Naïssan LEMJID 2e LAC Culture Entrepreneuriale 
1 
V- L’Entrepreneuriat en Tunisie 
1- Présentation générale 
Le secteur p...
Naïssan LEMJID 2e LAC Culture Entrepreneuriale 
2 
e- L’entrepreneur-imitateur 
Réagit à une innovation réalisée ailleurs....
Naïssan LEMJID 2e LAC Culture Entrepreneuriale 
3 
- Les formations complémentaires 
L’ANETI a développé quelques outils d...
Naïssan LEMJID 2e LAC Culture Entrepreneuriale 
des nantissement sur le fonds de commerce et le matériel existant et /ou à...
Naïssan LEMJID 2e LAC Culture Entrepreneuriale 
5 
- Procédure d’admission en pépinière d’entreprises 
L’intégration d’un ...
Naïssan LEMJID 2e LAC Culture Entrepreneuriale 
· L'assistance des promoteurs dans la constitution de leurs dossiers 
d'in...
Naïssan LEMJID 2e LAC Culture Entrepreneuriale 
7 
l'organisation d'expositions de promotion, diffusion de la meilleure im...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'entrepreneuriat en tunisie

625 vues

Publié le

entrepreneuriat en tunisie

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
625
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'entrepreneuriat en tunisie

  1. 1. Naïssan LEMJID 2e LAC Culture Entrepreneuriale 1 V- L’Entrepreneuriat en Tunisie 1- Présentation générale Le secteur privé tunisien est caractérisé par un fort dynamisme particulièrement dans les secteurs du cuir et textiles et de l’électro-technique. Les entreprises tunisiennes restent dominés par la base familiale, elles sont en outre de taille réduite, sous-capitalisées, les entrepreneurs sont très polyvalents et déclarent souvent qu’ils veulent tout faire eux-mêmes, mais plus sur un profil de technicien que de gestionnaire. On a remarqué depuis le milieu des années 90 l’émergence d’un nouveau type d’entreprises, celles reliées aux nouvelles technologies de l’information et de la communication menées par de nouveaux types d’entrepreneurs, jeunes, instruits et ouverts sur l’économie mondialisée. 2- Typologie des entrepreneurs tunisiens a- L’entrepreneur-artisan : Artisan devenu homme d’affaire Entreprise artisanale : esprit artisanal. Centralisation de la gestion et de la prise de décision. Pas de réinvestissement du profit mais seulement du rythme de vie et de l’épargne. b- L’entrepreneur-familial Affaire artisanale héritée de père en fils. Modernisation progressive : Artisanal, Semi-industriel, Technologique, Industriel. c- L’entrepreneur réseau Forte expérience dans des organisations. Utilisations des réseaux de connaissances : (futurs clients, fournisseurs, organismes de financement, etc). Occupation de postes de représentation (UTICA, Institut Arabe des chefs d’entreprises, femme chefs d’entreprises, etc.) d- L’entrepreneur-innovateurs Type le plus rares. Minorité remplit la condition-clé de Schumpeter : l’innovation. Satisfaction des besoins non optimale. Notion d’innovation : relativisée.
