SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  15
Télécharger pour lire hors ligne
Université de Béchar
Laboratoire des Études Énergétiques en Zones Arides
Équipe Modélisation & Simulation des Systèmes

CHAPITRE I :
Généralités & Introduction
Concepts de base & fondements
Lancement de l’idée.
Cours réalisé par : Dr. TAMALI Mohammed,
http://www.univ-bechar.dz/mtamali
Université de Béchar | FS&T
(ENERGARID Lab./SimulIA)
Présentation
L'Université de Béchar est née en 1986 en tant que institut National de
l'enseignement Supérieur jusqu'au 07/01/2007 où elle a été déclarée
officiellement comme université. Depuis, beaucoup d'équipes de recherche ont
vues le jour, Le laboratoire d'études des systèmes ENERGétique en zones ARIDes
animé par un groupe de chercheurs jeunes et bien motivés (7 équipes de
recherche) pour résoudre les problèmes locaux touchant les zones arides,
l'équipe SimulIA, est une partie intégrante. La fonction de base de SimulIA est des
études et applications de la modélisation des systèmes (application aux modèles
zones arides).
Axes e recherche :
-Énergie & Environnement
-Application de la thermique dans les zones arides
-Économie de l’énergie.
-Cartographie et mise en valeur des ressources dans les zones arides.
-Pour SimulIA, Constituer une base de modélisation et de simulation accessible
enligne.
-www2.univ-bechar.dz/web/energarid
Plan
Grandes Généralités & Présentations
Constantes fondamentales
Le point de vue étymologique
Exemples communs
Discussions des exemples communs
Conclusions
Références
Grandes Généralités & Présentations
Dans la réalité des choses, nous sommes tout le temps confrontés à des
situations nouvelles où il est judicieusement nécessaire de prendre une
décision. Les mauvaises prises en considération engendre toujours et
inévitablement des conséquences désastreuses dans le système
provoquant ainsi des pertes en énergie, en temps et en ressources et viceversa. Mais où réside la différence entre les deux manoeuvres ?
La méthode jugée valable au moment de la prise du système est nettement
soupçonnée pour qualifier les fondements des manoeuvres et travaux entrepris.
La recherche opérationnelle (R.O.) propose un ensemble de méthodes scientifiques pour résoudre des
problèmes d'optimisation liés aux organisations du monde réel : problèmes de logistique, d'emploi du
temps, de gestion des flux, de transport...
Ce stage fournit des méthodes d'aide à la décision en prenant en compte des contraintes variées
(légales, techniques, budget, etc.)
Ce cours peut être suivi par des notions d'approfondissement vécus dans la société, avec un
programme en lien avec des problématiques spécifiques pointues.
Constantes fondamentales

FORMATION
La formation, déformation
spontanée est un indicateur
que le système est en vie.

CYCLE DE VIE
La relation entre les êtres
vivants et la nature est telle
que la survie de l’un implique
celle de l’autre.

COLLABORATION
La partageabilité des
ressources indique aussi
une prise en chage
commune, ce qui reduitl’
influence des
imperfection.

La NUIT ET LE JOUR
La dépendance circulaire du
jour avec la nuit fait que le
temps a un valeur.

ÉQUILIBRE

DÉCOMPOSITION

L’adéquation de juste equilibre entre les
énergies internes et les ressources garantie la
subsistance.

Cette qualité fait la valeur des entités
universelles et procure des capacités de
réparabilité
Constantes fondamentales
●
●
●
●
●
●
●
●

Subdiviser pour régner
Grouper pour vaincre
La sûreté est avec la collectivité
La puissance de la valeur d’un système
dérive de celle de l’idée derrière.
Déléguer pour maintenir une relation
Subordonner pour plus de confiance
Entraîner pour pouvoir résister
Mettre à jour pour assurer la continuité
Constantes fondamentales
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●

EXISTENCE
PRÉSENCE
ÉNERGIE
RENDEMENT
PERTES
ENVIRONNEMENT
LIENS
RELATIONS
RESPECT
MUTUALITÉ
DEVENIR
CRÉATIVITÉ
BILAN
Le point de vue étymologique
Étude d’un robot marcheur
Étymologiquement parlant, le qualificatif ‘un robot
marcheur’ veut dire quoi?
Ensemble matériel pouvant se déplacer d’un point A vers
un autre B. Marcher c’est la capacité du déplacement. La
marche nécessite l'existence de membres articulés dont
la fonction est d’aider leur support à marcher. Nous
remarquons que la nature cache beaucoup d’êtres
vivants capables de marcher sur 1, 2, 4 et plus de
membres.
De toute manière, il y a plusieurs façons et
modes de marche. On saute pour un seul pied
(unipôde) on marche pour un bipède, encore
pour un quadrupède et plus de pied. Pour les
êtres à moyens autres que le pied, les écailles
font fonction de pied, comme les reptiles qui se
faufilent en ondulant le corps et en utilisant les
écailles qui couvrent la peau adhérer au terrain
et ainsi permettre le mouvement.
Exemples communs

Les humains oublient par fois, les
lois de la nature. Un modèle de
système RECYCLABLE est d’une
grande utilité. Ceux qui présentent
une composition MODULAIRE ont
une maintenabilité aisée.
Une structure d’ARBORESCENCE
acquiert à ses éléments une
puissance collective.
Exemples communs
Qui veut quoi?, Comment fait-on? et enfin Pourquoi?

