, des mères qui laisseront
derrière eux des orphelins dans la
douleur. Quelle valeur attribuer à
la vie humaine dans ce cas de fi-
gure ? Telle est la question.
Lorsqu’on observe la situation
actuelle, ces attentats apparais-
sent le pâle reflet d’une actualité
de plus en plus marquée par la
violence terroriste. Les attentats
de Charlie Hebdo, le massacre
barbare d’étudiants au Kenya et
les centaines de morts dans le
Nigéria qu’on ne compte plus et
des jeunes filles enlevées et ma-
riées de force sont autant
d’exemples qui illustrent les pers-
pectives d’avenir que nous avons.
Un autre exemple est le conflit
syrien qui a déjà fait des dizaines
de milliers de victimes. Que dire
alors de la vague d’immigration
sans précédent que connait l’Eu-
rope actuellement ? Des cen-
taines de migrants qui se noient
dans le « cimetière marin » de la
méditerranée et qui meurent ain-
si dans l’inconnu. Pour finir, il suf-
fit de capter une chaine de télévi-
sion : les journaux télévisés de
plus qualifiés de journaux si
l’on ne voyait pas défiler des
images de morts et de blessés
de guerre. Que vaut la vie de
nos jours ?
Lorsqu’on se penche sur les
événements récents en Tunisie
aussi, l’on remarque que nous
sommes tous concernés par
cette question. La vie humaine
est banalisée, Cependant, avec
ce qui se passe actuellement,
nous devons plus que jamais
prendre conscience que notre
vie est précieuse. Ne pas tom-
ber dans la peur est un impéra-
tif. Chaque vie humaine est
précieuse et il convient de la
conserver.
Laurent DAMETOUGLE, Tle ES
P A G E 6
« Pour attirer l'attention de vos lecteurs,
insérez ici une phrase ou une citation
intéressante tirée de l'article. »
Obtenir un accord una-
nime est l’objectif pre-
mier, les difficultés sont
cependant nombreuses.
A priori, l’on ne se dirige
pas vers un échec
comme à la conférence
de Kyoto non ratifiée
par les Etats-Unis, des
tractations en coulisse
étant menées avec tous
les pays avec à la clé un
"préaccord". Cepen-
dant, rien n’est moins sûr car
les plus grands pollueurs ont
tendance à percevoir plus un
accord perdant-perdant qu’un
accord gagnant-gagnant. Un
autre problème et non le
moins important concerne les
compensations financières ré-
clamées par les pays les plus
touchés par le dérèglement
climatique (principalement les
pays d’Afrique). Les plus gros
pollueurs refuseraient de pren-
dre des engagements chiffrés,
ce qui ne serait pas
L’objectif de la Cop 21 est clair :
obtenir un accord contraignant
de la part des pays émetteurs
de dioxyde de carbone afin de
contenir le réchauffement cli-
matique en dessous des deux
degrés. Ce projet, certes ambi-
tieux, s’avère extrêmement in-
dispensable. Les effets du
dérèglement climatique (très
actuel) sont connus de tous : la
fonte des glaciers ce qui dimi-
nue les réserves d’eau douce de
la planète, augmentation du
niveau général de la tempéra-
ture, ces deux premiers élé-
ments contribuant à la montée
des eaux et donc à l’augmenta-
tion des risques d’inondation,
menaces pesant sur plusieurs
espèces animales… Sans tom-
ber dans la dramatisation, l’ur-
gence est donc d’obtenir un
accord qui engagera tous les
pays, surtout les plus gros
émetteurs de CO2 qui ne sont
autres que les pays de la Triade.
du goût des pays
qui subissent le
plus les effets d’un
dérèglement cli-
matique dont ils
ne sont aucune-
ment à l’origine. Ils
s’estiment en droit
de récupérer des
compensations fi-
nancières : ils sont
les plus touchés
par un phénomène
dont ils ne sont pas à l’origine et
sont à la fois les pays les plus
pauvres ce qui supposent qu’ils
ne disposent pas d’assez de
fonds pour faire face à ces catas-
trophes contrairement aux pays
du Nord.
Les projecteurs seront donc bra-
qués sur Paris, « ville lumière »
pour ce sommet sur l’environne-
ment d’une ampleur inédite.
V O I X D U L Y C É E N
Sans tomber dans
la dramatisation,
l’urgence est
donc d’obtenir un
accord qui
engagera tous les
pays...
Novembre 2015. Paris. Environ-
nement. Ces trois termes sont
certainement les plus employés
de nos jours sur les médias : télé-
vision, radio, presse, internet. Du
plus petit élève en classe pri-
maire jusqu’au plus grand direc-
teur de banque, l’on aura certai-
nement entendu parler de cette
conférence, Que retenir en
quelques mots de cette confé-
rence ?
ENVIRONNEMENT: POUVONS-NOUS ECRIRE NOTRE HISTOIRE A LA COP21?
Suite... page 7
ENVIRONNEMENT: POUVONS-NOUS ECRIRE NOTRE HISTOIRE A LA COP21?
DOSSIER: DANS LES MÉANDRES DE LA VIE SCOLAIRE
P A G E 7N O V E M B R E 2 0 1 5 , N ° 0 0 0 3
VdL : Quelles sont les at-
tributions de la Vie Sco-
laire au sein du LFL?
M. BRISSET : Elle est là
pour assurer la surveillance
des élèves en dehors des
heures de cours. Elle est là
pour les écouter, les aider.
Elle a pour rôle aussi d’assu-
rer le suivi de l’absentéisme,
et assurer les entre-cours en
général.
Mme ACOLATSE : Ses attri-
butions sont nombreuses :
nous assurons au quotidien
le suivi des élèves dès qu’ils
rentrent dans l’établissement.
On s’occupe de leurs ab-
sences, des retards ; l’organi-
sation des études, des exa-
mens, du soutien scolaire.
Nous gérons aussi les mo-
ments difficiles qu’ils peuvent
rencontrer. Et nous faisons
tout cela, en liaison étroite
avec les professeurs.
VdL : Comment est organi-
sée la Vie Scolaire?
M. B : Madame Acolatsé gère
et coordonne la Vie Scolaire
au quotidien.
Mme A. : Elle est organisée
avec l’aide des Assistants d’E-
ducation, dans un souci d’effi-
cacité, pour mettre les élèves
dans les meilleures conditions
possibles.
VdL: Quels sont ses rapports
avec l’administration, les
professeurs, les agents et les
autres membres du personnel?
M. B : Elle est l’intermédiaire entre
les élèves et le personnel , par rap-
port à tout ce qui est la vie du Ly-
