Rééducation des syndromes
pubiens	

Apports du suivi des Sprinters et des Hurdlers
du pôle France d’athlétisme 	

Marc Mic...
Les Syndromes pubiens 	

•  Tendinopathies d’insertions des Adducteurs et/ou Abdominaux.	

• Arthropathies pubiennes.	

• ...
Athlètes les plus touchés 	

• 110mH 70 % => 10 haies de h=1,06 m intervalle de 9,14 m 	

• 200m => vitesse en virage 	

•...
Facteurs de risques	

• Haies => chutes / technique de franchissement.	

•  Virages => forces centripète et centrifuge et ...
Eléments de Biomécanique 	

•  Hyperlordose lombaire est souvent associée à un flexum de hanche.	

⇒ Flexion hanche proximo...
Conséquences : 	

• Excès de compression au
niveau du labrum. 	

• Excès de cisaillement au
niveau du pubis et des
sacro-i...
•  Déficit de rotations surtout médiale
des hanches 	

jambe de retour +++ ou
gauche dans virage 	

peu d’ absorption des c...
Désordres de la stabilisation latérale du fémur.	

• Dépend des muscles internes ADD et externes MF, CBF, TFL
qui redresse...
Insuffisance des Fléchisseurs de Hanche et Instabilité du bassin. 	

Les muscles adducteurs sont fléchisseurs de hanche acce...
• Ces raisons et d’autres conduisent : 	

- Arthropathies pubiennes avec oedèmes osseux parfois
fissuration cartilagineuse....
Rééducation des syndromes pubiens	

Bibliographie : nombreux protocoles 	

-  STANISH sur les ADD. 	

-  MTP/ physio / mas...
Notre expérience	

Protocoles de rééducation différents en fonction de l’atteinte 	

• Arthropathie pubienne. 	

• Atteint...
Les éléments utiles de physiothérapie : 	

• Système ESTMC ® Electrostimulateur de la micro circulation :	

Utilisation d’...
• Ondes de chocs radiales :	

Délivrer au travers d’un applicateur une variation importante de
pression sur un temps très ...
Arthropathie pubienne 	

• Lésion cartilagineuse vraie avec épanchement articulaire.	

	

Douleur locale irradiante en hau...
• Rééducation : créer un milieu environnant favorable.	

Utiliser tous les moyens pour diminuer les contraintes
mécaniques...
Phase subaiguë : 	

Renforcement musculaire abdominale +++ transverse. 	

Le Picard : « habiller le pauvre plutôt que de d...
Atteinte tendineuse des ADD	

• Faire la différence entre inflammation pure ou lésion des fibres
tendineuses. 	

• Managemen...
• Problème majeur : mauvaise vascularisation du complexe os-
tendon. 	

• Peu de vaisseaux venant de l’os et du muscle. 	
...
• Lésion tendineuse : 	

Phase aigue : 	

Stimuler l’apport sanguin dans la région => ESTMC® / ODC	

Induire des contraint...
Adaptation Anatomique	

• Devrait être la phase initiale de tout renforcement musculaire. 	

=> construire des bases anato...
• Traitement conjoint des lésions associées : hanche / rachis 	

• Débuter un travail des muscles latéraux de la hanche. 	...
• Phase subaiguë : 	

• Amplification renforcement +++ visée fonctionnelle.	

• Préparation physique. 	

• Réathlétisation ...
Vasculariser 	

Entretenir et développer 	

flexibilité 	

mécanique articulaire 	

Base de l’entrainement de la force 	

A...
Conclusion 	

• Rééducation des syndromes pubiens est complexe. 	

• Souvent trop symptomatologique, stéréotypée, elle cib...
MERCI 	

© Marc Michnowski MKDE - 23 Avenue Niel – 75017 Paris - marctecartm@gmail.com
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

physiotherapy for pubic or pelvic syndrome

618 vues

Publié le

physiotherapy for pubic or pelvic syndrome

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
618
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