Établissement d’un
BUSINESS-PLAN.
Lancement d’une
affaire à risque
Discussions des exemples communs
Il ne s’agit pas seulement de choisir parmi un vecteur de solutions S une, mais c’est plus déterminer parmi
les éléments du vecteur en question celle qui justifie sa prise en considération. On parle plus de Srel que de
S*. Sachant que S* définit la solution exacte et Srel est une solution réalisable.
Il est bien évident que nous parlons concernant une solution s(t)=Srel qui a été déterminer par tout un
jugement et de longue observations et études.
On sait très bien que la condition sur Srel est qu’elle doit être beaucoup proche de S* (|S*-Srel|<e et e<<1).
Naturellement, nous sommes interpellé par des besoins qui naissent suite à un conditionnement.
on note O(B) le fait d’observer au moment opportun la naissance d’un besoin.
Étant sélectionné par les évènements et sans atteinte aux composantes intrinsèques du système, nous
prendrons en charge les réflexions aux suggestions nécessaires pour répondre au besoin annoncé.
D’où, surgisse de nouvelles compositions. C’est le résultat d’OBSERVATIONS du système ayant annoncé
le besoin B. donc
O(B)=>O(S) tel que O(...) signifie la fonction Observation.
Le lancement des Observations sur S dépendent essentiellement des Observations de B qui reste pour
toujours l’initiateur.
Discussions des exemples communs
Arduino
Nano

Avec des cartes imprimées de pas plus d’une
surface de 4 cm2, l’Arduino Nano peut être
programmé selon des besoins reconfigurables.
Comment a-t-on abouti à ce niveau d’intégration et de compacité de
modules faits pour le calcul.
Toute conception respectant les lois universelles évolue
Son
sensiblement d’une manière correcte et sure.
support
Par contre, dans le cas contraire, on s’attend à un écroulement
du système ou de l’une de ces partie de sorte que sa fonction
sera nettement touchée.

Le septième continent, Les proportions de
ce continent sont impressionnantes; entre 1,5
et 3,5 millions de m2, une densité de 5kg de
plastique par km2, sur une profondeur
moyenne de débris de 10m avec des pics de
profondeur pouvant aller jusqu’à 30m. En
2013 on estime à 260 millions de tonnes la
production de plastique chaque année dans le
monde, dont un dixième se retrouve dans les
océans.
https://www.youtube.com/watch?v=5kzDEHRCqqk

Baleine au milieu
du plastique

Images : Surfrider Foundation
Conclusions
Pour entreprendre des actions sures et avec impact réel, la méthodologie est d’une grande importance.
C’est, en d’autres termes, ce qui justifie le prix payé avant d’atteindre son but.
Nous en tant que créations, les systèmes qui nous entourent, recèlent de beaucoup de surprises. L’
adaptation d’une stratégie d’observation nous permet de délimiter la zone approprié pour entamer son
étude et la région équivalente au domaine de définition de notre système.
Juger c’est la dernière action mais appréhender en est la première. Une amélioration, une évolution d’un
système donné, ne sont acceptable qui si l’on a, à priori, bien collecté toutes les informations relatives à
la composition et constitution, au fonctionnement et à la dépendance vis-à-vis d’autres systèmes
adjacents.
Le coût encourut si l’erreur est commise pourrait être fatale, pas seulement pour le système en question
mais aussi pour tout les systèmes en relation directe ou indirecte.
Garder l’équilibre universelle est une affaire primordiale. L’observation scientifique, la modélisation et la
simulation sont des outils de manoeuvres très importants.
Leur optimisation reste pour toujours une question de possibilités offertes à l’opérateur pour améliorer
selon son besoin sans enfreindre à l’équilibre des compositions et relations totales.
Les libertés à l’introduction d’une certaine mise à jour est toujours garantie, sauf nécessité de garantir la
non interférence avec la sûreté des ensemble voisins.
Nous sommes interpellé par le besoin : ne cherchez jamais a en inventer !
Trouver LA bonne Observation et valider un Conception

MERCI POUR VOTRE ATTENTION
Fin du premier chapitre
Références

L.-V. Bertallanfy, ‘General System Theory’, Edition MASSON, 1972.
J.-L. BALLY, G. CAIRE, C. LAVIALE & J.-J. QUILES, ‘MACRO-ECONOMIE’, ISBN 10:2-7495-0610-7,
Edition Breal, pp 112, 2006.
http://www.jamet.org/Reflexions/Science/Definition.html
http://www.cnrtl.fr/definition/observation
http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/observer

Contenu connexe

Tendances

Les méthodes de consolidation
Les méthodes de consolidationLes méthodes de consolidation
Les méthodes de consolidationWalid Aitisha
 
Sûreté de Fonctionnement
Sûreté de FonctionnementSûreté de Fonctionnement
Sûreté de FonctionnementCarine Pascal
 
Merise+ +exercices+mcd+-+corrigés
Merise+ +exercices+mcd+-+corrigésMerise+ +exercices+mcd+-+corrigés
Merise+ +exercices+mcd+-+corrigésMajid CHADAD
 
recherche operationnelle
recherche operationnelle recherche operationnelle
recherche operationnelle mohamednacim
 
Recherche Opérationnelle - Optimisation (notions de base)
Recherche Opérationnelle - Optimisation (notions de base)Recherche Opérationnelle - Optimisation (notions de base)
Recherche Opérationnelle - Optimisation (notions de base)Mohammed TAMALI
 
Cours complet math financière
Cours complet math financièreCours complet math financière
Cours complet math financièreMarouane Chidali
 
