Proposer une offre d ebooks en médiathèque

4 196 vues

Publié le

Développer et faire de la médiation autour du livre numérique en bibliothèque

Incroyable tout de même sur Slideshare qu'il n'y ait pas une catégorie Culture !!!

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 196
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 789
Actions
Partages
0
Téléchargements
55
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • http://www.publie.net/fr/ebook/9782814506411/pour-un-humanisme-numerique Les objets hérités de la culture de l’imprimé et du livre, avec leur support complexe et multiple, leur matérialité, sont aujourd’hui confrontés aux réalités des pratiques et des contraintes de l’environnement numérique. Si le livre comme objet résiste, la culture du livre et de l’imprimé est en crise en grande partie à cause des pratiques courantes et quasi naturelles dans l’environnement numérique[2]. La convergence entre la technique et l’héritage culturel nécessite une remise en question des valeurs attachées à des pratiques éditoriales et juridiques ancrées dans une tradition avec un poids économique important, une fonction symbolique puissante et un rôle politique majeur. Car les objets sont aussi associés à des institutions qui sont des lieux de production, de transmission et de préservation du savoir. Et la fragilisation actuelle de ces objets implique une déstabilisation de ces espaces lettrés et savants, de même que leur soumission aux pressions suscitées par les modèles de la production du savoir inhérente à l’environnement numérique. Ainsi, la mutation induite par le numérique touche d’abord à la stabilité de cet espace dans toute sa diversité. Qu’il s’agisse de l’institution et de ses extensions (université, édition, revues scientifiques, etc.) ou des archives (bibliothèques), la culture numérique transforme les pratiques courantes et risque de modifier la nature même des objets de notre savoir comme de l’espace censé les accueillir et les faire circuler. Cette dimension spatiale est essentielle, voire déterminante, car elle participe d’une manière remarquable à ce bouleversement général qui semble caractériser notre aventure numérique.
  • Le Registre des Livres Indisponibles en Réédition Électronique (abrégé en ReLIRE) est un projet géré par la Bibliothèque nationale de France (BnF) à la suite de la modification du Code de la propriété intellectuelle (CPI) du 1er mars 2012 qui met en place un mécanisme de gestion collective des droits numériques des livres indisponibles du XXe siècle, publiés en France avant le 1er janvier 2001, sous droits, mais qui ne sont plus exploités commercialement. Ces livres pourront faire l'objet d'une numérisation et d'une exploitation au format numérique, sauf opposition des auteurs, des éditeurs et des ayants droit, sans réexamen de chaque contrat d’édition. Les auteurs, éditeurs et ayants droit peuvent demander à sortir du dispositif dans des conditions définies par la loi du 1er mars 20121. L'exploitation des livres donne lieu à une rémunération des auteurs et des éditeurs d'origine.
    La BnF est chargée de la création et du maintien d'une base de données publique en ligne, qui répertorie les livres concernés. Contenant de nombreuses erreurs lors de sa première mise en ligne en 2013, elle est enrichie une fois par an d'une nouvelle liste de titres. Le mécanisme introduit par la loi permet de transférer l'exercice des droits numériques des livres indisponibles dont les titulaires de droits n'ont pas souhaité le retrait à une société de gestion collective, composée de manière paritaire de représentants d’auteurs et de représentants d'éditeurs2. Les licences d'exploitation sont attribuées par la SOFIA (Société française des intérêts des auteurs de l’écrit). C'est également la SOFIA qui rémunère les auteurs et les éditeurs d'origine lorsque le livre est exploité.
  • Pour se demander où se trouve la bibliothèque aujourd’hui, voici maintenant quelques focales pour planter le décor, série de questions posées par le numérique ! D’abord, celle de La matérialité du savoir…
    Depuis quelques siècles, l’objet-livre comme il a été rappelé auparavant était au centre comme outil principal de transmission des savoirs.
    Mais le savoir est-il une chose matérielle ? Je voudrais vous parler de la mythique tarte à l’oignon de ma mère dans ma famille ?
    Allez, j’empiète sur la frontière du privé et du public… une frontière qui ressemble de plus en plus à une passoire… mais contrairement à la tendance actuelle, je ne suis pas inquiet pour le domaine de l’intime…
    La tarte à l’oignon de ma mère…
     
    Je voudrai enfin citer une courte analyse du livre de Michel Certeau : L’invention du quotidien, analyse extraie du tome 2 des Lieux de savoir de Christian Jacob…
    «  Michel de Certeau se propose de réévaluer les pratiques culturelles de l’homme ordinaire et de dégager la part de créativité et de liberté propre à la position de récepteur (consommateur, lecteur et spectateur) face aux prescriptions de sens et aux clercs en tout genre. Ces pratiques du quotidien mettent en jeu la force des faibles, leurs ruses et leurs tactiques contre la stratégie de ceux qui se réclament d’un lieu propre. Elles inventent des cheminements imprévisibles et créatifs, elles permettent le détournement et la réappropriation des savoirs et des signes.
