SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  89
Télécharger pour lire hors ligne
FISCALES PORTANT LOI DE
FINANCES POUR LA
1

GESTION 2014

MOHAMED ILYES GHRAB

LES PRINCIPALES MESURES
Préparé par :
Mohamed Ilyes GHRAB
MOHAMED ILYES GHRAB

Rym SOUISSI
Présenté par: Mohamed Ilyes GHRAB

Expert Comptable membre de l’ordre
& Enseignant universitaire
2
MOHAMED ILYES GHRAB

3
MOHAMED ILYES GHRAB

LES CHIFFRES DE
FINANCES PUBLIQUES
4
HYPOTHÈSES DE BASE POUR LE BUDGET DE
L’ETAT 2013
Budget 2012 Budget 2012 Budget 2013 Budget 2013 Budget 2014
COMP

en $
Cours du
$US
Croissance
PIB
Déficit
budgétaire

100

110

110

109,3

110

1,42

1,5

1,58

1,625

1,67

4,50%

3,50%

4,50%

3,60%

4,00%

6,00%

6,60%

5,90%

6,80%

5,70%

44,50%

45,90%

46,80%

47,20%

Dette
publique en
% du PIB

49,10% 5

MOHAMED ILYES GHRAB

Prix du Baril

COMP
RESSOURCES PUBLIQUES
Loi de

Loi de

Loi de

finances

finances

finances

2013

2013 COMP

2014

19644

19 975

20 545

20 287

-1,26%

14566

16650

16 600

17 897

7,81%

5078

3325

3 945

2 390

-39,42%

5757

6817

6 936

7 738

13,00%

25 401

26 792

27 481

28 025

2012

Ressources
propres
Recettes
fiscales

Recettes
non fiscales
Ressources

d’emprunts

MOHAMED ILYES GHRAB

Loi Fin Comp

%

6
RESSOURCES PUBLIQUES

MOHAMED ILYES GHRAB

7
LES RECETTES FISCALES
Loi de
finances

2012 COMP
Impôts
directs
Impôts

indirects

finances

finances

2013 COMP

Loi Fin 2013

Loi de

2014

%

6302

6857

7427

7 743

4,25%

8264

9793

9173

10 154

10,69%

14566

16650

16600

17897

MOHAMED ILYES GHRAB

Loi de

7,81%

TOTAL
Recettes

Fiscales
8
IMPÔTS DIRECTS

MOHAMED ILYES GHRAB

9
IMPÔTS DIRECTS
Loi de
Loi de
finances Loi Fin 2013 finances
2012 COMP
2013 COMP

Loi de
finances
2014

%

3180

3835

3 765

4 221

12,11%

Impôts/les
sociétés

3122

3022

3 662

3 522

-3,82%

TOTAL
Recettes
Fiscales

6302

6857

7427

7743

MOHAMED ILYES GHRAB

Impôts / le
revenu

4,25%

10
IMPÔTS INDIRECTS
Loi de
finances

Loi de

2012 COMP

finances

finances

2013 COMP

Loi Fin 2013

Loi de
2014

%

4 154

4800

4 400

4 715

7,16%

DC

1580

2005

1600

1704

6,50%

DD

585

750

730

780

6,85%

1 945

2 238

2 443

2 955

20,96%

14 566

16 650

9 173

10 154

10,69%

TAFT
DE
D/T

MOHAMED ILYES GHRAB

TVA

Amendes et

divers
TOTAL

11
CLASSEMENT DES RECETTES FISCALES
5000
4500
4000

MOHAMED ILYES GHRAB

3500
3000
2500
2000
1500
1000
500
0
TVA

DC

DD

TAFT

DE

D/T

Amendes et
divers

12
RESSOURCES D’EMPRUNTS
variation

Loi de
finances
2013
COMP

Loi de
finances
2014

Loi Fin
2013

Ressources
d’emprunts
intérieurs

2832

1800

2280

2500

220,00

9,65%

Ressources
d’emprunts
extérieurs

3249

4314

3830

4712

782,00

20,42%

710

703

826

526

-100,00

-12,11%

6791

6817

6936

7838

902,00

Ressources
d’emprunts
extérieurs
affectées
TOTAL

%

MOHAMED ILYES GHRAB

Budget
2012
COMP

13,00% 13
DÉPENSES DE L’ETAT
Budget 2012
Loi Fin 2013
COMP
Dépenses de
gestion

Loi de
finances
2013 COMP

Loi de
finances
2014

%

16 972

17 946

17 563

-2,14%

6400

4563

4 292

4 835

12,64%

125

937

508

953

87,56%

Services de
la dette

4089

4220

4 445

4 675

5,17%

TOTAL
DEPENSES

25401

26 692

27 191

28 025

3,07%

Dépenses
d'investissem
ent
Crédit et
avances sur
trésor

MOHAMED ILYES GHRAB

14787

14
DÉPENSES DE GESTION
Loi de
Budget 2012
Loi Fin 2013 finances
COMP
2013 COMP

Compensation
Moyens de
service
Intervention
publique
Dépenses
imprévues

%

8647

9 781

9 781

10 555

7,91%

3208

4 200

5 514

4 292

-22,16%

922

996

996

1 051

5,52%

1332

1500

1500

1369

-8,73%

678

495

155

296

90,97%

14 787

16 972

17 946

17 563

MOHAMED ILYES GHRAB

Salaires

Loi de
finances
2014

-2,13%
15
COMPENSATION
Budget 2012
Loi Fin 2013
COMP

Carburant
Transport
Total

Loi de
finances
2014

2014/2013
%

1200

1350

1 450

1 407

-2,97%

1360

2520

3 734

2 500

-33,05%

278

330

330

385

16,67%

2 838

4 200

5 514

4 292

MOHAMED ILYES GHRAB

Produits de
base

Loi de
finances
2013 COMP

-22,16%

16
SERVICE DE LA DETTE

Service de la
Dette Extérieure
Service de la
Dette Totale

Loi de finances
2013

Loi de finances
2013 COMP

Loi de finances
2014

Part

960

1305

1380

2150

55,80%

1879

1555

1625

1050

-35,38%

2839

2860

3005

3200

6,49%

682

695

775

800

3,23%

618

665

665

675

1,50%

1300

1360

1440

1475

2,43%

1642

2000

2155

2950

36,89%

2497

2220

2290

1725

-24,67%

4139

4220

4445

4675

5,17%

MOHAMED ILYES GHRAB

Remboursement
principal sur
dette publique
intérieure
Remboursement
principal sur
dette publique
extérieure
TOTAL
Remboursement
du Principal
Intérêts sur
dette publique
intérieure
Intérêts sur
dette publique
extérieure
TOTAL
Remboursement
des Intérêts
Service de la
Dette Intérieure

2012
Réalisé

17
STRUCTURE DE LA DETTE PUBLIQUE
Loi de

Loi de

Loi de

finances

finances

finances

2013

2013 COMP

2014

12780

13565

14570

15120

3,77%

20 131

23 093

22 046

26 634

20,81%

32911

36658

36616

41754

14,03%

46,10%

46,80%

47,20%

49,10%

4,03%

2012
Réalisé

Part

dette publique
intérieure
Encours de la
dette publique

MOHAMED ILYES GHRAB

Encours de la

extérieure
Encours général
de la dette
dette publique
en % PIB

18
Loi de finances 2013
Loi de finances 2014
COMP
17 946
17 563

Salaires
Compensation

8847
4226

9781
4200

9781
5514

10555
4292

7,91%
-22,16%

Moyens de service

1042

996

996

1051

5,52%

Intervention publique

1488

1313

1500

1369

-8,73%

Dépenses imprévues

120

495

155

296

90,97%

Dépenses
d'investissement

5514

4527

4292

4834,5

12,64%

Crédit et avces sur
trésor

175

1160

508

952,8

87,56%

Services de la dette

4139

4220

4445

4675

5,17%

TOTAL DEPENSES

25 551

26 692

27 191

28 025

3,07%

Ressources propres

19740

19975

20545

20287

-1,26%

Recettes fiscales

15170

16650

16600

17897

7,81%

Impôts directs

6295

6857

7427

7743

4,25%

Impôts / le revenu

3340

3835

3765

4221

12,11%

Impôts/les sociétés

2955

3022

3662

3522

-3,82%

Impôts indirects

8875

9793

9173

10154

10,69%

TVA
DC
DD
Autres taxes
Recettes non fiscales

4 475
1 595
690
2 115
4 570

4 800
2 005
750
2 238
3 325

4 400
1 600
730
2 443
3 945

4 715
1 704
780
2 955
2 390

7,16%
6,50%
6,85%
20,96%
-39,42%

Ressources
d’emprunts
TOTAL RECETTES

5 811

6 717

6 936

7 738

13,00%

25 551

26 692

27 481

28 025

2,34%

16 785

%

MOHAMED ILYES GHRAB

Budget 2013

Dépenses de gestion

Budget 2012
ATTENDU
15 723

19
DISPOSITIONS

MOHAMED ILYES GHRAB

LES PRINCIPALES

20
ENTRÉE EN VIGUEUR DU RÉGIME
L’EXPORTATION


DÉFINITIF À

Mettre fin à la reconduction de la déduction des revenus et
bénéfices provenant de l’exportation

l’exportation, portant sur l’imposition des

Pour les entreprises qui entrent en activité
effective au cours de l’année 2014 :

bénéfices provenant de l’export est entrée en
vigueur à partir du 1er janvier 2014

• Les entreprises qui ont obtenu une attestation

• au taux réduit d’IS de 10% pour les PM

de dépôt de déclaration d’investissement avant

• et la déduction des 2/3 des revenus des

le

personnes physiques

1er

janvier

2014

bénéficient

de

MOHAMED ILYES GHRAB

L’application du régime définitif à

la

déduction totale des revenus et bénéfices
provenant de l’exportation au cours des dix
premières années d’activité à partir de la
première opération d’exportation à condition
que cette opération soit réalisée au cours de 21
l’année 2014.
RÉDUCTION

DU TAUX D’IMPOSITION SUR LES

BÉNÉFICES DES SOCIÉTÉS

Soumettre les entreprises
qui rendent services avec les
sociétés opérant dans le
secteur d’hydrocarbures à
un taux d’IS de 35%.

MOHAMED ILYES GHRAB

Réduction du taux
d’imposition sur les
bénéfices des sociétés
de 30% à 25% au titre
des bénéfices réalisés à
partir du 1er janvier
2014.

(ARTICLE 18)

22
RÉDUCTION

DU TAUX D’IMPOSITION SUR LES

BÉNÉFICES DES SOCIÉTÉS

(ARTICLE 19)
L’imposition

dividendes

entre les mains des associés et
des actionnaires à hauteur de
5%

par

voie

libératoire.
Retenue

de

RAS

Toutefois,

cette

est

déductible

de

L’IIRPP annuel en cas où le

Suppression
d’exonération des
dividendes des PP
résidentes

Tout en maintenir
la déductibilité, de
ces revenus, de la
base imposable
pour les PM
résidentes

montant

des

dividendes

MOHAMED ILYES GHRAB

Suppression
d’exonération des
dividendes des PP non
résidentes ou PM non
établies et non
domiciliées en Tunisie

des

distribués ne dépasse pas les
10.000 dinars.
Ces dispositions ne sont pas
applicable pour les bénéfices
distribués

au

titre

des
23

exercices 2013 et antérieurs.
RECONDUCTION DE L’ENCOURAGEMENT DE
CRÉATION DES PME (ART 20)

MOHAMED ILYES GHRAB

24
MESURES POUR L’ENCOURAGEMENT DE L’EMPLOI
(ART 21)
Prorogation d’une année des avantages accordés au titre des

de chantiers jusqu’au 31/12/2014 (5 ans TFP, FOPROLOS, CNSS).
•

La prise en charge par l’Etat de 50% de son salaire (limité à 250 dinars)

pendant une année seulement pour les ouvriers de chantiers.
•

MOHAMED ILYES GHRAB

recrutements effectués au titre des primo-demandeurs et des ouvriers

La prise en charge de la cotisation patronale à la sécurité sociale pendant 5
ans

•

une exonération de la TFP et la FOPROLOS pendant 5 ans au titre des dits
salaires.
25
SOUTIEN DES ENTREPRISES INSTALLÉES
DANS LES ZONES DE DÉVELOPPEMENT
RÉGIONAL PRIORITAIRES (ART 22)

de

contribution

l’exonération
patronale

dégressive
pour

les

de

la

projets

installées dans les ZDRP durant les années

2008, 2009 et 2010 pour une période de 5 ans

MOHAMED ILYES GHRAB

Octroi

supplémentaire au titre des recrutements
avant le 31/12/2014
26
SOUTIEN

DES ENTREPRISES INSTALLÉES

DANS LES ZONES DE DÉVELOPPEMENT
RÉGIONAL

(ART 23)

MOHAMED ILYES GHRAB

les entreprises disposant d'une attestation
de dépôt de déclaration d'investissement
avant la date d'entrée en vigueur des
dispositions de la loi d’initiative économique
(avant 2008) et qui entrent en activité
effective avant le 31 décembre
2014, continuent de bénéficier des
avantages, relatifs aux zones de
développement régional avant la modification
de 2008, jusqu'à la fin de la période qui leur
est impartie à cet effet conformément à la
législation en vigueur.

27
ENCOURAGEMENT DE L’ÉPARGNE À LONG TERME
EN MATIÈRE D’ASSURANCE VIE

(ART 24)

MOHAMED ILYES GHRAB

Reconduction des
avantages, en matière
d’impôt, accordés aux
souscripteurs des contrats
d’assurance-vie, aux contrats
de capitalisation.

28
LES TYPES DE CONTRAT D’ASSURANCE VIE

prévoyance en vue de faire face aux conséquences financières du
décès, d’où l’assurance en cas de décès, et un besoin d’épargne afin
de disposer dans l’avenir d’un revenu sous forme de capital ou de
rente, ce qui correspond à l’assurance en cas de vie et à la

MOHAMED ILYES GHRAB

L’assurance vie couvre essentiellement deux besoins: un besoin de

capitalisation.

29
Les contrats en unité de compte

Les contrats d’assurance en cas
de vie

qui sont des
produits
financiers qui se
rapprochent de
ceux
de
l’épargne
bancaire.

qui
sont
des
contrats
basés
sur des supports
d’investissements
composés
essentiellement
d’actions, obligati
ons et valeurs
mobilières
qui
suivent l’évolution
de leur marché.

MOHAMED ILYES GHRAB

qui garantissent
le
versement
des
capitaux
assurés en cas
de survie de
l’assuré

Les contrats capitalisation

LES TYPES DE CONTRAT D’ASSURANCE VIE

30
INSTITUTION
SUKUK

D’UN RÉGIME FISCAL SPÉCIFIQUE AUX

ISLAMIQUES ET AU

FONDS

COMMUN DE

SUKUK (ART 25-30)
Enregistrement au droit fixe
de 100D

MOHAMED ILYES GHRAB

Enregistrement au droit fixe
de 20D la page

Les contrats de mutation de biens
conclus par le fonds commun de Sukuk
dans le cadre de l’opération d’émission
de sukuk

Les contrats de mutation de biens
conclus par le fonds commun des Sukuk
dans le cadre de l’opération d’émission
de sukuk sont inscrits moyennant un
droit fixe de cent dinars.

La location de biens par le fonds
commun de Sukuk dans le cadre de
l’opération d’émission de sukuk.

Les contrats de mutation de biens
conclus par le fonds commun de Sukuk
dans le cadre de l’opération d’émission
31
de Sukuk sont soumis au droit fixe de
cent dinars.
EXONÉRATION

DE LA

TVA

DES ENTREPRISES

EXERÇANT DANS LE SECTEUR CULTUREL

(ART 31-32)

MOHAMED ILYES GHRAB

Est ajouté au tableau « A » annexé
au code de la taxe sur la valeur
ajoutée et supprimées du tableau
« B »:
c) La production, la diffusion et la
présentation
des
œuvres
théâtrales, scéniques, musicales, litt
éraires et plastiques à l’exclusion
des représentations réalisées dans
des espaces où il est d’usage de
consommer des repas et des
boissons pendant la séance.

32
RÉDUCTION

DU TAUX DE LA

TVA

APPLICABLE AU PAPIER

DESTINÉ À L’IMPRESSION DES REVUES DE

18% À 6%

(ART 33)

MOHAMED ILYES GHRAB

Est ajouté au numéro 13 du
paragraphe III du tableau « B »
annexé au code de la taxe sur la
valeur
ajoutée
l’expression
suivante :
Le papier destiné à l’impression
de revues relevant du n°48.10 du
tarif des droits des douanes,
importé ou acquis localement par
les entreprises d’impression de
revues.

33
RATIONALISATION

DES OPÉRATIONS COMMERCIALES

EFFECTUÉES EN ESPÈCES

(ART 34

ET

35)

Ne pas admettre en déduction les charges ainsi que les amortissements relatifs à
des immobilisations acquises en espèce pour une valeur supérieure ou égale à
20.000 dinars. De même, la Taxe sur la valeur ajoutée associée à cette acquisition
ne sera pas admise en déduction.