GP Chapitre 2 : Les méthodes de prévision
GP Chapitre 2 : Les méthodes de prévision GP Chapitre 2 : Les méthodes de prévision
GP Chapitre 2 : Les méthodes de prévision ibtissam el hassani
 
Fusion acquisition phase d'intégration les clés de la réussite
Fusion acquisition  phase d'intégration les clés de la réussiteFusion acquisition  phase d'intégration les clés de la réussite
Fusion acquisition phase d'intégration les clés de la réussitemohamed mbitel
 
Présentation de thèse : modèle DISTICE
Présentation de thèse : modèle DISTICEPrésentation de thèse : modèle DISTICE
Présentation de thèse : modèle DISTICEaliasdem
 
Présentation de stage PFE a OCP Benguerir 2019
Présentation de stage PFE a  OCP Benguerir 2019Présentation de stage PFE a  OCP Benguerir 2019
Présentation de stage PFE a OCP Benguerir 2019Mohammed Amine ARAHHAL
 
Limites classiques de toutes les fonctions 4
Limites classiques de toutes les fonctions 4Limites classiques de toutes les fonctions 4
Limites classiques de toutes les fonctions 4ulrich loemba
 
La recherche opérationnelle et l'optimisation combinatoire
La recherche opérationnelle et l'optimisation combinatoireLa recherche opérationnelle et l'optimisation combinatoire
La recherche opérationnelle et l'optimisation combinatoiresarah Benmerzouk
 
Rapport se stage LEONI BSK
Rapport se stage LEONI BSKRapport se stage LEONI BSK
Rapport se stage LEONI BSKChàimaà Mhjr
 
Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctionsChapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctionsAnass Elhabti Idrissi
 
Gestion de production exercices
Gestion de production exercicesGestion de production exercices
Gestion de production exercicesChristian Kajeje
 
Gestion des stocks et de la production
Gestion des stocks et de la productionGestion des stocks et de la production
Gestion des stocks et de la productionOULAAJEB YOUSSEF
 

Tendances (20)

Les méthodes de consolidation
Les méthodes de consolidationLes méthodes de consolidation
Les méthodes de consolidation
 
Sûreté de Fonctionnement
Sûreté de FonctionnementSûreté de Fonctionnement
Sûreté de Fonctionnement
 
Merise+ +exercices+mcd+-+corrigés
Merise+ +exercices+mcd+-+corrigésMerise+ +exercices+mcd+-+corrigés
Merise+ +exercices+mcd+-+corrigés
 
recherche operationnelle
recherche operationnelle recherche operationnelle
recherche operationnelle
 
Recherche Opérationnelle - Optimisation (notions de base)
Recherche Opérationnelle - Optimisation (notions de base)Recherche Opérationnelle - Optimisation (notions de base)
Recherche Opérationnelle - Optimisation (notions de base)
 
Cours complet math financière
Cours complet math financièreCours complet math financière
Cours complet math financière
 
GP Chapitre 2 : Les méthodes de prévision
GP Chapitre 2 : Les méthodes de prévision GP Chapitre 2 : Les méthodes de prévision
GP Chapitre 2 : Les méthodes de prévision
 
Fusion acquisition phase d'intégration les clés de la réussite
Fusion acquisition  phase d'intégration les clés de la réussiteFusion acquisition  phase d'intégration les clés de la réussite
Fusion acquisition phase d'intégration les clés de la réussite
 
Présentation de thèse : modèle DISTICE
Présentation de thèse : modèle DISTICEPrésentation de thèse : modèle DISTICE
Présentation de thèse : modèle DISTICE
 
Industrie 4.0
Industrie 4.0Industrie 4.0
Industrie 4.0
 
Présentation de stage PFE a OCP Benguerir 2019
Présentation de stage PFE a  OCP Benguerir 2019Présentation de stage PFE a  OCP Benguerir 2019
Présentation de stage PFE a OCP Benguerir 2019
 
Limites classiques de toutes les fonctions 4
Limites classiques de toutes les fonctions 4Limites classiques de toutes les fonctions 4
Limites classiques de toutes les fonctions 4
 
La recherche opérationnelle et l'optimisation combinatoire
La recherche opérationnelle et l'optimisation combinatoireLa recherche opérationnelle et l'optimisation combinatoire
La recherche opérationnelle et l'optimisation combinatoire
 
Cours résumé-de-fiscalite
Cours résumé-de-fiscaliteCours résumé-de-fiscalite
Cours résumé-de-fiscalite
 
Rapport se stage LEONI BSK
Rapport se stage LEONI BSKRapport se stage LEONI BSK
Rapport se stage LEONI BSK
 
Calcul des prévisions
Calcul des prévisionsCalcul des prévisions
Calcul des prévisions
 
Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctionsChapitre 1  l entreprise-definition-classification et fonctions
Chapitre 1 l entreprise-definition-classification et fonctions
 
Audit Energétique
Audit EnergétiqueAudit Energétique
Audit Energétique
 
Gestion de production exercices
Gestion de production exercicesGestion de production exercices
Gestion de production exercices
 
Gestion des stocks et de la production
Gestion des stocks et de la productionGestion des stocks et de la production
Gestion des stocks et de la production
 

En vedette

Chap II : Cours de Modélisation & Simulation des processus
Chap II : Cours de Modélisation & Simulation des processusChap II : Cours de Modélisation & Simulation des processus
Chap II : Cours de Modélisation & Simulation des processusMohammed TAMALI
 
