SOCIALBAND
Présente
LES SALLES DE MUSIQUES ACTUELLES
ET LES RESEAUX SOCIAUX
En 2013
La France compte de nombreuses salles ...
Préambule
Pour cette étude, nous avons fait le choix de prendre en considération les 100 plus
grandes salles de musiques a...
***Top des salles par nombre de fans sur Facebook
Moyenne des 100 salles : 7 810 fans (+ 2 333 par rapport à 2012)
Médiane...
***Top des salles : rapport entre le nombre de fans et la fréquentation maximale
annuelle
Moyenne des 100 salles : 25,88 %...
***Top des salles par nombre de followers sur Twitter
Moyenne des salles présentes sur Twitter : 2 064 (+ 782 par rapport ...
***Top des salles : rapport entre le nombre de followers et la fréquentation
maximale annuelle
Moyenne des salles : 4,89 %...
***Les plus fortes variations en nombre de tweets
Variation moyenne par rapport à 2012 : + 369 tweets / Médiane : + 280
Ev...
***Top des salles par nombre d’amis sur Myspace
Moyenne des salles présentes sur Myspace : 3 259 amis (- 290 par rapport à...
Le partage sur les chaînes vidéo
46 % des salles ont une chaîne vidéo spécifique (soit 12 points de plus qu’en 2012) :
Le ...
Les blogs
13 % des salles ont un blog en plus de leur site vitrine (soit 6 points de plus qu’en
2012) :
Les applications m...
Conclusion
Facebook est le réseau social le plus utilisé par l’ensemble des salles et celui sur
lequel les communautés son...
Pour compléter le site vitrine, certains lieux utilisent un blog pour diffuser de
l’information et communiquer. En multipl...
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cette ét...
ANNEXE
Répartition des salles par régions
Ile-de-France 17 Nord-Pas-de-Calais 4
Bretagne 9 Bourgogne 4
Rhône-Alpes 8 Alsace 3
Pay...
Fréquentation annuelle maximale des 100 salles
En partant du nombre de concerts organisés chaque année et en prenant comme...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les salles de musiques actuelles et les réseaux sociaux en 2013

163 vues

Publié le

Analyse détaillée de l'étude de SocialBand sur la présence des salles de musiques actuelles sur les réseaux sociaux en 2013

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
163
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les salles de musiques actuelles et les réseaux sociaux en 2013

  1. 1. SOCIALBAND Présente LES SALLES DE MUSIQUES ACTUELLES ET LES RESEAUX SOCIAUX En 2013 La France compte de nombreuses salles de concerts qui participent à l’abondante proposition culturelle. Avoir un lieu dédié aux musiques actuelles est devenu important pour les collectivités afin de séduire les jeunes. Les nombreuses manifestations qui y sont organisées attirent plusieurs millions de spectateurs chaque année. Mais comment les salles de musiques actuelles s’y prennent-elles pour communiquer avec leur public sur internet ? Quelles plateformes sont privilégiées? Et quelles sont les plus suivies? Chiffres clés : 100 % des salles ont un compte Facebook 87 % des salles ont un compte Twitter 61 % des salles ont un compte Myspace 20 % des salles ont un compte Google +
  2. 2. Préambule Pour cette étude, nous avons fait le choix de prendre en considération les 100 plus grandes salles de musiques actuelles (labélisées ou non) sélectionnées en fonction de leur fréquentation et du nombre de concerts organisés à l’année. Ont été prises en compte uniquement les salles qui ont une programmation propre et non celles qui louent leur lieu à des producteurs extérieurs. Les espaces dédiés aux musiques actuelles considérés dans notre étude couvrent l’ensemble du territoire français. Chaque région en compte une au minimum. La plus représentée est l’Ile-de-France avec 17 salles dont 8 situées à Paris. En partant du nombre de concerts organisés chaque année et en prenant comme référence la jauge maximale de chacune des salles, nous avons déterminé une fréquentation annuelle maximale. Ces chiffres sont loin de refléter la réalité, mais il nous semblait plus juste de partir sur une estimation haute et équitable pour tous. Cela signifierait que tous les concerts se jouent dans les grandes salles à guichet fermé. Ce qui est loin d’être le cas bien