Les mystères de la voix chantéeLes mystères de la voix chantée
« Cette voix d'un autre ordre ne vient pas d'un autre monde...
L’instrument vocalL’instrument vocal
L’instrument vocal, comme une harpe éolienne, est à la fois cordes
et vent.
Il comporte :
1. Un compresseur hydropneumatiq...
1. Les régulateurs de pression1. Les régulateurs de pression
L’art du chant impose de maintenir la positionL’art du chant impose de maintenir la position
inspiratoire tout en expirant...
Périnée
Muscle transverse
de l'abdomen
Diaphragme
A. L'étage hydrauliqueA. L'étage hydraulique
La masse abdominale est incompressible.
Par le jeu sélectif des muscles qui l'enveloppent elle
peut se déplacer afin de co...
En haut
Le diaphragme
Au pourtour
Le muscle
transverse
Au pourtour
Le muscle
transverse
Muscles du plancher périnéal
En bas
Le périnée
Jeu naturel desJeu naturel des
actions – réactionsactions – réactions
lors de l'inspirationlors de l'inspiration
a. Le muscle transverse du thorax,a. Le muscle transverse du thorax,
b. le grand dorsal,b. le grand dorsal,
c. le grand pe...
a. Le musclea. Le muscle
transverse du thoraxtransverse du thorax,,
situé à l'arrièresitué à l'arrière
du sternum,du stern...
b. le muscle grand dorsalb. le muscle grand dorsal
c. le muscle grand pectoralc. le muscle grand pectoral
Les muscles « cathédrale »Les muscles « cathédrale »
Le grand pectoral,Le grand pectoral,
le grand dorsal,le grand dorsal,...
Le muscle grand pectoralLe muscle grand pectoral
Le muscle grand dorsalLe muscle grand dorsal
DeltoïdeDeltoïde
Arrière
Avant
2. La soufflerie2. La soufflerie
Analogie
hydro-
pneumatique
La technique ventilatoire du chanteur :La technique ventilatoire du chanteur :
la lutte vocale, l'appui, le soutien.la lut...
L' appui correspond à la sensation de pousser
vers le bas en élargissant la taille pendant
l'expiration cantatoire.
Il est...
Le soutien correspond à la sensation de
contraction sous-ombilicale et de serrage du
ventre.
Il est dû à la force déployée...
SOUTIEN
SOUTIEN
Forces mises en jeu dans le chantForces mises en jeu dans le chant
La lutte vocale est le jeu, la lutte, le
bras de fer entre l'appui et le soutien,
entre l'inspiration et l'expiration
exer...
3.Le vibrateur :3.Le vibrateur :
les cordes vocalesles cordes vocales
et leur système d'ajustementet leur système d'ajuste...
4. Les cavités de résonance4. Les cavités de résonance
ou tractus vocalou tractus vocal
Au sortir des cordes vocales le son ressembleAu sortir des cordes vocales le son ressemble
plus à un bruit, comme un frémi...
Pour cette expériencePour cette expérience
auditive il vous fautauditive il vous faut
un bocal allongéun bocal allongé
un ...
3. Remplissez le bocal à3. Remplissez le bocal à
moitiémoitié
4. Pincez la corde4. Pincez la corde
5. Écoutez le son5. Éco...
Si on réduit le volume d'air contenu dans le bocal en ajoutant deSi on réduit le volume d'air contenu dans le bocal en ajo...
Les cavités de résonance en chantLes cavités de résonance en chant
Les cavités de résonance en chant seLes cavités de résonance en chant se
répartissent en 3 zonesrépartissent en 3 zones
1....
1.La cavité buccale1.La cavité buccale
L'articulation temporo mandibulaireL'articulation temporo mandibulaire
se situe juste en avant du trouse situe juste en av...
Tous musclesTous muscles
détendus ladétendus la
bouche est ouvertebouche est ouverte
passivement.passivement.
A partir de sa position de béance passiveA partir de sa position de béance passive
l'ATM peut s'ouvrir activement plusl'AT...
