Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Noël chez Ernest et Célestine - Gabrielle Vincent

618 vues

Publié le

— Ernest, je sais qu’il ne faut pas d’argent pour le réveillon de Noël ! avoue Célestine. On irait chercher une grosse bûche au bois, et aussi un sapin ! Tu jouerais du violon, on danserait, on chanterait… Pour manger ? ...Tu fais une tarte, des galettes, du jus d’orange, du chocolat et voilà tout !... Pour les cadeaux, on ferait des dessins, des collages, des découpages… des chapeaux, des étoiles… des guirlandes, des serpentins, que je pendrais avec toi… Dis « oui », Ernest, dis « oui » !
— Non ! C’est NON ! Pas cette année !
Mais Célestine aura sa plus belle fête de Noël...

Publié dans : Formation
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Noël chez Ernest et Célestine - Gabrielle Vincent

  1. 1. Noël chez Ernest et Célestine
  2. 2. — Ernest, c’est quand Noël ? — Dans six jours... — Mais... tu m’avais promis une fête avec tous mes amis ! — On n’a pas de sous. Allez, viens ! — Mais Ernest, il ne faut pas d’argent pour faire un réveillon ! — Et les cadeaux, le sapin, les gâteaux, les disques, les bougies, et tout... hein !
  3. 3. — Ernest, moi je sais qu’il ne faut pas d’argent pour notre fête ! — Il fait trop froid pour penser au réveillon, Célestine ! — …on irait chercher une grosse bûche au bois, et aussi un sapin ! Tu jouerais du violon, on danserait, on chanterait… Pour manger ? ...Tu fais une tarte, des galettes, du jus d’orange, du chocolat et voilà tout !... Pour les cadeaux, on ferait des dessins, des collages, des découpages… des chapeaux, des étoiles… des guirlandes, des serpentins, que je pendrais avec toi… Dis « oui », Ernest, dis « oui » ! — Non ! C’est NON ! Pas cette année !
  4. 4. — Tu me l’avais promis… Célestine a monté dans sa chambre, très, très, triste : — Il me l’avait promis ! ♥♥♥ — Et bien oui, d’accord, je te l’avais promis… ça va ! — Est-ce que tu l’avais vraiment oublié, Ernest ? ♥♥♥ Les préparatifs commencent ! — Tu vois, Ernest, que tu dessines bien toi aussi ! — Tu viens voir tous mes jolis cadeaux ? — Je fais cuire les gâteaux… j’arrive. Dis Célestine, nous devons encore trouver de la vaisselle…
  5. 5. Il ne manque que les invitations. Ernest prend la parole et Célestine fait un grand effort pour écrire… — Écris bien, Célestine : Grand Réveillon de Noël chez Ernest et Célestine. Apportez vos flûtes et vos tambours, des bougies et des chapeaux. Venez tous !
  6. 6. La nuit, Célestine est tellement fatiguée qu’elle s’endort du coup et n’attend même pour voir ce qu’Ernest est en train de faire… — Et voilà ce qu’il me faut pour mon costume de…pas mal ! Et sa robe ! Hein ! Elle aura une belle surprise !
  7. 7. Enfin, le voilà ! Le Réveillon de Noël ! Célestine offre les cadeaux à ses amis, vraiment touchés par tout ce qu’ils voient… Mais il y a un des invités qui tient absolument à gâcher la belle fête de Célestine, et lui dit :
  8. 8. — C’est ÇA ton réveillon ?... Tu appelles ÇA « un sapin de Noël » ? De fausses boules, de fausses guirlandes, pas de musique ! Célestine a presque envie de pleurer : elle voulait tant que tout se passe bien ! Mais ses amis essaient de la consoler : — Ne l’écoute pas Célestine, pour nous tout est si beau ! — Ce n’est que du dépit, ne t’en fais pas. — Il aurait mieux fait de ne pas venir, c’est sûr.
  9. 9. La fête continue…
  10. 10. Mais il y a quelqu’un qui arrive… Quelle surprise pour Célestine ! — Ernest, viens voir, le Père Noël est là ! Ernest ! Ernest ? Où es-tu Ernest ? Oh, non ! J’ai perdu mon Ernest ! Céline ne reconnaît pas Ernest ! Elle croit vraiment que c’est le Père Noël ! — Mais, Célestine, c’est ton Ernest ! — Yahouou ! Et la fête continue…
  11. 11. Ernest joue du violon et les enfants dansent tous en rond… autour de lui… — Encore plus fort ! — Vas-y Ernest ! — Continue, Célestine ! — Des histoires, des histoires, raconte-nous des histoires ! — Il était une fois, dans un lointain pays… Le temps passe si vite que personne ne se rend pas compte que l’heure avance et
  12. 12. que les parents arrivent… Enfin, heureux, tout le monde se dit au revoir. Quelle belle nuit de Noël ! Mais il y a quelqu’un qui veut s’excuser… — Ernest, je ne me suis jamais autant amusé ! Et toi, Célestine, oublie ce que j’ai dit. C’était formidable, tu sais ? Bien mieux, infiniment mieux que les choses que l’on achète…
  13. 13. Quelle fête ! Je peux revenir l’année prochaine ? — Il a dit « l’année prochaine » ! Tu as entendu ? On recommencera l’année prochaine ? — Calmons-nous, Célestine… — « Mon beau sapin… roi des Forêts… » Bonne nuit, Célestine ! ET HEUREUX NOËL ! Gabrielle Vincent Noël chez Ernest et Célestine Paris, Éditions Duculot, 1985 (Adaptation)

×