ONG SIFOS - Rapport Annuel 2016

79 vues

Publié le

Le rôle assigné à SIFOS est de faciliter et de coordonner la formation des jeunes dans les
entreprises partenaires de SIFOS.
Le rôle de l’Etat est de nous donner la matière d’œuvres pour faciliter la pratique en entreprise,
puisque les formations que SIFOS offre sont données gratuitement.
En effet, pour la première phase de cette convention 634 ont été insérés dans nos entreprises
pour les métiers suivants :
- La mécanique auto, la soudure à l’arc, la carrosserie et peinture auto, électricité auto,
froids bâtiment, froid auto, froid ménagère, menuiserie, staff, coiffure, esthétique,
C’est dans ces métiers que 601 Jeunes ont été formés soit (349 Filles et 252 garçons).
L’objectif principal de SIFOS à travers cette insertion du projet, Un Jeune 1Métier est :
- d’identifier parmi ces jeunes insérés, ceux qui ont la volonté, qui aiment vraiment et
respectent leur choix en vue de faire un suivi à long terme à travers d’autres projets
avenir ou les suivre dans le système de la durée des formations de SIFOS qui est de
2 ans, pour une insertion sociale fiable...

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

ONG SIFOS - Rapport Annuel 2016

  1. 1. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES RAPPORT DE 2016 REMERCIEMENTS SIFOS remercie tous ses partenaires nationaux et internationaux pour leur appui multiforme (financier et technique) : - Le Ministère de la Santé, des Affaires Sociales de la Solidarité et de la Famille - Le Ministère des Droits de l’Homme - Le Ministère de la Justice - Le Ministère du Travail, de l’Emploi - Le Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de l’Immigration et de la Décentralisation - L’UNESCO - L’UNFPA - Le PNUD - AGIR Ensemble pour les Droits de l’Homme - L’Ambassade des Etats – Unis, - L’Ambassade de France - La Banque Mondiale - Le Comité de Suivi de lutte contre la Traite L’Unicef /Western-Union Sans oublier les écoles, collèges et lycées, la Brigade des mœurs, les Entreprises, les Centres partenaires et Formateurs des jeunes, la Direction Générale de l’Insertion et de la Réinsertion Sociale (DGIRS) En particulier les partenaires de financier de l’année DEFI (Développer Et Favoriser les Initiatives des Organisations de défense des droits de l’homme en Afrique Centrale) via AEDH (Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme) et le Gouvernement Gabonais. Sans oublier Union-Européenne via l’équipe d’AFIP pour son appel à projet qui nous a beaucoup renforcé nos capacités.
  2. 2. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES ONG SIFOS est créée 2000, à but non lucratif elle s’est spécialisée dans la prévention et de lutte contre la traite et dans l’insertion professionnelle et sociale de ses cibles à savoir enfants de la rue et enfants victimes de la traite. Dans ces deux les conventions se signent entre les partenaires et l’ONG SIFOS chaque année. Au cours de l’année 2016, deux conventions ont été signées : - Convention avec le Gouvernement Gabonais via le ministère de la formation professionnelle et insertion des jeunes le 18 février 2016. Le lancement du projet le 12 avril 2016 La Présidente exécutive de l’ONG SIFOS Madame SAGBO SASSE Chantal et Le Ministre de la Formation Professionnelle et d’Insertion Sociale des Jeunes, Madame ASSELE Nicole signent la convention de partenariat entre leur deux Institutions le 18 février 2016
  3. 3. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES
  4. 4. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES Visite des ateliers de formation avec Madame le Ministre
  5. 5. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES Madame le Ministre et l’équipe de suivi de SIFOS
  6. 6. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES - Convention avec DEFI (Développer Et Favoriser les Initiatives des Organisations de défense des droits de l’homme en Afrique Centrale) via AEDH (Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme) le 1 Aout 2016 PROGRAMME DEFI SOUTIEN FINANCIER AUX MICRO-PROJETS PORTES PAR LES ORGANISATIONS DE DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME AVENANT N°1 AU CONTRAT DE FINANCEMENT Entre Service international de formation des enfants des rues et enfants victimes de la traite et de l’exploitation Ci-dessous dénommée SIFOS Dont l’adresse est : info@ongsifos.org et ongsifos.2000@gmail.com Derrière l’Hôpital rond du collège St Claude, 5605 Libreville, Gabon Représentée par Chantal SAGBO SASSE, en qualité de Présidente et Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme Ci dessous dénommée « AEDH » Dont l’adresse est : 16 Avenue Berthelot 69007 Lyon, France Représentée par son Président John E
