Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Allergie alimentaire

1 447 vues

Publié le

science nutrition mira

Publié dans : Formation
  • Soyez le premier à commenter

Allergie alimentaire

  1. 1. Présenté par: - Sous la direction de : Année universitaire 2016-2017
  2. 2. Plan de travail Introduction 1- Définition 2- les Causes 3- Symptômes 4- Mécanisme 5- Intolérance alimentaire 6-Allergie croisée 7- Tests 8- Traitement 9- Gluten Conclusion
  3. 3. Introduction  L’allergie est une hypersensibilité de l’organisme à des substances, généralement inoffensives et présentes dans l’environnement.  Ces substances, appelée allergènes, peuvent se trouver dans l’air, l’alimentation ou les médicaments notamment.  Nous savons que les besoins humains de nourriture principalement pour que les allergies alimentaires sont ennuyeux dans la vie quotidienne, et nous empêcher de manger des aliments que nous aimons.
  4. 4. Problématique ?
  5. 5. 1- Définition • L’allergie alimentaire est un ensemble de réactions immunitaires anormales (cutanées, digestives, etc.), survenant après l’ingestion d’un aliment particulier. Celui-ci, normalement inoffensif pour l’organisme, est alors appelé "allergène" ou " trophallergène " (terme désignant un allergène ingéré).
  6. 6. 2- Les causes  En fonction des recherches scientifiques les plus récentes, la liste des allergènes identifiés est révisée régulièrement. Outre des aliments, elle comprend des dérivés et additifs alimentaires.  La présence de ces substances dans les produits commercialisés est mentionnée sur leurs étiquettes. C’est pourquoi il est important de les lire attentivement en cas d’allergie.  Par ailleurs, l’aliment responsable d’une allergie change souvent selon le profil de la personne (habitudes alimentaires, âge).
  7. 7. Les allergènes retrouvés chez l’enfant Les allergènes souvent retrouvés chez l’adulte  l'œuf, l'arachide, les protéines du lait de vache (le lait maternel ne provoque pas d’allergie), la moutarde, le poisson, les fruits à coque, le gluten.  certains fruits (pomme, poire, prune, pêche, abricot, fraise, kiwi) ; poissons, crustacés et/ou mollusques ; gluten ; soja ; mais aussi céleri, moutarde, sésame, lupin. quinoa, lait de chèvre et de brebis, fruits exotiques, produits de la ruche
  8. 8. 3-Les symptômes B-Chez adultes A- chez l’enfant
  9. 9. A- chez l’enfant  Les signes et symptômes associés à une allergie alimentaire peuvent se manifester dans les minutes, les heures ou les jours suivant l’ingestion d’un allergène. • Les plus fréquents sont :
  10. 10. - Eczéma, urticaire, plaques rouges enflées; - Asthme difficultés à respirer, enflure des lèvres, de la langue et de la gorge. - Difficulté à dormir changement rapide de l’état général gain de poids insuffisant Ou retard de croissance - Vomissements en jet -Diarrhée à répétition, constipation tenace;
  11. 11. B-Chez adultes - Une crise d’asthme ; - Un syndrome oral • (démangeaisons au niveau du palais et de la gorge, gonflement des lèvres), - Une rhinite allergique ; - Des manifestations digestive (douleurs abdominales ou diarrhées)
  12. 12. 4- les mécanismes
  13. 13. 5- Intolérance alimentaire  Parmi les allergies alimentaires, il faut distinguer les allergies des intolérances.  Les intolérances alimentaires, que l’on nomme également «pseudo-allergies», s’apparentent aux véritables allergies alimentaires de par leur tableau clinique très semblable. Par contre, ces intolérances ne sont pas dues à un mécanisme immunologique, c’est-à- dire que l’organisme ne synthétise pas d’anticorps.  Exemple de l’intolérance au lactose, dans laquelle certains individus sont carencés en lactase, une enzyme digestive qui dégrade le sucre du lait.
  14. 14. 6- l'allergie croisée  D'autre Part on trouvons un autre type d'allergie  l'allergie croisée : Il s’agit d’allergies à des substances qui se ressemblent chimiquement.  Exemple: d’une personne allergique au lait de vache risque fort d’être aussi allergique au lait de chèvre, en raison de la similarité de leurs protéines.
  15. 15. 7- Tests Les examens complémentaires 2 Les tests cutanés 3) Les tests sanguins 1) Des tests de provocations
  16. 16. 1- Des tests de provocations TPL : test de provocation labial TPO : test de provocation oral
  17. 17. 2 - Les tests cutanés Prick-tests:, L'allergologue dépose une goutte de différents extraits allergéniques sur l'avant-bras ou le dos. Patch-tests, Cette méthode consiste à mettre l'allergène en contact de la peau sous un pansement occlusif qui est gardé de 24 à 72 h en fonction des allergènes.
  18. 18. 3- Les tests sanguins : Les tests sanguins de l'allergie recherchent des anticorps intervenant dans la réaction d'allergie. Ils sont réalisés grâce à une prise de sang. S'ils sont particulièrement nombreux, on peut suspecter une pathologie allergique.
  19. 19. 8- Traitement Le traitement principal et primordial est l'évitement: • Il faut lire les ingrédients, informer nos proches. • Ne pas hésiter à questionner la présence possible d'un aliment allergène. • Faire attention à ne pas contaminer les ustensiles et les surfaces avec les aliments allergènes lorsqu'une personne allergique partage son repas avec les autres.
  20. 20.  Le port d'un auto-injecteur d'épinéphrine (ex: Épipen®, Twinject® ou Allerject MC) an tout temps est recommandé car des expositions accidentelles peuvent survenir. Dans ces cas, l'administration rapide d'épinéphrine peut sauver la vie lorsque des symptômes sont présents.
  21. 21. A- Gluten L'allergie au gluten peut être provoquée par les protéines de la farine de blé ou de céréales ou par celles du gluten retrouvées dans certains cosmétiques mais également plus fréquemment dans des aliments comme des saucisses, des biscuits....
  22. 22. Une fatigue chronique Une fragilité osseuse La constipation Des douleurs Des maux de tête La diarrhée B- Les symptômes
  23. 23. C- Traitement  Le traitement de ” l’allergie ” au gluten : Il n’existe pas de médicaments que les malades puissent prendre en espérant guérir.  En effet, il n’y a pas de guérison mais l’opportunité pour les malades de vivre normalement et en bonne santé en suivant un régime sans gluten. Cela signifie bannir tout produit dérivé du blé, du seigle, de l’orge et de quelques autres céréales moins connues.
  24. 24. Conclusion • Quand on pense à des allergies alimentaires, imaginez que nous a privés de nourriture ingérée • Mais l'aspect positif de la nourriture peut compenser le nous interdit un autre élément, porte le même structure similaire • Sensibilité alimentaire varient selon l'âge (enfant ou adulte ), mais il est convenu que la chose ne compense pas pour la santé humaine à tout prix à pétrir doit préserver ,

×