Par ailleurs, il a été décidé de faire supporter les sociétés qui bénéficient dudit
règlement d’une amende de 8% du total de la facture si l’identité du client n’est
pas mentionnée au niveau de la déclaration employeur .

MOHAMED ILYES GHRAB

Ce montant sera réduit à 10.000 dinars en 2015 et 5.000 dinars en 2016.

Cette mesure vise à limiter l’ampleur de l’économie informelle qui dépasserait selon
34
certaines études 50% du total des transactions.
AUTORISATION DES SERVICES FISCAUX POUR L’ACCÈS AUX
PROGRAMMES, APPLICATIONS, SYSTÈMES INFORMATIQUES
AINSI QU’ENREGISTREMENTS ET TRAITEMENTS Y AFFÉRENTS
(ART 36 ET 37)

La permission aux agents de l’administration fiscale d’accéder
aux programmes, systèmes, applications informatiques
auxiliaires, fichiers et bases de données utilisées dans la
gestion des achats, des ventes, des services, de la
facturation, des recettes, des recouvrements, des
paiements, des actifs ou des stocks.

La sanction de 100D à 10.000D

MOHAMED ILYES GHRAB

Autorisation des services fiscaux pour l’accès aux
programmes, applications, systèmes informatiques ainsi
qu’enregistrements et traitements y afférents

35
APPLICATION

DE LA SANCTION EXIGIBLE EN CAS DE

MINORATION DES MONTANTS FACTURÉS AUX
OPÉRATIONS DE SUR FACTURATION

(ART 38)

MOHAMED ILYES GHRAB

36
MAITRISE

DE LA DÉDUCTIBILITÉ DES CHARGES (ART

39)

Exemple: une
Extension de la

personne qui

loi, la non déductibilité est

non déductibilité

supporte les 15%

réservé seulement pour les

de la retenue à

de loyer va être

retenues à la source supportées

la source

privé de la

au lieux et place des personnes

supportée à tout

déductibilité de la

non résidentes ni établies au titre

impôt et retenue

prise en charge de

des redevances payées.

supportés

MOHAMED ILYES GHRAB

Avant la promulgation de cette

cette retenue en
tant que charge.
37
DÉDUCTION

PAR LES ASSUJETTIS DE LA

TITRE DES

TVA

ACHATS AYANT SERVI À LA

RECONSTITUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES (ART

AU

40)

MOHAMED ILYES GHRAB

Cette nouvelle loi a validé la jurisprudence
administrative qui permet la déduction de la TVA
mentionnée sur les factures d’achats conformes aux
dispositions de l’article 18 du code de TVA et
rattachée aux factures d’achat non déclarées en cas
de reconstitution extracomptable du chiffre d’affaires

Est appliquée une amende fiscale administrative au taux
de 50% du montant de la taxe sur la valeur ajoutée
déduite.

38
APPLICATION

D’UNE AMENDE FISCALE

ADMINISTRATIVE EN CAS DE VENTE EN
SUSPENSION DES DROITS ET TAXES SANS
DISPOSER DES ORIGINAUX DES BONS DE
COMMANDES ( ART 41)
montant de la taxe et du droit objet de la suspension, tout
assujetti à la taxe sur la valeur ajoutée ayant effectué des
ventes en suspension de la taxe sur la valeur ajoutée et des
droits et taxes dus sur le chiffre d’affaires sur la base des

MOHAMED ILYES GHRAB

Est puni d’une amende fiscale administrative égale à 50% du

attestations générales et sans qu’ils disposent des originaux
des bons de commande devant être présentés par le
bénéficiaire du régime suspensif de la taxe sur la valeur
ajoutée.

39
HABILITATION

DES CHEFS DE SERVICES CENTRAUX ET

RÉGIONAUX DES IMPÔTS POUR L’ÉTABLISSEMENT DES

ARRÊTÉS DE TAXATION D’OFFICE ET LA MISE EN
MOUVEMENT DE L’ACTION PUBLIQUE( ART 42)

le directeur général des impôts, le chef de l’unité du contrôle national

chef du centre régional de contrôle des impôts sont habilités à:

MOHAMED ILYES GHRAB

et des enquêtes fiscales, le directeur des grandes entreprises ou le

• Etablir les arrêtés de taxation d’office et la mise en mouvement de
l’action publique

• Mettre en mouvement l’action publique et transmettre les procèsverbaux dûment établis au procureur de la république auprès du
tribunal compétent, et ce, pour les infractions fiscales pénales non

40

passibles d’une peine corporelle.
HABILITATION

DES CHEFS DE SERVICES CENTRAUX ET

RÉGIONAUX DES IMPÔTS POUR L’ÉTABLISSEMENT DES

ARRÊTÉS DE TAXATION D’OFFICE ET LA MISE EN
MOUVEMENT DE L’ACTION PUBLIQUE( ART 42)

et des enquêtes fiscales, le directeur des grandes entreprises ou le
chef du centre régional de contrôle des impôts sont habilités à:

MOHAMED ILYES GHRAB

le directeur général des impôts, le chef de l’unité du contrôle national

• Mise en mouvement de l’action publique pour les infractions fiscales

pénales passibles d’une peine corporelle, par délégation du ministre
des finances après avis d’une commission dont la composition, les
attributions et les modalités de fonctionnement sont fixées par

décret.

41
EXTENSION DU CHAMP D’APPLICATION
DES ARRÊTÉS DE TAXATION D’OFFICE

(ART 43)

Au titre des amendes fiscales administratives prévues par les articles 84

bis à 85 Et ce en cas de non régularisation de la situation fiscale du
en demeure
ARTICLES

SANCTIONS

MOHAMED ILYES GHRAB

contribuable dans un délai de trente jours à compter de la date de sa mise

84 BIS

•20% des revenus ou bénéfices transférés, s’il s’agit de
transfert de revenus ou bénéfices soumis à l’impôt en Tunisie
•1% des revenus ou bénéfices transférés s’il s’agit , s’il s’agit de
transfert de revenus ou bénéfices non soumis à l’impôt en Tunisie

84 TER

•2000D au titre de chaque bon de commande non apuré parmi les
5 premiers bon de commande.
•5000D au titre de chaque bon de commande non apuré au-delà
de cinq premiers bons de commande

84 QUARTER

•8% du total de la facture si l’identité du client n’est pas
42
mentionnée au niveau de la déclaration employeur
EXTENSION DU CHAMP D’APPLICATION
DES ARRÊTÉS DE TAXATION D’OFFICE


(ART 43)

Au titre des amendes fiscales administratives prévues par les
articles 84 bis à 85 relatives au:
MOHAMED ILYES GHRAB

ARTICLES

SANCTIONS

84 QUINQUIES

50% du montant de la taxe sur la valeur ajoutée déduite en cas
de reconstitution du CA

84 SEXIES

50% du montant de la taxe et du droit objet de la suspension,
tout assujetti à la taxe sur la valeur ajoutée

ayant effectué

des ventes en suspension de la taxe sur la valeur ajoutée sans

qu’ils disposent des originaux des bons de commande devant être
présentés par le bénéficiaire du régime suspensif de la taxe sur
la valeur ajoutée
85

43

Une pénalité au taux de 1 % des revenus et bénéfices exonérés
de l’impôt ou soumis à une retenue à la source libératoire.
RELÈVEMENT

DU TAUX DE LA RETENUE À LA SOURCE SUR

LES MONTANTS PAYÉS À DES RÉSIDENTS DANS DES

est relevé à 25% au titre des:

44)

* Redevances
* Revenus de capitaux
mobiliers, les jetons de
présence,
* les dividendes,

MOHAMED ILYES GHRAB

Le taux de la retenue à la source

PARADIS FISCAUX (ART

* les intérêts des prêts
bancaires
servis à des personnes résidentes ou
établies dans des paradis fiscaux.

44
MAITRISE

DU BÉNÉFICE DU RÉGIME FORFAITAIRE (ART

45)

régime
exercent

les

entreprises
dans

les

qui
zones

communales des activités qui sont
fixées par décret.

MOHAMED ILYES GHRAB

Sont exclues du bénéfice de ce

45
MAITRISE

DU BÉNÉFICE DU RÉGIME FORFAITAIRE (ART

45)

Le minimum d’impôt dû par les forfaitaires est augmenté comme suit:
MOHAMED ILYES GHRAB

100 dinars à
150 dinars
de 50 dinars à
75 dinars

46
MAITRISE

DU BÉNÉFICE DU RÉGIME FORFAITAIRE (ART

45)

Obligation d’établissement des factures

selon les dispositions de l’article 18 code
de la TVA pour les personnes morales et

aux personnes physiques soumises à
l’obligation de dépôt de la déclaration
d’existence autres que celles soumises à
l’impôt sur le revenu selon le régime
forfaitaire et ce, pour leurs opérations dont
la valeur ne dépasse pas 500 dinars pour
chaque opération.

MOHAMED ILYES GHRAB

L’impôt dû conformément aux
dispositions du présent article est
majoré de 50% en cas de dépôt de la
déclaration annuelle de l’impôt après 30
jours de l’expiration des délais légaux.

47
RATIONALISATION

DE L’ASSIETTE FORFAITAIRE EN

CE QUI CONCERNE LES BÉNÉFICES NON
COMMERCIAUX (ART

46)

le revenu selon le régime de forfait
d’assiette est relevée à 80% des revenus

TTC au lieu de 70%.

MOHAMED ILYES GHRAB

L’assiette forfaitaire passible de l’impôt sur

48
ELARGISSEMENT

DU CHAMP D’APPLICATION DE

L’IMPÔT SUR LE REVENU AU TITRE DE LA PLUSVALUE IMMOBILIÈRE

(ART 47)

sauf:
Les terrains agricoles situés dans les zones agricoles cédés au
profit de personnes autres que les promoteurs immobiliers et

MOHAMED ILYES GHRAB

Extension du champ d’application à tout type d’immeubles

au profit de personnes qui s’engagent dans le contrat de
cession de ne pas réserver le terrain objet de la cession à la
construction avant l’expiration d’une période de 4 ans à partir
de la date de cession.

49
ELARGISSEMENT

DU CHAMP D’APPLICATION DE

L’IMPÔT SUR LE REVENU AU TITRE DE LA PLUSVALUE IMMOBILIÈRE

(ART 47)

part, le prix de cession déclaré des biens et droits susvisés ou
celui révisé suite aux opérations de vérifications fiscales

MOHAMED ILYES GHRAB

la plus-value imposable, est égale à la différence entre d’une

selon les procédures applicables en matière de droits
d’enregistrement
50
ELARGISSEMENT

DU CHAMP D’APPLICATION DE

L’IMPÔT SUR LE REVENU AU TITRE DE LA PLUSVALUE IMMOBILIÈRE

(ART 47)

Le prix de revient pour les opérations de cession de l’usufruit et de la nuepropriété totale et ce conformément au tableau suivant (art 38 CDET)
Age de l'usufruitier

Valeur de l'usufruit

Moins de 20 ans révolus
Moins de 30 ans révolus
Moins de 40 ans révolus
Moins de 50 ans révolus
Moins de 60 ans révolus
Moins de 70 ans révolus
Plus de 70 ans révolus

7/10
6/10
5/10
4/10
3/10
2/10
1/10

Valeur de la nue propriété

3/10
4/10
5/10
6/10
7/10
8/10
9/10

MOHAMED ILYES GHRAB

propriété est déterminé sur la base d’une quotepart de la valeur de la

51
ELARGISSEMENT

DU CHAMP D’APPLICATION DE

L’IMPÔT SUR LE REVENU AU TITRE DE LA PLUSVALUE IMMOBILIÈRE

(ART 47)

immobilière en cas de donation est la
différence entre le prix de vente et le prix

MOHAMED ILYES GHRAB

1er donateur : l’assiette de la plus value

d’achat chez le 1er donateur (art 28 du code
de l’IRPP et de l’IS).
52
ELARGISSEMENT

DE L’ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM

D’IMPÔT ET AUGMENTATION DE SON TAUX (ART

MOHAMED ILYES GHRAB

L'impôt annuel calculé
conformément aux
dispositions du code de
l'IRPP et l'IS pour les
activités commerciales
et les activités non
commerciales des
personnes physiques, ne
peut être inférieur à :

• 0,2% du montant brut du chiffre
d’affaires ou des recettes à l’exception
du chiffre d’affaires ou des recettes
provenant de l’exportation avec un
minimum égal à 300 dinars exigible
même en cas de non réalisation de
chiffre d’affaires.
• 0,1% du montant brut du chiffre
d’affaires ou des recettes provenant de
l’exportation ainsi que les recettes des
cliniques travaillant avec les nonrésidents ainsi que les ventes des
produits bénéficiant de l'homologation
administrative des prix et dont la marge
ne dépasserait pas 6% avec un minimum
égal à 200 dinars exigible même en cas
de non réalisation de chiffre d’affaires.

48)

53
ELARGISSEMENT

DE L’ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM

D’IMPÔT ET AUGMENTATION DE SON TAUX (ART

est ce que ces deux
Minimums sont cumulables ou

non.

MOHAMED ILYES GHRAB

La question qui se pose:

48)

54
ELARGISSEMENT

DE L’ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM

D’IMPÔT ET AUGMENTATION DE SON TAUX (ART

Concernant les
personnes morales
et conformément à • 0,1% du chiffre d’affaires brut avec
l'article 49 du code un minimum exigible même en cas de
de L'IRPP et IS
non réalisation de chiffre d’affaires
nouveau, l’impôt
égal à 300 dinars pour les entreprises
annuel ne peut être
soumises au taux de 10% ou encore sur
inférieur à un
le chiffre d'affaires réalisé suite à la
montant égal à:

MOHAMED ILYES GHRAB

• 0,2% du chiffre d’affaires brut local
avec un minimum exigible même en cas
de non réalisation de chiffre d’affaires
égal à 500 dinars pour les entreprises
non soumises au taux de 10%,

48)

vente de produits homologués et dont la
marge bénéficiaire ne dépasserait pas
6%,
55
ELARGISSEMENT

DE L’ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM

D’IMPÔT ET AUGMENTATION DE SON TAUX (ART

Les dispositions
du présent
paragraphe ne
s’appliquent pas
aux bénéficiaires
d’une déduction
totale des
revenus dans la
limite de la
période légale.

Ce minimum
exigible sera
augmenté de 50%
lorsqu’il est payé
en dehors des
délais légaux
dépassant 30
jours.

Le minimum d’impôt s’applique aux entreprises en cessation
d’activité et qui n’ont pas déposé leur déclaration.

MOHAMED ILYES GHRAB

Ce minimum ne
s'applique pas aux
activités nouvelles
durant la période
de réalisation du
projet sans que
cette période ne
dépasse dans tous
les cas trois ans
à compter de la
date du dépôt de
la déclaration
d'existence.

48)

56
ELARGISSEMENT

DE L’ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM

D’IMPÔT ET AUGMENTATION DE SON TAUX (ART

Le taux du minimum d’impôt
fixé à 0.2% prévu au présent
article y compris le minimum
exigible à ce titre s’applique
au chiffre d’affaires réalisé
au titre de l’année 2013 et
aux recettes réalisées
durant le même exercice.

MOHAMED ILYES GHRAB

Le minimum d’impôt prévu au
titre d’un exercice, est
déductible de l’impôt sur le
revenu ou de l’impôt sur les
sociétés exigible
conformément aux
dispositions du présent code
successivement au titre des
exercices ultérieurs et ce
dans la limite de la cinquième
année inclusivement et sans
que la déduction aboutisse à
un impôt inférieur au
minimum d’impôt

48)

57
SOUMISSION

DU CHIFFRE D’AFFAIRES

PROVENANT DE L’EXPORTATION À LA

TCL (ART 49 + 50)

Application du taux de 0,1% au :

Chiffre d’affaires réalisé par les établissements de santé prêtant la
totalité de leurs services au profit des non résidents provenant de
leur activité avec les non résidents,

MOHAMED ILYES GHRAB

Chiffre d’affaires provenant de l’exportation,

Chiffre d’affaires réalisé par les prestataires des services financiers
non résidents provenant de leurs prestations avec les non résidents,
Chiffre d’affaires réalisé par les sociétés d’investissement à capital
58
variable à règles d’investissement allégées provenant de l’utilisation de
leurs actifs avec les non résidents.
ASSOUPLISSEMENT

DE L’APPLICATION DE LA RETENUE À LA

SOURCE ET L’AMÉLIORATION DU RECOUVREMENT DE
L’IMPÔT

Les
forfaitaires
BNC sont
tenues
d’appliquer
cette RAS

Cette RAS
n’est pas
applicable
pour les
produits
homologués
et dont la
marge
bénéficiaire
brute ne
dépasse pas
6%

La RAS de
50% de la
TVA n’est
pas
applicable
pour les
produits
homologués
et dont la
marge ne
dépasse pas
6%.

La retenue à
la source de
50% de la
TVA est
appliquée, mê
me si le
paiement des
montants est
effectué pour
le compte
d’autrui.

