SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  11
Il était une fois . . .
. . . une jeune femme qui était atteinte d’une
maladie grave. Les médecins ne lui donnaient
que 3 mois à vivre.
Comme elle mettait ses affaires en ordre, elle
appela son Pasteur pour lui demander de venir la
voir afin de régler certains détails de ses dernières
volontés : les chants et les textes qu’elle voulait à
son service, ainsi que les vêtements dans lesquels
elle voulait être enterrée.
Tout était en ordre. Lorsque le Pasteur s’apprêta
à partir, la jeune femme se souvint soudainement
de quelque chose de très important pour elle.
« Il y a une autre chose ! » dit-elle toute excitée.
« Quoi ? » dit le Pasteur.
« Ceci est très important » poursuit la jeune
femme. « Je veux être exposée avec une
fourchette dans ma main droite. »
Le Pasteur se tenait devant la jeune femme ne
sachant trop quoi dire.
« Cela vous surprend, n’est-ce pas ? » demanda
la jeune femme.
« Enfin, pour être honnête, je suis perplexe
devant votre requête » dit le Pasteur.
Le jeune femme expliqua :
« Ma grand-mère m’a un jour raconté cette
histoire et depuis ce jour-là, j’ai toujours
essayé de transmettre ce message aux gens
que j’aime, ainsi qu’à ceux et celles qui ont
besoin d’encouragement.
Durant toutes mes années de participation
aux événements sociaux et lors des dîners,
je me souviens que toujours, inévitablement,
quelqu’un se penchait vers moi et me disait :
* Gardez votre fourchette. *
C’était mon moment préféré, car je savais
que quelque chose de mieux s’en venait,
comme du gâteau, une mousse au chocolat
ou une tarte aux pommes. Quelque chose
de merveilleux et avec de la substance !
Alors, je veux juste qu’en me voyant dans
mon cercueil avec une fourchette dans la
main, les gens se demandent : * Mais
pourquoi donc cette fourchette ? *
Vous pourrez alors leur dire : * Gardez
votre fourchette; le meilleur est à venir ! * »
Les yeux du Pasteur se remplirent de larmes
de joie en prenant la jeune femme dans ses
bras pour lui dire au revoir.
Il savait que c’était une des dernières fois
qu’il la voyait avant son décès.
Mais il savait également que cette jeune
femme avait une meilleure idée du paradis
que lui-même et que bien des gens plus âgés
que lui, avec beaucoup plus d’expérience et de
connaissance que lui.
Elle savait que quelques chose de mieux s’en
venait !
Aux funérailles, les gens défilaient devant le
cercueil de la jeune femme et remarquaient
la fourchette dans sa main droite.
Le Pasteur attentif entendait toujours la
même question :
« Pourquoi la fourchette ? »
Et il souriait.
Au service, lors de son homélie, le Pasteur
raconta aux gens la conversation qu’il avait
eue avec la jeune femme peu de temps avant
son décès.
Il leur raconta également l’histoire de la
fourchette et de ce que cela représentait
pour elle.
Le Pasteur dit aux gens :
« Je ne peux m’arrêter de penser à cette
jeune femme et à sa fourchette !
Vous non plus, vous ne le pourrez plus ! »
Et il avait raison !
La prochaine fois que vous prendrez une
fourchette dans votre main, laissez-la vous
rappeler à vous aussi que * le meilleur est à
venir. *
Les amis sont des pierres précieuses.
Ils vous font sourire et vous encouragent.
Ils vous prêtent une oreille attentive.
Ils vous disent de bonnes paroles.
Ils ouvrent toujours leur cœur pour vous.
Montrez-leur combien vous tenez à eux.
Soyez toujours là pour eux, même lorsque
c’est vous qui en avez le plus besoin.
Vous ne savez jamais à qui sera le tout de
* garder sa fourchette * pour le meilleur à
venir.
Chérissez le temps partagé avec eux et les
doux souvenirs.
Être ami(e) avec quelqu’un n’est pas une
opportunité, mais une douce responsabilité.
Envoyez ce texte à tous et celles que vous
considérez comme un(e) AMI(E), même si ça
signifie de le retourner à la personne qui vous
l’a envoyé.
* Et gardez votre fourchette
! *

Contenu connexe

Plus de nadia-vraie Nom de famille

Plus de nadia-vraie Nom de famille (20)

Test de démence
Test de démenceTest de démence
Test de démence
 
Test quotient intellectuel
Test quotient intellectuelTest quotient intellectuel
Test quotient intellectuel
 
Test cerveau
Test cerveauTest cerveau
Test cerveau
 
Elu meilleur email 2013n
Elu meilleur email 2013nElu meilleur email 2013n
Elu meilleur email 2013n
 
Beaute des nombres_rfv1333
Beaute des nombres_rfv1333Beaute des nombres_rfv1333
Beaute des nombres_rfv1333
 
380278 unsage21111
380278 unsage21111380278 unsage21111
380278 unsage21111
 
5234. affaires insolites31 clau
5234. affaires insolites31 clau5234. affaires insolites31 clau
5234. affaires insolites31 clau
 
4 belles histoires 0114
4 belles histoires 01144 belles histoires 0114
4 belles histoires 0114
 
Les escaliers du courage!!!!
Les escaliers  du courage!!!!Les escaliers  du courage!!!!
Les escaliers du courage!!!!
 
