Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

ECONOMIE-BLEUE-EN-TUNISIE-Mai-2020.ppt

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Prochain SlideShare
la_vente_au_restaurant-2.ppt
la_vente_au_restaurant-2.ppt
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 39 Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Plus récents (20)

Publicité

ECONOMIE-BLEUE-EN-TUNISIE-Mai-2020.ppt

  1. 1. 1 L’histoire de la Tunisie a commencé depuis 3.000 ans par la fondation des premiers comptoirs maritimes commerciaux par les phéniciens; Convaincus que la « Mare Nostrum » devrait être considérée comme une liaison et non une séparation, les carthaginois ont rayonne sur la Méditerranée , voire l’Atlantique. Fondements d’une politique maritime intégrée en Tunisie
  2. 2. Le voyage d’Himilcon en 450 AJC: recherche plomb et étain contre produits fabriqués à Carthage: voyage au- delà du monde connu par les méditerranéens càd les colonnes d’Hercule ou détroit de Gibraltar 2
  3. 3. Le Périple de Hannon 425 AJC:60 vaisseaux 30 000 colons. Objectifs: créer des comptoirs de commerce et recherche matières premières et or 3
  4. 4. La conquête de la Méditerranée a continué avec les arabes notamment après le transfert de la capitale de Kairouan à Mahdia(Malte, Sicile, Sardaigne, Espagne) Carte médiévale arabe de la Sardaigne Carte médiévale arabe de l’Espagne 4
  5. 5. 5 Fondements d’une politique maritime intégrée en Tunisie La PMI constitue une approche globale de toutes les politiques relatives à la mer . Fondée sur l’idée qu’en coordonnant ses politiques un pays peut davantage tirer profit de la mer tout en diminuant l’impact sur l’environnement.  Les atouts maritimes de la Tunisie sont nombreux: Plus de 1300 km de côtes; La majorité des échanges extérieurs(95%) transitent par la mer dont la bonne partie avec l’Europe. Une infrastructure en ports de commerce et ports de pêche très importante(port en eau profonde???) . Des professions maritimes et portuaires assez variées. Une flotte de pêche active(trop? mal adaptée?) Une activité balnéaire très développée Un cadre réglementaire maritime assez élaboré basé sur les principes des conventions internationales en relation avec les activités marines et maritimes.
  6. 6. La superficie maritime de la Tunisie s’élève à 135 000 Km2 UNE DEUXIEME TUNISIE Un réservoir d’activités et d’emplois à exploiter Une opportunité d’innovations technologiques et de formation Une source de croissance intelligente, durable et inclusive 6
  7. 7. 7 TOUTEFOIS, ET MALGRE CES ATOUTS Une multitude de zones maritimes sensibles avec des potentiels halieutiques riches doivent être protégées Fondements d’une politique maritime intégrée en Tunisie
  8. 8. 8 Des sites archéologiques maritimes diversifiés répartis sur toute la côte peuvent être protégés et mis à niveau. Fondements d’une politique maritime intégrée dans la région
  9. 9. LA DEGRADATION EST RAPIDE Sidi Mechreg 9
  10. 10. 10 •Non loin des côtes le trafic de navigation maritime est très dense, (plus de 100 navires par jour) avec des risques potentiels d’accidents et de pollution (moyens de surveillance et de contrôle appropriés). Fondements d’une politique maritime intégrée en Tunisie Zone EUROREP
  11. 11. Fondements d’une politique maritime Intégrée en Tunisie Toutefois ,la mise à niveau de ces institutions est nécessaire. Plus d’adéquation entre la formation et la demande du marché Problème du chômage des diplômés du supérieur: la croissance bleue peut apporter une solution. Système de formation maritime et de certification conforme aux conventions internationales et reconnu par l’UE
