I - Le moment Arago et la divulgation de la
photographie …
• « Pendant le déjeuner, il me fallut entretenir ces dames
de ma collection, leur raconter comment j'avais trouvé
les albu...
• Je fus déconcerté. Je ne m'étais pas attendu à un miroir, pas plus
qu'au cadre Empire enserrant la plaque comme s'il s'é...
La vue du gras telle que l’a découverte Helmut Gernsheim
Nicéphore Niépce, La vue du Gras, 1827, Photographie de la plaque métallique
Nicéphore Niépce, La vue du Gras retouchée à la gouache, 1827
• Le pas suivant sera accompli par Daguerre qui, le premier, imagine la
possibilité d’un intervalle entre la prise de vue ...
• « Le daguerréotype de Daguerre est une image très particulière, et
qui de fait, dans sa présentation et son usage, a peu...
• «Extrait d’un des prospectus de Daguerre pour
obtenir une souscription :
• « On se formera des collections en tout genre...
• « Le 6 janvier 1839, La Gazette de France : “ Nous
annonçons une importante découverte de notre célèbre
peintre du Diora...
• « En un mot, dans la chambre noire de M.
Daguerre, la lumière reproduit elle-même les
formes et les proportions des obje...
Louis Daguerre,
Portrait de Monsieur Huet,
1837
Collection Pagneux
Louis Daguerre, Boulevard du temple, 8 heures du matin, 1839
Le moment Arago : photographie, sciences et démocratie (M5CHS) seconde séance
Le moment Arago : photographie, sciences et démocratie (M5CHS) seconde séance
Le moment Arago : photographie, sciences et démocratie (M5CHS) seconde séance
Le moment Arago : photographie, sciences et démocratie (M5CHS) seconde séance
Le moment Arago : photographie, sciences et démocratie (M5CHS) seconde séance
Le moment Arago : photographie, sciences et démocratie (M5CHS) seconde séance
Le moment Arago : photographie, sciences et démocratie (M5CHS) seconde séance
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le moment Arago : photographie, sciences et démocratie (M5CHS) seconde séance

1 102 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 102
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
239
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le moment Arago : photographie, sciences et démocratie (M5CHS) seconde séance

