SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  1
Télécharger pour lire hors ligne
LESOIR-31.03.14
L'impact
négatif des
sécheresses
Alors qu’une baisse des précipitations
est déjà observée dans certaines
régions américaines, cette tendance
devrait s’accentuer. Les régions arides
et semi-arides de l’ouest des
Etats-Unis, le Canada (les plaines
agricoles du sud de l’Alberta) et
la majeure partie du Mexique
connaîtront des conditions des
sécheresses de plus en plus
fréquentes. La production d’électricité
d’origine hydraulique sera en chute au
Mexique, dans la région des grands
lacs, au nord-ouest des Etats-Unis.
Dans le nord de la région, là où le
manque d’eau ne posera pas
problème, les rendements agricoles
pourraient augmenter. En revanche,
sur l’ensemble du continent, la hausse
de la température affectera
négativement le rendement du maïs,
du coton et du soja avec des déclins
de 30 à 82 % en fonction des
scénarios. Le centre du continent
américain figurera parmi les régions
du globe les plus affectées par
le stress dû à la chaleur en 2070.
Avec l’élévation du niveau de la mer,
les côtes est des Etats-Unis et du
Golfe du Mexique où se trouvent des
villes majeures seront de plus en plus
menacées par des tempêtes et des
ouragans, risquant de mener des
destructions et des décès de plus en
plus nombreux.
Les inondations menacent
Notre continent n’est pas à l’abri des effets présents et à venir du réchauffement, bien qu’il soit loin d’être le plus affecté. Le Giec
prédit que les pertes économiques dues à certains phénomènes (tempêtes, inondations, élévation de la mer, sécheresse…) seront à
la hausse. D’ici 2080 (en fonction des scénarios de réchauffement), les inondations côtières affecteront chaque année de 775.000
à 5,5 millions de personnes en plus. Le coût de l’élévation du niveau de la mer pourrait atteindre 17 milliards d’euros en 2100 :
les Pays-Bas, l’Allemagne, la France, la Belgique, le Danemark, l’Espagne et l’Italie seront les plus touchés. Les débordements de cours
d’eau toucheront principalement le Royaume-Uni, l’Europe centrale et du nord ; de 250 à 400.000 personnes atteintes chaque année
en 2080. Les périodes de sécheresse mèneront à une augmentation une plus faible disponibilité en eau dans certaines rivières et
nappes souterraines. Les chaleurs extrêmes auront un impact sanitaire, sur la productivité du travail, l’agriculture et la qualité de l’air.
Certaines régions nordiques profiteront d’un accroissement des rendements agricoles, mais le bilan global sera négatif.
Un défi pour les grandes villes
Le centre du continent devrait devenir de plus en plus chaud et aride. Principalement affectés :
le Turkménistan, l’Ouzbékistan, le Kazakhstan. Les sécheresses plus fréquentes affecteront les
récoltes de coton. Dans la plaine du Gange, la chute des rendements céréaliers touchera 200 millions
de personnes. La baisse des rendements en riz affectera l’ouest du Japon, l’est de la Chine, le sud de
la péninsule indochinoise... Celle du maïs handicapera la Chine. L’élévation du niveau de la mer
pourrait engloutir 7 % de la superficie agricole au Vietnam. Au Bengladesh, 18 millions de personnes
pourraient être déplacées dans les 40 prochaines années. Entre la moitié et les deux tiers des villes
asiatiques de plus d’un million d’habitants sont exposées à plusieurs risques principalement
les inondations et les cyclones. Les villes les plus vulnérables : Calcutta, Dacca, Bombay, Shanghai,
Bangkok, Hô-Chi-Minh-Ville, Rangoon. Négatif également pour la santé humaine : les vagues de
chaleur, les inondations et l’extension de certaines maladies (encéphalite japonaise, dengue,