    Je vous encourage à lire ce livre (en 2 tomes) si cela n’est pas encore fait.
  • L’exemple du Kiibook : http://kiibook.com/
    L’expérience Kiibook proposée par la bibliothèque Carré d’art de Nîmes permet à qui le souhaite de créer des livres virtuels en PDF  grâce à plusieurs alphabets de lettres et de signes qu’il s’agit de combiner. Un blog associé permet de voir les contributions des participants.
    Voir mon billet en 2010 :
    http://memoire2silence.wordpress.com/2010/01/19/quoi-creer-des-livres-dartistes-qui-kiibook-du-carre-dart-bibliotheques-de-nimes/
    Les bibliothèques peuvent ainsi devenir éditrices de livres – à coût réduit – et surtout en rassemblant des communautés au sein de l’espace bibliothèque… surtout « les bibliothécaires trouvent en kiibook un outil de médiation intéressant autour de l’écrit de la littérature et du livre d’artiste » selon Alexandre Simonnet, promoteur du projet

    Exemple : http://medaudet.free.fr/piecessupplementaires/index.php?cat=book

  • Elle vous plaît la phrase d’Einstein ? Je ne sais pas vous… moi je ne la connaissais pas… je l’ai découverte sur la page d’un de mes « amis », ou «  contacts » sur Facebook… et plus, j’y pense… à cette phrase, et plus je me demande : Où se trouve la bibliothèque en 2013 ? Quel sera l’avenir de notre modèle de bibliothèque actuel ?
  • Proposer une offre d ebooks en médiathèque

    1. 1. Proposer une offre d’ Franck Queyraud Chef de projet Médiations Numériques Médiathèques de Strasbourg Eurométropole Franck.queyraud@strasbourg.eu Resp. groupe Livres numériques Réseau Carel memoire2silence https://memoire2silence.wordpress.com/ en médiathèque : mission impossible ? MEDIAL Reims - Carnégie 27 mars 2015
    2. 2. La lecture : une suite d’innovations techniques • "Quand il lisait, ses yeux parcouraient la page et son cœur examinait la signification, mais sa voix restait muette et sa langue immobile. • N'importe qui pouvait l'approcher librement et les visiteurs n'étaient en général pas annoncés, si bien que souvent, lorsque nous venions lui rendre visite, nous le trouvions occupé à lire ainsi en silence, car il ne lisait jamais à haute voix."
    3. 3. De qui parle Saint-Augustin dans ses Confessions ? Saint-Ambroise, évêque de Milan On est au IVème siècle ! La lecture silencieuse Et ce n’est pas la première innovation !
    4. 4. 3300 av. J.C. : les premiers supports • L'invention de l'écriture précède partout l'invention du livre. • L'écriture emprunte des supports variés qui savent s'adapter aux usages. • Argile en Mésopotamie, papyrus en Égypte, bambou en Chine... Source image : http://classes.bnf.fr/livre/arret/histoire-du-livre/premiers-supports/index.htm
    5. 5. Première apparition du papier ? Premiers livres sur papier en Chine au IIIème s. av. J.C : sous la forme du rouleau…
    6. 6. Papyrus et Parchemin… et passage du volumen au codex… L'utilisation du parchemin entraîne un changement fondamental dans l’histoire du livre : le passage du volumen au codex
    7. 7. 1450-1452 : naissance de l’imprimerie • GUTENBERG à Mayence Nouveau changement • la Bible à 42 lignes, dite "B 42", tirée à 180 exemplaires en 1454- 1455. • Diffusion du livre accru
    8. 8. XIXème siècle : l’explosion de l’imprimé • Au cours du XIXe siècle, l’imprimé s’impose partout : • le tirage quotidien des journaux dépasse le million d’exemplaires vendus par abonnement mais aussi désormais au numéro. • Les livres se déclinent en collections à bon marché et se trouvent en librairie, dans la plus petite ville ou même en kiosque. Ils s’adressent à l’artisan comme à l’homme instruit et touchent aussi l’enfant ou la ménagère
    9. 9. Le livre numérique : une révolution de type « GUTENBERG » Source image : http://opencanada.org/features/how-google-killed-gutenberg-and-explained-the-world/
    10. 10. Connaissez-vous la date de naissance du premier e-book ? 1971 : le projet Gutenberg ! 4 juillet 1971, la Déclaration d'indépendance des États-Unis en libre accès aux utilisateurs d'Arpanet.
