Annuaire des anciens

Projet mené par
Adé laï de Comby Ingrid Delory Auré lie Haberschill
Noé mie Maignien Mé lissa Marin ...
I. Contexte et Objectifs
Contexte
Cré ation du Master en 1996
Pas d’archivage concret des diplô mé s MCP
Tentative de recu...
II. É tat des lieux, ré sultas et
risques
Historique de réseaux d'anciens :
L'engouement pour les associations d'anciens e...
II. É tat des lieux, ré sultas et
risques
Historique de réseaux d'anciens :
L'engouement pour les associations d'anciens e...
II. É tat des lieux, ré sultas et
risques
Dans le domaine de la culture
Des démarches de création de réseaux ont déjà été ...
II. É tat des lieux, ré sultas et
risques
Résultats

Nous souhaitons qu'au terme de notre projet nous ayons obtenus
deux r...
II. É tat des lieux, ré sultas et
risques
Risques

- Pas de risque financier : Musé oCom sera en mesure de
financer le bud...
III. Planification du projet
Les étapes de travail
La phase d'avant-projet
La phase de définition
La phase de réalisation
...
III. Planification du projet
La phase d'avant projet
Vote pour le chef de projet
Questionnement pré liminaire :
–

Choix d...
III. Planification du projet
La phase de définition du projet

Ré aliser un é tat des lieux
Fiche projet : premiè re dé fi...
III. Planification du projet
III. Planification du projet
III. Planification du projet
III. Planification du projet
La phase de réalisation du projet
Cré er un document Excel ré pertoriant les contacts recueil...
III. Planification du projet
Ré diger le questionnaire en se basant sur des é tudes de cas
III. Planification du projet
III. Planification du projet
La phase de capitalisation
Ré aliser un bilan du projet
Revenir sur les savoir-faire et l'exp...
III. Planification du projet
Vision globale
Gantt
III. Planification du projet
Vision globale
Pert
III. Planification du projet
Le budget
IV. Les processus de
dé cision
Processus de décision mené par Mélissa
Ré unions hebdomadaires pour avancer le projet
Outil...
IV. Les processus de
dé cision
Principale difficulté : ré unir tous les membres en mê temps au
me
mê moment
me
Solution : ...
IV. Les processus de
dé cision
Qualité de nos dé cisions par concertation des membres
Trois ré unions officielles
Deux ré ...
V. Pré sentation des
participants
Présentation du chef de projet : Mélissa Marin
Veille au bon dé roulement du projet
Comm...
V. Pré sentation des
participants
Présentation de l'équipe
Adé laï de Comby : Ré daction du mail aux anciens é tudiants et...
VI. Planning des
é vè nements
Dé terminer les enjeux du projet
Recenser les diffé rentes é tapes d’avancement
Ré partition...
VI. Planning des
é vè nements
Les actions effectuées
Prise de contact avec le service de la Communication Interne de
Musé ...
VII. Contribution aux
objectifs
Commanditaire
La Jeune Agence Musé oCom.

Objectifs
Dé marcher de nouveaux contrats.
Coord...
VII. Contribution aux
objectifs
Autres bénéficiaires
Le Master Mé diations de la Culture et du Patrimoine.
A son é quipe p...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Powerpoint gestion de projet (1)

1 319 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 319
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Powerpoint gestion de projet (1)

