L’école numérique état des lieux, enjeux et perspectives

8 153 vues

Publié le

Diaporama présenté le 25 avril 2016 au Canopé de Caen en formation de formateurs Tice

Publié dans : Formation

L’école numérique état des lieux, enjeux et perspectives

  1. 1. L’école numérique État des lieux, enjeux et perspectives Michel Guillou @michelguillou www.culture-numerique.fr #caenum
  2. 2. « Faire entrer l’école dans l’ère du numérique », tel est le challenge que se sont donné ceux qui, au ministère, pilotent le chantier de la refondation et de la réforme de l'école. À l’éclairage des mutations en cours de la société et de l’entreprise, à l’observation bienveillante des pratiques numériques et médiatiques de jeunes, quels sont les principaux écueils pour ce projet ? À quelles grandes questions l’école va-t-elle se retrouver confrontée ? Quels sont les enjeux pour l’acquisition d'une culture commune et d'une citoyenneté en prise et en accord avec leur temps qui s’imprégneraient et s’enrichiraient du numérique ? »
  3. 3. 2015 « Former à l'enseignement “au numérique et par le numérique” constitue une priorité nationale… » 2016 « La nécessité, pour les élèves, d'acquérir et de maîtriser les compétences numériques, réaffirmée dans les nouveaux programmes, et le recours croissant de tous les enseignements aux outils et aux ressources numériques, imposent d'accélérer le déploiement du numérique dans les écoles et les établissements scolaires. »
  4. 4. « À quel moment a-t-il été décidé que, confronté à un changement technologique majeur, qui a contribué, en l’espace de quelques années, à transformer radicalement notre quotidien, l’École devait absolument en être préservée ? L’École n’a-t-elle pas toujours eu pour préoccupation de préparer nos élèves au monde d’aujourd’hui, voire à celui de demain ? L’École n’est pas une forteresse qui resterait insensible aux évolutions du monde : elle est, au contraire, un lieu d’innovation. Nous voici aujourd’hui dans une situation comme nous n’en avons plus connu depuis la Renaissance et l’invention de l’imprimerie. » http://www.education.gouv.fr/cid101294/-ecole-numerique-discours-de-najat-vallaud-belkacem-prononce-le-21-avril-2016.html
  5. 5. • Informatique, multimédia, Tice et autres • Digital • La littératie numérique globale (médias, information, social) • Les humanités numériques • La transformation numérique De l’histoire aux difficultés sémantiques
  6. 6. • Pratiques professionnelles, pratiques et engagements sociétaux, processus cognitifs, scénarios ou parcours pédagogiques, mesures statistiques de la performance ? • L’ambiguïté de la posture : usager consommateur ou citoyen engagé ? La question des usages
  7. 7. • Comment faire comprendre que le numérique n’est pas réductible aux seuls usages qui peuvent être faits de son outillage ou de ses technologies ?
  8. 8. • Comment s’engager dans le numérique en évitant le double écueil de la fascination ou de la répulsion pour la technique, l’outillage, le code… ? • Comment faire comprendre que le numérique, c’est d’abord de la culture, celle du partage et du lien ? Qu’on ne peut alors faire l’économie de l’humain ?
  9. 9. • Comment intégrer dans les enseignements l’acquisition par les élèves d’une culture numérique, scientifique et technique, certes, mais aussi et surtout humaniste, sociale et citoyenne ?
  10. 10. • Comment passer de l’Internet des objets à l’Internet des sujets ? • « Nous sommes tous des médias »
  11. 11. •Comment maîtriser et dépasser sa peur ? •Comment exercer sa raison en toutes circonstances ?
  12. 12. •Comment faire comprendre que le numérique n’est ni un outil ni une fin en soi ?
  13. 13. • Comment faire comprendre que le numérique engendre, pour la société donc pour l’école, un changement d’approche ou de modèle, un nouveau paradigme culturel et sociétal ?
  14. 14. • Après un long débat passionné sur les rythmes, comment aborder sereinement la question des espaces et des temps scolaires qui changent radicalement avec le numérique ?
  15. 15. • Peut-on continuer à enseigner de manière frontale, dans des salles rectangulaires, fermées et non modulables ? • Peut-on continuer encore à réduire les temps d’enseignement à ceux, formatés par un emploi du temps, de présence en classe avec un professeur ? • Le groupe classe a-t-il encore un sens ?
  16. 16. • Comment faire évoluer les missions et les services des professeurs et de l’encadrement pour les mettre en conformité avec les pratiques pédagogiques et éducatives, spatiales et temporelles, de l’école numérique ?
  17. 17. • Quand les sollicitations sociales sont permanentes, comment faire tenir les élèves assis 6 h par jour à écouter leurs professeurs ? • Comment mobiliser l’attention des élèves et préserver la confiance quand il s’agit de denrées rares ?