  12. 12. Trop d’Intervenants: Integration? Coordination? Ministère de l’environnement ANPE, APAL,OTEDD),CITET,DHMPE CNTAPMC Ministère de la Défense Nationale Service national de surveillance côtière (SNSC) Marine Nationale-Académie Navale , Service hydrographique et océanographique Ministère du transport DGMM,OMMP,CTN,STAM,IMFMM Ministère de l’intérieur Garde nationale maritime (GNM) Ministère des Finances, Douanes Ministère de l’Agriculture Agence des ports et des installations de pêche INSTM, direction générale de la pêche et de l’aquaculture (DGPA), Institut Supérieur de la Pêche et de l’Aquaculture Ministère de l’Industrie; ETAP,DGE,CTF , Ministère du Tourisme: Ports de Plaisance AFT CAR/SPA, IRD, CLUSTERS 12
  13. 13. 13  Valoriser les atouts maritimes de la Tunisie par la promotion de la « croissance Bleue » et l’encouragement des projets et des activités marines et maritimes dans un cadre harmonisé favorisant la création de la valeur ajoutée et le développement durable (projets d’investissement);  Sécuriser la navigation maritime au large des côtes par une meilleure gouvernance de la mer (VTS):nécessité de la collaboration entre les pays du Maghreb.  Protéger le milieu marin par la mise en place de dispositifs appropriés et par un contrôle soutenu des rejets (installations de réception et contrôle);  S’assurer d’une exploitation rationnelle des ressources halieutiques;  Adapter et améliorer la formation maritime pour couvrir toutes les activités en relation avec la mer  Œuvrer vers une meilleure concertation et harmonisation des relations entre les différentes parties intervenantes en mer: (Clustering). Principaux axes d’une stratégie de PMI en Tunisie
  14. 14. La croissance bleue  La stratégie « croissance bleue » est une stratégie à long terme visant à soutenir la croissance durable dans les secteurs marin et maritime dans leur ensemble . Elle reconnaît que les mers et les océans sont des moteurs de l’économie qui offrent un potentiel considérable en matière d’innovation et de croissance  Cette stratégie se compose principalement de 2 volets importants: 1-Mesures spécifiques de politique maritime intégrée - Connaissance du milieu marin : améliorer l’accès aux informations sur la mer - Aménagement de l’espace maritime : veiller à une gestion efficace et durable des activités en mer. - Surveillance maritime intégrée: donner aux autorités une meilleure connaissance de ce qui se passe en mer 2-Approche ciblée d’activités spécifiques: Aquaculture Tourisme de croisières Biotechnologie Energie marine Exploitation minière des fonds marins Sans oublier les secteurs traditionnels: transport maritime,pêche,ports…14
  15. 15. L’économie bleue est basée sur une large gamme de ressources L’ EAU COUVRE 71% DE LA SUPERFICIE DE LA TERRE LA GAMME DE RESSOURCES  1 Biologiques  2 Minérales  3 Energies  4 Espace côtier et littoral  5 Espace hauturier  6 Ecosystèmes marins et services associés  7 Patrimoine culturel  8 Traditions maritimes  9 Education et formations  10 Sciences et techniques  11 Capital et services associés  12 Infrastructures et services associés 1 2 3 RESSOURCES MARINES  4 5 ESPACE MARITIME ET COTIER  6 PATRIMOINE NATUREL MARIN  7 8 PATRIMOINE HUMAIN ET CULTUREL  9 10 CONNAISSANCES ET COMPETENCES  11 12 INFRASTRUCTURES ET SERVICES 15 Mers et Océans 34 DES 36 PHYLA VIE : Mer 3,85 md a Terre 0,44 Seulement 15% des espèces sont connues
  16. 16. EXPLOITATION DANS LE RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT CE N’EST PAS LE CAS * En 65 ans l’homme a produit 9 milliards de tonnes de plastiques La production annuelle de plastiques est de l’ordre de 400MT La masse de déchets plastiques a atteint 310 MT en 2016(croit de3%/an) Le tiers de ces déchets(100MT) échappe à tout traitement dont 9MT finissent dans les mers et les océans. * Sur la base des prévisions actuelles le WWF prévoit que la pollution cumulée des océans pourrait atteindre 300MT d’ici 2030 :les mers du monde porteront alors le même poids de déchets que de poissons. * Le fioul lourd principal carburant utilisé par les navires (250MT) se caractérise par une forte teneur de soufre et d’azotes ainsi qu’en particules fines et extra –fines. Transport propre: LNG * Pêche illicite Pêche industrielle. 16
