Observatoire de l'islam 
OBSERVATOIRE DE L'ISLAM 
1 
La revue de la presse (n°2)
Observatoire de l'islam 
Front national : l’élu converti à l’islam 
radié des cadres du parti 
Menacé d’exclusion pour 
« ...
Observatoire de l'islam 
Les maîtres ès Charia sont formels, 
dissipant tous les doutes instillés par cette 
interprétatio...
Observatoire de l'islam 
La police fédérale et les agences de 
renseignements doivent resserer leur 
surveillance selon l’...
Observatoire de l'islam 
pendant une compétition sportive. Une 
Saoudienne qui s’était déguisée pour 
entrer dans un stade...
Observatoire de l'islam 
population, craint de céder le territoire 
aux immigrés et à leurs progénitures. 
Ainsi, un group...
Observatoire de l'islam 
Actions de l’EI: «C’est anti-islamique et 
criminel» 
En août, l’imam de Calgary Syed 
Soharwardy...
Observatoire de l'islam 
La raison, bien entendu, est l’apparente 
passivité du Vatican face à l’intolérance 
de l’islam e...
Observatoire de l'islam 
Voilà les vraies questions. 
Alain-René Arbez écrivait sur Dreuz qu’un 
peuple qui n’a pas les mo...
Observatoire de l'islam 
anti-islamiste est en train de se répandre 
dans le monde arabo-musulman ? Difficile 
à dire. Pou...
Observatoire de l'islam 
simplement pas de travail sociologique 
mené sur ces cas. » 
Céline Lussato 
L’Islam: 40 ans aprè...
Observatoire de l'islam 
Odile Leherte 
PO: l’EI diabolise l’islam (chef de l’Eglise 
orthodoxe russe) 
L’activité des gro...
Observatoire de l'islam 
eu des rapports sexuels doivent avoir leur 
utérus “purifié” en premier. » Il est aussi 
expliqué...
Observatoire de l'islam 
14 
Tables des matières 
Front national : l’élu converti à l’islam radié des cadres du parti …..…...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Observatoire de l'islam (2)

340 vues

Publié le

La revue de la presse (n°2)

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
340
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Observatoire de l'islam (2)

  1. 1. Observatoire de l'islam OBSERVATOIRE DE L'ISLAM 1 La revue de la presse (n°2)
  2. 2. Observatoire de l'islam Front national : l’élu converti à l’islam radié des cadres du parti Menacé d’exclusion pour « prosélytisme », Maxime Buttey avait été suspendu puis réintégré. La sentence définitive est tombée le 5 décembre. Par un simple mail. Front national ou Rassemblement bleu Marine, peu importe. Le mouvement d’extrême droite a décidément du mal avec le respect des libertés individuelles et davantage encore avec la liberté de conscience. Ce n’est pas l’élection à la présidence du parti, le week-end dernier à Lyon, de Marine Le Pen, avec 100 % des votants qui va arranger les choses. Ainsi Maxence Buttey, le jeune élu FN de Noisy-le-Grand (93) qui avait défrayé la chronique après son coming out de converti à l’islam, n’a plus de responsabilité au sein du parti de Marine Le Pen en Seine-Saint-Denis. Congédié par mail Le jeune homme était menacé d’exclusion à la suite d’accusations de prosélytisme. En cause, une vidéo où, en réponse aux interrogations de ses camarades, Buttey justifiait sa conversion : il y expliquait que la source du Coran était forcément divine étant donné qu’il y est écrit des vérités inconnues des hommes au moment de son écriture. D’abord suspendu, Maxime Buttey avait été réintégré définitivement le 31 octobre 2 dernier. À cette occasion, il avait écopé d’un simple rappel à ses devoirs. Finalement, il a appris, le 5 décembre, que le mouvement d’extrême droite lui retirait ses fonctions de responsable de circonscription. Tout cela, en catimini, grâce à un simulacre de vote. Maxence Buttey a été congédié par mail sans possibilité de faire valoir son point de vue. L’élu local continue de porter l’étiquette FN au sein du conseil municipal de sa commune. Selon une source interne, sur 1 500 conseillers FN élus en mars dernier, près de 200 auraient déjà fait défection. Aziz Zemouri L’imam de Sydney défraie la chronique en affirmant que « l’islam n’interdit pas le vin » D’aucuns l’auraient volontiers fait souffler dans le ballon lorsqu’il a sorti la petite phrase qui a mis en émoi l’aréopage de savants musulmans, experts de la Charia, l’imam de Sydney, en pleine possession de ses moyens, a affirmé vendredi dernier que « l’islam n’interdit pas la consommation de vin, mais uniquement l’ivresse qui en découle. » A ces mots qui ont osé introduire une nuance de taille mais jugée transgressive et irrecevable, l’ensemble des érudits musulmans ont immédiatement fustigé celui par qui ils ont résonné sur la place publique australienne en suscitant stupeur et zizanie, l’imam Mostafa Rashed.