Incroyables images du monde
Incroyables images du mondeIncroyables images du monde
Incroyables images du monde
 
Desert de fleurs
Desert de fleursDesert de fleurs
Desert de fleurs
 
Dessins en 3 d au crayon
Dessins en 3 d au crayonDessins en 3 d au crayon
Dessins en 3 d au crayon
 
C'est chouette1
C'est chouette1C'est chouette1
C'est chouette1
 
Beau comme-tout311
Beau comme-tout311Beau comme-tout311
Beau comme-tout311
 
Copeaux de bois
Copeaux de boisCopeaux de bois
Copeaux de bois
 
Beaute des-ponts-
Beaute des-ponts-Beaute des-ponts-
Beaute des-ponts-
 
Chateaux de sable_nouveaux
Chateaux de sable_nouveauxChateaux de sable_nouveaux
Chateaux de sable_nouveaux
 
Noeldifferent
NoeldifferentNoeldifferent
Noeldifferent
 
Bougies
BougiesBougies
Bougies
 
Jardin botanique canada
Jardin botanique canadaJardin botanique canada
Jardin botanique canada
 

Une fourchette dans un mais chez une personne décédée.

  • 1. Il était une fois . . .
  • 2. . . . une jeune femme qui était atteinte d’une maladie grave. Les médecins ne lui donnaient que 3 mois à vivre. Comme elle mettait ses affaires en ordre, elle appela son Pasteur pour lui demander de venir la voir afin de régler certains détails de ses dernières volontés : les chants et les textes qu’elle voulait à son service, ainsi que les vêtements dans lesquels elle voulait être enterrée. Tout était en ordre. Lorsque le Pasteur s’apprêta à partir, la jeune femme se souvint soudainement de quelque chose de très important pour elle.
  • 3. « Il y a une autre chose ! » dit-elle toute excitée. « Quoi ? » dit le Pasteur. « Ceci est très important » poursuit la jeune femme. « Je veux être exposée avec une fourchette dans ma main droite. » Le Pasteur se tenait devant la jeune femme ne sachant trop quoi dire. « Cela vous surprend, n’est-ce pas ? » demanda la jeune femme. « Enfin, pour être honnête, je suis perplexe devant votre requête » dit le Pasteur.
  • 4. Le jeune femme expliqua : « Ma grand-mère m’a un jour raconté cette histoire et depuis ce jour-là, j’ai toujours essayé de transmettre ce message aux gens que j’aime, ainsi qu’à ceux et celles qui ont besoin d’encouragement. Durant toutes mes années de participation aux événements sociaux et lors des dîners, je me souviens que toujours, inévitablement, quelqu’un se penchait vers moi et me disait : * Gardez votre fourchette. *
  • 5. C’était mon moment préféré, car je savais que quelque chose de mieux s’en venait, comme du gâteau, une mousse au chocolat ou une tarte aux pommes. Quelque chose de merveilleux et avec de la substance ! Alors, je veux juste qu’en me voyant dans mon cercueil avec une fourchette dans la main, les gens se demandent : * Mais pourquoi donc cette fourchette ? * Vous pourrez alors leur dire : * Gardez votre fourchette; le meilleur est à venir ! * »
  • 6. Les yeux du Pasteur se remplirent de larmes de joie en prenant la jeune femme dans ses bras pour lui dire au revoir. Il savait que c’était une des dernières fois qu’il la voyait avant son décès. Mais il savait également que cette jeune femme avait une meilleure idée du paradis que lui-même et que bien des gens plus âgés que lui, avec beaucoup plus d’expérience et de connaissance que lui. Elle savait que quelques chose de mieux s’en venait !
  • 7. Aux funérailles, les gens défilaient devant le cercueil de la jeune femme et remarquaient la fourchette dans sa main droite. Le Pasteur attentif entendait toujours la même question : « Pourquoi la fourchette ? » Et il souriait. Au service, lors de son homélie, le Pasteur raconta aux gens la conversation qu’il avait eue avec la jeune femme peu de temps avant son décès.
  • 8. Il leur raconta également l’histoire de la fourchette et de ce que cela représentait pour elle. Le Pasteur dit aux gens : « Je ne peux m’arrêter de penser à cette jeune femme et à sa fourchette ! Vous non plus, vous ne le pourrez plus ! » Et il avait raison !
  • 9. La prochaine fois que vous prendrez une fourchette dans votre main, laissez-la vous rappeler à vous aussi que * le meilleur est à venir. * Les amis sont des pierres précieuses. Ils vous font sourire et vous encouragent. Ils vous prêtent une oreille attentive. Ils vous disent de bonnes paroles. Ils ouvrent toujours leur cœur pour vous. Montrez-leur combien vous tenez à eux. Soyez toujours là pour eux, même lorsque c’est vous qui en avez le plus besoin.
  • 10. Vous ne savez jamais à qui sera le tout de * garder sa fourchette * pour le meilleur à venir. Chérissez le temps partagé avec eux et les doux souvenirs. Être ami(e) avec quelqu’un n’est pas une opportunité, mais une douce responsabilité. Envoyez ce texte à tous et celles que vous considérez comme un(e) AMI(E), même si ça signifie de le retourner à la personne qui vous l’a envoyé.
  • 11. * Et gardez votre fourchette ! *