SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  25
Télécharger pour lire hors ligne
Volet Interfaçage
Opportunité de création de
réseaux de Business Angels
en dehors de Tunis Capitale
Jalel Ben Romdhane
Qu’est-ce qu’un business angels
• Business Angel « smart money »
• Est une personne physique investissant son argent personnel dans
une jeune entreprise innovante et à très fort potentiel de
croissance rapide (hors: immobilier, commerce conventionnel.),
– Accompagne bénévolement l’entrepreneur (sans lien familial entre
eux..), lui ouvre son carnet d’adresses, conseille l’entreprise sur sa
stratégie, tout au long des 3-5 années de sa présence au capital. (les
investisseurs cherchant avant tout à défiscaliser sont souvent passifs.)
– Ce n’est pas nécessairement un ex-entrepreneur, en particulier celui qui
rejoint un réseau.
– se comporte comme un conseiller – actionnaire, un entrepreneur-
investisseur qui s’implique pour le succès de l’entreprise.
– N’agit pas comme un simple actionnaire.
– Son apport permet de diminuer le taux d’échec important des 3
premières années de la vie d’une entreprise.
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
• C’est une organisation juridiquement formalisée, généralement une OBNL,
permettant la mise en relation d’investisseurs potentiels et de porteurs de projets
en recherche de financement.
• Réseau de BA:
– association d’investisseurs potentiels indépendants, Chacun investit
individuellement.
– de plus en plus organisés en double structure: association + fonds : plus
efficace (effet d’entraînement, réduction du risque).
– co-investissement: le réseau de BA investit généralement avec d’autres
investisseurs d’amorçage et permet un effet de levier financier (bancaire..)
de x 2 à x 3 (statistiques).
Du Business Angels … au réseau de Business Angels
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Principales différences entre Business Angels et Fonds de Capital-Risque
Business Angels Capital Risque
Caractéristiques
personnelles
Personnes physiques
Entrepreneurs, cadres ou
expérimentés, retraités
Personnes morales
Gestionnaires financiers
Argent investi Argent personnel, économies, Argent des autres…
Type
d’entreprises
finances
Start-up à fort potentiel de
croissance
Phase de croissance
Moyennes à grandes, en
phase de développement
Due diligence Relativement modeste, basée sur
l’expérience, moindre coût
Importante, formelle et
onéreuse
Proximité
géographique
Importante, voire essentielle Moins importante
Contrat utilisé Simple Complexe
Surveillance post-
investissement
Implication dans
la gestion
Voie de sortie
Retour sur
investissement
Active, hands on
Importante
Moins importante
Moins importante
Stratégique
Moins importante
Très importante
Très importante
Les Business Angels – 27 Octbre 2015- Hammamet
Combler un vide entre l’idée et le premier financement « classique » éligible
Les Business Angels – 27 Octbre 2015- Hammamet
Avantages de la constitution de réseaux de BA
• Mise en contact de l’offre de capital et de la
demande de financement de manière structurée
• Une source récurrente de projets innovants à
financer
• Challenger projets et promoteurs pour ne retenir que
ceux porteurs de potentialités réelles
• Garanties de transparence et de confidentialité.
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
L'union fait la force !
Les réseaux permettent aux BA de mieux s'organiser et de
mutualiser les expériences, les décisions et les investissements.
Parmi les avantages :
• Avoir un accès facilité et élargi à des dossiers plus intéressants et
originaux : Le réseau doit être un point focal !
• Partager compétences et expertises avec d'autres BA,
• Analyser et étudier des dossiers à plusieurs BA réduire les risques et les
dissonances ,
• Investir dans un même projet avec d'autres BA, ( synergies de
compétences, augmentation du ticket, réduction du risque individuel)
Les Business Angels – 27 Octbre 2015- Hammamet
Le fonctionnement
1er Filtre :Animateur
reçoit environ 30 projets/mois
Comité de pré-sélection (2
fois/ mois) : pôles sectoriels
Analyse du
projet par
2 membres
Réunion Mensuelle
• 11 réunions par an
• Présentation de 5 projets devant les
membres et les invitées
•-> 10 min de présentation + 10 min de
questions
Suivi:
Due diligence
Term sheet
Pacte d’actionnaires: J+ 90 à 120
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Où les trouver ?
• Les réseaux sont logiquement constitués sur une base
géographique (« one hour drive ») mais peuvent l’être
sur des bases sectorielle ou par affinité/expérience
(alumni, corporations professionnelles, etc.)
• La proximité d’un écosystème tourné vers l’innovation
est un atout certain (ex.: Grenoble, Palo Alto, Silicon)
• Au travers de leaders, avant tout fin psychologue et
communicant, capables de mobiliser des personnes et
animer des équipes.
Les Business Angels – 27 Octbre 2015- Hammamet
Méthodologie de l’étude
• L’étude a conduite par Madame Béatrice Jauffrineau (Fondatrice d’un
réseau féminin, France Angels) et moi même
• Etude documentaire et visite préliminaire de terrain
• Entretiens semi directifs avec des expertises sectorielles dans
l’innovation, le tissu associatif, entrepreneurs, administration et finance
• L’identification des sites potentiels pouvant favoriser
l’éclosion d’un réseau, sur des critères objectifs :
– Tissu économique plurisectoriel
– Pôle universitaire et académique, centres de recherche
– Présence d’incubateurs, clusters, technopoles etc.
– Environnement caractérisé par l’initiative privée.
– Qualité de l’infrastructure
Les Business Angels – 27 Octbre 2015- Hammamet
Principaux résultats
• Organisation d’une journée d’information au technopôle
de Monastir le 29 Avril 2015 :
• Environ 150 invités présents
• Ouverture par M.Jalloul Ayed – Ancien Ministre des Finances &
BA
• Présentation de témoignages et de projets
• Conception d’un flyer informatif dédié
• Couverture médiatique : TV (Nationale, Hannibal), Radio
(Express FM, Jawhara), Presse écrite et webzines.
• Identification d’une quarantaine de BA potentiels
• Un soutien indéfectible du team PASRI, du MFC Pôle &
PCS qui a permis de déboucher sur une possibilité de
faire vivre un réseau.
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Principaux résultats
• La création d'un réseau de business angels nécessite
souvent une coopération avec les banques, les agences
de développement régionales, les prestataires de
services professionnels et, administrations locales et
régionales
• Le marché est encore restreint ce qui fait que la
constitution de réseaux en Tunisie est d’autant plus
difficile, car le pays n'en est qu'aux premiers stades de
développement d'un marché opérationnel du capital
investissement.
• Un soutien et une assistance doivent donc être