  17. 17. Pollution Plastique dans les Mers 17
  18. 18. Pollution Plastique sur les Côtes 18
  19. 19. La croissance Bleue en Europe 2016 2020 5.4 million d’emplois 7 million d’emplois 500 milliard Euros 600 milliard Euros On se tourne vers la mer car les espaces sur terre sont plus rares et plus chers Revitaliser des secteurs traditionnels et promouvoir des secteurs émergents. 19
  20. 20. La croissance Bleue en Europe Energies renouvelables Communication adoptée le 20 janvier 2013 Eoliennes en mer pourraient couvrir 4% de la demande de l’ UE, jusqu’à 170 000 emplois en 2020 Energie des marées ,l’énergie des vagues suivra 20
  21. 21. La Croissance Bleue en Europe Tourisme Maritime 3.2 million d’emploi Croisières : croissance en Europe de 10% par an depuis 10 ans. En Tunisie on est passé de 406 navires de croisières (presque 1 million de croisiéristes) en 2010 à aucun navire en 2018 et 1 navire en 2019 21
  22. 22. Croissance Bleue en Europe 22 Biotechnologie Bleue Le secteur devrait croître en raison d’une demande accrue de produits issues de la biotechnologie: Produits pharmaceutiques et cosmétiques Produits alimentaires pour humains et animaux et produits chimiques Bio-carburants Protection de l’environnement
  23. 23. La croissance Bleue en Europe Ressources Minérales Marines Cartographie des fonds marins et exploitation minières Matières premières non-énergétiques : chaque année les prix ont augmenté d’environ 15% entre 2000 et 2010 Chiffre d’affaires mondial annuel de l’extraction de minéraux marins devrait croître de 5 milliard d’euros dans les 10 années à venir pour atteindre les 10 milliard en 2030 23
  24. 24. ACTIVITES MARITIMES EN TUNISIE MATURE: Adaptation Requise Pêche Croisière Transport de passagers Offshore oil gas EN DEVELOPPEMENT: Potentiel de Développement Transport Maritime Mariculture Plaisance Construction et Réparation Navale EMBRYONNAIRE: Potentiel Non EMERGEANT :Soutien Requis Prouvé : Energies Marines Renouvelables Désalinisation Sports et Loisirs Nautiques Biotechnologies Marines 24
  25. 25. Croissance Bleue en Tunisie PECHE ATOUTS Grande flotte essentiellement non motorisée et donc durable  Bonne présence d’institutions et des centres de connaissances (8 instituts)pour la formation et la recherche  Nombreux pêcheurs(50 000), nombreux ports(41).  Meilleures surveillances(VMS, statistiques, pêche illégale, etc).  Ressources financières relativement disponibles et soutien à l’innovation et à la diversification durables. FAIBLESSES  Organisation et coordination limitées des flottes.  Persistance de la pêche non déclarée/non contrôlée et des méthodes de pêche non durables (8% de la flotte pour 2/3 des captures).  Innovations et synergies limitées.  Nombreux pêcheurs non déclarés(pas de sécurité sociale, pas de salaire fixe)  Utilisation limitée des nouvelles technologies(positionnement, localisation des stocks, exploitation de nouvelles zones profondes de pêche).  Effondrement des stocks de poisson dû aux activités humaines.  Impacts négatifs des espèces invasives sur stocks et zones de reproduction des poissons . 25
  26. 26. Croissance Bleue en Tunisie PECHE :Recommandations -Améliorer le contrôle des pratiques légales et illégales. -Développer le management éco-systémique. -Limiter les captures dans des limites durables(équilibrer les stocks d’une région à une autre). -Capturer plus de valeur après la première vente(transformation, distribution). -Mettre l’accent sur les pêches à petite échelle ayant un lien territorial plus étroit et un impact moindre sur l’écosystème( plus d’emplois moins d’impacts). 26