MOHAMED ILYES GHRAB

La généralisation
de la RAS au
titre des
montants
supérieurs ou
égaux à 1000D
(au lieu de
2000D
antérieurement )
aux entreprises
du secteur privé

(ART 51)

59
ASSOUPLISSEMENT

DE L’APPLICATION DE LA RETENUE À LA

SOURCE ET L’AMÉLIORATION DU RECOUVREMENT DE
L’IMPÔT

(ART 51)

qualifiées comme export au taux de 5% et ce
au

titre

des

honoraires, commissions, courtage, loyers

MOHAMED ILYES GHRAB

Application d’une RAS au titre des opérations

(???) et rémunération des activités non
commerciales qu’elle qu’en soit l’appellation.

60
ASSOUPLISSEMENT DES OBLIGATIONS FISCALES DES
SALARIÉS NON RÉSIDENTS QUI TRAVAILLENT EN

TUNISIE

PENDANT UNE PÉRIODE LIMITÉE

(ART 52)

Tunisie pour une ou des périodes ne dépassant pas en totalité

6 mois, sont soumis à une retenue à la source libératoire au
taux de 20% de leur montant brut majoré des avantages en

MOHAMED ILYES GHRAB

Les salariés ou non salariés non résidents qui travaillent en

nature selon leur valeur réelle.

61
RATIONALISATION

DES RÉGIMES DE FAVEUR

ACCORDÉS AUX ACQUISITIONS AUPRÈS DES
PROMOTEURS IMMOBILIERS

L’application du droit
proportionnel dans ce cas
ne doit pas aboutir à un
montant inférieur au droit
fixe calculé sur la base du
nombre des pages et des
copies du contrat.

MOHAMED ILYES GHRAB

Application d’un taux
d’enregistrement de 3%
des acquisitions auprès des
promoteurs immobiliers
pour usage d’habitation et
ceci sur la partie de la
valeur du logement qui
excède 150000 dinars.

(ART 53)

62
SUPPRESSION

DE L’EXONÉRATION DES REDEVANCES

PAYÉES PAR LES ENTREPRISES TOTALEMENT
EXPORTATRICES AUX NON- RÉSIDENTS NONÉTABLIS

(ART 54)

•Des droits d’auteur ;
•De l’usage, de la concession de l’usage ou de la cession d’un brevet, d’une marque de
fabrique ou de commerce, d’un dessin ou d’un modèle, d’un plan, d’une formule ou d’un
procédé de fabrication, y compris les films cinématographiques ou de télévision ;
• De
l’usage
ou
de
la
concession
de
l’usage
industriel, commercial, agricole, portuaire ou scientifique ;

d’un

• Des informations ayant trait à
industriel, commercial ou scientifique ;

dans

une

expérience

acquise

équipement
le

MOHAMED ILYES GHRAB

Annulation de l’exonération des rémunérations payées par les entreprises
totalement exportatrices telles que définies par la législation en vigueur, au
titre:

domaine

• Des études techniques ou économiques, ou d’une assistance technique. L’impôt est
également dû par les personnes physiques non résidentes qui réalisent des revenus de
source tunisienne ou qui réalisent la plus-value immobilière.
63
INSTITUTION D’UN IMPÔT SUR LES IMMEUBLES (ART 55)

Montant :

au plus tard à
la fin du mois
de mars de
chaque année,

Lieu de
déclaration :

auprès la
recette des
Finances dans
la circonscripti
on de laquelle
se trouve la
résidence
principale du
contribuable,

Documents :
une déclaration selon
un modèle
spécifique, accompag
née d’une attestation
comportant le
montant de la taxe
sur les immeubles
bâtis ou de la taxe
sur les immeubles non
bâtis exigible sur
l’immeuble durant
l’année d’exigibilité
de l’impôt foncier
délivrée par la
collectivité locale
concernée.

MOHAMED ILYES GHRAB

une fois et
demie, la taxe
sur les
immeubles
bâtis ou la taxe
sur les
immeubles non
bâtis, selon le
cas,

Echéance :

64
INSTITUTION D’UN IMPÔT SUR LES IMMEUBLES (ART 55)
Ledit impôt n’est pas dû sur :

MOHAMED ILYES GHRAB

• l’habitation principale,
• les immeubles bâtis exploités par leurs propriétaires pour l’exercice d’une
activité industrielle, commerciale ou professionnelle,
• les immeubles dans le cadre d’une opération d’émission
de sukuk conformément à la législation les régissant,
• les terrains agricoles situés dans les zones agricoles, et ce, sur la base
d’une attestation délivrée par les autorités compétentes,
• les terrains non bâtis situés dans les zones industrielles, d’habitation, de
tourisme et dans les zones destinés à un usage artisanal ou professionnel
qui sont lotis conformément à la législation et aux réglementations en
vigueur,
• les terrains non bâtis exploités par leurs propriétaires pour l’exercice d’une
activité industrielle, commerciale ou professionnelle,
• les immeubles destinés à la location à condition de joindre à la déclaration
de l’impôt foncier une copie de la déclaration annuelle de l’impôt sur le
revenu dû sur les revenus fonciers, dont le délai de dépôt de déclaration
est échu avant l’expiration du délai légal du dépôt de la déclaration de
65
l’impôt foncier.
AMÉLIORATION

DU RECOUVREMENT DE LA TAXE AU

NIVEAU DES FOURNISSEURS DE MARCHANDISES, DE

TRAVAUX ET DE BIENS AU PROFIT DES SERVICES
PUBLICS

Le paiement par l’Etat, les collectivités locales, les établissements publics à
caractère administratif et les entreprises publiques des montants égaux ou
supérieurs à 1000 dinars y compris la taxe sur la valeur ajoutée revenant à leur
fournisseur de marchandises, de services, de travaux et de biens, est
subordonné à la présentation d’une attestation délivrée par les services
fiscaux attestant que le fournisseur en question a déposé toutes les
déclarations

fiscales

échues

et

non

prescrites

à

la

date

MOHAMED ILYES GHRAB



(ART 62)

de

l’ordonnancement du paiement desdits montants ou à la présentation, le cas
échéant, des justificatifs prouvant l’établissement d’un calendrier de
recouvrement par le receveur de finances au titre des créances fiscales
constatées à leur charge à la date de l’ordonnancement du paiement 66

desdits montants .
MAÎTRISE DE LA RESTITUTION DES SOMMES PERÇUES EN
TROP

( ART 63)

accordé qu’au contribuable ayant une situation fiscale
régularisée à la date de dépôt de la demande de

restitution

ainsi qu’ à la date de l’ordonnancement de

restitution des sommes perçues en trop

MOHAMED ILYES GHRAB

La restitution des sommes perçues en trop ne peut être

67
SUPPRESSION

DE L’EXONÉRATION DE LA

TVA

POUR LES

SERVICES DE SANTÉ RENDUS AU PROFIT DES ÉTRANGERS
NON-RÉSIDENTS

Soumission des services de santé rendus
au profit des étrangers non résidents à la
TVA

MOHAMED ILYES GHRAB



(ART 64)

68
CLARIFICATION

DU CHAMP D’APPLICATION DE

L’EXONÉRATION DE LA

TVA

DES VENTES DE LOCAUX

DESTINÉS À L’HABITATION PAR LES PROMOTEURS
IMMOBILIERS

(ART 65)
MOHAMED ILYES GHRAB

L’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée au titre des ventes des immeubles bâtis à
usage exclusif d'habitation, réalisée par les promoteurs immobiliers tels que définis par la
législation en vigueur, ainsi que leurs dépendances y compris les parkings collectifs
attenants à ces immeubles est accordée seulement pour les acquisitions faites par les
personnes physiques ou les promoteurs immobiliers publics.

Le changement d’affectation des locaux à usage d’habitation par l’acquéreur entraine le
paiement de la TVA normalement due.

69
EXTENSION DE L’OBLIGATION DU DÉPÔT DE LA
DÉCLARATION D’EXISTENCE AUX AGRICULTEURS ET AUX
PERSONNES RÉALISANT DES REVENUS FONCIERS
BÉNÉFICIANT D’AVANTAGES FISCAUX (ART

Les agriculteurs doivent
procéder au dépôt d’une
déclaration
d’existence
telle que prévue par
l’article 56 du code de
l’impôt sur le revenu des
personnes physiques et de
l’impôt
sur
les
sociétés,
pour
pouvoir
bénéficier de la réduction
de 80% de la taxe unique
de compensation sur leurs
véhicules.

MOHAMED ILYES GHRAB

Ces personnes sont tenues
de déposer une déclaration
d’existence, et ce, dans le
cas où elles bénéficient
d’avantages fiscaux au
titre des revenus en
question conformément à
la législation en vigueur.

66)

70
RENFORCEMENT DE RESSOURCES DU FONDS DE LA
TRANSITION ÉNERGÉTIQUE PROFIT (ART

par une taxe due
à l’importation
de moteurs et de
pièces de
rechange usagés
calculée sur la
base de 3 dinars
par kilogramme
du poids du
moteur ou de la
pièce de
rechange.

MOHAMED ILYES GHRAB

par une taxe due
sur les produits
énergétiques
consommés. La
liste des
produits
soumis, le taux
de la taxe et ses
modalités de
recouvrement
sont fixés par
décret.

66-68)

71
RENFORCEMENT DES RESSOURCES
DU FONDS DE DÉPOLLUTION (ART

Extension

du

champ

d’application de la taxe
de dépollution

qui est

MOHAMED ILYES GHRAB



71)

fixé à 5% par l’ajout
d’autres articles

72
ALLÉGEMENT DE LA CHARGE FISCALE DES PERSONNES À
FAIBLE REVENU


(ART 73)

Exonérer les personnes qui réalisent des revenus classés dans la
catégorie traitements, salaires et pensions et que le montant
déductions au titre de la situation et des charges de famille
(chef de famille+ enfants à charge et parents à charge) à
condition de ne pas réaliser d’autres natures de revenus.



MOHAMED ILYES GHRAB

imposable annuel ne dépasse les 5.000 dinars après les

Suppression de la déduction supplémentaire de 1000 D pour les
SMIGARDS.

73
ALLÉGEMENT DE LA CHARGE FISCALE DES PERSONNES À
FAIBLE REVENU

Suppression de
la déduction
supplémentaire
de 1000 D
pour les
SMIGARDS.

MOHAMED ILYES GHRAB

Exonérer les personnes qui
réalisent des revenus classés dans
la catégorie traitements, salaires
et pensions et que le montant
imposable annuel ne dépasse les
5.000 dinars après les déductions
au titre de la situation et des
charges de famille (chef de famille+
enfants à charge et parents à
charge) à condition de ne pas
réaliser d’autres natures de
revenus.

(ART 73)

74
RÉVISION

DU CHAMP D’APPLICATION DE LA TAXE

UNIQUE DE COMPENSATION DE TRANSPORTS
ROUTIERS (ART

Extension du champ d’application
taxe unique de compensation

de la

aux autres

véhicules autres que ceux utilisés pour le

transport de personnes ou le transport de

MOHAMED ILYES GHRAB



56-61)

marchandises autorisés à utiliser la route

75
RÉVISION

DU CHAMP D’APPLICATION DE LA TAXE

UNIQUE DE COMPENSATION DE TRANSPORTS
ROUTIERS (ART

56-61)

Transport pour propre compte :

Transport pour compte d’autrui :

Charge utile ne dépassant pas
une tonne : 200 dinars,

Charge utile ne dépassant pas une
tonne : 150 dinars,

Charge utile supérieure à une
tonne et ne dépassant pas 2
tonnes : 400 dinars.

MOHAMED ILYES GHRAB

Le montant annuel de la taxe unique de compensation de
transports routiers pour les véhicules et les remorques
destinés au transport de marchandises pour propre
compte ou pour compte d’autrui et dont la charge utile
ne dépasse pas 2 tonnes est fixé comme suit :

Charge utile supérieure à une
tonne et ne dépassant pas 2
tonnes : 250 dinars.

76
RENFORCEMENT DES RESSOURCES DE LA CAISSE GÉNÉRALE DE
COMPENSATION (ART



76)

Les voitures particulières selon le tarif figurant au tableau
suivant :

- Les voitures dont la puissance est égale à :

4 chevaux fiscaux

5 chevaux fiscaux

6 chevaux fiscaux

7 chevaux fiscaux

8 chevaux fiscaux

9 chevaux fiscaux

10 chevaux fiscaux

11 chevaux fiscaux

12 chevaux fiscaux

13 chevaux fiscaux

14 chevaux fiscaux

15 chevaux fiscaux
- Les voitures dont la puissance est égale ou supérieure à 16 chevaux
fiscaux ainsi que les voitures de sport

Montant de la
redevance en
dinars
20
40
70
100
120
140
160
180
500
550
650
750
850

MOHAMED ILYES GHRAB

Voitures particulières

77
RENFORCEMENT

DES RESSOURCES DE LA CAISSE

GÉNÉRALE DE COMPENSATION

(ART 76)

de transports routiers : un montant égal à 25% de la
taxe unique de compensation de transports routiers

due.

MOHAMED ILYES GHRAB

Les véhicules soumis à la taxe unique de compensation

Ces dispositions sont mise en suspension jusqu‘à
nouvel ordre

78
RENFORCEMENT DES RESSOURCES DE LA CAISSE
GÉNÉRALE DE COMPENSATION

MOHAMED ILYES GHRAB

Suppression du plafond de la
redevance de 1% (Maximum :
2.000 dinars)

(ART 77-78)

Clarification du champ

d’application de la redevance de
compensation applicable pour les
personnes physiques dont le
revenu net annuel dépasse 20.000
dinars, quelque soit leur régime
d’imposition.

79
RENFORCEMENT DES RESSOURCES DE LA CAISSE
GÉNÉRALE DE COMPENSATION

(ART 77-78)

MOHAMED ILYES GHRAB

Le revenu annuel net soumis à ladite redevance couvre les
revenus soumis à l’impôt déduction faite de l’impôt sur le revenu
exigible et majoré des revenus exonérés et des revenus situés
hors champ d’application de l’impôt sur le revenu ainsi que les
revenus soumis à des régimes spécifiques .
Ladite redevance n’est pas due sur :
• les montants revenant aux personnes non résidentes non établies,

• la plus value mobilière et immobilière.
80
RENFORCEMENT DES RESSOURCES DE LA CAISSE
GÉNÉRALE DE COMPENSATION

(ART 77-78)

Redevance

Ladite redevance est
recouvrée dans les
mêmes délais et selon
les mêmes modalités
fixées pour le
paiement de l’impôt
sur le revenu. La
redevance n’est pas
déductible de l’impôt
sur le revenu.

MOHAMED ILYES GHRAB

Pour les montants soumis à la
retenue à la source prévue par les
La retenue à la source
articles 52 et 53 du code de
l’impôt sur le revenu des
au taux de 1%
personnes physiques et de l’impôt
s’applique aux
sur les sociétés, la redevance est rémunérations dont le
montant annuel global
due par voie de retenue à la
source au taux de 1% des
dépasse 20.000
montants nets de la retenue et
dinars nonobstant les
montants payés.
par voie de régularisation lors de
dépôt de la déclaration annuelle
de l’impôt sur le revenu.

81
MESURES

POUR LE TRAITEMENT DE L’ENDETTEMENT DU

SECTEUR DE L’AGRICULTURE ET DE PÊCHE (ART

L’Etat abandonne les
montants dus en
principal et en
intérêts au titre des
crédits agricoles
obtenus jusqu’au 31
décembre 2012
objet de dettes non
recouvrées et dont
le montant en
principal ne dépasse
pas cinq mille dinars
par agriculteur ou
par pêcheur à la
date de leur
obtention et qui ont
été accordés sur des
ressources
budgétaires ou sur
des crédits
extérieurs directs au
profit de l’Etat, et
ce, dans la limite de
quatre vingt millions
de dinars (80 millions
dinars).

Le crédit abandonné
est remboursé en
principal sur une
durée de vingt ans
sans intérêts, et
ce, en vertu des
conventions conclues
le 31 décembre de
chaque année à cet
effet entre le
ministère des
finances et
l’établissement de
crédit concerné, et
ce, dans la limite de
quarante millions de
dinars (40 millions
dinars) et après
présentation des
banques concernées
d’une liste nominative
des agriculteurs et
des pêcheurs ayant
bénéficié de
l’abandon et des
montants abandonnés
pour chaque
agriculteur ou
pêcheur.

Les crédits susvisés
sont abandonnés sur
la base d’une étude
des dossiers des
bénéficiaires au cas
par cas, par des
commissions
régionales
multilatérales et sur
présentation des
demandes à cet
effet et selon des
critères fixés
portant notamment
sur la poursuite de
l’exercice de
l’activité agricole ou
de pêche et
l’incapacité de
remboursement du
crédit objet de
l’abandon.

La composition
desdites commissions
régionales et les
modalités de leur
fonctionnement sont
fixées par une
circulaire conjointe
des ministres des
finances et de
l’agriculture.

MOHAMED ILYES GHRAB

l’Etat prend en
charge le
remboursement du
principal du crédit
abandonné par les
établissements de
crédit ayant la
qualité de
banque, selon les
critères prévus au
paragraphe 3 du
présent
article, relatif aux
crédits obtenus
jusqu’au 31
décembre 2012 qui
ont fait l’objet de
montants non
recouvrés et dont le
montant en principal
ne dépasse pas cinq
milles dinars par
agriculteur ou par
pêcheur à la date de
leur obtention.