évidemment. La fréquentation annuelle maximale la plus faible est de 5 000 personnes, alors que la plus importante frôle les 300 000 personnes ! L’ensemble des salles étudiées peuvent attirer en moyenne 43 789 spectateurs maximum par an. La jauge la plus petite peut contenir 220 personnes, alors que la plus grande peut accueillir jusqu’à 1 945 spectateurs. La jauge moyenne des cent salles choisies pour cette étude est de 651 places. Les salles qui organisent le moins d’événements proposent une quinzaine de concerts par an, quand les plus actives proposent jusqu’à 300 manifestations sur douze mois. Environ 62 concerts sont organisés par an en moyenne dans l’ensemble des lieux étudiés. Vous trouverez plus de détails concernant la répartition géographique des salles, leur fréquentation, leur jauge et le nombre de concerts organisés en annexe. Dans cette étude, nous nous intéressons à la présence et à l’affluence de ces salles sur l’ensemble des réseaux sociaux, ainsi qu’à l’évolution par rapport à 2012. Nous avons fait le choix de ne pas aborder le sujet sensible de l’engagement sur Facebook (qui comprend les interactions et les partages) car il est très difficile d’obtenir des chiffres fiables sur toute une année. De plus, il devient de moins en moins significatif car le taux diminue considérablement de jour en jour. Selon une étude d’Ogilvy, de 12% en octobre 2013, la portée des publications serait passée à 6% en février 2014 ! Ce qui signifie que de moins en moins de fans voient passer l’actualité des pages qu’ils aiment. Facebook aurait revu son algorithme pour inciter les professionnels, mais aussi les particuliers, à payer pour augmenter la visibilité de leurs posts.
  3. 3. ***Top des salles par nombre de fans sur Facebook Moyenne des 100 salles : 7 810 fans (+ 2 333 par rapport à 2012) Médiane : 5 812 fans Total des 100 salles * : 781 011 Salles Fans Facebook Variation de fans Evolution 2012/2013 1 Le Bikini 42 846 + 7 786 + 22,21 % 2 Point Ephémère 36 750 + 11 584 + 46,03 % 3 Glaz'Art 34 214 + 11 770 + 52,44 % 4 Nouveau Casino 22 536 + 6 527 + 40,77 % 5 Le Divan du monde 21 342 + 6 414 + 42,97 % 6 La Coopérative de Mai 20 912 + 3 025 + 16,91 % 7 La Flèche d'Or 20 566 + 3 811 + 22,75 % 8 La Laiterie 19 028 + 5 563 + 41,31 % 9 Ninkasi Kao 17 219 + 6 368 + 58,69 % 10 Paloma 17 188 + 11 608 + 208,03 % Près d’un quart des lieux dépasse les 10 000 fans. La salle la plus suivie compte 42 846 fans quand la moins suivie en dénombre 881. On remarque que celles qui rassemblent les plus grandes communautés se trouvent à Paris ou dans des grandes villes et que ce sont celles qui organisent le plus d’événements. Le nombre moyen de fans de l’ensemble des cent salles étudiées est de 7 810. Alors que la médiane, qui sépare l’échantillon en deux parts égales, est de 5 812 fans Au total, elles rassemblent plus de 781 000 fans. ***Les plus fortes variations en nombre de fans sur Facebook Variation moyenne par rapport à 2012 : + 2 444 fans / Médiane : + 1 316,5 Evolution moyenne par rapport à 2012 : + 124,81 % / Médiane : + 36,01 % Salles Variation de fans Fans Facebook Evolution 2012/2013 1 Glaz'Art + 11 770 34 214 + 52,44 % 2 Paloma + 11 608 17 188 + 208,03 % 3 Point Ephémère + 11 584 36 750 + 46,03 % 4 Le Bikini + 7 786 42 846 + 22,21 % 5 Le Noumatrouff + 7 423 8 922 + 495,20 % 6 Le Krakatoa + 7 303 8 181 + 831,78 % 7 Run Ar Puns + 6 965 7 153 + 3 704,79 % 8 Nouveau Casino + 6 527 22 536 + 40,77 % 9 Le Divan du monde + 6 414 21 342 + 42,97 % 10 Ninkasi Kao + 6 368 17 219 + 58,69 % Trois salles ont réussi à attirer plus de 10 000 fans sur l’année écoulée, la moyenne étant de 2 444. On remarque une évolution assez régulière avec parfois des pics impressionnants. On peut imaginer qu’une ou plusieurs campagnes sponsorisées ont été mises en place à ces moments-là sur le réseau pour gagner des fans. En pourcentage, les progressions sont impressionnantes pour certaines salles. Dix- huit d’entre-elles ont, au minimum, doublé leur nombre de fans sur Facebook. Il n’est pas surprenant de constater que les salles qui ont le plus progressé, sont celles qui avaient un petit nombre de fans en 2013.
