Bupmc enssib 16 février 2016

530 vues

Publié le

Présentation Pôle Formation BUPMC FIBE

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
530
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bupmc enssib 16 février 2016

  1. 1. La formation des usagers à la BUPMC www.jubil.upmc.fr Enssib – FIBE – Table ronde formation aux usagers – 16 février 2016
  2. 2. Plan • L’organisation de la formation à la BUPMC • Innovation pédagogique et technologique • Une action pédagogique innovante : la Murder Party de Jussieu • La refonte de l’enseignement en licence
  3. 3. L’organisation de la formation à la BUPMC Défi : passer du stade de l’expérimentation autour des formations à la mise en place d’un véritable Pôle Formation
  4. 4. La BUPMC et son public La Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie : •Enseignement et recherche •Public : l'Université Pierre et Marie Curie 32 700 étudiants dont 6 400 étudiants étrangers 10 500 personnels, dont 8 200 dans les unités de recherche •Contexte plus large : Paris, COMUE Sorbonne Universités • www.jubil.upmc.fr
  5. 5. La mise en place d’un Pôle Formation des usagers à la BUPMC •Septembre 2013 : Création du Pôle Formation et recrutement d’une Responsable : Objectif : refondre la formation des usagers à la BUPMC et proposer des formats innovants •Travail sur l’organigramme afin de valoriser l’offre existante et favoriser les moyens de déployer une offre plus large et plus qualitative • 2014 : Mise en place des « services conseil » : service personnalisé d’expertise pédagogique en IST permettant de déployer des formats à la carte •2013-2015 : Mise en place d’un Groupe de travail « Learning Network » au sein de la COMUE Sorbonne Université – Obtention de financements visant à moderniser le matériel pédagogique Chronologie Septembre 2013 : Création d’un Poste de Responsable du Pôle Formation 2013-2014 : refonte de l’organigramme du Pôle et mise en place des services conseils 2014-2015 : Lancement d’actions pédagogiques innovantes (Murder Part, TD Pro, Formations à l’identité numérique
  6. 6. L’organisation des formations •Responsable du Pôle Formation : Myriam Gorsse •Un référent Sciences (Gilles Morinière)/ un référent Médecine (Guillaume Delaunay) • En sciences et en Médecine : un responsable des cursus, un responsable des « services conseils », formation personnalisées et à la carte •Des Formations à tous les niveaux : L / M / D / EC •Jubil : même organisation pour la présentation des formations et les supports de cours Deux personnes à temps plein et une vingtaine de formateurs.
  7. 7. L’organisation des formations •Responsable du Pôle Formation : Myriam Gorsse •Un référent Sciences (Gilles Morinière)/ un référent Médecine (Guillaume Delaunay) • En sciences et en Médecine : un responsable des cursus, un responsable des « services conseils », formation personnalisées et à la carte •Des Formations à tous les niveaux : L / M / D / EC •Jubil : même organisation pour la présentation des formations et les supports de cours Deux personnes à temps plein et une vingtaine de formateurs.
