Plan de l’éxposé :
INTRODUCTION
RAPPEL
COMMUNICATION BUCCO SINUSIENNE (CBS)
Définition
Etiologies
Donnees anatomo-patholog...
Traitement :
Traitement préventif
Traitement curatif
But de traitement
moyens et méthode
indications thérapeutiques
1) tra...
Introduction
Le sinus maxillaire est une cavité pneumatique
creusée au sein du maxillaire. les rapports étroits
qu’entreti...
Rappel
La première ébauche du sinus maxillaire apparaît
du 4eme mois de la vie fœtale ; a partir de la capsule
nasale prim...
C’est avec le plancher sinusiens que les dents
maxillaires sont susceptibles d’avoir un rapport étroit,
elle sont dite den...
Les dents antrales sont :
 deuxièmes prémolaires ,
 premières molaires,
 Deuxièmes molaires ,

 dds,
 canine (ectopiq...
Communication bucco sinusienne

(CBS)
DÉFINITION :
C’est une solution de continuité ostéomuqueuse
qui fait communiquer le sinus maxillaire avec la cavité
orale....
ETIOLOGIES :
 extraction des dents antrales.
 extraction de molaires supérieures compliquée d’une






facture de l...
DONNEES ANATOMO-PATHOLOGIQUES :
En général les CBS d’origine dentaires restent
simples et localisées et de siège variable,...
SIÈGE :
 Alvéolaire : très fréquemment alvéolaire dans les CBS

secondaires a une extraction dentaire.
L’orifice peut êtr...
DIMENSION

:

Dans la grande majorité des cas, les CBS d’origine
dentaire sont de taille réduite.la dimension peut être
pl...
ASPECT :
Les berges de la CBS peuvent être saines,
inflammatoire avec un bourgeon charnu, du tissu de
granulation ou fibro...
ETAT DES STRUCTURES PERI-LESIONNELLES :
Ces structures doivent être analysées car elles
conditionnent les possibilités thé...
ETUDE CLINIQUE :
Selon le moment de sa constitution, la CBS peut
être :
 Récente :

immédiate ou per opératoire
 Ancienn...
CBS RECENTE :
Le diagnostic est facile a établir et repose sur la
recherche d’un certaines nombre de signes qui sont
carac...
 Épreuve ou signe du souffle : manœuvre de Valsalva :

narines pincées, bouche ouverte, le patient est prie de
souffler p...
EVOLUTION :
deux possibilités évolutives sont présentes :
 Fermeture : la fermeture de la CBS peut être :
 spontanée, si...
CBS ETABLIE :
C’est le gène fonctionnel ou la sémiologie d’une
sinusite maxillaire d’origine dentaire occasionnée par
une ...
TROUBLES FONCTIONNELS :






Les troubles fonctionnels se résument, comme suit :
Au cours de l’alimentation, reflux d...
EXAMEN LOCAL :
Il est orienté par l’anamnèse et cherche a mettre
en évidence l’orifice de la communication.
Lors de l’exam...
EXAMEN RÉGIONAL :
Il doit être stomatologique et sinusienne :
 Examen stomatologique devra apprécier l’état de la

dentur...
TRAITEMENT
TRAITEMENT PRÉVENTIF
 lorsque les facteurs prédisposant sont mise en évidence

grâce a un bilan radiologique en préopérat...
TRAITEMENT CURATIF
BUT DE TRAITEMENT :
 L’objectif majeur de la thérapeutique
 est :
d’isoler le sinus de la cavité oral...
MOYENS ET MÉTHODE :
A) TRAITEMENT MÉDICAL :
 Prescription d’antibiotique a large spectre
 Prescription antibiotique
 pr...
C) TRAITEMENT CHIRURGICALE :
 Chirurgie du sinus.
 Chirurgie plastique de préparation (fermeture)
D) TRAITEMENT PROTHÉTI...
INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES :
Les indications thérapeutiques doivent être discutées en
fonction de;
 Moment de l’établisse...
TRAITEMENT D’UNE COMMUNICATION
BUCCO-SUNISIENNE RÉCENTE :
TRAITEMENT D’UNE COMMUNICATION
BUCCO SINUSIENNE ÉTABLIE :
Le traitement consiste a assure un isolement du
sinus maxillaire (structure saine : aseptique) de la
cavité oral (fortemen...
 Réalisation d’une prothèse, extemporanée, en résine ou