  4. 4. ***Top des salles : rapport entre le nombre de fans et la fréquentation maximale annuelle Moyenne des 100 salles : 25,88 % Médiane : 18,575 % Salles Ratio Fans / Fréq. an. max Fréquentation annuelle max Fans Facebook 1 La Cigale 99,62 % 5 000 4 981 2 Le Coatelan 95,24 % 5 250 5 000 3 Diff'Art 90,01 % 6 750 6 076 4 Run Ar Puns 89,41 % 8 000 7 153 5 La Cave aux Poètes 79,73 % 7 700 6 139 6 Point Ephémère 68,06 % 54 000 36 750 7 La Lune des Pirates 59,33 % 15 000 8 900 8 Le Clacson 56,88 % 9 860 5 608 9 Le Marché Gare 56,86 % 13 500 7 676 10 Fuzz’Yon 55,08 % 12 000 6 609 Les salles des grandes villes ont un potentiel de spectateurs plus important et ont donc logiquement plus de fans sur leur page Facebook. Il est donc important de tout mettre à plat pour un classement plus équitable, en comparant le nombre de fans à la fréquentation maximale des salles, par exemple. Ce ratio permet ainsi de repérer les salles les plus actives sur Facebook. Une seule a quasiment autant de fans que de public à l’année. Une douzaine dépasse les 50%. Quant aux moins suivies, elles ont attiré un peu plus de 3 % de leur fréquentation annuelle maximale. La moyenne était de 25,88 % en 2013 et la médiane de 18,575 %.
  5. 5. ***Top des salles par nombre de followers sur Twitter Moyenne des salles présentes sur Twitter : 2 064 (+ 782 par rapport à 2012) Médiane : 559 followers Total des salles présentes sur Twitter : 179 587 Salles Followers Variation de followers Evolution 2012/2013 1 Point Ephémère 19 341 + 7 327 + 60,99 % 2 La Maroquinerie 14 464 + 5 236 + 56,74 % 3 La Flèche d'Or 12 711 + 4 347 + 51,97 % 4 Nouveau Casino 9 884 + 4 134 + 71,90 % 5 Glaz'Art 8 521 + 3 202 + 60,20 % 6 Le Bikini 6 256 + 1 913 + 44,05 % 7 Stereolux 5 683 + 2 756 + 94,16 % 8 Le Trabendo 4 937 + 2 737 + 124,41 % 9 L’UBU 4 579 + 2 299 + 100,83 % 10 La Coopérative de Mai 4 576 + 1 328 + 40,89 % Treize salles ont fait le choix de ne pas être présentes sur le réseau (soit 3 de moins qu’en 2012). Parmi celles qui ont créé un compte, trois dépassent les 10 000 followers, contre une seule en 2012. Parmi le Top 10, six sont situées à Paris, les autres étant dans de grandes agglomérations. Comme pour Facebook, il y a donc un lien étroit avec la dynamique du lieu. La moitié des salles présentes sur Twitter ont plus de 559 suiveurs, alors que le nombre moyen est de 2 064. Le nombre cumulé de suiveurs atteint les 179 587 au total. ***Les plus fortes variations en nombre de followers sur Twitter Variation moyenne par rapport à 2012 : + 851 followers / Médiane : + 397 Evolution moyenne par rapport à 2012 : + 136,23 % / Médiane : + 72,12 % Salles Variation de followers Followers Evolution 2012/2013 1 Point Ephémère + 7 327 19 341 + 60,99 % 2 La Maroquinerie + 5 236 14 464 + 56,74 % 3 La Flèche d'Or + 4 347 12 711 + 51,97 % 4 Nouveau Casino + 