apportés pour les aider à créer et à gérer des réseaux
de business angels.
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Obstacles à l’implantation d’un réseau
• Absence de cadre législatif et fiscal spécifique
aux associations de Business Angels
• Absence de cadre fiscal pour les Business Angels
potentiels (Code d’Incitation aux
investissements devrait prévoir l’existence des
réseaux de Business Angels et les Business
Angels)
• « Timidité » à investir en dehors du cadre
familial ou réseaux informels de proximité
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Principaux résultats
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Les documents spécifiques à l’association :
• Statuts
• Règlement intérieur
• Fiches de recrutement des membres
• Chartes de confidentialité et d’éthique
Les documents de l’optimisation de l’investissement :
• La grille d’évaluation du projet
• La fiche d’instruction ou de due diligence
• La lettre d’intention
• Le pacte d’actionnaires
Principaux résultats
Forces
•Positionnement et valeur ajoutée
•Success stories et modèles à suivre
•Secteurs innovants porteurs de potentialités (textile,
mécanique, électronique, etc.)
•Gisement de talents porteurs de projets à forte valeur
ajoutée
•Culture de l’investissement en capital à travers des
réseaux informels de proximité
•Existence de réseaux de soutien à la création de TPE et
PME
Faiblesses
•Absence de cadre réglementaire dédié aux BA et
de motivations fiscales spécifiques
•Culture de l’investissement à risque peu
développée
•Faible lisibilité et visibilité à l’échelle régionale et
nationale
•Manque de confiance entre acteurs publics et
privés
Menaces
•Conjoncture politico-économique
•Dispersion des moyens dans la chaîne de valeur
•Relation université – entreprise ?
•Faible protection de la propriété intellectuelle
•Désintérêt des pouvoir publics, notamment incitations
fiscales
Opportunités
•Bassin fertile à l’apport de projets : existence de
pôles universitaires, incubateurs, pépinières,
clusters et pôles technologiques
• Tissu entrepreneurial riche et diversifié,
couvrant plusieurs secteurs économiques
•Volonté entrepreneuriale
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Un contexte macro économique favorable
• Présence d’un tissu industriel dense et diversifié (IME, IMCCV,
Textile, Agro – Alimentaire, etc.) – 1500 entreprises
manufacturières dans le centre – 980 entreprises totalement
exportatrices
• Pôle touristique très important (150 agences de voyages, 213
hôtels)
• Pôle de santé de relief à l’échelle nationale (2CHU, Cliniques,
etc.)
• Régions agricoles et pêche à fort potentiel de développement
(1,126 M Ha, 11 ports de pêche)
• Développement des activités de service
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Une infrastructure de base de qualité
Business Angels
• 2 aéroports (Monastir, Enfidha)
• 1 port (Sousse), 1 projet de port en eaux profondes
(Enfidha)
• Autoroute et réseau routier dense
• Réseau de chemin de fer développé
• Réseau téléphonique, Internet, bonne couverture 3 G
• Infrastructure industrielle en développement
(nouvelles zone) – 23 zones existantes
• 2 ports de plaisance (Sousse, Monastir), 4 parcours de
Golf etc.
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Pôle universitaire et de recherche dense et diversifié
• 43 établissements universitaires (77 000
étudiants) et 28 centres de formation
professionnelle
– 2 Ecoles d’Ingénieurs
– 2 Facultés de Médecine, 1 Faculté de Médecine dentaire, 1
Pharmacie
– Au moins 3 Ecoles de commerce
– Facultés des Sciences
– Centres de recherche (mécatronique, textile, etc.)
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Densité et richesse du tissu entrepreneurial
• Tissu diversifié en taille : présence d’une forte
concentration de TPE – PME
• Présence significative d’entreprises étrangères
de grande taille (Benetton, Leoni, etc.)
• Présence d’entreprises nationales « phares »
dans l’Agro-Alimentaire, les IMCCV, les IME et
dans le tourisme
• Réseau bancaire, leasing etc. significatif
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Richesse de la qualité des ressources humaines
• Professions libérales (actifs et retraités)
• Nombreux fonctionnaires de la haute fonction
publique actifs et retraités (Ministres, PDG,
Ambassadeurs, hauts fonctionnaires, etc.)
• Fonctionnaires internationaux actifs et retraités
(ONU, Banque Mondiale, autres organismes)
• Dirigeants d’entreprises (actifs et retraités)
• Universitaires et chercheurs (actifs et retraités)
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Prochaines étapes pour la constitution
• Réunion du noyau dur (12 personnes) deuxième quinzaine
de novembre.
• Election du bureau (conseil d’administration) et dépôt des
statuts, formalités légales etc. fin novembre
• Mise en place du comité de sponsoring et investissements
et démarrage effectif ,mi-décembre
• Clôture dossier partenaires et sponsors ,mi janvier 2016
• Kick- off : Lancement campagne de recrutement
de projets et réunions février 2016
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Investissements
• Conception et mise en ligne d’un site internet spécifique et
dédié
• Acquisition de matériel informatique et didactique (ordinateurs,
rétroprojection, supports pédagogiques, etc.)
• Les partenaires mettront à disposition un local pour les réunions
de comité et les pitchings
• Acquisition de supports de communication (stand, flags, etc.)
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Revenus
• Revenu des adhésions au réseau (de 300 à 400 TND sur les 5
prochaines années
• Revenus des pitchings (20 TND/capita/réunion pitch)
• Revenus des commissions de financement (1% du montant
investi, à la charge du promoteur)
• Revenus des sponsors
• Soutien logistique et pécuniaire des partenaires
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Budget de fonctionnement
• Il est prévu de mettre un délégué permanent dont le salaire sera
prise en charge à 50% par les partenaires
• Permettre aux promoteurs de bénéficier de 5à 6 sessions de
formation par des experts confirmés
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
Années 2016 2017 2018 2019 2020
Coaching 21600 32400 60480 70560 80640
Entretien Site
&Webmastering 2500 2500 2500 2500 2500
Supports 4000 4000 4500 4500 5000
Salaires 5400 10800 11880 13068 143758
Frais divers 3000 3500 4000 4500 5000
Entretien Site
&Webmastering 2500 2500 2500 2500 2500
Assuranc &
Honroraires CC 5000 5000 5000 5000 5000
Total charges 44 000 60 700 90 860 102 628 115 015
A
défaut de soutien public, il est impossible
d ’équilibrer un budget de fonctionnement d’un
réseau de business angels sans le soutien
de partenaires et sponsors, le nombre de
projets étant encore faible
Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet

Contenu connexe

Tendances

Entrepreunariat, une solution de développement pour la région
Entrepreunariat, une solution de développement pour la régionEntrepreunariat, une solution de développement pour la région
Entrepreunariat, une solution de développement pour la régionMohamed Amin Ouni
 
Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?
Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?
Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?Pôle Mécénat Bourgogne
 
Les techniques d'accueil
Les techniques d'accueilLes techniques d'accueil
Les techniques d'accueildebouza
 
Banque et transformation digitale
Banque et transformation digitaleBanque et transformation digitale
Banque et transformation digitaleJerome Caudrelier
 
Rapport se stage La banque populaire
Rapport se stage La banque populaireRapport se stage La banque populaire
Rapport se stage La banque populaireRapport de Stage
 
FINANCEMENT DES PME (1).ppt
FINANCEMENT DES PME (1).pptFINANCEMENT DES PME (1).ppt
FINANCEMENT DES PME (1).pptTarekDHAHRI3
 
processus d'élaboration d'un plan de formation
processus d'élaboration d'un plan de formation processus d'élaboration d'un plan de formation
processus d'élaboration d'un plan de formation errhif imane
 
Etude PWC - Financement des startups
Etude PWC - Financement des startupsEtude PWC - Financement des startups
Etude PWC - Financement des startupsNicolas J. Chevalier
 
De l'idée à l'opportunité entrepreneuriale
De l'idée à l'opportunité entrepreneurialeDe l'idée à l'opportunité entrepreneuriale
De l'idée à l'opportunité entrepreneurialeBruno M. Wattenbergh
 
L'implication des ressources humaines
L'implication des ressources humaines L'implication des ressources humaines
L'implication des ressources humaines Safa Aoun
 
Le Digital et la Banque
Le Digital et la BanqueLe Digital et la Banque
Le Digital et la BanqueEric LEGER
 
L'impact des Fintechs sur les banques traditionnelles
L'impact des Fintechs sur les banques traditionnellesL'impact des Fintechs sur les banques traditionnelles
L'impact des Fintechs sur les banques traditionnellesLucasMaillot
 
l'etude documentaire marketing
l'etude documentaire marketingl'etude documentaire marketing
l'etude documentaire marketingWalid SERIR
 
Entrepreneuriat rural, outil de développement territorial
Entrepreneuriat rural, outil de développement territorialEntrepreneuriat rural, outil de développement territorial
Entrepreneuriat rural, outil de développement territorialRéda ALLAL
 
La banque de demain : quelles évolutions pour le modèle bancaire ?
La banque de demain : quelles évolutions pour le modèle bancaire ?La banque de demain : quelles évolutions pour le modèle bancaire ?
La banque de demain : quelles évolutions pour le modèle bancaire ?OCTO Technology
 

Tendances (20)

Creation Entreprise
Creation EntrepriseCreation Entreprise
Creation Entreprise
 
Entrepreunariat, une solution de développement pour la région
Entrepreunariat, une solution de développement pour la régionEntrepreunariat, une solution de développement pour la région
Entrepreunariat, une solution de développement pour la région
 
Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?
Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?
Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?
 
Les techniques d'accueil
Les techniques d'accueilLes techniques d'accueil
Les techniques d'accueil
 
L'entrepreneur profil
L'entrepreneur profilL'entrepreneur profil
L'entrepreneur profil
 
Banque et transformation digitale
Banque et transformation digitaleBanque et transformation digitale
Banque et transformation digitale
 
Rapport se stage La banque populaire
Rapport se stage La banque populaireRapport se stage La banque populaire
Rapport se stage La banque populaire
 
FINANCEMENT DES PME (1).ppt
FINANCEMENT DES PME (1).pptFINANCEMENT DES PME (1).ppt
FINANCEMENT DES PME (1).ppt
 
Gpec.
Gpec.Gpec.
Gpec.
 
processus d'élaboration d'un plan de formation
processus d'élaboration d'un plan de formation processus d'élaboration d'un plan de formation
processus d'élaboration d'un plan de formation
 
Etude PWC - Financement des startups
Etude PWC - Financement des startupsEtude PWC - Financement des startups
Etude PWC - Financement des startups
 