cée en général.
Mme A. : Nous entretenons de
très bons rapports avec les autres
membres du personnel, pour une
meilleure réussite des élèves. Il n’y
a pas de souci.
et de leur statut de plus gros
pays pollueurs. Les pays
d’Afrique auront également
leur mot à dire : l’on entend
déjà des pays à l’instar du Ca-
meroun s’engager à diminuer
leur production de CO2. Le To-
go n’en est pas du reste, avec
la salubrité de sa Côte, l’avan-
cée de la mer...Que va-t-il pro-
Parmi les pays les plus suivis,
l’on observera particulière-
ment au cours de cette con-
férence la position des USA et
de la chine, qui devraient fo-
caliser un maximum d’atten-
tion du fait de leur rôle impor-
tant sur la scène internationale
poser à ce sommet? C’est la
grande question se poserait
tout bon Togolais! Ceci est le
témoignage de la prise de
conscience globale qui se fait à
propos du réchauffement cli-
matique.
Laurent DAMETOUGLE, Tle ES
« La Vie Scolaire
est
l’intermédiaire
entre les élèves
et le personnel ;
par rapport à
tout ce qui est la
vie du Lycée en
général. »
Suite et fin.
PREMIÈRE PARTIE
Gendarmes, lions, méchants… , voici autant d’attributs dont sont accablés les Assistants d’Education, faisant
office d’agents de la Vie Scolaire. Quel est exactement leur rôle dans le Lycée? Sont-ils là juste pour nous col-
ler? La rédaction de la Voix du Lycéen, a décidé de mener son enquête: rentrer dans les méandres de la Vie Sco-
laire pour comprendre sa vie de chaque jour. Pour cette première partie du dossier consacré à la Vie Scolaire,
deux responsables ont accepté de répondre à nos questions: M. BRISSET (Proviseur-Adoint et Conseiller Princi-
pal d’Education) et Mme ACOLATSE (Coordinatrice de la Vie Scolaire).
Suite... page 8
M. Patrick BRISSETMme Jocelyne ACOLATSE
P A G E 8
VdL : Nous avons l’impression
que la Vie Scolaire prend plaisir à
nous coller ! Est-ce vrai?
M. B : Non, pas du tout ! Elle fait
juste son devoir, en faisant appli-
quer le Règlement Intérieur. Et je ne
suis pas certain que tous les élèves
connaissent le Règlement Intérieur.
Elle n’a aucun plaisir à vous punir.
Mme A. : On ne colle pas pour le
plaisir de coller ! Notre rôle n’est
pas de coller les élèves pour le plai-
sir . On essaie de les mettre sur le
droit chemin ; de leur fait com-
prendre qu’il y a un Règlement Inté-
rieur à respecter. On essaie de leur
faire comprendre, qu’au-delà des
droits qu’ils ont, ils ont aussi des
devoirs.
VdL : Quelles sont les difficultés
qu’elle rencontre souvent ?
M. B : Déjà la méconnaissance du
Règlement Intérieur par les élèves,
est une difficulté. En plus, les diffi-
cultés liées à l’âge de certains
élèves ; ils croient parfois avoir
tous les droits. Or ce n’est pas tou-
jours le cas.
Mme A. : Personnellement je ne
rencontre pas trop de difficultés. Je
pense que les autres collègues
pourront, peut-être, répondre à
cette question.
VdL : Que pensez-vous de
l’équipe de la vie scolaire?
M. P : Je pense qu’elle fait son tra-
vail.
Mme A. : J’ai une très bonne
équipe. Ce sont des collègues sur
qui je peux compter.
VdL : Votre mot de fin ?
Mme A. : Je dis bon vent à la VDL.
Persévérez, allez de l’avant ; ne vous
découragez pas ! Le début de toute
chose est toujours difficile, mais con-
tinuez et persévérez. Je vous sou-
haite bon vent!
C’est sur ces mots d’encourage-
ment de Mme Acolatsé, que nous
vous donnons rendez-vous pour la
deuxième partie de ce dossier sur
la Vie Scolaire dans le prochain
numéro. En attendant, portez-vous
bien!
Gloria L’HOTE,
Paméla LOISEL
& Laurent DAMETOUGLE
V O I X D U L Y C É E N
DOSSIER: DANS LES MÉANDRES DE LA VIE SCOLAIRE PREMIÈRE PARTIE
Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 40 minutes
Difficulté: Facile
Ingrédients (pour 6 personnes):
-un yaourt nature
-3 mesures de farine
-2 mesures de sucre
-1 mesures d'huile
-3 œufs
-1 sachet de sucre vanillé
-1/2 sachet de levure chimique
-100g de chocolat pâtissier en tablette
Préparation
1. Préchauffez votre four, thermostat 6
( 200° ).
2. Dans une saladier, versez votre yaourt,
et raclez bien le pot.
UNE RECETTE DE CUISINE
Gâteau marbré au yaourt
3. Versez par dessus 2 pots de sucres
et 3 pots de farine.
4. Ajouter les 3 œufs.
5. Ajouter le sachet de sucre vanillé.
6. Ajoutez le demi
sachet de levure chi-
mique et l'huile.
7. Mélangez tout ça,
jusqu'à obtenir une
pâte lisse et homo-
gène.
8. Faites fondre votre chocolat au
bain marie.
9. Séparez votre préparation de pâte
en 2 saladier, égaux en quantité.
10. Mélangez votre chocolat fondu
dans une des deux préparation.
11. Préparez votre moule, en le beur-
rant bien, pour ne pas avoir de sur-
prise lors du démoulage.
12. Versez la moitié de la prépara-
tion nature dans votre moule.
Versez ensuite la totalité de votre
préparation chocolatée dans le
moule, par dessus la première
couche.
Versez ensuite la moitié restante
de la préparation nature.
Enfournez pendant 30 à 40 mi-
nutes.
Regardez de temps en temps si le
gâteau est cuit, selon les fours, la
durée est différente. Pour cela, en-
foncer la pointe d'un couteau au
milieu de votre gâteau au yaourt,
et si il ressort sans pâte collée,
alors c'est cuit !!!
Recette proposée par
Jennifer QUENUM, 3ème
Source: Recette de Gâteau au yaourt
marbré (www.lesfoodies.com)
SANTÉ/BEAUTÉ: COMMENT ÉVITER LES ODEURS DE TRANSPIRATION
P A G E 9N O V E M B R E 2 0 1 5 , N ° 0 0 0 3
Nous allons vous donner
quelques as-
tuces pour
lu er contre
ce e odeur
très par cu-
lière.
1.S’appliquer
du citron tous
les jours dix
minutes avant
sa douche
c’est une mé-
thode très effi-
cace qui
marche
2. Appliquer
des déodorants naturels.
3.Le talc, ce e poudre natu-
relle absorbe et diminue
la macéra on sous les
aisselles. Il est recom-
mandé de l’appliquer sur