B. La langue etB. La langue et
son squelette, l'os hyoïde.son squelette, l'os hyoïde.
La langue
Muscle de la houppe
Grande corne de l'os
hyoïde
Ventre antérieur du digastrique
Milo hyoïdien
Genioglosse
Styloglosse
Geni...
ia o
Articulation des voyelles a-i-o parléesArticulation des voyelles a-i-o parlées
Quadrilatère vocalique pour la voix parléeQuadrilatère vocalique pour la voix parlée
L'articulation propre au chant lyriqueL'articulation propre au chant lyrique
PréalablesPréalables
1.Le chanteur1.Le chanteur
abandonne laabandonne la
mandibulemandibule
ouverteouverte
passivementpassivement
2.Le chanteur maintient le larynx2.Le chanteur maintient le larynx
abaissé en position inspiratoire,abaissé en position in...
4.Le chanteur soulève les4.Le chanteur soulève les
pommettes et avance les lèvres enpommettes et avance les lèvres en
rapp...
Ce mouvement complexeCe mouvement complexe
s'effectue grâce à la contractions'effectue grâce à la contraction
simultanée d...
Par le travail de la langue lePar le travail de la langue le
chanteur déplace la zonechanteur déplace la zone
vibratoire d...
Articulation comparative desArticulation comparative des
voyellesvoyelles
Voyelles parlées Voyelles chantées
Articulation des consonnesArticulation des consonnes
en chanten chant
En chant les consonnesEn chant les consonnes
postérieures comme le gue, lepostérieures comme le gue, le
ke, le re sont art...
2.L'espace pharyngal2.L'espace pharyngal
supérieur : Le vélum ou palaissupérieur : Le vélum ou palais
moumou
Il est intéressant de noter que le muscle tenseur du
voile du palais s'insère sur le crochet de
l'aile interne de l'apophy...
3.L'espace pharyngal3.L'espace pharyngal iinférieurnférieur
peut être élargi en le maintenant enpeut être élargi en le mai...
Le recul cervicalLe recul cervical
Mécanisme du recul cervicalMécanisme du recul cervical
Les muscles pré vertébraux tapissent la partie antérieure des
corps vertébraux et sont insérés sur l'apophyse basilaire en...
Spécificité acoustique des cavitésSpécificité acoustique des cavités
résonantiellesrésonantielles
AO Aucune modification des cavités: chanter comme on parle.
(A correspond à la note fondamentale choisie pour l'expérience...
Lors de l'élévation du voile (AO1) nous observons un renforcement des
harmoniques très marqué aux environs des 4500 hertz(...
L'élargissement de l'espace pharyngal inférieur(AO2)ainsi que ce même
élargissement associés à l'antériorisation (AO23) fa...
A023
2
O
O
O
H
e
rt
z
Si les chanteuses élargissent les cavités supérieure, inférieure et
antériorise le son de manière concomitante nous observ...
1.La dilatation de l'espace pharyngal inférieure1.La dilatation de l'espace pharyngal inférieure
«arrondi» et enrichit la ...
Je l'écoute.Je l'écoute.
Ce n'est qu'une voix humaineCe n'est qu'une voix humaine
Qui traverse les fracas de la vie etQui ...
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantée
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les mystères de la voix chantée

708 vues

Publié le

Conférence donnée en 2011 au choristes du Choeur Symphonique de Liège

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
708
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
109
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les mystères de la voix chantée

  1. 1. Les mystères de la voix chantéeLes mystères de la voix chantée « Cette voix d'un autre ordre ne vient pas d'un autre monde...« Cette voix d'un autre ordre ne vient pas d'un autre monde... Elle vient du temps intérieur de l'homme,Elle vient du temps intérieur de l'homme, et aussi de la nature extérieure.et aussi de la nature extérieure. Si cette voix ne nous révèle pas les mystères de l'au-delà,Si cette voix ne nous révèle pas les mystères de l'au-delà, elle peut rappeler à l'homme le mystère dont il est porteur. »elle peut rappeler à l'homme le mystère dont il est porteur. » JANKÉLÉVITCH V.JANKÉLÉVITCH V.