  3. 3. Observatoire de l'islam Les maîtres ès Charia sont formels, dissipant tous les doutes instillés par cette interprétation du Texte qui, à trop vouloir relativiser le caractère illicite du vin, finit par prendre des libertés avec la loi islamique : « L’avis prétendant que le vin ne serait pas prohibé dans l’Islam ne repose sur aucune preuve scientifique solide« , a rétorqué le Dr Wael Shehab, renchérissant en haussant le ton : « Il est clairement en contradiction avec les règles établies de la Charia qui interdisent sans équivoque le vin et l’alcool en général. L’interdiction de boire du vin est mise en évidence par le Coran, le Prophète (la Sunna), et l’Ijma (le Consensus). » Ce n’est pas la première fois que l’imam de Sydney, prétendument détenteur d’un doctorat délivré par la prestigieuse Université Al-Azahr, ce qui en laisse perplexes plus d’un, revisite les préceptes coraniques à la lumière de sa lecture en filigrane, déclenchant à chaque fois l’ire de ceux qui les prennent au pied de la lettre, et pire encore, créant le buzz sur Facebook où il se taille une belle réputation de trublion de l’islam. Ainsi, après avoir produit son petit effet en assénant que le port du hijab n’est pas une obligation religieuse, son laxisme envers la consommation de vin détonne aussi bien dans la sphère musulmane qu’au-delà, tant l’invitation à boire avec modération, voire à ne pas boire du tout, est de rigueur jusque dans les sociétés occidentales. « Dieu attribue au vin ainsi qu’à d’autres maux l’oeuvre de Satan, et commande aux croyants de s’en écarter et de s’abstenir absolument, afin de parvenir au succès », a ajouté le Dr Wael Shehab, tandis que le Dr Idris Tawfik, un écrivain musulman britannique qui enseigne à l’Université Al- Azhar, lui a fait écho en insistant : « L’alcool est formellement proscrit en islam parce qu’il est dangereux à plus d’un titre. Il est dangereux pour nous sur le 3 plan physique, psychique, mais aussi éthique. » Les savants musulmans ont rendu un verdict unanime : il n’y a pas de demi - mesure qui vaille dans l’interdiction de boire du vin contrairement à ce que prêche l’imam Mostafa Rashed, elle est totale et entière, comme l’est l’interdiction des paradis artificiels, et ce n’est pas quelques gouttes de ce breuvage, aussi peu enivrantes soient-elles, qui suffiront à le rendre licite. Oumma.com Un Ontarien converti à l’Islam menace le Canada Le Canada prend très au sérieux la vidéo d’un ancien étudiant de l’Université d’Ottawa converti à l’islam qui invite ses frères musulmans à attaquer des cibles canadiennes dans une vidéo de propagande diffusée sur les réseaux sociaux. Celui qui se fait appeler Abu Anwar al - Canadi, de son vrai nom, John Maguire, félicite l’auteur de l’attentat de Saint- Jean-sur-Richelieu commis en octobre dernier. Il invite d’autres musulmans à joindre les rangs du groupe armé État islamique pour venger les frappes de l’armée canadienne en Irak. La GRC avait perdu la trace du jeune homme qui a quitté le Canada pour la Syrie en 2013 avec un billet aller simple.