4 134 9 884 + 71,90 % 5 Glaz'Art + 3 202 8 521 + 60,20 % 6 Stereolux + 2 756 5 683 + 94,16 % 7 Le Trabendo + 2 737 4 937 + 124,41 % 8 L’UBU + 2 299 4 579 + 100,83 % 9 Le Bikini + 1 913 6 256 + 44,05 % 10 Le Divan du Monde + 1 666 3 386 + 96,86 % A deux exceptions près, les plus fortes variations correspondent aux salles les plus suivies. Preuve que ces lieux sont les plus dynamiques sur le réseau. Deux salles ont réussi à attirer plus de 5 000 followers sur l’année écoulée. La variation moyenne est de 851 suiveurs. En pourcentage, les progressions sont importantes pour les salles qui étaient peu présentes sur le réseau en 2012. Soixante-six d’entre-elles ont, au minimum, doublé leur nombre de followers en 2013.
  6. 6. ***Top des salles : rapport entre le nombre de followers et la fréquentation maximale annuelle Moyenne des salles : 4,89 % Médiane : 3,17 % Salles Ratio Followers / Fréq. an. max Followers Fréquentation max 1 Point Ephémère 35,82 % 19 341 54 000 3 L’Antipode 20,90 % 4 179 20 000 2 La Flèche d'Or 20,34 % 12 711 62 500 4 La Cave aux Poètes 18,09 % 1 393 7 700 5 Le Trabendo 14,52 % 4 937 34 000 6 La Maroquinerie 14,46 % 14 464 100 000 7 L’Ubu 13,11 % 4 579 34 930 8 Glaz'Art 12,91 % 8 521 66 000 9 Le Grand Mix 10,74 % 4 446 41 400 10 Le Marché Gare 10,46 % 1 412 13 500 Pour lisser le classement du nombre de followers, il est plus conforme de les comparer à la fréquentation maximale de chaque salle. Ce ratio permet ainsi de repérer les salles les plus actives sur Twitter. Le Point Ephémère avec une petite jauge et une fréquentation hétérogène arrive encore en tête avec 35,82 % de spectateurs suiveurs. Dix salles sont suivies par au moins 10 % de leur fréquentation annuelle maximale. La moyenne est de 4,89 % et la médiane légèrement inférieure à 3,17 %. ***Top des salles par nombre de tweets Moyenne des salles présentes sur Twitter : 895 tweets (+ 340 par rapport à 2012) Médiane : 676 tweets Total des salles présentes sur Twitter : 77 929 Salles Tweets Variation Evolution 2012/2013 1 La Sirène 5 140 + 2 209 + 75,37 % 2 La Clef 4 272 + 1 780 + 71,43 % 3 Le Chabada 3 090 + 1 376 + 80,28 % 4 Point Ephémère 2 983 + 1 574 + 111,71 % 5 Ninkasi Kao 2 840 + 344 + 13,78 % 6 La Rodia 2 438 + 852 + 53,72 % 7 La Flèche d'Or 2 415 + 383 + 18,85 % 8 Glaz'Art 2 326 + 736 + 46,29 % 9 Nouveau Casino 1 934 + 782 + 67,88 % 10 Rock School Barbey 1 903 + 570 + 42,76 % La salle la plus active a tweeté plus de 5000 fois depuis la création du compte. Le nombre moyen de tweets des salles présentes sur Twitter dépasse les 895, alors que la médiane est de 676. Douze ont posté moins de 100 tweets alors que la moyenne est de 895. Au total, 77 929 tweets ont été postés. On constate qu’en moyenne, les salles présentes sur Twitter ont 2,3 followers pour un tweet et que 23% ont plus de tweets que de followers.
