SQL Server et infrastructure

612 vues

Publié le

JSS2012 - SQL Server et infrastructure

Publié dans : Technologie
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

SQL Server et infrastructure

  1. 1. Edition 2012 – 10 et 11 décembre Rejoignez la Communauté
  2. 2. Edition 2012 – 10 et 11 décembre Sponsors Platinum SQL SERVER : INFRASTRUCTURE 11 décembre 2012
  3. 3. Edition 2012 – 10 et 11 décembre SOMMAIRE David Barbarin ~10 ans expérience SQL Server  Insentia SA Blog : http://blog.developpez.com/mikedavem/ Twitter : @mikedavem Conseil et formation oArchitecture système et Bases de Données oHaute disponibilité oPerformance et optimisation oSécurité
  4. 4. Edition 2012 – 10 et 11 décembre SOMMAIRE  Processeurs  Mémoire  Stockage  Réseau
  5. 5. Edition 2012 – 10 et 11 décembre Sponsors Platinum PROCESSEURS
  6. 6. Edition 2012 – 10 et 11 décembre CACHES PROCESSEURS  A quoi servent les caches ?  Registres (< 64 bits)  L1 cache : le plus petit mais le plus rapide des caches  L2 cache … L3 cache : peuvent accueillir plus de données mais leurs accès est beaucoup plus lent
  7. 7. Edition 2012 – 10 et 11 décembre CACHES PROCESSEURS  Plus on s’éloigne des registres CPU plus la latence d’accès augmente  L1 cache = 1 billionième de seconde (1000 milliards)  Disques = 1 millième de seconde (cas le plus défavorable)  Les performances d’un serveur de bases données sont étroitement liées aux tailles de cache des processeurs 2ns 4ns 6ns 50ns us / ms Registre L1 cache L2 cache L3 cache RAM Disques 32KB 256KB 12MB 64GB TB
  8. 8. Edition 2012 – 10 et 11 décembre VITESSE, CŒURS ET HYPERTHREADING  Loi de Moore : la vitesse des processeurs double tous les 18 / 24 mois  La course à la vitesse d’horloge est terminée  Place à la fragmentation des puces (multi-cœurs) ou utilisation l’hyper-threading (fragmentation logique)  Les processeurs multi-cœurs ou hyper-threadés vs processeurs mono-cœurs  Sockets physique, cœurs physique et cœurs logique importante  Devenu important en terme de licence avec SQL Server 2012  Quid : Un processeur avec n cœurs ou plusieurs processeurs physiques avec SQL Server ?
  9. 9. Edition 2012 – 10 et 11 décembre VITESSE D’HORLOGE Date 2002 Premier processeur hyperthreadé (Intel Foster MP-based Xeon) 2005 Premier processeur dual core (AMD x64)  Meilleure performance que l’hyperthreading 2006 Premier Core2 (quadcore) par Intel … Aujourd’hui AMD opteron 6xxx  16 cœurs Intel Xeon E7 , Nehalem-EX  10 cœurs hyperthreadés  20 cœurs Demain Intel Xeon Phi Coprocesseurs
  10. 10. Edition 2012 – 10 et 11 décembre TECHNOLOGIES TURBO BOOST / CORE  Appelé également « dynamic overclocking»  Technologie embarquée dans certaines versions d'Intel (Nehalem, Sandy- Bridge et Ivy-Bridge) et AMD (Phenom II X6)  Permet aux processeurs d’augmenter dynamiquement leurs fréquences d’horloges au-delà de la fréquence nominale  Contrôle possible depuis le système d’exploitation via ACPI. Activation dans le bios également.  Vitesse limitée par la puissance du processeurs, ses limites thermiques (TDP), le nombre de cœurs et les fréquences max
  11. 11. Edition 2012 – 10 et 11 décembre DEMO
  12. 12. Edition 2012 – 10 et 11 décembre Sponsors Platinum MÉMOIRE
  13. 13. Edition 2012 – 10 et 11 décembre TYPES DE MEMOIRE  Mémoires DDR2 vs DDR3  Mémoires ECC et bénéfices pour les serveurs de bases de données  CAS (Column Address Strube) ou latence Exemple : DDR3 2000MHz CAS 10, DDR3 1600 MHz CAS 8 et DDR3 1333 MHz CAS 6 ont exactement les mêmes performances. Calcul = 10 * 1 / (2000000000/2) = 8 * 1 / (1600000000/2) = 6 * 1/ (1333000000/2) = 0.000000010 soit 10ns  Architectures multicanaux  Quid : Une seule DIMM de grosse capacité ou plusieurs DIMM ?
  14. 14. Edition 2012 – 10 et 11 décembre ARCHITECTURES 32 BITS ET 64 BITS  Architecture 32 bits  Chaque processus utilisateur a accès à 2Go d’espace d’adressage virtuel (2 Go étant réservé aux processus systèmes)  Possibilité d’étendre l’espace d’adressage en utilisant les switch 3GB, USERVA ou PAE (+ AWE) dans le boot.ini  Pour SQL Server  l’ensemble des caches + buffer pool doivent cohabiter dans un espace de 2Go.  L’option –g permet de réserver et de garantir une certaine quantité de mémoire au démarrage de l’instance pour les pages qui ne concernent pas le buffer pool (> 256 MB par défaut)