    11. 11. http://www.gutenberg.org/ 46 000 ebooks (2015)
    12. 12. En 1991 : tout change En1984 : 1 000 ordinateurs connectés (Universités – Armée) En 1991 : World Wide Web = INTERNET Par Tim Berners-Lee et son équipe En 1992 : 1 000 000 ordinateurs connectés En 2000 : 368 540 000 ordinateurs connectés Prévision 2016 : 2 milliards ordinateurs connectés.
    13. 13. Une révolution de l’accès à l’information Avec un risque majeur : « L'homme est un document comme les autres : du World Wide Web au World Life Web ». Olivier Erscheid http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00377457v2/document Un site que vous devez suivre : http://affordance.typepad.com//mon_weblog/
    14. 14. Ecoutons une réflexion, celle de François Bon dans Après le livre (Seuil) : « L’apprentissage, l’imaginaire, les chemins du savoir, la transmission des techniques, des rêves et des secrets, tout passait par le livre. Mais, depuis deux décennies (tout de même déjà une histoire), nous confions progressivement la totalité de nos usages, depuis les routines professionnelles jusqu’aux commodités les plus privées, à des appareils électroniques. Avec des risques lourds, quand ces appareils et leurs logiciels, et l’économie de ce qu’ils véhiculent, sont sous monopole de quelques groupes dont l’art et la civilisation sont moins la préoccupation que la bourse et la domination. »
    15. 15. L’humanisme numérique de Milad Doueihi • « L’humanisme numérique est l’affirmation que la technique actuelle, dans sa dimension globale, est une culture, dans le sens où elle met en place un nouveau contexte, à l’échelle mondiale, et parce que le numérique, malgré une forte composante technique qu’il faut toujours interroger et sans cesse surveiller (car elle est l’agent d’une volonté économique[1]), est devenu une civilisation qui se distingue par la manière dont elle modifie nos regards sur les objets, les relations et les valeurs, et qui se caractérise par les nouvelles perspectives qu’elle introduit dans le champ de l’activité humaine. » • http://www.publie.net/fr/ebook/9782814506411/pour-un-humanisme-numerique
    16. 16. 1997 - Gallica – Bibliothèque Nationale de France
    17. 17. 2004 : Google Book Search (OPT-OUT) • http://fr.wikipedia.org/wiki/Google_Livres
    18. 18. 2012 : ReLIRE (BNF) (un OPT-OUT français ?) https://relire.bnf.fr/accueil Projet controversé : http://fr.wikipedia.org/wiki/ReLIRE
    19. 19. (im)Matérialité(s) ?
    20. 20. Téléchargement ou lecture streaming ? Sources images : http://www.telechargement-films.com/streaming-gratuit.htm et http://korben.info/telecharger-une-video-en-streaming.html
    21. 21. Lire sur un écran…
    22. 22. L’exemple de Publie.net = éditeur numérique (pure-player) Il y a aussi : Numeriklivres…. http://www.storenumeriklire.com/ Recours au poème (poésie)… http://www.recoursaupoemeediteurs.com/ Proposent achat au titre ou abonnement, téléchargement ou streaming http://librairie.publie.net/
    23. 23. LE PRINT ON DEMAND http://fr.wikipedia.org/wiki/Impression_%C3%A0_la_demande
    24. 24. Lire en numérique ? Source image : http://www.netpublic.fr/2012/11/comment-choisir-une-liseuse-test/ L’important c’est de… lire ? Non ? Pour les bibliothécaires : Mission Impossible ? Assurer la mutation des collections pour proposer une offre de lecture numérique respectant la diversité culturelle
    25. 25. Les temps et l’attention : la concurrence est rude ! Evolution de la consommation des Français en biens de divertissements physiques et virtuels (2012) http://www.afjv.com/news/1949_consommation-divertissements.htm
    26. 26. « Avant les smartphones, les tablettes ou les liseuses, au moins, on communiquait ensemble ! »
    27. 27. Des supports de lecture… variés… Source image : http://www.enssib.fr/lecole/bibliotheque/catalogue-services/lire-sur-tablette-et-liseuse
    28. 28. des atouts et des inconvénients… de la lecture numérique… • Mobilité --) pour lire n ’importe où ? • Position du corps : intimité de la lecture ? • Liens hypertextes • Accès qui semble infini ? • Matérialiser le livre ? • Connectée ou pas : l’attention
    29. 29. 3 types de livres numériques ? • Le livre homothétique = copie numérique à l’identique du livre imprimé • Le livre enrichi ou augmenté = Version enrichie par images fixes ou animées, sons, liens url… • Le livre application (voir http://www.souris-grise.fr/ ou http://www.declickids.fr/ ou http://bibapps.com/ ) = pour tablettes
    30. 30. Le quatrième type : le web-livre…
    31. 31. Des auteurs se saisissent des nouveaux outils…
    32. 32. Proust est une fiction par François Bon Nouvelle manière d’écrire ? Interactions avec les lecteurs du blog Chacun pourra être un auteur ? C’est quoi un auteur en 2015 ?