  4. 4. Observatoire de l'islam La police fédérale et les agences de renseignements doivent resserer leur surveillance selon l’ancien agent du SCRS, Michel Juneau-Katsuya… Rouge FM Qu’Allah bénisse la France : Abd Al Malik fait rimer rap, Islam et amour On le connaissait rappeur et écrivain. Le voici réalisateur. Abd Al Malik sort ce mercredi Qu’Allah bénisse la France, son premier long-métrage inspiré de son autobiographie. Marc Zinga y incarne l’interprète de ‘Gibraltar’ pendant son adolescence dans les quartiers de Strasbourg. Entre délinquance, rap, amour et religion, Abd Al Malik signe une plongée ultra réaliste dans la banlieue. De La Haine à l’amour Dans les paroles de ses chansons comme dans ses livres, les mots d’Abd Al Malik ont toujours été réalistes. Aujourd’hui, on sait que ses images le sont aussi. Avec Qu’Allah bénisse la France, en salles ce mercredi 10 décembre 2014, le rappeur de 39 ans adapte son autobiographie (sortie il y a dix ans) sur grand écran. Et comme depuis le début de sa carrière, Abd Al Malik y défend sa vision de la tolérance, de la religion… et de la banlieue. Poussé par son ami Mathieu Kassovitz à qui l’on doit La Haine sur la cité, Adb Al Malik passe derrière la caméra et raconte sans fard ni cliché son adolescence dans les quartiers de Strasbourg. Il y évoque sa conversion à 4 l’Islam, sa rencontre avec l’amour, ses premiers pas dans le rap… Et si la violence y a aussi une place importante, elle reste toujours hors champ. « Je voulais raconter ce qu’il y a avant cette violence, qui n’en qu’une conséquence. Samir [NDLR : un ami d'Abd Al Malik dans le film incarné par Larouci Didi], peut-être qu’il va finir en Syrie, et y mourir. Mais ce qui m’intéresse, c’est ce qui fait qu’il va devenir le type qui part en Syrie« , explique-t-il. Marc Zinga, pré-nommé aux Césars 2015 Si l’on retrouve la phrasé si particulier du slammeur dans la voix off, c’est Marc Zinga qui incarne Abd Al Malik à l’écran. Une prestation juste et poignante, qui lui vaut d’ailleurs une pré-nomination au titre de Meilleur Espoir Masculin aux Césars 2015. Avec le réalisme en leitmotiv toujours, l’interprète de Les Autres a fait appel à des acteurs non professionnels pour les seconds rôles avec qui il a travaillé pendant plus de six mois. « On a fait beaucoup de répétitions, de lectures. On allait aussi sur les lieux de tournage pour discuter, se mettre dans l’ambiance. Il fallait qu’ils assimilent le texte, qu’on ne soit plus dans le cinéma mais dans la vraie vie, qu’ils soient totalement dans leurs personnages, qu’ils oublient la caméra« , raconte Adb Al Malik. Au final, Qu’Allah bénisse la France est une plongée ultra réaliste dans l’univers de la banlieue où, dans ce film comme dans son rap d’abord, Abd Al Malik apporte autant d’attention à la forme et à l’esthétique qu’au fond. Avis aux fans de Wallen : la femme du rappeur signe la bande-originale du film, forcément omniprésente. Pure Break Une Saoudienne sanctionnée pour avoir voulu assister à un match Il n’y a pas qu’en Iran qu’une femme ne peut franchir l’enceinte d’un stade
  5. 5. Observatoire de l'islam pendant une compétition sportive. Une Saoudienne qui s’était déguisée pour entrer dans un stade de football réservé exclusivement aux hommes, fait désormais l’objet d’une enquête des autorités. Bravant l’interdiction absolue de mixité dans les stades, une supportrice du club al-Shabab de la capitale Ryad a réussi à se faufiler dans le stade al-Jawhara de la ville de Jeddah, à l’ouest de l’Arabie saoudite, au bord de la mer Rouge pour un match qu’elle ne voulait pas manquer, opposant son équipe à al-Ittihad, vendredi 12 décembre. Vêtue de vêtements masculins, d’un grand chapeau, de lunettes et d’une écharpe aux couleurs de son équipe, elle avait «recouvert de manière délibérée sa tête pour ne pas être repérée par la sécurité et attirer l’attention», a indiqué un porte-parole de la police, Atti al-Qurashi, dans une déclaration. Dans une opération de communication destinée à tuer dans l’oeuf toute velléité similaire, le porte-parole de la police a expliqué que la présence de cette Saoudienne, qui a acheté son billet en ligne, allait «à l’encontre des règlements». Il n’a pas précisé si la supportrice allait être poursuivie, mais a souligné que son dossier avait été «transmis aux autorités compétente». Ni si la jeune femme avait pu voir le match jusqu’au bout, et la victoire de l’al-Shabab contre Ittihad à 1 contre 0. L’Arabie saoudite, royaume ultra-conservateur 5 qui applique une version rigoriste de l’islam, oblige les femmes à sortir vêtues de la tête aux pieds. Elles n’ont pas le droit de travailler, se marier ou voyager sans l’autorisation d’un parent masculin. C’est aussi le seul pays au monde où les femmes n’ont pas le droit de conduire. De plus en plus, certaines se rebellent contre cette interdit. Le Parisien Allemagne : Angela Merkel dénonce l’islamophobie L’islamophobie gagne davantage de terrain