chikungunya…).
Futures pénuries alimentaires
L’Afrique est sur la ligne de front du changement
climatique. Particulièrement dans ses régions
semi-arides au sud du Sahara, dans les plaines
de l’Est. Les effets du réchauffement sur les
rendements agricoles et sur la disponibilité en eau
affecteront les plus vulnérables. La hausse de
la température affectera les cultures de maïs (sud
du Sahara), des haricots, du blé (sud et nord du
Sahara), de la banane plantain (ouest de l’Afrique).
Les pêcheries verront leurs aussi leur rendement
décliner (- 21 % sur la côte ouest). Certaines
maladies reprendront vigueur : fièvre de la vallée
du rift, diarrhée, leishmaniose (Maroc, Algérie,
Tunisie), malaria, choléra surtout chez les
populations vulnérables de l’ouest, de l’est et du
sud (Ghana, Sénégal, Tanzanie, Zambie, Zimbabwe).
Le nombre d’enfants malnourris pourrait passer
de 5 à 52 millions en 2050. Des villes proches de
la mer (Alexandrie en Egypte, Port Hacourt, Aba,
Bénon City au Nigeria) seront menacées par
la hausse du niveau de la mer. Le manque d’eau
affectera le bassin du Zambèze, le Delta de
l’Okavango, la couverture neigeuse sur l’Atlas.
Le cycle de l'eau
perturbé
La disponibilité en eau est essentielle en
Amérique centrale et du sud, non
seulement pour la production agricole
mais aussi pour la production
d’électricité. De profonds
bouleversements s’annoncent.
Les glaciers et manteaux
neigeux des Andes tropicales
(Chili du sud et du centre,
Argentine), poursuivront leur
retraite. Certains disparaîtront
d’ici 20 à 50 ans. La baisse des
précipitations affectera l’Amérique
centrale, notamment le bassin du Lempa,
le plus grand fleuve de la région qui
arrose le Guatemala, le Honduras et le
Salvador, et dont le débit pourrait chuter
de 20 %. Au Brésil, les changements dans
les précipitations et l’humidité pourraient
déboucher sur une hausse de certains
rendements agricoles (canne à sucre, riz,
haricots…), mais aussi sur l’impossibilité
de cultiver du café dans certains états
(Minais Gerais, Sao Paulo). Ce sera
l’inverse en Argentine et au Chili. Comme
ailleurs, l’élévation du niveau de la mer
affectera les zones côtières : au Salvador,
Nicaragua, Costa Rica, Panama, Colombie,
Venezuela et Equateur plus de 30 % de
la population vit dans les zones côtières.
Très exposés : le Rio de la Plata, la côte
est du Brésil et les plages des Caraïbes.
Le cauchemar
des petites îles
Le « stress environnemental » actuel des terres
lointaines va interagir et sera, souvent, « exacerbé » par
les modifications climatiques, avertit le Giec. Celles-ci
seront marquées par un accroissement de la fréquence
ou de l’intensité d’événements extrêmes,
particulièrement les incendies, les sécheresses et les
inondations. Les ressources en eau dans le sud-est et
le sud-ouest de l’Australie continueront à décliner
(jusqu’à 70 % en cas de réchauffement de 2°) en raison
de la baisse des précipitations hivernales. Le taux de
recharge des nappes phréatiques pourrait chuter de 50
% d’ici 2050. Dans d’autres régions, l’accroissement des
précipitations sévères accentuera l’érosion du sol.
Une augmentation de 3° mènera à une diminution de
4 % en valeur de la production bovine, ovine et lainière
en Australie. Sans mesures d’adaptation, le nombre de
morts dues à la chaleur pourrait augmenter de 14 à
100 %. Dans le Pacifique, où l’élévation du niveau de
la mer est plus importante qu’ailleurs, les petites îles
feront face à des nouvelles menaces pour leur intégrité
territoriale. Les dégâts associés pourraient leur coûter
plusieurs points de PIB.
Europe
Asie
Océanie
Afrique
Amérique
du Nord
Amérique
centrale
et
du Sud