en silicone pour permettre une meilleure protection du
site opér...
TRAITEMENT D’UNE COMMUNICATION
BUCCO-SUNISIENNE RÉCENTE :
TRAITEMENT D’UNE COMMUNICATION
BUCCO SINUSIENNE ÉTABLIE :
Tout geste réparateur ne sera effectue que si le
sinus et sains : en cas de sinusite associée,
entreprendre le traitement ...
Quelle conduite à tenir lorsque
accidentellement, le sinus maxillaire
est ouvert?
Si l’effraction est peu importante:
 Le patient sera prévenu du fait qu’il peu présenter:

pendant un jour ou deux
 il p...
Si la perforation persiste au delà
 la fermeture de la plaie par compression
permettant de stabiliser le caillot sanguin ...
Si la bréche bucco-sinusienne est large
 On évitera la mise en place d’une méche

 une anesthésie locale sera complétée ...
LES DIFFÉRENTS LAMBEAUX DE FERMETURE :
•Lambeau de translation vestibulaire
•Lambeau de rotation jugal
•Lambeau de rotatio...
Lambeau de translation vestibulaire

Indication : CBS de petite taille
Lambeau de glissement gingivo palatin

Indication : CBS de petite taille et absence des 2 dents mésiales ou distales
colla...
Lambeau de rotation palatin

Indication : CBS de grand taille
Lambeau linguale

Pédicule postérieur

Pédicule antérieur
Boule graisseuse de Bichat
Boule graisseuse de Bichat
 La boule graisseuse de Bichat est une volumineuse formation

graisseuse encapsulée, occupant ...
Technique opératoire
A. LEVÉE DU LAMBEAU VESTIBULAIRE
 les bords muqueux de la C.B.S

sont avivés après élimination du
bourgeon charnu cicatri...
 La levée du lambeau

mucopériosté est poussée
jusqu’au pédicule sous
orbitaire
B. TRÉPANATION OSSEUSE ANTÉRIEURE

 Réalisée au niveau de la fosse

canine à la fraise boule, la
trépanation osseuse perm...
C. ABORD ET LIBÉRATION DE LA BOULE DE BICHART

 La boule de Bichat est située

sous la face médiale du
buccinateur.
 Son incision permet de la

libérer et de la tracter
progressivement vers l’avant,
jusqu’{ ce qu'elle remplisse
aisément ...
D. TRÉPANATION OSSEUSE ET DISTALE

 Réalisée en arrière de la

première trépanation
 Elle doit permettre le passage

intra-sinusien de la boule de
Bichat jusqu’{ la C.B.S.
 Elle doit donc être large et à
...
E. MISE EN PLACE DE LA BOULE DE BICHAT

 Réalisée en arrière de la

première trépanation
 Son extrémité antérieure est

amenée jusqu’aux bords de la
C.B.S est assurée par
l’intermédiaire d’un fil tracteur
trans...
 La suture de la boule de Bichat

aux bords de la C.B.S est
assurée par des points séparés
de fil résorbable.
F. DRAINAGE SINUSIEN
 Son but est d’éviter la formation

d’un hématome intra sinusien et
de permettre le lavage-drainage
...
G. SUTURE

 Le volet osseux de la

trépanation antérieure est
remis en place, afin de
minimiser les pertes de
substance o...
 Le lambeau vestibulaire est

placé sans tension sur la C.B.S
(souvent après dédoublement
mucopériosté effectué après
inc...
H. TRAITEMENT POSTOPÉRATOIRE

