Le document de collecte par valérie briat

8 603 vues

Publié le

Valérie Briat, professeure documentaliste est l'auteure de ce diaporama.
Pour son intervention dans le cadre de la COPY PARTY du 28 mars 2015 à la Médiathèque Neudorf

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 603
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 564
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le document de collecte par valérie briat

  1. 1. Copier est une action qui fait penser Alain : Propos sur l'éducation http://didacdoc.monblog-doc.overblog.com/ Du copier-coller au copier-reformuler puis au copier-créer ? Le document de collecte en CDI par Valérie Briat Professeure documentaliste COPY PARTY – Médiathèque de Neudorf – samedi 28 mars 2015
  2. 2. Comment accompagner les élèves dans leur travail de recherche documentaire ? Comment les faire passer du copier-coller au copier- reformuler puis au copier-créer ? Comment les guider pour qu'ils deviennent acteurs dans leur travail de recherche puis auteurs de leur production finale ? Partage d'expériences...
  3. 3. Collège des Montagnes du matin 42360 Panissières Merci aux collègues du collège qui se sont embarqués avec moi dans l'aventure du copier-coller Merci de leur confiance renouvelée chaque année.
  4. 4. La recherche documentaire s'appuyait uniquement sur le support papier, La recherche était programmée chronologiquement définie par étape : . Étape 1: je cerne le sujet. Étape 2: j'interroge les sources d'information. Étape 3 : je sélectionne les documents. Étape 4 : j'extrais les informations. Étape 5: je traite les informations. Étape 6 : je produis un travail. Au commencement. Mon enseignement de la recherche documentaire pendant 15 ans  : Une formation classique à la recherche documentaire en six étapes : formation que je transmettais dans le cadre de : IRD. Problème... la pratique des élèves...
  5. 5. ● Constat : l' initiation à la recherche documentaire n'était pas transférée lors des recherches ultérieures faites en autonomie par les élèves. Absence d 'appropriation réelle par les élèves qui supposait qu'elle n'était ni comprise ni adaptée. ● Une participation de moins en moins active des élèves  : pas de recherche réfléchie, pas d'élaboration de texte personnel pour beaucoup. ● Une utilisation majoritaire du numérique (et de wikipédia) en particulier par les élèves mais aussi par les jeunes enseignants. ● Une image négative des élèves car le copier-coller au collège était synonyme : ● 1. d'absence de travail, ● 2. de « vol » en référence au droit d'auteur, Est  : ● 3. considéré improductif, n'étant pas le résultat d'une réflexion, ● 4. dévalorisé et dévalorisant pour son auteur. Il y a environ cinq ans, j'ai remis en cause ma pratique.
  6. 6. ...En portant un regard positif sur la notion de copie : ● Montaigne dans les Essais : « Je feuillette les livres, je ne les étudie pas : ce qui m'en demeure, c'est chose que je ne reconnais plus être autrui ». ● : « ... Copier est une action qui fait penser. » Alain propos sur l'éducation. ● Influence de l'histoire des arts : la copie /réinterprétation, la citation dans l’œuvre … Une séquence « copier/créer » dans l'art à l'occasion de collège au cinéma cf « Fenêtre sur cour » indiquant l'influence de Hopper sur Hitchcock, du cinéma sur Hopper puis de « Fenêtre sur cour » dans d'autres domaines artistiques m'a permis de voir copie et citation autrement. ● Un atout : pour moi internet : « je prend, je donne »
  7. 7. En modifiant ma pédagogie. ● En m'appuyant sur la pratique des élèves. Avantages immédiats : 1) image positive des élèves / mise en situation de réussite : ils réussissent la première consigne : collecter des informations. 2) Les temps de la recherche sont mieux approfondis parce qu'induit par la démarche elle-même (sélection de l'information/ reformulation/ création). Le copier/coller n’est plus problématique si on le dépasse et l’intègre à une démarche documentaire. Il est légitimé. Conséquences : la trame dynamique suivante s'est mise en place : copier/coller, copier/reformuler et copier/créer. Comme professeure documentaliste changement de regard des élèves :→ j' accompagne, je repère les réussites et les difficulés dans chaque recherche, j' enseigne des techniques que chacun peut s’approprier, des compétences que chacun peut atteindre. Pédagogie plus individualisée profite à tous. Le copier-coller est le support collecté qui permettra la prise de notes, le questionnement de l'information. → Changement de regard des professeurs valeur ajoutée.→ → Notion de copier-coller/copier-créer présente rapidement dans la charte informatique du collège /règlement intérieur.