79-80)

82
MESURES

POUR LE TRAITEMENT DE L’ENDETTEMENT DU

SECTEUR DE L’AGRICULTURE ET DE PÊCHE (ART

La déduction
s’opère sur une
période
maximale de 3
ans à compter
de l’année de
l’abandon.

Le bénéfice de
cette déduction
est subordonné à
la présentation par
l'établissement de
crédit concerné, à
l'appui de la
déclaration
annuelle de l'impôt
sur les
sociétés, d'un état
détaillé des
créances
abandonnées
indiquant
notamment le
montant des
intérêts
abandonnés, l’exer
cice de leur
imposition et
l’identité du
bénéficiaire de
l’abandon.

Les établissements
de crédit ayant la
qualité de banque
peuvent radier de
leurs comptes la
totalité des intérêts
relatifs aux crédits
agricoles obtenus
jusqu’au 31
décembre
2012, dont le
montant en principal
ne dépasse pas cinq
milles dinars à la
date de son
obtention et qui font
l’objet d’abandon au
cours des années
2014 et 2015.

Cette opération
de radiation ne
doit aboutir ni à
l'augmentation
ni à la
diminution du
bénéfice soumis
à l'impôt sur les
sociétés de
l'année de la
radiation.

MOHAMED ILYES GHRAB

Les établissements de
crédit ayant la qualité
de banque peuvent
déduire de l’assiette
soumise à l’impôt sur
les sociétés, la
totalité des intérêts
conventionnels qui ont
fait partie de leurs
produits, ayant fait
l’objet d’abandon et
ayant été décomptés
sur les crédits
agricoles, obtenus
jusqu’ au 31 décembre
2012 et ayant fait
l’objet de montants
non recouvrés et dont
le montant en principal
ne dépasse pas cinq
milles dinars par
agriculteur ou par
pêcheur à la date de
son obtention.

79-80)

83
EXONÉRATION

DES ACQUISITIONS DANS LE CADRE DES

CONTRATS DE VENTE MURABAHA ET DANS LE CADRE DU
MÉCANISME DES SUKUK ISLAMIQUES DE LA RETENUE À
LA SOURCE (ART

81)

payés par les établissements de crédit au titre des
acquisitions effectuées dans le cadre des contrats de

vente Murabaha, et ce, lorsque les bénéficiaires
desdits contrats ne sont pas tenus d’effectuer la

MOHAMED ILYES GHRAB

La retenue à la source ne s’applique pas aux montants

retenue à la source ainsi qu’au titre des acquisitions

réalisées dans le cadre du mécanisme des sukuk prévus
par la législation les régissant.
84
CLARIFICATION

DES OBLIGATIONS FISCALES DES

PERSONNES PHYSIQUES SOUMISES AU RÉGIME RÉEL
SIMPLIFIÉ


(ART 82)

pour les personnes physiques soumises au régime réel
simplifié.


L’extension du champ d’application de la déduction des

MOHAMED ILYES GHRAB

L’harmonisation des dispositions comptables et fiscales

provisions aux personnes physiques soumises au régime réel

simplifié.
85
DÉTERMINATION

DE L’ASSIETTE DE LA

TVA

POUR

LES EXCÉDENTS DE L’ÉLECTRICITÉ ET LE PRIX DE

TRANSPORT DE L’ÉLECTRICITÉ PRODUITE À PARTIR
DES ÉNERGIES RENOUVELABLES

(ART 83)

énergies renouvelables, la taxe sur la valeur ajoutée

est

liquidée sur la base de la différence entre le prix de
l’énergie électrique livrée par la société tunisienne de

MOHAMED ILYES GHRAB

Pour les excédents de l’électricité produite à partir des

l’électricité et du gaz et le prix de l’énergie qu’elle reçoit
des clients et ce en se basant sur les tarifs et prix
appliqués conformément aux réglementations en vigueur
86
RELÈVEMENT DE LA DÉDUCTION AU TITRE DES ENFANTS
HANDICAPÉS

94)

1000 dinars par enfant poursuivant des
études supérieures sans bénéfice de
bourse et âgé de moins de 25 ans au 1er
janvier de l'année d'imposition.

1200 dinars par enfant infirme quel que
soit son âge et son rang.

MOHAMED ILYES GHRAB

La loi de finances pour
l’année 2014 a prévu
d’augmenter les
déductions
supplémentaires en les
fixant comme suit :

ET DES ÉTUDIANTS (ART

A noter que ces déductions sont prises en considération au
niveau du calcul de la retenue à la source.

87
SIMPLIFICATION DES PROCÉDURES
ADMINISTRATIVES, FISCALES ET DOUANIÈRES (ART 88-

90)

La suppression de
l’obligation de dépôt
d’une copie de PV
AGEO et la liste
des éléments
d’actifs objet
d’apport et la liste
de provisions
constituées le cas
échéant pour les
opérations de
fusion.

La déclaration de
cessation pour les
sociétés fusionnées
ou scindées doivent
être déposée dans
un délai ne
dépassant pas la fin
du troisième mois à
compter de la date
de la tenue de la
dernière assemblée
générale
extraordinaire
ayant approuvé
l’opération de fusion
ou l’opération de
scission

MOHAMED ILYES GHRAB

En cas de cessation
d’activité, la carte
d’identification
fiscale est
restituée contre
reçu dans les
mêmes délais aux
services fiscaux
compétents dont
relève l’entreprise
concernée (bureau
de contrôle et non à
la recette) .

La réduction du
taux de la RAS de
15% à 5% au titre
des honoraires
versées aux PP
soumis au RR est
subordonné
dorénavant à la
présentation de la
carte
d’identification
fiscale au lieu de
l’attestation
délivrée auparavant
par les services des
impôts compétents .

88
SIMPLIFICATION DES PROCÉDURES
ADMINISTRATIVES, FISCALES ET DOUANIÈRES (ART 88-

90)

Suppression pour
les assujettis à la
TVA de
l’obligation de
joindre à leur
déclaration
mensuelle un état
des affaires
résiliés.

MOHAMED ILYES GHRAB

Réduction du délai
de restitution des
sommes perçues en
trop par les douanes
dans un délai d’un
mois au lieu de six
mois

La suppression des
livres cotés et
paraphés de
comptes d’achat et
de vente pour les
commerçants
détaillants qui
tiennent pas une
comptabilité
conforme à la
législation
comptable des
entreprises.

La suppression de
l’obligation de
l'engagement
express de
présenter à
l'administration les
pièces justificatives
de la sortie des
marchandises dans
les vingt jours du
mois suivant celui
de l'exportation au
niveau de la
demande pour
bénéficier de la
suspension de la
TVA pour
l’acquisition de
marchandises
destinées à
l’export, par les non
assujettis.

89

Contenu connexe

Tendances

Cours : Le droit commercial Marocain
Cours : Le droit commercial Marocain Cours : Le droit commercial Marocain
Cours : Le droit commercial Marocain Sami Oublal
 
compta des assurances.pdf
compta des assurances.pdfcompta des assurances.pdf
compta des assurances.pdfAymenAbbes1
 
Retenue à la source - Tunisie
Retenue à la source - TunisieRetenue à la source - Tunisie
Retenue à la source - TunisieMelek Sellami
 
Solution des Exercices
Solution des ExercicesSolution des Exercices
Solution des ExercicesJeyo52529B
 
TVA Exercices résolus avec rappels du cours
TVA Exercices résolus avec rappels du cours TVA Exercices résolus avec rappels du cours
TVA Exercices résolus avec rappels du cours cours fsjes
 
Synthèse loi de finances 2023.pdf
Synthèse loi de finances 2023.pdfSynthèse loi de finances 2023.pdf
Synthèse loi de finances 2023.pdfBpifrance
 
Effets de commerce comptabilité générale _fsjes Mohammedia
Effets de commerce comptabilité générale _fsjes MohammediaEffets de commerce comptabilité générale _fsjes Mohammedia
Effets de commerce comptabilité générale _fsjes MohammediaYassine Chrif
 
Régime fiscal des entreprises totalement exportatrices
Régime fiscal des entreprises totalement exportatricesRégime fiscal des entreprises totalement exportatrices
Régime fiscal des entreprises totalement exportatricesMelek Sellami
 
Cours comptabilité-générale-S2+Exercice
Cours comptabilité-générale-S2+ExerciceCours comptabilité-générale-S2+Exercice
Cours comptabilité-générale-S2+Exerciceabdo ben
 
Chapitre 4_ Les Annuites.pdf
Chapitre 4_ Les Annuites.pdfChapitre 4_ Les Annuites.pdf
Chapitre 4_ Les Annuites.pdfKhadija Abdelhak
 
Rapport de stage Fiduciaire1
Rapport de stage Fiduciaire1Rapport de stage Fiduciaire1
Rapport de stage Fiduciaire1Rapport de Stage
 
Exercice de contrôle de gestion
Exercice de contrôle de gestionExercice de contrôle de gestion
Exercice de contrôle de gestionJeyo52529B
 
Présentation des IFRS 15 - Cercle des consolideurs (Avril 2016)
Présentation des IFRS 15 - Cercle des consolideurs (Avril 2016)Présentation des IFRS 15 - Cercle des consolideurs (Avril 2016)
Présentation des IFRS 15 - Cercle des consolideurs (Avril 2016)Antonin Chauvière
 
Exercice d'application des choix d'investissement
Exercice d'application des choix d'investissement Exercice d'application des choix d'investissement
Exercice d'application des choix d'investissement Hajar EL GUERI
 
Gestion de trésorerie
Gestion de trésorerieGestion de trésorerie
Gestion de trésorerieKamal Aliouat
 
Les principes comptables
Les principes comptablesLes principes comptables
Les principes comptablesMarya Lazizi
 
Principes comptables et normes internationales
Principes comptables et normes internationales Principes comptables et normes internationales
Principes comptables et normes internationales bouchra elabbadi
 
55618882 cours-de-piste
55618882 cours-de-piste55618882 cours-de-piste
55618882 cours-de-pisteAhmed HA
 
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...Jamal Yasser
 

Tendances (20)

Cours : Le droit commercial Marocain
Cours : Le droit commercial Marocain Cours : Le droit commercial Marocain
Cours : Le droit commercial Marocain
 
compta des assurances.pdf
compta des assurances.pdfcompta des assurances.pdf
compta des assurances.pdf
 
Retenue à la source - Tunisie
Retenue à la source - TunisieRetenue à la source - Tunisie
Retenue à la source - Tunisie
 
Solution des Exercices
Solution des ExercicesSolution des Exercices
Solution des Exercices
 
TVA Exercices résolus avec rappels du cours
TVA Exercices résolus avec rappels du cours TVA Exercices résolus avec rappels du cours
TVA Exercices résolus avec rappels du cours
 
Synthèse loi de finances 2023.pdf
Synthèse loi de finances 2023.pdfSynthèse loi de finances 2023.pdf
Synthèse loi de finances 2023.pdf
 
Effets de commerce comptabilité générale _fsjes Mohammedia
Effets de commerce comptabilité générale _fsjes MohammediaEffets de commerce comptabilité générale _fsjes Mohammedia
Effets de commerce comptabilité générale _fsjes Mohammedia
 
Régime fiscal des entreprises totalement exportatrices
Régime fiscal des entreprises totalement exportatricesRégime fiscal des entreprises totalement exportatrices
Régime fiscal des entreprises totalement exportatrices
 
Cours comptabilité-générale-S2+Exercice
Cours comptabilité-générale-S2+ExerciceCours comptabilité-générale-S2+Exercice
Cours comptabilité-générale-S2+Exercice
 
Chapitre 4_ Les Annuites.pdf
Chapitre 4_ Les Annuites.pdfChapitre 4_ Les Annuites.pdf
Chapitre 4_ Les Annuites.pdf
 
Rapport de stage Fiduciaire1
Rapport de stage Fiduciaire1Rapport de stage Fiduciaire1
Rapport de stage Fiduciaire1
 
Serie5
Serie5Serie5
Serie5
 
Exercice de contrôle de gestion
Exercice de contrôle de gestionExercice de contrôle de gestion
Exercice de contrôle de gestion
 
Présentation des IFRS 15 - Cercle des consolideurs (Avril 2016)
Présentation des IFRS 15 - Cercle des consolideurs (Avril 2016)Présentation des IFRS 15 - Cercle des consolideurs (Avril 2016)
Présentation des IFRS 15 - Cercle des consolideurs (Avril 2016)
 
Exercice d'application des choix d'investissement
Exercice d'application des choix d'investissement Exercice d'application des choix d'investissement
Exercice d'application des choix d'investissement
 
Gestion de trésorerie
Gestion de trésorerieGestion de trésorerie
Gestion de trésorerie
 
Les principes comptables
Les principes comptablesLes principes comptables
Les principes comptables
 
Principes comptables et normes internationales
Principes comptables et normes internationales Principes comptables et normes internationales
Principes comptables et normes internationales
 
55618882 cours-de-piste
55618882 cours-de-piste55618882 cours-de-piste
55618882 cours-de-piste
 
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
 

En vedette

Sage 100 Gestion Commerciale i7 et Sage 100 Entreprise i7 : comment saisir se...
Sage 100 Gestion Commerciale i7 et Sage 100 Entreprise i7 : comment saisir se...Sage 100 Gestion Commerciale i7 et Sage 100 Entreprise i7 : comment saisir se...
Sage 100 Gestion Commerciale i7 et Sage 100 Entreprise i7 : comment saisir se...Sage france
 
Etendez les fonctionnalités documentaires de Sage 100 Gestion Commerciale
Etendez les fonctionnalités documentaires de Sage 100 Gestion CommercialeEtendez les fonctionnalités documentaires de Sage 100 Gestion Commerciale
Etendez les fonctionnalités documentaires de Sage 100 Gestion CommercialeSage france
 
Sage 100 gestion_commerciale_i7_negoce_
Sage 100 gestion_commerciale_i7_negoce_Sage 100 gestion_commerciale_i7_negoce_
Sage 100 gestion_commerciale_i7_negoce_Sage Maroc
 
Tounes Sourcing Consulting 2014
Tounes Sourcing Consulting 2014Tounes Sourcing Consulting 2014
Tounes Sourcing Consulting 2014Badreddine Naouar
 
Sage 100 comptabilite_i7
Sage 100 comptabilite_i7Sage 100 comptabilite_i7
Sage 100 comptabilite_i7Sage Maroc
 
Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014
Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014
Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014Melek Sellami
 
Sage Saisie de Caisse Décentralisée
Sage Saisie de Caisse DécentraliséeSage Saisie de Caisse Décentralisée
Sage Saisie de Caisse DécentraliséeSage france
 
Rapport de supervision bancaire 2013
Rapport de supervision bancaire 2013Rapport de supervision bancaire 2013
Rapport de supervision bancaire 2013Melek Sellami
 
Présentation loi des finances 2015
Présentation loi des finances 2015Présentation loi des finances 2015
Présentation loi des finances 2015Melek Sellami
 
LF 2017 Dr. Aram Belhadj
LF 2017 Dr. Aram BelhadjLF 2017 Dr. Aram Belhadj
LF 2017 Dr. Aram BelhadjAram Belhadj
 
Sage 100 Gestion Commerciale : Personnaliser les menus et les catalogues
Sage 100 Gestion Commerciale : Personnaliser les menus et les cataloguesSage 100 Gestion Commerciale : Personnaliser les menus et les catalogues
Sage 100 Gestion Commerciale : Personnaliser les menus et les cataloguesSage france
 
Trucs et Astuces : Comment ajouter un logo dans ses documents commerciaux ?
Trucs et Astuces : Comment ajouter un logo dans ses documents commerciaux ?Trucs et Astuces : Comment ajouter un logo dans ses documents commerciaux ?
Trucs et Astuces : Comment ajouter un logo dans ses documents commerciaux ?Sage france
 
Code de l'IRPP et de l'IS
Code de l'IRPP et de l'ISCode de l'IRPP et de l'IS
Code de l'IRPP et de l'ISMelek Sellami
 
Présentation Loi de finance 2016 cabinet zahaf & associes
Présentation Loi de finance 2016   cabinet zahaf & associesPrésentation Loi de finance 2016   cabinet zahaf & associes
Présentation Loi de finance 2016 cabinet zahaf & associesMelek Sellami
 
Rapport annuel CMF 2014
Rapport annuel CMF 2014Rapport annuel CMF 2014
Rapport annuel CMF 2014Melek Sellami
 
Présentation de la loi de finance 2017 Deloitte
Présentation de la loi de finance 2017  Deloitte Présentation de la loi de finance 2017  Deloitte
Présentation de la loi de finance 2017 Deloitte Melek Sellami
 
Normes Comptables Tunisiennes
Normes Comptables TunisiennesNormes Comptables Tunisiennes
Normes Comptables TunisiennesMelek Sellami
 
Excel formules-et-fonctions
Excel formules-et-fonctionsExcel formules-et-fonctions
Excel formules-et-fonctionsMelek Sellami
 

En vedette (20)

Sage 100 Gestion Commerciale i7 et Sage 100 Entreprise i7 : comment saisir se...
Sage 100 Gestion Commerciale i7 et Sage 100 Entreprise i7 : comment saisir se...Sage 100 Gestion Commerciale i7 et Sage 100 Entreprise i7 : comment saisir se...
Sage 100 Gestion Commerciale i7 et Sage 100 Entreprise i7 : comment saisir se...
 