en Allemagne. Ces dernières semaines, des manifestations anti-islam se sont déroulées dans plusieurs villes, notamment à Dresde où des dizaines de milliers d’individus se sont réunis. Des manifestations hostiles aux étrangers et aux musulmans Devenue la principale destination d’immigration en Europe, l’Allemagne tente tant bien que mal de se rassurer concernant la hausse de la population d’origine immigrée dans le pays. Ces personnes proviennent des pays ravagés par les conflits tels que la Syrie, la Somalie, l’Irak, l’Afghanistan… Ils partent, alors, s’installer en Europe et plus particulièrement en Allemagne pour trouver refuge suite à la trac et à l’insécurité auxquelles ils sont, constamment, exposés. Un sentiment d’islamophobie et de xénophobie s’empare alors de la société allemande qui, vu le vieillissement accru de la
  6. 6. Observatoire de l'islam population, craint de céder le territoire aux immigrés et à leurs progénitures. Ainsi, un groupe d’extrême droite connu sous le nom de “Européens patriotes contre l’islamisation du pays” est l’instigateur de plusieurs manifestations à travers le pays afin de s’insurger de ces demandeurs d’asile et de se défendre contre “l’islamisation du pays”. Angela Merkel condamne La chancelière allemande, par la voix de sa porte-parole, a vivement condamné la montée irrésistible de la haine religieuse et des manifestations anti-islam. Elle déclare : “Au nom du gouvernement et la Chancelière, je peux dire très clairement qu’il n’y a pas de place en Allemagne pour la haine religieuse, quelle que soit la religion ! Il n’y a pas de place pour l’islamophobie, l’antisémitisme ou toute forme de xénophobie ou de racisme” Un peu plus tôt dans la semaine, le responsable du conseil central des musulmans d’Allemagne a exhorté aux acteurs de la classe politique allemande de s’insurger contre l’ascension fulgurante de la haine des musulmans et de l’Islam. Alimentée par la propagande médiatique, il est de plus en plus difficile de contenir cette islamophobie décomplexée qui continue à se faire une grande place au sein des sociétés occidentales. Katibîn 6
  7. 7. Observatoire de l'islam Actions de l’EI: «C’est anti-islamique et criminel» En août, l’imam de Calgary Syed Soharwardy a reçu un message de la part d’un Canadien exilé à Mossoul, en Irak. «Vous êtes un imam déviant et vous soutenez un gouvernement infidèle. Votre transmission de l’islam est incorrecte», disait le texte apparu dans sa boîte de messages sur Facebook. Syed Soharwardy ne s’est pas braqué tout de suite. Il a offert à l’auteur du message de discuter de sa vision de la religion musulmane. Mais John Maguire n’a rien voulu entendre. «Il était très arrogant. Il était convaincu qu’il avait raison. Il me disait qu’il était en Irak pour combattre avec l’EI [État islamique]», a expliqué l’imam, hier, quand La Presse l’a joint. Le fondateur de Musulmans contre le terrorisme était en colère. «Je suis contre la violence. C’est anti-islamique et criminel. Ce n’est pas le djihad: c’est du terrorisme», a-t-il lancé au sujet de la vidéo dans laquelle John Maguire incite les Canadiens à joindre le djihad «contre l’Occident». En août, Syed Soharwardy a dénoncé les actions du groupe armé État islamique en faisant une grève de la faim de 48 heures. Et il a dénoncé John Maguire aux autorités. L’imam, qui a traversé le Canada à pied, en 2008, pour enseigner aux gens «qu’Al-Qaïda et les talibans sont mauvais», peste contre la récupération de sa religion par des groupes comme l’EI ou Boko Haram. «Ces personnes-là n’analysent pas le Coran dans son 7 contexte. Ils prennent quelques phrases de ses enseignements, regardent des vidéos en ligne et utilisent leur idéologie politique pour faire leurs enseignements», a-t-il plaidé. Islamophobie Stéphane Pressault, qui a connu John Maguire à l’université, est d’accord. «Il y a une majorité silencieuse de convertis qui sont vraiment contre l’EI, contre leurs actions», a assuré celui qui s’est tourné vers l’islam en 2009. La vidéo publiée hier ne fera que renforcer l’islamophobie, s’est-il inquiété. «Ce qui me frustre, c’est que la vidéo propage une idée qu’il y a une incompatibilité entre l’Occident et l’islam. Pourtant, je ne considère pas que j’ai renié mon histoire ou ma culture franco-ontarienne en me convertissant, a-t- il déclaré. Ça me fâche aussi qu’il [John Maguire] croie vraiment que le monde est aussi simple: qu’il y a un côté vraiment bon et un côté vraiment mauvais.» Selon Stéphane Pressault, John Maguire est une exception. «Il est LE marginal» parmi ceux qui ont fréquenté l’association des étudiants musulmans de l’Université d’Ottawa, a-t-il attesté. Marie-Michèle Sioui Dialogue Vatican/ Islam : ne tirez pas sur le Pape ! Le forum Catholique/Musulman vient de se terminer, et un dernier compte rendu a été publié sur le thème « travaillons ensemble pour servir les autres », au milieu de nombreuses critiques aussi stériles que mésinformées.