  27. 27. Croissance Bleue en Tunisie MARICULTURE ATOUTS Stratégies pour la pêche et l’aquaculture 2016-2026 et plans d’actions associés.  Centre technique d’aquaculture  Financement disponible et environ 1700 emplois directs  Diversification vers une production alternative/à forte valeur ajoutée (algues marines, biotechnologies marines, pharmacie etc) FAIBLESSES  Production nationale aquaculture: 18 000T contre 2 millions de tonnes en Egypte  Lenteur de développement malgré d’importants investissements et subventions.  Systèmes de productions non durables: risques de maladies et impacts sur les écosystèmes.  Dépendance à l’égard des segments clés de la chaine de valeur de production, valeur limitée captée localement 27
  28. 28. Croissance Bleue en Tunisie MARICULTURE :Recommandations - Favoriser la diversification de la production en mariculture (et de l'aquaculture en général) vers des produits à plus forte valeur ajoutée (pharmacie, etc.) ou des marchés alternatifs (algues marines...). - Favoriser la sécurité de l'écosystème pour les infrastructures existantes et nouvelles (et réduire les pratiques illégales) - S'assurer de contrôler localement les segments clés des processus de production et de capter la valeur localement. - Nécessité d’aborder de nouveaux marchés au-delà des poissons (algues marines pour l’alimentation et l’industrie, mollusque, crustacés) - Réduire la dépendance notamment de l’importation de la nourriture des poissons. - Nécessité de recherche de modèles durables. 28
  29. 29. Croissance Bleue en Tunisie BIOTECHNOLOGIES MARINES ATOUTS - Instituts de recherches en biotechnologies existants (pas seulement marine) - Conditions nationales favorables (écosystèmes riches, diversité) - Connaissances régionales et internationales existantes sur les composantes similaires BT des écosystèmes marins tunisiens - Un nouveau secteur pour la recherche, le développement et l’innovation - Développement des liens entre la recherche et le secteur industriel FAIBLESSES - Investissements limités et focalisation sur la recherche seulement (Pas d’innovations/transferts à l’industrie). - Fortes dépendances à l’égard des financements étrangers, le contrôle étranger de la future industrie locale conduisant à un faible rendement local - Manque de capitalisation, d’intégration, de coopération et de collaboration intersectorielle. 29
  30. 30. Croissance Bleue en Tunisie BIOTECHNOLOGIES MARINES: Recommandations Elaborer une stratégie nationale avec une volonté politique pour le développement de ce secteur.  Encourager des synergies avec des secteurs relativement plus avancés tel que la mariculture et surtout l’industrie.  Elaborer une réglementation adaptée ( planification, consultation, autorisation, gestion environnementale)  Inclure les biotechnologies marines dans la formation universitaire et développer des programmes d’instituts spécialisés  Favoriser la coopération et le partenariat régional et international 30
  31. 31. Croissance Bleue en Tunisie BIOTECHNOLOGIES MARINES: Les médicaments tirés de la mer Certaines particularités de l'écologie marine, telle la synthèse de substances de défense pour des microorganismes marins sont à la base de découverte de molécules biologiquement actives dans un nombre est déjà utilisé en chimiothérapie anticancéreuse(éponge, mollusques) INSTM,IB 31
  32. 32. Les médicaments tirés de la mer 32 COVID-19 : LES ESSAIS SUR LE SANG DE VER MARIN BRETON