  2. 2. Naïssan LEMJID 2e LAC Culture Entrepreneuriale 2 e- L’entrepreneur-imitateur Réagit à une innovation réalisée ailleurs. Comportement planifiable. 3- Les institutions de soutien à la création d’entreprise en Tunisie En Tunisie comme dans la plupart des pays du monde, les nouveaux promoteurs peuvent bénéficier d’avantages et de mesures d’incitation spécifiques. Ces soutiens proviennent d’organismes spécialisés en la matière. Selon, l’institution de soutien peut aller des conseils généraux en termes de création d’entreprises, à un appui financier, logique ou technique. a- Banque Tunisiennes de solidarité (BTS) Créée en 1997, la Banque Tunisienne de solidarité est une banque spécialisée dans le financement de petits projets par le biais du financement direct ou via les Associations de Micro-Crédits. Elle a pour objectifs de faciliter davantage l’accès aux crédits bancaires pour les micro-entrepreneurs. - Conditions d’éligibilité Les personnes qui peuvent prétendre à un crédit du BTS sont celles ayant un métier, une qualification professionnelle ou spécifique et qui désirent s’installer pour leur propre compte. Plus particulièrement, il s’agit des diplômés de l’enseignement supérieur ou de la formation professionnelle, les personnes à la recherche d’une réinsertion professionnelle ainsi que les personnes appartenant à des catégories sociales à besoins spécifiques. - Les crédits de financement Les crédits BTS sont plafonnés à 15 mille dinars tunisiens pour les diplômés de la formation professionnelle. Le plafond atteind les 50 mille dinars tunisiens pour les diplômés de l’enseignement supérieur. Ces crédits sont destinés essentiellement à l’acquisition des équipements et du matériel nécessaires à l’exercice de l’activité. Le déblocage de ces fonds s’effectue directement auprès des fournisseurs. Quant aux besoins en fonds de roulement, le financement en est limité à 15% du montant du projet. La BTS offre des crédits à court et à long terme (2 à 7 ans) à un taux d’intérêt de 5% maximum par ans avec possibilité d’accompagnement des projets qui réussissent par des crédits complémentaires sans attendre la fin du remboursement. b- L’Agence Nationale pour l’Emploi et le Travail indépendant (ANETI) L’ANETI est un établissement public à caractère non administratif doté de la personnalité civile et de l’autonomie administrative et financière. Elle est placée sous la tutelle du Ministère de l’emploi et de l’insertion professionnelle des jeunes. Elle a pour principale mission la mise en oeuvre de la politique du gouvernement relative à la promotion de l’emploi.
  3. 3. Naïssan LEMJID 2e LAC Culture Entrepreneuriale 3 - Les formations complémentaires L’ANETI a développé quelques outils d’incitation à la création d’entreprise dont on peut citer les formations complémentaires CEFE, CREE et GERME. Il s’agit d’un ensemble de cycles de formation à l’attention des créateurs d’entreprises. Ils permettent de répondre aux attentes des entrepreneurs pour ce qui est des compétences techniques ou en gestion et aux préoccupations des entrepreneurs sur les méthodes de création d’entreprise et d’étude des projets. - Les crédits du Fonds national pour l’emploi Le fonds 21-21 a la charge de financer toutes les opérations susceptibles de développer la qualification des demandeurs d’emploi et de favoriser les possibilités d’emploi notamment par le biais. En coordination avec l’ANETI, le FNE « 21-21 », depuis sa création en 2000, oeuvre afin d’inciter les jeunes à créer leurs propres activités. La FNE oeuvre en collaboration avec la BTS. c- La Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (BFPME) La BFPME est une banque qui couvre l’intégralité des activités de conseil, de suivi et de financement dédiés aux petites et moyennes entreprises. Elle a été constituée le 1er Mars 2005 dans le cadre de la loi n°65-2001. La BFPME a pour objectifs d’assister et de financer les PME de tous les secteurs d’activités sauf les secteurs du tourisme et de la promotion immobilière. Au niveau de la création des entreprises, la BFPME finance les projets dans les secteurs éligibles dont le coût d’investissement total est compris entre 80 000 DNT et 4 MDNT. - Les composantes financées Au niveau de l’investissement, l’octroie des crédits est en cofinancement avec les banques commerciales. La BFPME finance l’acquisition des biens d’équipement, le génie civil, le fonds de roulement et l’investissement immatériel à la création et au niveau de l’extension. Son activité de financement est limitée aux entreprises (la BFPME ne finance pas les personnes physiques). La composante acquisition de terrains dans les projets éligibles au financement n’est pas financée par la BFPME. - Modalités de financement Le plafond du montant des crédits alloués pour chaque projet varie en fonction du montant de l’investissement. En capital, la part de la BFPME dans le schéma de financement du projet varie de 25 à 50% selon le coût de l’investissement. En termes de liquidité, la BFPME octroie des crédits plafonnés entre 250 000 et 1MDNT. Les crédits à moyen terme sont consentis aux conditions du marché avec un taux d’intérêts allant de TMM+2,75% à TMM+4% sur une période allant de 2 ans à 10 ans. La BFPME exige du promoteur qu’il souscrive une assurance crédit auprès de la SOTUGAR (Société Tunisiennes de Garantie) en plus de certaines autres garanties comme