 Le patient est mis sous

traitement antibiotique
pendant quinze jours.
 Le lendemain de
l...
Retrait de racine du sinus maxillaire
 A la suite d'une manoeuvre à l'élévateur lors de

l'extraction d'une 16, la racine...
Racine palatine d'une 1ère molaire maxillaire droite
qui est rentrée dans le sinus maxillaire à cause de l'utilisation
inc...
Etat post extraction 24 heures après l'accident. Notez
le caillot qui s'est déjà formé et obstrue le passage
Anesthésie au Nerf infra orbital
Incision au niveau du sulcus avec un bistouri lame 15
pour approcher le sinus
Elevation d'un lambeau complet avc un élévateur
périosté laissant l'os exposé. au niveau de la face antéro
externe du maxi...
Ostéotomie avec une fraise boule pour atteindre le
sinus maxillaire
Ouverture du sinus maxillaire pour visualiser la racine
à l'intérieur.
Une fois localisée la racine est enlevé au forceps de
dissection.
Racine retirée du sinus maxillaire.
Suture au fil de soie noir 3.0
Conclusion
La CBS est l’une des complications possibles de la
chirurgie buccale
Par conséquent, il faut informer le patien...
Communication bucco sinusienne
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Communication bucco sinusienne

4 513 vues

Publié le

Le sinus maxillaire est une cavité pneumatique creusée au sein du maxillaire. les rapports étroits qu’entretiennent les dents et le sinus expliquent leurs relations pathologiques dans le sens sinuso-dentaires et dento-sinusiens .
Cette relation pathologique est souvent d’origine dentaire.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 513
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
316
Actions
Partages
0
Téléchargements
232
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Communication bucco sinusienne