De l'idée à l'opportunité entrepreneuriale
De l'idée à l'opportunité entrepreneurialeDe l'idée à l'opportunité entrepreneuriale
De l'idée à l'opportunité entrepreneuriale
 
Business plan
Business planBusiness plan
Business plan
 
L'implication des ressources humaines
L'implication des ressources humaines L'implication des ressources humaines
L'implication des ressources humaines
 
Le Digital et la Banque
Le Digital et la BanqueLe Digital et la Banque
Le Digital et la Banque
 
L'impact des Fintechs sur les banques traditionnelles
L'impact des Fintechs sur les banques traditionnellesL'impact des Fintechs sur les banques traditionnelles
L'impact des Fintechs sur les banques traditionnelles
 
l'etude documentaire marketing
l'etude documentaire marketingl'etude documentaire marketing
l'etude documentaire marketing
 
Entrepreneuriat rural, outil de développement territorial
Entrepreneuriat rural, outil de développement territorialEntrepreneuriat rural, outil de développement territorial
Entrepreneuriat rural, outil de développement territorial
 
La banque de demain : quelles évolutions pour le modèle bancaire ?
La banque de demain : quelles évolutions pour le modèle bancaire ?La banque de demain : quelles évolutions pour le modèle bancaire ?
La banque de demain : quelles évolutions pour le modèle bancaire ?
 
Intro et chap1
Intro et chap1Intro et chap1
Intro et chap1
 

En vedette

Gestion fortune 11 2014
Gestion fortune 11 2014Gestion fortune 11 2014
Gestion fortune 11 2014linkinslide
 
Cc presentation article yun demaiziere
Cc presentation article yun demaiziereCc presentation article yun demaiziere
Cc presentation article yun demaiziereclemchamalo
 
Dossier de produdction - groupe n°75
Dossier de produdction - groupe n°75Dossier de produdction - groupe n°75
Dossier de produdction - groupe n°75Ecgd
 
Les trésors littéraies italiens
Les trésors littéraies italiensLes trésors littéraies italiens
Les trésors littéraies italiensAnnalisa Curatolo
 
Atelier comment choisir et déployer un erp - CCI Bordeaux et Prodware - 07 ...
Atelier   comment choisir et déployer un erp - CCI Bordeaux et Prodware - 07 ...Atelier   comment choisir et déployer un erp - CCI Bordeaux et Prodware - 07 ...
Atelier comment choisir et déployer un erp - CCI Bordeaux et Prodware - 07 ...polenumerique33
 
Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...
Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...
Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...polenumerique33
 
Bilan de la Composante Interfaçage du PASRI
Bilan de la Composante Interfaçage du PASRIBilan de la Composante Interfaçage du PASRI
Bilan de la Composante Interfaçage du PASRIMohamed Larbi BEN YOUNES
 
Youtube et le droit d'auteur
Youtube et le droit d'auteurYoutube et le droit d'auteur
Youtube et le droit d'auteurTayeb BENDJEDI
 
Sécurité samuel quenette
Sécurité   samuel quenetteSécurité   samuel quenette
Sécurité samuel quenettesamuel quenette
 
Livre concours photos Montrez nous votre industrie 2014 de Clip Industrie
Livre concours photos Montrez nous votre industrie 2014 de Clip IndustrieLivre concours photos Montrez nous votre industrie 2014 de Clip Industrie
Livre concours photos Montrez nous votre industrie 2014 de Clip Industriepolenumerique33
 
Renault construit une nouvelle petite voiture
Renault construit une nouvelle petite voitureRenault construit une nouvelle petite voiture
Renault construit une nouvelle petite voitureWagenverkopen
 
Montès-fr
Montès-frMontès-fr
Montès-frlibnam
 
Responsabilité médicale et soignants
Responsabilité médicale et soignantsResponsabilité médicale et soignants
Responsabilité médicale et soignantsHervé Faltot
 

En vedette (20)

Gestion fortune 11 2014
Gestion fortune 11 2014Gestion fortune 11 2014
Gestion fortune 11 2014
 
Musee d'orsay
Musee d'orsayMusee d'orsay
Musee d'orsay
 
Systèmes anti vibrations
Systèmes anti vibrationsSystèmes anti vibrations
Systèmes anti vibrations
 
Gijón Smart City 2014
Gijón Smart City 2014Gijón Smart City 2014
Gijón Smart City 2014
 
Cc presentation article yun demaiziere
Cc presentation article yun demaiziereCc presentation article yun demaiziere
Cc presentation article yun demaiziere
 
Dossier de produdction - groupe n°75
Dossier de produdction - groupe n°75Dossier de produdction - groupe n°75
Dossier de produdction - groupe n°75
 
11 may 2015 rnp pasri khaled ghedira
11 may 2015   rnp pasri khaled ghedira11 may 2015   rnp pasri khaled ghedira
11 may 2015 rnp pasri khaled ghedira
 
Les trésors littéraies italiens
Les trésors littéraies italiensLes trésors littéraies italiens
Les trésors littéraies italiens
 
Atelier comment choisir et déployer un erp - CCI Bordeaux et Prodware - 07 ...
Atelier   comment choisir et déployer un erp - CCI Bordeaux et Prodware - 07 ...Atelier   comment choisir et déployer un erp - CCI Bordeaux et Prodware - 07 ...
Atelier comment choisir et déployer un erp - CCI Bordeaux et Prodware - 07 ...
 
Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...
Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...
Gouverner à l'ère du big data : promesses et périls de l'action publique algo...
 