  8. 8. Des formations bien installées pour les étudiants et les doctorants Licence : essentiellement en L1, dans le cadre de l’UE de méthodologie, et en Ateliers de recherche encadrée (Ateliers bidisciplinaires ou les étudiants sont accompagnés et tutorés sur plusieurs semaines) Master : en partenariat avec les enseignants, inscription des formations dans les cursus et développement de formats à la carte Doctorat : en partenariat avec l’Institut de formation doctorale (IFD), inscription dans l’offre de formation. Médecine : inscription dans les cursus paramédicaux essentiellement. La formation des étudiants
  9. 9. A quoi forme-t-on ? Licence Master Doctorat Enseignants chercheurs Rechercher l’information X XX XXX XXX Gérer et exploiter l’information X XX XXX XXX Evaluer l’information XX XX XXX XXX Publier l’information XX XXX
  10. 10. Bilan global 2015 Formateurs – BUPMC : 28 – Moniteurs doctorants: 6 – Moniteurs SU : 3 Nombre de personnes formées Nombre d’heures de formation TOTAL 2014 L 1269 488 M 1953 817,5 Med 1439 212,5 D 448 103,75 TOTAL 5109 1621,75
  11. 11. La formation des enseignants chercheurs Les « Midis de la biblio » : un format à la carte • 169 participations • 308,75 heures de formation (en incluant la préparation) • 7 formateurs + 1 enseignant en chimie Formations Enseignants Chercheurs Nombre d’heures de formation 308,75 Nombre de personnes formées 169
  12. 12. L’innovation pédagogique et technologique
  13. 13. Sortir de la logique traditionnelle au profit de la classe inversée Source : http://www.classeinversee.com/
  14. 14. Formation à distance : quelques essais Seevogh : visioconférence, webinaires DistEns : enregistrement de l’écran et du son puis mise en ligne http://distens.chups.jussieu.fr/Script/ DistEnsC.dll/LKDW?124812018093201
  15. 15. Plateforme pédagogique Sakai Des quizz Des devoirs déposés en ligne Des cours Des forums Un suivi
  16. 16. • Expérience initiée en 2007 à la BU de Kassel (Allemagne): http://prezi.com/6vlalshnwsnn/la-curiosite- et-la-doute-au-lieu-de-opac-et- signatur-la-mediation-de-linformation/ http://www.canalc2.tv/video.asp? idvideo=10777 • TD interactifs mis en place à la BUPMC en 2012 Les TD interactifs
  17. 17. Interaction avec les étudiants : boîtiers réponse Vidéo sur l’utilisation de boîtiers réponse à l’UFR de physique de l’UPMC : http://video.upmc.fr/differe. php? collec=E_enseignement_inte ractif-120628
  18. 18. Interaction avec les étudiants : quizz en ligne Socrative : en anglais, ouvert Klicker : en allemand, ouvert sur demande à l’Université de Zürich
  19. 19. Les achats COMUE Sorbonne Universités - Equipements récents (achats achevés en janvier 2015) inspiré des matériels qu’on trouve dans les Learning Labs - Matériels favorisant l’innovation pédagogique et la mobilité des formateurs (lasers, palettes graphiques, logiciels vidéos) - Matériels visant à permettre l’équipement des nouvelles bibliothèques
  20. 20. Espaces de formation Fin d’année 2015 : Ouverture de 2 nouvelles bibliothèques (Une Bibliothèque Enseignement / une Bibliothèque Recherche ) Grâce à des financements COMUE Sorbonne Universités, ces Bibliothèques seront équipées de salles de formation innovantes permettant d’insérer les nouvelles technologies au cœur des processus pédagogiques
  21. 21. Mettre en place des formats pédagogiques innovants et ludo-éducatifs en bibliothèque de sciences : la MURDER PARTY de Jussieu
  22. 22. Intérêt d’une « murder party » en bibliothèque
  23. 23. Nouveaux formats innovants : Jeux à réalité alternée et enquêtes scientifiques Développement de nouveaux formats scénarisés pour les primo-arrivants Objectif : former les usagers et les familiariser avec le lieu bibliothèque
  24. 24. Dialoguer avec l’usager par le biais d’un jeu à réalité alternée Dans un espace autre (bibliothèque réaménagée pour les besoins du jeu, et fermée pendant le temps du jeu – LE lieu devient un autre lieu : on peut y parler fort pour mener l’enquêté, on peut manipuler les indices, etc…) Dans une temporalité autre : notre murder party était aussi un escape game : les étudiants avaient 60 minutes pour résoudre l’enquête et sauver leur vie