    33. 33. Aujourd’hui, Les bibliothécaires doivent voir plus loin que le livre homothétique, penser plus loin que la simple reproduction de la collection de livres physiques Explorer comment les auteurs utilisent le Web pour écrire ? Et je ne parle d’auto-édition ! Pour pouvoir inventer de nouveaux dispositifs de transmission CURIOSITE, j’écris ton nom !
    34. 34. Comment les auteurs (certains) se sont saisis du Web ? Utilisant codes et ressources du Web pour donner des dimensions nouvelles à l’expérience de la lecture…
    35. 35. Où Lire ? Où écrire ? Pour lire… Pour écrire… Il faut choisir un lieu… …Un endroit pour être bien… un espace stimulant… Etre seul ou dans une agora… Sur support imprimé ou numérique… Pour lire… Pour écrire… Il faut d’abord choisir un lieu… Où l’on est bien (Corps/esprit) Ce livre – numérique – ne parle que de cela… Et de pleins d’autres choses… Bien évidemment… Comme tous les livres… La lecture numérique nous invite à poser la question de nos manières de lire Anne Savelli travaille aussi la forme du livre… Immuable un livre ? • ÉDITIONS D-FICTION. • Édition numérique : mai 2011 ISBN (format PDF) : 978-2-36342-009-1 ISBN (format EPUB) : 978-2-36342-010-7 Poids du fichier (format PDF) : 15,9 Mo Poids du fichier (format EPUB) : 6,8 Mo Prix TTC : 3,99 €
    36. 36. Des fragments au livre … • Elle écrit : il n'est pas toujours évident de basculer du côté de la publication, de se décider à faire lire, de s'exposer. Cela m'a pris du temps : longtemps j'ai pensé fragments (que j'aurais mis sur blogs, quand j'avais 18-20 ans, si Internet avait existé) et non livres. Un jour, j'ai pensé livre (c'était Fenêtres), ce qui m'a poussé à envoyer mon texte en lecture. • Cependant, j'ai pensé livre comme ceci : un livre, pour moi, est un ensemble de livres constitués de fragments. La structure qui soutient chaque livre, en assemble les fragments, est en réalité la structure d'ensemble, celle qui unit les livres, tous les livres - et je ne sais, bien sûr, combien il y en a, puisque je suis vivante, espère n'avoir pas terminé... • Qu'on ne s'y trompe pas : tout cela me paraît sans rapport avec le mot oeuvre : je continue, en effet, à penser l'écrit sous forme de fragments. Par contre, avec le mot site, on peut réfléchir... Je vais néanmoins continuer à employer le mot livre, comme je dis écrivain. Simplement, le sens (dans mon esprit, une fois de plus) s'est, depuis l'enfance, déplacé. • (et si ça ne va pas, il n'y aura qu'à inventer un mot) Anne Savelli a inventé le mot Oloé… et diverses formes pour ses livres…
    37. 37. Et du livre aux fragments… Franck est un livre qui dit la trajectoire d’un homme indésirable, qui n’a pas su trouver sa place mais a seulement tracé sa route dans des lieux hostiles et provisoires, poussé à la fuite, à la rue, à l’échec, traînant un sac qui contient toute son existence : lettres, photos, papiers, minicassette et quelques livres, dont Le vieil homme et la mer d’Hemingway. (Stock, 2010) Un texte qu’on publie peut prendre plusieurs formes, et même une fois édité, connaître des prolongements inattendus : Autour de Franck, chez Publie.net « Autour de Franck » est donc la rencontre de deux textes. « Douze façons de plus de parler de toi » écrit par Anne Savelli, regroupe des passages de « Franck » qu’elle avait supprimés pour des raisons d’équilibre et d’autres, rédigés ensuite. « Avant Franck » a été écrit par Thierry Beinstingel, sur son site, Feuilles de route. Pierre Ménard a souhaité y associer l’enregistrement sonore de leur lecture croisée à la bibliothèque de Montreuil le 23 septembre 2011. Livre imprimé Livre numérique
    38. 38. aux fragments lus… Dès la parution de son livre, Anne Savelli a mis en ligne un site dédié à « Franck ». Dans la ville haute propose une lecture intégrale du texte accompagnée d’une série de photographies prises sur tous les lieux de son « histoire » qui montrent évidemment autre chose que ce qui est décrit, ainsi que le journal de parution du livre. La lecture est aléatoire… la forme correspond à cette écriture de fragments… et pourtant c’est la même histoire que celle du livre imprimé que l’on suit dans le livre imprimé WEB Livre numérique
    39. 39. aux fragments lus par l’auteure… documentés par photographies… …taggés pour multiplier les accès au texte : transformant notre expérience de lecture…
    40. 40. Le web site permet d’autres accès : comme de l’intertextualité, autour du livre http://www.danslavillehaute.net/ Touslesjeux sontpermis
    41. 41. D’autres formes, d’autres jeux… Oulipo gare à toi… Tu n’es plus seul… http://www.mathilderoux.fr/ Les auteurs jouent toujours avec la structure du texte et d’autant mieux s’ils connaissent les rudiments du code !