Bilan de la Composante Interfaçage du PASRI
Bilan de la Composante Interfaçage du PASRIBilan de la Composante Interfaçage du PASRI
Bilan de la Composante Interfaçage du PASRI
 
Youtube et le droit d'auteur
Youtube et le droit d'auteurYoutube et le droit d'auteur
Youtube et le droit d'auteur
 
Sécurité samuel quenette
Sécurité   samuel quenetteSécurité   samuel quenette
Sécurité samuel quenette
 
Livre concours photos Montrez nous votre industrie 2014 de Clip Industrie
Livre concours photos Montrez nous votre industrie 2014 de Clip IndustrieLivre concours photos Montrez nous votre industrie 2014 de Clip Industrie
Livre concours photos Montrez nous votre industrie 2014 de Clip Industrie
 
Modulos ama
Modulos amaModulos ama
Modulos ama
 
Renault construit une nouvelle petite voiture
Renault construit une nouvelle petite voitureRenault construit une nouvelle petite voiture
Renault construit une nouvelle petite voiture
 
Montès-fr
Montès-frMontès-fr
Montès-fr
 
eGO Portaux Immobiliers
eGO Portaux ImmobilierseGO Portaux Immobiliers
eGO Portaux Immobiliers
 
Bilan du PASRI par M. Khaled GHEDIRA
Bilan du PASRI par M. Khaled GHEDIRABilan du PASRI par M. Khaled GHEDIRA
Bilan du PASRI par M. Khaled GHEDIRA
 
Responsabilité médicale et soignants
Responsabilité médicale et soignantsResponsabilité médicale et soignants
Responsabilité médicale et soignants
 

Similaire à Business Angels : intérêt confirmé en Tunisie, création d’un groupe de Business Angels dans la région de Monastir Sousse.

Levée de fonds - Présentation vers EDF Pulse
Levée de fonds - Présentation vers EDF PulseLevée de fonds - Présentation vers EDF Pulse
Levée de fonds - Présentation vers EDF Pulse🚀Yan Thoinet
 
Financements et Subsides des Entreprises à Bruxelles
Financements et Subsides des Entreprises à BruxellesFinancements et Subsides des Entreprises à Bruxelles
Financements et Subsides des Entreprises à Bruxellesecobuild.brussels
 
Passeport réussite : Les outils de financement publics et les subsides - 1er ...
Passeport réussite : Les outils de financement publics et les subsides - 1er ...Passeport réussite : Les outils de financement publics et les subsides - 1er ...
Passeport réussite : Les outils de financement publics et les subsides - 1er ...impulse.brussels
 
Les subventions et les aides au financement aux entreprises en activité dans ...
Les subventions et les aides au financement aux entreprises en activité dans ...Les subventions et les aides au financement aux entreprises en activité dans ...
Les subventions et les aides au financement aux entreprises en activité dans ...impulse.brussels
 
Passeport réussite 03/02/2014 : Les outils de financement publics et les subs...
Passeport réussite 03/02/2014 : Les outils de financement publics et les subs...Passeport réussite 03/02/2014 : Les outils de financement publics et les subs...
Passeport réussite 03/02/2014 : Les outils de financement publics et les subs...impulse.brussels
 
Quelles sont les relations entre la banque privée et les multi Family Office ...
Quelles sont les relations entre la banque privée et les multi Family Office ...Quelles sont les relations entre la banque privée et les multi Family Office ...
Quelles sont les relations entre la banque privée et les multi Family Office ...Arrow Institute
 
Le "local money" : une initiative complémentaire à l'action de Grenoble Angels.
Le "local money" : une initiative complémentaire à l'action de Grenoble Angels.Le "local money" : une initiative complémentaire à l'action de Grenoble Angels.
Le "local money" : une initiative complémentaire à l'action de Grenoble Angels.Claire Chanterelle
 
Beta group - Financial incentives
Beta group - Financial incentivesBeta group - Financial incentives
Beta group - Financial incentivesimpulse.brussels
 
BetaGroup - Workshop financial incentives
BetaGroup - Workshop financial incentivesBetaGroup - Workshop financial incentives
BetaGroup - Workshop financial incentivesAzaerts David
 
ABE Incitants Financiers RBC
ABE Incitants Financiers RBCABE Incitants Financiers RBC
ABE Incitants Financiers RBCecobuild.brussels
 
Aides publiques en Région de Bruxelles-Capitale 18-09-2012
Aides publiques en Région de Bruxelles-Capitale 18-09-2012Aides publiques en Région de Bruxelles-Capitale 18-09-2012
Aides publiques en Région de Bruxelles-Capitale 18-09-2012impulse.brussels
 
ABE - Subsides (Salon Entreprendre 2012)
ABE - Subsides (Salon Entreprendre 2012)ABE - Subsides (Salon Entreprendre 2012)
ABE - Subsides (Salon Entreprendre 2012)impulse.brussels
 
Abe subsides et aides publiques
Abe subsides et aides publiquesAbe subsides et aides publiques
Abe subsides et aides publiquesecobuild.brussels
 
Démarrer son entreprise en région de Bruxelles-Capitale
Démarrer son entreprise en région de Bruxelles-CapitaleDémarrer son entreprise en région de Bruxelles-Capitale
Démarrer son entreprise en région de Bruxelles-Capitaleimpulse.brussels
 
Conférence sur les Business angels à ESG
Conférence sur les Business angels à ESGConférence sur les Business angels à ESG
Conférence sur les Business angels à ESGClubESG
 
Financer votre projet de startup - Le fonctionnement des business angels
Financer votre projet de startup - Le fonctionnement des business angelsFinancer votre projet de startup - Le fonctionnement des business angels
Financer votre projet de startup - Le fonctionnement des business angelsLa French Tech Rennes St Malo
 
Atelier des experts - Mieux connaître et utiliser les fonds de capital-invest...
Atelier des experts - Mieux connaître et utiliser les fonds de capital-invest...Atelier des experts - Mieux connaître et utiliser les fonds de capital-invest...
Atelier des experts - Mieux connaître et utiliser les fonds de capital-invest...CEEI NCA
 