  2. 2. L’instrument vocalL’instrument vocal
  3. 3. L’instrument vocal, comme une harpe éolienne, est à la fois cordes et vent. Il comporte : 1. Un compresseur hydropneumatique dont l'étage hydraulique est constitué par la masse abdominale et son enveloppe musculaire et dont l'étage pneumatique est formé par la cage thoracique et ses muscles presseurs. 2. une soufflerie à pression modulable : le système thoraco-pulmonaire, 3. un vibrateur constitué de deux volets musculaires de longueur et écartement variables qui ouvrent et ferment la glotte et leur système d'ajustement : les cordes vocales et le larynx, 4. une caisse de résonance à géométrie variable : les espaces sus glottiques.
  4. 4. 1. Les régulateurs de pression1. Les régulateurs de pression
  5. 5. L’art du chant impose de maintenir la positionL’art du chant impose de maintenir la position inspiratoire tout en expirant.inspiratoire tout en expirant. La technique ventilatoire du chanteur se fonde sur leLa technique ventilatoire du chanteur se fonde sur le Jeu naturel de pression-dépression, action-réactionJeu naturel de pression-dépression, action-réaction qui oppose l'inspiration et l'expirationqui oppose l'inspiration et l'expiration
  6. 6. Périnée Muscle transverse de l'abdomen Diaphragme A. L'étage hydrauliqueA. L'étage hydraulique
  7. 7. La masse abdominale est incompressible. Par le jeu sélectif des muscles qui l'enveloppent elle peut se déplacer afin de comprimer l'air contenu dans les voies respiratoires quelle que soit leur contenance. Son enveloppe musculaire est constituée par : -En haut : Le diaphragme, -au pourtour : les muscles abdominaux et principalement le muscle transverse de l'abdomen, -en bas : les muscles du plancher périnéal.
  8. 8. En haut Le diaphragme
  9. 9. Au pourtour Le muscle transverse
  10. 10. Au pourtour Le muscle transverse
  11. 11. Muscles du plancher périnéal En bas Le périnée
  12. 12. Jeu naturel desJeu naturel des actions – réactionsactions – réactions lors de l'inspirationlors de l'inspiration
  13. 13. a. Le muscle transverse du thorax,a. Le muscle transverse du thorax, b. le grand dorsal,b. le grand dorsal, c. le grand pectoral.c. le grand pectoral. B. L'étage pneumatiqueB. L'étage pneumatique Les muscles presseurs du thoraxLes muscles presseurs du thorax
  14. 14. a. Le musclea. Le muscle transverse du thoraxtransverse du thorax,, situé à l'arrièresitué à l'arrière du sternum,du sternum, a la propriétéa la propriété de soutenir lade soutenir la hausse de pressionhausse de pression intrathoraciqueintrathoracique en comprimanten comprimant le thoraxle thorax,,
  15. 15. b. le muscle grand dorsalb. le muscle grand dorsal
  16. 16. c. le muscle grand pectoralc. le muscle grand pectoral
  17. 17. Les muscles « cathédrale »Les muscles « cathédrale » Le grand pectoral,Le grand pectoral, le grand dorsal,le grand dorsal, le deltoïde.le deltoïde.
