Mère, Printemps, et  Poisson d’Avril
Mère, Printemps, et Poisson d’AvrilCette brochure encadrée par Monsieur Boubker Mohamed, et réalisée par Akajia Mounir, Ch...
DédicaceNous dédions cette brochure ainsi que tous nos sentiments les plus sincères à notre professeur de français, et  en...
Remerciements     Nous tenons vivement a remercier toute personne ayant contribué directement ou indirectement à la réalis...
Introduction   Dans le but de promouvoir les atouts naturels et culturels de la région de khénifra, qui reste une région m...
Mère, printemps, et poisson d’avril…  IL était une fois au temps où les animaux parlaient, une truite nommée Iza. Comme se...
Iza bien sûr, avait des amis, l’un d’eux était Sardin avec qui elle n’a pas tardé à nouer unerelation pleine d’amour qui a...
En attendant, pendant la période s’étalant de novembre à février, et quand elle eu atteint    3ans , son instinct lui dict...
Située entre quatre grandes montagnes, Bamoussa à louest, Akllal à lest, Bouhayati au nordet Jbel Lahdid ou Bouwazal : mon...
Cette ville célèbre par sa Kasbah , celle de Mouha ou Hammou Zayani, bâtie par le sultan   Almoravide Ibn Tachfin sur le b...
Aussi tôt dit, aussitôt fait, le couple de poissons commença à se diriger comme par   enchantement vers des eaux de plus e...
Iza et son amant Sardin traversaient ce domaine si vaste, quand soudain ils se retrouvaientnez a nez avec un requin qui pa...
Déterminés à entreprendre le voyage jusquau bout vers les sources d’Oum Rabia, mère duprintemps, les deux tourtereaux s’él...
La région recèle des atouts favorables à léco-tourisme, mais il reste beaucoup à faire pour la  mise en valeur de ce patri...
Soudain L’eau devint intensément douce une impression de déjà vu l’envahissais à tel point   qu’elle réalisa la réalité de...
Et voila Iza qui sent les œufs sortir de son ventre après qu’ elle eu creusé une cuvette de    quelques dix cm de profonde...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mère, printemps, et poisson d'avril.

1 168 vues

Publié le

Mère, printemps et poisson d'avril est une brochure touristique rédigé dans un style artisitque par un groupe d'étudiants de l'Isitt dont Akajia Mounir et Chahid Slim. Cette brochure déploie un conte comme fil conducteur à travers lequel Akajia et Chahid vont décrire la région de Khénifra.

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 168
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mère, printemps, et poisson d'avril.