  1. 1. Plan de l’éxposé : INTRODUCTION RAPPEL COMMUNICATION BUCCO SINUSIENNE (CBS) Définition Etiologies Donnees anatomo-pathologiques siège dimension aspect etat des structures peri-lesionnelles Etude clinique Cbs recente cbs etablie Troubles fonctionnels : Examen local Examen régional
  2. 2. Traitement : Traitement préventif Traitement curatif But de traitement moyens et méthode indications thérapeutiques 1) traitement d’une communication bucco-sunisienne récente 2) traitement d’une communication bucco sinusienne établie 3) conduite à tenir lorsque accidentellement, le sinus maxillaire est ouvert Les différents lambeaux de fermeture Conclusion Retrait de racine du sinus maxillaire Bibliographie
  3. 3. Introduction Le sinus maxillaire est une cavité pneumatique creusée au sein du maxillaire. les rapports étroits qu’entretiennent les dents et le sinus expliquent leurs relations pathologiques dans le sens sinuso-dentaires et dento-sinusiens . Cette relation pathologique est souvent d’origine dentaire.
  4. 4. Rappel La première ébauche du sinus maxillaire apparaît du 4eme mois de la vie fœtale ; a partir de la capsule nasale primitive par évagination de la muqueuse pituitaire. Le développement du sinus est subordonne a l’accroissement du maxillaire et a l’éruption dentaire La dimension du sinus maxillaire est variable, sa capacité varie entre 2 et 25cm3. Elle diffère d’un individu a l’autre et chez le même sujet les sinus peuvent être asymétriques.
  5. 5. C’est avec le plancher sinusiens que les dents maxillaires sont susceptibles d’avoir un rapport étroit, elle sont dite dents antrales ou dents sinusiennes. En général les dents sont sépares du plancher du sinus par l’os spongieux d’une épaisseur d’environ 3 a 4 mm. Dans certain cas, cette épaisseur se trouve réduite a une mince pellicule exposant ainsi au risque de communication bucco-sinusienne CBS, on parlera d’un sinus procèdent ou hyper pneumatisé.
  6. 6. Les dents antrales sont :  deuxièmes prémolaires ,  premières molaires,  Deuxièmes molaires ,  dds,  canine (ectopique).
  7. 7. Communication bucco sinusienne (CBS)
  8. 8. DÉFINITION : C’est une solution de continuité ostéomuqueuse qui fait communiquer le sinus maxillaire avec la cavité orale. Elle peut être récente ou ancienne .
  9. 9. ETIOLOGIES :  extraction des dents antrales.  extraction de molaires supérieures compliquée d’une     facture de la tubérosité. dérapage d’instruments, élévateurs, syndesmotome, au cours d’une extraction. refoulement d’un apex, d’une racine ou d’un germe. lors de l’exérèse des pathologies apico-dentaires : curetage alvéolaire, résection apicale, essentiellement lorsque la pathologie apico-dentaire contracte des rapports de contiguïté ou de continuité avec le sinus maxillaire. au décours d’une cure chirurgicale d’une sinusite maxillaire, lors des complications infectieuses des prothèses mobiles mal adaptées, d’implants non ostéointégrés.
  10. 10. DONNEES ANATOMO-PATHOLOGIQUES : En général les CBS d’origine dentaires restent simples et localisées et de siège variable, On va étudier :  Le siège,  Dimension,  Aspect,  Etat des structures peri-lesionnelles.
  11. 11. SIÈGE :  Alvéolaire : très fréquemment alvéolaire dans les CBS secondaires a une extraction dentaire. L’orifice peut être réduit, parfois punctiforme  Vestibulaire : ces CBS siègent dans le cul de sac gingival et s’observent après trépanation osseuse pour intervention type Caldwell Luc après traitement d’un Kyste radiculaire, résection apicale…etc.  Palatine : très rarement, après extraction d’une dent incluse en position palatine ou après exérèse d’un Kyste d’une incisive latérale.  Complexe : vestibulo-alveolaire, alveolo-palatine ou vestibulo-alveolo-palatine
  12. 12. DIMENSION : Dans la grande majorité des cas, les CBS d’origine dentaire sont de taille réduite.la dimension peut être plus importante dans la communication complexe
  13. 13. ASPECT : Les berges de la CBS peuvent être saines, inflammatoire avec un bourgeon charnu, du tissu de granulation ou fibroses et épithélialises.
  14. 14. ETAT DES STRUCTURES PERI-LESIONNELLES : Ces structures doivent être analysées car elles conditionnent les possibilités thérapeutiques. La muqueuse sinusienne peut être le siège d’une infection dont il faudra pratiquer l’éradication avant la tentative de fermeture
