http://www.MedeSpace.net
                                            Share what you know, learn what you don't




    Le ...
http://www.MedeSpace.net
                                           Share what you know, learn what you don't



C-Syndrom...
http://www.MedeSpace.net
                                           Share what you know, learn what you don't

          d...
http://www.MedeSpace.net
                                            Share what you know, learn what you don't


         ...
http://www.MedeSpace.net
                                             Share what you know, learn what you don't

         ...
http://www.MedeSpace.net
                                       Share what you know, learn what you don't



Carcinome occ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cancer Broncho Pulmonaire

3 476 vues

Publié le

Cours et résumés pour la préparation du concours de résidanat.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 476
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
68
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cancer Broncho Pulmonaire

  1. 1. http://www.MedeSpace.net Share what you know, learn what you don't Le tabac : risque  au-delà  de 20 PA ; cancérogènes : benzopyrène et hydrocarbures polycycliques ; nitrosamines ; phénols ; arsenic. Autres FDR : amiante (surtouts amphiboles, pas ou peu pour chrysolite) ; arsenic ; nickel ; chrome ; oxyde de fer ;  hydrocarbures ; béryllium ; radiations ionisant. Facteurs génétiques : groupe HLA B12.  Séquelles de tuberculose → adénocarcinome  CANCER BRONCHIQUE À PETITE CELLULES A-Généralités A- Histoire naturelle : temps de dédoublement rapide, présentation clinique particulière, potentiel métastatique.  hérapeutique : pas d’indication chirurgicale (sauf exception) ; mais très chimio- et radiosensible T sombre, même après rémission complète. Pronostic des cancers bronchiques 20% B-Anatomopathologie B- de la transformation maligne de la cellule souche bronchique multipotente, d’origine endodermique, de Provient différenciation neuroendocrine (cela explique la présence de tumeurs combinées à contingent non à petites cellules adénocarcinomateuses ou épidermoïdes). centrale (bronches principales ou lobaire) ; extension sous-muqueuse ; envahissement lymphatique précoce ; D’origine extension fréquente extrathoracique au moment du diagnostic. sites métastatiques sont par ordre décroissant : foie, surrénales, os, SNC, moelle osseuse. Les optique : grain d’avoine (ou oat-cell) mais peut être intermédiaires (taille plus grande) ou combinée (contingent Microscopie de cellules épidermoïde ou glandulaires). électronique : présence de grains neurosécrétoires caractéristiques Microscopie : n’expriment pas des marqueurs lymphocytaires (Dc différentiel avec les lymphomes) ; ADH ; neuropeptides Marqueurs (NSE, VIP).
  2. 2. http://www.MedeSpace.net Share what you know, learn what you don't C-Syndromes C- paranéoplasiques endocrinol ogiques inappropriée d’ADH (syndrome de Schwartz-Bartter) associant hyponatrémie profonde et natriurèse conservée. Sécrétion ectopique d’ACTH (ACTH like) → syndrome de Cushing avec mélanodermie Sécrétion inappropriée de TRH → hyperthyroïdie Sécrétion inappropriée d’insuline → hypoglycémie Sécrétion inappropriée de ß-HCG ou de prolactine → gynécomastie Sécrétion D-Syndromes D- paranéoplasiques neurologiques Syndrome de Lambert-Eaton : fatigabilité musculaire avec aréflexie (pseudo myasthénie avec blocage  présynaptique) Denny-Brown : neuropathie sévère sensitivo-motrice prédominant sur les membres supérieurs  : Myélite (syndrome de Landry) ; encéphalite limbique (démence rapidement progressive) ; polymyosite. Autres E-Syndromes E- paranéoplasiques cutanés et autres nigricans : principalement cancer de l’estomac, terrain du diabète Acanthosis douloureuse aux paumes des mains et aux plantes des pieds (basex) Hyperkératose récidivantes ++ phlébites F-Deux F- Syndromes paranéoplasiques sont beaucoup plus souvent associés aux carcinomes épidermoïdes (par sécrétion d’une hormone PTH like) Hypercalcémie de Pierre-Marie et Foix (ostéoarthropathie hypertrophique pneumiante) avec hippocratisme digital, arthralgie Syndrome inflammatoire et apposition périostés sur la diaphyse des os longs ; troubles vasomoteurs trophiques. G-Examens G- complémentaires : typiquement opacité proximale périhilaire avec extension ganglionnaire hilaire, latéro-trachéale Radiographie bronchique indispensable avec biopsies des lésions, aspiration pour cytologie. Montre le plus souvent une Fibroscopie infiltration étendue, proximale avec aspect de compression extrinsèque. Les biopsies peuvent être faussement négatives (développement sous-muqueux de la tumeur). cas d’histologie négative → réaliser rapidement selon les données radio-cliniques des ponctions-biopsies transpariétales, En médiastinoscopie…