  4. 4. Naïssan LEMJID 2e LAC Culture Entrepreneuriale des nantissement sur le fonds de commerce et le matériel existant et /ou à acquérir et l’Hypothèque sur le terrain d’implantation du projet et les constructions. 4 d- L’Agence de Promotion de l’Industrie (API) L’API est un établissement public qui a pour mission de mettre en oeuvre la politique du gouvernement relative à la promotion du secteur industriel en tant que structure d’appui aux entreprises et aux promoteurs. L’API et les diverses structures sous sa tutelle sont destinés à promouvoir le secteur industriel et à faciliter la création d’entreprises pour les nouveaux promoteurs. - Idées de projet et opportunité d’affaire Les fiches professionnelles qui développent les idées de projets identifiées par les études de positionnement stratégique de l’agence constituent un guide détaillé pour la réalisation de l’étude de rentabilité du projet. Elles renferment des informations de base sur les éléments du marché, sur les aspects financiers du projet et sur les besoins matériels et immatériels pour la réalisation du projet. Dans ces fiches, le promoteur trouvera des organismes d’appui à la réalisation du projet et une bibliographie à consulter. - Formation et appui aux Créateurs d’Entreprise L’API assure un accompagnement durant les phrases de préparation de son projet par une formation adaptée et un encadrement de proximité portant sur l’étude du projet, l’initiation aux méthodes de gestion, l’intermédiation auprès des autres institutions et l’appui logique (stages en entreprises, documentation, Intérêt et outils informatique …) Le Guichet Unitaire de l’Agence de Promotion de l’Industrie est habilité à accomplir toutes les formalités administratives et légales nécessaires à la contribution des sociétés. Les prestations du Guichet Unique sont destinées aux promoteurs tunisiens et étrangers, résidents réalisant des projets d’investissement en Tunisie. - Etudes et Informations industrielles : L’API est avant tout un observatoire du tissu industriel tunisien et de son environnement économique. Elle a ainsi développé divers organismes en son sein qui ont pour change d’effectuer des études sur l’économie tunisienne et son environnement d’affaires. Ces études présentent la situation des diverses branches industrielles en Tunisie et dans le monde. A travers des comparatifs de la Tunisie et permettent de la sorte à l’investisseur de cibler les créneaux les plus générateurs de profits. e- Les pépinières d’entreprise (Voir annexe 3 La pépinière d’entreprises est une structure d’accueil et d’accompagnement des créateurs devant fournir un appui sous forme de conseils et d’expertise nécessaires à la formalisation de leurs projets et une aide au développement de leurs entreprises. Cet accueil se traduit par la mise à la disposition des nouvelles entreprises de toutes les commodités matérielles et logiques à même de leur permettre de démarrer leurs activités dans les meilleures conditions.
  5. 5. Naïssan LEMJID 2e LAC Culture Entrepreneuriale 5 - Procédure d’admission en pépinière d’entreprises L’intégration d’un projet d’entreprise dans une pépinière s’effectue après plusieurs étapes. Le porteur de projet souhaitant intégrer une des pépinières prend d’abord contact avec la pépinière pour retirer un appel à projet. Par la suite, un comité d’agrément effectue le diagnostic et l’évaluation du projet. Si le projet est validé une convention de prestation de services est signée entre la pépinière concernée et le promoteur. La population ciblée est celle des porteurs de projets dans le domaine de l’industrie et des services connexes. - Les services de la pépinière d’entreprise La pépinière d’entreprise fournit de l’information et de la documentation relative à la création d’entreprises en Tunisie. Les informations fournies se rapportent aux prestations de la pépinière d’entreprises, aux données économiques régionales, des études sectorielles de positionnement stratégique et des informations relatives aux formalités de constitution juridique de l’entreprise. La pépinière d’entreprise propose des modules de formation relatifs à la création d’entreprises ainsi qu’un encadrement personnalisé (sous forme de conseils) du promoteur. La pépinière d’entreprise met à la disposition des porteurs de projets en incubation un réseau d’experts multidisciplinaires qui sont régulièrement présent sur le site de la pépinière. Pendant la phase d’hébergement qui dure d’une année à deux années, la pépinière d’entreprise met à la disposition des créateurs des locaux et des moyens logistiques ainsi que l’appui des experts disponibles sur son site. Après l’hébergement, la pépinière garde le contact avec les entreprises sortantes et