une peau propre, épilée
et sèche.
4. Je ne vous conseil pas le
déodorant an -
transpirant car ils con-
ennent très souvent du
sel d’aluminium qui est
d’après les scien fiques
une cellule cancérigène.
Ces méthodes sont toutes effi-
caces. Faites le test et vous ne
serez pas déçus.
Conseils proposés par:
Odeurs de transpira on, mauvaise
haleine, odeurs de pieds
et de mains... Les odeurs
corporelles sont considé-
rées comme incommo-
dantes, et on fait tout
pour s'en débarrasser. Si
les tradi onnels déodo-
rants et an -transpirants
ont la cote, certains re-
mèdes de grand-mères
peuvent vous aider à
lu er contre les mau-
vaises odeurs produites
par votre organisme. Mais
aujourd’hui nous allons
parler des odeurs de
transpira on car c’est un phéno-
mène fréquent chez les adolescents
car ils sont en pleines puberté et
leurs hormones se développent.
Si les traditionnels
déodorants et anti-
transpirants ont la cote,
certains remèdes de
grand-mères peuvent
vous aider à lutter
contre les mauvaises
odeurs produites par
votre organisme.
Jennifer QUENUM,3ème
M.D.R …
Fan de l'équipe de France
C'est dans une école à la frontière franco-
suisse, l'institutrice dit qu'elle est fan de
l'équipe de France et demande aux fans de
l'équipe de France de football de lever la
main.
Pour faire comme la jolie institutrice, tous
les élèves lèvent la main, sauf une. "Bah
alors, petite Emilie, tu n'es pas fan de
l'équipe de France ?" demande l'institutrice.
"Non", répond Emilie, "je suis fan de
l'équipe suisse".
"Ah bon ?" Demande l'institutrice, "et pour-
quoi ?".
"Parce que mes parents sont fans de
l'équipe suisse, donc je suis fan de l'équipe
suisse" répond la petite fille.
L'institutrice veut donner une leçon à la
fille et dit "Et si tes parents étaient des im-
béciles finis, tu serais quoi ?". Là, la petite
Emilie répond "Je serais fan de l'équipe de
France".
Comme quoi; l’INSULTE appelle l’INSULTE!
P A G E 1 0
« Pour attirer l'attention de vos lecteurs,
insérez ici une phrase ou une citation
intéressante tirée de l'article. »
POÉSIE
V O I X D U L Y C É E N
A l’hôpital, elle était couchée sur le sol .
A coté de son corps, défilaient des patients.
Ils étaient tous inquiets, marchaient l’air impatient
Mais tu ne pouvais pas bouger. T’étais si molle !
Les infirmiers passaient, semblaient tous affairés,
Les infirmes se débrouillaient pour avancer,
De belles femmes hurlaient afin d’enfanter,
Tu les enviais tous. Tu ne pouvais que prier !
Ton regard si suppliant semblait incompris,
Et moi, d’exaspération, je fus si épris,
De quoi pouvais-je bien m’occuper pour t’aider ?
Dans la bataille, tu jetais toutes tes forces,
Tu étais épuisée, luttais pour résister,
Mais tu n’avais rien. En toi, plus aucune force.
Sandrine était presque morte quand je la vis,
Elle n’avait plus rien de sa beauté d’autrefois,
Dans son regard, plus rien de chaud, rien que du froid
Elle avait tout d’un oiseau malade dans un nid.
Sandrine, je ne savais point ce que t’avais,
Mais il y avait une chose que je voyais,
Il y avait une chose qui transparaissait
C’était le beau désespoir qui en toi naissait.
Sandrine. Que de beaux jours se sont en allés,
Que de tristes et mornes souvenirs renaissent,
De lueurs d’espoirs à l’horizon disparaissent ;
Que de jours douloureux as-tu déjà passés !
Je vais peut-être être un copieur par ici :
Cueillez si vous m’en croyez les fleurs de la vie.
Laurent DAMETOUGLE, Tle ES
HIGH-TECH
La plus part d’entre vous attendaient sa sortie
et bien voilà Black Ops 3 est sorti et est enfin dis-
ponible depuis 06 novembre 2015 sur les con-
soles nouvelle génération (X Box One et PS4).
Je vous présente aussi les casques de réalité vir-
tuelle PlayStation VR qui seront présenté à la Pa-
ris Games Week. Le prix de ces casques restent
pour l’instant inconnu. On espère qu’il sera bien-
tôt disponible sur le marché.
On termine cette rubrique avec le petit combat
« Apple VS Samsung ». En cette fin d’année les
deux marques nous ont sorties leurs dernières
innovations. Vous vous en doutez; le Samsung
Galaxy S6 et l’iPhone 6. Nous sommes confrontés
à un dilemme de choix entre Samsung et Apple.
Rendez-vous au prochain numéro pour d’autres
nouveautés!
Raymond EKOUM, 2nde 2
TESTS D’INTELLIGENCE
P A G E 1 1N O V E M B R E 2 0 1 5 , N ° 0 0 0 3
L’ÉQUIPE
Directeur de Publication:
M. Stéphane GIRARD
Rédacteur en Chef:
Laurent DAMETOUGLE
Editeur en Chef:
Renaud DOGAN
Secrétariat de rédaction:
Jennifer QUENUM
Photographie:
Jennifer QUENUM & Paméla LOISEL
Responsable Pédagogique:
Roger KOWOU
Project Manager:
Isaac SABI
Comité de rédaction:
Gloria L’HOTE, Paméla LOISEL, Jen-
nifer QUENUM, Jonathan QUENUM,
Laurent Y. DAMETOUGLE, Myriam
GARBA-LOMPO, Raymond EKOUM.
Relecture et Correction:
M. Stéphane GIRARD, Mme Anne-Marie
NAGOU, M. Robert SILIVI, M. Roger KOWOU.
1. Le jour du 14 juillet existe-t-il en Angleterre?
2. Combien d'anniversaires a eu une personne qui a
vécu 50 ans ?
3. Certains mois ont 31 jours, combien ont un
28ème jour ?
4. Combien de neuf (9) y a-t-il entre 0 et 100 ?
5. Est-il correct qu'un homme se marie avec la sœur
de sa veuve ?
6. Divise 30 par 1/2 et ajoute 10. Quel est le résul-
tat ?
7. S'il a 3 pommes et que tu en prends 2, combien
en as-tu?
8. Un médecin te donne trois comprimés et te dit
d'en prendre un chaque demi-heure. Combien de
minutes te durent les comprimés?
9. Un fermier a 17 moutons. Tous meurent, sauf 9.
Combien lui en reste-t-il ?
10. Combien d'animaux de chaque espèce emmena
Moïse dans son arche ?
11. Combien de timbres de 2 centimes y-a-t-il dans
une douzaine?
JE SUIS MALI
JE SUIS PARIS
JE SUIS CAMEROUN
JE SUIS NIGER
JE SUIS TUNISIE
JE SUIS NIGERIA
JE SUIS LE MONDE SOUFFRANT, BLESSÉ, MEURTRI...
VOIXDULYCÉENN°0003
NOVEMBRE 2015www.lfl-togo.org

