Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

LES OUTILS COLLABORATIFS, COMMUNAUTÉS ET RÉSEAUX SOCIAUX NUMÉRIQUES EN 2013

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 1
Juin 2013
L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 2
La vidéo de 2 FACTORY dévoile quelques
données intére...
L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 3
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 50 Publicité

Plus De Contenu Connexe

Diaporamas pour vous (20)

Les utilisateurs ont également aimé (20)

Publicité

Similaire à LES OUTILS COLLABORATIFS, COMMUNAUTÉS ET RÉSEAUX SOCIAUX NUMÉRIQUES EN 2013 (20)

Publicité

Plus récents (20)

LES OUTILS COLLABORATIFS, COMMUNAUTÉS ET RÉSEAUX SOCIAUX NUMÉRIQUES EN 2013

  1. 1. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 1 Juin 2013
  2. 2. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 2 La vidéo de 2 FACTORY dévoile quelques données intéressantes, parmi lesquelles on apprend notamment que : La France compte 41,2 millions d’internautes 4 millions de vidéos sont visionnées chaque jour sur le web 100 millions d’internautes utilisent Instagram Twitter possède aujourd’hui 500 millions de membres qui postent 175 millions de tweets chaque jour. http://www.cndp.fr/savoirscdi/cdi-outil-pedagogique/reflexion/les-reseaux- sociaux-au-cdi/typologie-des-reseaux-sociaux.html
  3. 3. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 3
  4. 4. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 4 Pour faire un petit résumé des chiffres sur les réseaux sociaux 2013, commençons par un petit cours de démographie : à ce jour mercredi 22 Mai 2013 à 11h11 nous sommes environ 7 132 342 339 personnes sur la terre et nous assistons à environ 402 000 naissances par jour dans le monde. Partant de ces chiffres, nous comprendrons mieux l'importance que prend aujourd'hui l'internet dans le monde. Il y a 2.3 Milliards d’internautes et 1.5 Milliards d'utilisateurs des réseaux sociaux. http://blog.amenothes.com/article-chiffres-des-reseaux-sociaux-en-2013,17.html
  5. 5. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 5 Un chiffre qui révèle la popularité des réseaux sociaux : 78% des internautes Français les utilisent, parmi les quelques 41,2 millions d’internautes en France. Une pratique qui séduit les 25-45 ans, qui représentent la moitié de ces amateurs de réseaux sociaux. Ils sont 66% à se connecter au moins une fois par jour.
  6. 6. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 6 http://www.informationisbeautiful.net/visualizations/chicks-rule/
  7. 7. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 7 Types de réseaux Sociaux Description Exemples Principales Caractéristiques Réseaux de personnes connectés par des systèmes d’amis, de fans. Facebook, Myspace, Linkedin, Friendster Fousquare Réseau de personnes Partage de contenu Divertissement, exploration (Social News) Sites de contenus dont la une et les contenus importants sont choisis par la communauté Digg, Reddit Scoopeo, Fuzz, Wikio, TapeMoi Actualités percutantes et divertissantes qui font la Une Offrent des systèmes de réseaux d’amis (Social bookmark) Sites qui stockent, organisent, identifient, gèrent et cherchent les marque-pages (bookmarks) Delicious, Diigo, Stumbleupon, Pearltrees Donnent de la signification aux marque-pages par les tags et les commentaires Sites qui permettent la publication de contenus générés (vidéos, photos, etc) par les utilisateurs Youtube, Dailymotion : Flickr Slideshare Wikipedia Réagissent à l’actualité en temps réel Canaux aussi important que la TV Typologie des réseaux sociaux (PDF – 245 ko) Typologie de l’utilisation pédagogique des réseaux sociaux (PDF – 224.6 ko)
  8. 8. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 8 Ce bouleversement a modifié la typologie classique de l'information documentaire. Les notions d'information, de document ou de connaissance ont de plus en plus tendance à se rejoindre mais il convient de ne pas les confondre. Ce chapitre présente des définitions de ces différents concepts, et tente de donner une typologie cohérente de l'information documentaire professionnelle, selon la nature du document, son support ou son contenu. Le chapitre suivant dressera un panorama des acteurs et des modes d'accès :  Distinctions classiques (informations primaires/secondaires, sources formelles/informelles, information blanche/grise/noire, information structurée/non structurée).  Quelques typologies de l'information documentaire.
