4 freins à lever pour cocréer
avec ses consommateurs
Confidences de clients… Juin 2015
Cocréer, c’est tellement dans l’air du temps… Il est devenu tellement évident que la
cocréation va maintenant faire partie...
1) « Cocréer ? C’est donner le pouvoir aux consommateurs ! » Et j’ai entendu la même
phrase dite aussi bien, avec peur qu’...
2) « J’espère qu’elles ne vont pas tout me démonter ! »
Pas plus tard qu’hier, j’échangeais avec un client avec qui nous t...
3) « Mais l’offre n’est pas encore finie. On ne peut pas la présenter ! »
Eh bien, si, justement ! D’ailleurs, j’ai une bo...
4) « Challenger mon offre, pourquoi pas ! Mais quel est le meilleur lieu pour le faire ?»
J’ai eu, il y a quelques semaine...
Bon, bilan des courses…
Cocréer efficacement, c’est vraiment une question de :
 De posture (Etre prêt à… Avoir confiance…...
Ce post vous interpelle ?
On partage ?
Florence Haxel
Co Fondatrice et Présidente
florence@mesbonnescopines.com
1er Réseau...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

4 freins à lever pour oser la cocréation marketing !

208 vues

Publié le

Confidences de client...
4 freins à lever pour optimiser l'exercice de la cocréation avec ses consommateurs !

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
208
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

4 freins à lever pour oser la cocréation marketing !