  15. 15. ETUDE CLINIQUE : Selon le moment de sa constitution, la CBS peut être :  Récente : immédiate ou per opératoire  Ancienne, établie : les bords de l’orifice sont cicatrisés, épithélialises sans aucune tendance a la fermeture spontanée.
  16. 16. CBS RECENTE : Le diagnostic est facile a établir et repose sur la recherche d’un certaines nombre de signes qui sont caractéristiques de l’effraction du sinus :
  17. 17.  Épreuve ou signe du souffle : manœuvre de Valsalva : narines pincées, bouche ouverte, le patient est prie de souffler par le nez, comme leur des mouchages. Cette technique objective le passage de l’air (sinus bouche). La fuite d’air par l’orifice (l’alvéole de la dent extraite) provoque un petit bruit ou sifflement ou même peut y faire éclater une bulle d’air ou présence de buée sur le miroir  Saignement abondant en nappe provenant du fond de l’alvéole par l’effraction de muqueuse sinusienne  Passage de liquide par la narine du coté atteint, sang ou eau, lorsqu’on demande au patient de se rincer  La radiographie peut dans certains cas affirmer le diagnostic, elle permet également de localiser l’apex dentaire en cas de refoulement
  18. 18. EVOLUTION : deux possibilités évolutives sont présentes :  Fermeture : la fermeture de la CBS peut être :  spontanée, si le caillot sanguin a des possibilités de sa stabiliser dans l’alvéole après l’extraction  Induite par une thérapeutique adéquate  Persistance : non diagnostiquée ou mal prie en charge, l’évolution se fait vers une CBS ancienne ou cicatrisée.
  19. 19. CBS ETABLIE : C’est le gène fonctionnel ou la sémiologie d’une sinusite maxillaire d’origine dentaire occasionnée par une CBS qui constitue le motif de consultation
  20. 20. TROUBLES FONCTIONNELS :     Les troubles fonctionnels se résument, comme suit : Au cours de l’alimentation, reflux des liquides et parfois des solides par le nez Trouble de phonation avec nasonnement de la voie surtout si une communication bucco-nasale est associée Trouble respiratoire associé a une sensation de fuite d’air ou problème pour se mucher, pour fumer Ecoulement nasale séreux, purulent ou hémorragique selon l’état de la muqueuse sinusienne
  21. 21. EXAMEN LOCAL : Il est orienté par l’anamnèse et cherche a mettre en évidence l’orifice de la communication. Lors de l’examen il est important de préciser :  le siège de la communication  les dimensions  l’aspect des berges
  22. 22. EXAMEN RÉGIONAL : Il doit être stomatologique et sinusienne :  Examen stomatologique devra apprécier l’état de la denture et de la muqueuse buccal par l’examen clinique et radiologique (panoramique+rétro alvéole).  L’examen sinusien devra apprécier l’ état de la muqueuse sinusienne par un bilan clinique et radiologique : RX Blondeau
  23. 23. TRAITEMENT
  24. 24. TRAITEMENT PRÉVENTIF  lorsque les facteurs prédisposant sont mise en évidence grâce a un bilan radiologique en préopératoire, l’avulsion dentaire doit être réalisée de façon particulièrement traumatique  si des difficultés apparaissent lors de l’extraction de racines retentives, Ankylosées ou d’apex résiduels, on préconisera alors, une alvéolectomie  Si un refoulement est survenu, éviter l’exploration instrumentale traumatisante de la communication.  Systématiser la pratique de la manœuvre de valsava suite a l’extraction de dents antrales afin de dépister une éventuelle CBS et la traiter avant qu’elle ne devienne établie .
  25. 25. TRAITEMENT CURATIF BUT DE TRAITEMENT :  L’objectif majeur de la thérapeutique  est : d’isoler le sinus de la cavité oral  Par: création des conditions favorables de la cicatrisation de la brèche et préservation de sinus maxillaire contre l’infection oral.
  26. 26. MOYENS ET MÉTHODE : A) TRAITEMENT MÉDICAL :  Prescription d’antibiotique a large spectre  Prescription antibiotique  prescription de pulvérisation nasale : antiseptique, antibiotique, anti- inflammatoire B) PONCTION DRAINAGE :  En cas de sinusite maxillaire purulente.
  27. 27. C) TRAITEMENT CHIRURGICALE :  Chirurgie du sinus.  Chirurgie plastique de préparation (fermeture) D) TRAITEMENT PROTHÉTIQUES :  par la confection d’une plaque palatine
  28. 28. INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES : Les indications thérapeutiques doivent être discutées en fonction de;  Moment de l’établissement de la communication  Siège de l’importance de communication  L’état parodontal  L’état de sinus  Chirurgien