  18. 18. Le muscle grand pectoralLe muscle grand pectoral
  19. 19. Le muscle grand dorsalLe muscle grand dorsal
  20. 20. DeltoïdeDeltoïde Arrière Avant
  21. 21. 2. La soufflerie2. La soufflerie
  22. 22. Analogie hydro- pneumatique
  23. 23. La technique ventilatoire du chanteur :La technique ventilatoire du chanteur : la lutte vocale, l'appui, le soutien.la lutte vocale, l'appui, le soutien. ««Cette lutte est heureuse, joyeuse, amoureuseCette lutte est heureuse, joyeuse, amoureuse Les deux forces ne cherchent ni à se vaincre,Les deux forces ne cherchent ni à se vaincre, à se détruire, ni à l'emporter l'une sur l'autre.à se détruire, ni à l'emporter l'une sur l'autre. Elles dansent.»Elles dansent.» Frédérick LEBOYERFrédérick LEBOYER Musique : Giuseppe Verdi, Il trovatore, Stride la vampa Interprété par Anaïs Brullez
  24. 24. L' appui correspond à la sensation de pousser vers le bas en élargissant la taille pendant l'expiration cantatoire. Il est dû à la double action inspiratrice du diaphragme qui, dans sa première phase, refoule les viscères vers le bas, provoquant une protrusion de l'abdomen bas, en avant, ainsi qu'au pourtour de la taille. Dans sa deuxième phase, il soulève les côtes en prenant appui sur la barrière que lui opposent les viscères corsetés par la réaction contractile du muscle transverse de l'abdomen et du périnée.
  25. 25. Le soutien correspond à la sensation de contraction sous-ombilicale et de serrage du ventre. Il est dû à la force déployée conjointement par les muscles transverses de l'abdomen, petits obliques et périnéaux lorsqu'ils s'opposent à la protrusion viscérale consécutive à l'abaissement du diaphragme. Il en résulte une force verticale exercée de bas en haut qui repousse le diaphragme vers le haut.
  26. 26. SOUTIEN
  27. 27. SOUTIEN
  28. 28. Forces mises en jeu dans le chantForces mises en jeu dans le chant
  29. 29. La lutte vocale est le jeu, la lutte, le bras de fer entre l'appui et le soutien, entre l'inspiration et l'expiration exercées simultanément . Elle donne la sensation de gonfler une bouée autour de la taille.
  30. 30. 3.Le vibrateur :3.Le vibrateur : les cordes vocalesles cordes vocales et leur système d'ajustementet leur système d'ajustement
  31. 31. 4. Les cavités de résonance4. Les cavités de résonance ou tractus vocalou tractus vocal
  32. 32. Au sortir des cordes vocales le son ressembleAu sortir des cordes vocales le son ressemble plus à un bruit, comme un frémissement. Il estplus à un bruit, comme un frémissement. Il est ensuite mis en forme et amplifié par lesensuite mis en forme et amplifié par les différentes cavités se situant entre la glotte etdifférentes cavités se situant entre la glotte et les lèvres. Ces espaces modulables sontles lèvres. Ces espaces modulables sont appelés résonateurs. Le chanteur peutappelés résonateurs. Le chanteur peut configurer volontairement ses résonateurs afinconfigurer volontairement ses résonateurs afin de donner au son la couleur correspondant aude donner au son la couleur correspondant au style du répertoire interprété.style du répertoire interprété.
  33. 33. Pour cette expériencePour cette expérience auditive il vous fautauditive il vous faut un bocal allongéun bocal allongé un élastiqueun élastique de l'eaude l'eau 1.Pincez la corde le1.Pincez la corde le bocal étant videbocal étant vide 2. Écoutez le son2. Écoutez le son
  34. 34. 3. Remplissez le bocal à3. Remplissez le bocal à moitiémoitié 4. Pincez la corde4. Pincez la corde 5. Écoutez le son5. Écoutez le son
  35. 35. Si on réduit le volume d'air contenu dans le bocal en ajoutant deSi on réduit le volume d'air contenu dans le bocal en ajoutant de l'eau la couleur du son change, en revanche la note reste bienl'eau la couleur du son change, en revanche la note reste bien la même.la même. Quand le bocal est vide d'eau le son est plus rond, plus riche enQuand le bocal est vide d'eau le son est plus rond, plus riche en couleur que lorsqu'il est à moitié plein.couleur que lorsqu'il est à moitié plein. C'est ce que fait le chanteur quand il chanteC'est ce que fait le chanteur quand il chante en «bâillant», il fait résonner le son dans unen «bâillant», il fait résonner le son dans un espace buccal plus vaste pour le rendre plusespace buccal plus vaste pour le rendre plus rond, plus sonore, plus coloré.rond, plus sonore, plus coloré.