physiotherapy for pubic or pelvic syndrome

  1. 1. Rééducation des syndromes pubiens Apports du suivi des Sprinters et des Hurdlers du pôle France d’athlétisme Marc Michnowski MKDE , 23 Av Niel – 75017 Paris – marctecartm@gmail.com
  2. 2. Les Syndromes pubiens •  Tendinopathies d’insertions des Adducteurs et/ou Abdominaux. • Arthropathies pubiennes. • Lésions “associées” : hanche / lombaire …. ⇒ Micro traumatiques : 70 % ⇒ Traumatiques : lésions tendineuses / “entorses” pubis Plus largement : douleurs du complexe lombo-pelvi fémorale irradiantes racine de la cuisse Exclusion du syndrome parieto-abdominal
  3. 3. Athlètes les plus touchés • 110mH 70 % => 10 haies de h=1,06 m intervalle de 9,14 m • 200m => vitesse en virage • 100m => cumul 100m et 200m • 400m et 400mH Peu de femme => 100mH h= 84cm
  4. 4. Facteurs de risques • Haies => chutes / technique de franchissement. •  Virages => forces centripète et centrifuge et taille de l’athlète. • Hyperlordose / scoliose => population africaine ou caraïbe. • Déficit d’amplitude des hanches => +++ Rotation médiale. • Technique de course => +++ cycle arrière. •  Méthode d’entrainement => musculation / chariots lestés / escaliers / bondissements
  5. 5. Eléments de Biomécanique •  Hyperlordose lombaire est souvent associée à un flexum de hanche. ⇒ Flexion hanche proximo-distale. Franchissement nécessite hyper-flexion de hanche côté jambe d’ attaque puis coté jambe de retour et de l’ extension puis de la flexion de hanche. Un déficit de flexion des hanches => Butées prématurées alternatives des hanches compensées par rotation iliaque postérieure et élévations branches pubiennes puis cyphose lombaire. Un déficit d ’extension de la jambe de retour => Compensée par rotation iliaque antérieure et abaissement de la branche pubienne puis lordose lombaire.
  6. 6. Conséquences : • Excès de compression au niveau du labrum. • Excès de cisaillement au niveau du pubis et des sacro-iliaque. • Excès de pression au niveau des étages lombaires.
  7. 7. •  Déficit de rotations surtout médiale des hanches jambe de retour +++ ou gauche dans virage peu d’ absorption des contraintes dans la coxo-fémorale. compression et cisaillement pubis.
  8. 8. Désordres de la stabilisation latérale du fémur. • Dépend des muscles internes ADD et externes MF, CBF, TFL qui redressent la courbure de l’os. • Couple à l’action anti-flambage du fémur et coaptateur de la coxo-fémoral. • Ratio normal théorique ADD/ABD proche de 90% • +++ Faiblesse des ABD et rétraction des ADD => course pied et genou en dedans • Augmentation des contraintes de traction sur ADD et de compression/cisaillement sur les branches pubiennes.
  9. 9. Insuffisance des Fléchisseurs de Hanche et Instabilité du bassin. Les muscles adducteurs sont fléchisseurs de hanche accessoires. En cas d’ insuffisance des fléchisseurs principaux : ilio-psoas ++ Recrutement dynamiques des ADD accessoires, déjà bien sollicités en statique dans le maintient latéral du bassin et du fémur. Or le Sprint implique une utilisation musculaire à 100 % y compris des muscles accessoires. Sur-utilisation => tendinopathies des ADD.
  10. 10. • Ces raisons et d’autres conduisent : - Arthropathies pubiennes avec oedèmes osseux parfois fissuration cartilagineuse. - Projections douloureuses vers les abdominaux et contractures excessives ADD. Associées ou non lésions tendons ADD / Ischio-Jambier +/- oedèmes osseux des branches pubiennes , ischions fissure => rupture partielle CAFA / lésion labrum / Lombalgie discale et articulaire Rare lésion abdominale +++ projection douloureuse
  11. 11. Rééducation des syndromes pubiens Bibliographie : nombreux protocoles -  STANISH sur les ADD. -  MTP/ physio / massage classique / étirements / gainage 3 faces. -  Serpillère en charge. -  Renforcement des abdominaux. -  Protocole Toronto. Certains sont purement symptomatologiques.
  12. 12. Notre expérience Protocoles de rééducation différents en fonction de l’atteinte • Arthropathie pubienne. • Atteinte myo-aponévrotique et/ou tendineuse. • Lésions associées. Comment manager l’inflammation ? Est elle utile ? Y a t’il un élément à faire cicatriser ?
  13. 13. Les éléments utiles de physiothérapie : • Système ESTMC ® Electrostimulateur de la micro circulation : Utilisation d’un courant de type radio fréquence (485 Mhz) non invasif sur un trajet donné entre deux points ou localement Provoque petites ou grandes variations de température à travers les tissus. Induit petites ou grandes variations de flux de circulation sanguine. Buts : drainage => vascularisation => assouplissement tissulaire Avantages : Effet antalgique, technique manuelle et active.