Etendez les fonctionnalités documentaires de Sage 100 Gestion Commerciale
Etendez les fonctionnalités documentaires de Sage 100 Gestion CommercialeEtendez les fonctionnalités documentaires de Sage 100 Gestion Commerciale
Etendez les fonctionnalités documentaires de Sage 100 Gestion Commerciale
 
Sage 100 gestion_commerciale_i7_negoce_
Sage 100 gestion_commerciale_i7_negoce_Sage 100 gestion_commerciale_i7_negoce_
Sage 100 gestion_commerciale_i7_negoce_
 
Tounes Sourcing Consulting 2014
Tounes Sourcing Consulting 2014Tounes Sourcing Consulting 2014
Tounes Sourcing Consulting 2014
 
Sage 100 comptabilite_i7
Sage 100 comptabilite_i7Sage 100 comptabilite_i7
Sage 100 comptabilite_i7
 
Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014
Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014
Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014
 
Sage Saisie de Caisse Décentralisée
Sage Saisie de Caisse DécentraliséeSage Saisie de Caisse Décentralisée
Sage Saisie de Caisse Décentralisée
 
Rapport de supervision bancaire 2013
Rapport de supervision bancaire 2013Rapport de supervision bancaire 2013
Rapport de supervision bancaire 2013
 
Présentation loi des finances 2015
Présentation loi des finances 2015Présentation loi des finances 2015
Présentation loi des finances 2015
 
LF 2017 Dr. Aram Belhadj
LF 2017 Dr. Aram BelhadjLF 2017 Dr. Aram Belhadj
LF 2017 Dr. Aram Belhadj
 
Sage 100 Gestion Commerciale : Personnaliser les menus et les catalogues
Sage 100 Gestion Commerciale : Personnaliser les menus et les cataloguesSage 100 Gestion Commerciale : Personnaliser les menus et les catalogues
Sage 100 Gestion Commerciale : Personnaliser les menus et les catalogues
 
Trucs et Astuces : Comment ajouter un logo dans ses documents commerciaux ?
Trucs et Astuces : Comment ajouter un logo dans ses documents commerciaux ?Trucs et Astuces : Comment ajouter un logo dans ses documents commerciaux ?
Trucs et Astuces : Comment ajouter un logo dans ses documents commerciaux ?
 
Code de l'IRPP et de l'IS
Code de l'IRPP et de l'ISCode de l'IRPP et de l'IS
Code de l'IRPP et de l'IS
 
Présentation Loi de finance 2016 cabinet zahaf & associes
Présentation Loi de finance 2016   cabinet zahaf & associesPrésentation Loi de finance 2016   cabinet zahaf & associes
Présentation Loi de finance 2016 cabinet zahaf & associes
 
Avantages fiscaux
Avantages fiscauxAvantages fiscaux
Avantages fiscaux
 
Rapport annuel CMF 2014
Rapport annuel CMF 2014Rapport annuel CMF 2014
Rapport annuel CMF 2014
 
Présentation de la loi de finance 2017 Deloitte
Présentation de la loi de finance 2017  Deloitte Présentation de la loi de finance 2017  Deloitte
Présentation de la loi de finance 2017 Deloitte
 
Normes Comptables Tunisiennes
Normes Comptables TunisiennesNormes Comptables Tunisiennes
Normes Comptables Tunisiennes
 
Excel formules-et-fonctions
Excel formules-et-fonctionsExcel formules-et-fonctions
Excel formules-et-fonctions
 
cour de Sage comptabilite-100
 cour de Sage comptabilite-100 cour de Sage comptabilite-100
cour de Sage comptabilite-100
 

Similaire à Presentation loi de finances 2014

Loi des finances 2019 : analyse contextuelle et perspectives | Les petits d...
Loi des finances 2019 : analyse contextuelle et perspectives  |  Les petits d...Loi des finances 2019 : analyse contextuelle et perspectives  |  Les petits d...
Loi des finances 2019 : analyse contextuelle et perspectives | Les petits d...CDGKSupport
 
Les Petits Déjeuners de la Recherche : Loi des Finances 2019
Les Petits Déjeuners de la Recherche : Loi des Finances 2019Les Petits Déjeuners de la Recherche : Loi des Finances 2019
Les Petits Déjeuners de la Recherche : Loi des Finances 2019sheldon00
 
L'Assurance chômage en 2012 : Rapport financier
L'Assurance chômage en 2012 : Rapport financierL'Assurance chômage en 2012 : Rapport financier
L'Assurance chômage en 2012 : Rapport financierUnédic
 
Lois de finances 2020 pour le secteur financier : la France post « gilets jau...
Lois de finances 2020 pour le secteur financier : la France post « gilets jau...Lois de finances 2020 pour le secteur financier : la France post « gilets jau...
Lois de finances 2020 pour le secteur financier : la France post « gilets jau...Deloitte Société d'Avocats
 
SANAD. Rapport annuel 2012
SANAD. Rapport annuel 2012SANAD. Rapport annuel 2012
SANAD. Rapport annuel 2012Idémo
 
Assemblée Générale 2014
Assemblée Générale 2014Assemblée Générale 2014
Assemblée Générale 2014vefinance
 
Présentation du financement participatif des entreprises
Présentation du financement participatif des entreprisesPrésentation du financement participatif des entreprises
Présentation du financement participatif des entreprisesPME Finance
 
diapo pour soutenance
diapo pour soutenance diapo pour soutenance
diapo pour soutenance sara h
 
Finances publiques
Finances publiquesFinances publiques
Finances publiquesLeon Duo
 
Financespubliques tunisie
Financespubliques tunisieFinancespubliques tunisie
Financespubliques tunisieAchref Labidi
 
Finances publiques
Finances publiquesFinances publiques
Finances publiquesLeon Duo
 
Les principales mesures fiscales portant loi de finances 2016
Les principales mesures fiscales portant loi de finances  2016 Les principales mesures fiscales portant loi de finances  2016
Les principales mesures fiscales portant loi de finances 2016 Melek Sellami
 
Investir dans la Dette de PME dynamiques via les NOUVEAUX FCPR et visez un re...
Investir dans la Dette de PME dynamiques via les NOUVEAUX FCPR et visez un re...Investir dans la Dette de PME dynamiques via les NOUVEAUX FCPR et visez un re...
Investir dans la Dette de PME dynamiques via les NOUVEAUX FCPR et visez un re...BFM Business
 
Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...
Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...
Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...France Stratégie
 
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptxPrésentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptxShamaMati
 
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptxPrésentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptxShamaMati
 
Infographie Assemblées Générales entre 2012 et 2016
Infographie Assemblées Générales entre 2012 et 2016  Infographie Assemblées Générales entre 2012 et 2016
Infographie Assemblées Générales entre 2012 et 2016 Viviane de Beaufort
 
Rachat d'entreprise par effet de levier : LBO
Rachat d'entreprise par effet de levier : LBORachat d'entreprise par effet de levier : LBO
Rachat d'entreprise par effet de levier : LBOabdelghani Koura
 
Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...
Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...
Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...Deloitte Société d'Avocats
 

Similaire à Presentation loi de finances 2014 (20)

Loi des finances 2019 : analyse contextuelle et perspectives | Les petits d...
Loi des finances 2019 : analyse contextuelle et perspectives  |  Les petits d...Loi des finances 2019 : analyse contextuelle et perspectives  |  Les petits d...
Loi des finances 2019 : analyse contextuelle et perspectives | Les petits d...
 
Les Petits Déjeuners de la Recherche : Loi des Finances 2019
Les Petits Déjeuners de la Recherche : Loi des Finances 2019Les Petits Déjeuners de la Recherche : Loi des Finances 2019
Les Petits Déjeuners de la Recherche : Loi des Finances 2019
 
L'Assurance chômage en 2012 : Rapport financier
L'Assurance chômage en 2012 : Rapport financierL'Assurance chômage en 2012 : Rapport financier
L'Assurance chômage en 2012 : Rapport financier
 
Lois de finances 2020 pour le secteur financier : la France post « gilets jau...
Lois de finances 2020 pour le secteur financier : la France post « gilets jau...Lois de finances 2020 pour le secteur financier : la France post « gilets jau...
Lois de finances 2020 pour le secteur financier : la France post « gilets jau...
 
SANAD. Rapport annuel 2012
SANAD. Rapport annuel 2012SANAD. Rapport annuel 2012
SANAD. Rapport annuel 2012
 
Assemblée Générale 2014
Assemblée Générale 2014Assemblée Générale 2014
Assemblée Générale 2014
 
Présentation du financement participatif des entreprises
Présentation du financement participatif des entreprisesPrésentation du financement participatif des entreprises
Présentation du financement participatif des entreprises
 
Resultats addoha 2013 cfg
Resultats addoha 2013 cfgResultats addoha 2013 cfg
Resultats addoha 2013 cfg
 
diapo pour soutenance
diapo pour soutenance diapo pour soutenance
diapo pour soutenance
 
Finances publiques
Finances publiquesFinances publiques
Finances publiques
 
Financespubliques tunisie
Financespubliques tunisieFinancespubliques tunisie
Financespubliques tunisie
 
Finances publiques
Finances publiquesFinances publiques
Finances publiques
 
Les principales mesures fiscales portant loi de finances 2016
Les principales mesures fiscales portant loi de finances  2016 Les principales mesures fiscales portant loi de finances  2016
Les principales mesures fiscales portant loi de finances 2016
 
Investir dans la Dette de PME dynamiques via les NOUVEAUX FCPR et visez un re...
Investir dans la Dette de PME dynamiques via les NOUVEAUX FCPR et visez un re...Investir dans la Dette de PME dynamiques via les NOUVEAUX FCPR et visez un re...
Investir dans la Dette de PME dynamiques via les NOUVEAUX FCPR et visez un re...
 
Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...
Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...
Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...
 
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptxPrésentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptx
 
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptxPrésentation chayma STEG_075012 (1).pptx
Présentation chayma STEG_075012 (1).pptx
 
Infographie Assemblées Générales entre 2012 et 2016
Infographie Assemblées Générales entre 2012 et 2016  Infographie Assemblées Générales entre 2012 et 2016
Infographie Assemblées Générales entre 2012 et 2016
 
Rachat d'entreprise par effet de levier : LBO
Rachat d'entreprise par effet de levier : LBORachat d'entreprise par effet de levier : LBO
Rachat d'entreprise par effet de levier : LBO
 
Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...
Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...
Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...
 

Plus de Melek Sellami

La dépreciation du portefeuille engagement des sociétés de leasing : Enjeux e...
La dépreciation du portefeuille engagement des sociétés de leasing : Enjeux e...La dépreciation du portefeuille engagement des sociétés de leasing : Enjeux e...
La dépreciation du portefeuille engagement des sociétés de leasing : Enjeux e...Melek Sellami
 
Présentation de la loi de finances 2016 (Cabinet Deloitte)
Présentation de la loi de finances 2016 (Cabinet Deloitte)Présentation de la loi de finances 2016 (Cabinet Deloitte)
Présentation de la loi de finances 2016 (Cabinet Deloitte)Melek Sellami
 
Régime fiscal fusion et scission
Régime fiscal fusion et scissionRégime fiscal fusion et scission
Régime fiscal fusion et scissionMelek Sellami
 
Régime fiscal Taxe de Formation Professionnelle - TFP
Régime fiscal Taxe de Formation Professionnelle - TFPRégime fiscal Taxe de Formation Professionnelle - TFP
Régime fiscal Taxe de Formation Professionnelle - TFPMelek Sellami
 
Lire et comprendre rapports annuels
Lire et comprendre rapports annuelsLire et comprendre rapports annuels
Lire et comprendre rapports annuelsMelek Sellami
 
IFRS 9 Instrument financier
IFRS 9 Instrument financierIFRS 9 Instrument financier
IFRS 9 Instrument financierMelek Sellami
 
Ratios financiers et outils connexes
Ratios financiers et outils connexesRatios financiers et outils connexes
Ratios financiers et outils connexesMelek Sellami
 

Plus de Melek Sellami (8)

La dépreciation du portefeuille engagement des sociétés de leasing : Enjeux e...
La dépreciation du portefeuille engagement des sociétés de leasing : Enjeux e...La dépreciation du portefeuille engagement des sociétés de leasing : Enjeux e...
La dépreciation du portefeuille engagement des sociétés de leasing : Enjeux e...
 
Présentation de la loi de finances 2016 (Cabinet Deloitte)
Présentation de la loi de finances 2016 (Cabinet Deloitte)Présentation de la loi de finances 2016 (Cabinet Deloitte)
Présentation de la loi de finances 2016 (Cabinet Deloitte)
 
Régime fiscal fusion et scission
Régime fiscal fusion et scissionRégime fiscal fusion et scission
Régime fiscal fusion et scission
 
Régime fiscal Taxe de Formation Professionnelle - TFP
Régime fiscal Taxe de Formation Professionnelle - TFPRégime fiscal Taxe de Formation Professionnelle - TFP
Régime fiscal Taxe de Formation Professionnelle - TFP
 
Calendrier fiscal
Calendrier fiscalCalendrier fiscal
Calendrier fiscal
 
Lire et comprendre rapports annuels
Lire et comprendre rapports annuelsLire et comprendre rapports annuels
Lire et comprendre rapports annuels
 
IFRS 9 Instrument financier
IFRS 9 Instrument financierIFRS 9 Instrument financier
IFRS 9 Instrument financier
 
Ratios financiers et outils connexes
Ratios financiers et outils connexesRatios financiers et outils connexes
Ratios financiers et outils connexes
 