  1. 1. 4 freins à lever pour cocréer avec ses consommateurs Confidences de clients… Juin 2015
  2. 2. Cocréer, c’est tellement dans l’air du temps… Il est devenu tellement évident que la cocréation va maintenant faire partie du quotidien des process marketing. Mais comment appréhender en même temps, cet exercice nouveau, à la fois passionnant, source d’une richesse inépuisable et en même temps tellement challengeant, que la pente semble parfois glissante… Cocréer avec ses consommateurs, c’est souvent une sacrée source d’angoisse pour les responsables marketing… Quels sont les principaux freins que j’ai pu entendre et comment voir simplement les choses sous un autre angle pour les dépasser ? Je vous raconte…
  3. 3. 1) « Cocréer ? C’est donner le pouvoir aux consommateurs ! » Et j’ai entendu la même phrase dite aussi bien, avec peur qu’avec enthousiasme… ;-) Oui, mais non en fait… Oui, vous allez donner le pouvoir au consommateur en lui donnant surtout la parole ! Mais, retour d’expérience personnel, la richesse que vous arriverez à extraire de vos échanges avec ces consommateurs dépend à 99 % de votre talent personnel à réaliser l’exercice. Donc pas de panique, votre rôle reste central ! ;-) Où va se mettre votre expertise ?  Dans la sélection (ou la non sélection volontaire) de ceux qui vont se retrouver avec vous autour de la table  Dans le scénario d’expérimentation que vous allez proposer à ces consommateurs. Vont-ils expérimenter tout ou partout de votre offre ? Dans quel ordre ? Etc…  Et surtout, surtout, surtout dans le scénario de questionnements dans lequel vous allez les mener… Leur donnant certaines indications, tout en omettant certaines volontairement… En formulant habilement vos questions pour que vos consommateurs répondent exactement à vos enjeux du moment : valider un besoin, valider ou enrichir un profil de clients, enrichir une offre, affiner un positionnement, brainstormer pour identifier de nouveaux usages, mieux comprendre les enjeux de vos consommateurs… Tout est possible !!!  Ensuite, ce sera encore à votre matière grise de tirer de ces échanges la substantifique moëlle, à votre créativité d’inventer la solution répondant aux besoins de vos consommateurs, à votre pragmatisme de trouver les mécaniques qui permettront une mise en production simple et adaptée dans le cadre de l’entreprise dans laquelle vous évoluez… En synthèse, vous n’êtes rien sans vos conso, et vos conso ne sont rien sans vous. Nous voici tous rassurés !
  4. 4. 2) « J’espère qu’elles ne vont pas tout me démonter ! » Pas plus tard qu’hier, j’échangeais avec un client avec qui nous travaillons sur un atelier de cocréation pour affiner une offre et la phrase lui échappa avec un rire… « J’espère qu’elles ne vont pas tout me démonter… » Ma vision sur le sujet ? Oui, mais tant mieux… ;-) Oui, mettre sur la table, devant ses conso, une offre que l’on a concocté dans nos tours d’ivoire de marketeux, forcément, c’est naturellement angoissant… ;-) Mais pourquoi je dis « tant mieux ! » ? Parce qu’il vaut mieux que ce soit des clients bienveillants, venus pour vous aider, qui vous challengent tant que l’offre est encore confidentielle, plutôt que des clients ayant acheté la prestation qui vous assènent leurs reproches dans 1 mois, relayés par les réseaux sociaux, pas vrai ? = Challenger son offre avec ses conso, ça ne simplifie pas les choses sur le moment mais cela les simplifie grandement pour l’avenir !
  5. 5. 3) « Mais l’offre n’est pas encore finie. On ne peut pas la présenter ! » Eh bien, si, justement ! D’ailleurs, j’ai une bonne nouvelle, ou une mauvaise peut-être. Je crois que l’offre ne sera jamais parfaite. ;-) L’idéal ne serait-il pas justement de se dire que l’offre que l’on propose soit en constante (en tous les cas en régulière) évolution par rapport aux besoins de ses consommateurs ? L’objectif n’est pas de présenter justement un produit fini, mais un produit qui nécessite l’implication des consommateurs. La présentation d’une offre durant un atelier de cocréation n’a rien à voir avec la présentation d’une offre à des journalistes ou blogeurs. Par contre, effet kiss cool amusant : impliquer des consommateurs est la meilleure manière de les rendre ambassadeurs de l’offre que vous allez créer ensemble. L’idéal étant de sélectionner ces consommateurs dans le cadre d’une communauté afin d’assurer une viralisation du conso cocréateur auprès de la communauté. Pas clair ? Dans le cadre de Mes Bonnes Copines, par exemple, nous organisons avec passion des ateliers de cocréation pour répondre aux besoins des marques. Pour chaque opération, nous sélectionnons avec un soin extrême (selon des critères qui pourraient sans doute vous étonner…) les profils des femmes. que nous allons ensuite vous proposer de rencontrer Evidemment, nous suivons et relayons l’atelier, les retours de l’atelier auprès de toute notre communauté. C’est alors la Communauté Mes Bonnes Copines dans sa globalité qui se sent ambassadrice de la démarche de l’annonceur… Et hop, une spirale vertueuse !
  6. 6. 4) « Challenger mon offre, pourquoi pas ! Mais quel est le meilleur lieu pour le faire ?» J’ai eu, il y a quelques semaines, une discussion passionnante avec Nilofer Merchant. La connaissez-vous ? Une américaine brillantissime surnommée la « Jane Bond » de l’innovation, son dernier livre « 11 Rules for Creating Value in the Social Era” (Harvard Press Book) a reçu des critiques élogieuses. (Retrouvez là sur twitter, son compte est de la substantifique moëlle) Une experte de haut niveau de la relation collaborative (extrêmement sympathique de surcroît) à qui je racontais combien j’étais étonnée de la bienveillance des femmes de Mes Bonnes Copines durant les ateliers avec les marques et qui m’a évoqué la différence entre « Public Space » et « Common Space ». Passionnant… Je vous raconte ? Le « Public Space », c’est la rue, l’endroit où il peut y avoir des manifestations, des révolutions, une certaine violence et ce n’est donc pas un espace rassurant. Le « Common Space », c’est par exemple, un café, un restaurant, un espace de co-working… Tous ces espaces extérieurs qui sont à la fois, hors de notre zone de confort, tout en proposant un contexte assez rassurant pour oser dévoiler ce que l’on a à offrir… Chacun se sent à la fois challengé et en confiance. = Coccréer c’est comme débuter une relation amoureuse… Evidemment le choix de la personne est important mais il faut également un cadre adapté, rassurant où chacun aura plaisir a se mettre à nu pour construire une relation… ;-)
  7. 7. Bon, bilan des courses… Cocréer efficacement, c’est vraiment une question de :  De posture (Etre prêt à… Avoir confiance…)  D’intégration dans un processus global d’itération / d’expérimentation  De contexte adéquat Envie d’essayer ? Cet été, nous proposons sur Mes Bonnes Copines, une offre package spécialement adaptée pour une « première fois »… ;-) Un package intégrant :  Opération de visibilité auprès de nos 45000 membres et réseaux sociaux  Sélection de 10 consommatrices triées sur le volet pour brainstormer avec vous  Notre expertise pour vous accompagner sur cet exercice ultra puissant  Un lieu parisien ultra convivial et central pour accueillir cet atelier de 3h : La Villa Violet 115 rue Saint Dominique 75007 Paris Une offre à découvrir en intégralité ici : http://eepurl.com/bpMiBL Qui dit mieux ? ;-)
  8. 8. Ce post vous interpelle ? On partage ? Florence Haxel Co Fondatrice et Présidente florence@mesbonnescopines.com 1er Réseau Collaboratif Féminin 45 000 femmes, 18 500 services gratuits, 500 événements

×