  29. 29. TRAITEMENT D’UNE COMMUNICATION BUCCO-SUNISIENNE RÉCENTE : TRAITEMENT D’UNE COMMUNICATION BUCCO SINUSIENNE ÉTABLIE :
  30. 30. Le traitement consiste a assure un isolement du sinus maxillaire (structure saine : aseptique) de la cavité oral (fortement septique)par fermeture hermétique de la plaie alvéolaire La perte de substance en cas de CBS extemporanée, étant réduite et localisée, dans la majorité des cas, une plastie simple sera insuffisante :  Réduction du diamètre de l’alvéole par régularisation des parois vestibulaire et palatine  Décollement de la muqueuse palatine et surtout vestibulaire de part et d’autre de l’alvéole  Traction, affrontement et sutures, sans tension, des berges
  31. 31.  Réalisation d’une prothèse, extemporanée, en résine ou en silicone pour permettre une meilleure protection du site opération pendent le temps nécessaire a la cicatrisation  Prescription d’un traitement médical de couverture pendent 8 jours  Interdire au patient d’effectuer des manœuvres pressionnelle entre la cavité buccale et le nez et le sinus :     pas de bains de bouche violents pas de bouchage pas de succion de l’alvéole pas des gonflements des joues Revoir le patient pour contrôle et réajustement de la gouttière si nécessaire
  32. 32. TRAITEMENT D’UNE COMMUNICATION BUCCO-SUNISIENNE RÉCENTE : TRAITEMENT D’UNE COMMUNICATION BUCCO SINUSIENNE ÉTABLIE :
  33. 33. Tout geste réparateur ne sera effectue que si le sinus et sains : en cas de sinusite associée, entreprendre le traitement sinusien approprie (médical ou chirurgical) Le traitement d’une CBS établie nécessite une chirurgie réparatrice :  excision de tout le trajet épithélial ou granulomateux de la fistule de même que les foyers osteitiques qui le borde  réparation par réfection des plans profonds, intermédiaires et superficiels par des lambeaux de translation muqueux ou mucco-périoste ou greffes libres dermo-épidermiques
  34. 34. Quelle conduite à tenir lorsque accidentellement, le sinus maxillaire est ouvert?
  35. 35. Si l’effraction est peu importante:  Le patient sera prévenu du fait qu’il peu présenter: pendant un jour ou deux  il peut être légèrement incommode par le passage de l’air ou de liquides dans le sinus maxillaire mais qu’une cicatrisation normal se fera spontanément (rapidement)  Il ne faut faire aucun lavage ,aucun tamponnement ,aucun méchage intempestifs .
  36. 36. Si la perforation persiste au delà  la fermeture de la plaie par compression permettant de stabiliser le caillot sanguin a l’intérieure de l’alvéole et de favoriser la cicatrisation sans complication
  37. 37. Si la bréche bucco-sinusienne est large  On évitera la mise en place d’une méche  une anesthésie locale sera complétée et par l’intermédiaire d’un lambeau on fermera l’orifice
  38. 38. LES DIFFÉRENTS LAMBEAUX DE FERMETURE : •Lambeau de translation vestibulaire •Lambeau de rotation jugal •Lambeau de rotation palatin. •Lambeau de glissement gingivo palatin •Lambeau composite linguale •Boule graisseuse de Bichat (en va l’etudier par détail)
  39. 39. Lambeau de translation vestibulaire Indication : CBS de petite taille
  40. 40. Lambeau de glissement gingivo palatin Indication : CBS de petite taille et absence des 2 dents mésiales ou distales collatérales à la CBS
  41. 41. Lambeau de rotation palatin Indication : CBS de grand taille
  42. 42. Lambeau linguale Pédicule postérieur Pédicule antérieur
  43. 43. Boule graisseuse de Bichat
  44. 44. Boule graisseuse de Bichat  La boule graisseuse de Bichat est une volumineuse formation graisseuse encapsulée, occupant les espaces de glissement situés entre les muscles masticateurs.  Elle entre donc en rapport avec :  - en avant, le canal de Sténon  - en dehors, les muscles peauciers  - en dedans, le muscle buccinateur et son aponévrose  - en arrière, le tendon du temporal et du ptérygoïdien médial  La boule de Bichat, masse graisseuse richement vascularisée, peut être déployée vers l’avant jusqu’{ la première prémolaire, sans risque de nécrose, même non recouverte, ni par la muqueuse palatine, ni par la muqueuse sinusienne.  Elle représente donc un matériau de comblement adapté à ce type de réparation.
  45. 45. Technique opératoire