  1. 1. I - Le moment Arago et la divulgation de la photographie …
  2. 2. • « Pendant le déjeuner, il me fallut entretenir ces dames de ma collection, leur raconter comment j'avais trouvé les albums de Carroll et comment l'idée m'était venue de chercher les images de Niépce. Elles témoignèrent de l'intérêt pour mes ouvrages, que je m'engageai à leur envoyer. Nous bavardâmes de la prochaine exposition de Lucerne, et je promis de transmettre leurs salutations à une connaissance, le directeur du principal hôtel de la ville. Enfin, le café fut servi dans le salon - le grand moment ne pouvait être loin : celui où Sherlock Holmes II serait admis à contempler le trésor qu'il avait recherché pendant six ans. Lisant dans mes pensées, Mrs Pritchard se leva et me tendit un joli miroir, serti dans un grand cadre doré, en disant : " Voilà. Vous allez être déçu, mais je vous avais prévenu : il n'y a plus rien sur l'image "
  3. 3. • Je fus déconcerté. Je ne m'étais pas attendu à un miroir, pas plus qu'au cadre Empire enserrant la plaque comme s'il s'était agi d'un tableau. J'allai à la fenêtre, en cherchant le bon angle avec la lumière, ainsi qu'on le fait avec les daguerréotypes. On ne voyait pas d'image. J'augmentai l'inclinaison - et d'un coup toute la vue de la cour se dévoila à mes yeux. Les dames étaient interdites. Leur faisais-je un tour de magie noire ? Puis je retournai la plaque, et lus l'inscription rédigée par Francis Bauer, en français et en anglais : " Les premiers résultats obtenus spontanément par l'action de la lumière. Par Monsieur Niepce [ sic] de Chalons sur Saône. 1827. Monsieur Niépce's first successful experiment of fixing permanently the image from nature " (fig. 4. Inscription de Francis Bauer au dos du "Point de vue du Gras"). Seul un historien peut comprendre ce que j'éprouvai à cet instant. J'avais atteint le but de ma recherche et tenais dans mes mains la pierre fondatrice de la photographie. » • Helmut Gernsheim , « La première photographie au monde », Études photographiques, 3 | Novembre 1997, [En ligne], mis en ligne le 13 novembre 2002. URL : http://etudesphotographiques.revues.org/92. Consulté le 07 juillet 2013.
  4. 4. La vue du gras telle que l’a découverte Helmut Gernsheim
  5. 5. Nicéphore Niépce, La vue du Gras, 1827, Photographie de la plaque métallique
  6. 6. Nicéphore Niépce, La vue du Gras retouchée à la gouache, 1827
  7. 7. • Le pas suivant sera accompli par Daguerre qui, le premier, imagine la possibilité d’un intervalle entre la prise de vue et le fixage de l’image, occupé par une opération chimique d’amplification de la réaction photosensible : un renforcement de l’impression trop faible de la chambre noire, une multiplication de l’information optique de l’ordre de plusieurs millions de fois – bien plus que ce qu’aurait pu permettre toute amélioration de la substance photogénique elle-même. Il s’agit de la découverte de l’image latente, et du principe corollaire du développement. Fondée sur un état d’invisibilité de l’image, cette opération d’après-coup représente un haut degré d’abstraction et de maîtrise du processus photochimique, qui transfère l’essentiel de la question de la sensibilité du support sensible à l’agent révélateur, et déplace le moment clé du processus du stade optique (l’enregistrement de l’information) au stade chimique (la formation de l’image). » • André Gunthert, La conquête de l’instantané, archéologie de l’imaginaire photographique en France (1841-1895), thèse de doctorat d’Histoire de l’Art, sous la direction d’Hubert Damisch, Paris, EHESS, soutenue en février 1999. Version numérique disponible à l’adresse : <http://issuu.com/lhivic/docs/la-conquete-de-l-instantane> p. 60-62.
  8. 8. • « Le daguerréotype de Daguerre est une image très particulière, et qui de fait, dans sa présentation et son usage, a peu à voir avec la photographie telle que nous la connaissons aujourd’hui : fruit d’une réaction photochimique réalisée au cœur d’une imposante chambre obscure en bois, l’image, révélée par des vapeurs de mercure, apparaît en noir et blanc sur une plaque de métal – cuivre ou étain – polie au préalable jusqu’au miroitement. L’objet doit être légèrement incliné afin de trouver l’angle sous lequel disparaît ce miroitement et apparaît alors correctement l’image, composée de fines particules de sels d’argent qui peuvent s’évanouir au moindre frottement. Cette image est unique , et contrairement aux procédés qui lui succéderont, non reproductible. » • Paul-Louis Roubert, « La génération du daguerréotype » in L’art de la photographie, Paris, Citadelles Mazenod, p. 14.
  9. 9. • «Extrait d’un des prospectus de Daguerre pour obtenir une souscription : • « On se formera des collections en tout genre d’autant plus précieuses que l’art ne peut les imiter sous le rapport de l’exactitude et de la perfection des détails. »
  10. 10. • « Le 6 janvier 1839, La Gazette de France : “ Nous annonçons une importante découverte de notre célèbre peintre du Diorama, M. Daguerre. Cette découverte tient du prodige. Elle déconcerte toutes les théories de la science sur la lumière et sur l’optique, et fera une révolution dans les arts du dessin. ” Selon l’auteur de l’article, Henri Gaucheraud, “ il ne s’agit plus que d’une courte opération matérielle de lavage, je crois, et voici que le point de vue qui a été conquis en si peu de momens [sic] reste invariablement fixé et que le soleil le plus ardent ne peut plus rien pour [le] détruire. ” • Anne McCauley , « Arago, l’invention de la photographie et le politique », Études photographiques, 2 | Mai 1997, [En ligne], mis en ligne le 12 septembre 2008. URL : http://etudesphotographiques.revues.org/125. Consulté le 08 juillet 2013.
  11. 11. • « En un mot, dans la chambre noire de M. Daguerre, la lumière reproduit elle-même les formes et les proportions des objets extérieurs, avec une précision presque mathématique ; les rapports photométriques des diverses parties blanches, noires, grises, sont exactement conservées ; mais des demi-teintes représentent le rouge, le jaune, le vert, etc… car la méthode crée des dessins et non des tableaux en couleurs. » • François Brunet, La naissance de l’idée de photographie, Paris, PUF, 2000, p. 63.
  12. 12. Louis Daguerre, Portrait de Monsieur Huet, 1837 Collection Pagneux
  13. 13. Louis Daguerre, Boulevard du temple, 8 heures du matin, 1839

×