  9. 9. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 9 L'information est omniprésente dans notre vie quotidienne, au point que l'on ne s'attarde plus guère à définir le sens de ce terme polysémique. Ce même mot désigne en effet tout à la fois le contenu de l'information, son mode d'acquisition et ses moyens de circulation.  des données textuelles ou multimédias contenues sur différents types de support (papier, magnétique, optique, numérique, etc.) ;  des messages transmis d'un émetteur à un récepteur capable d'en comprendre le sens ; l'information est dans ce sens proche de la communication ;  des savoirs et de la connaissance, construits, structurés et validés. Selon l'étymologie latine (in-formare), l'information est ce qui donne une forme, qui met en forme une idée. Pour autant, la forme d'une information peut être très variable et les médias en sont nombreux. L'information est également rarement neutre : elle est conditionnée par le contexte culturel, moral et idéologique de son émetteur comme de son récepteur. L'information n'est pas figée dans l'espace ni dans le temps, elle est soumise à divers paramètres qui peuvent modifier sa réception ou l'interprétation qu'on en effectue. Le terme « document » provient également du latin : le mot documentum est dérivé du verbe docere qui signifie enseigner, transmettre, et dans lequel on retrouve l'idée de médiation. Par document on entend, selon la définition de l'Organisation internationale de normalisation (ISO) : « l'ensemble formé par un support et une information généralement enregistrée de façon permanente, et tel qu'il puisse être lu par l'homme ou la machine ». Document et information constituent ainsi un ensemble inséparable. http://www.canege.org/demos/FQ_Novantic/apports_novantic/txt/typo_info.pdf
  10. 10. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 10  Rôles et outils pour l’intégration technopédagogique de l’ordinateur portable par les étudiants et les enseignants (PDF – 119.1 ko)  Résumé en une page (PDF – 194.8 ko)  Sources : http://reptic-crla.collanaud.qc.ca/carrefour/spip.php?article50
  11. 11. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 11 Usages Exemples d’acitivité d’apprentissage Outils Réseautage  Communauté d’apprentissage  Communuauté de pratiques  Réseaux sociaux Partage de contenu  Récit d’expériences  Métacognition  Défis littéraires et ici  Blogue, Wiki  Microblogues Construction de sens  Veille  Structuration et organisation de contenu  Site de partage de signets Production Collaborative  Projets multimédias  Résolution de problème  Site de partage de contenu  Base de connaissance Collaborative Interaction  « Backchannel »  Communication avec les experts  Vote  Microblogues  Visioconférence  Télévoteurs
  12. 12. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 12 https://twitter.com/version_prof/status/296021891473371138 yo n yo n yon
  13. 13. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 13
  14. 14. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 14 48% des enfants de 8-17 ans sont connectés à un réseau social (Facebook). 18% des moins de 13 ans sont déjà connectés, et leurs parents sont au courant à 97%. Le déclic a lieu au collège : 57% des élèves du collège sont connectés / 11% des élèves du primaire. Les jeunes se connectent souvent seuls : depuis leur ordinateur personnel (50%) et leur mobile (23%). Seule la moitié (55%) des 8-17 ans discutent avec leurs parents des réseaux sociaux, principalement du temps d’utilisation plus que des usages… Une moitié (49%) d’entre eux sont « amis » avec leurs parents. La moitié des enfants (55%) se disent surveillés dans leur utilisation de Facebook ; la vigilance des parents est plus marquée pour les plus jeunes (77%) et les filles (63%). Pour les enfants et les adolescents, la relation sur le réseau n’est pas virtuelle. Ils sont dans la vraie vie ; 92% utilisent leur vraie identité et livrent beaucoup d’informations personnelles. Leurs activités sont notamment les commentaires et la publication de photos (surtout pour les filles à 88%). http://www.netpublic.fr/2011/07/usage-des-reseaux-sociaux-chez-les-8-17- ans-etude-cnil-et-9-conseils-aux-parents/
  15. 15. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 15 http://ozil-conseil.com/le-digital-en-france-chiffres-reseaux-sociaux- smartphones-et-internet-en-2013-etude-comscore/