  7. 7. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES Préambule Dans le contrat de financement signé le 26 juillet 2016 entre SIFOS et Agir, la durée de réalisation du projet avait été fixée à 12 mois à compter du 1er août 2016 De fait, la réalisation de certaines activités prévues par le contrat a été retardée suite à des difficultés dans le versement de la première tranche du financement DEFI notamment. En conséquence, il a été décidé de modifier la période de mise en œuvre du projet pour SIFOS. Objet de l’avenant Le présent avenant au contrat liant le Service international de formation des enfants des rues et enfants victimes de la traite et de l’exploitation (SIFOS) et Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH) a pour objet de décaler de 3 mois la date de mise en œuvre du projet inscrite à l’article 2.B. du contrat de financement. La période de réalisation du projet de 12 mois commence à compter du 1er novembre 2016 et le projet prendra fin au plus tard le 31 octobre 2017. Les autres articles de la convention demeurent valides. Fait à Libreville Fait à Lyon, France Le : 30 Janvier 2017 Le : Pour le Service international de formation Pour Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme des enfants des rues et enfants victimes de la traite et de l’exploitation Signature et Cachet Chantal Sagbo Sasse John Edmundson Présidente Président
  8. 8. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES Dans la réalisation de ces deux conventions, aucune n’est à son terme. Le rapport que nous vous présentons ici est un rapport a mis parcourt. Le projet du Gouvernement Gabonais est intitulé UN JEUNE= 1 Métier, la mise en œuvre de sa première partie du projet a commencée en Avril 2016 et à prise fin en juillet 2016. Le rôle assigné à SIFOS est de faciliter et de coordonner la formation des jeunes dans les entreprises partenaires de SIFOS. Le rôle de l’Etat est de nous donner la matière d’œuvres pour faciliter la pratique en entreprise, puisque les formations que SIFOS offre sont données gratuitement. En effet, pour la première phase de cette convention 634 ont été insérés dans nos entreprises pour les métiers suivants : - La mécanique auto, la soudure à l’arc, la carrosserie et peinture auto, électricité auto, froids bâtiment, froid auto, froid ménagère, menuiserie, staff, coiffure, esthétique, C’est dans ces métiers que 601 Jeunes ont été formés soit (349 Filles et 252 garçons). L’objectif principal de SIFOS à travers cette insertion du projet, Un Jeune 1Métier est : - d’identifier parmi ces jeunes insérés, ceux qui ont la volonté, qui aiment vraiment et respectent leur choix en vue de faire un suivi à long terme à travers d’autres projets avenir ou les suivre dans le système de la durée des formations de SIFOS qui est de 2 ans, pour une insertion sociale fiable.
  9. 9. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES
  10. 10. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES
  11. 11. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES
  12. 12. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES
  13. 13. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES Le lancement DU PROJET DEFI/AEDH LA présidente du comité de suivi et de lutte contre la traite à la gauche et le président de la plate forme des communautés à droite,au milieu à la gauche la DG des Affaires sociales et à coté à droite la présidente de SIFOS
  14. 14. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES Trois jours forts ont marqués les activités du projet DEFI : - Le 8 décembre 2016 le lancement - Le 10 décembre 2016 le début des formations - Le 11 la fin de la formation et la remise des attestations aux Pairs.
  15. 15. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES Le 8 décembre 2016 le lancement Comme indiqué dans le premier et le troisième objectifs du projet, la collaboration avec les associations des communautés les plus concernés du phénomène de traite et de l’exploitation ainsi que les administrations réseau de protection des droits , de prévention et de lutte contre la traite, les Ambassades, l’UNICEF tous étaient conviés pour le lancement du projet DEFI. En la présence de toutes ces personnalités étatiques et non étatiques, SIFOS a fait le lancement du projet DEFI le 8 décembre 2016. Concernant ces officiels il y avait, la présidente du comité de suivi, la directrice des affaires sociales, le directeur chargé de la protection des droits de l’homme, un représentant de l’ambassade des Etats-Unis, les représentants des trois communautés ciblées et quelques associations et centres d’accueils. Au court de ce lancement, trois discourt ont été prononcés, le discourt de la présidente de l’ONG SIFOS Madame SAGBO SASSE Chantal, était la présentation de tous les projets réalisés par SIFOS et ses partenaires dans le cadre de la traite et l’exploitation des enfants, avant le présent projet DEFI qui n’est autre que la suite ou le but recherché depuis 2010 par SIFOS.