  8. 8. Observatoire de l'islam La raison, bien entendu, est l’apparente passivité du Vatican face à l’intolérance de l’islam envers la chrétienté, l’interdiction de construire ou rénover les églises en terre d’islam, et l’accélération du nettoyage « ethnique » si l’on peut dire, car l’ethnie n’est pas en cause, des chrétiens de leurs terres ancestrales au Moyen orient. Une petite mise au point préalable s’impose. - La première, je suis juif, de l’espèce très précise que décrivait De Gaulle dans sa conférence de presse du 27 novembre 1967. Juif et pro-israélien sans concession. - La seconde, je tient pour une erreur politique la séance photo à laquelle le pape s’est soumis lors de son dernier voyage en territoires disputés, lorsqu’on le voit prier devant un bout du mur de séparation. Car ce mur de séparation trace une ligne de vie : cette barrière de protection interdit l’infiltration des terroristes et sauve des vies. Le Pape devrait à ce titre en louer l’édification, mais à minima, ne pas la déplorer. Ces remarques étant faites, je trouve déplacé et inadéquat de tirer sur le Pape concernant ce dernier dialogue inter-religieux 8 avec l’islam. Une source que je ne peux citer parce qu’elle n’est pas autorisée à parler officiellement sur le sujet me disait : « le Vatican n’a aucune illusion sur les musulmans, mais [il] cherche à garder des liens officiels au cas où cela peut aider d’une manière où de l’autre ». C’est aussi mon avis. Ma source ajoute : « le pape François ne peut qu’émettre des souhaits et rappeler certains devoirs aux musulmans, il n’a pas de moyens d’action sur le terrain, sinon la bonne volonté et le courage de membres des communautés. » C’est encore mon avis, et je vais plus loin. Si le Vatican décidait de prendre l’islam de front, de le dénoncer, que se passerait-il, qu’est-ce qu’il accomplirait ? A-t-il une armée pour combattre ? Non. A-t-il le moyen physique et concret de protéger les Chrétiens ? Pas plus. Les islamistes se vengeraient-ils sur les Chrétiens déjà malmenés ? Je vous laisse imaginer la réponse. Cela améliorerait-il leur sort en Egypte et ailleurs en Afrique musulmane ? On peut douter. Le Vatican a-t-il des options pour éviter les massacres en cours en Irak ? Je n’en vois aucune, et les frêles bombardements alliés eux-mêmes sont un saupoudrage que tous les stratèges militaires ont dénoncé. Peut-on imaginer le Pape disposant d’options qu’il n’utilise pas ? Soyons sérieux. C’est pourtant très précisément ce que la critique sous entend. L’on pourra également se demander où se trouve la frontière entre le religieux et le politique, dans le cas des problèmes que le Vatican doit affronter avec l’islam. Quelle est la marge de manoeuvre politique du pape ? Que pourrait-il faire ou dire qu’il ne fait pas ?
  9. 9. Observatoire de l'islam Voilà les vraies questions. Alain-René Arbez écrivait sur Dreuz qu’un peuple qui n’a pas les moyens de se défendre est voué à disparaitre. Comment douter sans nier la réalité. Et comment ne pas comprendre cette problématique ? Souvenez-vous, Benedict XVI, s’exprimant sur l’islam dans son discours à l’université de Regensburg (Ratisbonne en français) le 12 septembre 2006, citait une remarque (défavorable à l’islam) de l’Empereur byzantin Manuel II Palaiologos (Manuel II Paléologue) au 14e siècle. Qu’a accompli ce discours ? Les décapitations de Chrétiens se sont-elles interrompues ? L’arrivée au pouvoir des Frères musulmans en Egypte en 2012 a été suivie d’une vague de recrudescence christianophobe, d’humiliations et de massacres contre les coptes sans précédent. Une des déclarations finales de ce dernier forum Catholique/Musulman qui a duré trois jours a été : « il n’est jamais acceptable d’utiliser la religion pour justifier les actes de terrorisme, l’oppression, la violence contre des personnes innocentes, les persécutions, la désacralisation de lieux sacrés, et la destruction de l’héritage culturel. » Jean-Patrick Grumberg Et si Daesh éloignait les musulmans de l’islam ? A force de propagande barbare, l’Etat islamique participerait à un rejet de l’islam radical, voire de l’islam, dans le monde arabe. 