  8. 8. 1) Proposer une approche nuancée des avantages / inconvénients des encyclopédies : wikipédia – encyclopédie universalis junior. 2) Aider les élèves à se repérer dans l'accès aux documents numériques en alimentant des portails de ressources : Les portails de ressources : importants car la préselection de sites qui montrent aux élèves que l'accès à l'information peut déterminer sa pertinence. 3) Enseigner la différence entre portails et moteurs de recherche. Les moteurs de recherche / leur avantage (accès à un nombre illimité de documents), leur inconvénient (quels documents ? Quelles En modifiant les savoirs enseignés. http://www.scoop.it/t/fenetre-ouverte-sur-l-espace-numerique-de-votre-cdi
  9. 9. Modalités : - des séances en classe entières (groupes de 30 à 25 élèves--> travail à deux) , - en salle informatique (suppose un réseau qui fonctionne...), - avec l'enseignant de discipline (qui découvre la méthode) , - donc le copier-coller est l'outil d'un projet, - il débouche sur une production, une création finale, - la séance copier-coller dure 1 heure, deux au plus et se fait en cours, - les consignes sont précises et normées, - Les copiés-collés sont ajoutés à la suite les uns des autres.
  10. 10. http://www.photo.rmn.fr http:// ww3.ac-poitiers.fr/hist_geo/ressources/monuRome/Coli Sources : Document, Source, document historique, Citation, collection de d'information
  11. 11. Je découvre ensuite « Le document de collecte »Je découvre ensuite « Le document de collecte » sur … Internet.sur … Internet. Une réflexion, une méthode portée par :Une réflexion, une méthode portée par : - Nicole Boubée, chercheuse- Nicole Boubée, chercheuse - Marion Carbillet et Hélène Mulot, professeures- Marion Carbillet et Hélène Mulot, professeures documentalistesdocumentalistes Le « Copier/coller, copier/reformuler, copier/créer » = uneLe « Copier/coller, copier/reformuler, copier/créer » = une des dimensions du document de collecte.des dimensions du document de collecte.
  12. 12. Document de synthèse de Marion qui permet de mettre en place l'action : Reprise du document de synthèse créé par Marion Carbillet de MDD. Forme possible. - Document imprimé constitué d'une série de copiés-collés. - Titre : document de collecte : « sujet ». - Les extraits copiés-collés sont sourcés. - Une page A4 par thème ou par paragraphe si dossier de collecte. Statut. - Document personnel de travail. - Un moment de la recherche documentaire, Intermédiaire entre le document primaire -original et le document secondaire, personnel. - Document forcément incomplet. -Trace de la recherche documentaire et en particulier de la navigation numérique. Les variables pédagogiques : - … le choix du sujet, - proposition ou non d'une sélection de sites, - travail individuel ou en groupe. Fonction du document de collecte. - Première approche du sujet, - Trace numérique permettent de comprendre la démarche de l'élève, où il réussit, où il achoppe. - Faire le point sur les documents trouvés (les manques, Les hors sujets) - Permet d'intégrer et de dépasser le copié-collé. Ce que doit faire l'élève une fois ses Copiés-collés sélectionnés et sourcés. Il doit les : - annoter, - surligner avec pertinence et parcimonie, - barrer.