  14. 14. • Ondes de chocs radiales : Délivrer au travers d’un applicateur une variation importante de pression sur un temps très court qui libère une énergie qui se propage dans les tissus cibles pour les faire réagir. Modifications des paramètres biochimiques impliqués dans le processus cicatriciel. Tendon / muscles / enthèses / os Techniques de physiothérapie actives qui permettent un traitement manuel simultané à leurs applications.
  15. 15. Arthropathie pubienne • Lésion cartilagineuse vraie avec épanchement articulaire. Douleur locale irradiante en haut, bas et en arrière. Phase aigue : Traitement surtout médical, inflammation est peu utile Infiltrations: corticoïde / acide hyaluronique +/- PRP
  16. 16. • Rééducation : créer un milieu environnant favorable. Utiliser tous les moyens pour diminuer les contraintes mécaniques au niveau de la région pubienne. -  Thérapie Manuelle hanche / bassin / rachis …. -  Relâchement des muscles ADD, psoas , abdominaux, IJ, fessiers …. -  Etirements chaines postérieures, assouplissements rachis. -  Physiothérapie antalgique et décontracturante.
  17. 17. Phase subaiguë : Renforcement musculaire abdominale +++ transverse. Le Picard : « habiller le pauvre plutôt que de déshabiller le riche » Renforcement 4 faces des muscles autour des hanches. Gainage : exercices fonctionnels de stabilisation du bassin. Correction technique de course. Routine prévention en PP => Reprise progressive.
  18. 18. Atteinte tendineuse des ADD • Faire la différence entre inflammation pure ou lésion des fibres tendineuses. • Management de l’inflammation différent. Inutile / utile ??? => cicatrisation • Diagnostic précis => clinique et imagerie de bonne qualité. - lésion enthèse avec oedèmes os - fissuration du tendon - lésion myo-aponévrotique - rupture partielle
  19. 19. • Problème majeur : mauvaise vascularisation du complexe os- tendon. • Peu de vaisseaux venant de l’os et du muscle. => Lenteur ou arrêt de cicatrisation. Inflammation est élément de base de la cascade cicatricielle. Ne pas la diminuer sous prétexte de chercher l’antalgie.
  20. 20. • Lésion tendineuse : Phase aigue : Stimuler l’apport sanguin dans la région => ESTMC® / ODC Induire des contraintes mécaniques => Adaptation Anatomique. => dosées pour stimuler la vascularisation intra-tendineuse. stimuler la production de fibres tendineuses. Mettre en place un milieu environnant favorable : ⇒ Thérapie Manuelle hanche/ bassin / rachis. ⇒ Débuter un travail du transverse de l’abdomen.
  21. 21. Adaptation Anatomique • Devrait être la phase initiale de tout renforcement musculaire. => construire des bases anatomiques solides : -  développer la vascularisation intra-musculaire et tendineuse. -  développer le nombre et la taille des fibres. -  3 modes C/S/E lente => rapide / indolore. -  5 à 6 séries de 12 reps 3 à 5 fois semaine. -  3 à 6 semaines en augmentant la résistance au fil du temps. -  Libre => Résistances Manuelles => Elastiques / Mécaniques.
  22. 22. • Traitement conjoint des lésions associées : hanche / rachis • Débuter un travail des muscles latéraux de la hanche. • Contrôle imagerie à 3 et 6 semaines en fonction de l’évolution clinique. • Echec de cicatrisation => PRP => Chirurgie
  23. 23. • Phase subaiguë : • Amplification renforcement +++ visée fonctionnelle. • Préparation physique. • Réathlétisation +++ fonctionnelle visant le sport pratiqué. • Correction technique si possible. • Mise en place de routines préventives sous forme de circuit training basées sur le principe des adaptations anatomiques.
  24. 24. Vasculariser Entretenir et développer flexibilité mécanique articulaire Base de l’entrainement de la force Adaptation Anatomique
  25. 25. Conclusion • Rééducation des syndromes pubiens est complexe. • Souvent trop symptomatologique, stéréotypée, elle cible peu les différentes atteintes anatomiques et leurs étiologies. • Primordial d’avoir un fin diagnostic fin et d’identifier les causes. • Sous peine d’échec du traitement, de chronicité ou de récidive. • Rééducation n’est pas spécifique au sport pratiqué. • Par contre la préparation physique doit elle, être spécifique, et inclure des éléments préventifs avant la survenue des troubles en identifiant les sujets à risques.
  26. 26. MERCI © Marc Michnowski MKDE - 23 Avenue Niel – 75017 Paris - marctecartm@gmail.com

×