  16. 16. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 16 5% des Français détiennent un compte Twitter et l’utilisent actuellement. Sur l’ensemble de la population française âgée de 15 ans et plus, près de 9 Français sur 10 ont déjà entendu parler de Twitter (89%). Parmi eux, 11% possèdent ou ont déjà possédé un compte Twitter. Dans le détail, 5% déclarent qu’ils détiennent un compte Twitter et qu’ils l’utilisent actuellement tandis que 6% indiquent en avoir déjà eu un mais ne plus l’utiliser. La très grande majorité des Français n’a donc jamais eu de compte Twitter (89%) http://www.ipsos.fr/ipsos- public-affairs/actualites/2013-04-25- usages-et-pratiques-twitter-en-france
  17. 17. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 17
  18. 18. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 18
  19. 19. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 19 http://www.cndp.fr/savoirscdi/cdi-outil-pedagogique/reflexion/twitter-un- outil-au-service-de-la-pedagogie-comme-les-autres/utiliser-twitter-en-classe.html
  20. 20. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 20
  21. 21. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 21 Pour ma part, et systématiquement, un tweet est d’abord rédigé à l’écrit (sur brouillon ou sur un cahier d’écrivain). L’enfant me montre sa production ; si celle-ci est phonétiquement valide, je corrige l’orthographe afin que le tweet puisse être tapé. Afin d’éviter les erreurs de manipulation, les tweets sont tapés sur un Google Doc (chaque enfant a un compte, accessible depuis n’importe quel ordinateur), puis copiés-collés après vérification sur Twitter. Cela permet aussi de garder une trace du travail réalisé par chaque enfant au fil des mois.
  22. 22. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 22
  23. 23. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 23 195 utilisations passées ou en cours à cette rentrée 2012 mais ce n'est que mon propre recensement, j'essaye d'être le plus juste possible mais il y en existe certainement d'autres... Une dizaine de classes sont par exemple absentes du site faute de renseignements suffisants sur l'âge des élèves ou la localisation. Disons « environ » 200 utilisations principalement localisées en France et au Québec. De la maternelle à l'université, avec effectivement un peu plus de classes de primaire puis à peu près autant au collège ou au lycée. Les professeurs documentalistes utilisent aussi l'outil Twitter pour communiquer avec l'ensemble des élèves. À l'université, j'ai recensé une dizaine d'utilisations, mais comme on dit, peut-être en existe-t-il d'autres.
  24. 24. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 24 Les objectifs principaux qui sont développés par l'utilisation de Twitter en classe concernent le français et/ou l'éducation aux médias. Il n'y a cependant pas d'objectifs-type, chaque enseignant développe des objectifs propres à sa classe (mathématiques, histoire, géographie, histoire des arts, etc.), sans pour autant mettre obligatoirement en place un projet particulier : au cycle 2 par exemple, Twitter peut être principalement utilisé comme un outil d'écriture des rituels ou de constructions syntaxiques particulières. Dans tous les cas, le fait d'écrire pour être lu reste une grande source de motivation des élèves : ces écrits sont envoyés par la classe et reçoivent très souvent des réponses.
  25. 25. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 25 En cours: j'utilise Twitter en cours selon les consignes énoncées par l'enseignant 1. Au lycée: je peux utiliser Twitter sur un poste libre (vie scolaire, CDI ou cours d'un enseignant non tweeteur) si j'en ai fait la demande à l'adulte responsable et si l'usage est pédagogique. 2. Sur le temps personnel hors lycée, j'utilise Twitter pour:  diffuser ou échanger des savoirs, des compétences d'ordre pédagogique  poser des questions et répondre à des questions d'ordre pédagogique ou sur des sujets relatifs à la classe et au lycée  diffuser des informations de culture générale 3. Si je veux utiliser Twitter à des fins personnelles, je me crée un compte Twitter spécifique et indépendant de tout usage pédagogique. 4. Une fois mon cursus scolaire achevé, l'usage de mon compte Twitter est totalement libre. 