  13. 13. Dépasser le copier-coller. En route vers le copier reformuler. Le copier-coller devient un brouillon lorsqu'il est : - surligné en couleurs, - lorsque des paragraphes sont barrés, sont - annoté (mots clés) Cette transformation du copier-coller en brouillon suppose une lecture du texte numérique, une compréhension du texte, et une lecture rapide et sélective dépendante de sa recherche. Notre « lecteur chercheur » met en jeu différentes compétences de lectures, différents types de lecture : - C. Beslisle, Ch. Vandendorpe ont montré l'importance de l'intention du lecteur. Cette intention détermine une typologie de la lecture numérique et donc des compétences en jeu. - La nature du texte lui-même engage une posture de lecteur. -La motivation du lecteur, son interrogation peut engager une lecture -linéaire du texte numérique, une relecture, une réflexion suite à sa lecture - (on ne joue pas lecture superficielle contre lecture approfondie) ! -La nature même du texte numérique (page-écran, les hyperliens, - animations...) renvoie à des pratiques spécifiques de lecteurs. - Si le texte est bien structurée le lecteur gagnera en cohérence ou bien - il sera désorienté si absence d'aide de lecture--> apprendre à décoder ! D'où la nécessité d'un Enseignement de La lecture numérique, Par exemple aider les élèves à percevoir Les enjeux Communicationnels du texte numérique.
  14. 14. Dépasser le copier-coller. En route vers le copier-reformuler. ● Le document de collecte peut se heurter à : - un manque d'information disponible sur le net, - trop d'informations disponibles, des informations contradictoires, problème de la fiabilité des sources, - perte de temps. ● Mais accompagnement pédagogique : ● Montrer la complémentarité des sources ( et des supports!), ● Expliquer la construction des adresses URL, ● Apprendre à analyser les sources (carte mentale des sources), ● Importance des documents papiers, ● Quelques soient le support il est des démarches identiques. (lecture linéaire, lecture rapide.. documents à référencer...)
  15. 15. Savoir lire une page numérique ou la « nécessité d'un nouveau contrat de lecture » inspiré de Lire dans un monde numérique, sous laLire dans un monde numérique, sous la direction de Claire Belisle, Presses dedirection de Claire Belisle, Presses de l'ENSSIB, 2011.l'ENSSIB, 2011.
  16. 16. ● lecture numérique d'information et de communication ● Sollicitation de la pensée associative ● L'hyperlecture permet d'approfondir l'information et de créer des liens ● Elle engendre une co-production le lecteur devient auteur car cette lecture est ergative. ● Christian Vanderlope : quand je lis, je recommande, je partage, j’annote. A retenir de la diapo précédente !
  17. 17. -- Pas de problème pour déterminer d'un coup d'oeil le statut d'un texte imprimé (nature du texte : article, poésie..., codes acquis pour repérer l'organisation de l'information : titre, sous-titre de page en page) - Sur l'écran le système est différent et à- Sur l'écran le système est différent et à apprendre.apprendre. Donc nécessité d'enseigner ...Donc nécessité d'enseigner ...
  18. 18. … L' organisation d'une page numérique. ● Savoir repérer : L'auteur ouL'auteur ou les auteursles auteurs Le statut de l'auteur :Le statut de l'auteur : Etude de l'adresse URLEtude de l'adresse URL (protocole + www. Nom du site +(protocole + www. Nom du site + extension – pays /nature du site )extension – pays /nature du site ) A découvrir le slideshare d'ArletteA découvrir le slideshare d'Arlette http://fr.slideshare.net/Bije/dcrypter-une-url-12303611http://fr.slideshare.net/Bije/dcrypter-une-url-12303611)) Carte mentale des sourcesCarte mentale des sources La présence de menu/sommaireLa présence de menu/sommaire Le design de la page : clarté, couleurs attractives,Le design de la page : clarté, couleurs attractives, La Date de création, date de mise à jourLa Date de création, date de mise à jour La nature etLa nature et la longueur du textela longueur du texte Savoir naviguer à travers une page, ou d'une page à l'autre :
  19. 19. Savoir lire les images : une nécessité ● 1) l'image comme outil de sélection de l'information. (cf les travaux d'André Tricot) – Exemple recherhce d'un proverbe. ● 2) Des signes graphiques guident le lecteur du numérique pour qu'il puisse agir, naviguer... Les icônes sont des raccourcis visuels qui évoquent un sens universel. ● L'icône peut être pictogramme (= image de l'objet), peut signifier une action à accomplir (imprimante pour imprimer). Les icônes sont métaphoriques : elles supposent des connaissances (loupe pour zoomer- la maison- page d'accueil du site- trombone pour fichier joint- terre pour site internet sur esidoc). ● 1) vers un autre endroit du document 2) vers un fichier HTML situé à un emplacement différent sur la machine qui héberge la page 3) vers une autre machine Le lien hypertexte dans la page web. Un nouveau modèle : d'une idée à l'autre...
