« ÉVOLUTION DESPRATIQUES DES JEUNESÀ LÈRE DU NUMÉRIQUE".Université d’Artois. Usages et pratiques documentairesdes jeunes à...
Sommaire2    Introduction. Les jeunes désertent-ils les bibliothèques ?    1. Ces jeunes qui sont-ils, comment sont-ils pe...
Le niveau moyen des études a3    fortement évolué                                                                Sous le  ...
Mais cela ne se traduit pas par une généralisation    de la fréquentation des bibliothèques4       Les hommes se détournen...
1. Ces jeunes qui sont-ils, comment5    sont-ils perçus ?                                    http://s.tf1.fr/mmdia/i/72/5/...
1. Ces jeunes qui sont-ils, comment sont-ils perçus ? 6Selon les                                                          ...
1. Ces jeunes qui sont-ils,7    comment sont-ils perçus ?                        Tosca consultants
1. Ces jeunes qui sont-ils… ? 8      COMMENT LE DIGITAL NATIVE VOIT-IL LE MONDE ?                                         ...
2. Quelles sont leurs         pratiques culturelles ?9    « Après une progression    massive et régulière, la    consommat...
Chaque nouvelle10                               génération voit une                                 progression de l’écout...
2. Quelles sont leurs         pratiques culturelles ?11                                                         La lecture...
2. Quelles sont leurs        pratiques culturelles ? 12                                                      Musique etLe ...
2. Quelles sont leurs      pratiques culturelles ?13      Plus de temps consacré aux médias. Très forte progression du mul...
3. Quelles sont leurs pratiques        d’information ? Cas des étudiants14 Quelques études sociologiques concernant les ét...
3. Quelles sont leurs pratiques     d’information ? Cas des étudiants15 Les doctorants de toutes générations ont en commun...
3. Quelles sont leurs pratiques      d’information ? Cas des étudiants16 Quelques études sociologiques concernant les étud...
3. Quelles sont leurs pratiques      d’information ? Cas des étudiants17Quelques éléments issus de ces études, enrapport a...
3. Quelles sont leurs pratiques     d’information ? Cas des étudiants18                                http://www.ithaka.o...
4. S’intéressent-ils à la         lecture numérique ?19       25% des jeunes (9-17 ans) ont lu un livre numérique.      ...
4. S’intéressent-ils à la         lecture numérique ?20        Intérêt marqué des plus jeunes pour le livre numérique et ...
Comment les faire revenir à la         bibliothèque ?21 Que proposer à ces jeunes, accrocs aux réseaux sociaux, mobinautes...
Comment les faire revenir à la         bibliothèque ?22 Que proposer à ces jeunes, accrocs aux réseaux sociaux, mobinautes...
Comment les faire revenir à la     bibliothèque ?23        Et n’oubliez pas de travailler votre image !                  ...
Comment les faire revenir à la     bibliothèque ?24        Innovez !                           Tosca consultants
Merci de votre attention !25     Service de veille sur les     mutations des bibliothèques     disponible sur      http://...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Evolution des pratiques des jeunes à l'ère du numérique

4 337 vues

Publié le

Publié dans : Développement personnel
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 337
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
622
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Evolution des pratiques des jeunes à l'ère du numérique

  1. 1. « ÉVOLUTION DESPRATIQUES DES JEUNESÀ LÈRE DU NUMÉRIQUE".Université d’Artois. Usages et pratiques documentairesdes jeunes à lère du numérique. Arras, 5 avril 2012
  2. 2. Sommaire2 Introduction. Les jeunes désertent-ils les bibliothèques ? 1. Ces jeunes qui sont-ils, comment sont-ils perçus ? 2. Quelles sont leurs pratiques culturelles ? 3. Quelles sont leurs pratiques d’information ? Cas des étudiants 4. S’intéressent-ils à la lecture numérique ? Comment les faire revenir à la bibliothèque ? Tosca consultants
  3. 3. Le niveau moyen des études a3 fortement évolué Sous le double effet de la scolarisation croissante et de l’allongement de la durée des études Très longtemps, la fréquentation d’une bibliothèque et le niveau d’étude étaient fortement corrélés. Tosca consultants
  4. 4. Mais cela ne se traduit pas par une généralisation de la fréquentation des bibliothèques4 Les hommes se détournent des bibliothèques (sauf les plus de 60 ans). Un fléchissement s’observe chez les jeunes femmes. Pratiques culturelles, 1973-2008. Sondage auprès d’un échantillon représentatif de la population française Source Dynamiques générationnelles et pesanteurs de 15 ans et plus; la taille de l’échantillon était de 2 000 individus en sociales. Olivier Donnat* 1973, 3 000 en 1981, 5 000 en 1989, 4 353 en 1997 et 5 000 en 2008 Tosca consultants
  5. 5. 1. Ces jeunes qui sont-ils, comment5 sont-ils perçus ? http://s.tf1.fr/mmdia/i/72/5/3661725nxyia.jpg?v=1 Tosca consultants
  6. 6. 1. Ces jeunes qui sont-ils, comment sont-ils perçus ? 6Selon les Pour lesfrançais, moins deles jeunes 30 ans, lessont révoltés, jeunes sontpeu engagés; révoltés,égoïstes, égoïstes,intolérants, paresseuxparesseux peumais engagés.pragmatiques La fracture générationnelle en France, Sondage auprès d’un échantillon représentatif de la population française Tosca consultants Source novembre 2011. Etude Ipsos Logica de 15 ans et plus; la taille de l’échantillon était de 1.014 individus. Business Consulting pour Le Monde Entretien téléphonique les 18 et 19 novembre 2011.