9 La propagande de Daesh sur internet aura-t-elle l’effet inverse de celui escompté par le mouvement terroriste sur les populations musulmanes ? De nombreux jeunes ont rejoint l’Etat islamique aux confins de la Syrie et de l’Irak, attirés par la propagande de ce mouvement qui prône l’application stricte de la charia. D’ores et déjà, les tribunaux, les écoles, et mêmes les rues de quelques villes de la région, comme Raqqa, vivent au rythme de la loi islamique. D’autres jeunes gens, restés au pays, affirment haut et fort leur soutien inconditionnel à Daesh sur les réseaux sociaux et même, parfois, lors de manifestations. Pourtant, une dynamique de rejet de ce mouvement est également apparue ces dernières semaines. Repérée par la BBC sur Twitter et mise en avant par l’éditorialiste du « New York Times » Thomas Friedman, une vague de protestation venue de jeunes musulmans de plusieurs pays s’est petit à petit répandue sur la toile fin novembre et début décembre. Sous le hashtag « pourquoi nous refusons l’application de la charia » ces jeunes gens fustigent cette volonté de certains – et pas seulement de l’Etat islamique – de vouloir imposer leur version de l’islam à tout un peuple. Un débat qui, le 24 novembre, date de publication de l’article de la BBC, avait entraîné la publication de 5.000 tweets en 24 heures, en provenance principalement d’Egypte et d’Arabie Saoudite. Une vague anti-islamiste ? Faut-il décréter à partir de cet événement qu’un large mouvement de contestation
  10. 10. Observatoire de l'islam anti-islamiste est en train de se répandre dans le monde arabo-musulman ? Difficile à dire. Pour Nadia Oweidat, chercheuse à la « New America Foundation » citée par Thomas Friedman, effectivement, « la brutalité de l’Etat islamique exacerbe la question et pousse même certains musulmans loin de l’islam ». Sur Twitter, quelques utilisateurs de ce hashtag affirment une certaine défiance vis-à-vis de l’islam en général. Mais la plupart soulignent que le problème n’est pas tant la religion elle-même que l’interprétation rigoriste de certains qui en est faite. @Hassan_kamal, qui se présente comme un assistant parlementaire au Caire, a d’ailleurs profité de l’occasion pour souligner 5 mythes importants à propos de la charia. Alyaa Gad, l’initiatrice du hashtag en question, a elle aussi précisé qu’elle ne s’en prenait pas au dogme mais aux interprétations qui en sont faites. « Je n’ai rien contre la religion (…) mais refuse son utilisation comme système politique », a-t- elle souligné auprès de la BBC. « L’Etat islamique s’étend mentalement aussi bien que physiquement » a mis en garde cette Egyptienne qui vit aujourd’hui en Suisse, affirmant avoir simplement fait usage d’une possibilité de s’exprimer qui n’est pas à la disposition de ses amis restés au Caire. « Si j’habitais aujourd’hui en Egypte je n’aurais pas la moitié du courage que j’ai aujourd’hui, » a-t-elle insisté auprès de la BBC. Pourtant, certains, à l’image du journaliste Thomas Friedman, ont vu dans ce mouvement la nouvelle expression d’une montée de l’athéisme dans le monde arabe. Un mot utilisé habituellement très prudemment dans ces régions, comme celui, d’ailleurs, de laïcité tellement ces façons de voir sont peu courantes, accusées d’être des concepts occidentaux 10 et, surtout, provoquent des réactions violentes. « #CampagnepourdechirerleCoran » Pour le chercheur sur les questions islamiques Romain Caillet, « il existe bel et bien une certaine dynamique anti-islam dans le monde arabe qui s’exprime, notamment, depuis quelques années, sur les forums de discussions. » Ce mouvement « pourquoi nous refusons l’application de la charia » n’est pas le premier à avoir émergé sur Twitter. Depuis le début de 2014 une « campagne pour déchirer le Coran » s’est répandue également sur le réseau de microblogging. « Cette coordination de publications de messages anti-islam vient d’Arabie Saoudite. Des messages de blasphèmes de Coran rédigés en arabe et non en anglais ce qui garantit qu’ils n’émanaient pas d’expatriés mais bien de locaux revendiquant leur athéisme », explique Romain Caillet, lui-même en poste à l’IFPO de Beyrouth. « On a pu également voir une réponse à ces selfies de personnes tenant un message pro-EI à La Mecque dans le grand sanctuaire où le texte était cette fois un message blasphémateur », note aussi l’expert. « Mais ces mouvements n’ont, en fait, pas grand-chose à voir avec les exactions de l’Etat islamique », explique Romain Caillet. « Il est à la rigueur possible que les gens athées aient trouvé, avec la propagande de l’EI, un support à l’expression de leur opinion. Mais je ne trouve pas qu’il y ait aujourd’hui de pic de cette expression. C’est davantage un mouvement de fond. » Une dynamique encore peu étudiée, comme l’explique le chercheur : » Il y a en fait beaucoup de sorties de l’islam, soient des personnes issues de familles musulmanes, soient des convertis qui renoncent à la pratique de l’islam. Je connais des cas. Mais il n’y a tout