Contenu connexe

En vedette

François TAPSOBA "Initiative de la grande Muraille verte et restauration des ...
François TAPSOBA "Initiative de la grande Muraille verte et restauration des ...François TAPSOBA "Initiative de la grande Muraille verte et restauration des ...
François TAPSOBA "Initiative de la grande Muraille verte et restauration des ...Global Risk Forum GRFDavos
 
Le développement des zones arides
Le développement des zones aridesLe développement des zones arides
Le développement des zones aridescsfd
 
Zones seches : services ecosystemiques et degradation des terres
Zones seches : services ecosystemiques et degradation des terresZones seches : services ecosystemiques et degradation des terres
Zones seches : services ecosystemiques et degradation des terrescsfd
 
Projet pilote sur les stratégies d'adaption en zone aride ACCCA-UNITA-OSS
Projet pilote sur les stratégies d'adaption en zone aride ACCCA-UNITA-OSSProjet pilote sur les stratégies d'adaption en zone aride ACCCA-UNITA-OSS
Projet pilote sur les stratégies d'adaption en zone aride ACCCA-UNITA-OSSEuforic Services
 
L'agriculture intelligente face au climat sur le terrain
L'agriculture intelligente face au climat sur le terrainL'agriculture intelligente face au climat sur le terrain
L'agriculture intelligente face au climat sur le terrainFAO
 
L’agriculture intelligente face au climat
L’agriculture intelligente face au climatL’agriculture intelligente face au climat
L’agriculture intelligente face au climatFAO
 
L’agroecologie et la mise en valeur des ressources naturelles dans le contex...
L’agroecologie et la mise en valeur des ressources  naturelles dans le contex...L’agroecologie et la mise en valeur des ressources  naturelles dans le contex...
L’agroecologie et la mise en valeur des ressources naturelles dans le contex...FAO
 
Le carbone dans les sols des zones sèches. Des fonctions multiples indispensa...
Le carbone dans les sols des zones sèches. Des fonctions multiples indispensa...Le carbone dans les sols des zones sèches. Des fonctions multiples indispensa...
Le carbone dans les sols des zones sèches. Des fonctions multiples indispensa...csfd
 
Guide changement-climatique
Guide changement-climatiqueGuide changement-climatique
Guide changement-climatiqueEya Ben Othman
 
Quel modèle pour le maroc
Quel modèle pour le marocQuel modèle pour le maroc
Quel modèle pour le marocNasrou Aboumehdi
 
C4021 Séance 8: Réseaux Sociaux
C4021 Séance 8: Réseaux SociauxC4021 Séance 8: Réseaux Sociaux
C4021 Séance 8: Réseaux SociauxAlexandru Panican
 
Architecture des ordinateurs
Architecture des ordinateursArchitecture des ordinateurs
Architecture des ordinateursRMwebsite
 
Témoins des changements climatiques
Témoins des changements climatiquesTémoins des changements climatiques
Témoins des changements climatiquesRAC-F
 
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...AfricaAdapt
 

En vedette (17)

François TAPSOBA "Initiative de la grande Muraille verte et restauration des ...
François TAPSOBA "Initiative de la grande Muraille verte et restauration des ...François TAPSOBA "Initiative de la grande Muraille verte et restauration des ...
François TAPSOBA "Initiative de la grande Muraille verte et restauration des ...
 
Le développement des zones arides
Le développement des zones aridesLe développement des zones arides
Le développement des zones arides
 
Zones seches : services ecosystemiques et degradation des terres
Zones seches : services ecosystemiques et degradation des terresZones seches : services ecosystemiques et degradation des terres
Zones seches : services ecosystemiques et degradation des terres
 
Projet pilote sur les stratégies d'adaption en zone aride ACCCA-UNITA-OSS
Projet pilote sur les stratégies d'adaption en zone aride ACCCA-UNITA-OSSProjet pilote sur les stratégies d'adaption en zone aride ACCCA-UNITA-OSS
Projet pilote sur les stratégies d'adaption en zone aride ACCCA-UNITA-OSS
 
L'agriculture intelligente face au climat sur le terrain
L'agriculture intelligente face au climat sur le terrainL'agriculture intelligente face au climat sur le terrain
L'agriculture intelligente face au climat sur le terrain
 
L’agriculture intelligente face au climat
L’agriculture intelligente face au climatL’agriculture intelligente face au climat
L’agriculture intelligente face au climat
 
L’agroecologie et la mise en valeur des ressources naturelles dans le contex...
L’agroecologie et la mise en valeur des ressources  naturelles dans le contex...L’agroecologie et la mise en valeur des ressources  naturelles dans le contex...
L’agroecologie et la mise en valeur des ressources naturelles dans le contex...
 