    42. 42. Les auteurs écrivent collectivement… • Chaque mois l’opération Vases communicants… une communauté d’auteurs pour une communauté de lecteurs… • Tiers Livre (http://www.tierslivre.net/) et Scriptopolis (http://www.scriptopolis.fr/) sont à l’initiative d’un projet de vases communicants : le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre. Beau programme qui a démarré entre les deux sites, ainsi qu’entre Liminaire de Pierre Ménard (http://www.liminaire.fr/) et Fenêtres / open space d’Anne Savelli (http://fenetresopenspace.blogspot.com/…). Un blog recense les échanges : https://vasescommunicantsliste.wordpress.com/ Un groupe Facebook pour la naissance des interactions Prochain Rendez-vous : Vendredi 3 avril à 0h00
    43. 43. Un site devient atelier ou zone d’écriture temporaire, sous forme de feuilleton à suivre chaque jour… Sous un pseudonyme Georg von Allensteinerweg (alias Laurent Margantin), l’auteur part lire aux Kerguelen et nous invite à découvrir cette île et ses habitants (pingouins, morses… et scientifiques) http://auxileskerguelen.blogspot.fr/
    44. 44. C’est devenu ensuite un livre numérique chez Numeriklivres… • http://numeriklire.net/2013/04/13/aux-iles-kerguelen-de-laurent-margantin/
    45. 45. Des écritures collectives de chercheurs : travaux scientifiques ou récits littéraires http://www.pendantleweekend.net/
    46. 46. Redonner vie à un livre épuisé ? Les Fous de Scarron de Christian Poslaniec • une publication numérique originale comprenant : • - la réédition des Fous de Scarron, roman de Christian Poslaniec, publié en 1990 et Prix du roman policer de Cognac la même année, • - des « surprises », composées de textes et de photos réalisés par Réjane Niogret, qui accompagnent le roman tout au long. • Apparu pour la première fois sous forme de feuilleton le 5 décembre 2012, Les fous de Scarron est devenu, vingt épisodes plus tard, un roman enrichi qui s’installe sur le net jusqu’à l’été 2013. • Lu par + de 200 personnes pour chaque chapitre et surprises publiés… • Lancement et publicité par réseaux sociaux et courriers traditionnels…
    47. 47. Le principe de ce web-livre : 2 chapitres par semaine Un chapitre peut renvoyer vers une ou plusieurs enrichissements (les surprises)
    48. 48. http://numeriklivres.info/reedition-enrichie-des-fous-de-scarron-de-christian-poslaniec/ Et du blog au livre numérique…
    49. 49. Des auteurs (ici traducteurs) ouvrent leurs ateliers • Laurent Margantin, ou Danielle Carlès sont des traducteurs • Ils traduisent au fur et à mesure et mettent à disposition sur leurs blogs leurs traductions… • L’auteur n’est plus dans sa tour d’ivoire, il ouvre son atelier… ses brouillons… ses manuscrits… nous fait part de ses hésitations, de ses doutes… • Il y a interactions ou pas avec les lecteurs du site (commentaires) http://journalkafka.wordpress.com/ http://fonsbandusiae.over-blog.com/
    50. 50. Ou encore… Les revues amorcent leur passage sur le web…
    51. 51. Qui dit collectif, dit aussi revues… numériques http://revue-dicila.net/ propulsée par Pierre Ménard (Expérience malheureusement terminée) https://sites.google.com/site/revuepaysagesecrits/
    52. 52. Pour aller plus loin : un article et un netvibes : Flâneries dans le web littéraire http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2013-05-0065-001 l’article dans le BBF Et le netvibes : http://www.netvibes.com/bib2strasbourg#Lecture_numerique
    53. 53. Chouette ! Mais quels matériels choisir ?