Modélisation en hydrogéologie chap 01
Modélisation en hydrogéologie   chap 01Modélisation en hydrogéologie   chap 01
Modélisation en hydrogéologie chap 01azario1983
 
Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010Souhila Benkaci
 
Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)
Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)
Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)Mohammed TAMALI
 
Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)
Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)
Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)Mohammed TAMALI
 
Chap IV : Théorie des graphes
Chap IV : Théorie des graphesChap IV : Théorie des graphes
Chap IV : Théorie des graphesMohammed TAMALI
 
Cours modélisation
Cours modélisationCours modélisation
Cours modélisationMina Bk
 
TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...
TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...
TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...Mohammed TAMALI
 
Prise en main d’ArcGIS Earth
Prise en main d’ArcGIS EarthPrise en main d’ArcGIS Earth
Prise en main d’ArcGIS EarthHenri Willox
 
CHAPITRE VIII : Systèmes linéaires Modélisation & Simulation
CHAPITRE VIII :  Systèmes linéaires Modélisation & SimulationCHAPITRE VIII :  Systèmes linéaires Modélisation & Simulation
CHAPITRE VIII : Systèmes linéaires Modélisation & SimulationMohammed TAMALI
 
Transport de personnes : révolution numérique et évolutions des mobilités ind...
Transport de personnes : révolution numérique et évolutions des mobilités ind...Transport de personnes : révolution numérique et évolutions des mobilités ind...
Transport de personnes : révolution numérique et évolutions des mobilités ind...Conseil Economique Social et Environnemental
 
Fiche geothermie
Fiche geothermieFiche geothermie
Fiche geothermieVia seva
 
Universitaire, Intellectuel & Instruit
Universitaire, Intellectuel & InstruitUniversitaire, Intellectuel & Instruit
Universitaire, Intellectuel & InstruitMohammed TAMALI
 
Étudiant Algérien dans la théorie des systèmes. (Lancement d’entreprise)
Étudiant Algérien dans la théorie des systèmes. (Lancement d’entreprise)Étudiant Algérien dans la théorie des systèmes. (Lancement d’entreprise)
Étudiant Algérien dans la théorie des systèmes. (Lancement d’entreprise)Mohammed TAMALI
 
Analyse Numérique – TP
Analyse Numérique – TP Analyse Numérique – TP
Analyse Numérique – TP Mohammed TAMALI
 
Qu'est ce qu'un réseau de chaleur
Qu'est ce qu'un réseau de chaleurQu'est ce qu'un réseau de chaleur
Qu'est ce qu'un réseau de chaleurVia seva
 
Chap XII Analyse Numerique
Chap XII Analyse NumeriqueChap XII Analyse Numerique
Chap XII Analyse NumeriqueMohammed TAMALI
 
ÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PV
ÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PVÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PV
ÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PVMohammed TAMALI
 

En vedette (20)

Chap II : Cours de Modélisation & Simulation des processus
Chap II : Cours de Modélisation & Simulation des processusChap II : Cours de Modélisation & Simulation des processus
Chap II : Cours de Modélisation & Simulation des processus
 
Modélisation en hydrogéologie chap 01
Modélisation en hydrogéologie   chap 01Modélisation en hydrogéologie   chap 01
Modélisation en hydrogéologie chap 01
 
Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010Cours modelisation calage2010
Cours modelisation calage2010
 
Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)
Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)
Chap XI : Outils de Simulation des modes opératoires (Plans d’expériences)
 
Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)
Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)
Chap XIV : Calcul parallèle (Fondements & Principe d'utilisation)
 
Chap IV : Théorie des graphes
Chap IV : Théorie des graphesChap IV : Théorie des graphes
Chap IV : Théorie des graphes
 
Cours modélisation
Cours modélisationCours modélisation
Cours modélisation
 
TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...
TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...
TPs-TDs : Travaux Pratiques & Dérigés (version 2014-2017) Génie Electrique/Ex...
 
Prise en main d’ArcGIS Earth
Prise en main d’ArcGIS EarthPrise en main d’ArcGIS Earth
Prise en main d’ArcGIS Earth
 
Exercices
ExercicesExercices
Exercices
 
CHAPITRE VIII : Systèmes linéaires Modélisation & Simulation
CHAPITRE VIII :  Systèmes linéaires Modélisation & SimulationCHAPITRE VIII :  Systèmes linéaires Modélisation & Simulation
CHAPITRE VIII : Systèmes linéaires Modélisation & Simulation
 
Transport de personnes : révolution numérique et évolutions des mobilités ind...
Transport de personnes : révolution numérique et évolutions des mobilités ind...Transport de personnes : révolution numérique et évolutions des mobilités ind...
Transport de personnes : révolution numérique et évolutions des mobilités ind...
 