  1. 1. Mère, Printemps, et Poisson d’Avril
  2. 2. Mère, Printemps, et Poisson d’AvrilCette brochure encadrée par Monsieur Boubker Mohamed, et réalisée par Akajia Mounir, Chahid Slim, Barloub Rajae, et Mrabet Ghislane Année Universitaire : 2007-2008 2
  3. 3. DédicaceNous dédions cette brochure ainsi que tous nos sentiments les plus sincères à notre professeur de français, et en rendant hommage à l’âme de la défunte sœur d’Akajia Mounir, décédée au cours du projet, et dont la disparition a troublé nos cœurs et esprits, paix a son âme. 3
  4. 4. Remerciements Nous tenons vivement a remercier toute personne ayant contribué directement ou indirectement à la réalisation de cette brochure, a savoir, L’artisan Meknassi concepteur du coffret, L’artiste Fassi , dessinateurdes illustrations du conte, a l’ingéniosité et l’originalité de l’idée proposée, je n’oublierai jamais l’esprit d’équipe qui nous a lié pour la bonne cause pendant cette année universitaire mémorable. 4
  5. 5. Introduction Dans le but de promouvoir les atouts naturels et culturels de la région de khénifra, qui reste une région marginalisée. Isolée, et qui souffre des contraintes gouvernementales, de l’hostilité du climat qu’endurent leshabitants des patelins ruraux qui l’avoisinent, notre groupe composé de Akajia Mounir, originaire de Khénifra,Chahid Slim de Rabat, Barloub Rajae de Meknès, et Mrabet Ghizlane de la même ville dernièrement citée, a pris à contre cœur l’initiative pour ressortir la beauté secrète de cette région digne du titre du « château d’eau du Maroc » ou encore, « la Suisse du Maroc »,et mettre sous les projecteur ses problèmes éco- sociologique qui menacent les ressources naturelles , en eaux et forets, humaines, hommes et femmes, et faune, Iza et Sardin, les deux poissons héros de notre conte qui s’intitule : « Mère, Printemps, et Poisson d’Avril ». 5
  6. 6. Mère, printemps, et poisson d’avril… IL était une fois au temps où les animaux parlaient, une truite nommée Iza. Comme sessemblables, Iza jouissait d’une vie paisible au bord des cotes atlantiques du Maroc, son rêveétait de rejoindre les sources d’Oum Rabia la place où sa mère l’avait déposée pour voir le jour et dont elle a tant entendu parler. 6
  7. 7. Iza bien sûr, avait des amis, l’un d’eux était Sardin avec qui elle n’a pas tardé à nouer unerelation pleine d’amour qui aboutira plus tard au mariage. Cette union avait quelque peux, une contrainte vitale car la vie en haute mer était truffée de dangers, Requins, Poulpes, filets depêche, que de périls qui menaçaient sa vie de poisson et qui devait perpétuer la continuité de l’espèce, celle de La truite Fario « Salmo trutta fario », cest la truite indigène, dite sauvage, que lon trouve dans nos ruisseaux et rivières aux eaux courantes, fraîches et bien oxygénées. Iza savait depuis sa tendre jeunesse l’existence de ces sources légendaires du fleuve OumRabia celui qui apportait le printemps, la vie, le bonheur et avec qui le destin lui avait donnérendez-vous. Elle devra remonter le cours du grand fleuve le printemps venu, pour pondre ses œufs, et mourir laissant sa progéniture 7
  8. 8. En attendant, pendant la période s’étalant de novembre à février, et quand elle eu atteint 3ans , son instinct lui dictait de préparer le « grand voyage » qui consistait à monter la rivière d’Oum Rabia pour rejoindre ses fameuses sources , et qui ne se déroulera qu’avec sonbien aimé Sardin qui était une truite dévouée à sa tâche, toujours au devant des mésaventures qui les attendaient et qui, était prêt a faire le départ vers l’inconnu, mais déjà vu de ce fleuvedont les flancs foisonnant de faune et de flore , autant que ses eaux, étaient le berceau d’une civilisation berbère millénaire , située au cœur du moyen atlas c’était le trésor de la ville de khénifra , capitale des Zayanes, tribu berbère, située à 160 km de Fès, et à 300 km de Marrakech dans la province du même nom , elle fait partie de la région Meknès-Tafilalet , formée des préfectures Meknès-El Menzeh et Al Ismaïlia et de quatre provinces (El Hajeb, Ifrane, Khénifra et Errachidia) .Khénifra est considérée comme la perle des montagnes marocaines aux couleurs rougeâtres et surtout comme la capitale des lacs. 8
  9. 9. Située entre quatre grandes montagnes, Bamoussa à louest, Akllal à lest, Bouhayati au nordet Jbel Lahdid ou Bouwazal : montagne de fer en berbère au sud. La ville est traversée par le fleuve Oum Rabia. Le climat de cette région est continental ce qui influe sur lesamplitudes thermiques saisonnières, voire même journalières. À un hiver rigoureux succède un été chaud. La pluviométrie varie selon les régions entre 400 et 700 mm/an en moyenne. Cette ville est entouré par des montagnes qui dépassent les 2000m donc lhiver passe péniblement à cause des températures qui baisse jusquà - 15° c . 9
  10. 10. Cette ville célèbre par sa Kasbah , celle de Mouha ou Hammou Zayani, bâtie par le sultan Almoravide Ibn Tachfin sur le bord dOum Rabia, restaurée par le sultan Alaouite Moulay Ismaïl en 1688, dans le cadre de la construction de laxe stratégique allant de Meknès en passant par Azrou, Khénifra, jusquà Marrakech. La Kasbah dAdakhssal (à 15 km de la ville) et du fameux pont sur lOum Rabia dit « portugais », probablement construits à la même époque que la Kasbah de Khénifra. Historiquement, la présence portugaise na jamais été mentionnée dans des manuscrits de lépoque.Lhistoire de Khénifra est liée à ces deux monuments classés historiques par le Ministère de laCulture Marocain en tant que patrimoine national. La Kasbah de Mouha ou Hammou Zayani etle vieux pont marquent la conscience des Khnifris où le présent et le passé sentremêlent dansla conscience collective de ses générations. Ce pont est toujours érigé malgré les nombreusescrues quil a dû subir. Une légende sest forgée autour du vieux pont : on dit quil est bâti avec des œufs selon la tradition orale. 10