Similaire à Business Angels : intérêt confirmé en Tunisie, création d’un groupe de Business Angels dans la région de Monastir Sousse. (20)

Amelie de spot - Internet Attitude
Amelie de spot - Internet AttitudeAmelie de spot - Internet Attitude
Amelie de spot - Internet Attitude
 
Formation Microstart
Formation MicrostartFormation Microstart
Formation Microstart
 
Levée de fonds - Présentation vers EDF Pulse
Levée de fonds - Présentation vers EDF PulseLevée de fonds - Présentation vers EDF Pulse
Levée de fonds - Présentation vers EDF Pulse
 
Financements et Subsides des Entreprises à Bruxelles
Financements et Subsides des Entreprises à BruxellesFinancements et Subsides des Entreprises à Bruxelles
Financements et Subsides des Entreprises à Bruxelles
 
Passeport réussite : Les outils de financement publics et les subsides - 1er ...
Passeport réussite : Les outils de financement publics et les subsides - 1er ...Passeport réussite : Les outils de financement publics et les subsides - 1er ...
Passeport réussite : Les outils de financement publics et les subsides - 1er ...
 
Les subventions et les aides au financement aux entreprises en activité dans ...
Les subventions et les aides au financement aux entreprises en activité dans ...Les subventions et les aides au financement aux entreprises en activité dans ...
Les subventions et les aides au financement aux entreprises en activité dans ...
 
Passeport réussite 03/02/2014 : Les outils de financement publics et les subs...
Passeport réussite 03/02/2014 : Les outils de financement publics et les subs...Passeport réussite 03/02/2014 : Les outils de financement publics et les subs...
Passeport réussite 03/02/2014 : Les outils de financement publics et les subs...
 
Quelles sont les relations entre la banque privée et les multi Family Office ...
Quelles sont les relations entre la banque privée et les multi Family Office ...Quelles sont les relations entre la banque privée et les multi Family Office ...
Quelles sont les relations entre la banque privée et les multi Family Office ...
 
Le "local money" : une initiative complémentaire à l'action de Grenoble Angels.
Le "local money" : une initiative complémentaire à l'action de Grenoble Angels.Le "local money" : une initiative complémentaire à l'action de Grenoble Angels.
Le "local money" : une initiative complémentaire à l'action de Grenoble Angels.
 
Beta group - Financial incentives
Beta group - Financial incentivesBeta group - Financial incentives
Beta group - Financial incentives
 
BetaGroup - Workshop financial incentives
BetaGroup - Workshop financial incentivesBetaGroup - Workshop financial incentives
BetaGroup - Workshop financial incentives
 
ABE Incitants Financiers RBC
ABE Incitants Financiers RBCABE Incitants Financiers RBC
ABE Incitants Financiers RBC
 
Aides publiques en Région de Bruxelles-Capitale 18-09-2012
Aides publiques en Région de Bruxelles-Capitale 18-09-2012Aides publiques en Région de Bruxelles-Capitale 18-09-2012
Aides publiques en Région de Bruxelles-Capitale 18-09-2012
 
ABE - Subsides (Salon Entreprendre 2012)
ABE - Subsides (Salon Entreprendre 2012)ABE - Subsides (Salon Entreprendre 2012)
ABE - Subsides (Salon Entreprendre 2012)
 
Abe subsides et aides publiques
Abe subsides et aides publiquesAbe subsides et aides publiques
Abe subsides et aides publiques
 
Démarrer son entreprise en région de Bruxelles-Capitale
Démarrer son entreprise en région de Bruxelles-CapitaleDémarrer son entreprise en région de Bruxelles-Capitale
Démarrer son entreprise en région de Bruxelles-Capitale
 
Eclaireur financier
Eclaireur financierEclaireur financier
Eclaireur financier
 
Conférence sur les Business angels à ESG
Conférence sur les Business angels à ESGConférence sur les Business angels à ESG
Conférence sur les Business angels à ESG
 
Financer votre projet de startup - Le fonctionnement des business angels
Financer votre projet de startup - Le fonctionnement des business angelsFinancer votre projet de startup - Le fonctionnement des business angels
Financer votre projet de startup - Le fonctionnement des business angels
 
Atelier des experts - Mieux connaître et utiliser les fonds de capital-invest...
Atelier des experts - Mieux connaître et utiliser les fonds de capital-invest...Atelier des experts - Mieux connaître et utiliser les fonds de capital-invest...
Atelier des experts - Mieux connaître et utiliser les fonds de capital-invest...
 

Business Angels : intérêt confirmé en Tunisie, création d’un groupe de Business Angels dans la région de Monastir Sousse.