  16. 16. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES Autonomiser les communautés dans la prévention, la lutte contre la traite et l’exploitation des enfants est le but recherché. Le porte-parole, le représentant des communautés a rappelé à l’assemblée qu’il était temps de mettre fin au phénomène de la bassine qui marche (enfant victime de l’exploitation). Chaque enfant mérite une attention particulière. C’est pourquoi, le moment est arrivé pour les communautés d’agir dès maintenant. En rappelant l’incident des bateaux, portant des immigrants interpeler au large des côtes de Libreville, avec pour fait majeur la présence de centaine d’enfants mineurs. L’exploitation des jeunes à des fins économiques a- t-il dit est une honte pour les africains. Car comment comprendre qu’un peuple qui a lui-même connu l’esclavage se donne à cœur joie de détruire la vie de sa propre jeunesse. Il faut agir pour éradiquer ce phénomène dans nos communautés. Par la fin, il a réaffirmé sa volonté à travailler au côté de SIFOS pour la réussite de ce projet dans leurs communautés respectives. La directrice des Affaires Sociales après avoir remercié SIFOS pour le projet, a réaffirmé la participation des affaires sociales dans ce projet. Elle a déploré l’attitude des africains qui sous le prétexte de la pauvreté exploitent leurs propres enfants. Pour sa part l’exploitation des enfants ne peut se justifier de nos jours, d’où la nécessité de sévir les auteurs de tels actes. Le droit des enfants est reconnu en territoire gabonais et personne ne doit l’ignorer. C’est pourquoi les communautés doivent lutter activement pour le respect des droits des enfants. Elle a appelé les participants à respecter tout simplement les lois gabonaises pour éradiquer la traite et l’exploitation des enfants. La Présidente du comité interministériel de suivi et de lutte contre dans la traite et l’exploitation a tenu à remercier l’ONG SIFOS pour ce projet innovant, et aussi pour avoir impliqué le comité qui représente le Gouvernement Gabonais. Parlant au nom du Gouvernement, la Présidente du comité a rappelé les efforts du Gouvernement Gabonais dans la lutte contre la traite et l’exploitation des enfants au Gabon. Elle à rappeler aux communautés que de 2004 à 2016, 1000 enfants ont été rapatriés et insérés dans leur pays d’origine. Elle continu en disant que les résultats escomptés ne pourront être atteints si l’ensemble des Etats ne s’implique pas activement dans la lutte. Les communautés amies du Gabon doivent s’investir dans la protection des droits des enfants d’où les encouragements du Gouvernement à de telle initiative de SIFOS. Enfin elle a invité les participants à mettre en place des stratégies efficaces visant à protéger l’environnement de l’enfant. Pour atteindre ces objectifs tous les acteurs doivent œuvrer ensemble afin d’éradiquer le phénomène dans nos Etats. Elle a déclaré ouvert les activités du projet DEFI.
  17. 17. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES Du 10 au 11 décembre, nous avons poursuivi les activités dans le but d’atteindre l’objectif qui est de sensibiliser, éduquer et former les Pairs éducateurs des communautés sur la traite et l’exploitation des enfants et des personnes.