  11. 11. Aussi tôt dit, aussitôt fait, le couple de poissons commença à se diriger comme par enchantement vers des eaux de plus en plus douces celle d’Oum Rabia , le deuxième fleuvemarocain qui prend sa source dans le Moyen Atlas à 40 km de la ville de Khénifra et à 26 km de la ville de Mrirt, commune rurale dOum Rabia. Il est long de 600 km et débouche surlocéan Atlantique à Azemmour, situé à une altitude de 1240 m. Par son débit non négligeable de 117m /s, de nombreux barrages, huit y sont construits, les plus connus sont Bin el Ouidane, construit sur Oued El Aabid, du coté dAzilal, près de la ville de Beni Mellal et à 120 km de Khénifra ; et le barrage Maachou à lembouchure de lOum Rabia. Ce fleuve contribue au développement agricole de la plaine de Tadla et celle d’Abda-Doukkala. 11
  12. 12. Iza et son amant Sardin traversaient ce domaine si vaste, quand soudain ils se retrouvaientnez a nez avec un requin qui patientait pendant cette période de l’année a l’affut d’une victime qui passerait par là .Menaçant leurs existence, avec ses mâchoires acérées, il préparait sa charge destructrice en direction d’Iza. Instantanément, Sardin, par son courage et sa bravoure motivés par un amour éperdu pour sa compagne, se lança sur le squale esquivant avec vivacité ces coups de dents meurtriers pour le terrasser enfin. Son corps nonchalant, emporté par le courant vers les abysses offrait un spectacle de supériorité inaccoutumé, Iza admirait, stupéfaite l’exploit de son valeureux mari, le prédateur sera repêché, lui, par un habitant d’Azemmour, le découvrant dans ses filets. 12
  13. 13. Déterminés à entreprendre le voyage jusquau bout vers les sources d’Oum Rabia, mère duprintemps, les deux tourtereaux s’élancèrent à la conquête du renouveau tant prédit. Mais se qu’ils ne savaient guère c’est que cette biodiversité foisonnante était menacée. La pollution d’Oum Rabia dûe principalement aux rejets des eaux usées urbaines et industrielles et à lactivité agricole notamment lutilisation des fertilisants et des pesticides, les effets de cesdifférentes sources de pollution se traduit par la dégradation de la qualité des ressources eneaux souterraines et superficielles cette pollution menaçait aussi le revenu des pêcheurs , les prises se faisant de plus en plus rares dans ces eaux dont La richesse en poissons permet la création damodiations de droit de pêche régies par des arrêtés ministériels où les pêcheurspeuvent pratiquer différentes pêches à savoir ,Pêche à truite en rivières, pêche à truite dans les plans deaux, et pêche dans les eaux à poissons blancs. 13
  14. 14. La région recèle des atouts favorables à léco-tourisme, mais il reste beaucoup à faire pour la mise en valeur de ce patrimoine encore vierge une infrastructure adéquate aux besoins des populations et des pêcheurs locaux, vivant sous le joug de la pauvreté. L’un de ses jeunes pécheurs, malgré l’interdiction de pêcher pendant cette saison, et n’ayant point le choix pour assurer la pérennité a ca famille, pêchait par contrainte sur le bord de l’affluent. La destinée de Sardin allait être affectée par cet affront à la loi, sort si caractéristique de la nature qui ne réalisait son harmonie que par la loi du plus fort, Sardin est mort. Iza réalise à peine la longue et pénible absence qu’elle devra supporter ;Face à son corps inanimé sur le sol, elle pleure, avant de continuer sa remontée de l’affluent qui s’avère de plus en plus, un parcours du combattant. 14
  15. 15. Soudain L’eau devint intensément douce une impression de déjà vu l’envahissais à tel point qu’elle réalisa la réalité de l’évidence, c’était bien là qu’elle est née, dans ces eaux peuxprofondes, dans ces eaux froides, idéalement à 6° C, sur une frayère qui a des caractéristiques très spécifiques. Il a fallut tout à la fois du courant, une faible hauteur deau et une granulométrie du substrat qui convienne. La fécondation dure environ 40 jours dans une eau à 10° C .La croissance de la truite derivière dépend de son environnement. Elle est relativement lente dans les torrents que dans les lacs mais Sardin est mort ne laissant point de futur à ces œufs a cause du braconnage, de la pollution, et le non respect de la nature. 15
  16. 16. Et voila Iza qui sent les œufs sortir de son ventre après qu’ elle eu creusé une cuvette de quelques dix cm de profondeur, elle les y déposa étant sure et certaine qu’aucun mâle neviendra féconder, elle a donné la vie, et le terme acquiert ici tout son sens quand la dépouille de la défunte vient se heurter aux galets colorés étincelants par la lumière éblouissante du soleil de la région filtré par la clarté des eaux cristalline mais troublée par les détritus et déchets humains déversés dans le fleuve .Tout doucement, la vie reprendra son cycle ininterrompu, mais les enfants d’Iza ne reviendront pas à la même place, au même moment pour faire la même chose en vue de perpétuer l’existence et la survie de l’authenticité de ces sources et de ce fleuve unique au monde, un site digne d’un patrimoine de l’humanité. Un fleuve digne d’être surnommé « La Mère du Printemps . » 16

×