Presentation loi de finances 2014

  • 1. FISCALES PORTANT LOI DE FINANCES POUR LA 1 GESTION 2014 MOHAMED ILYES GHRAB LES PRINCIPALES MESURES
  • 2. Préparé par : Mohamed Ilyes GHRAB MOHAMED ILYES GHRAB Rym SOUISSI Présenté par: Mohamed Ilyes GHRAB Expert Comptable membre de l’ordre & Enseignant universitaire 2
  • 4. MOHAMED ILYES GHRAB LES CHIFFRES DE FINANCES PUBLIQUES 4
  • 5. HYPOTHÈSES DE BASE POUR LE BUDGET DE L’ETAT 2013 Budget 2012 Budget 2012 Budget 2013 Budget 2013 Budget 2014 COMP en $ Cours du $US Croissance PIB Déficit budgétaire 100 110 110 109,3 110 1,42 1,5 1,58 1,625 1,67 4,50% 3,50% 4,50% 3,60% 4,00% 6,00% 6,60% 5,90% 6,80% 5,70% 44,50% 45,90% 46,80% 47,20% Dette publique en % du PIB 49,10% 5 MOHAMED ILYES GHRAB Prix du Baril COMP
  • 6. RESSOURCES PUBLIQUES Loi de Loi de Loi de finances finances finances 2013 2013 COMP 2014 19644 19 975 20 545 20 287 -1,26% 14566 16650 16 600 17 897 7,81% 5078 3325 3 945 2 390 -39,42% 5757 6817 6 936 7 738 13,00% 25 401 26 792 27 481 28 025 2012 Ressources propres Recettes fiscales Recettes non fiscales Ressources d’emprunts MOHAMED ILYES GHRAB Loi Fin Comp % 6
  • 8. LES RECETTES FISCALES Loi de finances 2012 COMP Impôts directs Impôts indirects finances finances 2013 COMP Loi Fin 2013 Loi de 2014 % 6302 6857 7427 7 743 4,25% 8264 9793 9173 10 154 10,69% 14566 16650 16600 17897 MOHAMED ILYES GHRAB Loi de 7,81% TOTAL Recettes Fiscales 8
  • 10. IMPÔTS DIRECTS Loi de Loi de finances Loi Fin 2013 finances 2012 COMP 2013 COMP Loi de finances 2014 % 3180 3835 3 765 4 221 12,11% Impôts/les sociétés 3122 3022 3 662 3 522 -3,82% TOTAL Recettes Fiscales 6302 6857 7427 7743 MOHAMED ILYES GHRAB Impôts / le revenu 4,25% 10
  • 11. IMPÔTS INDIRECTS Loi de finances Loi de 2012 COMP finances finances 2013 COMP Loi Fin 2013 Loi de 2014 % 4 154 4800 4 400 4 715 7,16% DC 1580 2005 1600 1704 6,50% DD 585 750 730 780 6,85% 1 945 2 238 2 443 2 955 20,96% 14 566 16 650 9 173 10 154 10,69% TAFT DE D/T MOHAMED ILYES GHRAB TVA Amendes et divers TOTAL 11
  • 12. CLASSEMENT DES RECETTES FISCALES 5000 4500 4000 MOHAMED ILYES GHRAB 3500 3000 2500 2000 1500 1000 500 0 TVA DC DD TAFT DE D/T Amendes et divers 12
  • 13. RESSOURCES D’EMPRUNTS variation Loi de finances 2013 COMP Loi de finances 2014 Loi Fin 2013 Ressources d’emprunts intérieurs 2832 1800 2280 2500 220,00 9,65% Ressources d’emprunts extérieurs 3249 4314 3830 4712 782,00 20,42% 710 703 826 526 -100,00 -12,11% 6791 6817 6936 7838 902,00 Ressources d’emprunts extérieurs affectées TOTAL % MOHAMED ILYES GHRAB Budget 2012 COMP 13,00% 13
  • 14. DÉPENSES DE L’ETAT Budget 2012 Loi Fin 2013 COMP Dépenses de gestion Loi de finances 2013 COMP Loi de finances 2014 % 16 972 17 946 17 563 -2,14% 6400 4563 4 292 4 835 12,64% 125 937 508 953 87,56% Services de la dette 4089 4220 4 445 4 675 5,17% TOTAL DEPENSES 25401 26 692 27 191 28 025 3,07% Dépenses d'investissem ent Crédit et avances sur trésor MOHAMED ILYES GHRAB 14787 14
  • 15. DÉPENSES DE GESTION Loi de Budget 2012 Loi Fin 2013 finances COMP 2013 COMP Compensation Moyens de service Intervention publique Dépenses imprévues % 8647 9 781 9 781 10 555 7,91% 3208 4 200 5 514 4 292 -22,16% 922 996 996 1 051 5,52% 1332 1500 1500 1369 -8,73% 678 495 155 296 90,97% 14 787 16 972 17 946 17 563 MOHAMED ILYES GHRAB Salaires Loi de finances 2014 -2,13% 15
  • 16. COMPENSATION Budget 2012 Loi Fin 2013 COMP Carburant Transport Total Loi de finances 2014 2014/2013 % 1200 1350 1 450 1 407 -2,97% 1360 2520 3 734 2 500 -33,05% 278 330 330 385 16,67% 2 838 4 200 5 514 4 292 MOHAMED ILYES GHRAB Produits de base Loi de finances 2013 COMP -22,16% 16
  • 17. SERVICE DE LA DETTE Service de la Dette Extérieure Service de la Dette Totale Loi de finances 2013 Loi de finances 2013 COMP Loi de finances 2014 Part 960 1305 1380 2150 55,80% 1879 1555 1625 1050 -35,38% 2839 2860 3005 3200 6,49% 682 695 775 800 3,23% 618 665 665 675 1,50% 1300 1360 1440 1475 2,43% 1642 2000 2155 2950 36,89% 2497 2220 2290 1725 -24,67% 4139 4220 4445 4675 5,17% MOHAMED ILYES GHRAB Remboursement principal sur dette publique intérieure Remboursement principal sur dette publique extérieure TOTAL Remboursement du Principal Intérêts sur dette publique intérieure Intérêts sur dette publique extérieure TOTAL Remboursement des Intérêts Service de la Dette Intérieure 2012 Réalisé 17
  • 18. STRUCTURE DE LA DETTE PUBLIQUE Loi de Loi de Loi de finances finances finances 2013 2013 COMP 2014 12780 13565 14570 15120 3,77% 20 131 23 093 22 046 26 634 20,81% 32911 36658 36616 41754 14,03% 46,10% 46,80% 47,20% 49,10% 4,03% 2012 Réalisé Part dette publique intérieure Encours de la dette publique MOHAMED ILYES GHRAB Encours de la extérieure Encours général de la dette dette publique en % PIB 18
  • 19. Loi de finances 2013 Loi de finances 2014 COMP 17 946 17 563 Salaires Compensation 8847 4226 9781 4200 9781 5514 10555 4292 7,91% -22,16% Moyens de service 1042 996 996 1051 5,52% Intervention publique 1488 1313 1500 1369 -8,73% Dépenses imprévues 120 495 155 296 90,97% Dépenses d'investissement 5514 4527 4292 4834,5 12,64% Crédit et avces sur trésor 175 1160 508 952,8 87,56% Services de la dette 4139 4220 4445 4675 5,17% TOTAL DEPENSES 25 551 26 692 27 191 28 025 3,07% Ressources propres 19740 19975 20545 20287 -1,26% Recettes fiscales 15170 16650 16600 17897 7,81% Impôts directs 6295 6857 7427 7743 4,25% Impôts / le revenu 3340 3835 3765 4221 12,11% Impôts/les sociétés 2955 3022 3662 3522 -3,82% Impôts indirects 8875 9793 9173 10154 10,69% TVA DC DD Autres taxes Recettes non fiscales 4 475 1 595 690 2 115 4 570 4 800 2 005 750 2 238 3 325 4 400 1 600 730 2 443 3 945 4 715 1 704 780 2 955 2 390 7,16% 6,50% 6,85% 20,96% -39,42% Ressources d’emprunts TOTAL RECETTES 5 811 6 717 6 936 7 738 13,00% 25 551 26 692 27 481 28 025 2,34% 16 785 % MOHAMED ILYES GHRAB Budget 2013 Dépenses de gestion Budget 2012 ATTENDU 15 723 19
  • 21. ENTRÉE EN VIGUEUR DU RÉGIME L’EXPORTATION  DÉFINITIF À Mettre fin à la reconduction de la déduction des revenus et bénéfices provenant de l’exportation l’exportation, portant sur l’imposition des Pour les entreprises qui entrent en activité effective au cours de l’année 2014 : bénéfices provenant de l’export est entrée en vigueur à partir du 1er janvier 2014 • Les entreprises qui ont obtenu une attestation • au taux réduit d’IS de 10% pour les PM de dépôt de déclaration d’investissement avant • et la déduction des 2/3 des revenus des le personnes physiques 1er janvier 2014 bénéficient de MOHAMED ILYES GHRAB L’application du régime définitif à la déduction totale des revenus et bénéfices provenant de l’exportation au cours des dix premières années d’activité à partir de la première opération d’exportation à condition que cette opération soit réalisée au cours de 21 l’année 2014.
  • 22. RÉDUCTION DU TAUX D’IMPOSITION SUR LES BÉNÉFICES DES SOCIÉTÉS Soumettre les entreprises qui rendent services avec les sociétés opérant dans le secteur d’hydrocarbures à un taux d’IS de 35%. MOHAMED ILYES GHRAB Réduction du taux d’imposition sur les bénéfices des sociétés de 30% à 25% au titre des bénéfices réalisés à partir du 1er janvier 2014. (ARTICLE 18) 22
  • 23. RÉDUCTION DU TAUX D’IMPOSITION SUR LES BÉNÉFICES DES SOCIÉTÉS (ARTICLE 19) L’imposition dividendes entre les mains des associés et des actionnaires à hauteur de 5% par voie libératoire. Retenue de RAS Toutefois, cette est déductible de L’IIRPP annuel en cas où le Suppression d’exonération des dividendes des PP résidentes Tout en maintenir la déductibilité, de ces revenus, de la base imposable pour les PM résidentes montant des dividendes MOHAMED ILYES GHRAB Suppression d’exonération des dividendes des PP non résidentes ou PM non établies et non domiciliées en Tunisie des distribués ne dépasse pas les 10.000 dinars. Ces dispositions ne sont pas applicable pour les bénéfices distribués au titre des 23 exercices 2013 et antérieurs.
  • 24. RECONDUCTION DE L’ENCOURAGEMENT DE CRÉATION DES PME (ART 20) MOHAMED ILYES GHRAB 24
  • 25. MESURES POUR L’ENCOURAGEMENT DE L’EMPLOI (ART 21) Prorogation d’une année des avantages accordés au titre des de chantiers jusqu’au 31/12/2014 (5 ans TFP, FOPROLOS, CNSS). • La prise en charge par l’Etat de 50% de son salaire (limité à 250 dinars) pendant une année seulement pour les ouvriers de chantiers. • MOHAMED ILYES GHRAB recrutements effectués au titre des primo-demandeurs et des ouvriers La prise en charge de la cotisation patronale à la sécurité sociale pendant 5 ans • une exonération de la TFP et la FOPROLOS pendant 5 ans au titre des dits salaires. 25
  • 26. SOUTIEN DES ENTREPRISES INSTALLÉES DANS LES ZONES DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL PRIORITAIRES (ART 22) de contribution l’exonération patronale dégressive pour les de la projets installées dans les ZDRP durant les années 2008, 2009 et 2010 pour une période de 5 ans MOHAMED ILYES GHRAB Octroi supplémentaire au titre des recrutements avant le 31/12/2014 26
  • 27. SOUTIEN DES ENTREPRISES INSTALLÉES DANS LES ZONES DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL (ART 23) MOHAMED ILYES GHRAB les entreprises disposant d'une attestation de dépôt de déclaration d'investissement avant la date d'entrée en vigueur des dispositions de la loi d’initiative économique (avant 2008) et qui entrent en activité effective avant le 31 décembre 2014, continuent de bénéficier des avantages, relatifs aux zones de développement régional avant la modification de 2008, jusqu'à la fin de la période qui leur est impartie à cet effet conformément à la législation en vigueur. 27
  • 28. ENCOURAGEMENT DE L’ÉPARGNE À LONG TERME EN MATIÈRE D’ASSURANCE VIE (ART 24) MOHAMED ILYES GHRAB Reconduction des avantages, en matière d’impôt, accordés aux souscripteurs des contrats d’assurance-vie, aux contrats de capitalisation. 28
  • 29. LES TYPES DE CONTRAT D’ASSURANCE VIE prévoyance en vue de faire face aux conséquences financières du décès, d’où l’assurance en cas de décès, et un besoin d’épargne afin de disposer dans l’avenir d’un revenu sous forme de capital ou de rente, ce qui correspond à l’assurance en cas de vie et à la MOHAMED ILYES GHRAB L’assurance vie couvre essentiellement deux besoins: un besoin de capitalisation. 29
  • 30. Les contrats en unité de compte Les contrats d’assurance en cas de vie qui sont des produits financiers qui se rapprochent de ceux de l’épargne bancaire. qui sont des contrats basés sur des supports d’investissements composés essentiellement d’actions, obligati ons et valeurs mobilières qui suivent l’évolution de leur marché. MOHAMED ILYES GHRAB qui garantissent le versement des capitaux assurés en cas de survie de l’assuré Les contrats capitalisation LES TYPES DE CONTRAT D’ASSURANCE VIE 30
  • 31. INSTITUTION SUKUK D’UN RÉGIME FISCAL SPÉCIFIQUE AUX ISLAMIQUES ET AU FONDS COMMUN DE SUKUK (ART 25-30) Enregistrement au droit fixe de 100D MOHAMED ILYES GHRAB Enregistrement au droit fixe de 20D la page Les contrats de mutation de biens conclus par le fonds commun de Sukuk dans le cadre de l’opération d’émission de sukuk Les contrats de mutation de biens conclus par le fonds commun des Sukuk dans le cadre de l’opération d’émission de sukuk sont inscrits moyennant un droit fixe de cent dinars. La location de biens par le fonds commun de Sukuk dans le cadre de l’opération d’émission de sukuk. Les contrats de mutation de biens conclus par le fonds commun de Sukuk dans le cadre de l’opération d’émission 31 de Sukuk sont soumis au droit fixe de cent dinars.
  • 32. EXONÉRATION DE LA TVA DES ENTREPRISES EXERÇANT DANS LE SECTEUR CULTUREL (ART 31-32) MOHAMED ILYES GHRAB Est ajouté au tableau « A » annexé au code de la taxe sur la valeur ajoutée et supprimées du tableau « B »: c) La production, la diffusion et la présentation des œuvres théâtrales, scéniques, musicales, litt éraires et plastiques à l’exclusion des représentations réalisées dans des espaces où il est d’usage de consommer des repas et des boissons pendant la séance. 32
  • 33. RÉDUCTION DU TAUX DE LA TVA APPLICABLE AU PAPIER DESTINÉ À L’IMPRESSION DES REVUES DE 18% À 6% (ART 33) MOHAMED ILYES GHRAB Est ajouté au numéro 13 du paragraphe III du tableau « B » annexé au code de la taxe sur la valeur ajoutée l’expression suivante : Le papier destiné à l’impression de revues relevant du n°48.10 du tarif des droits des douanes, importé ou acquis localement par les entreprises d’impression de revues. 33
  • 34. RATIONALISATION DES OPÉRATIONS COMMERCIALES EFFECTUÉES EN ESPÈCES (ART 34 ET 35) Ne pas admettre en déduction les charges ainsi que les amortissements relatifs à des immobilisations acquises en espèce pour une valeur supérieure ou égale à 20.000 dinars. De même, la Taxe sur la valeur ajoutée associée à cette acquisition ne sera pas admise en déduction. Par ailleurs, il a été décidé de faire supporter les sociétés qui bénéficient dudit règlement d’une amende de 8% du total de la facture si l’identité du client n’est pas mentionnée au niveau de la déclaration employeur . MOHAMED ILYES GHRAB Ce montant sera réduit à 10.000 dinars en 2015 et 5.000 dinars en 2016. Cette mesure vise à limiter l’ampleur de l’économie informelle qui dépasserait selon 34 certaines études 50% du total des transactions.
  • 35. AUTORISATION DES SERVICES FISCAUX POUR L’ACCÈS AUX PROGRAMMES, APPLICATIONS, SYSTÈMES INFORMATIQUES AINSI QU’ENREGISTREMENTS ET TRAITEMENTS Y AFFÉRENTS (ART 36 ET 37) La permission aux agents de l’administration fiscale d’accéder aux programmes, systèmes, applications informatiques auxiliaires, fichiers et bases de données utilisées dans la gestion des achats, des ventes, des services, de la facturation, des recettes, des recouvrements, des paiements, des actifs ou des stocks. La sanction de 100D à 10.000D MOHAMED ILYES GHRAB Autorisation des services fiscaux pour l’accès aux programmes, applications, systèmes informatiques ainsi qu’enregistrements et traitements y afférents 35
  • 36. APPLICATION DE LA SANCTION EXIGIBLE EN CAS DE MINORATION DES MONTANTS FACTURÉS AUX OPÉRATIONS DE SUR FACTURATION (ART 38) MOHAMED ILYES GHRAB 36
  • 37. MAITRISE DE LA DÉDUCTIBILITÉ DES CHARGES (ART 39) Exemple: une Extension de la personne qui loi, la non déductibilité est non déductibilité supporte les 15% réservé seulement pour les de la retenue à de loyer va être retenues à la source supportées la source privé de la au lieux et place des personnes supportée à tout déductibilité de la non résidentes ni établies au titre impôt et retenue prise en charge de des redevances payées. supportés MOHAMED ILYES GHRAB Avant la promulgation de cette cette retenue en tant que charge. 37
  • 38. DÉDUCTION PAR LES ASSUJETTIS DE LA TITRE DES TVA ACHATS AYANT SERVI À LA RECONSTITUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES (ART AU 40) MOHAMED ILYES GHRAB Cette nouvelle loi a validé la jurisprudence administrative qui permet la déduction de la TVA mentionnée sur les factures d’achats conformes aux dispositions de l’article 18 du code de TVA et rattachée aux factures d’achat non déclarées en cas de reconstitution extracomptable du chiffre d’affaires Est appliquée une amende fiscale administrative au taux de 50% du montant de la taxe sur la valeur ajoutée déduite. 38
  • 39. APPLICATION D’UNE AMENDE FISCALE ADMINISTRATIVE EN CAS DE VENTE EN SUSPENSION DES DROITS ET TAXES SANS DISPOSER DES ORIGINAUX DES BONS DE COMMANDES ( ART 41) montant de la taxe et du droit objet de la suspension, tout assujetti à la taxe sur la valeur ajoutée ayant effectué des ventes en suspension de la taxe sur la valeur ajoutée et des droits et taxes dus sur le chiffre d’affaires sur la base des MOHAMED ILYES GHRAB Est puni d’une amende fiscale administrative égale à 50% du attestations générales et sans qu’ils disposent des originaux des bons de commande devant être présentés par le bénéficiaire du régime suspensif de la taxe sur la valeur ajoutée. 39