les fait participer dans les manifestations régionales, nationales et internationales. f- Agence de Promotion de l’Investissement Agricole (APIA) L’APIA est un établissement public à caractère non administratif, ayant pour mission principale la promotion de l'investissement privé dans les domaines de l'agriculture, de la pêche et des services associés ainsi que dans les activités de la première transformation intégrées aux projets Agricoles et de Pêche. - Missions de l’APIA : Les services de l'APIA sont destinés aux agriculteurs, aux pêcheurs, aux jeunes promoteurs et aux investisseurs tunisiens et étrangers à travers notamment : · L'octroi des avantages financiers et fiscaux institués par le code d'incitations aux investissements, aux promoteurs de projets agricoles, de pêche, de services liés à ces secteurs et de première transformation des produits agricoles et de pêche; · L'identification des opportunités d'investissement et des idées de projets à promouvoir par les opérateurs privés Tunisiens et étrangers contribuant ainsi à la réalisation des objectifs nationaux assignés au secteur agricole;
  6. 6. Naïssan LEMJID 2e LAC Culture Entrepreneuriale · L'assistance des promoteurs dans la constitution de leurs dossiers d'investissement et leur encadrement durant la phase de réalisation de leurs projets; · La formation des jeunes promoteurs agricoles et leur encadrement durant les phases d'identification, d'étude et de réalisation de leurs projets dans le cadre de pépinières d'entreprises et de programmes spécifiques de formation; · La mise en relation d'opérateurs Tunisiens avec leurs homologues étrangers en vue de promouvoir les projets de partenariat et les échanges commerciaux; · L'organisation de manifestations économiques, de séminaires, de 6 journées d'informations et de rencontres de partenariat; · La participation aux foires et aux salons spécialisés en Tunisie et à l'étranger; · L'animation du réseau qualité mis en place au niveau des différentes filières agricoles en collaboration avec les groupements interprofessionnels et l'Office National de l'Huile. g- Office National de l’Artisanat L’Office est un établissement public à caractère commercial et industriel doté de la personnalité civile et de l'autonomie financière. L'Office National de l'Artisanat est sous tutelle du Ministère du commerce et de l'Artisanat. Depuis sa création, l'ONA s'est essentiellement préoccupé de sauver les anciennes techniques en voie de disparition, de sélectionner et de rénover les techniques traditionnelles tout en s'intéressant, de plus en plus, à la formation artisanale et à une meilleure commercialisation. - Mission : La mission de l'ONA telle qu'elle est arrêtée par les commissions de restructuration s'articule autour des axes suivants qui sont la concrétisation de la politique du gouvernement en matière d'artisanat : · L'encadrement du secteur par l'implantation de structures régionales devant être à l'écoute des problèmes de la région et assister les artisans et les entreprises artisanales administrativement. · La formation des agents d'encadrement dans le secteur. · La promotion des produits artisanaux sur les marchés nationaux et étrangers : organisation et participation à des Foires et Expositions, assistance aux opérateurs commerciaux, études de marché, mise en relation, aides à
  7. 7. Naïssan LEMJID 2e LAC Culture Entrepreneuriale 7 l'organisation d'expositions de promotion, diffusion de la meilleure image de marque du produit artisanal par le biais de l'information et de la publicité. · La promotion de l'investissement artisanal par l'étude de projets, la constitution d'une banque de données et l'octroi de crédits. · La promotion de la création et de la recherche par la constitution d'un fonds de référence, la réalisation de prototypes, l'organisation de concours et l'établissement de conventions de recherche et toute autre action pilote. · La promotion de la qualité par l'élaboration de normes de qualité, le contrôle technique des entreprises artisanales et le contrôle de la qualité des produits artisanaux destinés au marché local et à l'exportation. · L'élaboration d'études, d'un observatoire de l'artisanat et de la planification. · L'assistance et la concertation avec les structures professionnelles et les autorités gouvernementales sur les plans central et régional. · Le développement de la coopération internationale · La proposition de mesures et moyens propres à promouvoir le secteur En plus de ces institutions d’appui, on peut aussi citer : - Programme de Modernisation Industrielle (PMI) - Centres techniques sectoriels - Institut National de Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI) - Agence de Promotion de l'Investissement Extérieur (APIE) - Agence Foncière Industrielle (AFI) - Banque Centrale de Tunisie (BCT) - Chambres Mixtes de Commerce et d’Industrie - Office National Tunisien du Tourisme (ONTT) - Offices de développement - Sociétés régionales d’investissement et de développement - Centre de Promotion des Exportations (CEPEX) - …….

×