Presentation
PresentationPresentation
Presentation
 
Le carbone dans les sols des zones sèches. Des fonctions multiples indispensa...
Le carbone dans les sols des zones sèches. Des fonctions multiples indispensa...Le carbone dans les sols des zones sèches. Des fonctions multiples indispensa...
Le carbone dans les sols des zones sèches. Des fonctions multiples indispensa...
 
Fifth Assessment Report - Synthesis Report
Fifth Assessment Report - Synthesis ReportFifth Assessment Report - Synthesis Report
Fifth Assessment Report - Synthesis Report
 
Guide changement-climatique
Guide changement-climatiqueGuide changement-climatique
Guide changement-climatique
 
Quel modèle pour le maroc
Quel modèle pour le marocQuel modèle pour le maroc
Quel modèle pour le maroc
 
C4021 Séance 8: Réseaux Sociaux
C4021 Séance 8: Réseaux SociauxC4021 Séance 8: Réseaux Sociaux
C4021 Séance 8: Réseaux Sociaux
 
Guide pratique 01
Guide pratique 01Guide pratique 01
Guide pratique 01
 
Architecture des ordinateurs
Architecture des ordinateursArchitecture des ordinateurs
Architecture des ordinateurs
 
Témoins des changements climatiques
Témoins des changements climatiquesTémoins des changements climatiques
Témoins des changements climatiques
 
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...
 

Similaire à Les impacts du changement climatique en graphique

Second volet du rapport du Giec
Second volet du rapport du GiecSecond volet du rapport du Giec
Second volet du rapport du GiecRAC-F
 
Expose wwf agriculture
Expose wwf agricultureExpose wwf agriculture
Expose wwf agricultureCLAV
 
Note de décryptage odd et climat vfinale
Note de décryptage odd et climat vfinaleNote de décryptage odd et climat vfinale
Note de décryptage odd et climat vfinaleRAC-F
 
CM9 Changement climatique Impacts et adaptation
CM9 Changement climatique Impacts et adaptationCM9 Changement climatique Impacts et adaptation
CM9 Changement climatique Impacts et adaptationMarie Sophie Bock Digne
 
Note de décryptage du RC&D sur l'adaptation
Note de décryptage du RC&D sur l'adaptationNote de décryptage du RC&D sur l'adaptation
Note de décryptage du RC&D sur l'adaptationrac_marion
 
Gérer le risque inondation on au Cap-Haïtien: le guide du Maire
Gérer le risque inondation on au Cap-Haïtien: le guide du MaireGérer le risque inondation on au Cap-Haïtien: le guide du Maire
Gérer le risque inondation on au Cap-Haïtien: le guide du MaireStanleylucas
 
Colloque sur le défis posés au développement rural dans les pays ACP: Cas de ...
Colloque sur le défis posés au développement rural dans les pays ACP: Cas de ...Colloque sur le défis posés au développement rural dans les pays ACP: Cas de ...
Colloque sur le défis posés au développement rural dans les pays ACP: Cas de ...Euforic Services
 
Note de décryptage Climat et ODD
Note de décryptage Climat et ODDNote de décryptage Climat et ODD
Note de décryptage Climat et ODDRAC-F
 
SECHERESSE -La corne de l'Afrique en proie à une grave sécheresse
SECHERESSE -La corne de l'Afrique en proie à une grave sécheresseSECHERESSE -La corne de l'Afrique en proie à une grave sécheresse
SECHERESSE -La corne de l'Afrique en proie à une grave sécheresseChristina Parmionova
 
catastrophe de l'eau et consiquence
catastrophe de l'eau et consiquence catastrophe de l'eau et consiquence
catastrophe de l'eau et consiquence AbdullkarimAbass
 