  36. 36. Les cavités de résonance en chantLes cavités de résonance en chant
  37. 37. Les cavités de résonance en chant seLes cavités de résonance en chant se répartissent en 3 zonesrépartissent en 3 zones 1.L'espace buccal,1.L'espace buccal, La cavité buccale antérieure se modèle avec la langue et lesLa cavité buccale antérieure se modèle avec la langue et les lèvres afin delèvres afin de déplacer l'articulation et la zone de vibration versdéplacer l'articulation et la zone de vibration vers l'avant du palais et les incisives supérieures.l'avant du palais et les incisives supérieures. 2.l'espace pharyngal supérieur (vélum ou2.l'espace pharyngal supérieur (vélum ou voile du palais),voile du palais), La cavité de résonance pharyngale supérieure est modelée parLa cavité de résonance pharyngale supérieure est modelée par lesles mouvements du voile du palaismouvements du voile du palais 3.l'espace pharyngal inférieur.3.l'espace pharyngal inférieur. La cavité de résonance pharyngale inférieure dépend desLa cavité de résonance pharyngale inférieure dépend des modifications de hauteur du larynxmodifications de hauteur du larynx
  38. 38. 1.La cavité buccale1.La cavité buccale
  39. 39. L'articulation temporo mandibulaireL'articulation temporo mandibulaire se situe juste en avant du trouse situe juste en avant du trou auditif. Elle joint la mandibule,auditif. Elle joint la mandibule, partie inférieure mobile, à lapartie inférieure mobile, à la mâchoire solidaire du crâne.mâchoire solidaire du crâne. A. L'articulation temporo mandibulaireA. L'articulation temporo mandibulaire
  40. 40. Tous musclesTous muscles détendus ladétendus la bouche est ouvertebouche est ouverte passivement.passivement.
  41. 41. A partir de sa position de béance passiveA partir de sa position de béance passive l'ATM peut s'ouvrir activement plusl'ATM peut s'ouvrir activement plus amplement par l'action des muscles susamplement par l'action des muscles sus hyoïdiens.hyoïdiens.
  42. 42. B. La langue etB. La langue et son squelette, l'os hyoïde.son squelette, l'os hyoïde.
  43. 43. La langue
  44. 44. Muscle de la houppe Grande corne de l'os hyoïde Ventre antérieur du digastrique Milo hyoïdien Genioglosse Styloglosse Geniohyoïdien Hypoglosse omohyoïdien
  45. 45. ia o Articulation des voyelles a-i-o parléesArticulation des voyelles a-i-o parlées
  46. 46. Quadrilatère vocalique pour la voix parléeQuadrilatère vocalique pour la voix parlée
  47. 47. L'articulation propre au chant lyriqueL'articulation propre au chant lyrique
  48. 48. PréalablesPréalables
  49. 49. 1.Le chanteur1.Le chanteur abandonne laabandonne la mandibulemandibule ouverteouverte passivementpassivement
  50. 50. 2.Le chanteur maintient le larynx2.Le chanteur maintient le larynx abaissé en position inspiratoire,abaissé en position inspiratoire, solidaire de l'abaissementsolidaire de l'abaissement diaphragmatique,diaphragmatique, quelle que soitquelle que soit la hauteur du son.la hauteur du son.
  51. 51. 4.Le chanteur soulève les4.Le chanteur soulève les pommettes et avance les lèvres enpommettes et avance les lèvres en rapprochant les commissures desrapprochant les commissures des lèvres.lèvres.
  52. 52. Ce mouvement complexeCe mouvement complexe s'effectue grâce à la contractions'effectue grâce à la contraction simultanée desimultanée de deux musclesdeux muscles antagonistesantagonistes l'orbiculaire des lèvresl'orbiculaire des lèvres quiqui rapprocherapproche les commissures etles commissures et le zygomatiquele zygomatique qui lesqui les étireétire et soulève leset soulève les pommettes.pommettes.