  20. 20. Les sources
  21. 21. Fiabilité des sources. Carte mentale des sources simplifiées Sites personnels : écrits par une personne passionnée ou Scientifique ... Autres types de sites Sites collaboratifs Sites institutionnels officiels comme un ministère, un musée Différents types de sites Possibles pour une recherche Documentaire ,
  22. 22. Différents types de sources possibles Sites institutionnels Sites collaboratifs Autres sitesSites personnels Sites d'entreprises Sites d'association Ministère Université Wikipédia Laro usse.fr Chercheur Amateur EDF Futura sciences Asso ciatio n française des diabétiques Culture informationnelle. Carte mentale récapitulative des sources Carte mentale des sources 3ème
  23. 23. Différents types de sources possibles Sites institutionnels Sites collaboratifs Autres sitesSites personnels Sites d'entreprises Sites d'association Chercheur V. Briat professeure documentaliste – collège des Montagnes du matin. Panissières. Culture informationnelle. Carte mentale récapitulative des sources
  24. 24. Dépasser le copier-coller. En route vers le copier reformuler. Regards croisés sur la lecture numérique , des positions opposées : 1) une vraie lecture qui serait liée au support papier et qui serait longue, 2) patiente, concentrée et réflexive, 3) le livre est le seul garant du texte (Desrichard-2011) 4) 5) opposée à une « lecture » numérique, lecture de survol, impatiente, superficielle . 6) Cette position, qui décrit un lecteur incapable de se concentrer 7) annonce la disparition de la culture humaniste et de la réflexion critique, 8) Elle serait une « pseudo-lecture » (Thierry Baccino). 2) Des études au contraire montrent que la lecture numérique stimule au contraire certaine de nos capacités cognitives (Christian Vandendorpe) en demandant au cerveau plus de travail et un fonctionnement différent : les zones de l'encéphale qui contrôlent prise de décision etraisonnements complexes seraient plus sollicitées. Bien au contraire une concentration accrue serait exigée par la lecture rapide sélective d'informations recherchées. En fait un lecteur « chercheur » d'information aurait sa vigilance accrue quand il ne fait pas une lecteur linéaire mais qu'au contraire il évalue la pertinence par rapport à sa recherche de l'information.
  25. 25. Dépasser le copier-coller. En route vers le copier reformuler. - un travail de reformulation oral ou écrit : ●Travail sur des textes numériques documentaires, ●production de même nature de type documentaire : 1) résumé qui réponde aux questions quintiliennes, 2) carte des connaissances 3) restitution sous forme oral (on retourne le document et on explique à un camarade ce que l'on a retenu). 4) article de presse... ●Pédagogie : prise de notes est à développer sur support papier/numérique. ● ●Une séance simple avec une double page imprimée ou sur un document copié sur bureautique. 1) un questionnaire simple, 2) faire prendre des notes, 3) analyser. (nécessité de lire le texte, de surligner les mots clés, de repérer les connecteurs logiques, d'annoter le texte, de classer l'information.)
  26. 26. Dépasser le copier-coller, copier- reformuler avec le copier-créer... copier-créer … 1) Un moment ou l'élève doit produire un document personnel : ● → il a collecté des informations et produit un document d'une autre nature (artistique : création de chanson, littéraire : poésie...) ● → mise en forme documentaire spécifique : article … 2) « Annotation, anthologie, éditorialisation » Utilisation des outils du web 2. 0 (scoop it- partage de signets avec diigo cf le travail de Florence Canet http://www.docpourdocs.fr/spip.php?article524 En collège ---> filtres, mots de passe posent des problèmes dans certaines académies. Pourtant ---> co-auteur de savoir, mise en question de l'information trouvée, mise en débat.
