Gestion chantier MCA-

6 944 vues

Publié le

Exposé relatif à la Gestion des chantiers dans le cadre de MCA.

Publié dans : Design
5 commentaires
13 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Intéressant document bonne présentation
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Je trouve le document bon. Mais comment l'enregitrer pour y avoir accès en cas de problème de connexion?
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Merci pour ce document trés précieux et enrichissant
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Excellente présentation
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • SLAMKLAM
    ste slamklam ENTREPRENEUR DE TRAVAUX DIVERS
    Toute sorte de construction de Bâtiments
    GSM : 06 62 41 99 34 / GSM : 06 00 58 94 94 Email : ste.slamkalm@live.fr Lot Riad N°354 Rte de Safrou FES B.P : 10242
    http://facebook.com/ste.slamklam
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 944
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
208
Actions
Partages
0
Téléchargements
876
Commentaires
5
J’aime
13
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Gestion chantier MCA-

  1. 1. PLAN DE L’EXPOSE1. GENERALITES ET DEFINITIONS2. PREPARATION DU CHANTIER3. PLANIFICATION DES TRAVAUX4. INSTALLATION DU CHANTIER5. SUIVI ET CONTRÔLE DES TRAVAUX
  2. 2. GENERALITES ET DEFINITIONS
  3. 3. PREPARATION DU CHANTIER
  4. 4. PREPARER, C’EST1- Effectuer les démarches administratives 2- Mettre au point le projet d’exécution 3- Elaborer les plans d’exécution 4- Définir les modes opératoires 5- Constituer l’équipe de tâcherons 6- Commander les matériaux 7- Prévoir la sécurité
  5. 5. DEFINITIONS Préparer un chantierfaire coïncider la commande du client et les moyens de l’entreprise (Poste main d’œuvre, Poste matériaux et Poste matériels)C’est donc évaluer les besoins et les coûts des matériels, des matériaux et de la main d’oeuvre
  6. 6. OBJECTIFS Bon déroulement économique et social du chantier; Meilleure exécution des travaux 70 % des dysfonctionnements sont dus à sa non préparation
  7. 7. NECESSITES1- Plan d’exécution de l’ouvrage  Devis descriptif (plans et documents techniques)  Devis quantitatif  Devis estimatif2- Planning3- Coût général
  8. 8. NORMES PROFESSIONNELLES Délai de préparation, à défaut, = 3 mois Décomposition du délai d’exécution  Période d’organisation du chantier;  Période d’exécution;
  9. 9. PLANIFICATION DU CHANTIER
  10. 10. PLANIFIER, C’EST1- Etablir le calendrier prévisionnel Et les budgets nécessaires 2- Main d’oeuvre 3- Matériaux 4- Matériel
  11. 11. PHASES D’ELABORATION DU PLANNING 1- Consultation des documents 2- Décomposition des zones 3- Liste Les tâches 4- Elaboration des graphes5- Saisie des données 6- Dessin du Planning 7- Mise à jour
  12. 12. ETABLISSEMENT DU PLANNINGN° tâch Mois 1 Mois 2 1 2 …Semaine 1 2 3 4 1 2 3 4M. Œuvre M.S M.O Matériel Courbe de la Main d’OeuvrePoclainPelleCamion…..MatériauxGravetteMaçonnCiment
  13. 13. INSTALLATION DU CHANTIER
  14. 14. INSTALLER, C’EST1- Réaliser les réseaux Tél, Eléctricité, … 2- Réaliser les zones De travail 3- Réaliser les aires de stockage 4- Bureaux, parquements Clôture, vestiaire5- Installer le matériel 6- Tracer l’ouvrage À réaliser 7- Terrasser
  15. 15. OBJECTIFS Assurer aux personnes de bonnes conditions d’hygiène et de travail; Accueillir sur le chantier les différents fournisseurs; Réserver différentes zones pour stocker les matériaux, du matériel, ….
  16. 16. TACHES D’INSTALLATION1. Définir le type de chantier pour implanter les locaux et l’équipement à mettre en place;2. Tracer le réseau électrique, le réseau d’AEP, les accès, le téléphone, le réseau des eaux usées;3. Installer la clôture du chantier;4. Placer les engins de levage, les surfaces de production du béton, …;5. Définir un plan particulier de sécurité et de production de la santé.
  17. 17. TYPES DE CHANTIER Installations nécessaires Type Type « a » Type « b » Type « c »d’installation Durée < 15 J 15 J- 4 mois > 4 moisAbri X XVestiaire X XRepas X X XEau X X XSanitaire X XLatrines X XBureau X XAires stocka X X XZone travail X X XTrousses de X Xsecours
  18. 18. SUIVI ECONOMIQUE ETTECHNIQUE DU CHANTIER
  19. 19. SUIVRE LE CHANTIER, C’EST1- Contrôler techniquement 2- Gérer le personnel3- Suivre les consommations (MO, Matériaux, Matériel) 4- Contrôler l’avancement Des travaux 5- Gérer les relations avec Les fournisseurs 6- Facturer 7- Analyser les résultats (MO, Matériaux, Matériel) 8- Les utiliser dans un autre chantier