  53. 53. Par le travail de la langue lePar le travail de la langue le chanteur déplace la zonechanteur déplace la zone vibratoire de toutes les voyellesvibratoire de toutes les voyelles dans le « i » du chanteur etdans le « i » du chanteur et antériorise l'articulation de toutesantériorise l'articulation de toutes les consonnes afinles consonnes afin d'homogénéiser et projeter le son.d'homogénéiser et projeter le son.
  54. 54. Articulation comparative desArticulation comparative des voyellesvoyelles
  55. 55. Voyelles parlées Voyelles chantées
  56. 56. Articulation des consonnesArticulation des consonnes en chanten chant
  57. 57. En chant les consonnesEn chant les consonnes postérieures comme le gue, lepostérieures comme le gue, le ke, le re sont articulées enke, le re sont articulées en déplaçant leur point dedéplaçant leur point de contact en avantcontact en avant
  58. 58. 2.L'espace pharyngal2.L'espace pharyngal supérieur : Le vélum ou palaissupérieur : Le vélum ou palais moumou
  59. 59. Il est intéressant de noter que le muscle tenseur du voile du palais s'insère sur le crochet de l'aile interne de l'apophyse ptérygoïde ou pied du sphénoïde, qui émerge dans le palais à la limite entre le palais dur et le palais mou juste derrière les dernières molaires supérieures. Afin d'éveiller les sensations et d'exercer le mouvement d'élévation et d'étirement du voile certains professeurs de chant demandent aux élèves de chanter en ayant la sensation qu'un bâton de sucette maintient écartées ces deux émergences osseuses
  60. 60. 3.L'espace pharyngal3.L'espace pharyngal iinférieurnférieur peut être élargi en le maintenant enpeut être élargi en le maintenant en position inspiratoire:position inspiratoire: Larynx abaissé,Larynx abaissé, Pharynx dilaté,Pharynx dilaté, ventricules de Morgagne etventricules de Morgagne et sinus piriformes déployés,sinus piriformes déployés, rachis cervical érigé.rachis cervical érigé.
  61. 61. Le recul cervicalLe recul cervical
  62. 62. Mécanisme du recul cervicalMécanisme du recul cervical
  63. 63. Les muscles pré vertébraux tapissent la partie antérieure des corps vertébraux et sont insérés sur l'apophyse basilaire en avant du trou occipital. Leur contraction efface la courbure cervicale, met le crâne en légère flexion et étire les muscles verniers. Ces petits muscles postérieurs profonds de la base du crâne réagissent à l'étirement par une contraction réflexe, appelée réflexe myotatique qui tente de faire remonter l'insertion inférieure vertébrale vers l'occiput. À partir de ce mouvement initial, le mécanisme se répète et se propage en une chaîne auto- grandissante de haut en bas de la colonne vertébrale. L'ensemble musculaire constitué par les muscles antérieurs et postérieur profond forment donc un manchon qui ajuste la posture et peut exercer une action détassante sur le rachis vertébral. En pratique, sous l'action de ce couple de forces opposées, on voit s'allonger et s'effacer, voire s'inverser la courbure cervicale pendant que le vertex s'élève.
