INGESTION DE CORPS ETRANGERS 
CHEZ DE L’ENFANT 
Pr. HIDA.Moustapha 
Unité de gastro-entérologie pédiatrique 
CHU Hassan II...
INTRODUCTION 
• Accident fréquent chez l’enfant. 
• La majorité éliminée spontanément sans complication. 
• La prise en ch...
EPIDEMIOLOGIE 
• Le plus souvent accidentelle chez l’enfant 
• Pic de fréquence: entre 6 mois et 3 ans (70% 
contre 30% en...
EPIDEMIOLOGIE 
• L’incidence chez l’enfant est élevée mais elle est mal 
répertoriée 
• L’ingestion du CE n’est pas toujou...
NATURE DU CE 
• Les pièces de monnaie+++ 
• les jouets ou morceaux de jouets, 
• les objets pointus ou coupants (comme les...
NATURE DU CE 
Pr HIDA 
Pr HIDA
EPIDEMIOLOGIE 
En Europe: 
• monnaie 27% 
• aiguille, objet métallique 16% 
• piles 13% 
• jouet 12% 
• arête, os (poulet)...
LOCALISATION 
• 20% des CE avalés restent coincés: 
– oropharynx, loge amygdale 
– oesophage: 60% sphincter oesophage sup ...
• blocage au niveau de estomac-duodénum: 
– si longueur > 100 mm (duodénal) 
– ou diamètre > 50 mm 
– ou épaisseur > 20 mm...
CLINIQUE 
• Les symptômes dépendent de: 
– l’âge du patient, 
– de ses antécédents médicochirurgicaux, 
– de la taille 
– ...
• L’ingestion d’un CE peut entraîner: 
– une douleur cervicale ou rétrosternale, 
– odynophagie, 
– une dysphagie aiguë ou...
DIAGNOSTIC 
• L’interrogatoire +++: plus de 50% des 
cas 
• La radiographie standard +++: 
– la localisation du CE. 
– La ...
• La plupart des CE sont radio-opaques: 
– pièce de monnaies, 
– piles, 
– aiguilles, épingles, 
– clou, 
– morceau d’os o...
Radiographie thoracique: 
pièce de monnaie dans l’oesophage cervical
• Intérêt des radiographies standard bi-plan surtout s’il y a 
un doute entre inhalation et ingestion. 
– une pièce, ronde...
COMPLICATIONS 
Oropharynx abcédation, gêne respiratoire 
OEsophage: +++ Pseudodiverticule, 
Ulcérations, sténose, 
perfora...
COMPLICATIONS 
Piles Brûlures 
perforation 
fistule 
Objets tranchants perforation passe de 
1% à plus de15 à 
35% des cas...
INDICATION D’INTERVENTION 
• 80 à 90% des CE de l’oesophage seront 
éliminés dans les selles 
• 10% vont nécessiter un act...
EXTRACTION ENDOSCOPIQUE 
• Quand? 
• Comment?
QUAND? 
• Pour les CE intra-oesophagiens, 
il est 
nécessaire de retirer par 
voie endoscopique en 
urgence : 
- tout CE m...
QUAND? 
CE intra-oesophagien 
- S’il s’agit d’un CE 
traumatisant, quelle 
que soit sa position 
oesophagienne
QUAND? 
CE intra-oesophagien 
- les objets longs de plus de 6cm (stylo par 
exemple) 
- les piles bloquées 
- manifestatio...
QUAND? 
CE intra-oesophagien 
• Si le CE oesophagien est mousse et de petite 
taille et de ce fait ne peut être extrait fa...
QUAND? 
• Les CE intragastriques sont extraits en 
urgence : 
- s’ils sont de grande taille: 
diamètre supérieur à 20 mm,...
QUAND? 
CE intragastriques 
Cas particulier d’ingestion de piles bouton: 
 brûlures électriques 
 brûlures liées à la li...
QUAND? 
CE intragastriques 
• Les piles intragastriques: doivent être extraites si: 
– elles sont symptomatiques 
– elles ...
QUAND? 
CE intragastriques 
• Les autres CE intragastriques non traumatisants de 
petite taille, non caustiques ou non tox...
QUAND? 
CE ayant passé le pylore 
• Les objets non traumatisants, non toxiques 
– Surveillance clinique 
• Les objets poin...