  11. 11. Observatoire de l'islam simplement pas de travail sociologique mené sur ces cas. » Céline Lussato L’Islam: 40 ans après sa reconnaissance en Belgique Le 19 juillet 1974, l’État belge reconnaissait l’Islam comme religion officielle. En 40 ans, la visibilité de l’Islam a fortement évolué dans notre société. Existe-t-il un Islam de Belgique aujourd’hui? Quel visage revêt cette religion dans notre pays? C’est le sujet de l’émission Transversales, sur La Première, ce samedi 13 décembre. Quand l’État belge reconnaît l’Islam en 1974, les autorités brillent par leur ignorance du sujet. Cela transparaît même au travers des textes législatifs. Une proposition de loi de 1971 évoque la reconnaissance de la « religion mahométane », « un terme que l’on retrouve dans la littérature des siècles précédents », explique Monique Reynaert, sociologue et islamologue. Le projet de loi de 1971 aborde en même temps la reconnaissance du culte islamique et de la philosophie laïque. Trois ans plus tard, seul l’Islam sera pourtant reconnu. Une rapidité qui s’explique notamment par les relations diplomatiques entretenues entre la Belgique et l’Arabie Saoudite. En 1967, le roi Baudouin avait remis les clés de la mosquée du Cinquantenaire au roi Fayçal d’Arabie Saoudite. 11 Quelle intervention de l’État pour un Islam de Belgique? Si l’État confie à la mosquée du Cinquantenaire la gestion du culte, il ne fait pas pour autant en sorte d’aider au développement d’un Islam d’ici, d’un Islam de Belgique. Très rapidement, des cours de religion se mettront en place dans les écoles, mais rien n’est organisé pour former les professeurs de religion islamique qui viennent souvent de l’étranger. Le timing est très différent en ce qui concerne le reste des fonctions religieuses. Il faudra attendre 2006, soit près de 30 ans pour que les imams de mosquées reconnues touchent un salaire. Les différents courants de l’Islam en Belgique La Foire musulmane de Bruxelles attire chaque année des milliers de musulmans. Des femmes non-voilées aux femmes portant le voile intégral, des hommes à la barbe plus ou moins longue, on y a un aperçu des multiples facettes de l’Islam en Belgique. Un Islam plus visible aujourd’hui qu’il y a 40 ans. Pour Nour, certaines choses devraient malgré tout encore évoluer : « On nous fait croire que les choses vont mieux aujourd’hui, qu’on peut organiser la Foire musulmane, qu’on peut porter ce qu’on veut comme vêtements, mais j’ai l’impression que c’est un leurre. En fait, ce qui nous permet de vivre, c’est de trouver un emploi sans être stigmatisées en raison du port du voile. Et on est loin du compte. » Les discours qui circulent sont tout aussi multiples que les modes vestimentaires mais la définition première de l’Islam reste la même, quel que soit le profil des musulmans interviewés: « L’Islam, c’est la paix, avant tout. »
  12. 12. Observatoire de l'islam Odile Leherte PO: l’EI diabolise l’islam (chef de l’Eglise orthodoxe russe) L’activité des groupes radicaux, tels que l’Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie, vise à diaboliser l’islam aux yeux de l’opinion internationale, a estimé vendredi le patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille, en recevant le ministre turc des Affaires religieuses Mehmet Germez. « Je ne peux me défaire de l’idée que le « printemps arabe » et l’apparition de formations paramilitaires islamistes, ainsi que les exécutions publiques auxquelles ses radicaux se livrent, tout cela est destiné à diaboliser l’islam aux yeux de l’opinion internationale », a déclaré le chef de l’Eglise orthodoxe russe. Et d’ajouter que l’islamophobie et de la christianophobie étaient des phénomènes de la même nature et devraient être analysées conjointement. « Nous sommes profondément préoccupés par la situation dans des pays, tels que l’Irak et la Syrie où les djihadistes exterminent pratiquement les chrétiens », a souligné le Patriarche. L’EI, appelé autrefois l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), sévissait au départ principalement en Syrie où il combattait les troupes gouvernementales. Par la suite, l’EI s’est soudainement activé en Irak en s’emparant d’importants territoires. 