  1. 1. Annuaire des anciens Projet mené par Adé laï de Comby Ingrid Delory Auré lie Haberschill Noé mie Maignien Mé lissa Marin Nadia Slimani Eugé nie Thé vin
  2. 2. I. Contexte et Objectifs Contexte Cré ation du Master en 1996 Pas d’archivage concret des diplô mé s MCP Tentative de recueil de té moignages peu concluante l’anné e derniè re Page Facebook « Mé diations de la Culture et du Patrimoine Université d'Avignon » Objectifs Un annuaire source d’informations Et cré ateur de lien
  3. 3. II. É tat des lieux, ré sultas et risques Historique de réseaux d'anciens : L'engouement pour les associations d'anciens est commun aux universités anglo-saxonnes et s'est exporté en Europe. Les plus célèbres en France sont ceux de l'école nationale supérieure des Arts et Métiers, de Polytechnique ou encore de l'école Centrale, ce sont aussi le plus anciens, datant tous les trois du XIXème siècle. Aujourd'hui, la pratique se démocratise au sein des universités françaises et plus spécifiquement, des formations universitaires.
  4. 4. II. É tat des lieux, ré sultas et risques Historique de réseaux d'anciens : L'engouement pour les associations d'anciens est commun aux universités anglo-saxonnes et s'est exporté en Europe. Les plus célèbres en France sont ceux de l'école nationale supérieure des Arts et Métiers, de Polytechnique ou encore de l'école Centrale, ce sont aussi le plus anciens, datant tous les trois du XIXème siècle. Aujourd'hui, la pratique se démocratise au sein des universités françaises et plus spécifiquement, des formations universitaires.
  5. 5. II. É tat des lieux, ré sultas et risques Dans le domaine de la culture Des démarches de création de réseaux ont déjà été effectuées dans le domaine de la Culture, des Sciences de l'Information et de la Communication, et de la Médiation Culturelle : en témoigne la formation MASCI de l'université de Bordeaux à Dijon. Les étudiants de Master 2 de notre formation ont d'hors et déjà tenté de prendre contact avec d'anciens étudiants l'an passé, sans beaucoup de succès.
  6. 6. II. É tat des lieux, ré sultas et risques Résultats Nous souhaitons qu'au terme de notre projet nous ayons obtenus deux résultats majeurs : - Un ré sultat immaté riel et implicite : la notion de relation - Un ré sultat physique : un annuaire sous format papier et format numé rique.
  7. 7. II. É tat des lieux, ré sultas et risques Risques - Pas de risque financier : Musé oCom sera en mesure de financer le budget, assez modeste - Risque lé gislatif : relativement à la publication d'informations personnelles sur internet (é ventuellement, si l'annuaire est inclus dans le site web Musé oCom) et à sa mise à disposition à l'université dans une version papier et numé rique - Risque maté riel : la perte ou la destructions des informations du support papier et du support virtuel - Risque de non-concré tisation : le projet ne peut aboutir si nous n'obtenons pas ou trop peu de ré ponses de la part des anciens é tudiants, ou si les adresses mails dont nous disposerons sont toutes inactives et invalides
  8. 8. III. Planification du projet Les étapes de travail La phase d'avant-projet La phase de définition La phase de réalisation La phase de capitalisation
  9. 9. III. Planification du projet La phase d'avant projet Vote pour le chef de projet Questionnement pré liminaire : – Choix de l'é nonciation – Forme du questionnaire et/ou de la fiche de renseignements – Questions pratiques : jusqu'où fait-on remonter l'annuaire ? S'arrête-t-on à la création de la Jeune Agence ? Quel format pour l'annuaire ?
  10. 10. III. Planification du projet La phase de définition du projet Ré aliser un é tat des lieux Fiche projet : premiè re dé finition du projet en ré pondant aux questions : Pourquoi ? Pour qui ? Comment ? Avec qui ? Où ? Pour quels résultats ? Et avec quel budget ? Prise de contact avec les é ventuels dé tenteurs des informations
  11. 11. III. Planification du projet
  12. 12. III. Planification du projet
  13. 13. III. Planification du projet
  14. 14. III. Planification du projet La phase de réalisation du projet Cré er un document Excel ré pertoriant les contacts recueillis
  15. 15. III. Planification du projet Ré diger le questionnaire en se basant sur des é tudes de cas
  16. 16. III. Planification du projet
  17. 17. III. Planification du projet La phase de capitalisation Ré aliser un bilan du projet Revenir sur les savoir-faire et l'expé rience acquise => Capitaliser notre projet et pré parer son avenir
  18. 18. III. Planification du projet Vision globale Gantt
  19. 19. III. Planification du projet Vision globale Pert
  20. 20. III. Planification du projet Le budget
  21. 21. IV. Les processus de dé cision Processus de décision mené par Mélissa Ré unions hebdomadaires pour avancer le projet Outils de travail : - internet : - té lé phone - ré seaux sociaux :
  22. 22. IV. Les processus de dé cision Principale difficulté : ré unir tous les membres en mê temps au me mê moment me Solution : systè me de repré sentation et compte-rendus
  23. 23. IV. Les processus de dé cision Qualité de nos dé cisions par concertation des membres Trois ré unions officielles Deux ré unions pour pré parer les livrables
  24. 24. V. Pré sentation des participants Présentation du chef de projet : Mélissa Marin Veille au bon dé roulement du projet Communication interne et externe
  25. 25. V. Pré sentation des participants Présentation de l'équipe Adé laï de Comby : Ré daction du mail aux anciens é tudiants et cré ation du questionnaire Ingrid Delory : Prise de contact avec les anciens, et dé veloppement de l’annuaire en ligne. Auré lie Haberschill : Alimentation de la base de donné es Mé lissa Marin : Chef de Projet et coordinatrice de l’é tat des lieux Noé mie Maignien : Prise de contact avec les anciens, et veille informationnelle. Nadia Slimani : Alimentation de la base de donné es Eugé nie Thé vin : Ré daction de la Charte d’utilisation
  26. 26. VI. Planning des é vè nements Dé terminer les enjeux du projet Recenser les diffé rentes é tapes d’avancement Ré partitions des tâ ches Programmation de ré unions hebdomadaires
  27. 27. VI. Planning des é vè nements Les actions effectuées Prise de contact avec le service de la Communication Interne de Musé oCom Procuration de courriels et questionnaires types
  28. 28. VII. Contribution aux objectifs Commanditaire La Jeune Agence Musé oCom. Objectifs Dé marcher de nouveaux contrats. Coordonner les relations entre anciens et nouveaux membres de la Jeune Agence.
  29. 29. VII. Contribution aux objectifs Autres bénéficiaires Le Master Mé diations de la Culture et du Patrimoine. A son é quipe pé dagogique. Aux futurs é tudiants.

×