  18. 18. • Comment sauvegarder la légitimité du professeur et la considération qu’on a pour lui quand sa parole peut sans cesse être interrogée, vérifiée, contestée, remise en question ? • Comment le maître peut-il accepter n’être qu’une source d’information parmi d’autres ?
  19. 19. • Peut-on continuer à interdire les outils numériques personnels des élèves, par la loi ou les règlements intérieurs, quand chacun d’eux est un terminal ouvert sur le monde, outil de socialisation et d’accès aux connaissances ?
  20. 20. •Comment faire évoluer, parallèlement mais de manière plus radicale, les modalités d’enseignement et donc les postures des professeurs ?
  21. 21. •Comment favoriser l’acculturation numérique qui permet la formation, initiale et continue, puis l’engagement proactif ?
  22. 22. •Comment concilier le travail collaboratif et coopératif que le numérique promeut avec l’évaluation traditionnellement individuelle ?
  23. 23. •Comment faire évoluer les examens pour permettre l’évaluation des capacités à se saisir des connaissances disponibles en ligne ou ailleurs et à se les approprier ?
  24. 24. •Comment former les élèves, jeunes citoyens, dans l’école d’hier, avec les outils d’aujourd’hui, pour les métiers de demain, dont on ne sait strictement rien ?
  25. 25. •Comment mettre du « co » et du « trans » dans les enseignements ? •Comment apprendre ensemble en croisant les regards ?
  26. 26. •Comment faire évoluer les programmes des disciplines et les référentiels de compétences dont beaucoup sont transversales ?
  27. 27. • Comment faire évoluer les missions mêmes de l’école : – qui n’est plus seule à apporter des connaissances, loin de là ; –  qui prépare en vain à des métiers qui disparaissent ; –  qui doit se recentrer sur la formation du jeune citoyen ?
  28. 28. • Comment passer, pour les contenus pédagogiques, d’une logique de stock centralisé de ressources validées à une logique de flux distribué de ressources de confiance ?
  29. 29. • Comment stimuler, organiser et promouvoir la création et la publication par les élèves de contenus numériques en ligne ? • Quels savoirs et quelles compétences seront nécessaires pour exercer sa liberté d’expression et confronter son opinion à celle d’un auditoire illimité ?
  30. 30. •Publier ne doit-il pas devenir une compétence fondamentale, comme lire, écrire et compter ?
  31. 31. Benjamin Bayart 16-7 Nextinpact.fr « Les problèmes qui se posent sont beaucoup plus fondamentaux. S'exprimer en public est quelque chose de compliqué, qu'on ne peut pas apprendre tout seul en bricolant sur un logiciel. Ça, c'est un boulot de prof de français, de prof de philo, ça peut s'apprendre tout petit... Savoir qu'on ne dit pas la même chose sur Facebook devant tout le monde que ce qu'on dit dans la cour de récré ou entre copains, ça s'apprend. Et ça me parait être un enjeu beaucoup plus structurant que le fait de savoir écrire dix lignes de HTML »
  32. 32. •Comment construire avec les élèves les conventions nécessaires à la démocratie scolaire et à ses modes d’expression ? •Comment solliciter l’avis des élèves et en tenir compte dans l’école numérique ?
  33. 33. • Le syndrome de la boîte à outils • Quand l’institution va-t-elle cesser de répondre à des problèmes éducatifs par des solutions techniques répressives : –  plagiat, copier-coller ; – pratiques sociales ; – publication en ligne ; – filtrage et censure de l’Internet ; – mode examen des calculatrices ; –  détecteurs de smartphones ?
  34. 34. • Comment résoudre le paradoxe qui consiste à développer une éducation aux médias et à l’information alors que l’Internet que l’école propose est massivement censuré ? Extrait de la circulaire de rentrée (BO du 3/6/2015) : « [Il faut tenir compte du fait que] les élèves sont désormais eux-mêmes producteurs de contenus et d'informations qui se diffusent en ligne, notamment sur les réseaux sociaux »
  35. 35. • Comment travailler au décryptage de l’information et à la déconstruction des croyances nées sur les réseaux sociaux ? • Comment investir et comprendre ces espaces par nature souterrains ?
  36. 36. • Comment manager, piloter, organiser, impulser des actions quand l’innovation part des classes et diffuse de manière horizontale ? • Comment animer les communautés d’enseignants, susciter la réflexion pédagogique et la partager ?
  37. 37. •Comment éviter les temps de relâche pour consulter, expérimenter, évaluer alors qu’il est nécessaire d’avancer ?
  38. 38. •Changer le questionnement Est-ce que c’est mieux ? Qu’est-ce que ça change ? Et comment ?
  39. 39. • Comment faire comprendre à la société, aux parents, aux cadres, aux professeurs qu’on ne peut aujourd’hui enseigner de la même manière que celle dont a soi-même reçu l’enseignement, il y a plusieurs décennies ?
  40. 40. • Comment faire cesser le « c’était mieux avant » ?
  41. 41. Merci de votre attention @michelguillou

×