  • 1. Volet Interfaçage Opportunité de création de réseaux de Business Angels en dehors de Tunis Capitale Jalel Ben Romdhane
  • 2. Qu’est-ce qu’un business angels • Business Angel « smart money » • Est une personne physique investissant son argent personnel dans une jeune entreprise innovante et à très fort potentiel de croissance rapide (hors: immobilier, commerce conventionnel.), – Accompagne bénévolement l’entrepreneur (sans lien familial entre eux..), lui ouvre son carnet d’adresses, conseille l’entreprise sur sa stratégie, tout au long des 3-5 années de sa présence au capital. (les investisseurs cherchant avant tout à défiscaliser sont souvent passifs.) – Ce n’est pas nécessairement un ex-entrepreneur, en particulier celui qui rejoint un réseau. – se comporte comme un conseiller – actionnaire, un entrepreneur- investisseur qui s’implique pour le succès de l’entreprise. – N’agit pas comme un simple actionnaire. – Son apport permet de diminuer le taux d’échec important des 3 premières années de la vie d’une entreprise. Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 3. • C’est une organisation juridiquement formalisée, généralement une OBNL, permettant la mise en relation d’investisseurs potentiels et de porteurs de projets en recherche de financement. • Réseau de BA: – association d’investisseurs potentiels indépendants, Chacun investit individuellement. – de plus en plus organisés en double structure: association + fonds : plus efficace (effet d’entraînement, réduction du risque). – co-investissement: le réseau de BA investit généralement avec d’autres investisseurs d’amorçage et permet un effet de levier financier (bancaire..) de x 2 à x 3 (statistiques). Du Business Angels … au réseau de Business Angels Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 4. Principales différences entre Business Angels et Fonds de Capital-Risque Business Angels Capital Risque Caractéristiques personnelles Personnes physiques Entrepreneurs, cadres ou expérimentés, retraités Personnes morales Gestionnaires financiers Argent investi Argent personnel, économies, Argent des autres… Type d’entreprises finances Start-up à fort potentiel de croissance Phase de croissance Moyennes à grandes, en phase de développement Due diligence Relativement modeste, basée sur l’expérience, moindre coût Importante, formelle et onéreuse Proximité géographique Importante, voire essentielle Moins importante Contrat utilisé Simple Complexe Surveillance post- investissement Implication dans la gestion Voie de sortie Retour sur investissement Active, hands on Importante Moins importante Moins importante Stratégique Moins importante Très importante Très importante Les Business Angels – 27 Octbre 2015- Hammamet
  • 5. Combler un vide entre l’idée et le premier financement « classique » éligible Les Business Angels – 27 Octbre 2015- Hammamet
  • 6. Avantages de la constitution de réseaux de BA • Mise en contact de l’offre de capital et de la demande de financement de manière structurée • Une source récurrente de projets innovants à financer • Challenger projets et promoteurs pour ne retenir que ceux porteurs de potentialités réelles • Garanties de transparence et de confidentialité. Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 7. L'union fait la force ! Les réseaux permettent aux BA de mieux s'organiser et de mutualiser les expériences, les décisions et les investissements. Parmi les avantages : • Avoir un accès facilité et élargi à des dossiers plus intéressants et originaux : Le réseau doit être un point focal ! • Partager compétences et expertises avec d'autres BA, • Analyser et étudier des dossiers à plusieurs BA réduire les risques et les dissonances , • Investir dans un même projet avec d'autres BA, ( synergies de compétences, augmentation du ticket, réduction du risque individuel) Les Business Angels – 27 Octbre 2015- Hammamet
  • 8. Le fonctionnement 1er Filtre :Animateur reçoit environ 30 projets/mois Comité de pré-sélection (2 fois/ mois) : pôles sectoriels Analyse du projet par 2 membres Réunion Mensuelle • 11 réunions par an • Présentation de 5 projets devant les membres et les invitées •-> 10 min de présentation + 10 min de questions Suivi: Due diligence Term sheet Pacte d’actionnaires: J+ 90 à 120 Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 9. Où les trouver ? • Les réseaux sont logiquement constitués sur une base géographique (« one hour drive ») mais peuvent l’être sur des bases sectorielle ou par affinité/expérience (alumni, corporations professionnelles, etc.) • La proximité d’un écosystème tourné vers l’innovation est un atout certain (ex.: Grenoble, Palo Alto, Silicon) • Au travers de leaders, avant tout fin psychologue et communicant, capables de mobiliser des personnes et animer des équipes. Les Business Angels – 27 Octbre 2015- Hammamet
  • 10. Méthodologie de l’étude • L’étude a conduite par Madame Béatrice Jauffrineau (Fondatrice d’un réseau féminin, France Angels) et moi même • Etude documentaire et visite préliminaire de terrain • Entretiens semi directifs avec des expertises sectorielles dans l’innovation, le tissu associatif, entrepreneurs, administration et finance • L’identification des sites potentiels pouvant favoriser l’éclosion d’un réseau, sur des critères objectifs : – Tissu économique plurisectoriel – Pôle universitaire et académique, centres de recherche – Présence d’incubateurs, clusters, technopoles etc. – Environnement caractérisé par l’initiative privée. – Qualité de l’infrastructure Les Business Angels – 27 Octbre 2015- Hammamet
  • 11. Principaux résultats • Organisation d’une journée d’information au technopôle de Monastir le 29 Avril 2015 : • Environ 150 invités présents • Ouverture par M.Jalloul Ayed – Ancien Ministre des Finances & BA • Présentation de témoignages et de projets • Conception d’un flyer informatif dédié • Couverture médiatique : TV (Nationale, Hannibal), Radio (Express FM, Jawhara), Presse écrite et webzines. • Identification d’une quarantaine de BA potentiels • Un soutien indéfectible du team PASRI, du MFC Pôle & PCS qui a permis de déboucher sur une possibilité de faire vivre un réseau. Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 12. Principaux résultats • La création d'un réseau de business angels nécessite souvent une coopération avec les banques, les agences de développement régionales, les prestataires de services professionnels et, administrations locales et régionales • Le marché est encore restreint ce qui fait que la constitution de réseaux en Tunisie est d’autant plus difficile, car le pays n'en est qu'aux premiers stades de développement d'un marché opérationnel du capital investissement. • Un soutien et une assistance doivent donc être apportés pour les aider à créer et à gérer des réseaux de business angels. Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 13. Obstacles à l’implantation d’un réseau • Absence de cadre législatif et fiscal spécifique aux associations de Business Angels • Absence de cadre fiscal pour les Business Angels potentiels (Code d’Incitation aux investissements devrait prévoir l’existence des réseaux de Business Angels et les Business Angels) • « Timidité » à investir en dehors du cadre familial ou réseaux informels de proximité Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 14. Principaux résultats Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet Les documents spécifiques à l’association : • Statuts • Règlement intérieur • Fiches de recrutement des membres • Chartes de confidentialité et d’éthique Les documents de l’optimisation de l’investissement : • La grille d’évaluation du projet • La fiche d’instruction ou de due diligence • La lettre d’intention • Le pacte d’actionnaires