Fiche geothermie
Fiche geothermieFiche geothermie
Fiche geothermie
 
Universitaire, Intellectuel & Instruit
Universitaire, Intellectuel & InstruitUniversitaire, Intellectuel & Instruit
Universitaire, Intellectuel & Instruit
 
Étudiant Algérien dans la théorie des systèmes. (Lancement d’entreprise)
Étudiant Algérien dans la théorie des systèmes. (Lancement d’entreprise)Étudiant Algérien dans la théorie des systèmes. (Lancement d’entreprise)
Étudiant Algérien dans la théorie des systèmes. (Lancement d’entreprise)
 
Analyse Numérique – TP
Analyse Numérique – TP Analyse Numérique – TP
Analyse Numérique – TP
 
Qu'est ce qu'un réseau de chaleur
Qu'est ce qu'un réseau de chaleurQu'est ce qu'un réseau de chaleur
Qu'est ce qu'un réseau de chaleur
 
Chap XII Analyse Numerique
Chap XII Analyse NumeriqueChap XII Analyse Numerique
Chap XII Analyse Numerique
 
CV Updated 2015
CV Updated 2015CV Updated 2015
CV Updated 2015
 
ÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PV
ÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PVÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PV
ÉTUDE ET DIMENTIONNEMENT D’UN SUIVEUR SOLAIRE POUR LA GÉNÉRATION D’ÉNERGIE PV
 

Similaire à Chap I : Cours de Modélisation & Simulation des processus

Pédagogie BIO & Energétique
Pédagogie BIO & EnergétiquePédagogie BIO & Energétique
Pédagogie BIO & EnergétiqueMohammed TAMALI
 
Chap XVI-RedactionMemoire.pdf
Chap XVI-RedactionMemoire.pdfChap XVI-RedactionMemoire.pdf
Chap XVI-RedactionMemoire.pdfMohammed TAMALI
 
Chap XVI - redaction mémoire
Chap XVI - redaction mémoireChap XVI - redaction mémoire
Chap XVI - redaction mémoireMohammed TAMALI
 
Chap XI-Optimisation.pdf
Chap XI-Optimisation.pdfChap XI-Optimisation.pdf
Chap XI-Optimisation.pdfMohammed TAMALI
 
Chap VI SIG, Système d'Information Géographique, les bases
Chap VI SIG, Système d'Information Géographique, les basesChap VI SIG, Système d'Information Géographique, les bases
Chap VI SIG, Système d'Information Géographique, les basesMohammed TAMALI
 
Chap7 : Evaluation des performances, Concepts de base & fondements Modélisati...
Chap7 : Evaluation des performances, Concepts de base & fondements Modélisati...Chap7 : Evaluation des performances, Concepts de base & fondements Modélisati...
Chap7 : Evaluation des performances, Concepts de base & fondements Modélisati...Mohammed TAMALI
 
Outils GPL de Modélisation & Simulation
Outils GPL de Modélisation & SimulationOutils GPL de Modélisation & Simulation
Outils GPL de Modélisation & SimulationMohammed TAMALI
 
Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)
Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)
Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)Mohammed TAMALI
 
Informatique pour école de Médecine Cours : Concepts de bases
Informatique pour école de Médecine Cours : Concepts de basesInformatique pour école de Médecine Cours : Concepts de bases
Informatique pour école de Médecine Cours : Concepts de basesMohammed TAMALI
 
Informatique pour école de Médecine Cours : TD & TP
Informatique pour école de Médecine Cours : TD & TPInformatique pour école de Médecine Cours : TD & TP
Informatique pour école de Médecine Cours : TD & TPMohammed TAMALI
 
Manuscrit de thèse de Doctorat
Manuscrit de thèse de DoctoratManuscrit de thèse de Doctorat
Manuscrit de thèse de DoctoratMadjid KETFI
 
Loic sarton seance 2 et 3
Loic sarton seance 2 et 3Loic sarton seance 2 et 3
Loic sarton seance 2 et 3Loic Sarton
 
11 sept 2014 intro penser systèmes version pdf site afis brigitte daniel allegro
11 sept 2014 intro penser systèmes version pdf site afis brigitte daniel allegro11 sept 2014 intro penser systèmes version pdf site afis brigitte daniel allegro
11 sept 2014 intro penser systèmes version pdf site afis brigitte daniel allegroBrigitte DANIEL ALLEGRO
 
Modélisation de la spatialité dans les ontologies de capteurs
Modélisation de la spatialité dans les ontologies de capteursModélisation de la spatialité dans les ontologies de capteurs
Modélisation de la spatialité dans les ontologies de capteurscatherine roussey
 
Compte-rendu de session
Compte-rendu de sessionCompte-rendu de session
Compte-rendu de sessionkmichel69
 
Cwin16 - Paris - surveillance site_seveso_ analyse_prédictive
Cwin16 - Paris - surveillance site_seveso_ analyse_prédictiveCwin16 - Paris - surveillance site_seveso_ analyse_prédictive
Cwin16 - Paris - surveillance site_seveso_ analyse_prédictiveCapgemini
 
4 ModeleRelationnel.pdf
4 ModeleRelationnel.pdf4 ModeleRelationnel.pdf
4 ModeleRelationnel.pdfAzedineSariye
 

Similaire à Chap I : Cours de Modélisation & Simulation des processus (20)

Pédagogie BIO & Energétique
Pédagogie BIO & EnergétiquePédagogie BIO & Energétique
Pédagogie BIO & Energétique
 
Chap XVI-RedactionMemoire.pdf
Chap XVI-RedactionMemoire.pdfChap XVI-RedactionMemoire.pdf
Chap XVI-RedactionMemoire.pdf
 
Chap XVI - redaction mémoire
Chap XVI - redaction mémoireChap XVI - redaction mémoire
Chap XVI - redaction mémoire
 
Chap XI-Optimisation.pdf
Chap XI-Optimisation.pdfChap XI-Optimisation.pdf
Chap XI-Optimisation.pdf
 
Chap VI SIG, Système d'Information Géographique, les bases
Chap VI SIG, Système d'Information Géographique, les basesChap VI SIG, Système d'Information Géographique, les bases
Chap VI SIG, Système d'Information Géographique, les bases
 
Chap7 : Evaluation des performances, Concepts de base & fondements Modélisati...
Chap7 : Evaluation des performances, Concepts de base & fondements Modélisati...Chap7 : Evaluation des performances, Concepts de base & fondements Modélisati...
Chap7 : Evaluation des performances, Concepts de base & fondements Modélisati...
 