    54. 54. Les liseuses à encre électronique Avantages : • Objets dédiées à la lecture (Plus d’attention ?) • Coût moyen : 100 – 150 € • Ne fatiguent pas les yeux (non rétro-éclairées) • Agrandissement du texte ! • Autonomie importante • Tactiles • Connectées à Internet vers librairies numériques… • Légères avec contenu important (voyages) • Prises de notes, Recherche et signets • Synthèse vocale ? (Handicap) Terminé
    55. 55. Les liseuses à encre électronique Inconvénients : les mêmes ? • Objets dédiées à la lecture (Plus d’attention ?) • Ne fatiguent pas les yeux (non rétro-éclairées) : un peu… • Connectées à Internet vers librairies numériques… • Obsolescence rapide du matériel
    56. 56. L’avenir des liseuses : devenir des tablettes ? • PocketBook de Qualcom (juin 2013) http://www.lettresnumeriques.be/2013/02/08/historique-et-avenir-de-la-liseuse/
    57. 57. Les tablettes Avantages : • Objets Multitâches = poste nomade accès Internet • Connectées en Wifi ou en 3G ! • Agrandissement du texte ! • Tactiles et en couleurs… • Prises de notes et signets • Synthèse vocale ? (Handicap) 2010
    58. 58. Les tablettes Inconvénients : • Objets Multitâches = poste nomade accès Internet ---) L’attention • Le coût : entre 300 et 700 € • Si connectées en 3G ? + coût de la connection 3G ? • Faible autonomie • Fatigue des yeux • Lecture en plein soleil mais Lit-on en plein soleil ? • Obsolescence rapide du matériel
    59. 59. Capables de lire tous les formats ? • Des formats ouverts : EPUB et PDF… A privilégier ! • Un format propriétaire celui d’Amazon : lisible uniquement sur Kindle ! DANGER
    60. 60. Comment télécharger des livres numériques ? • 3 méthodes principales Méthode 1 (liseuse) : • En connectant votre liseuse via la librairie associée à votre appareil ou aux autres : – Kobo ---) FNAC – Bookeen ---) librairie Bookeen – Kindle ---) Amazon uniquement !
    61. 61. Comment télécharger des livres numériques ? Méthode 2 (liseuse et tablettes) : • En connectant votre liseuse par port USB via votre ordinateur • et en téléchargeant les livres préalablement achetés sur plusieurs librairies et classés dans votre bibliothèque numérique gérée par Calibre • Calibre ?
    62. 62. Un logiciel de gestion de livres numériques : gratuit ! • Calibre • logiciel libre, gratuit et multiplateformes • permet : – la gestion des bibliothèques ; – la conversion de format ; – la conversion de flux RSS en livres numériques ; – et possède fonctionnalités de synchronisation avec la plupart des liseuses électroniques ; – Incorpore une visionneuse de livre électronique intégrée… http://fr.wikipedia.org/wiki/Calibre_%28logiciel%29
    63. 63. Un livre avec DRM de ma bibliothèque numérique s’ouvrira directement avec le lecteur de DRM associé…
    64. 64. Comment télécharger des livres numériques ? Méthode 3 (plutôt tablettes) : • En utilisant des applications dédiées (permettant de gérer les DRM = Digital Right management) • Blue Fire Reader ou Ibooks (pour ipad) • Ou Kindle (pour tous matériels) Autre alternative de stockage de livres téléchargés : utiliser le cloud (DROPBOX par exemple) : sauvegarder ses ebooks à un seul endroit et pouvoir les récupérer sur différents types d’appareils… (Smartphones, ordinateur, tablettes…)
    65. 65. Où trouver des livres numériques ? Gratuits ou payants (liste non exhaustive) Un nouveau site, créé par HADOPI : offrelegale.fr http://www.offrelegale.fr/sites-et-services/categorie/ebook Dès 2011, sur le site de MEDIATEM (Saint-Raphaël) : http://www.mediatem.fr/numerilab
    66. 66. 2 librairies numériques parmi d’autres… aidons au développement de la diversité… plutôt que d’utiliser le boycott… 2 libraires numériques qui font aussi de la médiation et du conseil… plutôt que subir l’effet podium ! Demander à votre libraire physique de vous proposer des livres numériques !