Contenu connexe

Similaire à Voix du Lycéen 0003

Rendez vous de mignet 1
Rendez vous de mignet 1Rendez vous de mignet 1
Rendez vous de mignet 1collegemignet
 
Le filament magazine 31 de juillet et aout 2013
Le filament magazine 31 de juillet et aout 2013 Le filament magazine 31 de juillet et aout 2013
Le filament magazine 31 de juillet et aout 2013 Patrice Piardon
 
Ado péï n°3
Ado péï n°3Ado péï n°3
Ado péï n°3JPayetDoc
 
Eleart Newsletter Printemps Eté 2017
Eleart Newsletter Printemps Eté 2017Eleart Newsletter Printemps Eté 2017
Eleart Newsletter Printemps Eté 2017Gilles de Malbosc
 
La veille de nekid du 16.03.11 : le cool hunting
La veille de nekid du 16.03.11 : le cool huntingLa veille de nekid du 16.03.11 : le cool hunting
La veille de nekid du 16.03.11 : le cool huntingNé Kid
 
Woofing et autres tendances - CB BUZZ - Décembre 2014
Woofing et autres tendances  - CB BUZZ - Décembre 2014Woofing et autres tendances  - CB BUZZ - Décembre 2014
Woofing et autres tendances - CB BUZZ - Décembre 2014OpinionWay
 
Cbbuzz Uni Editions - OpinionWay - Eaagle : Woofing et tendances touristiques
 Cbbuzz  Uni Editions - OpinionWay - Eaagle : Woofing et tendances touristiques Cbbuzz  Uni Editions - OpinionWay - Eaagle : Woofing et tendances touristiques
Cbbuzz Uni Editions - OpinionWay - Eaagle : Woofing et tendances touristiquesEaagle
 
Jeunes diplômés au chômage
Jeunes diplômés au chômageJeunes diplômés au chômage
Jeunes diplômés au chômageBAMBA Athanaz
 
Propos Février 10
Propos Février 10Propos Février 10
Propos Février 10Andy Bulle
 
Le Bazar des Tendances N°7 (Janvier 2015)
Le Bazar des Tendances N°7 (Janvier 2015)Le Bazar des Tendances N°7 (Janvier 2015)
Le Bazar des Tendances N°7 (Janvier 2015)archimede7
 
CONTACT+63 - Edito - Sommaire
CONTACT+63 - Edito - SommaireCONTACT+63 - Edito - Sommaire
CONTACT+63 - Edito - SommaireEfrossyni Syniori
 
COVID-19 - Cahier d’insights 1 - Saatchi & Saatchi France
COVID-19 - Cahier d’insights 1 - Saatchi & Saatchi FranceCOVID-19 - Cahier d’insights 1 - Saatchi & Saatchi France
COVID-19 - Cahier d’insights 1 - Saatchi & Saatchi FranceSaatchiFrance
 
ÉTINCELLE N°1 - TENDANCES 2016
ÉTINCELLE N°1 - TENDANCES 2016ÉTINCELLE N°1 - TENDANCES 2016
ÉTINCELLE N°1 - TENDANCES 2016Grenade & Sparks
 

Similaire à Voix du Lycéen 0003 (20)

Voix du Lycéen 0004
Voix du Lycéen 0004Voix du Lycéen 0004
Voix du Lycéen 0004
 
Voix du lycéen 0005
Voix du lycéen 0005Voix du lycéen 0005
Voix du lycéen 0005
 
Campus oct18 idf
Campus oct18 idfCampus oct18 idf
Campus oct18 idf
 
Rendez vous de mignet 1
Rendez vous de mignet 1Rendez vous de mignet 1
Rendez vous de mignet 1
 
Carenews Journal n°11
Carenews Journal n°11Carenews Journal n°11
Carenews Journal n°11
 
Le filament magazine 31 de juillet et aout 2013
Le filament magazine 31 de juillet et aout 2013 Le filament magazine 31 de juillet et aout 2013
Le filament magazine 31 de juillet et aout 2013
 
Ado péï n°3
Ado péï n°3Ado péï n°3
Ado péï n°3
 
Eleart Newsletter Printemps Eté 2017
Eleart Newsletter Printemps Eté 2017Eleart Newsletter Printemps Eté 2017
Eleart Newsletter Printemps Eté 2017
 
La veille de nekid du 16.03.11 : le cool hunting
La veille de nekid du 16.03.11 : le cool huntingLa veille de nekid du 16.03.11 : le cool hunting
La veille de nekid du 16.03.11 : le cool hunting
 
Woofing et autres tendances - CB BUZZ - Décembre 2014
Woofing et autres tendances  - CB BUZZ - Décembre 2014Woofing et autres tendances  - CB BUZZ - Décembre 2014
Woofing et autres tendances - CB BUZZ - Décembre 2014
 
Cbbuzz Uni Editions - OpinionWay - Eaagle : Woofing et tendances touristiques
 Cbbuzz  Uni Editions - OpinionWay - Eaagle : Woofing et tendances touristiques Cbbuzz  Uni Editions - OpinionWay - Eaagle : Woofing et tendances touristiques
Cbbuzz Uni Editions - OpinionWay - Eaagle : Woofing et tendances touristiques
 
Jeunes diplômés au chômage
Jeunes diplômés au chômageJeunes diplômés au chômage
Jeunes diplômés au chômage
 
Propos Février 10
Propos Février 10Propos Février 10
Propos Février 10
 
Le Bazar des Tendances N°7 (Janvier 2015)
Le Bazar des Tendances N°7 (Janvier 2015)Le Bazar des Tendances N°7 (Janvier 2015)
Le Bazar des Tendances N°7 (Janvier 2015)
 
CONTACT+63 - Edito - Sommaire
CONTACT+63 - Edito - SommaireCONTACT+63 - Edito - Sommaire
CONTACT+63 - Edito - Sommaire
 
COVID-19 - Cahier d’insights 1 - Saatchi & Saatchi France
COVID-19 - Cahier d’insights 1 - Saatchi & Saatchi FranceCOVID-19 - Cahier d’insights 1 - Saatchi & Saatchi France
COVID-19 - Cahier d’insights 1 - Saatchi & Saatchi France
 
Mon histoire
Mon histoire Mon histoire
Mon histoire
 
Campus janvier 20
Campus janvier 20 Campus janvier 20
Campus janvier 20
 
ÉTINCELLE N°1 - TENDANCES 2016
ÉTINCELLE N°1 - TENDANCES 2016ÉTINCELLE N°1 - TENDANCES 2016
ÉTINCELLE N°1 - TENDANCES 2016
 
Communiqu'ailes Octobre
Communiqu'ailes OctobreCommuniqu'ailes Octobre
Communiqu'ailes Octobre
 

Dernier

Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Technologia Formation
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfDafWafia
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024frizzole
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfOssamaLachheb
 
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptFormation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptBOULANORICHRAF
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Pedago Lu
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsTechnologia Formation
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"tachakourtzineb
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"ArchivesdeLyon
 

Dernier (12)

Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptxTraitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptFormation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 