  7. 7. 1. Ces jeunes qui sont-ils,7 comment sont-ils perçus ? Tosca consultants
  8. 8. 1. Ces jeunes qui sont-ils… ? 8 COMMENT LE DIGITAL NATIVE VOIT-IL LE MONDE ? Les politiques manquent de « L’individu numérique « Ruser, trouver lesUn autre crédibilité à ses yeux. Il déteste les temps bons plans, être malin Il montre une estime etrapport au respecte la compétence morts et l’inactivité et sont ses principales une admirationtemps, à mais pas l’autorité liée à la comble ces vides par postures, quand il marquées pour sesl’espace, à hiérarchie ou à l’âge et n’a une hyperactivité consomme ou quand il parentsl’autorité que faire des dimensions numérique » travaille. » statutairesUn autre Multitâche, il a des Il privilégie les supports de Le consensus sur l’infor-rapport à Un besoin d’accéder difficultés de concen- connaissance les plus mation et son partagel’apprentissage aux connaissances de tration et un besoin pratiques et les plus définissent l’utilité de manière rapide. d’activités variées pour illustrés l’information et sa valeur éviter la lassitude. (génération Wikipedia) Il recherche convivialité et bien-être individuel au sein L’entreprise, s’accapare la richesse produite par de l’équipe de travail. Il revendique une liberté indi-Un autre ses salariés, est le lieu de tous les arbitraires : viduelle, un respect de la personne (politesse, structurerapport au horaire imposé, exigences de reporting , horizontale des relations), une valorisation et reconnais-travail décisions arbitraires, humiliations publiques… sance du travail et des capacités individuelles (mana- gement positif), une variété et une diversité des tâches GENE-TIC : comprendre la vision des « GENE-TIC a choisi d’étudier de façon globale, l’évolution des usages et premiers individus numériques pour représentations du numérique sur les jeunes consommateurs en les comparant à Source un groupe témoin dit « analogique » composé de 40 hommes et femmes de 35 mieux anticiper leurs comportements à 55 ans. Le Tosca consultants a eu lieu de fin novembre 2009 à mi- recueil d’informations de demain. Étude BVA février 2010 auprès de 98 jeunes âgés de 18 à 24 ans. »
  9. 9. 2. Quelles sont leurs pratiques culturelles ?9 « Après une progression massive et régulière, la consommation intensive de télévision a récemment reculé dans les milieux jeunes et diplômés » Tosca consultants
  10. 10. Chaque nouvelle10 génération voit une progression de l’écoute de musique enregistrée Chaque nouvelle génération voit un recul de la lecture quotidienne des journaux
  11. 11. 2. Quelles sont leurs pratiques culturelles ?11 La lecture occasionnelle de livres se maintient chez les femmes La lecture régulière de livres est en chute libre Tosca consultants
  12. 12. 2. Quelles sont leurs pratiques culturelles ? 12 Musique etLe livre est à télé profitentla fois d’un effet depénalisé par générationun effetd’âge et parun effet degénération Tosca consultants
  13. 13. 2. Quelles sont leurs pratiques culturelles ?13 Plus de temps consacré aux médias. Très forte progression du multitâche. Plus de télé, de musique, d’ordinateur et de jeux vidéo. Moins de temps consacré à la lecture. GENERATION M2 Media in the Lives Nationally representative survey of 2,002 3rd–12th grade students, ages 8– of 8- to 18-Year-Olds 18, including a subsample of 702 respondents who also volunteered to Source complete seven-day media use diaries. The study was conducted from October A Kaiser Family Foundation Study Tosca consultants 20, 2008 through May 7, 2009. JANUARY 2010
  14. 14. 3. Quelles sont leurs pratiques d’information ? Cas des étudiants14 Quelques études sociologiques concernant les étudiants Researchers of Tomorrow conduit une étude de 3 ans sur les pratiques de recherche des doctorants anglais [A three year (BL/JISC) study tracking the research behaviour of Generation Y doctoral students]. Le rapport annuel de juin 2010 est disponible à l’adresse suivante http://explorationforchange.net/attachments/056_RoT%20Year%201%20report%20final%20100622.pdf . Le rapport final de mai 2011 est également disponible en ligne : ttp://explorationforchange.net/attachments/059_Researchers%20of%20Tomorrow%20Year%202%20report%20final%20110510.pdf . Les doctorants anglais de la génération Y :  montrent de bonnes capacités de recherche d’information, probablement meilleures que celles des générations antérieures, sans être subjugués par les nouvelles technologies ;  utilisent