  3. 3. http://www.MedeSpace.net Share what you know, learn what you don't d’extension : fibroscopie, TDM thoracique, TDM du crâne, échographie abdominale, scintigraphie osseuse Bilan (systématique même en absence de signes cliniques) ; TDM centrée sur les surrénales ; biopsie ostéomédullaire : ionogramme sanguin, bilan hépatique, bilan phosphocalcique, curée créatinine, NSE (valeur initiale pour le Biologie suivie thérapeutique) et LDH (reflet de la masse tumorale). Bilan préthérapeutique : EFR (seulement si une radiothérapie thoracique est envisagée et dans les très rares cas des  tumeurs extirpable chirurgicalement). ECG ; échocardiographie (si utilisation des anthracycline) ; marqueurs (NSE, LDH). H-Classification H- Le stade TNM ne s’applique pas à cette histologie +++ I-Evolution I- & traitement En absence de traitement : médiane de survie à 2 mois pour les formes disséminées et de 3 à 4 mis pour les formes  localisées Sous traitement : médiane de survie de 1 à 2 ans pour les formes localisées et de 8 mois à 1 ans pour les formes  disséminées. : tumeurs très chimiosensibles Chimiothérapie : locorégionale ; prophylactique cérébrale ; à visée antalgique sur les métastases osseuses et/ou Radiothérapie compression médullaire réponse complète se définit de façon iconographique pour le cancer bronchique (NPC) → disparition de toute trace de Une la lésion initiale sur le scanner thoracique.
  4. 4. http://www.MedeSpace.net Share what you know, learn what you don't CANCERS BRONCHIQUES NON À PETITE CELLULES Anatomopathologie Carcinomes épidermoïde Adénocarcinome –40 à 50% des cancers bronchiques –20% des cancers bronchiques –Bronches lobaires ou segmentaires > bronches souches –Tumeurs périphériques sous-pleurales avec destruction des structures –Bourgeon obstructif avec infiltration de la paroi bronchique ; –La forme bronchoalvéolaire est pas ou peu destructrice nécrose centrale fréquente avec dissémination alvéolaire (toux avec expectoration –Différenciation épidermoïde +/- marquée (ponts intercellulaire abondante). et/ou kératinisation) –Immunohistochimie : ACE, surfactant (différenciation –Cytokératines (SCC) ; ACE négatif ou faiblement positif en cellule de Clara) ; PAS ; kératine. Syndromes cliniques Syndrome de Pancoast- Syndromes paranéoplasiques Autres manifestations Tobias –Tumeurs de l’apex avec –Hippocratisme digital –Syndrome cave supérieur (moins fréquent que pour le Kc à petites –Névralgie C8-D1 –Hypercalcémie, phlébite à répétition ; cellules) avec : SIADH –Syndrome de Claude Bernard-Horner en pèlerine de la face, du cou –Ostéopathie hypertrophiante pneumique homolatéral Œdème et MS de Pierre-Marie avec : –Lyse costale de l’arc postérieur des 2 veineuse collatérale digital premières côtes. Circulation Hippocratisme d’œdème cérébral ++ et épaississement des –Atrophie des muscles de l’éminence Risque Arthropathie phrénique → hoquet… –Paralysie parties molles +/- douleurs articulaires hypothénar –Syndrome médiastinal : paralysie engainante radiologique –Risque d’extension vertébrale et Périostose le fait de Kc épidermoïde récurrentielle gauche (voix bitonale) ; médullaire Surtout dysphagie –Pneumopathies récurrentes ;
  5. 5. http://www.MedeSpace.net Share what you know, learn what you don't hémoptysie… Eléments diagnostiques : –Radiographie thoracique et scanner thoracique : opacité tumorale par atteinte centrale (périhilaire) ou périphérique +/- excavée et limites irrégulières –Fibroscopie bronchique avec aspiration bronchique et biopsies des lésions (aspect bourgeonnant, infiltrant…). –Si la fibroscopie ne peut affirmer le diagnostic devant une image thoracique anormale (atélectasie, opacité excavée, image ronde parenchymateuse) ⇒ la thoracotomie est indiquée au moindre doute. La chirurgie est le traitement de choix : une hypercapnie est une contre-indication à tout geste d’exérèse T (tumeur primitive) N (ganglions lymphatiques régionaux) et M (métastases à distance) T N M –Tx : présence de cellules tumorales dans l’expectoration sans –N1 : atteinte hilaire homolatérale –N2 autre signe radiologique ni bronchoscopique : atteinte médiastinale homolatérale et/ou sous –T1 : ≤ 3cm ; pas d’atteinte plus proximale que la bronche carinaire –N3 lobaire : atteinte controlatérale (hilaire et/ou –T2 : > 3cm ; à plus de 2 cm de la carène ; atélectasie médiastinale) ; ganglion scalène ou sus-claviculaire d’atteignant pas tous le poumon ; atteinte de la plèvre –M1 : inclue nodule tumorale dans un autre lobe que le viscérale. primitif. –T3 : atteinte de la paroi thoracique ; du diaphragme ; de la plèvre médiastinale ; du péricarde à moins de 2 cm de la carène sans l’atteindre. –T4 : atteinte de la trachée ou carène ; du médiastin ; du cœur et des gros vx ; de l’oesophage ; nodule tumoral secondaire dans le même lobe que le primitif ; atteinte du corps vertébral ; pleurésie néoplasique prouvée histologiquement
  6. 6. http://www.MedeSpace.net Share what you know, learn what you don't Carcinome occulte : TXN0M0 Stades Survie à 5 ans Stade 0 TisN0M0 (tumeur in Photochimiothérapie ; cryothérapie ou curiethérapie situ) endobronchique Traitement Stade IA T1N0 > 70% –Traitement chirurgical Stade IB T2N0 60% –Pas de radiothérapie si geste chirurgical complet… Stade IIA T1N1 50% Stade IIB T2N1 ; T3N1 30-40% –Chimiothérapie si inopérable (+/- radiothérapie) Stade IIIA T1N2 ; T2N2 ; T3N2 10-30% Traitement chirurgical + radiothérapie postop systématique. Stade IIIB T1N3 ; T2N3 ; T3N3 ; < 5% Radiothérapie thoracique T4 M1 Stade IV < 1% Radiothérapie antalgique ; chimiothérapie exclusive –Tumeurs pulmonaires secondaires : Nodules uniques ou multiples prédominant dans les lobes inférieurs ; bien limités ; lymphangite carcinomateuse ; tumeur excavée…

×