  • 40. HABILITATION DES CHEFS DE SERVICES CENTRAUX ET RÉGIONAUX DES IMPÔTS POUR L’ÉTABLISSEMENT DES ARRÊTÉS DE TAXATION D’OFFICE ET LA MISE EN MOUVEMENT DE L’ACTION PUBLIQUE( ART 42) le directeur général des impôts, le chef de l’unité du contrôle national chef du centre régional de contrôle des impôts sont habilités à: MOHAMED ILYES GHRAB et des enquêtes fiscales, le directeur des grandes entreprises ou le • Etablir les arrêtés de taxation d’office et la mise en mouvement de l’action publique • Mettre en mouvement l’action publique et transmettre les procèsverbaux dûment établis au procureur de la république auprès du tribunal compétent, et ce, pour les infractions fiscales pénales non 40 passibles d’une peine corporelle.
  • 41. HABILITATION DES CHEFS DE SERVICES CENTRAUX ET RÉGIONAUX DES IMPÔTS POUR L’ÉTABLISSEMENT DES ARRÊTÉS DE TAXATION D’OFFICE ET LA MISE EN MOUVEMENT DE L’ACTION PUBLIQUE( ART 42) et des enquêtes fiscales, le directeur des grandes entreprises ou le chef du centre régional de contrôle des impôts sont habilités à: MOHAMED ILYES GHRAB le directeur général des impôts, le chef de l’unité du contrôle national • Mise en mouvement de l’action publique pour les infractions fiscales pénales passibles d’une peine corporelle, par délégation du ministre des finances après avis d’une commission dont la composition, les attributions et les modalités de fonctionnement sont fixées par décret. 41
  • 42. EXTENSION DU CHAMP D’APPLICATION DES ARRÊTÉS DE TAXATION D’OFFICE (ART 43) Au titre des amendes fiscales administratives prévues par les articles 84 bis à 85 Et ce en cas de non régularisation de la situation fiscale du en demeure ARTICLES SANCTIONS MOHAMED ILYES GHRAB contribuable dans un délai de trente jours à compter de la date de sa mise 84 BIS •20% des revenus ou bénéfices transférés, s’il s’agit de transfert de revenus ou bénéfices soumis à l’impôt en Tunisie •1% des revenus ou bénéfices transférés s’il s’agit , s’il s’agit de transfert de revenus ou bénéfices non soumis à l’impôt en Tunisie 84 TER •2000D au titre de chaque bon de commande non apuré parmi les 5 premiers bon de commande. •5000D au titre de chaque bon de commande non apuré au-delà de cinq premiers bons de commande 84 QUARTER •8% du total de la facture si l’identité du client n’est pas 42 mentionnée au niveau de la déclaration employeur
  • 43. EXTENSION DU CHAMP D’APPLICATION DES ARRÊTÉS DE TAXATION D’OFFICE  (ART 43) Au titre des amendes fiscales administratives prévues par les articles 84 bis à 85 relatives au: MOHAMED ILYES GHRAB ARTICLES SANCTIONS 84 QUINQUIES 50% du montant de la taxe sur la valeur ajoutée déduite en cas de reconstitution du CA 84 SEXIES 50% du montant de la taxe et du droit objet de la suspension, tout assujetti à la taxe sur la valeur ajoutée ayant effectué des ventes en suspension de la taxe sur la valeur ajoutée sans qu’ils disposent des originaux des bons de commande devant être présentés par le bénéficiaire du régime suspensif de la taxe sur la valeur ajoutée 85 43 Une pénalité au taux de 1 % des revenus et bénéfices exonérés de l’impôt ou soumis à une retenue à la source libératoire.
  • 44. RELÈVEMENT DU TAUX DE LA RETENUE À LA SOURCE SUR LES MONTANTS PAYÉS À DES RÉSIDENTS DANS DES est relevé à 25% au titre des: 44) * Redevances * Revenus de capitaux mobiliers, les jetons de présence, * les dividendes, MOHAMED ILYES GHRAB Le taux de la retenue à la source PARADIS FISCAUX (ART * les intérêts des prêts bancaires servis à des personnes résidentes ou établies dans des paradis fiscaux. 44
  • 45. MAITRISE DU BÉNÉFICE DU RÉGIME FORFAITAIRE (ART 45) régime exercent les entreprises dans les qui zones communales des activités qui sont fixées par décret. MOHAMED ILYES GHRAB Sont exclues du bénéfice de ce 45
  • 46. MAITRISE DU BÉNÉFICE DU RÉGIME FORFAITAIRE (ART 45) Le minimum d’impôt dû par les forfaitaires est augmenté comme suit: MOHAMED ILYES GHRAB 100 dinars à 150 dinars de 50 dinars à 75 dinars 46
  • 47. MAITRISE DU BÉNÉFICE DU RÉGIME FORFAITAIRE (ART 45) Obligation d’établissement des factures selon les dispositions de l’article 18 code de la TVA pour les personnes morales et aux personnes physiques soumises à l’obligation de dépôt de la déclaration d’existence autres que celles soumises à l’impôt sur le revenu selon le régime forfaitaire et ce, pour leurs opérations dont la valeur ne dépasse pas 500 dinars pour chaque opération. MOHAMED ILYES GHRAB L’impôt dû conformément aux dispositions du présent article est majoré de 50% en cas de dépôt de la déclaration annuelle de l’impôt après 30 jours de l’expiration des délais légaux. 47
  • 48. RATIONALISATION DE L’ASSIETTE FORFAITAIRE EN CE QUI CONCERNE LES BÉNÉFICES NON COMMERCIAUX (ART 46) le revenu selon le régime de forfait d’assiette est relevée à 80% des revenus TTC au lieu de 70%. MOHAMED ILYES GHRAB L’assiette forfaitaire passible de l’impôt sur 48
  • 49. ELARGISSEMENT DU CHAMP D’APPLICATION DE L’IMPÔT SUR LE REVENU AU TITRE DE LA PLUSVALUE IMMOBILIÈRE (ART 47) sauf: Les terrains agricoles situés dans les zones agricoles cédés au profit de personnes autres que les promoteurs immobiliers et MOHAMED ILYES GHRAB Extension du champ d’application à tout type d’immeubles au profit de personnes qui s’engagent dans le contrat de cession de ne pas réserver le terrain objet de la cession à la construction avant l’expiration d’une période de 4 ans à partir de la date de cession. 49
  • 50. ELARGISSEMENT DU CHAMP D’APPLICATION DE L’IMPÔT SUR LE REVENU AU TITRE DE LA PLUSVALUE IMMOBILIÈRE (ART 47) part, le prix de cession déclaré des biens et droits susvisés ou celui révisé suite aux opérations de vérifications fiscales MOHAMED ILYES GHRAB la plus-value imposable, est égale à la différence entre d’une selon les procédures applicables en matière de droits d’enregistrement 50
  • 51. ELARGISSEMENT DU CHAMP D’APPLICATION DE L’IMPÔT SUR LE REVENU AU TITRE DE LA PLUSVALUE IMMOBILIÈRE (ART 47) Le prix de revient pour les opérations de cession de l’usufruit et de la nuepropriété totale et ce conformément au tableau suivant (art 38 CDET) Age de l'usufruitier Valeur de l'usufruit Moins de 20 ans révolus Moins de 30 ans révolus Moins de 40 ans révolus Moins de 50 ans révolus Moins de 60 ans révolus Moins de 70 ans révolus Plus de 70 ans révolus 7/10 6/10 5/10 4/10 3/10 2/10 1/10 Valeur de la nue propriété 3/10 4/10 5/10 6/10 7/10 8/10 9/10 MOHAMED ILYES GHRAB propriété est déterminé sur la base d’une quotepart de la valeur de la 51
  • 52. ELARGISSEMENT DU CHAMP D’APPLICATION DE L’IMPÔT SUR LE REVENU AU TITRE DE LA PLUSVALUE IMMOBILIÈRE (ART 47) immobilière en cas de donation est la différence entre le prix de vente et le prix MOHAMED ILYES GHRAB 1er donateur : l’assiette de la plus value d’achat chez le 1er donateur (art 28 du code de l’IRPP et de l’IS). 52
  • 53. ELARGISSEMENT DE L’ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM D’IMPÔT ET AUGMENTATION DE SON TAUX (ART MOHAMED ILYES GHRAB L'impôt annuel calculé conformément aux dispositions du code de l'IRPP et l'IS pour les activités commerciales et les activités non commerciales des personnes physiques, ne peut être inférieur à : • 0,2% du montant brut du chiffre d’affaires ou des recettes à l’exception du chiffre d’affaires ou des recettes provenant de l’exportation avec un minimum égal à 300 dinars exigible même en cas de non réalisation de chiffre d’affaires. • 0,1% du montant brut du chiffre d’affaires ou des recettes provenant de l’exportation ainsi que les recettes des cliniques travaillant avec les nonrésidents ainsi que les ventes des produits bénéficiant de l'homologation administrative des prix et dont la marge ne dépasserait pas 6% avec un minimum égal à 200 dinars exigible même en cas de non réalisation de chiffre d’affaires. 48) 53
  • 54. ELARGISSEMENT DE L’ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM D’IMPÔT ET AUGMENTATION DE SON TAUX (ART est ce que ces deux Minimums sont cumulables ou non. MOHAMED ILYES GHRAB La question qui se pose: 48) 54
  • 55. ELARGISSEMENT DE L’ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM D’IMPÔT ET AUGMENTATION DE SON TAUX (ART Concernant les personnes morales et conformément à • 0,1% du chiffre d’affaires brut avec l'article 49 du code un minimum exigible même en cas de de L'IRPP et IS non réalisation de chiffre d’affaires nouveau, l’impôt égal à 300 dinars pour les entreprises annuel ne peut être soumises au taux de 10% ou encore sur inférieur à un le chiffre d'affaires réalisé suite à la montant égal à: MOHAMED ILYES GHRAB • 0,2% du chiffre d’affaires brut local avec un minimum exigible même en cas de non réalisation de chiffre d’affaires égal à 500 dinars pour les entreprises non soumises au taux de 10%, 48) vente de produits homologués et dont la marge bénéficiaire ne dépasserait pas 6%, 55
  • 56. ELARGISSEMENT DE L’ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM D’IMPÔT ET AUGMENTATION DE SON TAUX (ART Les dispositions du présent paragraphe ne s’appliquent pas aux bénéficiaires d’une déduction totale des revenus dans la limite de la période légale. Ce minimum exigible sera augmenté de 50% lorsqu’il est payé en dehors des délais légaux dépassant 30 jours. Le minimum d’impôt s’applique aux entreprises en cessation d’activité et qui n’ont pas déposé leur déclaration. MOHAMED ILYES GHRAB Ce minimum ne s'applique pas aux activités nouvelles durant la période de réalisation du projet sans que cette période ne dépasse dans tous les cas trois ans à compter de la date du dépôt de la déclaration d'existence. 48) 56
  • 57. ELARGISSEMENT DE L’ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM D’IMPÔT ET AUGMENTATION DE SON TAUX (ART Le taux du minimum d’impôt fixé à 0.2% prévu au présent article y compris le minimum exigible à ce titre s’applique au chiffre d’affaires réalisé au titre de l’année 2013 et aux recettes réalisées durant le même exercice. MOHAMED ILYES GHRAB Le minimum d’impôt prévu au titre d’un exercice, est déductible de l’impôt sur le revenu ou de l’impôt sur les sociétés exigible conformément aux dispositions du présent code successivement au titre des exercices ultérieurs et ce dans la limite de la cinquième année inclusivement et sans que la déduction aboutisse à un impôt inférieur au minimum d’impôt 48) 57
  • 58. SOUMISSION DU CHIFFRE D’AFFAIRES PROVENANT DE L’EXPORTATION À LA TCL (ART 49 + 50) Application du taux de 0,1% au : Chiffre d’affaires réalisé par les établissements de santé prêtant la totalité de leurs services au profit des non résidents provenant de leur activité avec les non résidents, MOHAMED ILYES GHRAB Chiffre d’affaires provenant de l’exportation, Chiffre d’affaires réalisé par les prestataires des services financiers non résidents provenant de leurs prestations avec les non résidents, Chiffre d’affaires réalisé par les sociétés d’investissement à capital 58 variable à règles d’investissement allégées provenant de l’utilisation de leurs actifs avec les non résidents.
  • 59. ASSOUPLISSEMENT DE L’APPLICATION DE LA RETENUE À LA SOURCE ET L’AMÉLIORATION DU RECOUVREMENT DE L’IMPÔT Les forfaitaires BNC sont tenues d’appliquer cette RAS Cette RAS n’est pas applicable pour les produits homologués et dont la marge bénéficiaire brute ne dépasse pas 6% La RAS de 50% de la TVA n’est pas applicable pour les produits homologués et dont la marge ne dépasse pas 6%. La retenue à la source de 50% de la TVA est appliquée, mê me si le paiement des montants est effectué pour le compte d’autrui. MOHAMED ILYES GHRAB La généralisation de la RAS au titre des montants supérieurs ou égaux à 1000D (au lieu de 2000D antérieurement ) aux entreprises du secteur privé (ART 51) 59
  • 60. ASSOUPLISSEMENT DE L’APPLICATION DE LA RETENUE À LA SOURCE ET L’AMÉLIORATION DU RECOUVREMENT DE L’IMPÔT (ART 51) qualifiées comme export au taux de 5% et ce au titre des honoraires, commissions, courtage, loyers MOHAMED ILYES GHRAB Application d’une RAS au titre des opérations (???) et rémunération des activités non commerciales qu’elle qu’en soit l’appellation. 60
  • 61. ASSOUPLISSEMENT DES OBLIGATIONS FISCALES DES SALARIÉS NON RÉSIDENTS QUI TRAVAILLENT EN TUNISIE PENDANT UNE PÉRIODE LIMITÉE (ART 52) Tunisie pour une ou des périodes ne dépassant pas en totalité 6 mois, sont soumis à une retenue à la source libératoire au taux de 20% de leur montant brut majoré des avantages en MOHAMED ILYES GHRAB Les salariés ou non salariés non résidents qui travaillent en nature selon leur valeur réelle. 61
  • 62. RATIONALISATION DES RÉGIMES DE FAVEUR ACCORDÉS AUX ACQUISITIONS AUPRÈS DES PROMOTEURS IMMOBILIERS L’application du droit proportionnel dans ce cas ne doit pas aboutir à un montant inférieur au droit fixe calculé sur la base du nombre des pages et des copies du contrat. MOHAMED ILYES GHRAB Application d’un taux d’enregistrement de 3% des acquisitions auprès des promoteurs immobiliers pour usage d’habitation et ceci sur la partie de la valeur du logement qui excède 150000 dinars. (ART 53) 62
  • 63. SUPPRESSION DE L’EXONÉRATION DES REDEVANCES PAYÉES PAR LES ENTREPRISES TOTALEMENT EXPORTATRICES AUX NON- RÉSIDENTS NONÉTABLIS (ART 54) •Des droits d’auteur ; •De l’usage, de la concession de l’usage ou de la cession d’un brevet, d’une marque de fabrique ou de commerce, d’un dessin ou d’un modèle, d’un plan, d’une formule ou d’un procédé de fabrication, y compris les films cinématographiques ou de télévision ; • De l’usage ou de la concession de l’usage industriel, commercial, agricole, portuaire ou scientifique ; d’un • Des informations ayant trait à industriel, commercial ou scientifique ; dans une expérience acquise équipement le MOHAMED ILYES GHRAB Annulation de l’exonération des rémunérations payées par les entreprises totalement exportatrices telles que définies par la législation en vigueur, au titre: domaine • Des études techniques ou économiques, ou d’une assistance technique. L’impôt est également dû par les personnes physiques non résidentes qui réalisent des revenus de source tunisienne ou qui réalisent la plus-value immobilière. 63
  • 64. INSTITUTION D’UN IMPÔT SUR LES IMMEUBLES (ART 55) Montant : au plus tard à la fin du mois de mars de chaque année, Lieu de déclaration : auprès la recette des Finances dans la circonscripti on de laquelle se trouve la résidence principale du contribuable, Documents : une déclaration selon un modèle spécifique, accompag née d’une attestation comportant le montant de la taxe sur les immeubles bâtis ou de la taxe sur les immeubles non bâtis exigible sur l’immeuble durant l’année d’exigibilité de l’impôt foncier délivrée par la collectivité locale concernée. MOHAMED ILYES GHRAB une fois et demie, la taxe sur les immeubles bâtis ou la taxe sur les immeubles non bâtis, selon le cas, Echéance : 64
  • 65. INSTITUTION D’UN IMPÔT SUR LES IMMEUBLES (ART 55) Ledit impôt n’est pas dû sur : MOHAMED ILYES GHRAB • l’habitation principale, • les immeubles bâtis exploités par leurs propriétaires pour l’exercice d’une activité industrielle, commerciale ou professionnelle, • les immeubles dans le cadre d’une opération d’émission de sukuk conformément à la législation les régissant, • les terrains agricoles situés dans les zones agricoles, et ce, sur la base d’une attestation délivrée par les autorités compétentes, • les terrains non bâtis situés dans les zones industrielles, d’habitation, de tourisme et dans les zones destinés à un usage artisanal ou professionnel qui sont lotis conformément à la législation et aux réglementations en vigueur, • les terrains non bâtis exploités par leurs propriétaires pour l’exercice d’une activité industrielle, commerciale ou professionnelle, • les immeubles destinés à la location à condition de joindre à la déclaration de l’impôt foncier une copie de la déclaration annuelle de l’impôt sur le revenu dû sur les revenus fonciers, dont le délai de dépôt de déclaration est échu avant l’expiration du délai légal du dépôt de la déclaration de 65 l’impôt foncier.