Debazman haiti
Debazman haitiDebazman haiti
Debazman haitiNadineHG
 
20210410 gel a fige les espoirs des agriculteurs
20210410 gel a fige les espoirs des agriculteurs20210410 gel a fige les espoirs des agriculteurs
20210410 gel a fige les espoirs des agriculteursIsabelleBRUNEAU
 
Per4 themes
Per4 themesPer4 themes
Per4 themesyahia
 

Similaire à Les impacts du changement climatique en graphique (16)

Second volet du rapport du Giec
Second volet du rapport du GiecSecond volet du rapport du Giec
Second volet du rapport du Giec
 
Le climat
Le climatLe climat
Le climat
 
Expose wwf agriculture
Expose wwf agricultureExpose wwf agriculture
Expose wwf agriculture
 
Note de décryptage odd et climat vfinale
Note de décryptage odd et climat vfinaleNote de décryptage odd et climat vfinale
Note de décryptage odd et climat vfinale
 
CM9 Changement climatique Impacts et adaptation
CM9 Changement climatique Impacts et adaptationCM9 Changement climatique Impacts et adaptation
CM9 Changement climatique Impacts et adaptation
 
Note de décryptage du RC&D sur l'adaptation
Note de décryptage du RC&D sur l'adaptationNote de décryptage du RC&D sur l'adaptation
Note de décryptage du RC&D sur l'adaptation
 
Gérer le risque inondation on au Cap-Haïtien: le guide du Maire
Gérer le risque inondation on au Cap-Haïtien: le guide du MaireGérer le risque inondation on au Cap-Haïtien: le guide du Maire
Gérer le risque inondation on au Cap-Haïtien: le guide du Maire
 
Colloque sur le défis posés au développement rural dans les pays ACP: Cas de ...
Colloque sur le défis posés au développement rural dans les pays ACP: Cas de ...Colloque sur le défis posés au développement rural dans les pays ACP: Cas de ...
Colloque sur le défis posés au développement rural dans les pays ACP: Cas de ...
 
Note de décryptage Climat et ODD
Note de décryptage Climat et ODDNote de décryptage Climat et ODD
Note de décryptage Climat et ODD
 
Réchauffement climatique
Réchauffement climatiqueRéchauffement climatique
Réchauffement climatique
 
SECHERESSE -La corne de l'Afrique en proie à une grave sécheresse
SECHERESSE -La corne de l'Afrique en proie à une grave sécheresseSECHERESSE -La corne de l'Afrique en proie à une grave sécheresse
SECHERESSE -La corne de l'Afrique en proie à une grave sécheresse
 
catastrophe de l'eau et consiquence
catastrophe de l'eau et consiquence catastrophe de l'eau et consiquence
catastrophe de l'eau et consiquence
 
Debazman
Debazman Debazman
Debazman
 
Debazman haiti
Debazman haitiDebazman haiti
Debazman haiti
 
20210410 gel a fige les espoirs des agriculteurs
20210410 gel a fige les espoirs des agriculteurs20210410 gel a fige les espoirs des agriculteurs
20210410 gel a fige les espoirs des agriculteurs
 
Per4 themes
Per4 themesPer4 themes
Per4 themes
 

Plus de mdemuelenaere (20)

Supplementtout
SupplementtoutSupplementtout
Supplementtout
 
éNergie
éNergieéNergie
éNergie
 
Lettre ouverte d'Alain Hubert
Lettre ouverte d'Alain HubertLettre ouverte d'Alain Hubert
Lettre ouverte d'Alain Hubert
 
La Fondation polaire internationale répond aux critiques dont elle est l'objet
La Fondation polaire internationale répond aux critiques dont elle est l'objetLa Fondation polaire internationale répond aux critiques dont elle est l'objet
La Fondation polaire internationale répond aux critiques dont elle est l'objet
 
Essenscia gds
Essenscia gdsEssenscia gds
Essenscia gds
 
Lettre à la Commission européenne
Lettre à la Commission européenneLettre à la Commission européenne
Lettre à la Commission européenne
 