Voix du Lycéen 0003

  • 1. La longueur de cet article est comprise entre 75 et 125 mots. Le titre de l'article est un élé- ment important de votre bulle- tin et doit être choisi avec soin. Il doit résumer le contenu en quelques mots et introduire le lecteur au coeur de l'article. Déterminez le titre avant d'écrire l'article. Il vous aidera à rester dans le sujet. Voici quelques exemples : « Le produit X, élu produit de l'an- née », « Un nouveau produit qui peut vous faire gagner du temps ! », « La nouvelle cam- pagne d'adhésion a pulvérisé tous les records », ou « Une nouvelle agence près de chez vous ». CULTURE: AFRO-COIFFURE/SWAG-MODE Voix du LycéenÇA ÉCOUTE, ÇA PARLE ET ÇA ÉCRITLe Mensuel des « LFLiens » Novembre 2015, N° 0003 DANS CE NUMÉRO : ÉDITO 2 EXAM-ASTUCES 2 CULTURE: Tendance SWAG- MODE 3 RÉFLEXION: La Vie Humaine a-t-elle réellement de la valeur? 5 ENVIRONNEMENT: la COP21 6 DOSSIER: Vie Scolaire 7 Quand l’Afro- mode com- mence par envahir le monde!! Exam-Astuces Sert-elle juste à nous coller? À quoi sert-elle exactement? Guerres, attentats, kamikazes, morts, blessés, familles endeuillées, villes endeuillées, nations endeuillées… QUELLE VALEUR L’HOMME ACCORDE-T-IL À LA VIE HUMAINE? La COP 21: De quoi s’agit-il au fait? Pouvons-nous y écrire notre histoire? Comment me préparer pour mieux ré- ussir mon exam? Comment m’organiser pour optimiser mon énergie en vue d’un meilleur résultat? Comment …? Comment…? La Voix du Lycéen vous répond! EXAM-ASTUCES
  • 2. P A G E 2 « Pour attirer l'attention de vos lecteurs, insérez ici une phrase ou une citation intéressante tirée de l'article. » EDITORIAL: AU-DELA DE TOUT, LA VIE EXAM-ASTUCES: LES PRINCIPES DIRECTEURS POUR MIEUX SE PRÉPARER AUX EXAMENS Tout d’abord, recevez les salu- tations « lfliennes » de votre magazine, « Voix du Lycéen » . Comme un dicton le dit : « Vaut mieux tard que ja- mais! » Nous vous souhaitons une bonne rentrée scolaire et que cette année soit couron- née de succès pour chacune et chacun de nous. La « Cop 21 », conférence cli- matique qui se tiendra ce mois de novembre à Paris: la finali- té, c’est la Vie de notre Terre Patrie. Les drames survenus au cours de ce mois de No- vembre, au Nigeria, à Paris, Niger, Mali, Cameroun, en Tu- nisie…; nous avons perdu des VIES. Tout en ce monde se résume à la Vie. Ainsi, l’objectif de cette parution nous amener à méditer sur le concept de « Vie ». Au-delà des tragédies de ce mois de de Novembre , nous devons rendre vivants nos morts et célébrer nos vies, au travers de la création humaine et des initiatives pour préserver. Laissez-vous emporter dans un univers poétique spéciale- ment conçu pour vous faire méditer sur le concept du carpe diem. Puis place à un focus sur la Vie Scolaire où vous vous plongerez dans son intimité: son fonctionnement, ses membres, mais surtout le rôle de ce département qui ne sert pas qu’à " Coller". Découvrez l’Afro-coiffure et le SWAG (Something We African Got) dans notre rubrique « Culture ». Les différents ar- ticles proposés (la mode, les high-tech, les recettes de cui- sine, la poésie, les tests d’intelligence…), ont pour ob- jectif de nous plonger dans la vie, de la méditer et de la cé- lébrer la Vie. Prenons soins de nous. Et comme le dit un légendaire journaliste de RFI, « chaque jour est une vie », profitons en! Laurent DAMETOUGLE, Tle ES 4– L’Aération: Il est indispensable d’ouvrir réguliè- rement la fenêtre afin de renouveler l’oxygène et d’éviter la surchauffe. Rendez-vous au prochain numéro, pour les autres principes!!! En attendant portez-vous bien! Maryam GARBA-LOMPO, Tle ES Pour aller plus loin cf : l’anti-stress chez l’étudiant, Jean-Claude Dortu, Editions d’organisation. Nous devons apprendre nos leçons, et parfois le cadre de travail est inapproprié pour une bonne assimilation des leçons. Pour cela, il nous faut créer un environnement propice. Pour créer cet environnement, il suffit juste d’appliquer quelques principes simples et peu coûteux: 1– Les murs: veiller à ce qu’ils soient clairs en vue d’assurer une luminosité maximale, et régulièrement repeints. 2– Table de travail: Elle doit être orientée vers la source de lumière naturelle, à laquelle nous ne tournerons pas le dos. Si possible, que la table soit en plan inclinée pour soulager la nuque et de favoriser la position droite. Si les moyens le per- mettent, nous pourrons nous procurer un siège ergonomique pour éviter les douleurs dorsales dues à la station assise pro- longée. 3– L’Éclairage: la lampe de travail doit être d’une puissance de 60Watts; bien entendu, la lampe de bureau est indispen- sable. V O I X D U L Y C É E N PRINCIPE 1: Aménagement du cadre de travail Rédacteur en Chef
  • 3. CULTURE: TENDANCE SWAG-MODE P A G E 3N O V E M B R E 2 0 1 5 , N ° 0 0 0 3 Je suis persuadée, que vous avez déjà trouvé se titre quelque part. Eh bien!! Il s’agit bien des Toofan ! Nous nous sommes inspirés de leur "Daty the wood" . On va voir ce qui se passe quand on mélange le pagne et le SWAG (Something We African Got) . Cet article est un panorama de la nouvelle tendance. Alors savourez-le avec appétit. On a différents types de tresses comme vous le voyez. Pour cela, nous disposons de différentes couleurs de mèches pour faire notre look! ON A RELEVE LE NIVEAU !!! ON MELANGE LE PAGNE AVEC 1. COIFFURE Que ce soit dans les clips musicaux, le monde de la mode, du show business ou encore dans la vie de tous les jours, on ne peut que constater l’émergence de ce nouveau style de coiffure qu’est la coiffure noire ou coiffure africaine. Gloria L’HOTE , 3ème 2. LE PAGNE le pagne aussi est un phénomène de mode , qui est utilisé presque partout dans toutes les cultures. Ainsi donc nous faisons un mélange de pagne et de swag. Le mélange du swag avec le pagne On a aussi différents types de pagnes de grande marque notamment le « wood ».
  • 4. P A G E 4 V O I X D U L Y C É E N L’ART DU STYLISME ÉVOLUE. UN METISSAGE DE L’ART AFRICAIN ET DE L’ART EUROPÉEN, DONNE PLUS DE BEAUTÉ! Des Angeli- nas qui sont maintenant à la mode. Quelques modèles La vraie mode de robes en pagne CULTURE: TENDANCE SWAG-MODE Plein d'accessoires magnifiques en pagne: Chaussures, sacs... Les enfants aussi l’adorent. Merci pour ce voyage afro-mode fait avec moi .