  46. 46. A. LEVÉE DU LAMBEAU VESTIBULAIRE  les bords muqueux de la C.B.S sont avivés après élimination du bourgeon charnu cicatriciel  l’incision muqueuse circonscrit, en dedans, en avant, en arrière, la communication et se prolonge en muqueuse libre :  en mésial depuis le bord antérolatéral de la CBS.  en distal depuis son bord postero latéral délimitant ainsi un lambeau mucopériosté trapézoïdal à pédicule supérieur.
  47. 47.  La levée du lambeau mucopériosté est poussée jusqu’au pédicule sous orbitaire
  48. 48. B. TRÉPANATION OSSEUSE ANTÉRIEURE  Réalisée au niveau de la fosse canine à la fraise boule, la trépanation osseuse permet :  · de vérifier l’état du sinus  · de pratiquer une toilette intra sinusienne au besoin  · d’avoir un contrôle visuel permanent lors des opérations endo sinusiennes
  49. 49. C. ABORD ET LIBÉRATION DE LA BOULE DE BICHART  La boule de Bichat est située sous la face médiale du buccinateur.
  50. 50.  Son incision permet de la libérer et de la tracter progressivement vers l’avant, jusqu’{ ce qu'elle remplisse aisément la perte de substance osseuse et muqueuse.
  51. 51. D. TRÉPANATION OSSEUSE ET DISTALE  Réalisée en arrière de la première trépanation
  52. 52.  Elle doit permettre le passage intra-sinusien de la boule de Bichat jusqu’{ la C.B.S.  Elle doit donc être large et à bords mousses, afin de ne pas traumatiser le lambeau pédiculé.
  53. 53. E. MISE EN PLACE DE LA BOULE DE BICHAT  Réalisée en arrière de la première trépanation
  54. 54.  Son extrémité antérieure est amenée jusqu’aux bords de la C.B.S est assurée par l’intermédiaire d’un fil tracteur trans-palatin.
  55. 55.  La suture de la boule de Bichat aux bords de la C.B.S est assurée par des points séparés de fil résorbable.
  56. 56. F. DRAINAGE SINUSIEN  Son but est d’éviter la formation d’un hématome intra sinusien et de permettre le lavage-drainage postopératoire.  En fonction de l’importance des remaniements inflammatoires intra sinusiens, on peut utiliser après avoir réalisé une contre incision au niveau du méat inférieur,  · soit une sonde de Petzer,  · soit un drain d’Albertini.
  57. 57. G. SUTURE  Le volet osseux de la trépanation antérieure est remis en place, afin de minimiser les pertes de substance osseuses.
  58. 58.  Le lambeau vestibulaire est placé sans tension sur la C.B.S (souvent après dédoublement mucopériosté effectué après incision de la face interne du périoste) puis suturé à ses berges { l’aide d’un fil résorbable.
  59. 59. H. TRAITEMENT POSTOPÉRATOIRE  Le patient est mis sous traitement antibiotique pendant quinze jours.  Le lendemain de l’intervention, un lavage doux est assuré par la sonde.  A 48 heures, cette sonde est enlevée après un nouveau rinçage et une surveillance clinique sera réalisé jusqu’{ la cicatrisation.
  60. 60. Retrait de racine du sinus maxillaire  A la suite d'une manoeuvre à l'élévateur lors de l'extraction d'une 16, la racine palatine de la molaire est malencontreusement restée bloquée dans le sinus…
  61. 61. Racine palatine d'une 1ère molaire maxillaire droite qui est rentrée dans le sinus maxillaire à cause de l'utilisation incorrecte d'un élévateur.
  62. 62. Etat post extraction 24 heures après l'accident. Notez le caillot qui s'est déjà formé et obstrue le passage
  63. 63. Anesthésie au Nerf infra orbital
  64. 64. Incision au niveau du sulcus avec un bistouri lame 15 pour approcher le sinus
  65. 65. Elevation d'un lambeau complet avc un élévateur périosté laissant l'os exposé. au niveau de la face antéro externe du maxillaire
  66. 66. Ostéotomie avec une fraise boule pour atteindre le sinus maxillaire
  67. 67. Ouverture du sinus maxillaire pour visualiser la racine à l'intérieur.
  68. 68. Une fois localisée la racine est enlevé au forceps de dissection.
  69. 69. Racine retirée du sinus maxillaire.
  70. 70. Suture au fil de soie noir 3.0
  71. 71. Conclusion La CBS est l’une des complications possibles de la chirurgie buccale Par conséquent, il faut informer le patient non seulement quant au traitement consécutif mais également des complications possibles . Ces complications pourraient être prévenues ou prévues par un examen clinique et radiographique préopératoire correctement mené lors d'interventions chirurgicales à proximité du sinus maxillaire En effet, un traitement précoce et adéquat permet d'éviter d'une part la persistance de la CBS et d'autre part l'apparition de complications sinusiennes.

×