  7. 7. ***Les plus fortes variations en nombre de tweets Variation moyenne par rapport à 2012 : + 369 tweets / Médiane : + 280 Evolution moyenne par rapport à 2012 : + 142,33 % / Médiane : + 57,35 % Salles Variation Tweets Evolution 2012/2013 1 La Sirène + 2 209 5 140 + 75,37 % 2 La Clef + 1 780 4 272 + 71,43 % 3 Point Ephémère + 1 574 2 983 + 111,71 % 4 Le Chabada + 1 376 3 090 + 80,28 % 5 Fuzz’Yon + 1 038 2 840 + 166,08 % 6 L’UBU + 948 2 415 + 142,34 % 7 La Rodia + 852 2 438 + 53,72 % 8 Le VIP + 795 1 903 + 53,72 % 9 Le Nouveau Casino + 782 1 934 + 67,88 % 10 Glaz'Art + 736 2 326 + 46,29 % La salle la plus active en 2013 a tweeté plus de 6 fois par jours en moyenne. Six ont posté aucun tweets, seize ont très peu tweeté (moins de 2 fois par semaine) alors que la moyenne est à un post par jour. Au total, 30 995 tweets ont été postés par les salles en 2013. Parmi les plus fortes progressions en pourcentage, on trouve des salles qui avaient très peu d’activité sur Twitter avant 2013 et qui ont depuis développé leur présence sur le réseau. Vingt-cinq lieux ont plus que doublé leur nombre de tweets. La progression moyenne dépasse les 60% sur l’ensemble des salles présentes sur Twitter.
  8. 8. ***Top des salles par nombre d’amis sur Myspace Moyenne des salles présentes sur Myspace : 3 259 amis (- 290 par rapport à 2012) Médiane : 2 589 amis Total des salles présentes sur Myspace : 198 838 Variation moyenne d’amis entre 2012 et 2013 : - 713 / Médiane : - 47 Evolution moyenne en % par rapport à 2012 : - 21,89 % / Médiane : - 1,24 % Salles Amis Myspace Variation Evolution 2012/2013 1 La Flèche d’Or 32 453 - 365 - 1,11 % 2 Glaz'Art 13 268 - 131 - 0,98 % 3 Le Cabaret Aléatoire 7 797 + 929 + 13,53 % 4 La Maroquinerie 7 083 - 82 - 1,14 % 5 Le Marché Gare 6 892 - 75 - 1,08 % 6 L’EMB 6 612 - 76 - 1,14 % 7 Le Krakatoa 5 192 - 57 - 1,09 % 8 Le Plan 5 179 - 66 - 1,26 % 9 Le Point Ephémère 5 145 - 72 - 1,38 % 10 Le Nouveau Casino 4 507 - 64 - 1,40 % 61% des salles sont encore présentes sur Myspace (soit huit de moins qu’en 2012). Toutefois, la majorité des pages sont laissées à l’abandon. Le nombre moyen d’amis des salles présentes sur le réseau social musical a diminué en 2013 pour atteindre les 3 259. La moitié d’entre-elles ont moins de 2 589 amis. Le classement reste quasiment inchangé par rapport à l’année précédente, car l’évolution moyenne est très faible. Seules deux salles ont gagné de nouveaux amis en 2013, toutes les autres en ont perdu. Cela s’explique essentiellement par la suppression de certains comptes. Au total, les salles encore présentes sur Myspace cumulent 198 838 amis (soit 46 093 amis de moins qu’en 2012). ***Top des salles par nombre d’abonnés sur Google + Moyenne des salles présentes sur Google + : 39 Médiane : 20,50 abonnés Total des salles présentes sur Google + : 785 Salles Abonnés Google + 1 La Vapeur 256 2 Paloma 119 3 Glaz'Art 61 4 Ninkasi Kao 50 5 La Carène 44 6 La Sirène 42 7 L’Astrolabe 33 8 L’Epicerie Moderne 29 9 La Poudrière 23 10 Le 106 22 Google + commence tout doucement à être utilisé par les professionnels de la musique. Une seule salle avait une page sur le réseau en 2012, contre 20 aujourd’hui. Les chiffres sont encore dérisoires, comparés aux autres réseaux. La salle la plus suivie compte seulement 256 abonnés et en moyenne cela ne dépasse pas les 40 ! Au total, les salles présentes sur Google + cumulent 785 abonnés.