  27. 27. Des exemples de séquences
  28. 28. Séquence 3ème -musique /documentation/HDA 2011 Organisation : Classe de 3èmes Salle informatique Cadre : Documentation, musique, HDA/ Travail en partenariat Productions attendues : Un document de collecte « textes » à partir de l'encyclopédie Universalis junior numérique Un document de collecte « photographies » Tout document doit comporter des sources Création d'un résumé sur l'ENT Création d'une chanson (musique) Compétences concernées Savoir réaliser un document de collecte savoir utiliser les questions quintiliennes Savoir référencer un document Savoir réaliser un remue-méninge collectif Savoir écrire, réécrire un texte Copier/coller, copier/reformuler, copier/créer
  29. 29. Séquence 3ème -musique /documentation/HDA -2015
  30. 30. Littérature de la bombe atomique : extraitsLittérature de la bombe atomique : extraits Etre capable de réciter un extrait.Etre capable de réciter un extrait. Tamiki Hara- « Hiroshima, fleurs d'été » Autobiographie Ce matin du 6 août, je m’étais levé vers huit heures. … … il y eut un grand coup au-dessus de moi et un voile noir tomba devant mes yeux. Instinctivement je me mis à hurler et, prenant ma tête entre mes mains, je me levai. Je n’y voyais plus rien et n’avais conscience que du bruit: c’était comme si quelque chose telle une tornade s’était abattu sur nous.... Tamiki Hara :« Gembaku shôkei » (« Paysages de la bombe atomique »), inédit en français Extrait 1«Donnez-moi de l’eau Aah, donnez-moi de l’eau Donnez-moi à boire J’aurais préféré mourir Mourir plutôt Aah Au secours au secours De l’eau De l’eau S’il vous plaît Quelqu’un … Ibuse Masuji - « Pluie noire » Roman À l’est de la gare se trouvait le temple de Yokogawa, mais du sanctuaire intérieur, il ne restait debout que des colonnes, Quant au pavillon extérieur, il avait complètement disparu, ne laissant qu”une place rase. Sur le chemin qui longe le parvis, il y avait des gens, tous couverts d’une espèce de cendre ou de poussière et qui tous, sans exception, saignaient de la tête, de la face, des mains, et ceux-ci étaient nus, de la poitrine, du dos, des cuisses, de partout. Il y avait une femme dont la joue trop gonflée pendait comme un sac, et qui marchait les mains en avant, comme un fantôme. Tamiki Hara :« Gembaku shôkei » (« Paysages de la bombe atomique »), inédit en français Fin de la poésie ... La nuit vient La nuit vient Sur les yeux desséchés Les lèvres écorchées Cuisantes brûlures Traits qui vacillent Traits dévastés De ce visage Humain qui gémit Sa plainte D’homme» Vocabulaire particulier : hibakusha: victimes irradiées avions: B29, little boy largue la bombe avec son parachute et le flash de lumière suivi du tristement célèbre champignon atomique. Un bombardement résumé dans une onomatopée: pika don (pika : la lumière et don : le son). Les hibakusha racontent aussi la vie dans les semaines, les mois et les années suivantes. La mort des proches, le silence, les mensonges sur leur statut de victime pour pouvoir se marier ou trouver un emploi. Bref, la culpabilité d’être vivant pour mener une existence de paria dans une société qui ne voulait pas les reconnaître Sélection extraite du corpus de textes lus élaboré par V.Briat TOHARA Hisahi “Il y a un an Hiroshima” L'auteur a survécu et échappé à l'étrange maladie des irradiés. "Ceux qui perdaient leurs cheveux étaient abandonnés même des médecins. J'ai vécu en tirant chaque matin sur mes cheveux pour me convaincre que je tenais encore le coup." "Aujourd'hui encore, les habitants de Hiroshima désignent la bombe atomique du nom affectueux de «pikadon» : «pika» pour l'éclair, «don» pour la détonation, qui lui a été donnée par les enfants après l'explosion."
  31. 31. Dossier de collecte (3ème SVT, TPE...) Le dossier de collecte -Est une compilation organisée de documents de collectes -dans des dossiers de couleurs titrés. - Chaque titre correspond aux parties du dossier. - Chaque document est annoté souligné. - Chaque texte est référencé. - Seront mis en évidence les manques. - Ce travail est accompagné d'une carte mentale des sources. Ce travail est précédé d'une séance de formulation de la problématique et de la mise en évidence d'un plan.