Outils GPL de Modélisation & Simulation
Outils GPL de Modélisation & SimulationOutils GPL de Modélisation & Simulation
Outils GPL de Modélisation & Simulation
 
Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)
Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)
Sipe12 : Pour une didactique BIO (Pédagogie & Efficaité energetique)
 
Informatique pour école de Médecine Cours : Concepts de bases
Informatique pour école de Médecine Cours : Concepts de basesInformatique pour école de Médecine Cours : Concepts de bases
Informatique pour école de Médecine Cours : Concepts de bases
 
Informatique pour école de Médecine Cours : TD & TP
Informatique pour école de Médecine Cours : TD & TPInformatique pour école de Médecine Cours : TD & TP
Informatique pour école de Médecine Cours : TD & TP
 
Manuscrit de thèse de Doctorat
Manuscrit de thèse de DoctoratManuscrit de thèse de Doctorat
Manuscrit de thèse de Doctorat
 
Loic sarton seance 2 et 3
Loic sarton seance 2 et 3Loic sarton seance 2 et 3
Loic sarton seance 2 et 3
 
11 sept 2014 intro penser systèmes version pdf site afis brigitte daniel allegro
11 sept 2014 intro penser systèmes version pdf site afis brigitte daniel allegro11 sept 2014 intro penser systèmes version pdf site afis brigitte daniel allegro
11 sept 2014 intro penser systèmes version pdf site afis brigitte daniel allegro
 
Modélisation de la spatialité dans les ontologies de capteurs
Modélisation de la spatialité dans les ontologies de capteursModélisation de la spatialité dans les ontologies de capteurs
Modélisation de la spatialité dans les ontologies de capteurs
 
R´evision d’ontologies fond´ee sur tableaux.doc
R´evision d’ontologies fond´ee sur tableaux.docR´evision d’ontologies fond´ee sur tableaux.doc
R´evision d’ontologies fond´ee sur tableaux.doc
 
Tp1 6-141218060317-conversion-gate02
Tp1 6-141218060317-conversion-gate02Tp1 6-141218060317-conversion-gate02
Tp1 6-141218060317-conversion-gate02
 
Compte-rendu de session
Compte-rendu de sessionCompte-rendu de session
Compte-rendu de session
 
Cwin16 - Paris - surveillance site_seveso_ analyse_prédictive
Cwin16 - Paris - surveillance site_seveso_ analyse_prédictiveCwin16 - Paris - surveillance site_seveso_ analyse_prédictive
Cwin16 - Paris - surveillance site_seveso_ analyse_prédictive
 
4 ModeleRelationnel.pdf
4 ModeleRelationnel.pdf4 ModeleRelationnel.pdf
4 ModeleRelationnel.pdf
 
TFC VALDRY MBUKANI
TFC VALDRY MBUKANITFC VALDRY MBUKANI
TFC VALDRY MBUKANI
 

Plus de Mohammed TAMALI

Chap VI 1-Elements de Pratique des SIG sous QGIS
Chap VI 1-Elements de Pratique des SIG sous QGISChap VI 1-Elements de Pratique des SIG sous QGIS
Chap VI 1-Elements de Pratique des SIG sous QGISMohammed TAMALI
 
Chap XIII : calcul scientifique avec python
Chap XIII : calcul scientifique avec pythonChap XIII : calcul scientifique avec python
Chap XIII : calcul scientifique avec pythonMohammed TAMALI
 
Chap VI SIG-Travaux Pratiques
Chap VI SIG-Travaux PratiquesChap VI SIG-Travaux Pratiques
Chap VI SIG-Travaux PratiquesMohammed TAMALI
 
Examen Master CCV : Méthode et Plan d'Expériences
Examen Master CCV : Méthode et Plan d'ExpériencesExamen Master CCV : Méthode et Plan d'Expériences
Examen Master CCV : Méthode et Plan d'ExpériencesMohammed TAMALI
 
Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.
Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.
Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.Mohammed TAMALI
 
Je TIC au passé, présent et au futur, Journée du 23/12/2014
Je TIC au passé,  présent et au futur, Journée du 23/12/2014Je TIC au passé,  présent et au futur, Journée du 23/12/2014
Je TIC au passé, présent et au futur, Journée du 23/12/2014Mohammed TAMALI
 
Chap9 : Systèmes non linéaires
Chap9 : Systèmes non linéairesChap9 : Systèmes non linéaires
Chap9 : Systèmes non linéairesMohammed TAMALI
 
Chap V : Modélisation & Optimisation Des réseaux electriques (Concepts de bas...
Chap V : Modélisation & Optimisation Des réseaux electriques (Concepts de bas...Chap V : Modélisation & Optimisation Des réseaux electriques (Concepts de bas...
Chap V : Modélisation & Optimisation Des réseaux electriques (Concepts de bas...Mohammed TAMALI
 

Plus de Mohammed TAMALI (8)

Chap VI 1-Elements de Pratique des SIG sous QGIS
Chap VI 1-Elements de Pratique des SIG sous QGISChap VI 1-Elements de Pratique des SIG sous QGIS
Chap VI 1-Elements de Pratique des SIG sous QGIS
 
Chap XIII : calcul scientifique avec python
Chap XIII : calcul scientifique avec pythonChap XIII : calcul scientifique avec python
Chap XIII : calcul scientifique avec python
 
Chap VI SIG-Travaux Pratiques
Chap VI SIG-Travaux PratiquesChap VI SIG-Travaux Pratiques
Chap VI SIG-Travaux Pratiques
 
Examen Master CCV : Méthode et Plan d'Expériences
Examen Master CCV : Méthode et Plan d'ExpériencesExamen Master CCV : Méthode et Plan d'Expériences
Examen Master CCV : Méthode et Plan d'Expériences
 
Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.
Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.
Chap10 : Outils de Simulation Cas des CAD 3D Concepts de base & fondements.
 