  9. 9. Le partage sur les chaînes vidéo 46 % des salles ont une chaîne vidéo spécifique (soit 12 points de plus qu’en 2012) : Le partage d’images 18 % des salles ont un compte sur un site de partage d’images (soit 7 points de plus qu’en 2012) :
  10. 10. Les blogs 13 % des salles ont un blog en plus de leur site vitrine (soit 6 points de plus qu’en 2012) : Les applications mobiles 10 % des salles ont une application mobile (Iphone et/ou Android), soit 3 de plus qu’en 2012.
  11. 11. Conclusion Facebook est le réseau social le plus utilisé par l’ensemble des salles et celui sur lequel les communautés sont les plus grandes, mais l’évolution à la baisse des interactions (et du taux d’engagement) nous interroge quant à l’avenir des pages sur le réseau. Les actualités pourront-elles rester visibles gratuitement ? Toujours est-il qu’aujourd’hui, seule une infime partie des fans voient passer les posts. Son principal concurrent, Twitter, ne censure pas encore les messages et connaît les plus fortes évolutions ces derniers mois, même s’il est encore beaucoup moins démocratisé. Myspace, en revanche, est relativement délaissé. Rares sont les salles qui animent encore leur page sur la plateforme. Pire encore, de plus en plus de comptes sont résiliés. Google+ est encore très peu utilisé par les professionnels de la musique, mais grâce à son rattachement à Gmail et à Youtube, notamment, le réseau voit le nombre de comptes augmenter. Reste à convaincre de son utilité pour inciter les internautes à davantage l’utiliser. Son intérêt réside surtout dans le référencement puisque les publications sont privilégiées dans le plus important des moteurs de recherche. Mais, au-delà du choix des canaux, pourquoi certains salles sont-elles plus suivies que d’autres sur les réseaux sociaux ? La situation géographique est déterminante. Les salles parisiennes attirent forcément une clientèle plus large et sont naturellement plus suivies sur les réseaux sociaux. A l’inverse, les salles des petites villes attirent un public plus homogène et fidèle. La jauge et le nombre de concerts organisés sont aussi très importants. On peut ainsi en déduire la fréquentation annuelle. Plus une salle attire de spectateurs, plus elle a de chance d’être suivie, bien évidemment. Et plus elle est suivie plus elle a de chance d’augmenter sa fréquentation. L’ancienneté des salles étudiées est également prépondérante. Leur présence plus ou moins récente sur les réseaux sociaux a forcément des incidences car développer une communauté prend du temps et la communication est souvent différente pour un nouveau lieu. Toutefois, certaines salles arrivent à recruter de très nombreux suiveurs sur une année, soit en faisant le buzz, soit en passant par des campagnes sponsorisées. En pratique, l’ergonomie des sites internet n’est pas à négliger. La présence plus ou moins accessible de liens et la visibilité des boutons pour liker ou follower peuvent avoir une incidence. Une mise à jour régulière de l’ensemble des supports (site internet, blog, réseaux sociaux) est primordiale. Un contenu de qualité adapté à la cible permet d’attirer de nouveaux internautes et de fidéliser une communauté. Il est important d’adopter une stratégie éditoriale créative et riche en contenu. Ceux qui privilégient des infos intéressantes et originales génèrent automatiquement plus d’engagement.