  • 5. P A G E 5N O V E M B R E 2 0 1 5 , N ° 0 0 0 3 REFLEXION: LA VIE HUMAINE A-T-ELLE REELLEMENT DE LA VALEUR? Guerres, attentats, kamikazes, morts, blessés, familles endeuillées, villes endeuillées, nations endeuillées… QUELLE VALEUR L’HOMME ACCORDE-T-IL À LA VIE HUMAINE? Sans aucun doute, la ques- tion posée évoque le sou- venir récent des attentats ayant frappé la France et Paris en plein cœur. Inutile de vous décrire le déroule- ment de ces attentats que chacun connaît déjà par cœur. Des attaques contre des ci- vils innocents, des attaques ayant provoqué la mort de plus de 130 personnes et des centaines de blessés. Des attaques ayant mis fin aux vies de victimes de tous âges, de toutes les religions, de toutes couleurs de peau, de tous hori- zons… La France frappée dans sa diversité et dans sa pluralité. Un bien triste événement qui a suscité une vague d’émotion générale et une condamnation de ces actes terroristes. Un événement d’autant plus douloureux que des jeunes y ont activement participé, laissant leur vie et emportant avec eux des pères, des mères qui laisseront derrière eux des orphelins dans la douleur. Quelle valeur attribuer à la vie humaine dans ce cas de fi- gure ? Telle est la question. Lorsqu’on observe la situation actuelle, ces attentats apparais- sent le pâle reflet d’une actualité de plus en plus marquée par la violence terroriste. Les attentats de Charlie Hebdo, le massacre barbare d’étudiants au Kenya et les centaines de morts dans le Nigéria qu’on ne compte plus et des jeunes filles enlevées et ma- riées de force sont autant d’exemples qui illustrent les pers- pectives d’avenir que nous avons. Un autre exemple est le conflit syrien qui a déjà fait des dizaines de milliers de victimes. Que dire alors de la vague d’immigration sans précédent que connait l’Eu- rope actuellement ? Des cen- taines de migrants qui se noient dans le « cimetière marin » de la méditerranée et qui meurent ain- si dans l’inconnu. Pour finir, il suf- fit de capter une chaine de télévi- sion : les journaux télévisés de plus qualifiés de journaux si l’on ne voyait pas défiler des images de morts et de blessés de guerre. Que vaut la vie de nos jours ? Lorsqu’on se penche sur les événements récents en Tunisie aussi, l’on remarque que nous sommes tous concernés par cette question. La vie humaine est banalisée, Cependant, avec ce qui se passe actuellement, nous devons plus que jamais prendre conscience que notre vie est précieuse. Ne pas tom- ber dans la peur est un impéra- tif. Chaque vie humaine est précieuse et il convient de la conserver. Laurent DAMETOUGLE, Tle ES
  • 6. P A G E 6 « Pour attirer l'attention de vos lecteurs, insérez ici une phrase ou une citation intéressante tirée de l'article. » Obtenir un accord una- nime est l’objectif pre- mier, les difficultés sont cependant nombreuses. A priori, l’on ne se dirige pas vers un échec comme à la conférence de Kyoto non ratifiée par les Etats-Unis, des tractations en coulisse étant menées avec tous les pays avec à la clé un "préaccord". Cepen- dant, rien n’est moins sûr car les plus grands pollueurs ont tendance à percevoir plus un accord perdant-perdant qu’un accord gagnant-gagnant. Un autre problème et non le moins important concerne les compensations financières ré- clamées par les pays les plus touchés par le dérèglement climatique (principalement les pays d’Afrique). Les plus gros pollueurs refuseraient de pren- dre des engagements chiffrés, ce qui ne serait pas L’objectif de la Cop 21 est clair : obtenir un accord contraignant de la part des pays émetteurs de dioxyde de carbone afin de contenir le réchauffement cli- matique en dessous des deux degrés. Ce projet, certes ambi- tieux, s’avère extrêmement in- dispensable. Les effets du dérèglement climatique (très actuel) sont connus de tous : la fonte des glaciers ce qui dimi- nue les réserves d’eau douce de la planète, augmentation du niveau général de la tempéra- ture, ces deux premiers élé- ments contribuant à la montée des eaux et donc à l’augmenta- tion des risques d’inondation, menaces pesant sur plusieurs espèces animales… Sans tom- ber dans la dramatisation, l’ur- gence est donc d’obtenir un accord qui engagera tous les pays, surtout les plus gros émetteurs de CO2 qui ne sont autres que les pays de la Triade. du goût des pays qui subissent le plus les effets d’un dérèglement cli- matique dont ils ne sont aucune- ment à l’origine. Ils s’estiment en droit de récupérer des compensations fi- nancières : ils sont les plus touchés par un phénomène dont ils ne sont pas à l’origine et sont à la fois les pays les plus pauvres ce qui supposent qu’ils ne disposent pas d’assez de fonds pour faire face à ces catas- trophes contrairement aux pays du Nord. Les projecteurs seront donc bra- qués sur Paris, « ville lumière » pour ce sommet sur l’environne- ment d’une ampleur inédite. V O I X D U L Y C É E N Sans tomber dans la dramatisation, l’urgence est donc d’obtenir un accord qui engagera tous les pays... Novembre 2015. Paris. Environ- nement. Ces trois termes sont certainement les plus employés de nos jours sur les médias : télé- vision, radio, presse, internet. Du plus petit élève en classe pri- maire jusqu’au plus grand direc- teur de banque, l’on aura certai- nement entendu parler de cette conférence, Que retenir en quelques mots de cette confé- rence ? ENVIRONNEMENT: POUVONS-NOUS ECRIRE NOTRE HISTOIRE A LA COP21? Suite... page 7