COMMENT? 
• Avant toute tentative de mobilisation, il faut s’assurer : 
– de la liberté des V.A.S 
– de l’absence d’attein...
COMMENT? 
• Des pinces de type «dents de 
rat» ou «crocodiles» 
• des anses à polypectomie 
avec ou sans panier 
• des ext...
COMMENT? 
• À jeun 
• Sédation / Anesthésiste 
• Monitorage 
• Conditions de sécurité
Pr HIDA Pr HIDA 
Extraction d’un jouet en caoutchouc
36 
Extraction d’un noyau d’olive 
Pr HIDA 
Pr HIDA
Surveillance 
Hospitalisation À jeun Contrôle 
radiologique 
CE oesophagiens Oui Oui < 24 h 
Hepato-Gastro 2001; 8:179-87 ...
Prévention, Information 
• Une éducation et une information sur les 
dangers et risque d’ingestion de CE chez 
l’enfant, t...
39 
Si échec de la prévention 
• ASTREINTES OPERATIONNELLES D’ENDOSCOPIES 
DIGESTIVES PEDIATRIQUES DE FES CHU: 
• Pr HIDA ...
40 
Quelques images
Pr HIDA 
Pr HIDA
Pr HIDA 
Pr HIDA
CONCLUSION 
• L’ingestion de CE: fréquente. 
• La prise en charge nécessite un bon sens clinique 
– Stratégie d’extraction...
Les corps étrangers digestifs APF 2014
Les corps étrangers digestifs APF 2014
Les corps étrangers digestifs APF 2014
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les corps étrangers digestifs APF 2014

1 193 vues

Publié le

Conférence

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 193
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les corps étrangers digestifs APF 2014

  1. 1. INGESTION DE CORPS ETRANGERS CHEZ DE L’ENFANT Pr. HIDA.Moustapha Unité de gastro-entérologie pédiatrique CHU Hassan II, Fès
  2. 2. INTRODUCTION • Accident fréquent chez l’enfant. • La majorité éliminée spontanément sans complication. • La prise en charge des CE digestifs dépend de: – la nature de l’objet ingéré – sa localisation – L’âge de l’enfant – ses antécédents médicaux • Les CE incarcérés dans l’oesophage doivent être retirés en raison du risque de complications secondaires • L’extraction endoscopique: technique de référence.
  3. 3. EPIDEMIOLOGIE • Le plus souvent accidentelle chez l’enfant • Pic de fréquence: entre 6 mois et 3 ans (70% contre 30% entre 3 et 12 ans) • Plus fréquente chez le garçon (60%) • Le taux de récidive est assez fréquent. (10%) • Terrain d’handicap mental
  4. 4. EPIDEMIOLOGIE • L’incidence chez l’enfant est élevée mais elle est mal répertoriée • L’ingestion du CE n’est pas toujours observée par l’entourage • près de 40 % des CE ingérés ne sont pas diagnostiqués. • Aux Etats-Unis: – Sur une série de 852 adultes et 2 600 enfants, 0 et 1 décès – En 2000 : 107 000 cas d’ingestion de CE EISEN GM, Guideline for the management of ingested foreign bodies. Gastrointest Endosc 2002; 55 : 802-806
  5. 5. NATURE DU CE • Les pièces de monnaie+++ • les jouets ou morceaux de jouets, • les objets pointus ou coupants (comme les épingles, les clous ou les lames de rasoir), • les piles • les CE alimentaires survenant fréquemment sur des sténoses oesophagiennes • plus rarement : les bézoards et les CE parasitaires L. Michaud, Archives de pédiatrie, 2009, 16;54-61
  6. 6. NATURE DU CE Pr HIDA Pr HIDA
  7. 7. EPIDEMIOLOGIE En Europe: • monnaie 27% • aiguille, objet métallique 16% • piles 13% • jouet 12% • arête, os (poulet) 12% • aliment 12% • autres 11% Radioopaques 60-90% Eur J Pediatr 2001; 160:468-72