  15. 15. Edition 2012 – 10 et 11 décembre ARCHITECTURES 32 BITS ET 64 BITS  Architecture 64 bits  Chaque processus utilisateur a accès un espace d’adressage virtuel beaucoup plus grand (> To)  Architecture plus évolutive  Plus d’espace alloué aux différents caches SQL Server  Pollution des caches possible en fonction du type d’activité  CPI plus important en 64 bits
  16. 16. Edition 2012 – 10 et 11 décembre NUMA ARCHITECTURE  Architecture classique (SMP) Mémoire principale Cache Cache Cache Processeur Processeur Processeur I/O Bus système
  17. 17. Edition 2012 – 10 et 11 décembre NUMA ARCHITECTURE  Non Uniform Memory Access  plus évolutive lorsque le nombre de processeurs devient important Processeur Processeur Processeur Processeur Mémoire principale Mémoire principale Node Node Bus système Bus système I/O I/O ccNUMA ccNUMA
  18. 18. Edition 2012 – 10 et 11 décembre DEMO
  19. 19. Edition 2012 – 10 et 11 décembre Sponsors Platinum STOCKAGE
  20. 20. Edition 2012 – 10 et 11 décembre DISQUES MECANIQUES  Facteurs affectant les performances des disques mécaniques  Temps de recherche (Seek time)  (IOPS)  RANDOM  Latence de rotation (Rotational Latency)  (Débit Mo/s)  SEQUENTIAL  Interfaces et bandes passante (Mo/s)  SATA, SAS, SCSI
  21. 21. Edition 2012 – 10 et 11 décembre DISQUES SSD / CARTES IO FUSION  Suppression des latences du à la mécanique des têtes  Support de la commande TRIM  Interfaces (SAS, SATA)  Over provisionning, Wear leveling, garbage collection …  et les Cartes IO / Fusion ?  tolérance aux pannes, durée de vie ?  Le coût est encore un frein !  Quels éléments de bases de données à héberger sur ce type de stockage ? Tout dépend !! (architecture, budget …)
  22. 22. Edition 2012 – 10 et 11 décembre COMPARATIF DISQUES Disque Interface IOPS 7200 rpm SATA 75-100 IOPS 10000 rpm SATA 125-50 IOPS 10000 rpm SAS 140 IOPS 15000 rpm SAS 175-210 IOPS Intel X25-M G2 (MLC) SATA 3.3Go/s 8600 IOPS OCZ Vertex 4 SATA 8Go/s 120000 IOPS Fusion-io ioDrive PCIe 140000 Read IOPS, 135000 Write IOPS OCZ 2x SuperScale Z-Drive R4 PCI-Express SSD PCIe 1200000 IOPS
  23. 23. Edition 2012 – 10 et 11 décembre RAID  Tolérance de panne beaucoup plus élevé  Augmentation des performances par combinaisons de disques  Grappe  Choix du type de grappe important en fonction de l’utilisation, du nombre disques, de contrôleurs etc.  RAID 1, RAID5, RAID6, RAID 10  Paramétrage du contrôleur RAID
  24. 24. Edition 2012 – 10 et 11 décembre RAID
  25. 25. Edition 2012 – 10 et 11 décembre DAS, SAN ET NAS  DAS ( Direct Attache Storage)  Concerne uniquement un serveur  En général un ou plusieurs contrôleurs RAID  Un nombre de disques limité  Une quantité de cache limitée  Une protection limitée
  26. 26. Edition 2012 – 10 et 11 décembre  SAN ( Stockage Area Network)  Indépendant  Extensible (disques, cache, contrôleurs …)  Bonne isolation des données  FC vs iSCSI  Connectique plus complexe (HBA, Fabriques, Contrôleurs, disques)  Architecture coûteuse  Virtualisation du stockage  Virtualisation des niveaux de RAID  Virtualisation des baies de stockage DAS, SAN ET NAS
  27. 27. Edition 2012 – 10 et 11 décembre DAS, SAN ET NAS
  28. 28. Edition 2012 – 10 et 11 décembre DAS, SAN ET NAS  NAS  Architecture moins coûteuse que les SAN  Performance plus faible  Utilisation du trace flag 1807  Reconsidération des NAS avec SQL Server 2012 et Windows 2012 et SMB 3.0 + pool de stockage
  29. 29. Edition 2012 – 10 et 11 décembre DEMO
  30. 30. Edition 2012 – 10 et 11 décembre Sponsors Platinum RESEAU
  31. 31. Edition 2012 – 10 et 11 décembre CARTES RÉSEAUX  Cartes Ethernet gigabits  Configuration manuelle vs auto détection (vitesse, full duplex …)  NIC teaming (tolérance de pannes, performances)  avec Windows Server 2012 possibilité de gérer le teaming depuis le système d’exploitation  Ajout de cartes réseaux pour séparer les types de trafic (application, maintenance …)  Utilisation des jumbo frames  Consolidation et virtualisation
  32. 32. Edition 2012 – 10 et 11 décembre DEMO
  33. 33. Edition 2012 – 10 et 11 décembre EN RESUME  Processeurs (vitesses, caches, architectures multicoeurs, multithreads)  Mémoire (vitesse d’horloge, latences, architectures NUMA)  Stockage (DAS, SAN, NAS, disques mécaniques, à mémoire flash)  Réseau (paramétrage, NIC Teaming, cartes dédiées)
  34. 34. Edition 2012 – 10 et 11 décembre Merci à nos Sponsors Rencontrez les dans l’espace partenaires Sponsors Platinum Sponsors Gold Sponsors Silver
  35. 35. Edition 2012 – 10 et 11 décembre Continuez l’expérience online Rejoignez la Communauté

×