Cdc
CdcCdc
Cdc
 
Lesoirclimattout
LesoirclimattoutLesoirclimattout
Lesoirclimattout
 
Kronik3
Kronik3Kronik3
Kronik3
 
Climat7
Climat7Climat7
Climat7
 
Climat6
Climat6Climat6
Climat6
 
Climat5
Climat5Climat5
Climat5
 
Climat4
Climat4Climat4
Climat4
 
Climat3
Climat3Climat3
Climat3
 
Climat2
Climat2Climat2
Climat2
 
Climat9
Climat9Climat9
Climat9
 
Climat8
Climat8Climat8
Climat8
 
Climat1
Climat1Climat1
Climat1
 
Le PIB, c'est dépassé
Le PIB, c'est dépasséLe PIB, c'est dépassé
Le PIB, c'est dépassé
 
Lettreouverte
LettreouverteLettreouverte
Lettreouverte
 

Les impacts du changement climatique en graphique

  • 1. LESOIR-31.03.14 L'impact négatif des sécheresses Alors qu’une baisse des précipitations est déjà observée dans certaines régions américaines, cette tendance devrait s’accentuer. Les régions arides et semi-arides de l’ouest des Etats-Unis, le Canada (les plaines agricoles du sud de l’Alberta) et la majeure partie du Mexique connaîtront des conditions des sécheresses de plus en plus fréquentes. La production d’électricité d’origine hydraulique sera en chute au Mexique, dans la région des grands lacs, au nord-ouest des Etats-Unis. Dans le nord de la région, là où le manque d’eau ne posera pas problème, les rendements agricoles pourraient augmenter. En revanche, sur l’ensemble du continent, la hausse de la température affectera négativement le rendement du maïs, du coton et du soja avec des déclins de 30 à 82 % en fonction des scénarios. Le centre du continent américain figurera parmi les régions du globe les plus affectées par le stress dû à la chaleur en 2070. Avec l’élévation du niveau de la mer, les côtes est des Etats-Unis et du Golfe du Mexique où se trouvent des villes majeures seront de plus en plus menacées par des tempêtes et des ouragans, risquant de mener des destructions et des décès de plus en plus nombreux. Les inondations menacent Notre continent n’est pas à l’abri des effets présents et à venir du réchauffement, bien qu’il soit loin d’être le plus affecté. Le Giec prédit que les pertes économiques dues à certains phénomènes (tempêtes, inondations, élévation de la mer, sécheresse…) seront à la hausse. D’ici 2080 (en fonction des scénarios de réchauffement), les inondations côtières affecteront chaque année de 775.000 à 5,5 millions de personnes en plus. Le coût de l’élévation du niveau de la mer pourrait atteindre 17 milliards d’euros en 2100 : les Pays-Bas, l’Allemagne, la France, la Belgique, le Danemark, l’Espagne et l’Italie seront les plus touchés. Les débordements de cours d’eau toucheront principalement le Royaume-Uni, l’Europe centrale et du nord ; de 250 à 400.000 personnes atteintes chaque année en 2080. Les périodes de sécheresse mèneront à une augmentation une plus faible disponibilité en eau dans certaines rivières et nappes souterraines. Les chaleurs extrêmes auront un impact sanitaire, sur la productivité du travail, l’agriculture et la qualité de l’air. Certaines régions nordiques profiteront d’un accroissement des rendements agricoles, mais le bilan global sera négatif. Un défi pour les grandes villes Le centre du continent devrait devenir de plus en plus chaud et aride. Principalement affectés : le Turkménistan, l’Ouzbékistan, le Kazakhstan. Les sécheresses plus fréquentes affecteront les récoltes de coton. Dans la plaine du Gange, la chute des rendements céréaliers touchera 200 millions de personnes. La baisse des rendements en riz affectera l’ouest du Japon, l’est de la Chine, le sud de la péninsule indochinoise... Celle du maïs handicapera la Chine. L’élévation du niveau de la mer pourrait engloutir 7 % de la superficie agricole au Vietnam. Au Bengladesh, 18 millions de personnes pourraient être déplacées dans les 40 prochaines années. Entre la moitié et les deux tiers des villes asiatiques de plus d’un million d’habitants sont exposées à plusieurs risques principalement les inondations