  • 15. Principaux résultats Forces •Positionnement et valeur ajoutée •Success stories et modèles à suivre •Secteurs innovants porteurs de potentialités (textile, mécanique, électronique, etc.) •Gisement de talents porteurs de projets à forte valeur ajoutée •Culture de l’investissement en capital à travers des réseaux informels de proximité •Existence de réseaux de soutien à la création de TPE et PME Faiblesses •Absence de cadre réglementaire dédié aux BA et de motivations fiscales spécifiques •Culture de l’investissement à risque peu développée •Faible lisibilité et visibilité à l’échelle régionale et nationale •Manque de confiance entre acteurs publics et privés Menaces •Conjoncture politico-économique •Dispersion des moyens dans la chaîne de valeur •Relation université – entreprise ? •Faible protection de la propriété intellectuelle •Désintérêt des pouvoir publics, notamment incitations fiscales Opportunités •Bassin fertile à l’apport de projets : existence de pôles universitaires, incubateurs, pépinières, clusters et pôles technologiques • Tissu entrepreneurial riche et diversifié, couvrant plusieurs secteurs économiques •Volonté entrepreneuriale Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 16. Un contexte macro économique favorable • Présence d’un tissu industriel dense et diversifié (IME, IMCCV, Textile, Agro – Alimentaire, etc.) – 1500 entreprises manufacturières dans le centre – 980 entreprises totalement exportatrices • Pôle touristique très important (150 agences de voyages, 213 hôtels) • Pôle de santé de relief à l’échelle nationale (2CHU, Cliniques, etc.) • Régions agricoles et pêche à fort potentiel de développement (1,126 M Ha, 11 ports de pêche) • Développement des activités de service Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 17. Une infrastructure de base de qualité Business Angels • 2 aéroports (Monastir, Enfidha) • 1 port (Sousse), 1 projet de port en eaux profondes (Enfidha) • Autoroute et réseau routier dense • Réseau de chemin de fer développé • Réseau téléphonique, Internet, bonne couverture 3 G • Infrastructure industrielle en développement (nouvelles zone) – 23 zones existantes • 2 ports de plaisance (Sousse, Monastir), 4 parcours de Golf etc. Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 18. Pôle universitaire et de recherche dense et diversifié • 43 établissements universitaires (77 000 étudiants) et 28 centres de formation professionnelle – 2 Ecoles d’Ingénieurs – 2 Facultés de Médecine, 1 Faculté de Médecine dentaire, 1 Pharmacie – Au moins 3 Ecoles de commerce – Facultés des Sciences – Centres de recherche (mécatronique, textile, etc.) Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 19. Densité et richesse du tissu entrepreneurial • Tissu diversifié en taille : présence d’une forte concentration de TPE – PME • Présence significative d’entreprises étrangères de grande taille (Benetton, Leoni, etc.) • Présence d’entreprises nationales « phares » dans l’Agro-Alimentaire, les IMCCV, les IME et dans le tourisme • Réseau bancaire, leasing etc. significatif Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 20. Richesse de la qualité des ressources humaines • Professions libérales (actifs et retraités) • Nombreux fonctionnaires de la haute fonction publique actifs et retraités (Ministres, PDG, Ambassadeurs, hauts fonctionnaires, etc.) • Fonctionnaires internationaux actifs et retraités (ONU, Banque Mondiale, autres organismes) • Dirigeants d’entreprises (actifs et retraités) • Universitaires et chercheurs (actifs et retraités) Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 21. Prochaines étapes pour la constitution • Réunion du noyau dur (12 personnes) deuxième quinzaine de novembre. • Election du bureau (conseil d’administration) et dépôt des statuts, formalités légales etc. fin novembre • Mise en place du comité de sponsoring et investissements et démarrage effectif ,mi-décembre • Clôture dossier partenaires et sponsors ,mi janvier 2016 • Kick- off : Lancement campagne de recrutement de projets et réunions février 2016 Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 22. Investissements • Conception et mise en ligne d’un site internet spécifique et dédié • Acquisition de matériel informatique et didactique (ordinateurs, rétroprojection, supports pédagogiques, etc.) • Les partenaires mettront à disposition un local pour les réunions de comité et les pitchings • Acquisition de supports de communication (stand, flags, etc.) Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 23. Revenus • Revenu des adhésions au réseau (de 300 à 400 TND sur les 5 prochaines années • Revenus des pitchings (20 TND/capita/réunion pitch) • Revenus des commissions de financement (1% du montant investi, à la charge du promoteur) • Revenus des sponsors • Soutien logistique et pécuniaire des partenaires Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet
  • 24. Budget de fonctionnement • Il est prévu de mettre un délégué permanent dont le salaire sera prise en charge à 50% par les partenaires • Permettre aux promoteurs de bénéficier de 5à 6 sessions de formation par des experts confirmés Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet Années 2016 2017 2018 2019 2020 Coaching 21600 32400 60480 70560 80640 Entretien Site &Webmastering 2500 2500 2500 2500 2500 Supports 4000 4000 4500 4500 5000 Salaires 5400 10800 11880 13068 143758 Frais divers 3000 3500 4000 4500 5000 Entretien Site &Webmastering 2500 2500 2500 2500 2500 Assuranc & Honroraires CC 5000 5000 5000 5000 5000 Total charges 44 000 60 700 90 860 102 628 115 015
  • 25. A défaut de soutien public, il est impossible d ’équilibrer un budget de fonctionnement d’un réseau de business angels sans le soutien de partenaires et sponsors, le nombre de projets étant encore faible Les Business Angels – 27 Octobre 2015- Hammamet