massivement les ressources numériques sans pour autant négliger les documents imprimés qui conservent une forte image de qualité et qui font autorité ;  maîtrisent les technologies de l’information et de la communication mais pas de manière plus avancée que les précédentes générations ;  n’utilisent pas de manière assidue les derniers applications technologiques dans leurs recherche, préférant adopter une approche prudente et bien souvent en opposition avec leur usage personnel du web ;  n’abaissent leur niveau d’exigence dans l’exhaustivité et la complétude des recherches documentaires, suivant en cela les conseils de leurs directeurs de thèse ;  ne sont pas plus enclins que les générations précédentes à partager les résultats de leurs résultats. Tosca consultants
  15. 15. 3. Quelles sont leurs pratiques d’information ? Cas des étudiants15 Les doctorants de toutes générations ont en commun :  de fortes exigences de rapidité,  l’utilisation fréquente de Google pour commencer des recherches d’informations  une utilisation intensive des ressources de leur bibliothèque, sans pour autant fréquenter celle-ci Les jeunes doctorants se distinguent de leurs aînés par les pratiques suivantes  une utilisation probablement plus fréquente des bases de citation,  une utilisation moins fréquente du prêt inter,  un moindre recours aux bibliothécaires spécialiste de leur domaine de recherche, même s’ils éprouvent des difficultés à se procurer les documents recherchés,  un recours plus fréquent à leur directeur de thèse pour identifier les documents pertinents, pour utiliser des outils technologiques spécialisés ou pour obtenir une simple assistance lors de leurs recherches documentaires.
  16. 16. 3. Quelles sont leurs pratiques d’information ? Cas des étudiants16 Quelques études sociologiques concernant les étudiants The Digital Information Seeker: Report of the Findings from Selected OCLC, RIN, and JISC User Behaviour Projects http://www.jisc.ac.uk/publications/reports/2010/digitalinformationseekers.aspx Le JISC effectue une synthèse de 12 études concernant les pratiques de recherche et l’usage des bibliothèques  User behaviour in resource discovery (JISC, November 2009), http://www.jisc.ac.uk/whatwedo/programmes/inf11/userbehaviourbusandecon.aspx  Students’ use of research content in teaching and learning (JISC, November 2009), http://www.jisc.ac.uk/media/documents/aboutus/workinggroups/studentsuseresearchcontent.pdf  JISC national e-books observatory project: Key findings and recommendations (JISC/UCL, November 2009), http://www.jiscebooksproject.org/  E-journals: Their use, value and impact (RIN, April 2009), http://www.rin.ac.uk/our-work/communicatingand-disseminating-research/e-journals-their-use-value-and-impact  Online catalogs: What users and librarians want (OCLC. March 2009), http://www.oclc.org/us/en/reports/onlinecatalogs/default.htm  Seeking synchronicity: Evaluating virtual reference services from user, non-user and librarian perspectives (OCLC/ IMLS/ Rutgers, June 2008), http://www.oclc.org/research/projects/synchronicity/default.htm  Information behaviour of the researcher of the future (CIBER/UCL, commissioned by BL and JISC, January 2008), http://www.jisc.ac.uk/media/documents/programmemes/reppres/gg_final_keynote_11012008.pdf  Researchers’ use of academic libraries and their services (RIN/CURL, April 2007), http://www.rin.ac.uk/our-work/using-and-accessing-information-resources/researchers- use-academiclibraries- and-their-serv  Researchers and discovery services: Behaviour, perceptions and needs (RIN, November 2006), http://www.rin.ac.uk/our-work/using-and-accessing-information-  Sense-making the information confluence: The whys and hows of college and university user satisficing of information needs (IMLS/Ohio State University/OCLC, July 2006), http://www.oclc.org/research/projects/imls/default.htm  College students’ perceptions of libraries and information resources (OCLC, April 2006), http://www.oclc.org/us/en/reports/perceptionscollege.htm  Perceptions of libraries and information resources (OCLC, December 2005), http://www.oclc.org/us/en/reports/2005perceptions.htm Tosca consultants