  • 7. ENVIRONNEMENT: POUVONS-NOUS ECRIRE NOTRE HISTOIRE A LA COP21? DOSSIER: DANS LES MÉANDRES DE LA VIE SCOLAIRE P A G E 7N O V E M B R E 2 0 1 5 , N ° 0 0 0 3 VdL : Quelles sont les at- tributions de la Vie Sco- laire au sein du LFL? M. BRISSET : Elle est là pour assurer la surveillance des élèves en dehors des heures de cours. Elle est là pour les écouter, les aider. Elle a pour rôle aussi d’assu- rer le suivi de l’absentéisme, et assurer les entre-cours en général. Mme ACOLATSE : Ses attri- butions sont nombreuses : nous assurons au quotidien le suivi des élèves dès qu’ils rentrent dans l’établissement. On s’occupe de leurs ab- sences, des retards ; l’organi- sation des études, des exa- mens, du soutien scolaire. Nous gérons aussi les mo- ments difficiles qu’ils peuvent rencontrer. Et nous faisons tout cela, en liaison étroite avec les professeurs. VdL : Comment est organi- sée la Vie Scolaire? M. B : Madame Acolatsé gère et coordonne la Vie Scolaire au quotidien. Mme A. : Elle est organisée avec l’aide des Assistants d’E- ducation, dans un souci d’effi- cacité, pour mettre les élèves dans les meilleures conditions possibles. VdL: Quels sont ses rapports avec l’administration, les professeurs, les agents et les autres membres du personnel? M. B : Elle est l’intermédiaire entre les élèves et le personnel , par rap- port à tout ce qui est la vie du Ly- cée en général. Mme A. : Nous entretenons de très bons rapports avec les autres membres du personnel, pour une meilleure réussite des élèves. Il n’y a pas de souci. et de leur statut de plus gros pays pollueurs. Les pays d’Afrique auront également leur mot à dire : l’on entend déjà des pays à l’instar du Ca- meroun s’engager à diminuer leur production de CO2. Le To- go n’en est pas du reste, avec la salubrité de sa Côte, l’avan- cée de la mer...Que va-t-il pro- Parmi les pays les plus suivis, l’on observera particulière- ment au cours de cette con- férence la position des USA et de la chine, qui devraient fo- caliser un maximum d’atten- tion du fait de leur rôle impor- tant sur la scène internationale poser à ce sommet? C’est la grande question se poserait tout bon Togolais! Ceci est le témoignage de la prise de conscience globale qui se fait à propos du réchauffement cli- matique. Laurent DAMETOUGLE, Tle ES « La Vie Scolaire est l’intermédiaire entre les élèves et le personnel ; par rapport à tout ce qui est la vie du Lycée en général. » Suite et fin. PREMIÈRE PARTIE Gendarmes, lions, méchants… , voici autant d’attributs dont sont accablés les Assistants d’Education, faisant office d’agents de la Vie Scolaire. Quel est exactement leur rôle dans le Lycée? Sont-ils là juste pour nous col- ler? La rédaction de la Voix du Lycéen, a décidé de mener son enquête: rentrer dans les méandres de la Vie Sco- laire pour comprendre sa vie de chaque jour. Pour cette première partie du dossier consacré à la Vie Scolaire, deux responsables ont accepté de répondre à nos questions: M. BRISSET (Proviseur-Adoint et Conseiller Princi- pal d’Education) et Mme ACOLATSE (Coordinatrice de la Vie Scolaire). Suite... page 8 M. Patrick BRISSETMme Jocelyne ACOLATSE
  • 8. P A G E 8 VdL : Nous avons l’impression que la Vie Scolaire prend plaisir à nous coller ! Est-ce vrai? M. B : Non, pas du tout ! Elle fait juste son devoir, en faisant appli- quer le Règlement Intérieur. Et je ne suis pas certain que tous les élèves connaissent le Règlement Intérieur. Elle n’a aucun plaisir à vous punir. Mme A. : On ne colle pas pour le plaisir de coller ! Notre rôle n’est pas de coller les élèves pour le plai- sir . On essaie de les mettre sur le droit chemin ; de leur fait com- prendre qu’il y a un Règlement Inté- rieur à respecter. On essaie de leur faire comprendre, qu’au-delà des droits qu’ils ont, ils ont aussi des devoirs. VdL : Quelles sont les difficultés qu’elle rencontre souvent ? M. B : Déjà la méconnaissance du Règlement Intérieur par les élèves, est une difficulté. En plus, les diffi- cultés liées à l’âge de certains élèves ; ils croient parfois avoir tous les droits. Or ce n’est pas tou- jours le cas. Mme A. : Personnellement je ne rencontre pas trop de difficultés. Je pense que les autres collègues pourront, peut-être, répondre à cette question. VdL : Que pensez-vous de l’équipe de la vie scolaire? M. P : Je pense qu’elle fait son tra- vail. Mme A. : J’ai une très bonne équipe. Ce sont des collègues sur qui je peux compter. VdL : Votre mot de fin ? Mme A. : Je dis bon vent à la VDL. Persévérez, allez de l’avant ; ne vous découragez pas ! Le début de toute chose est toujours difficile, mais con- tinuez et persévérez. Je vous sou- haite bon vent! C’est sur ces mots d’encourage- ment de Mme Acolatsé, que nous vous donnons rendez-vous pour la deuxième partie de ce dossier sur la Vie Scolaire dans le prochain numéro. En attendant, portez-vous bien! Gloria L’HOTE, Paméla LOISEL & Laurent DAMETOUGLE V O I X D U L Y C É E N DOSSIER: DANS LES MÉANDRES DE LA VIE SCOLAIRE PREMIÈRE PARTIE Temps de préparation: 15 minutes Temps de cuisson: 40 minutes Difficulté: Facile Ingrédients (pour 6 personnes): -un yaourt nature -3 mesures de farine -2 mesures de sucre -1 mesures d'huile -3 œufs -1 sachet de sucre vanillé -1/2 sachet de levure chimique -100g de chocolat pâtissier en tablette Préparation 1. Préchauffez votre four, thermostat 6 ( 200° ). 2. Dans une saladier, versez votre yaourt, et raclez bien le pot. UNE RECETTE DE CUISINE Gâteau marbré au yaourt 3. Versez par dessus 2 pots de sucres et 3 pots de farine. 4. Ajouter les 3 œufs. 5. Ajouter le sachet de sucre vanillé. 6. Ajoutez le demi sachet de levure chi- mique et l'huile. 7. Mélangez tout ça, jusqu'à obtenir une pâte lisse et homo- gène. 8. Faites fondre votre chocolat au bain marie. 9. Séparez votre préparation de pâte en 2 saladier, égaux en quantité. 10. Mélangez votre chocolat fondu dans une des deux préparation. 11. Préparez votre moule, en le beur- rant bien, pour ne pas avoir de sur- prise lors du démoulage. 12. Versez la moitié de la prépara- tion nature dans votre moule. Versez ensuite la totalité de votre préparation chocolatée dans le moule, par dessus la première couche. Versez ensuite la moitié restante de la préparation nature. Enfournez pendant 30 à 40 mi- nutes. Regardez de temps en temps si le gâteau est cuit, selon les fours, la durée est différente. Pour cela, en- foncer la pointe d'un couteau au milieu de votre gâteau au yaourt, et si il ressort sans pâte collée, alors c'est cuit !!! Recette proposée par Jennifer QUENUM, 3ème Source: Recette de Gâteau au yaourt marbré (www.lesfoodies.com)