Je TIC au passé, présent et au futur, Journée du 23/12/2014
Je TIC au passé,  présent et au futur, Journée du 23/12/2014Je TIC au passé,  présent et au futur, Journée du 23/12/2014
Je TIC au passé, présent et au futur, Journée du 23/12/2014
 
Chap9 : Systèmes non linéaires
Chap9 : Systèmes non linéairesChap9 : Systèmes non linéaires
Chap9 : Systèmes non linéaires
 
Chap V : Modélisation & Optimisation Des réseaux electriques (Concepts de bas...
Chap V : Modélisation & Optimisation Des réseaux electriques (Concepts de bas...Chap V : Modélisation & Optimisation Des réseaux electriques (Concepts de bas...
Chap V : Modélisation & Optimisation Des réseaux electriques (Concepts de bas...
 

Chap I : Cours de Modélisation & Simulation des processus

  • 1. Université de Béchar Laboratoire des Études Énergétiques en Zones Arides Équipe Modélisation & Simulation des Systèmes CHAPITRE I : Généralités & Introduction Concepts de base & fondements Lancement de l’idée. Cours réalisé par : Dr. TAMALI Mohammed, http://www.univ-bechar.dz/mtamali Université de Béchar | FS&T (ENERGARID Lab./SimulIA)
  • 2. Présentation L'Université de Béchar est née en 1986 en tant que institut National de l'enseignement Supérieur jusqu'au 07/01/2007 où elle a été déclarée officiellement comme université. Depuis, beaucoup d'équipes de recherche ont vues le jour, Le laboratoire d'études des systèmes ENERGétique en zones ARIDes animé par un groupe de chercheurs jeunes et bien motivés (7 équipes de recherche) pour résoudre les problèmes locaux touchant les zones arides, l'équipe SimulIA, est une partie intégrante. La fonction de base de SimulIA est des études et applications de la modélisation des systèmes (application aux modèles zones arides). Axes e recherche : -Énergie & Environnement -Application de la thermique dans les zones arides -Économie de l’énergie. -Cartographie et mise en valeur des ressources dans les zones arides. -Pour SimulIA, Constituer une base de modélisation et de simulation accessible enligne. -www2.univ-bechar.dz/web/energarid
  • 3. Plan Grandes Généralités & Présentations Constantes fondamentales Le point de vue étymologique Exemples communs Discussions des exemples communs Conclusions Références
  • 4. Grandes Généralités & Présentations Dans la réalité des choses, nous sommes tout le temps confrontés à des situations nouvelles où il est judicieusement nécessaire de prendre une décision. Les mauvaises prises en considération engendre toujours et inévitablement des conséquences désastreuses dans le système provoquant ainsi des pertes en énergie, en temps et en ressources et viceversa. Mais où réside la différence entre les deux manoeuvres ? La méthode jugée valable au moment de la prise du système est nettement soupçonnée pour qualifier les fondements des manoeuvres et travaux entrepris. La recherche opérationnelle (R.O.) propose un ensemble de méthodes scientifiques pour résoudre des problèmes d'optimisation liés aux organisations du monde réel : problèmes de logistique, d'emploi du temps, de gestion des flux, de transport... Ce stage fournit des méthodes d'aide à la décision en prenant en compte des contraintes variées (légales, techniques, budget, etc.) Ce cours peut être suivi par des notions d'approfondissement vécus dans la société, avec un programme en lien avec des problématiques spécifiques pointues.
  • 5. Constantes fondamentales FORMATION La formation, déformation spontanée est un indicateur que le système est en vie. CYCLE DE VIE La relation entre les êtres vivants et la nature est telle que la survie de l’un implique celle de l’autre. COLLABORATION La partageabilité des ressources indique aussi une prise en chage commune, ce qui reduitl’ influence des imperfection. La NUIT ET LE JOUR La dépendance circulaire du jour avec la nuit fait que le temps a un valeur. ÉQUILIBRE DÉCOMPOSITION L’adéquation de juste equilibre entre les énergies internes et les ressources garantie la subsistance. Cette qualité fait la valeur des entités universelles et procure des capacités de réparabilité
  • 6. Constantes fondamentales ● ● ● ● ● ● ● ● Subdiviser pour régner Grouper pour vaincre La sûreté est avec la collectivité La puissance de la valeur d’un système dérive de celle de l’idée derrière. Déléguer pour maintenir une relation Subordonner pour plus de confiance Entraîner pour pouvoir résister Mettre à jour pour assurer la continuité
  • 8. Le point de vue étymologique Étude d’un robot marcheur Étymologiquement parlant, le qualificatif ‘un robot marcheur’ veut dire quoi? Ensemble matériel pouvant se déplacer d’un point A vers un autre B. Marcher c’est la capacité du déplacement. La marche nécessite l'existence de membres articulés dont la fonction est d’aider leur support à marcher. Nous remarquons que la nature cache beaucoup d’êtres vivants capables de marcher sur 1, 2, 4 et plus de membres. De toute manière, il y a plusieurs façons et modes de marche. On saute pour un seul pied (unipôde) on marche pour un bipède, encore pour un quadrupède et plus de pied. Pour les êtres à moyens autres que le pied, les écailles font fonction de pied, comme les reptiles qui se faufilent en ondulant le corps et en utilisant les écailles qui couvrent la peau adhérer au terrain et ainsi permettre le mouvement.