  12. 12. Pour compléter le site vitrine, certains lieux utilisent un blog pour diffuser de l’information et communiquer. En multipliant les canaux, cela bénéficie au référencement. Près de la moitié des salles utilisent un site de partage vidéo. Le partage d’images se fait également de plus en plus, que ce soit via un réseau social spécialisé ou non. Une application mobile peut aussi s’avérer très utile pour compléter sa communication digitale car de plus en plus d’internautes surfent sur des terminaux mobiles. Plus d'une visite sur 5 (20,8%) est issue de mobiles ou de tablettes selon Médiamétrie. Enfin, le dialogue avec les internautes est également essentiel. Une réactivité et une bonne communication avec le public apportent un plus au contenu des posts. La communication digitale est devenue incontournable depuis quelques années et a de plus en plus tendance à remplacer les supports physiques. Toutefois l’évolution permanente des réseaux sociaux et leur profusion engendrent parfois quelques interrogations. Comment ne pas se perdre dans la masse ? Et comment être sûr d’obtenir des retours ? Là est tout l’enjeu pour ne pas être dépassé et rester à la pointe pour toucher un maximum de personnes.
  13. 13. ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Cette étude évalue la présence et l’affluence des 100 plus grandes salles de musiques actuelles (labelisées ou non) sur les réseaux sociaux. *Liste des 100 salles prises en compte pour l’étude, en fonction de la fréquentation et du nombre de concerts à l’année : Le 106, Les 4 Ecluses, Le 6 par 4, L’Abordage, L’Aéronef , L’Ampli, L’Antipode, L’Astrolabe, L’Autre Canal, Barakason, Big Band Café, Le Bikini, Lo Bolegason, Le Brise-Glace, Bus Palladium, Le Cabaret Aléatoire, Le Café Charbon, Camji, Canal 93, La Carène, Le Cargö, Le Cargo de nuit, La Cartonnerie, La Cave à Musique, La Cave aux Poètes, Le Chabada, Le Chato'do, La Cigale à Nyons, La Citrouille, Le Clacson, La Clef, Le Coatëlan, Le Confort Moderne, La Coopérative de Mai, Les Cuizines, Des Lendemains Qui Chantent, Diff'Art, Le Divan du monde, L’Echonova, El Mediator, EMB Sannois, L’Empreinte, L’Epicerie Moderne, L’Espace Julien, L’Excelsior, Le Fil, File 7, La Flèche d'Or, Le Florida, Le Forum, La Fourmi, Fuzz’Yon, La Gespe, Glaz'Art, Le Grand Mix, Le Grillen, Le Krakatoa, La Laiterie, La Luciole, La Lune des Pirates, Le Manège, Le Marché Gare, La Maroquinerie, MJC Picaud - La Tangente, Le Moloco, Le Moulin, Le Moulin de Brainans, La Nef, Ninkasi Kao, Le Normandy, Le Noumatrouff, Le Nouveau Casino, La Nouvelle Vague, L’oasis, L’Orange Bleue, L’Ouvre-Boîte, Paloma, Les Passagers du Zinc, Le Plan, Point Ephémère, La Poudrière, Le Rack'Am, Le Rio Grande, Rock School Barbey, Le Rockstore, La Rodia, Run Ar Puñs, Le Sans Réserve, Le Silex, La Sirène, Stereolux, La Tannerie, Le Tétris, Le Trabendo, Les Trinitaires, L’Ubu, La Vapeur, Victoire 2, Le Vip, West Rock Les chiffres de cette étude ont été relevés mi-février 2014 Sources : FEDELIMA, INSEE, Sites et réseaux sociaux des salles Etude réalisée en février 2014 par Anthony Moisson pour SocialBand Communication Digitale et Conseil en Stratégie Web pour les professionnels de la musique Contact : contact@socialband.fr www.socialband.fr facebook.com/socialband.fr Twitter.com/socialband2
  14. 14. ANNEXE