  25. 25. Mettre en place un jeu grandeur nature en 7 mois (1/3) Objectif Calendrier Etapes Convaincre de l’intérêt du projet Mars 2014 - Concevoir un avant-projet - Susciter l’adhésion de sa hiérarchie et de son équipe en expliquant le concept aux non-initiés / aux « non-joueurs » - Médiation - Analyser les attentes du public : utiliser les réponses négatives aux enquêtes de satisfaction en licence pour proposer des innovations Inscrire le projet dans un cadre compatible Mars 2014 -Proposition du projet au Comité de Pilotage chargé de la mise en place de la semaine d’accueil des nouveaux étudiants prévue en septembre 2014 -Vulgarisation et explication de l’intérêt pédagogique du projet auprès du comité Concevoir un projet scénarisé Mars – Avril 2014 Au choix : - déléguer le portage à une société spécialisée (inconvénient : le scénario serapeu adapté aux exigences de la formation à l’IST en bibliothèque) - Concevoir le scénario totalement en interne (inconvénient : temps – nécessité de mobiliser une équipe de scénaristes et donc d’aller chercher les savoir-faire / Avantages : possibilité de concevoir une enquête totalement adaptée aux besoins de formation des étudiants) -Choix retenu : Conception du scénario en interne, par 3 collègues motivés et familiers de l’univers du jeu Obtenir des validations Avril 2014 -Faire valider le scénario : - Par l’équipe de Direction de la Bibliothèque - Par le COPIL Welcome Week
  26. 26. Mettre en place un jeu grandeur nature en 7 mois (2/3) Objectif Calendrier Etapes Rechercher des partenariats Avril-Mai 2014 -Contacts avec les services de la Communication, de la Culture et de la Vie étudiante -Obtention du renfort d’une monitrice pour la préparation le jour J / Renfort de L’Institut de Formation Doctorale : proposition d’associer une doctorante pour étayer la partie scientifique du scénario (le scénario sera finalement relu par une enseignante) -Prise de contact avec la LUDI, Ligue Universitaire d’Improvisation Théâtrale, pour préparer les rôles des personnages non-joueurs Mettre en scène et former l’équipe des formateurs-acteurs Mai Juin 2014 - Appel au volontariat auprès de l’équipe de la bibliothèque - « Casting » : Sélection et accompagnement des formateurs sélectionnés - Conception du « plan de scène » et repérage sur le site de la bibliothèque ou aura lieu le jeu Préparer la mise en scène Juillet-Août 2014 -Liste du matériel et des déguisements nécessaires -Recherche des éléments manquants (maquillage pour le cadavre, matériel scientifique, …) -Elaboration et transmission des consignes vestimentaires aux « acteurs » -Réunion avec la Ligue Universitaire d’Improvisation pour présenter les détails du scénario et présenter le fonctionnement d’une bibliothèque Communication Août -Septembre 2014 / J-15 -Recherche de partenaires publicitaires (commerces du quartier ; Magasin de jeu de rôles) -Mise en place d’un tract et d’un logo spécifique -Publicité sur Iris Tv et dans le programme de la Welcome Week -Teasing sur les réseaux sociaux (compte Facebook de la Bibliothèque, Comptes twitter des formateurs avec compte-à-rebours : J-7, J-3 – Diffusion de photos de la Répétition Générale) -Recherche de lots pour les gagnants et les PNJ auprès des services de la Communication -Organisation du buffet de fin de jeu
  27. 27. Mettre en place un jeu grandeur nature en 7 mois (3/3) Objectif Calendrier Etapes Répétition Générale Septembre 2014 / J-7 - Répétition Générale dans la bibliothèque ou aura lieu la Murder Party - Ajustement des décors et des costumes -Vérifications de la sécurisation des accès auprès des services de la Sécurité Murder Party/Escape Game 10 septembre 2014 / Jour J -Fermeture de la bibliothèque 2h30 avant le jeu -Installation, dernière répétition, occultation des vitres de la bibliothèque, installation des lumières -Déroulé -Remise des lots aux vainqueurs -Buffet de fin, récolte des e-mails des participants prévenus qu’ils auront à répondre à une enquête Faire le Bilan de l’action pédagogique Septembre 2014 / J +1 -Conception d’une enquête de satisfaction / d’évaluation des acquis de la envoyée aux participants (taux de retour : 50 %) -Analyse de l’enquête et présentation des résultats à la Hiérarchie -Communication sur le projet (Interview à Livres Hebdo - Parution de l’article dans le LH n°1017 http://www.livreshebdo.fr/article/jussieu-bienvenue-la-murder- party ) -Bilan budgétaire de l’opération, et début de réflexion sur la pérennisation de l’action Pérenniser l’action Janvier 2015 - Validation du principe de l’organisation d’une seconde Murder Party en Septembre 2015 : Reproduction de l’évènementiel 2014 mais avec ajout d’une étape en ligne pour communiquer autour du nouveau portail de la bibliothèque + Un mini-Jeu à réalité alternée en mars 2015