  20. 20. OBJECTIFS Pointer l’avancement des travaux au fur et à mesure; Mettre à jour le planning d’exécution; Prévoir les approvisionnements des matériaux et matériels; Comparer les réalisation aux prévisions et les recettes aux dépenses Dégager un résultat positif
  21. 21. MERCI
  22. 22. RECONNAISSANCE ET IMPLANTATION
  23. 23. Reconnaissance et implantation Implantation avec AUEA PV d’implantation Levé topographique (Profils en long et en travers) Calage (soumis à l’avis de l’AT) Piquetage Tableau de cote soumis au chef de chantier Contrôle topo
  24. 24. TERRASSEMENTS
  25. 25. TERRASSEMENTS
  26. 26. TOLEARANCE
  27. 27. BLOCAGES
  28. 28. BLOCAGES
  29. 29. BLOCAGEBONNES PRATIQUES
  30. 30. PREPARATION AGREGATS
  31. 31. UNITE DE PRODUCTION
  32. 32. AGREGATS
  33. 33. FERRAILLAGE
  34. 34. POSE FERRAILLAGE
  35. 35. POSE FERRAILLAGE
  36. 36. COFFRAGES
  37. 37. COFFRAGES
  38. 38. COFFRAGES
  39. 39. BETONS
  40. 40. CARACTERISTIQUES DES BETONS ET DES MORTIERS EQUIVALNT DE SABLE 2- 70 <= ES <= 85 EAU DE GACHAGE  Matières en suspension : <= 2 g/l pour un béton de qualité <= 5 g/l pour un béton courant DOSAGE : Ciment / Eau = 2 SEL <= 15 g/l pour un béton de qualité <= 30 g/l pour un béton courant 7- MALAXAGE  Durée : 2 – 3 mn  Ordre d’approvisionnement : G2 ; Ciment ; G1 et eau
  41. 41. COMPOSITION BETON COMPOSITION  Sable : 35 %  G1 : 25 %  G2 : 40 % G / S = 1,85 COMPOSITION SABLE  Sable fin (0,08 – 0,315) : 25 %  Sable moyen (0,315 – 1,25) : 10 %  Sable gros (1,25 – 5,00) : 65 % RESISTANCE DES BETONSType de béton Compression à 7 jours à 28 joursBéton armé 17 27Béton ordinaire 15 23Béton de propreté 11 18
  42. 42. Bétons
  43. 43. FISSURATIONS DU RADIER
  44. 44. BETON RADIER
  45. 45. MISE EN OUEVRE BETON
  46. 46. MISE EN ŒUVRE BETON DEFAUTS
  47. 47. SEGREGATIONS DU BETON
  48. 48. PEAU DE CRAPAUD
  49. 49. MACONNERIE
  50. 50. MACONNERIE
  51. 51. MACONNERIE – MUR DE PROTECTION
  52. 52. MISE EN ŒUVRE MACONNERIE
  53. 53. ARROSAGE ET CURE
  54. 54. ARROSAGE
  55. 55. JOINTS
  56. 56. JOINTS1. Joints de construction: Se placent au lieu d’interruption du chantier; c’est à dire entre deux bétons d’âge différent (par exemple entre le radier et le bajoyer dans le cas où ils sont coulés séparément). En général, ils jouent ultérieurement le rôle de joints de retrait transversaux ou longitudinaux, ou joints de dilatation.2. Joints de retrait transversaux Destinés à empêcher les crevasses transversales qui résulteraient des changements de volume causés par les baisses de températures ou des pertes d’humidité, y compris celles qui se produisent lors de la prise (curing). Pour les revêtement en béton ordinaire, les espacements entre ces joints sont de 50 fois l’épaisseur de la dalle3. Joints longitudinaux: Utilisés pour empêcher les crevasses irrégulières de se former dans le sens de la longueur. Au cas d’une dalle non armée et si le périmètre de revêtement est supérieur à 9 m², on espace ces joints de 2,5 à 4,5 m. Ils ne sont prévus, en dalle armée, qu’au cas des canaux à grande largeur supérieure à 4 m.
  57. 57. 4. Joints de dilatation: Ne sont pas nécessaires en général dans les canaux à revêtement en béton sauf lorsque ceux-ci viennent s’appuyer contre un ouvrage fixe, dans l’intrados des courbes de faible rayon, ou dans conditions sortant de la normale (climat très chaud). Ces joints sont appliqués lors de la construction en maçonnerie et en béton armé sous forme de joint water stop respectivement tous les 12 ml. Ces joints ont pour effet d’augmenter l’ouverture des joints de retrait voisins, ce qu’il faut éviter dans le revêtement des canaux en béton ordinaire du fait de la difficulté de maintien de l’étanchéité. Ces joints doivent être exécutés sur toute l’épaisseur de la dalle, avec une largeur de 2 cm.
  58. 58. JOINTS DE DILATATION
  59. 59. JOINTS DE RETRAIT
  60. 60. JOINTS DE RETRAIT
  61. 61. JOINTS DE CONSTRUCTION
  62. 62. JOINTS WATER STOP
  63. 63. REMBLAIS ET REMISE EN ETAT
  64. 64. REMBLAIS
  65. 65. REMBLAIS
  66. 66. ENVIRONNEMENT
  67. 67. ASPECTS ENVIRONEMENTAUX
  68. 68. ASPECTS ENVIRONEMENTAUX
  69. 69. SECURITE ET SANTE
  70. 70. OUVRAGES PARTICULIERS
  71. 71. OUVRAGE D’ANGLE
  72. 72. OUVRAGES DE PASSGE
  73. 73. OUVRAGE DE PASSAGE
  74. 74. VANNETTES
  75. 75. VANNETTE
  76. 76. OUVRAGE DE CHUTE
  77. 77. OUVRAGE KHETTARA

×