  33. 33. La mer, source de beauté et d’alimentation Les cosmétiques en France:45 mds € et 12 mds de recettes fiscales. C’est un secteur qui nécessite un travail qualifié, qui a une attractivité touristique et qui est une source de fiscalité importante. Les algues sont utilisés dans la cosmétique et l’alimentation du fait de leurs nombreuses vertus particulièrement : Stimulante de circulation sanguine Tonifiante (prévient les rides). Rééquilibrante(régularise les pb de peaux grasses sèches et sensibles) Détoxifiante : élimine les déchets Les algues sont riches en protéines, en peptides ,en acides aminés en acides gras , en enzymes ,en minéraux, en vitamines, fibres, lipides et calcium (teneur 10 fois supérieure à celle du lait): Nourriture humaine Farine d’algues de plus en plus utilisée dans l’alimentation des animaux 33
  34. 34. Croissance Bleue en Tunisie ENERGIES MARINES RENOUVELASLES 34
  35. 35. Croissance Bleue en Tunisie ENERGIES MARINES RENOUVELASLES ATOUTS * L’une des rares zones présentant un potentiel éolien off-shore significatif dans la région méditerranéenne (bien que la capacité réelle n’ait pas encore entièrement évaluée) * Politique nationale d’appui aux ENR * Sources disponibles d’investissement et de renforcement des capacités au niveau régional: fonds spécifiques et sources de financement internationales FAIBLESSES * Pas de capacité de production de machines (éolien) * La planification des espaces marins afin d’éviter les conflits entre les activités au cour du temps(Marine Spatial Planning) * Des investissements élevés requis en comparaison des autres énergies traditionnelles ou renouvelables(solaire) * Impacts des infrastructures sur l’écosystème si elles ne sont pas bien conçues et bien gérées 35
  36. 36. Croissance Bleue en Tunisie ENERGIES MARINES RENOUVELABLES : Recommandations  Evaluer le potentiel technique et économique national (vent fixe ou flottant)  Définir la stratégie nationale des ENR en mer dans le cadre de la stratégie nationale des ENR  Mettre en place une réglementation adéquate (Planification, autorisation, consultation, gestion environnementale)  Soutenir la recherche développement  Favoriser la coopération internationale et régionale et la coopération avec d’autres segments d’autres secteurs(cluster) 36
  37. 37. QUELQUES PROPOSITIONS POUR L’ELABORATION D’UNE STRATEGIE ECONOMIE BLEUE EN TUNISIE  Création d’une structure en charge des activités de la mer pour l’élaboration d’une PMI afin d’éviter la dilution des responsabilités entre les différents départements.  La confection de la cartographie des fonds marins. d’un PEM et d’une GIZC  Le développement de la production électrique avec des éoliennes en mer.  Le renforcement de la recherche dans les biotechnologies bleues dont multitudes d’applications ont abouti à des nouveaux médicaments ,à des plastiques biodégradables, à des biocarburants, à des produits cosmétiques, à la pâte de papier et à l’alimentation humaine et animale.  La sécurisation des espaces marins par notamment l’installation des équipements de surveillance(VTS).  L’engagement d’un débat national sur la mer et ses activités actuelles et futures.  L’élaboration d’une stratégie nationale d’accès aux fonds marins d’autant plus que le progrès technologiques le permet de plus en plus. TOUT CELA DANS LE RESPECT TOTAL DE L’ENVIRONNEMENT GARANTISSANT UN DEVELOPPEMENT DURABLE 37
  38. 38. CONCLUSION Le rapide progrès technologique du travail en mer en eaux toujours plus profondes, avec la robotique ,la vidéo surveillance et la technologie submersible..,permet de réaliser des opérations qui n’étaient pas envisageables il y a seulement dix ans. La Tunisie (qui a un chômage des diplômés du supérieur) peut tirer profit de tous les secteurs de l’économie bleue et notamment les secteurs émergeants et orienter ainsi son modèle de développement vers les activités à haute valeur ajoutée et satisfaire une demande de travail de plus en plus formée et qualifiée. 38
  39. 39. 39 MERCI POUR VOTRE ATTENTION

×