  28. 28. Bilan Murder Party Un élément de « Team Building », fédérateur pour l’équipe, et donnant une bonne image de la bibliothèque aux étudiants
  29. 29. Bilan Murder Party Une manière ludique et amusante de découvrir le fonctionnement de la bibliothèque … …et de comprendre les bases de l’IST
  30. 30. La place des bibliothèques dans les représentations des participants à la Murder Party Pourquoi ? J'avais déjà une bonne opinion des bibliothèques, et je n'ai pas changé d'avis :) Car ça reste une bibliothèque J'aimais bien avant aussi Je fréquente pas mal de bibliothèques le plus dur est de s'adapter aux rangements ! Maintenant je peux dire que j'ai vu un meurtre dans une bibliothèque ! (Commentaire de la personne qui a répondu « oui ») Car c'est un lieu où on peut se détendre en apprenant, les salles pour les groupes sont biens. La pratique des Serious Game ne modifie pas l’image de l’institution bibliothèque, ni en bien, ni en mal : à partir du moment où la bibliothèque est reconnue dans sa légitimité, le fait de s’engager dans les Serious Game ne porte pas atteinte à l’image de l’institution
  31. 31. L’amélioration de l’offre de formation en licence
  32. 32. A l’origine en licence… - Une équipe de bibliothécaires-formateurs ne formant qu’en licence, et quelques moniteurs doctorants - Des td comportant une importante partie théorique et quelques exercices - Un support de formation linéaire Deux objectifs : - Reprendre et moderniser le programme de formation pour intégrer les nouvelles ressources en ligne acquises et ajouter des exercices ludiques, susceptibles d’éveiller la curiosité intellectuelle des étudiants tout en les formant aux Humanités scientifiques - Fédérer l’équipe en lui proposant d’être actrice à part entière de la reprise du support
  33. 33. Une gestion d’équipe gamifiée… - Réorganisation de l’équipe : - Intégration des moniteurs à l’équipe de reprise du td - Arrivée dans l’équipe de 3 formateurs dont le temps de travail est au moins dédié à mi- temps à la formation, non seulement en L mais dans les niveaux M / D / EC - Maintien des formateurs en place, et prise en compte de leur bilan et de leur expérience - Gamification des réunions de refonte du td : - Travail en 2 groupes : les scénaristes VERSUS les architectes Travail en temps limité, avec un compte à rebours Création d’ « émissaires » navigant d’un groupe à l’autre -> Résultat : à l’origine pas convaincus par la gamification, les formateurs se sont « pris au jeu » et ont conçu de manière ludique des formations elle-mêmes plus ludiques Scénaristes chargés de concevoir les enquêtes policières Architectes chargés de reprendre le chemin de fer et de trouver un rythme favorisant l’attention des étudiants
  34. 34. … qui a abouti à la mise en place de formations gamifiées… - Mise en place d’exercices interactifs et gamifiés: Création de 4 enquêtes policières scientifiques proposant aux étudiants un parcours et une énigme à résoudre. La résolution de l’enquête les conduira à découvrir progressivement les ressources à leur disposition – Une enquête supplémentaire créée sur demande d’un enseignant qui a adhéré au concept - Mise en place d’un support et d’un chemin de fer évolutifs : L’arborescence et le découpage de la formation impliquent une suite successive d’activités courtes, que le formateur sélectionne selon ses préférences en déroulant la trame (exercices, quizz, mobilisables librement pour s’adapter au groupe)
  35. 35. Bilan- Des formations modernisées et plus intéressantes pour les étudiants - Une proposition plus adaptées également aux attentes des enseignants, qui a permis de déployer de nouvelles interventions en Ateliers de recherche encadrée - Une meilleure prise en compte du référentiel de formation de la Bibliothèque - Un déploiement des compétences pour les formateurs, désormais tous formés au quizzing en ligne - Les dernières pistes récemment mises en œuvre : la formation à l’IST par le biais de la méthode projet, pistes pour les lycéens de terminale - A réfléchir : le nombre d’heure par formateur et la répartition moniteurs/professionnels - Objectif : maintenir un haut niveau de compétence partagée Bilan Licence
  36. 36. FIN Merci de votre attention myriam.gorsse@upmc.fr

×