  64. 64. Spécificité acoustique des cavitésSpécificité acoustique des cavités résonantiellesrésonantielles
  65. 65. AO Aucune modification des cavités: chanter comme on parle. (A correspond à la note fondamentale choisie pour l'expérience: ici 700 Hertz
  66. 66. Lors de l'élévation du voile (AO1) nous observons un renforcement des harmoniques très marqué aux environs des 4500 hertz(do7), qui correspond au singing formant des femmes décrit par Bertholomew en 1934a 4 5 O O H e rt z
  67. 67. L'élargissement de l'espace pharyngal inférieur(AO2)ainsi que ce même élargissement associés à l'antériorisation (AO23) fait apparaître un renforcement dans la zone des 2000 hertz. Sunberg en 1974 avait démontré l'existence du formant du chanteur d'opéra masculin situé vers 2800 hertz et le mettait en corrélation avec l'abaissement laryngé. AO2 2 O O O H e rt z
  68. 68. A023 2 O O O H e rt z
  69. 69. Si les chanteuses élargissent les cavités supérieure, inférieure et antériorise le son de manière concomitante nous observons d'une part une plus grande homogénéité de la courbe qui s'aplatit, d'autre part un accroissement général de l'intensité. Marie Hutois
  70. 70. 1.La dilatation de l'espace pharyngal inférieure1.La dilatation de l'espace pharyngal inférieure «arrondi» et enrichit la voix en harmoniques«arrondi» et enrichit la voix en harmoniques « graves » ( ici 2000 Hertz),« graves » ( ici 2000 Hertz), 2. l'élargissement de la cavité pharyngale supérieure2. l'élargissement de la cavité pharyngale supérieure renforce les harmoniques « aigus »( ici 4500 Hertz. )renforce les harmoniques « aigus »( ici 4500 Hertz. ) 3. l'antériorisation homogénéise le son et l'amplifie3. l'antériorisation homogénéise le son et l'amplifie
  71. 71. Je l'écoute.Je l'écoute. Ce n'est qu'une voix humaineCe n'est qu'une voix humaine Qui traverse les fracas de la vie etQui traverse les fracas de la vie et des batailles,des batailles, L'écroulement du tonnerre et leL'écroulement du tonnerre et le murmure des bavardages.murmure des bavardages. Robert DESNOSRobert DESNOS Remerciement Au cours des quinze années de sa gestation et à chaque étape de l'élaboration de ce cours d' anatomie j'ai fait de précieuses rencontres. D'heureux hasards, la plupart du temps, mettaient sur mon chemin la bonne personne au bon moment. Elles ont toutes donné un peu de leurs âme pour que ce cours se construise. Je voudrais exprimer ma gratitude à chacune d'entre-elles, à chacun d'entre-eux. Merci de tout cœur à Véronique Solhosse, dentelière, fine horlogère de la voix chantée et accoucheuse de belles voix, pour toutes nos heures musicales, heureuses et passionnantes, passées à traduire l'art du chant en langage biomécanique. Merci à Lysiane Léonard qui me fit chanter mes premières notes à l'âge où les cantatrices quittent la scène, et m'offrit, plus tard, l'opportunité d'animer mes premiers ateliers d'anatomie pour chanteurs à l'Académie de Musique Modeste Grétry de Liège. Merci à Wendy Nève pour m'avoir glissé un jour : « Je pense que votre travail intéresserait mon papa », et à son papa, le professeur Francois-Xavier Nève du laboratoire de phonétique de l'Université de Liège pour son accueil chaleureux, ses conseils, ses encouragements, son enthousiasme. Merci au professeur Jean-Jacques Embrecht de m'avoir, si simplement, ouvert les portes de la chambre sourde du laboratoire d'acoustique de l'Institut Montefiore à l'Université de Liège, ainsi qu'à Arnaud Méwissen, physicien-luthier qui y a réalisé les enregistrements qu'il a ensuite traduit en sonogrammes. Merci au professeur Marc Remacle de l'Université de Louvain de m'avoir autorisée à utiliser ses superbes images d'anatomie. Merci à mes élèves, du Conservatoire Royal de Liège et d'ailleurs, pour toutes les bonnes questions qu'ils m'ont posées, aux choristes du Chœur Symphonique de Liège et à leur chef Pierre Thimus pour l'enthousiasme qu'ils manifestent à chacune de mes mini-leçons et pour les moments magiques que nous partageons quand nos voix ne font qu'une. Merci à Véronique Solhosse, Anaïs Brullez et Philippe Sarrouy de m'avoir fait le précieux cadeau de leurs voix.

×