  15. 15. Répartition des salles par régions Ile-de-France 17 Nord-Pas-de-Calais 4 Bretagne 9 Bourgogne 4 Rhône-Alpes 8 Alsace 3 Pays-de-la-Loire 8 Haute-Normandie 3 Poitou-Charentes 6 Centre 2 Provence-Alpes-Côte d'Azur 6 Champagne-Ardenne 2 Aquitaine 5 Limousin 2 Basse-Normandie 4 Lorraine 2 Franche-Comté 4 Picardie 2 Languedoc-Roussillon 4 Auvergne 1 Midi-Pyrénées 4 La région Ile-de-France est la plus représentée avec 17 salles. Normal pour une région qui rassemble 1/6ème de la population française. Viennent ensuite la Bretagne (avec 9 salles), région réputée festive à l’esprit rock, puis le Rhône-Alpes et les Pays- de-la-Loire (avec 8 salles chacune) qui font parties des régions les plus peuplées. Pour les autres territoires, la répartition des salles est globalement proportionnelle au nombre d’habitants. La politique des différentes collectivités étant également un facteur déterminant pour l’essor des salles de musiques actuelles. Répartition des salles par villes Paris 8 Marseille 3 Rennes 2 Montpellier 2 Lyon 2 La jauge des 100 salles Nous avons fait le choix de ne retenir que la capacité maximale des salles étudiées. Il faut savoir qu’un-tiers d’entre-elles possèdent également un club ou une salle plus petite. Les structures étudiées sont toutes à taille humaine, allant d’une jauge de 220 places pour la plus petite à une jauge de 1 945 places pour la plus grande. La jauge moyenne des 100 salles choisies pour cette étude est de 651 places, alors que la médiane est de 550. Nombre de concerts des 100 salles L’ensemble des 100 salles étudiées organise un peu plus de 62 concerts par an, en moyenne. La moitié organise moins de 45 manifestations par an (la médiane), mais une poignée de salles tirent la moyenne vers le haut avec plus de 150 dates par an. Parmi ces dernières, on trouve logiquement beaucoup de lieux parisiens.
  16. 16. Fréquentation annuelle maximale des 100 salles En partant du nombre de concerts organisés chaque année et en prenant comme référence la jauge maximale de chacune des salles, nous avons déterminé une fréquentation annuelle maximale. Nous sommes conscients que ces chiffres sont loin de refléter la réalité, mais n’ayant pu obtenir les chiffres exactes pour toutes les structures, il nous semblait plus juste de partir sur une estimation haute et équitable pour tous. Cela signifierait que tous les concerts se jouent dans les grandes salles à guichet fermé. Ce qui est loin d’être le cas bien évidemment. L’ensemble des salles étudiées peuvent attirer en moyenne 43 789 spectateurs maximum par an. Mais il est plus juste de retenir la médiane, qui est beaucoup moins élevée avec 24 250 personnes. La fréquentation annuelle maximale la plus faible est de 5 000 personnes, alors que la plus importante frôle les 300 000 personnes ! Rapport entre la fréquentation maximale annuelle des 100 salles et le nombre d’habitants des villes où elles sont implantées Il est intéressant de mettre en vis-à-vis la fréquentation maximale des salles et le nombre d’habitants des villes dans lesquelles elles sont implantées. Ce ratio permet ainsi de repérer les salles les plus actives. Et une majorité de lieux situés dans des petites villes se retrouve dans le haut du classement. La première salle peut accueillir annuellement jusqu’à 5,3 fois plus de spectateurs que d’habitants. En queue de peloton, on retrouve les salles des plus grandes villes françaises. La dernière salle située à Paris ne peut accueillir que 1% de la population. La moyenne des 100 salles étudiées se situe autour des 62%, alors que la médiane est à 42%. Ces chiffres sont parfois à relativiser, certaines salles étant situées en banlieue de villes beaucoup plus importantes, comme par exemple Feyzin, en périphérie lyonnaise, ou L’Echonova, aux abords de Vannes.

×