  8. 8. LOCALISATION • 20% des CE avalés restent coincés: – oropharynx, loge amygdale – oesophage: 60% sphincter oesophage sup 10-20% empreinte aortique 20% sphincter oesophage inf sténose • > 95% des CE qui ont passé l’oesophage sont éliminés sans problème • Plus rarement coincé: dans l’estomac ou pylore la valvule iléocæcale l’appendice ou de l’anus Surgery 1996, 100: 512-9
  9. 9. • blocage au niveau de estomac-duodénum: – si longueur > 100 mm (duodénal) – ou diamètre > 50 mm – ou épaisseur > 20 mm (pylore) • si passe l’estomac: transit 3 à 6 j (mais CE pas retrouvé dans selles > 60%)
  10. 10. CLINIQUE • Les symptômes dépendent de: – l’âge du patient, – de ses antécédents médicochirurgicaux, – de la taille – de la localisation du CE – la survenue d’une complication secondaire à l’ingestion
  11. 11. • L’ingestion d’un CE peut entraîner: – une douleur cervicale ou rétrosternale, – odynophagie, – une dysphagie aiguë ou un refus alimentaire, peut persister même après migration de CE – une hypersialorrhée ou des déglutitions incessantes, – des vomissements, – une toux ou une détresse respiratoire. – Peut rester asymptomatique
  12. 12. DIAGNOSTIC • L’interrogatoire +++: plus de 50% des cas • La radiographie standard +++: – la localisation du CE. – La détermination de sa nature et de sa taille – Recherche de complications – Ne doit pas retarder un acte urgent
  13. 13. • La plupart des CE sont radio-opaques: – pièce de monnaies, – piles, – aiguilles, épingles, – clou, – morceau d’os ou arêtes. • Les corps étrangers radio-transparents: – alimentaires – les morceaux de plastique – parfois de verre.
  14. 14. Radiographie thoracique: pièce de monnaie dans l’oesophage cervical
  15. 15. • Intérêt des radiographies standard bi-plan surtout s’il y a un doute entre inhalation et ingestion. – une pièce, ronde de face et linéaire de profil: au niveau de l’oesophage – linéaire de face ou ronde de profil: inhalation en raison de l’orientation des cordes vocales. • La tomodensitométrie 3D peut être utile: sensibilité de 100%, spécificité de 94%, VPP de 97% • Une opacification barytée ne doit être réalisée qu’avec une extrême prudence.
  16. 16. COMPLICATIONS Oropharynx abcédation, gêne respiratoire OEsophage: +++ Pseudodiverticule, Ulcérations, sténose, perforation, pneumothorax, médiastinite Estomac perforation (acéré, caustique), péritonite, gastrite, hématémèse En fonction de la localisation
  17. 17. COMPLICATIONS Piles Brûlures perforation fistule Objets tranchants perforation passe de 1% à plus de15 à 35% des cas. Aimants (2ou 1 aimant et 1cops métallique) Occlusion Péritonite, ischémie sur volvulus intest En fonction de la nature du CE
  18. 18. INDICATION D’INTERVENTION • 80 à 90% des CE de l’oesophage seront éliminés dans les selles • 10% vont nécessiter un acte endoscopique • 1% : intervention chirurgicale
  19. 19. EXTRACTION ENDOSCOPIQUE • Quand? • Comment?
  20. 20. QUAND? • Pour les CE intra-oesophagiens, il est nécessaire de retirer par voie endoscopique en urgence : - tout CE même non traumatisant « mousse » bloqué dans le tiers supérieur ou le tiers moyen de l’oesophage
  21. 21. QUAND? CE intra-oesophagien - S’il s’agit d’un CE traumatisant, quelle que soit sa position oesophagienne
  22. 22. QUAND? CE intra-oesophagien - les objets longs de plus de 6cm (stylo par exemple) - les piles bloquées - manifestations faisant craindre une complication aiguë (douleur thoracique, hématémèse, hyperthermie).