    67. 67. Comment acheter des livres numériques pour une bibliothèque? • par un libraire local (exemple de PNB : garder le libraire dans la chaine du livre « numérique ») • En achetant directement sur des librairies numériques (exemple intégration de titres sur des liseuses électroniques destinés au prêt) • Cartes pré-payées (Amazon, google, apple itunes…) • Carte achat (une carte bleue) : http://www.economie.gouv.fr/sae/carte-achat • Un marché bon de commande • (voir article : Le code et la licence : quel encadrement juridique et quelles pratiques pour l'achat de livres numériques ? Sébastien Respingue-Perrin (Mai 2011) : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2011-03-0022-005 -) voir l’article 35-II-8o du CMP
    68. 68. Comment acheter des livres numériques pour une bibliothèque? • La solution du libraire local – lui-même relié à une librairie numérique – (Grenoble : Feedbooks et librairie locale, Montpellier et epagine et librairie locale…, etc…) • Expérimentations PNB = prêt numérique en bibliothèque (Exemples) – Un site dédié (Grenoble : Bibook) http://bibook.bm-grenoble.fr/ – Sur le portail de la médiathèque (Montpellier sur portail achimed : https://mediatheque.montpellier-agglo.com/EXPLOITATION/Default/livres-numeriques.aspx)
    69. 69. PNB : Prêt Numérique en bibliothèque L’exemple grenoblois : démonstration http://bibook.bm-grenoble.fr/accueil
    70. 70. Quand j’emprunte un livre… 1) Je recherche dans le catalogue 5 exemplaires disponibles… 2 ) J’emprunte et reçois un lien de téléchargement dans ma boite aux lettres (j’ai 24h pour le faire)
    71. 71. Quand j’emprunte un livre… 3) Je reçois dans ma boite mail un lien d’activation… Je peux ouvrir ce lien sur mon smartphone ou ma tablette… Pour Grenoble, c’est l’application Blue Fire Reader qui permet de gérer le DRM
    72. 72. Quand j’emprunte un livre… 3) Je choisis mon appareil de lecture et mon application préférée L’opération a duré moins d’une minute… J’ai 29 jours pour le lire 4) Le prêt a été déduit dans le catalogue
    73. 73. Militer Dialoguer Coopérer Inventer…
    74. 74. Coopérer entre bibliothèques pour le développement du livre numérique en bibliothèques : http://www.reseaucarel.org/Ebook Voir les ressources en livres numériques et les analyses sur PNB 23 JUIN 2015 : journée livre numérique à la BPI (Paris) : ateliers de pratique… http://www.eblida.org/e-read/home-campaign/ EBLIDA The voice of Libraries in Europe! The European Bureau of Library, Information and Documentation Associations is an independent umbrella association of library, information, documentation and archive associations and institutions in Europe. "Lobbying for Libraries" 8 décembre 2014 : Ministère de la Culture (SLL) : Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Politiques-ministerielles/Livre-et- Lecture/Actualites/Recommandations-pour-une-diffusion-du-livre-numerique-par-les-bibliotheques-publiques
    75. 75. Partager expériences entre professionnels Tablettes en bibliothèque : https://www.facebook.com/groups/333585290129478/ Liseuses en bibliothèques : https://www.facebook.com/groups/liseuses/
    76. 76. Le domaine public menacé… Source image : http://www.auboutduweb.com/poolp/index.php?post/2013/02/03/Petition-Non-a-la-privatisation-du-domaine-public-par-la-Bibliotheque-nationale-de-France Sa protection est à réaffirmer ! http://www.savoirscom1.info/
    77. 77. Se lamenter ou réagir ? Les bibliothèques ont choisi de réagir en développant : • l’offre de livres numériques (exemples précédents) ; • Des dispositifs de médiation numérique : • Des espaces physiques (Numerilab (St Raphaël) – L@ppli (Strasbourg), etc…) : mise à disposition de tablettes et liseuses, rencontres, débats, formations aux publics ; • Des espaces d’écriture sur le web pour faire de la médiation autour du livre numérique (mettre en valeur l’offre plutôt que « la collection ») • Des dispositifs de prêt physiques (liseuses) ou immatériels (QR codes)
    78. 78. Des espaces physiques… Pour mise à disposition de tablettes et liseuses, rencontres, débats, formations aux publics 2011 L@ppli de Malraux (2013) https://lappliblog.wordpress.com/espace- rdc/ Les NUMERILAB de Saint-Raphaël et du Pays de Fayence
    79. 79. Des espaces physiques …. Source : bibliotheque-rennesmetropole.fr
    80. 80. https://lappliblog.wordpress.com/2014/10/10/ venez-lire-la-presse-autrement-un-nouvel-lppli- hour-le-samedi-18-octobre-15h-mediatheque- andre-malraux/ Ici l’offre Kiosk.com sur tablettes Présentée dans un temps de médiation L@ppli-Hour pour présenter les ressources sur tablettes… par exemple…
    81. 81. Sur BIBOOK (Grenoble) : mise en valeur des sélections bibliographiques liées à un événement particulier : rentrée littéraire ou sélection exposition Des espaces d’écriture et de mise en valeur
    82. 82. Comment Gallica utilise Pinterest ? http://www.pinterest.com/gallicabnf/ Des espaces d’écriture et de mise en valeur
    83. 83. Des espaces d’écriture et de mise en valeur Un site de critiques d’applications jeunesse initié par la Petite Bibliothèque Ronde : http://bibapps.com/
    84. 84. Des espaces d’écriture et de mise en valeur Les applis de L@ppli : création d’un blog gratuit sous Wordpress https://lesapplisdelappli.wordpress.com/author/lesapplisdelappli/
    85. 85. Des dispositifs de médiation numérique Du prêt de liseuses électroniques dans le cadre de clubs de lecture des médiathèques https://lappliblog.wordpress.com/2014/09/06/etes-vous-a-la-page-numerique-venez-partager-vos-lectures-et-emprunter-une-liseuse/
    86. 86. https://lappliblog.wordpress.com/2014/10/06 /le-naurne-feuilleton-litteraire-numerique-par- leo-henry-et-luvan-sera-presente-vendredi-17- octobre-a-la-mediatheque-andre-malraux/ Des dispositifs de médiation numérique Une résidence d’écriture numérique, soutenir un site : lenaurne.fr http://www.lenaurne.fr/
    87. 87. Fabriquer des livres numériques : la bibliothèque éditrice
    88. 88. Construire un « epub » nécessite aussi des compétences… Marelle : ce jeu qui est performance physique, parcours aux règles précises, et qui reste comme un rêve d'enfance... Croisée : deux femmes qui ont chacune choisi Internet comme leur lieu premier de création artistique et de réflexion. Isabelle Pariente-Butterlin croise dans son site Aux bords des mondes ses approches philosophiques et ses explorations littérature ; Louise Imagine diffuse un travail photographique tout entier tourné sur l'imaginaire, au travers des plus proches ou intimes rencontres du quotidien. http://www.publie.net/fr/ebook/9782814507098/la-croisee-des-marelles Ce texte associe lecture aléatoire, textes, sons et images La conception et l'invention de l'eBook est de Roxane Lecomte, pour Chapal&Panoz.