5. je lis tous les tweets de mes abonnements pour ne pas être répétitif et ne pas manquer une information importante 6. Si je veux communiquer de façon personnelle avec un tweeteur, j'utilise le service des Direct messages 7. Lorsque j'aborde un sujet de culture générale, j'insère un lien qui renvoie à un site: mon tweet s'en trouve enrichi 8. Lorsque j'ai une information, un savoir ou une compétence, je les mutualise en les tweetant ou retweetant 9. je ne donne aucune information personnelle comme mon numéro de portable, mon adresse 10. je peux diffuser des photos d'autres personnes (élèves, enseignants, tuteurs..) à la seule condition qu'il ait été averti de cette diffusion et ait autorisé sa diffusion 11. Je ne fais pas de diffamation : aucun propos injurieux, discriminant (sur des élèves, les enseignants, les tuteurs de stage par exemple) 12. je respecte les codes de communication de Twitter (@.., RT..) 13. je proscris le langage SMS mais j'ai droit aux abréviations classiques (Exemple :pdt = pendant) 14. j'écris avec un niveau de langue courant 15. je fais attention à ma syntaxe, grammaire et orthographe : http://frompennylane.blogspace.fr/2111462/Charte-d-utilisation-de-Twitter-avec-une- classe/ http://maonziemeannee.wordpress.com/2010/09/14/charte-dutilisation-de-twitter-en-classe/
  26. 26. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 26 Réflexions sur les évolutions de pratiques des réseaux sociaux
  27. 27. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 27
  28. 28. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 28
  29. 29. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 29
  30. 30. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 30 Clic Clic
  31. 31. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 31 Site pour héberger des présentations PowerPoint et OpenOffice, ainsi que d'autres types de fichiers. Inscription obligatoire avant l'upload. Formats de fichiers supportés : PowerPoint : ppt, pps, pot, pptx, potx, ppsx; OpenOffice : odp, pdf Apple Keynote : key, zip or pdf Microsoft Office : doc, docx, rtf, xls OpenOffice : odt, ods, pdf iWork Pages Visiter slideshare.net
  32. 32. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 32
  33. 33. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 33
  34. 34. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 34 J’utilise Google Drive depuis la rentrée 2012 avec mes élèves. J’avais déjà introduit cet outil avec une autre classe mais cette année, il fait partie active et quotidienne de mes cours et de ma pédagogie. En début d’année, j’ai fait créer à chacun de mes élèves une adresse Gmail qu’ils sont tenus d’utiliser dans tous les échanges élève-enseignant-tuteur de stage. Ca fait partie du référentiel de leur enseignement professionnel et ça m’a permis une 1ère approche d’éducation à l’identité numérique. Comme cette adresse sert dans un cadre scolaire et préprofessionnel, elle doit être identifiante et valorisante tout comme l’avatar (s’il souhaite en associer un) et la signature numérique automatique. Pour ceux qui possédaient déjà une adresse mail, ils peuvent faire un transfert soit vers cette boite mail, soit vers leur boite « mère » (en suivant cette procédure ). Je me suis moi aussi créé une adresse Gmail dédiée aux échanges avec mes élèves. Nous avons dès l’adresse créée à utiliser Google drive. L’outil est intuitif et simple d’usage, ce qui a permis à mes élèves une appropriation très rapide. Il offre beaucoup de possibilités (fonction dessin, feuille de calcul…) qui comble nos besoins. : je crée un document et rédige les consignes du travail de classe pour les partager avec les élèves en amont du cours : l’élève peut les découvrir pour préparer le cours. L’usage est toujours inclus dans une séquence pédagogique comme ici
  35. 35. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 35 :  L’élève rédige souvent sur Gdrive : au lieu de me rendre une copie, il partage avec moi un document.  -Les élèves travaillent en collaboratif sur un document : chaque sur leur poste, ils peuvent créer et mutualiser leurs travaux, recherches, écrits.  -L’élève mutualise et enrichit le travail de l’autre : construire leur cours ensemble permet à chacun de travailler et d’apporter ses savoirs et connaissances.  -L’élève a moins de documents papier puisque tout est partagé sur le document Gdrive : nous économisons ainsi beaucoup de papier et évitons la gestion du « cahier oublié » puisque tout est en ligne !  -L’élève est accompagné : La possibilité du multi-couleur (une couleur pour chaque participant) et le partage du document me permet de suivre en synchrone la progression de leurs écrits. Grâce à la fonction commentaires, je peux aussi intervenir pour accompagner l’élève dans l’évolution de leur travail. L’élève, lui aussi, peut intervenir et me poser des questions. Maintenir le lien avec les absents : Puisque chaque document est partagé avec la classe, il est accessible aussi aux élèves absents du cours. Pour des raisons diverses, plusieurs de mes élèves ne sont pas présents en cours actuellement. L’usage de Google drive nous permet de travailler pourtant avec eux : soit par le simple partage de documents, soit par un travail à distance. L’élève sait ce que nous faisons en classe, peut réaliser le travail en temps réel, le rendre lui aussi. Le lien pédagogique et social n’est pas rompu : c’est essentiel dans la gestion de ces élèves absents !
  36. 36. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 36
  37. 37. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 37 Via les navigateurs internet sur ordinateur, smartphone ou tablette, le service permet de créer des notes simples composées d'un titre, de texte ou d'une image et de leur attribuer une couleur. Il est également possible de créer des listes à cocher pour énumérer une succession de tâches à effectuer comme une liste de courses par exemple. L'ensemble des listes créées s'affiche les unes sous les autres ou sous forme de grille.
  38. 38. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 38 Pour installer votre vidéo, il suffit de coller l’URL de la page où celle-ci se trouve. Il ne vous reste plus qu’à la visionner et de prendre des notes ou bon vous semble. Autre point fort de cet utilitaire, vous allez pouvoir oublier le minuteur. VideoNotes va en effet mémoriser l’endroit de la vidéo où vous prenez une note ou écrivez un commentaire. L’application va installer un point d’insertion dans votre vidéo qui va ensuite faciliter la navigation dans vos notes. Un clic sur une note va appeler à l’écran le moment de la vidéo correspondant à la prise de note. VideoNotes se synchronise avec votre Google Drive. Toutes vos notes sont ainsi sauvegardées et peuvent être partagées avec d’autres utilisateurs et même vos élèves grâce aux fonctions de travail collaboratif du service de Google. : : http://www.youtube.com/watch?v=LaoPyAvJOMc
  39. 39. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 39
  40. 40. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 40
  41. 41. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 41
  42. 42. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 42
  43. 43. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 43 Service de curation de contenus S’inscrire, Choisir, Editorialiser, Personnaliser, Partager
  44. 44. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 44  Réaliser des tâches variées en recourant aux ressources technologiques  C’est ici le cœur du schéma. Il présente justement diverses ressources TIC disponibles pour apprendre (pas seulement pour produire, voir à ce sujet le site http://recit.org/metatic/) avec les TIC.  Évaluer le potentiel des technologies et des réseaux disponibles  Selon nous, réaliser cette évaluation devient efficient lorsqu’on peut comparer diverses ressources entre elles.
  45. 45. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 45 Cela implique donc que l’apprenant en a exploitées/appropriées quelques-unes.  Choisir les outils les mieux adaptés à la situation
  46. 46. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 46 http://reptic- crla.collanaud.qc.ca/carrefour/IMG/pdf/Typologie_des_usages_pedagogiques_des_televoteu rs_v4.pdf
  47. 47. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 47 http://bibliolab.fr/cms/content/comment-fonctionne-diigo http://cursus.edu/article/9750/diigo-mode-emploi-pour-debutants/ http://www.cndp.fr/savoirscdi/cdi-outil-pedagogiqu
  48. 48. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 48 http://cursus.edu/article/19306/scoop-les-ressources-sur-plateau/ http://www.netpublic.fr/2012/03/5-tutoriels-pearltrees-video/
  49. 49. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 49 https://evernote.com/intl/fr/ http://blog.digitives.com/2012/05/evernote-votre-memoire-en-ligne-et-dans.html
  50. 50. L e C a b i n e t @ D i s F o r m a t i o n s C o n s e i l s Page 50

×