et les cyclones. Les villes les plus vulnérables : Calcutta, Dacca, Bombay, Shanghai, Bangkok, Hô-Chi-Minh-Ville, Rangoon. Négatif également pour la santé humaine : les vagues de chaleur, les inondations et l’extension de certaines maladies (encéphalite japonaise, dengue, chikungunya…). Futures pénuries alimentaires L’Afrique est sur la ligne de front du changement climatique. Particulièrement dans ses régions semi-arides au sud du Sahara, dans les plaines de l’Est. Les effets du réchauffement sur les rendements agricoles et sur la disponibilité en eau affecteront les plus vulnérables. La hausse de la température affectera les cultures de maïs (sud du Sahara), des haricots, du blé (sud et nord du Sahara), de la banane plantain (ouest de l’Afrique). Les pêcheries verront leurs aussi leur rendement décliner (- 21 % sur la côte ouest). Certaines maladies reprendront vigueur : fièvre de la vallée du rift, diarrhée, leishmaniose (Maroc, Algérie, Tunisie), malaria, choléra surtout chez les populations vulnérables de l’ouest, de l’est et du sud (Ghana, Sénégal, Tanzanie, Zambie, Zimbabwe). Le nombre d’enfants malnourris pourrait passer de 5 à 52 millions en 2050. Des villes proches de la mer (Alexandrie en Egypte, Port Hacourt, Aba, Bénon City au Nigeria) seront menacées par la hausse du niveau de la mer. Le manque d’eau affectera le bassin du Zambèze, le Delta de l’Okavango, la couverture neigeuse sur l’Atlas. Le cycle de l'eau perturbé La disponibilité en eau est essentielle en Amérique centrale et du sud, non seulement pour la production agricole mais aussi pour la production d’électricité. De profonds bouleversements s’annoncent. Les glaciers et manteaux neigeux des Andes tropicales (Chili du sud et du centre, Argentine), poursuivront leur retraite. Certains disparaîtront d’ici 20 à 50 ans. La baisse des précipitations affectera l’Amérique centrale, notamment le bassin du Lempa, le plus grand fleuve de la région qui arrose le Guatemala, le Honduras et le Salvador, et dont le débit pourrait chuter de 20 %. Au Brésil, les changements dans les précipitations et l’humidité pourraient déboucher sur une hausse de certains rendements agricoles (canne à sucre, riz, haricots…), mais aussi sur l’impossibilité de cultiver du café dans certains états (Minais Gerais, Sao Paulo). Ce sera l’inverse en Argentine et au Chili. Comme ailleurs, l’élévation du niveau de la mer affectera les zones côtières : au Salvador, Nicaragua, Costa Rica, Panama, Colombie, Venezuela et Equateur plus de 30 % de la population vit dans les zones côtières. Très exposés : le Rio de la Plata, la côte est du Brésil et les plages des Caraïbes. Le cauchemar des petites îles Le « stress environnemental » actuel des terres lointaines va interagir et sera, souvent, « exacerbé » par les modifications climatiques, avertit le Giec. Celles-ci seront marquées par un accroissement de la fréquence ou de l’intensité d’événements extrêmes, particulièrement les incendies, les sécheresses et les inondations. Les ressources en eau dans le sud-est et le sud-ouest de l’Australie continueront à décliner (jusqu’à 70 % en cas de réchauffement de 2°) en raison de la baisse des précipitations hivernales. Le taux de recharge des nappes phréatiques pourrait chuter de 50 % d’ici 2050. Dans d’autres régions, l’accroissement des précipitations sévères accentuera l’érosion du sol. Une augmentation de 3° mènera à une diminution de 4 % en valeur de la production bovine, ovine et lainière en Australie. Sans mesures d’adaptation, le nombre de morts dues à la chaleur pourrait augmenter de 14 à 100 %. Dans le Pacifique, où l’élévation du niveau de la mer est plus importante qu’ailleurs, les petites îles feront face à des nouvelles menaces pour leur intégrité territoriale. Les dégâts associés pourraient leur coûter plusieurs points de PIB. Europe Asie Océanie Afrique Amérique du Nord Amérique centrale et du Sud