    89. 89. Des dispositifs de médiation numérique Des atelier d’écriture et de construction d’ebooks ? Les Kiibook du Carré d’art de Nîmes Co-créer… http://memoire2silence.wordpress.com/2010/01/19/quoi-creer-des-livres-dartistes-qui-kiibook-du-carre-dart-bibliotheques-de-nimes/
    90. 90. Des dispositifs de médiation numérique Développer un blog qui enrichira un livre imprimé : l’exemple du blogart Associé à l’anthologie du Printemps des poètes 2014 En partenariat avec les éditions Bruno Doucey, des écrivains… http://www.poesieaucoeurdesarts.fr/ https://lappliblog.wordpress. com/2014/03/04/lppli-tisse- le-blogart-poesie-au-coeur- des-arts-site-qui-prolonge- lanthologie-imprimee-du- printemps-des-poetes-2014/
    91. 91. Des dispositifs de médiation numérique Réaliser des panneaux de téléchargement de livres numériques à coller partout… dans la médiathèque, sur les vitres de la médiathèque quand elle est fermée, sur des panneaux disséminées en ville ? La BFM de LIMOGES l’a fait… http://www.bm-limoges.fr/livres_numeriques.html Ou encore à Aulnay/Bois : Mettre à disposition des livres libres de droit sur des pirate box Voir le bilan d’étape : http://biblionumericus.fr/2013/01/07/piratebox-bilan-detape/ http://reseaudesbibliotheques.aulnay-sous- bois.fr/medias/medias.aspx?INSTANCE=exploitation&PORTAL_ID=p ortal_model_instance__multimedia_.xml
    92. 92. Des dispositifs de médiation numérique Dans le cadre de son Laboratoire des pratiques, l’Ecole du livre de jeunesse de Montreuil a développé une bibliothèque numérique interactive et accessible baptisée Biblio-connection. Ce dispositif de médiation littéraire permet d’organiser des séances de lecture en groupe. Il s’adresse à tout type de structure (institut médico éducatif, centre social, bibliothèque…) et est particulièrement adapté pour mener un travail auprès de publics éloignés du livre. http://biblio-connection.slpj.fr/
    93. 93. Pour conclure, élargissons notre vision
    94. 94. « Devenir contributeur » Un projet de médiation numérique sur 3 ans… http://lappliblog.wordpress.com/ Expérimenter… veiller… http://chermedia.com/ (BDP du Cher) Mais se former… Une politique de médiation numérique à mettre en œuvre
    95. 95. INVENTER DE NOUVEAUX DISPOSITIFS DE MEDIATION : Le nouveau dispositif éditorial de la BPI : un webmagazine… http://www.bpi.fr/a-la-une#.VFZ5VIVAhAU
    96. 96. INVENTER DE NOUVEAUX DISPOSITIFS DE MEDIATION : Ne plus penser seulement collections ou outils techniques ou seulement livre numérique mais relier offres, contenus, supports et transformer notre manière de transmettre Les webmagazines de la Médiathèque Départementale du Haut-Rhin : Mauvais genres 68 et Alsatiques : http://mauvaisgenres.calice68.fr/ et http://alsatiques.calice68.fr/
    97. 97. « Rien à prouver, rien à démontrer, juste comprendre… Longtemps qu’on a appris que militer pour les promesses du futur mène plutôt à la catastrophe » (François BON : après le livre !)
    98. 98. Merci de votre attention… C’est une phrase que nous pouvons comprendre de plusieurs façons

    ×