  • 9. Exemples communs Les humains oublient par fois, les lois de la nature. Un modèle de système RECYCLABLE est d’une grande utilité. Ceux qui présentent une composition MODULAIRE ont une maintenabilité aisée. Une structure d’ARBORESCENCE acquiert à ses éléments une puissance collective.
  • 10. Exemples communs Qui veut quoi?, Comment fait-on? et enfin Pourquoi? Établissement d’un BUSINESS-PLAN. Lancement d’une affaire à risque
  • 11. Discussions des exemples communs Il ne s’agit pas seulement de choisir parmi un vecteur de solutions S une, mais c’est plus déterminer parmi les éléments du vecteur en question celle qui justifie sa prise en considération. On parle plus de Srel que de S*. Sachant que S* définit la solution exacte et Srel est une solution réalisable. Il est bien évident que nous parlons concernant une solution s(t)=Srel qui a été déterminer par tout un jugement et de longue observations et études. On sait très bien que la condition sur Srel est qu’elle doit être beaucoup proche de S* (|S*-Srel|<e et e<<1). Naturellement, nous sommes interpellé par des besoins qui naissent suite à un conditionnement. on note O(B) le fait d’observer au moment opportun la naissance d’un besoin. Étant sélectionné par les évènements et sans atteinte aux composantes intrinsèques du système, nous prendrons en charge les réflexions aux suggestions nécessaires pour répondre au besoin annoncé. D’où, surgisse de nouvelles compositions. C’est le résultat d’OBSERVATIONS du système ayant annoncé le besoin B. donc O(B)=>O(S) tel que O(...) signifie la fonction Observation. Le lancement des Observations sur S dépendent essentiellement des Observations de B qui reste pour toujours l’initiateur.
  • 12. Discussions des exemples communs Arduino Nano Avec des cartes imprimées de pas plus d’une surface de 4 cm2, l’Arduino Nano peut être programmé selon des besoins reconfigurables. Comment a-t-on abouti à ce niveau d’intégration et de compacité de modules faits pour le calcul. Toute conception respectant les lois universelles évolue Son sensiblement d’une manière correcte et sure. support Par contre, dans le cas contraire, on s’attend à un écroulement du système ou de l’une de ces partie de sorte que sa fonction sera nettement touchée. Le septième continent, Les proportions de ce continent sont impressionnantes; entre 1,5 et 3,5 millions de m2, une densité de 5kg de plastique par km2, sur une profondeur moyenne de débris de 10m avec des pics de profondeur pouvant aller jusqu’à 30m. En 2013 on estime à 260 millions de tonnes la production de plastique chaque année dans le monde, dont un dixième se retrouve dans les océans. https://www.youtube.com/watch?v=5kzDEHRCqqk Baleine au milieu du plastique Images : Surfrider Foundation
  • 13. Conclusions Pour entreprendre des actions sures et avec impact réel, la méthodologie est d’une grande importance. C’est, en d’autres termes, ce qui justifie le prix payé avant d’atteindre son but. Nous en tant que créations, les systèmes qui nous entourent, recèlent de beaucoup de surprises. L’ adaptation d’une stratégie d’observation nous permet de délimiter la zone approprié pour entamer son étude et la région équivalente au domaine de définition de notre système. Juger c’est la dernière action mais appréhender en est la première. Une amélioration, une évolution d’un système donné, ne sont acceptable qui si l’on a, à priori, bien collecté toutes les informations relatives à la composition et constitution, au fonctionnement et à la dépendance vis-à-vis d’autres systèmes adjacents. Le coût encourut si l’erreur est commise pourrait être fatale, pas seulement pour le système en question mais aussi pour tout les systèmes en relation directe ou indirecte. Garder l’équilibre universelle est une affaire primordiale. L’observation scientifique, la modélisation et la simulation sont des outils de manoeuvres très importants. Leur optimisation reste pour toujours une question de possibilités offertes à l’opérateur pour améliorer selon son besoin sans enfreindre à l’équilibre des compositions et relations totales. Les libertés à l’introduction d’une certaine mise à jour est toujours garantie, sauf nécessité de garantir la non interférence avec la sûreté des ensemble voisins.
  • 14. Nous sommes interpellé par le besoin : ne cherchez jamais a en inventer ! Trouver LA bonne Observation et valider un Conception MERCI POUR VOTRE ATTENTION Fin du premier chapitre
  • 15. Références L.-V. Bertallanfy, ‘General System Theory’, Edition MASSON, 1972. J.-L. BALLY, G. CAIRE, C. LAVIALE & J.-J. QUILES, ‘MACRO-ECONOMIE’, ISBN 10:2-7495-0610-7, Edition Breal, pp 112, 2006. http://www.jamet.org/Reflexions/Science/Definition.html http://www.cnrtl.fr/definition/observation http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/observer