12 L’armée régulière irakienne, forte de 250.000 soldats et officiers et équipée d’armes modernes, s’est montrée impuissante face à l’offensive islamiste. Fin juillet, l’EI a proclamé un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens sous son contrôle. Des milliers de chiites, chrétiens et yézidis ont été tués. RIA Novosti L’État islamique en Irak et au Levant utilise ouvertement des esclaves sexuelles Sous couvert d’une interprétation rigoriste de l’islam d’inspiration wahhabite, ces barbares dénués d’empathie, et de raison, se permettent les pires atrocités. L’État islamique en Irak et au Levant représente la quintessence même de la négation de la vie. Cette organisation théocratique d’obédience islamique radicale et littéraliste n’hésite pas à tuer, torturer, mettre en esclavage les populations insoumises. Véritable Léviathan totalitaire, ces terroristes veulent soumettre le monde à l’abstraction de la superstition et à une vision terrible d’un dieu vengeur et tortionnaire. Dans un document publié le 3 décembre par le « Département des prisonniers et des affaires de la femme » (sic) du groupe terroriste islamique sont décrits les sévices à infliger aux esclaves sexuelles, en des termes qui donnent la nausée : « Les filles vierges peuvent être violées immédiatement après avoir été achetées par leur propriétaire. Celles qui ont déjà
  13. 13. Observatoire de l'islam eu des rapports sexuels doivent avoir leur utérus “purifié” en premier. » Il est aussi expliqué, dans ce même document, que « les polythéistes, chrétiennes et juives sont autorisées à devenir esclaves ». Sont particulièrement visées les femmes yézidi (un culte issu de la tradition des premières religions perses dites « zoroastriennes »), régulièrement vendues et violées par ces monstres. Les femmes et enfants (aussi choquant que cela puisse paraître, les petites filles sont aussi mises en esclavage, le guide expliquant qu’il est « légal d’avoir des relations avec une enfant pré-pubère ») enlevés et détenus se comptent aujourd’hui au nombre de 5.000 en Irak et en Syrie. Les hommes et les petits garçons n’ont pas d’autres choix que la conversion ou la mort. Plus que révoltantes, ces informations sont révélatrices d’un ensauvagement de l’imaginaire humain dans certaines zones géographiques. Sous couvert d’une interprétation rigoriste de l’islam d’inspiration wahhabite, ces barbares dénués d’empathie, et de raison, se permettent les pires atrocités, défiant les lois naturelles que s’imposent les hommes et l’éthique élémentaire qu’implique une société civilisée. Le conseil Choura a légalement interprété le Coran, d’une manière biaisée et radicale, en s’appuyant sur un passage stipulant que « Allah récompense les musulmans qui sont chastes et ce qu’ils possèdent ». Il est difficile d’imaginer que de nombreuses jeunes personnes de nationalité française soient impliquées, directement ou indirectement, dans les agissements d’une organisation terroriste aux valeurs profondément opposées à celles qui constituent notre civilisation. C’est pourtant, hélas, le cas. Et alors que les plus obtus de nos concitoyens s’indignent pour des crèches décorant les mairies en période de Noël, 13 les prêches violents et sectaires, en arabe, et rendus publiquement, prospèrent et laissent le pouvoir indifférent. En témoignent, pour ce qui concerne la ville de Toulouse, les quartiers Empalot et Basso Cambo, où l’on peut entendre « Allah Akbar » crié à la sortie des métros, et où l’on peut voir une foule exclusivement masculine vêtue de noir et barbue. À quand un État indépendant ? Gabriel Robin
  14. 14. Observatoire de l'islam 14 Tables des matières Front national : l’élu converti à l’islam radié des cadres du parti …..………………………......... 2 Points d'info L’imam de Sydney défraie la chronique en affirmant que « l’islam n’interdit pas le vin » 2 Un Ontarien converti à l’Islam menace le Canada …………………………………………………………. 3 Qu’Allah bénisse la France : Abd Al Malik fait rimer rap, Islam et amour ……….……………… 4 Une Saoudienne sanctionnée pour avoir voulu assister à un match …………………….………… 4 Allemagne : Angela Merkel dénonce l’islamophobie ………………………….…………………………. 5 Points de vue Actions de l’EI: «C’est anti-islamique et criminel» ….……………………………………………………… 7 Dialogue Vatican/ Islam : ne tirez pas sur le Pape ! ……….….…………………………………………… 7 Et si Daesh éloignait les musulmans de l’islam ? ………….………………………………………………… 9 L’Islam: 40 ans après sa reconnaissance en Belgique ……………………………………………….……. 11 PO: l’EI diabolise l’islam (chef de l’Eglise orthodoxe russe) …..……………………………………….. 12 L’État islamique en Irak et au Levant utilise ouvertement des esclaves sexuelles …….……. 12 © Observatoire de l'islam 2014

×