  • 9. SANTÉ/BEAUTÉ: COMMENT ÉVITER LES ODEURS DE TRANSPIRATION P A G E 9N O V E M B R E 2 0 1 5 , N ° 0 0 0 3 Nous allons vous donner quelques as- tuces pour lu er contre ce e odeur très par cu- lière. 1.S’appliquer du citron tous les jours dix minutes avant sa douche c’est une mé- thode très effi- cace qui marche 2. Appliquer des déodorants naturels. 3.Le talc, ce e poudre natu- relle absorbe et diminue la macéra on sous les aisselles. Il est recom- mandé de l’appliquer sur une peau propre, épilée et sèche. 4. Je ne vous conseil pas le déodorant an - transpirant car ils con- ennent très souvent du sel d’aluminium qui est d’après les scien fiques une cellule cancérigène. Ces méthodes sont toutes effi- caces. Faites le test et vous ne serez pas déçus. Conseils proposés par: Odeurs de transpira on, mauvaise haleine, odeurs de pieds et de mains... Les odeurs corporelles sont considé- rées comme incommo- dantes, et on fait tout pour s'en débarrasser. Si les tradi onnels déodo- rants et an -transpirants ont la cote, certains re- mèdes de grand-mères peuvent vous aider à lu er contre les mau- vaises odeurs produites par votre organisme. Mais aujourd’hui nous allons parler des odeurs de transpira on car c’est un phéno- mène fréquent chez les adolescents car ils sont en pleines puberté et leurs hormones se développent. Si les traditionnels déodorants et anti- transpirants ont la cote, certains remèdes de grand-mères peuvent vous aider à lutter contre les mauvaises odeurs produites par votre organisme. Jennifer QUENUM,3ème M.D.R … Fan de l'équipe de France C'est dans une école à la frontière franco- suisse, l'institutrice dit qu'elle est fan de l'équipe de France et demande aux fans de l'équipe de France de football de lever la main. Pour faire comme la jolie institutrice, tous les élèves lèvent la main, sauf une. "Bah alors, petite Emilie, tu n'es pas fan de l'équipe de France ?" demande l'institutrice. "Non", répond Emilie, "je suis fan de l'équipe suisse". "Ah bon ?" Demande l'institutrice, "et pour- quoi ?". "Parce que mes parents sont fans de l'équipe suisse, donc je suis fan de l'équipe suisse" répond la petite fille. L'institutrice veut donner une leçon à la fille et dit "Et si tes parents étaient des im- béciles finis, tu serais quoi ?". Là, la petite Emilie répond "Je serais fan de l'équipe de France". Comme quoi; l’INSULTE appelle l’INSULTE!
  • 10. P A G E 1 0 « Pour attirer l'attention de vos lecteurs, insérez ici une phrase ou une citation intéressante tirée de l'article. » POÉSIE V O I X D U L Y C É E N A l’hôpital, elle était couchée sur le sol . A coté de son corps, défilaient des patients. Ils étaient tous inquiets, marchaient l’air impatient Mais tu ne pouvais pas bouger. T’étais si molle ! Les infirmiers passaient, semblaient tous affairés, Les infirmes se débrouillaient pour avancer, De belles femmes hurlaient afin d’enfanter, Tu les enviais tous. Tu ne pouvais que prier ! Ton regard si suppliant semblait incompris, Et moi, d’exaspération, je fus si épris, De quoi pouvais-je bien m’occuper pour t’aider ? Dans la bataille, tu jetais toutes tes forces, Tu étais épuisée, luttais pour résister, Mais tu n’avais rien. En toi, plus aucune force. Sandrine était presque morte quand je la vis, Elle n’avait plus rien de sa beauté d’autrefois, Dans son regard, plus rien de chaud, rien que du froid Elle avait tout d’un oiseau malade dans un nid. Sandrine, je ne savais point ce que t’avais, Mais il y avait une chose que je voyais, Il y avait une chose qui transparaissait C’était le beau désespoir qui en toi naissait. Sandrine. Que de beaux jours se sont en allés, Que de tristes et mornes souvenirs renaissent, De lueurs d’espoirs à l’horizon disparaissent ; Que de jours douloureux as-tu déjà passés ! Je vais peut-être être un copieur par ici : Cueillez si vous m’en croyez les fleurs de la vie. Laurent DAMETOUGLE, Tle ES HIGH-TECH La plus part d’entre vous attendaient sa sortie et bien voilà Black Ops 3 est sorti et est enfin dis- ponible depuis 06 novembre 2015 sur les con- soles nouvelle génération (X Box One et PS4). Je vous présente aussi les casques de réalité vir- tuelle PlayStation VR qui seront présenté à la Pa- ris Games Week. Le prix de ces casques restent pour l’instant inconnu. On espère qu’il sera bien- tôt disponible sur le marché. On termine cette rubrique avec le petit combat « Apple VS Samsung ». En cette fin d’année les deux marques nous ont sorties leurs dernières innovations. Vous vous en doutez; le Samsung Galaxy S6 et l’iPhone 6. Nous sommes confrontés à un dilemme de choix entre Samsung et Apple. Rendez-vous au prochain numéro pour d’autres nouveautés! Raymond EKOUM, 2nde 2
  • 11. TESTS D’INTELLIGENCE P A G E 1 1N O V E M B R E 2 0 1 5 , N ° 0 0 0 3 L’ÉQUIPE Directeur de Publication: M. Stéphane GIRARD Rédacteur en Chef: Laurent DAMETOUGLE Editeur en Chef: Renaud DOGAN Secrétariat de rédaction: Jennifer QUENUM Photographie: Jennifer QUENUM & Paméla LOISEL Responsable Pédagogique: Roger KOWOU Project Manager: Isaac SABI Comité de rédaction: Gloria L’HOTE, Paméla LOISEL, Jen- nifer QUENUM, Jonathan QUENUM, Laurent Y. DAMETOUGLE, Myriam GARBA-LOMPO, Raymond EKOUM. Relecture et Correction: M. Stéphane GIRARD, Mme Anne-Marie NAGOU, M. Robert SILIVI, M. Roger KOWOU. 1. Le jour du 14 juillet existe-t-il en Angleterre? 2. Combien d'anniversaires a eu une personne qui a vécu 50 ans ? 3. Certains mois ont 31 jours, combien ont un 28ème jour ? 4. Combien de neuf (9) y a-t-il entre 0 et 100 ? 5. Est-il correct qu'un homme se marie avec la sœur de sa veuve ? 6. Divise 30 par 1/2 et ajoute 10. Quel est le résul- tat ? 7. S'il a 3 pommes et que tu en prends 2, combien en as-tu? 8. Un médecin te donne trois comprimés et te dit d'en prendre un chaque demi-heure. Combien de minutes te durent les comprimés? 9. Un fermier a 17 moutons. Tous meurent, sauf 9. Combien lui en reste-t-il ? 10. Combien d'animaux de chaque espèce emmena Moïse dans son arche ? 11. Combien de timbres de 2 centimes y-a-t-il dans une douzaine?
  • 12. JE SUIS MALI JE SUIS PARIS JE SUIS CAMEROUN JE SUIS NIGER JE SUIS TUNISIE JE SUIS NIGERIA JE SUIS LE MONDE SOUFFRANT, BLESSÉ, MEURTRI... VOIXDULYCÉENN°0003 NOVEMBRE 2015www.lfl-togo.org