  18. 18. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES les médias et le président de la plate forme les médias et un des formateurs de SIFOS les médias et la présidente de SIFOS
  19. 19. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES 1. INTERVENTION DE MONSIEUR Michel IKAMBA (UNICEF). THEMATIQUE DEVELOPEE : L’EXPLOITATION DES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE TRANSFRONTALIERE. Dans son intervention, Monsieur IKAMBA a tenté de donner la définition du vocable « TRAITE » par rapport à l’Accord d’ABUJA de 2006 entre la CEDEAO et la CEEAC, puis par rapport à la Loi n° 09/2004 du 21septembre 2004. Il a également fourni la définition de l’enfant selon les textes nationaux et internationaux. Après il a projeté une vidéo d’AICHA au terme de laquelle des travaux en quatre groupes ont été organisés avec comme devoir de trouver trois droits bafoués chez AICHA. Les exposés des rapports des travaux en groupes ont donné lieu à la production des dix droits fondamentaux de l’enfant à savoir : a. L’Intérêt Supérieur de l’Enfant b. Droits à la vie c. Droit à la Non-discrimination d. Droit à une Opinion e. Droit à l’information f. Droit à la Confidentialité g. Droit à la Protection h. Droit à l’Education i. Droit à la Santé j. Droit à un Nom.
  20. 20. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES 2. INTERVENTION DE MADAME MENIE Patricia (ANTHROPOLOGUE). Quant à Madame MENIE, elle a établi le lien entre la TRAITE et la culture (religion, tradition, tabou,…) le trafic et l’exploitation des enfants ont atteint des proportions phénoménales. A tel point que même les milieux religieux ont été gagné par ce fléau. Les milieux censés incarner les valeurs morales, donc protectrices de ces derniers. Les églises et les mosquées ne sont plus des lieux de refuge pour le maillon le plus faible de la société C’est à dire l’enfant. En effet, ce sont des milieux ou se pratiquent toutes sortes d’exploitations enfantines comme la mendicité en faveur des maitres, la pédophilie, les harcèlements de toute sorte, les viols, etc. Mais que dit Dieu, et surtout les lois juridiques ? Elle a en outre défini successivement la traite puis l’exploitation. Elle a également évoqué les éléments constitutifs de la TRAITE qui sont le déplacement d’un lieu à un autre, d’un pays à un autre ou d’un continent à un autre dans le but d’aller y travailler illicitement. Quelques photos des travaux de groupes
  21. 21. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES Par ailleurs, l’exploitation a été définie comme étant l’obligation de travailler illicitement avec complicité et au profit d’une tierce personne dans des conditions inférieures aux normes légales. Elle a continué son exposé en invoquant les types d’exploitations susceptibles d’exister. Ainsi, on distingue : l’exploitation économique, familiale, sexuelle, genre, religieuse, raciale, politique, mystique et à des fins de banditisme. Après avoir annoncé que la société, le pays et les victimes sont les perdants d’une situation de TRAITE, elle a parlé des conséquences qu’on trouve chez les personnes exploitées, telles que les troubles mentaux, psychiques, traumatisme, grossesses précoces, suicides, retard dans le développement…
  22. 22. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES 3. INTERVENTION DE MONSIEUR ONDO (DGDH). Monsieur ONDO, Directeur des Droits de l’Homme a fait son intervention en expliquant le Cadre Juridique qui regroupe tout un ensemble d’instruments juridiques internationaux et nationaux, mis en place pour juguler la TRAITE des personnes humaines en général et celle des enfants en particulier. Après avoir fait savoir que le phénomène dont il s’agit est d’abord un phénomène mondial avant d’être national. Il a indiqué certaines statistiques. En effet, 78% des victimes de la traite sont destinée à l’exploitation sexuelle, 18% au travail illicite et le reste des 4% est destiné à toutes les autres formes de traite. Par ailleurs, il a signalé que 25% des victimes de la traite sont des enfants ; raison pour laquelle notre formation était fondée à l’être. Il a fait remarquer les faits suivants : a. Les intervenants dans le domaine, doivent toujours se référer à la loi pour ne pas tomber en erreur. C’est ainsi qu’il a relevé que seules les autorités compétentes, à savoir le Ministère des Affaires Sociales accompagnées souvent de la Puissance Publique (Police, Gendarmerie,…), sont habilitées à procéder au retrait d’une victime des milieux criminels. b. Il a déploré certaines lacunes étant entendu que nul n’est parfait. Il a estimé des mesures d’accompagnement dont les conséquences ne sont pas accordées aux victimes rapatriées, dans la mesure où après les avoir ramenées dans leurs pays d’origine elles retournent soit au Gabon ou ailleurs dans d’autres pays, dans les mêmes situations. c. Il a aussi relevé, pour le déplorer que les juridictions compétentes ne répriment pas les présumés criminels (les bourreaux). En effet, il est inconcevable que sur près d’un millier des victimes rapatriées, aucun criminel ne soit condamné pour y avoir trempé. Il a renchéri, dans son exposé, en expliquant le mécanisme et la complexité du phénomène susdit : il existe toute une chaîne de complicité d’actions, pour qu’une traite soit consommée : le recrutement dans les pays fournisseurs, le transport du pays d’origine vers le pays de destination, le transfert vers le lieu criminel et l’hébergement. Chacun intervenant y joue son rôle et en tire profit.