  17. 17. 3. Quelles sont leurs pratiques d’information ? Cas des étudiants17Quelques éléments issus de ces études, enrapport avec les outils de recherche :o proposer des recherches à la Google,o faire gagner du temps aux usagers grâce à la mise en œuvre d’un résolveur de liens et d’un outil de recherche fédérée,o faciliter l’accès aux documents identifiés,o ne pas occulter les ressources imprimées des bibliothèques,o proposer des services de référence en ligne et d’assistance à la recherche en ligne,o promouvoir le recours aux bibliothécaires pour les recherches délicates. Tosca consultants
  18. 18. 3. Quelles sont leurs pratiques d’information ? Cas des étudiants18 http://www.ithaka.org/ithaka-s-r/research/faculty-survey 2000-2009/Faculty%20Study%202009.pdf Etude menée par Ithaca S+R aux Etats- Unis; 3025 questionnaires ont été exploités
  19. 19. 4. S’intéressent-ils à la lecture numérique ?19  25% des jeunes (9-17 ans) ont lu un livre numérique.  57% des jeunes sont intéressés par le livre numérique  Un tiers lirait davantage de livres s’ils étaitent numériques  Selon ces jeunes, la lecture plaisir développe l’imagination (43%), fait rêver (36%) et permet d’obtenir des informations (21%).  9 enfants sur 10 disent qu’ils ont beaucoup plus de chances de finir un livre s’ils l’ont choisi eux-mêmes. 2010 Kids & Family Nationally representative sample of 1,045 children age 6–17 and their Source Reading Report™ parents (2,090 total respondents). The study was conducted in spring 2010 Turning the Page in the Digital Age Chez les plus jeunes, la lecture numérique accompagnée par les parents peut contrarier lapprentissage de la lecture. C’est le syndrome « fais pas ci, fais pas ça » . http://ideas.time.com/2011/12/20/why- Article du Time Source ereading-with-your-kid-can-impede- learning/
  20. 20. 4. S’intéressent-ils à la lecture numérique ?20  Intérêt marqué des plus jeunes pour le livre numérique et réticence des adolescents.  66 % des adolescents disent préférer le livre imprimé et 8 % le livre numérique.  Ils mettent en avant l’impossibilité de partager les livres numériques et s’irritent des nombreuses restrictions d’usage (14 % en 2011 contre 6 % en 2010).  Ils voudraient lire sur leur téléphone ou leur iPod Touch mais l’écran est trop petit.  La vente de livres numériques sur les réseaux sociaux permettrait un fort développement de leur diffusion auprès des adolescents. . Article rendant compte de deux enquêtes en ligne. Surveys conducted by RR http://paidcontent.org/article/419- Bowker’s PubTrack Consumer in October and November. 2011 : one of 1,000 Source new-stats-kids-find-e-books-fun-and- parents of children ages 0 to 12, and one of 1,000 13- to 17-year-olds. Study was cool-but-teens-are-still-reluctant/ presented at Publishers Launch Conferences “Children’s Publishing Goes Digital”.
  21. 21. Comment les faire revenir à la bibliothèque ?21 Que proposer à ces jeunes, accrocs aux réseaux sociaux, mobinautes, plutôt versés dans l’internet ludique1 que professionnel …? Il faut leur simplifier la vie avec des applications mobiles. Cela répond à une demande de souplesse (horaires) et de services personnalisés. Voici celles qu’ils attendent selon . le Library journal (http://www.thedigitalshift.com/2012/02/mobile/th e-state-of-mobile-in-libraries-2012/#apps) 1 Le Library journal souligne ainsi que 59 % des étudiants n’utilisent pas les réseaux sociaux pour leurs études : http://lj.libraryjournal.com/2012/02/academic-libraries/most- students-dont-use-social-media-to-study/
  22. 22. Comment les faire revenir à la bibliothèque ?22 Que proposer à ces jeunes, accrocs aux réseaux sociaux, mobinautes, plutôt versés dans l’internet ludique que professionnel …? Il faut jouer la carte de la Il faut jouer la carte des convivialité des lieux avec une ressources numériques (vidéo à la bibliothèque où l’on se sent demande, musique, presse en ligne, comme chez soi et où l’on autoformation…) directement pourra aussi bien se détendre, consultables chez soi ou mieux se cultiver, étudier, seul ou en depuis son mobile (chez les jeunes et groupe, en silence ou dans les CSP+) . l’échange…
  23. 23. Comment les faire revenir à la bibliothèque ?23  Et n’oubliez pas de travailler votre image ! Tosca consultants
  24. 24. Comment les faire revenir à la bibliothèque ?24  Innovez ! Tosca consultants
  25. 25. Merci de votre attention !25 Service de veille sur les mutations des bibliothèques disponible sur http://twitter.com/marcmaisonneuve ou par fil RSS http://twitter.com/statuses/user_timeline/74480543.rss http://www.facebook.com/pages/Paris-France/Tosca-consultants/47222899149 ou en page veille : http://www.toscaconsultants.fr/veille.htm Tosca consultants

×