  • 66. AMÉLIORATION DU RECOUVREMENT DE LA TAXE AU NIVEAU DES FOURNISSEURS DE MARCHANDISES, DE TRAVAUX ET DE BIENS AU PROFIT DES SERVICES PUBLICS Le paiement par l’Etat, les collectivités locales, les établissements publics à caractère administratif et les entreprises publiques des montants égaux ou supérieurs à 1000 dinars y compris la taxe sur la valeur ajoutée revenant à leur fournisseur de marchandises, de services, de travaux et de biens, est subordonné à la présentation d’une attestation délivrée par les services fiscaux attestant que le fournisseur en question a déposé toutes les déclarations fiscales échues et non prescrites à la date MOHAMED ILYES GHRAB  (ART 62) de l’ordonnancement du paiement desdits montants ou à la présentation, le cas échéant, des justificatifs prouvant l’établissement d’un calendrier de recouvrement par le receveur de finances au titre des créances fiscales constatées à leur charge à la date de l’ordonnancement du paiement 66 desdits montants .
  • 67. MAÎTRISE DE LA RESTITUTION DES SOMMES PERÇUES EN TROP ( ART 63) accordé qu’au contribuable ayant une situation fiscale régularisée à la date de dépôt de la demande de restitution ainsi qu’ à la date de l’ordonnancement de restitution des sommes perçues en trop MOHAMED ILYES GHRAB La restitution des sommes perçues en trop ne peut être 67
  • 68. SUPPRESSION DE L’EXONÉRATION DE LA TVA POUR LES SERVICES DE SANTÉ RENDUS AU PROFIT DES ÉTRANGERS NON-RÉSIDENTS Soumission des services de santé rendus au profit des étrangers non résidents à la TVA MOHAMED ILYES GHRAB  (ART 64) 68
  • 69. CLARIFICATION DU CHAMP D’APPLICATION DE L’EXONÉRATION DE LA TVA DES VENTES DE LOCAUX DESTINÉS À L’HABITATION PAR LES PROMOTEURS IMMOBILIERS (ART 65) MOHAMED ILYES GHRAB L’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée au titre des ventes des immeubles bâtis à usage exclusif d'habitation, réalisée par les promoteurs immobiliers tels que définis par la législation en vigueur, ainsi que leurs dépendances y compris les parkings collectifs attenants à ces immeubles est accordée seulement pour les acquisitions faites par les personnes physiques ou les promoteurs immobiliers publics. Le changement d’affectation des locaux à usage d’habitation par l’acquéreur entraine le paiement de la TVA normalement due. 69
  • 70. EXTENSION DE L’OBLIGATION DU DÉPÔT DE LA DÉCLARATION D’EXISTENCE AUX AGRICULTEURS ET AUX PERSONNES RÉALISANT DES REVENUS FONCIERS BÉNÉFICIANT D’AVANTAGES FISCAUX (ART Les agriculteurs doivent procéder au dépôt d’une déclaration d’existence telle que prévue par l’article 56 du code de l’impôt sur le revenu des personnes physiques et de l’impôt sur les sociétés, pour pouvoir bénéficier de la réduction de 80% de la taxe unique de compensation sur leurs véhicules. MOHAMED ILYES GHRAB Ces personnes sont tenues de déposer une déclaration d’existence, et ce, dans le cas où elles bénéficient d’avantages fiscaux au titre des revenus en question conformément à la législation en vigueur. 66) 70
  • 71. RENFORCEMENT DE RESSOURCES DU FONDS DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE PROFIT (ART par une taxe due à l’importation de moteurs et de pièces de rechange usagés calculée sur la base de 3 dinars par kilogramme du poids du moteur ou de la pièce de rechange. MOHAMED ILYES GHRAB par une taxe due sur les produits énergétiques consommés. La liste des produits soumis, le taux de la taxe et ses modalités de recouvrement sont fixés par décret. 66-68) 71
  • 72. RENFORCEMENT DES RESSOURCES DU FONDS DE DÉPOLLUTION (ART Extension du champ d’application de la taxe de dépollution qui est MOHAMED ILYES GHRAB  71) fixé à 5% par l’ajout d’autres articles 72
  • 73. ALLÉGEMENT DE LA CHARGE FISCALE DES PERSONNES À FAIBLE REVENU  (ART 73) Exonérer les personnes qui réalisent des revenus classés dans la catégorie traitements, salaires et pensions et que le montant déductions au titre de la situation et des charges de famille (chef de famille+ enfants à charge et parents à charge) à condition de ne pas réaliser d’autres natures de revenus.  MOHAMED ILYES GHRAB imposable annuel ne dépasse les 5.000 dinars après les Suppression de la déduction supplémentaire de 1000 D pour les SMIGARDS. 73
  • 74. ALLÉGEMENT DE LA CHARGE FISCALE DES PERSONNES À FAIBLE REVENU Suppression de la déduction supplémentaire de 1000 D pour les SMIGARDS. MOHAMED ILYES GHRAB Exonérer les personnes qui réalisent des revenus classés dans la catégorie traitements, salaires et pensions et que le montant imposable annuel ne dépasse les 5.000 dinars après les déductions au titre de la situation et des charges de famille (chef de famille+ enfants à charge et parents à charge) à condition de ne pas réaliser d’autres natures de revenus. (ART 73) 74
  • 75. RÉVISION DU CHAMP D’APPLICATION DE LA TAXE UNIQUE DE COMPENSATION DE TRANSPORTS ROUTIERS (ART Extension du champ d’application taxe unique de compensation de la aux autres véhicules autres que ceux utilisés pour le transport de personnes ou le transport de MOHAMED ILYES GHRAB  56-61) marchandises autorisés à utiliser la route 75
  • 76. RÉVISION DU CHAMP D’APPLICATION DE LA TAXE UNIQUE DE COMPENSATION DE TRANSPORTS ROUTIERS (ART 56-61) Transport pour propre compte : Transport pour compte d’autrui : Charge utile ne dépassant pas une tonne : 200 dinars, Charge utile ne dépassant pas une tonne : 150 dinars, Charge utile supérieure à une tonne et ne dépassant pas 2 tonnes : 400 dinars. MOHAMED ILYES GHRAB Le montant annuel de la taxe unique de compensation de transports routiers pour les véhicules et les remorques destinés au transport de marchandises pour propre compte ou pour compte d’autrui et dont la charge utile ne dépasse pas 2 tonnes est fixé comme suit : Charge utile supérieure à une tonne et ne dépassant pas 2 tonnes : 250 dinars. 76
  • 77. RENFORCEMENT DES RESSOURCES DE LA CAISSE GÉNÉRALE DE COMPENSATION (ART  76) Les voitures particulières selon le tarif figurant au tableau suivant : - Les voitures dont la puissance est égale à :  4 chevaux fiscaux  5 chevaux fiscaux  6 chevaux fiscaux  7 chevaux fiscaux  8 chevaux fiscaux  9 chevaux fiscaux  10 chevaux fiscaux  11 chevaux fiscaux  12 chevaux fiscaux  13 chevaux fiscaux  14 chevaux fiscaux  15 chevaux fiscaux - Les voitures dont la puissance est égale ou supérieure à 16 chevaux fiscaux ainsi que les voitures de sport Montant de la redevance en dinars 20 40 70 100 120 140 160 180 500 550 650 750 850 MOHAMED ILYES GHRAB Voitures particulières 77
  • 78. RENFORCEMENT DES RESSOURCES DE LA CAISSE GÉNÉRALE DE COMPENSATION (ART 76) de transports routiers : un montant égal à 25% de la taxe unique de compensation de transports routiers due. MOHAMED ILYES GHRAB Les véhicules soumis à la taxe unique de compensation Ces dispositions sont mise en suspension jusqu‘à nouvel ordre 78
  • 79. RENFORCEMENT DES RESSOURCES DE LA CAISSE GÉNÉRALE DE COMPENSATION MOHAMED ILYES GHRAB Suppression du plafond de la redevance de 1% (Maximum : 2.000 dinars) (ART 77-78) Clarification du champ d’application de la redevance de compensation applicable pour les personnes physiques dont le revenu net annuel dépasse 20.000 dinars, quelque soit leur régime d’imposition. 79
  • 80. RENFORCEMENT DES RESSOURCES DE LA CAISSE GÉNÉRALE DE COMPENSATION (ART 77-78) MOHAMED ILYES GHRAB Le revenu annuel net soumis à ladite redevance couvre les revenus soumis à l’impôt déduction faite de l’impôt sur le revenu exigible et majoré des revenus exonérés et des revenus situés hors champ d’application de l’impôt sur le revenu ainsi que les revenus soumis à des régimes spécifiques . Ladite redevance n’est pas due sur : • les montants revenant aux personnes non résidentes non établies, • la plus value mobilière et immobilière. 80
  • 81. RENFORCEMENT DES RESSOURCES DE LA CAISSE GÉNÉRALE DE COMPENSATION (ART 77-78) Redevance Ladite redevance est recouvrée dans les mêmes délais et selon les mêmes modalités fixées pour le paiement de l’impôt sur le revenu. La redevance n’est pas déductible de l’impôt sur le revenu. MOHAMED ILYES GHRAB Pour les montants soumis à la retenue à la source prévue par les La retenue à la source articles 52 et 53 du code de l’impôt sur le revenu des au taux de 1% personnes physiques et de l’impôt s’applique aux sur les sociétés, la redevance est rémunérations dont le montant annuel global due par voie de retenue à la source au taux de 1% des dépasse 20.000 montants nets de la retenue et dinars nonobstant les montants payés. par voie de régularisation lors de dépôt de la déclaration annuelle de l’impôt sur le revenu. 81
  • 82. MESURES POUR LE TRAITEMENT DE L’ENDETTEMENT DU SECTEUR DE L’AGRICULTURE ET DE PÊCHE (ART L’Etat abandonne les montants dus en principal et en intérêts au titre des crédits agricoles obtenus jusqu’au 31 décembre 2012 objet de dettes non recouvrées et dont le montant en principal ne dépasse pas cinq mille dinars par agriculteur ou par pêcheur à la date de leur obtention et qui ont été accordés sur des ressources budgétaires ou sur des crédits extérieurs directs au profit de l’Etat, et ce, dans la limite de quatre vingt millions de dinars (80 millions dinars). Le crédit abandonné est remboursé en principal sur une durée de vingt ans sans intérêts, et ce, en vertu des conventions conclues le 31 décembre de chaque année à cet effet entre le ministère des finances et l’établissement de crédit concerné, et ce, dans la limite de quarante millions de dinars (40 millions dinars) et après présentation des banques concernées d’une liste nominative des agriculteurs et des pêcheurs ayant bénéficié de l’abandon et des montants abandonnés pour chaque agriculteur ou pêcheur. Les crédits susvisés sont abandonnés sur la base d’une étude des dossiers des bénéficiaires au cas par cas, par des commissions régionales multilatérales et sur présentation des demandes à cet effet et selon des critères fixés portant notamment sur la poursuite de l’exercice de l’activité agricole ou de pêche et l’incapacité de remboursement du crédit objet de l’abandon. La composition desdites commissions régionales et les modalités de leur fonctionnement sont fixées par une circulaire conjointe des ministres des finances et de l’agriculture. MOHAMED ILYES GHRAB l’Etat prend en charge le remboursement du principal du crédit abandonné par les établissements de crédit ayant la qualité de banque, selon les critères prévus au paragraphe 3 du présent article, relatif aux crédits obtenus jusqu’au 31 décembre 2012 qui ont fait l’objet de montants non recouvrés et dont le montant en principal ne dépasse pas cinq milles dinars par agriculteur ou par pêcheur à la date de leur obtention. 79-80) 82
  • 83. MESURES POUR LE TRAITEMENT DE L’ENDETTEMENT DU SECTEUR DE L’AGRICULTURE ET DE PÊCHE (ART La déduction s’opère sur une période maximale de 3 ans à compter de l’année de l’abandon. Le bénéfice de cette déduction est subordonné à la présentation par l'établissement de crédit concerné, à l'appui de la déclaration annuelle de l'impôt sur les sociétés, d'un état détaillé des créances abandonnées indiquant notamment le montant des intérêts abandonnés, l’exer cice de leur imposition et l’identité du bénéficiaire de l’abandon. Les établissements de crédit ayant la qualité de banque peuvent radier de leurs comptes la totalité des intérêts relatifs aux crédits agricoles obtenus jusqu’au 31 décembre 2012, dont le montant en principal ne dépasse pas cinq milles dinars à la date de son obtention et qui font l’objet d’abandon au cours des années 2014 et 2015. Cette opération de radiation ne doit aboutir ni à l'augmentation ni à la diminution du bénéfice soumis à l'impôt sur les sociétés de l'année de la radiation. MOHAMED ILYES GHRAB Les établissements de crédit ayant la qualité de banque peuvent déduire de l’assiette soumise à l’impôt sur les sociétés, la totalité des intérêts conventionnels qui ont fait partie de leurs produits, ayant fait l’objet d’abandon et ayant été décomptés sur les crédits agricoles, obtenus jusqu’ au 31 décembre 2012 et ayant fait l’objet de montants non recouvrés et dont le montant en principal ne dépasse pas cinq milles dinars par agriculteur ou par pêcheur à la date de son obtention. 79-80) 83
  • 84. EXONÉRATION DES ACQUISITIONS DANS LE CADRE DES CONTRATS DE VENTE MURABAHA ET DANS LE CADRE DU MÉCANISME DES SUKUK ISLAMIQUES DE LA RETENUE À LA SOURCE (ART 81) payés par les établissements de crédit au titre des acquisitions effectuées dans le cadre des contrats de vente Murabaha, et ce, lorsque les bénéficiaires desdits contrats ne sont pas tenus d’effectuer la MOHAMED ILYES GHRAB La retenue à la source ne s’applique pas aux montants retenue à la source ainsi qu’au titre des acquisitions réalisées dans le cadre du mécanisme des sukuk prévus par la législation les régissant. 84
  • 85. CLARIFICATION DES OBLIGATIONS FISCALES DES PERSONNES PHYSIQUES SOUMISES AU RÉGIME RÉEL SIMPLIFIÉ  (ART 82) pour les personnes physiques soumises au régime réel simplifié.  L’extension du champ d’application de la déduction des MOHAMED ILYES GHRAB L’harmonisation des dispositions comptables et fiscales provisions aux personnes physiques soumises au régime réel simplifié. 85
  • 86. DÉTERMINATION DE L’ASSIETTE DE LA TVA POUR LES EXCÉDENTS DE L’ÉLECTRICITÉ ET LE PRIX DE TRANSPORT DE L’ÉLECTRICITÉ PRODUITE À PARTIR DES ÉNERGIES RENOUVELABLES (ART 83) énergies renouvelables, la taxe sur la valeur ajoutée est liquidée sur la base de la différence entre le prix de l’énergie électrique livrée par la société tunisienne de MOHAMED ILYES GHRAB Pour les excédents de l’électricité produite à partir des l’électricité et du gaz et le prix de l’énergie qu’elle reçoit des clients et ce en se basant sur les tarifs et prix appliqués conformément aux réglementations en vigueur 86
  • 87. RELÈVEMENT DE LA DÉDUCTION AU TITRE DES ENFANTS HANDICAPÉS 94) 1000 dinars par enfant poursuivant des études supérieures sans bénéfice de bourse et âgé de moins de 25 ans au 1er janvier de l'année d'imposition. 1200 dinars par enfant infirme quel que soit son âge et son rang. MOHAMED ILYES GHRAB La loi de finances pour l’année 2014 a prévu d’augmenter les déductions supplémentaires en les fixant comme suit : ET DES ÉTUDIANTS (ART A noter que ces déductions sont prises en considération au niveau du calcul de la retenue à la source. 87
  • 88. SIMPLIFICATION DES PROCÉDURES ADMINISTRATIVES, FISCALES ET DOUANIÈRES (ART 88- 90) La suppression de l’obligation de dépôt d’une copie de PV AGEO et la liste des éléments d’actifs objet d’apport et la liste de provisions constituées le cas échéant pour les opérations de fusion. La déclaration de cessation pour les sociétés fusionnées ou scindées doivent être déposée dans un délai ne dépassant pas la fin du troisième mois à compter de la date de la tenue de la dernière assemblée générale extraordinaire ayant approuvé l’opération de fusion ou l’opération de scission MOHAMED ILYES GHRAB En cas de cessation d’activité, la carte d’identification fiscale est restituée contre reçu dans les mêmes délais aux services fiscaux compétents dont relève l’entreprise concernée (bureau de contrôle et non à la recette) . La réduction du taux de la RAS de 15% à 5% au titre des honoraires versées aux PP soumis au RR est subordonné dorénavant à la présentation de la carte d’identification fiscale au lieu de l’attestation délivrée auparavant par les services des impôts compétents . 88
  • 89. SIMPLIFICATION DES PROCÉDURES ADMINISTRATIVES, FISCALES ET DOUANIÈRES (ART 88- 90) Suppression pour les assujettis à la TVA de l’obligation de joindre à leur déclaration mensuelle un état des affaires résiliés. MOHAMED ILYES GHRAB Réduction du délai de restitution des sommes perçues en trop par les douanes dans un délai d’un mois au lieu de six mois La suppression des livres cotés et paraphés de comptes d’achat et de vente pour les commerçants détaillants qui tiennent pas une comptabilité conforme à la législation comptable des entreprises. La suppression de l’obligation de l'engagement express de présenter à l'administration les pièces justificatives de la sortie des marchandises dans les vingt jours du mois suivant celui de l'exportation au niveau de la demande pour bénéficier de la suspension de la TVA pour l’acquisition de marchandises destinées à l’export, par les non assujettis. 89