  23. 23. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES Les recruteurs promettent des merveilles aux victimes, parfois par menaces, enlèvements, font recours à la force en cas de résistance, fraude, tromperie ou offre des avantages irrésistibles. Les criminels sont très riches, ils bénéficient parfois d’une grande complicité dans les hauts milieux, ils jouissent d’une certaine couverture en contre partie des pots de vin, raison pour laquelle le phénomène nécessite de gros moyens pour être combattu. *il a par la suite fait remarquer que la loi 09/2004 du 21 septembre 2004 est actuellement en révision pour une meilleure applicabilité. 4. INTERVENTION DE MONSIEUR Thibaut NZEMBI THEMATIQUE DEVELOPPEE : TACTIQUES ET METHODES D’IDENTIFICATION ET DE DEPISTAGE DES EVT a. Identification : Détection de différents signes développés par la victime b. Dépistage : Procédé consistant au retrait de l’EVT du milieu criminel c. Objectifs de l’identification : repérer les signes, enquêter et collecter les informations d. Méthodes : auto identification, dénonciation par un pair éducateur, la descente sur terrain, pour observer, enquête au voisinage). e. Identification au passage des frontières. Après toutes ces étapes, une série d’actions est entreprise dans le but de retirer l’exploité des milieux criminels, sa prise en charge par les intervenants en matière juridique, sociale, sanitaire, psychosociale,
  24. 24. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES 5. EXPOSE DE MONSIEUR Brice EFFA Directeur du Centre Social de BATAVEA S’agissant de son exposé, il a évoqué l’Organisation, le Fonctionnement et les Mécanismes d’actions des Centres d’Accueils et de prise en charge des EVT, cas du Centre d’Accueil d’Agondjè qui est un centre de l’Etat Gabonais. Il a invité tous les bénéficiaires de ces formations, à conjuguer leurs efforts dans la prise en charge diversifiée des EVT. Il a souhaité une bonne collaboration de tous les intervenants, dans le but d’apporter une riposte adéquate au problème devenu désormais récurrent. LES RECOMMANDATIONS 1) Le renforcement des capacités opérationnelles de la Police Spécialisée dans la lutte contre le phénomène ; 2) L’organisation des opérations de rafles des EVT par ladite Police Spécialisée ; 3) La mise en place d’une plateforme de communication interactive ; 4) Proposition à l’Etat de mettre en place une ordonnance qui permet le rapatriement et interdiction de séjours automatique aux personnes étrangères. Ceci veut dire un enfant rapatrié égal un tuteur ou un commanditaire rapatrié avec interdiction de séjour au Gabon ; 5) L’applicabilité et le renforcement de la loi N°09/2004 ; 6) Faire passer un message de prévention et de lutte contre la traite et l’exploitation des Enfants pendant la CAN; ou organiser trimestriellement une émission sur la thématique ; 7) Réaliser des spots de découragement à passer régulièrement à la Télévision 8) Régulariser annuellement la sensibilisation avec les leaders religieux pour un relais fiable auprès des fidèles 9) Organiser une campagne de prévention au sein des associations communautaires étrangères existant au Gabon ; 10) Voir avec le conseil islamique comment introduire l’enseignement des lois et les conventions de protection des enfants dans les écoles coraniques et chrétiennes; 11) Que SIFOS trouve avec ses partenaires des fonds et avec l’appui de l’Etat pour créer un centre de transit uniquement pour les enfants victimes de la traite et l’exploitation.
  25. 25. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél: (+241) 05.31.51.78/04.29.55.53 Site web: www.ongsifos.orgFace book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com SERVICE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ENFANTS DE ET DANS LA RUE, LES ENFANTS VICTIMES DE LA TRAITE ETL’EXPLOITATION ET DES ORPHELINS DEMUNIS DESCOLARISES

×