  23. 23. QUAND? CE intra-oesophagien • Si le CE oesophagien est mousse et de petite taille et de ce fait ne peut être extrait facilement: poussé dans l’estomac. • Si le CE est localisé au niveau du tiers inférieur de l’oesophage, qu’il est non traumatisant et que l’enfant est totalement asymptomatique: une surveillance clinique et radiologique est proposée en milieu hospitalier pour une durée maximale de 12 h L. Michaud, Archives de pédiatrie, 2009, 16;54-61
  24. 24. QUAND? • Les CE intragastriques sont extraits en urgence : - s’ils sont de grande taille: diamètre supérieur à 20 mm, longueur supérieure à 3 cm avant 1 an longueur supérieure à 5 cm après 1 an - s’ils sont toxiques, caustiques ou potentiellement traumatisants (aiguille, épingle, clou, lame de rasoir)
  25. 25. QUAND? CE intragastriques Cas particulier d’ingestion de piles bouton:  brûlures électriques  brûlures liées à la libération de substances potentiellement caustiques (soude, potasse, sels de métaux lourds, chlorure d’ammonium) ;  lésions de nécrose par compression  effets toxiques exceptionnels dus à l’absorption de substances contenues dans les piles L. Michaud,
  26. 26. QUAND? CE intragastriques • Les piles intragastriques: doivent être extraites si: – elles sont symptomatiques – elles restent en position intragastrique plus de 24 h. • Une endoscopie oesogastrique est nécessaire en cas d’extraction de la pile pour rechercher des lésions d’ulcération qui y sont secondaires.
  27. 27. QUAND? CE intragastriques • Les autres CE intragastriques non traumatisants de petite taille, non caustiques ou non toxiques (pièce de monnaie, bille. . .) et asymptomatiques ne sont enlevés qu’en cas de persistance dans l’estomac 3 à 4 semaines après leur ingestion. • Un régime riche en fibres peut être proposé. • L’ASP est effectué pour voir la progression intestinal du CE si celui-ci n’a pas été observé dans les selles.
  28. 28. QUAND? CE ayant passé le pylore • Les objets non traumatisants, non toxiques – Surveillance clinique • Les objets pointus ou coupants – une surveillance hospitalière clinique et radiologique sera nécessaire. – une ablation chirurgicale sera envisagée si: - stagnation plus de 3 jours dans un même lieu - ou si aggravation du tableau clinique.
  29. 29. COMMENT? • Avant toute tentative de mobilisation, il faut s’assurer : – de la liberté des V.A.S – de l’absence d’atteinte muqueuse • L’extraction du corps étranger s’effectue sous sédation ou anesthésie générale avec au mieux, intubation • Par: – laryngoscopie au-dessus du muscle crico-pharyngien – par voie endoscopique en dessous de cette limite • Elle est possible dans 99% des cas.
  30. 30. COMMENT? • Des pinces de type «dents de rat» ou «crocodiles» • des anses à polypectomie avec ou sans panier • des extracteurs de polypes ou des paniers de type Dormia. • L’utilisation d’accessoires (cape de protection, overtube) peut faciliter l’extraction des CE coupants ou pointus sans léser l’oesophage.
  31. 31. COMMENT? • À jeun • Sédation / Anesthésiste • Monitorage • Conditions de sécurité
  32. 32. Pr HIDA Pr HIDA Extraction d’un jouet en caoutchouc
  33. 33. 36 Extraction d’un noyau d’olive Pr HIDA Pr HIDA
  34. 34. Surveillance Hospitalisation À jeun Contrôle radiologique CE oesophagiens Oui Oui < 24 h Hepato-Gastro 2001; 8:179-87 CE gastriques ou intestinaux Acérés Pile (Intestinaux) Oui Oui Quotidienne Autres Non Non Hebdomadaire
  35. 35. Prévention, Information • Une éducation et une information sur les dangers et risque d’ingestion de CE chez l’enfant, tout particulièrement sur les piles boutons et les CE pointus ou tranchants seraient utiles. 38
  36. 36. 39 Si échec de la prévention • ASTREINTES OPERATIONNELLES D’ENDOSCOPIES DIGESTIVES PEDIATRIQUES DE FES CHU: • Pr HIDA M. • Dr. IDRISSI M. • 06 58 55 01 75
  37. 37. 40 Quelques images
  38. 38. Pr HIDA Pr HIDA
  39. 39. Pr HIDA Pr HIDA
  40. 40. CONCLUSION • L’ingestion de CE: fréquente. • La prise en charge nécessite un bon sens clinique – Stratégie d’extraction – Choix des moyens (fonction du CE) • Intérêt de la prévention: – sensibilisation du grand public. – éducation et une information des parents sur les dangers et les risques d’ingestion de CE chez l’enfant

×