  32. 32. Hier : l'essentiel de la recherche sur support papier. Recherche documentaire par étapes. Étape 1: je cerne le sujet. Étape 2: j'interroge les sources d'information. Étape 3 :Je sélecionne les documents. Étape 4 : j'extrais les informations. Étape 5: je traite les informations. Étape 6 Je produis un travail. Mais quelle réappropriation réelle par les élèves? Quels résultats pour chaque élève? Aujourd'hui : l'essentiel de la recherche porte sur le document numérique. Etape 1 : copier/coller Etape 2 : copier/reformuler Etape 3 : copier/réer Avantages : appui sur les pratiques des élèves pour les dépasser. Etape 1 devient un moment essentiel et évalué de la recherche documentaire. Un moment où tout élève est en situation de réussite. Inconvénients : le copier/reformuler reste une étape difficile à franchir ! Demain : Une alliance entre les supports ? Une méthode transférable ?
  33. 33. Pour une démarche « document de collecte » uniforme selon les supports : - est une collection de copiés-collés, de copiés-imprimés, est une collection organisée selon le plan (indication des parties du plan) - est un document de travail « travaillé » (annoté,précisé par des mots clefs,des points d'interrogations, rayé, barré,surligné...) - un document comportant des sources qui met en question un débat, ne donne pas de réponse !
  34. 34. Travail sur l'utopie IDD 4ème Formalisation
  35. 35. Avantages pédagogiques :
  36. 36. Copier/coller, copier/reformuler, copier/créer : une articulation efficace en documentation! ● Pour l'écrit (Recherche documentaire), pour partie pour les résumés par exemple... ● Pour l'oral : exemple pour le conte reformulation/création lorsque l'élève conte à son tour.
  37. 37. Une articulation qui donne de la cohérence à notre enseignement. ● Cette démarche m'a permis de penser la progression de mes actions sur les quatre niveaux. Exemple de cette année.
  38. 38. Une articulation à faire vivre, à promouvoir ! ● A acter et légitimer par exemple dans : ✗ la charte informatique, ✗ le règlement intérieur, ✗ le projet d'établissement ● A faire connaître aux collègues : ✗ en l'utilisant ! ✗ en la présentant en réunion ✗ livret numérique ✗ Pupitre en salle des professeurs ● A diffuser hors eple: ✗ Aux parents (brochures), professeurs des ecoles (conseil ecole/collège), aux professeurs pour les rapports, les TPE, ...
  39. 39. Exemples de séquences 6èmes
  40. 40. Exemples de séquences 3èmes
  41. 41. Atouts du document de collecte. Envol vers l'autonomie, la « création ». = un processus d'apprentissage qui développe et renforce les compétences du lecteur numérique. = une méthode qui met l'élève en situation de réussite car appui sur leurs pratiques, = une méthode qui valorise l'élève car ils parviennent ensuite à reformuler et à créer. Leur pratique du numérique est développée, affinée Ils progressent dans leurs recherches et dans leur connaissance de la méthode de recherche mais aussi comprennent la nécessité de s'interroger sur la crédibilité des sites, leur fiabilité, ... = une méthode qui rend plus libre, qui développe la curiosité (sérendipidité inhérente à la recherche numérique) Une valeur ajoutée pour les professeurs documentalistes car concoure à notre professionnalisation, notre crédibilité : -Efficacité -(pour les élèves, -économie de temps - pour les professeurs) = une méthode « pratique » : sélection visuelle de l'information. = une méthode qui peut être complétée par la recherchesur d'autres supports. = une méthode transférable sur documents papiers Elle n'exclut pas la complémentarité des méthodes : élaboration de la problématique et brainstorming peuvent précéder l'élaboration du document de collecte !
  42. 42. Dans l'idéal... Synthèse proposée par Hélène Mulot. Collecter- Publier - Partager : qu’est-ce que j’enseigne des « communs » ?
  43. 43. MEDIAGRAPHIE http://www.docpourdocs.fr/spip.php?rubrique348 http://www.scoop.it/t/le-document-de-collecte Claire Bélisle, dir, Lire dans un monde numérique, Presses de l’ENSSIB, 2011 http://fr.padlet.com/caroguedan/649vg4qw2jus https://storify.com/MCarbillet/du-document-de-collecte-a-l-anthologie-apprendre-a Chercher, chercher pour apprendre coordonné par Lydie Heurdier-Deschamps et Jean-Michel Zakhartchouk octobre 2013 http://didacdoc.monblog-doc.overblog.com/

×